Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

La fenêtre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ccd-ToF
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 13:47    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

[Celle-ci, j'y avais mis largement plus de temps. Et je tiens sincèrement à l'améliorer pour qu'elle soit digne d'être sur le site. Donc toute personne intéressé à m'aider à l'améliorer et à la corriger sera grandement remercier. Elle est plus longue et j'ai fais beaucoup plus attention aux détails. Peut-être qu'elle possède aussi une fin prévisible ? Possible, au moins je pense que tout le monde sera d'accord qu'elle est bien mieux que celle que j'ai posté l'autre jour x3]










La fenêtre


Je me souviendrai toujours de cette fameuse nuit. J'avais à peine 14ans et c'était la première fois que mes parents me laissaient dormir seul à la maison. Ceux-ci étaient partis passer la nuit chez des amis dans une ville voisine. Cet événement a fait naître une peur qui réside encore en moi aujourd'hui et j'ai eu longtemps du mal à rester seul chez moi la nuit après ça. Laissez-moi vous raconter... 




« Tic, tic, tic, tic, tic ». Ce léger bruit de pluie qui cogne contre ma fenêtre durant la nuit. Une mélodie agréable qui fait baigner ma chambre dans une ambiance propice à attirer le marchand de sable, pouvant m'emporter avec lui pour la nuit. Je regarde mon lieu de sommeil une dernière fois. À ma gauche, ma petite veilleuse couvre la pièce de son voile orangé et rassurant. Juste à côté, mon bureau de travail envahit la moitié du mur. Et à ma droite, ma table de chevet se tient juste à côté de mon lit, accompagnée de ma commode qui longe le mur. Puis la grande fenêtre sur le mur devant moi, juste à côté de la porte. Elle me donne une superbe vue sur le jardin. Je regarde mon réveil : 23h13. Je m'installe ensuite confortablement sur le dos, puis je ferme mes yeux. Je me laisse envahir par les sons de la nuit et envoûter par la douce mélodie de la pluie qui tape sur ma fenêtre. Le sommeil me gagne, mes muscles se détendent et mon esprit commence à rêver.


« Tic, tic, tic, tic, toc... » J'ouvre les yeux, persuadé d'avoir entendu un son perturber le rythme mélodieux de la pluie. Je fixe ma fenêtre et cherche une explication. J'espère que ce bruit rebelle se manifeste une seconde fois, mais rien. Au bout d'une dizaine de minutes, je referme mes yeux lentement. Convaincu qu'un petit objet manipulé par le vent est venu s'écraser sur ma fenêtre pour mettre fin à sa danse aérienne. Je regagne ma confiance et me détends à nouveau. Au loin, j’entends le tonnerre gronder. Un orage semble approcher, mais cela ne me gêne pas, j'ai toujours aimé ce genre d'ambiance. Je laisse à nouveau la douce mélodie de l'eau m’envoûter, laissant mourir mes préoccupations et le sommeil prendre possession de moi.


« tic, tic, tic, TOC TOC ». Un frisson parcourt mon corps comme une petite décharge électrique. Contrôlé par mon instinct, j'ouvre grand les yeux, m'assois sur mon lit et fixe ma fenêtre d'un regard attentif. Malgré les ténèbres sans fin du jardin, je cherche l’intrus qui a fait cette mauvaise blague, mais la nuit ne veut point me laisser voir en elle. Pour répondre à ma curiosité, un premier éclair illumine le jardin de sa lueur blanche. J'ai pu, malgré la courte durée, balayer du regard les lieux et y constater toute absence de vie. C'est sans aucun doute la fatigue qui s'amuse avec mes sens. Cette pensée apaise ma crainte, je fonds alors à nouveau dans mon lit, me laissant, une fois de plus, envoûter par le sommeil. En harmonie avec l'averse mélodieuse qui commence à prendre de l'ampleur, j’entends le tonnerre qui continue de râler de plus en plus. « Biiizzz. » Une panne d'électricité surgit à cause de l'orage. J'ouvre un œil et regarde ma chambre se faire conquérir par les ténèbres, puis le referme aussitôt, espérant trouver le sommeil, malgré ma peur du noir.


Je suis attentif au moindre son suspect, prêt à ouvrir l’œil en cas d’intrus qui perturberaient l'ambiance de la nuit. Les premières minutes se passent dans le calme, mais cela ne dure pas très longtemps. J’entends un puissant grondement du tonnerre, puis un son assez inquiétant : des bruits de pas venant du jardin. Mes mains s'agrippent instinctivement à mes couvertures. Mon cœur se met à battre à une vitesse folle, comme s'il voulait sortir de ma poitrine afin de sauver sa peau. C'est définitif, il y a quelqu'un qui rôde dans mon jardin. Je n'ose ouvrir les yeux, de peur de ce que ma vue pourrait me montrer. J'écoute attentivement le rythme de l'intrus. Il marche très lentement, il semble faire les cent pas. Je ne bouge plus, convaincu que le moindre son me ferait repérer. Les pas sont de moins en moins forts. Peut-être s'est-il lassé de me faire peur? Peut-être qu'il a décidé de parti... « TOC-TOC-TOC »


Ma peur prend le contrôle de mes gestes. J'ouvre grand les yeux. Je pose une main sur ma bouche, pour empêcher le moindre cri de s'échapper et recule d'un bond pour me plaquer contre le mur. Tout mon corps tremble comme une feuille perdue dans le vent et ma respiration accélère à une vitesse folle. Sans cligner des yeux, je fixe sans faillir la fenêtre et cherche la moindre forme suspecte, le moindre mouvement inexpliqué. Un puissant éclair jaillit dans le ciel et illumine une fois de plus mon jardin. J'en profite pour doubler mon attention sur les lieux, mais à première vue, je ne remarque rien d'anormal. Mais plus la foudre m'offre de sa lumière, plus je distingue une silhouette au fond du jardin. Un frisson me parcourt alors de la tête aux pieds. Est-ce mon imagination ou réellement quelqu'un? Cette fois, c'est la curiosité qui prend le contrôle de mes mouvements. À quatre pattes, je m'approche vers le bout de mon lit, espérant mieux observer et y découvrir la vérité. Je fixe la fenêtre de façon obsessive, attendant avec impatience que la foudre m'offre ses yeux. Mon cœur bat à une vitesse folle, comme si l'impatience s'en était emparée.


Mon vœu se réalise assez rapidement et un puissant éclaire illumine les lieux de sa lumière blanche. Cette forme floue et incertaine se trouve désormais plus près de la fenêtre. Je ne distingue rien d'autre qu'une masse noire sans forme précise. Mon sang se glace, je n'arrive plus à bouger, paralysé par l'horreur. Mes yeux sont grand ouverts et laissent couler des larmes de terreur sur mon visage blême comme l'éclair. Je veux fuir, mais la peur me rappelle sans cesse que la porte se trouve juste à côté de cette fenêtre maudite. L'obscurité vient de se réinstaller et mon corps regagne enfin sa liberté de mouvement. La panique et le désespoir m'envahissent et affectent ma raison. Dans un geste désespéré, je tente de me dissimuler sous les couvertures, j'espère devenir invisible aux yeux de cette chose qui se trouve devant ma fenêtre. Peut-être ne m'a t'il pas vu ? S'il n'y voit personne, peut-être que cette chose s'en ira... Mais ma lueur d'espoir disparaît rapidement car j’entends de nouveau un léger bruit bien distinct : quelqu'un essaie d'ouvrir ma fenêtre.


Je suis figé comme une statue sous mes couvertures, afin de ne pas être repéré. Je ne bouge plus, paralysé par la terreur et le désespoir. Le silence s'est à nouveau installé dans l'obscurité de la pièce, mais je n'ai aucune confiance en cette absence de bruits suspects. Je suis attentif à tous les moindres sons inquiétants. Les secondes s'écoulent comme des minutes et je sens mon coeur se déchaîner sur ma poitrine. J'ai envie de prendre la fuite, mais je ne serais probablement pas plus en sécurité dans une autre pièce. Et puis si je bouge d'ici, je cours le risque d'être... « Toc, toc, toc... ». Je sens une décharge de terreur envahir tout mon corps, ma peur cherche à s'exprimer à travers un hurlement, mais je me retiens de peine et de misère. Je sens de grosses larmes tracer leur chemin sur mes joues. Je ne sais pas quoi faire. J'ai l'impression d'entendre à nouveau quelqu'un qui essaie d'ouvrir ma fenêtre, mais l'orage et la pluie, qui se déchaînent de plus en plus, nuisent à mon ouïe attentive à cet intrus. Les minutes interminables s'écoulent et un lourd silence envahit à nouveau la chambre. Je suis incapable de rester plus longtemps dans l'ignorance de cette situation, qui envahit mon esprit des pires scénarios d'horreur. Après de longues minutes à respirer doucement afin de me calmer, je prends enfin mon courage à deux mains et sors finalement de sous mes couvertures et m'assois sur mon lit afin de poser mon regard sur ma fenêtre, pour y découvrir mon cauchemar.


Je fixe ma fenêtre malgré les ténèbres qui la rendent presque inexistante. L'obscurité m'empêche d'y distinguer quoi que ce soit. J'attends à nouveau que l'orage m'offre sa lumière. Les minutes passent et le silence trop parfait devient de plus en plus oppressant. Peut-être que cet intrus attend lui aussi que l'orage lui offre sa lumière ? Peut-être attend-il que je le voie avant de passer à l'action ? Plusieurs éclairs finissent enfin par se déchaîner dans le ciel. Mes yeux ne quittent plus ma fenêtre. À la recherche de mon cauchemar, je fixe le jardin à la recherche de cette chose qui hante ma nuit. Et c'est là, à la toute dernière seconde avant que l'obscurité ne s'installe à nouveau, que je vois quelque chose de collé à ma fenêtre. C'est un visage, beaucoup trop blanc, qui me fixe de ses yeux creux totalement blancs et vide d'humanité et d'un large sourire malsain et démoniaque. À nouveau dans les ténèbres, j'entends le tonnerre se déchaîner. Envahi par une panique sans merci, mon corps se paralyse d'un seul coup et je sens à nouveau une rivière de larmes envahir ma joue. J'entends à nouveau frapper à ma fenêtre. Ma panique prend encore de l'ampleur et commence à m'étourdir, puis un silence et une obscurité totale s'installent autour de moi. J'ai perdu connaissance, ma peur a eu raison mon corps.


J'ouvre les yeux et constate que je suis allongé dans mon lit. Je regarde autour de moi: ma veilleuse éclaire à nouveau ma chambre de son voile orangé et rassurant. Tout semble revenu à la normale. Je sens les battements de mon coeur se calmer et ma peur s'évaporer lentement. Était-ce uniquement le fruit de ma peur et de mon imagination ? Ou peut-être que je m'étais tout simplement assoupi et toute cette horreur ne fut qu'un horrible cauchemar ? Je n'en sais rien, mais au moins, le calme semble être revenu pour de bon. Envahi peu à peu par une vague de légèreté, je regarde ma chambre le sourire aux lèvres. Mes yeux se rivent ensuite vers ma fenêtre: j'y vois mon jardin, à nouveau baigné d'une noirceur ordinaire et illuminé occasionnellement par les éclairs de l'orage encore en cours. Je me sens totalement rassuré. Sans m'attarder davantage sur ce cauchemar, je tente de me lever pour aller me chercher à boire. Soudain, un léger frisson de stress m'envahit et je sens mon coeur battre de plus en plus fort. Mes yeux se dirigent vers la fenêtre de ma chambre, car j'entends un bruit familier qui me glace le sang : « Toc, toc ». Et puis, je l'aperçois une fois de plus, pendant une fraction de seconde, collé à ma fenêtre.






J'ai été dormir chez le voisin cette nuit-là, mes parents leurs avaient demandé de m'héberger si je n'arrivais pas à rester seul pour la nuit. Je leur ai inventé que j'avais une très grande peur des orages, puis ceux-ci ont accepté sans se poser de question. Je n'ai jamais su ce que c'était réellement, si j'avais vécu quelque chose de réel. Est-ce que ce n'était qu'un simple cauchemar ? Une chose est certaine: depuis ce temps, je ferme toujours les rideaux une fois la nuit tombée et mes fenêtres possèdent des verrous. Et vous, fermez-vous toujours vos rideaux avant d'aller dormir ?


________________
Mon site: http://www.ccd-tof.com


Dernière édition par Ccd-ToF le Ven 2 Sep 2016 - 14:23; édité 6 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 13:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 361
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 14:30    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Cohérence de l'histoire/ des personnages : J'ai un peu de mal avec les réactions du narrateur. Il a huit ans, les parents ont l'air visiblement compréhensifs puisqu'ils le laisse dormir avec eux par la suite. Alors pourquoi pas une seule fois l'idée d'appeler ses parents lui vient à l'esprit ? Pourquoi se retenir de crier ? Pourquoi ne pas s'enfuir ? ...
Concernant la douleur à la jambe. J'ai l'impression que tu confonds la cuisse et le mollet, si la chose tire la couverture, il me semble plus logique que la main touche d'abord le mollet, puisque la cuisse est plus haute. Concernant la douleur au réveil, pourquoi ne pas parler de marque de griffures ou d'éraflures ?

Moyen de transmission : Témoignage.

Sentiments éveillés : C'est mystérieux, inquiétant.

Style/ lisibilité : Ok. Juste le " à mes couvertures et les étouffent avec leurs doigts" mais rien de trop grave.

Intérêt : Je voterais pas tout de suite, j'attends soit une justification soit une explication sur le comportement de l'enfant.

Édit : Vu les modifications ce sera un pour.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."


Dernière édition par Lalya le Jeu 1 Sep 2016 - 06:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Ccd-ToF
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 15:02    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Peut-être possiblement lui donner vers la 14aine serait un age plus réaliste ? Modifier l'histoire afin que le jeune soit seul pour la nuit et qu'a la fin il décide d'aller dormir chez les voisins ? Et la porte de sa chambre se trouve a coté de la fenêtre, je l'ai mal précisé dans l'histoire possiblement ? : )


Sinon, la créature a posé sa main sur sa jambe de base et a commencé a tirer. : ) Après pour les marques, je préfère garder un sentiment de "Réel ou non" donc de rester dans le discret. Smile 
________________
Mon site: http://www.ccd-tof.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Payu
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 9
Masculin

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 15:31    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Je n'ai pas lu la première que tu as postée je ne peux donc pas comparer.

Cohérence de l'histoire : Sur ce point j'ai relevé deux choses. On apprend à la fin que l'auteur vit avec ses parents. Du coup je me suis tout de suite demandé pourquoi lors de cette nuit d'horreur il n'a pas bondit dans la chambre de ses parents ou crié. La fenêtre à côté de la porte ne justifie pas ce point je trouve. 
Egalement à la fin on a l'impression que les parents ne sont pas choqués de voir leur enfant avec une peur bleue et des griffures sur le corps. 


 Cohérence des actions : A part le fait de ne pas rejoindre ses parents, le comportement de l'auteur est cohérent avec ce qu'il vit.


 Sentiment éveillé : j'ai vraiment été intrigué par ce "toc, toc". Mais la tension retombe trop vite une fois la créature à l'intérieure.


 Vraisemblance du moyen de transmission : Ca mériterais un peu plus d'explications sur le contexte de cette confidence.


 Style : Je trouve le style d'écriture très bon, presque trop bon pour une pasta, trop romancé si je puis dire. J'ai juste relevé la personnification de la couverture ("Mes mains s'agrippent instinctivement à mes couvertures et les étouffent") un peu trop tirée par les cheveux. Et un petit oubli ("un puissant éclaire les lieux"), il doit manquer le mot éclair. 

 Lisibilité : R.A.S


 Intérêt : Plaisant à lire car bien écrit et on est tenu en haleine mais la fin est un peu rapide pour moi et je ne retrouve pas l'aspect "dérangeant" des pasta qui me plaisent le plus. Je donne un petit contre.
Revenir en haut
Ccd-ToF
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2016 - 15:53    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Merci aussi des commentaires. Smile


Je viens d'éditer l'intro et quelques passages. Je suis curieux de voir si cela rend la pasta plus acceptable ? Smile
________________
Mon site: http://www.ccd-tof.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pomme
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2016
Messages: 308
Localisation: Poirier
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 18:51    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Ccd-ToF a écrit:


Laissez-moi vous raconter ! 


Cette phrase me gêne (quel enthousiasme !) Je sais pas le " ! " me perturbe. La phrase me perturbe. On dirait que le mec il est heureux de raconter son histoire, trop content. Le problème c'est qu'il nous raconte pas comment il a gagné 1 million d'euros mais comment un truc la traumatisé.

Bon sinon, c'est très bien écrit, trop bien écrit. J'ai eu beaucoup d'intérêt à te lire, c'était très agréable mais c'est pas vraiment LE critère pour une pasta. Tu devrais adopter un style moins littéraire pour la pasta. Il y a trop de description, trop de figures de style et cie. Le niveau du vocabulaire sans être non plus trop soutenu est quand même un poil trop éloigné du courant.
Tu as un style très agréable, j'ai beaucoup apprécié, mais le problème c'est que c'est pas adapté au genre. Une pasta ça doit pas être trop littéraire, quand elles le sont un peu ça me dérange pas mais là c'est trop malheureusement.

Ensuite, autre point gênant à mon sens: La créature rentre dans sa chambre se retrouve nez à nez avec le narrateur et elle lui fait rien ? Alors qu'elle a du sang sur les canines ? Donc c'est une chose dangereuse ? En soit ça m'aurait pas autant dérangé si après y'avait pas eu de nouveau un "toc toc". Je veux dire, si la créature est assez conne pour pas le bouffer tout de suite avant qu'il s'enfuit, pourquoi elle retape à sa fenêtre ? POURQUOI ? elle lui veut du mal ou pas ? Parce qu'elle parait menaçante mais elle fait rien, pour finalement revenir... Enfin voilà quoi. A la limite tu vois j'aurais préféré qu'elle rentre pas, qu'elle ne puisse pas rentré parce que la fenêtre est verrouillée. De terreur ton narrateur perd connaissance parce que la créature est vraiment moche ou menaçante. .Il se réveille: la lumière est revenue. "Ouf j'ai rêvé". Mais là, de nouveau toc toc.

Enfin, bon là ça relève plus du chipotage: il entend des pas dans le jardin. Jardin pour moi = herbe. J'entends pas les gens marcher sur l'herbe moi. Surtout quand un mur me sépare de mon jardin. Mais bon après je sais pas ce que tu entends par jardin, peut être que pour toi jardin = cour, et peut être même que c'est le cas pour d'autres personnes.

En l'état c'est contre pour ma part, le style d'écriture est pas adapté au genre de la creepypasta, il en est trop éloigné, là tu vois ça fait nouvelle. Et le passage avec la créature qui s'en va comme de par enchantement mais reviens taper à la fenêtre, je trouve ça trop étrange, même pour un monstre c'est incohérent.
Mais te décourage pas, si tu fais des modifications au niveau du style et de ce passage, je changerais très probablement mon vote.
________________
"You tried your best and you failed miserably. The lesson is, never try." H.S
Revenir en haut
Ccd-ToF
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 19:56    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

En faites, c'était possiblement  un rêve et puis, on ne sais pas si ce dernier toc toc était bel et bien elle ou son imagination ! C'est là le but de l'histoire: Était-ce un rêve ou non ? Et puis, pour avoir fait des rêves ou je n'osais pas bouger a cause de la peur, j'en ais fais. : P

Je peux bien voir si j'ai l'inspiration pour modifier la fin. x) Tout dépendra si j'ai une idée. x) Par contre hélas, je n'ai pas envie de tout ré-écrire uniquement pour le style. xD


EDIT: J'ai édité la fin ! Des avis ? Smile 
________________
Mon site: http://www.ccd-tof.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pomme
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2016
Messages: 308
Localisation: Poirier
Féminin

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 20:24    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Alors moi je trouve ça mieux, plus cohérent au niveau de la créature.
Y' a une phrase qui me gêne "mon coeur se déchaîne sur ma poitrine" c'est plutôt dans ma poitrine. Le coeur n'est pas sur notre torse. Very Happy

Tu vas me trouver chiante mais il y a une petite chose qui cloche d'après moi. Il s'endort très vite, y'a pas de transition entre le moment où il dit qu'il va regarder et le moment où sa veilleuse se rallume. ( du coup on ne sait pas, il a vu / pas vu ?)
Et en soi, c'est certes effrayant quelqu'un ou quelque chose qui tape à la fenêtre mais est ce que ça justifie de se ruer chez son voisin ? ( A l'instant où j'écris ces lignes je me dis que trouillarde comme je suis c'est peut être un truc que je ferais) Mais je pense quand même que tu devrais faire une description du monstre et là ton pépère s'évanouit et bim se reveille "oh ce n'était qu'un cauchemar" et re toc toc et là il s'en va;
OU, j'ai une autre idée (que tu prends ou tu jettes) : tu reste là dessus, on sait pas à quoi ressemble le monstre, il se rendort APRES que le courant est revenu et qu'il se dit qu'il a rêvé. Il est réveillé un peu plus tard par un BOUM, et il prend son courage à deux main, s'approche de la fenêtre voit une fissure: donc il se barre chez le voisin. Et là on reste dans le domaine "rêve ou pas ?" parce qu'avec l'orage qu'il fait dehors, la fissure peut être du à un truc qui a claqué sur la vitre ou quoi. Encore une fois tu fais de cette idée ce que tu veux, c'est ton histoire et pas la mienne Very Happy

Bon ensuite, tu veux pas changer le style mais je trouve que le style ici est un gros soucis, c'est vraiment beaucoup trop littéraire. Après si c'est une histoire de flemme, je veux bien te donner un coup de main pour te dire ce qu'il faudrait que tu changes un peu pour que ça passe mieux. Parce que vraiment je trouve que ton histoire à son petit potentiel, ce serait dommage que ça passe pas simplement à cause du style trop littéraire.

Edit: Bon après le style, faut voir peut être avant de te relancer dans de la réécriture, les votes des autres personnes. Peut être que ça gênera moins les autres qui sait.
________________
"You tried your best and you failed miserably. The lesson is, never try." H.S
Revenir en haut
Ccd-ToF
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Jeu 1 Sep 2016 - 21:37    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Si tu veux on peux en discuter en détail en MP ? Jai un peu du mal à visualiser ton point de vue sur la fin en fais. X3
________________
Mon site: http://www.ccd-tof.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Iggnatus
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2015
Messages: 246
Localisation: Aix-en-Provence
Masculin Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 11:17    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

Utilise la police de base meeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeerde ! Rage

-Cohérence histoire :
J'aurais vu un truc un poil plus menaçant qu'un simple "Toc Toc Toc" pour finir... genre par exemple une tête collé contre la fenêtre ou un truc du genre...

-Cohérence personnages :
C'est tout bon, les réactions sont crédibles Smile

-Sentiment éveillé :
"Oh bordel si ça m'arrive je fuis comme une fiotte".

-Moyen de transmission :
Témoignage ?

-Style : J'aime. Tellement. Teeeeeeeeeeeeeeeellement. Le littéraire qui est en moi est comblé. Tu m'as comblé tu entends ?!C'est fou.

-Lisibilité : La police bordel la police...

-Intérêt :
C'est une bonne pasta très bien écrite. Pour!
________________
Déroule pas si tu es un petit être sensible et fragile

Revenir en haut
Ccd-ToF
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Ven 2 Sep 2016 - 11:43    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

J'ai eu un bug car j'ai copier le texte de mon site et ça a changé la police. D: Mais normalement c'est corrigé. Smile 


Et Pomme pour mieux répondre à ce que tu me disais: Pour ce qui est de la fin, pour expliquer comment j'imagine la scène du réveil, en gros il se cache sous ses couvertures, il ne bouge plus car il a vu quelque chose a la fenêtre. Il ne sais plus quoi faire et attend que ça passe. Après un moment il sort de sa "cachette" et se rend compte que l'électricité est de retour (en gros, là il a un long moment d'attentes). Vu la force de l'orage, il se demande s'il n'a pas rêvé, etc. 

J'avais aussi pensé qu'après le toc, toc, il distingue un visage dans la noirceur de sa fenêtre ? : P 
________________
Mon site: http://www.ccd-tof.com
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 416
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 11 Sep 2016 - 19:20    Sujet du message: La fenêtre Répondre en citant

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : Tout va bien.

- Cohérence des actions du ou des personnages : Pareil, selon moi.

- Sentiment éveillé chez le lecteur : J'ai trouvé ton histoire sympathique.

- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Le bât ne blesse pas surtout ici vu qu'on peut trouver ce récit je ne sais où sur internet sans soucis.

- Style d'écriture : Voilà, c'est là que le bât blesse. C'est tellement littéraire que pour moi c'est automatiquement envoyé dans la catégorie des fictions, parce que personne ne parle comme ça. Un tel langage implique forcément un processus créatif, une envie d'avoir un effet sur le lecteur, lorsqu'on raconte un évènement traumatisant on peut certes avoir des tournures très imagées et fortes pour décrire la source du trauma, mais par contre on ne va pas forcément se lancer dans des expression comme celle que tu utilises pour décrire la lumière de la veilleuse par exemple. Pour moi ça constitue un énorme obstacle au caractère publiable de ta création, en l'état je la vois plutôt dans la section littérature et sur le site des Pages Sombres, s'il existe encore.

- Lisibilité du texte : Excellente.

- Intérêt de l'histoire : Cette section ne va pas être très remplie vu la taille de mon commentaire sur le style. Le mystère sur la créature est bien, le fait que ce ne soit pas un truc tout puissant qui puisse aller où il veut quand il veut et faire du mal à qui il veut comme il veut aussi, on a un truc inquiétant mais lié aux lois de la nature malgré tout. Reste le problème évoqué au-dessus.

Pour moi c'est un contre pour l'instant, ce que je trouve dommage à cause du potentiel qu'il y a dans ce récit. Mais d'un autre côté, ce texte est vraiment bien écrit, du coup ce serait aussi dommage de le détruire, comme je l'ai dit le placer ailleurs pourrait être un bon compromis.

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:50    Sujet du message: La fenêtre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com