Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

Réaction en chaine

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Payu
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 9
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 11:39    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Voilà le dossier de l'enquête inspecteur, désolé que ça soit tombé sur vous. Je vous laisse prendre connaissance des documents.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Référence : 120/45698
Data d'ouverture de l'enquête : 21/08/2016
Objet : Disparition de monsieur Thomas Legrand, 28 ans, de monsieur Mathieu Girard 28 ans, de madame Alice Rineau 30 ans et de l'inspecteur Denis Beauchamp, 44 ans. Toutes ces disparitions ont eu lieux en quatre jours du 19/08/16 au 22/08/16.

Pièces du dossier :
-    Retranscription d'un appel de Mr Legrand à Mr Girard le 18/08/16
-    Retranscription d'un appel de Mr Girard à Mr Legrand le 19/08/16
-    Retranscription d'un appel de Mr Girard à Mme Rineau le 19/08/16
-    Retranscription d'un appel de Mme Rineau à la police le 20/08/16
-    Déclaration de Mme Rineau faite le 20/08/16 à propos de deux disparitions
-    Notes de l'inspecteur Beauchamp à propos de l'enquête
-    Retranscription d'un monologue sur le dictaphone de l'inspecteur Beauchamp le 22/08/16

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retranscription d'appel n°1
Description : Appel passé de Mr Thomas Legrand à Mr Mathieu Girard le 18/08/2016 à 00h49. La durée de l'appel est de 2min12s.

Retranscription :
    Girard : Allo ?
    Legrand : Salut Mathieu c'est Thomas. Faut que je te raconte un truc de fou.
    Girard : ca à intérêt d'être important mon vieux, je sais pas si t'as vu l'heure.
    Legrand : Tinquètes tu vas pas en revenir. Tu vois la vieille maison abandonnée de la rue De Gaulle ?
    Girard : Ouai je crois, mais je passe pas souvent par là.
    Legrand : Ben moi j'y passe tous les soirs, et ce soir ou moment où je passe la porte s'est entrouverte. Elle m'a toujours intriguée cette baraque alors je me suis dit que c'était le moment d'y jeter un œil.
    Girard : Et toi t'y va tout seul en pleine nuit ? T'es pas un peu con ?
    Legrand : ça risquait rien, au pire je tombais sur un junkie facile à maîtriser. Du coup je rentre et comme je m'y attendais la baraque est délabrée mais il y encore des meubles remplis de poussière et tout. Et bien sûr, quelques seringues.
    Girard : C'est passionnant ton histoire mais là je suis fatigué vieux.
    Legrand : Attend, j'ai pas dis le plus fou. Après un rapide petit tour je retombe dans la pièce principale et au dessus du canapé, tient toi bien, je vois mon nom écris putain ! Et avec du sang je crois.
    Girard : Ah merde, t'es sûr ? Il y était au moment où t'es rentré ? ca peut pas être quelqu'un qui te fait une blague.
    Legrand : oui je suis sûr, et je crois pas qu'il était écris quand je suis rentré mais je suis pas sûr de moi. Et si c'était une blague, l'auteur m'aurais donné une excuse pour me forcer à rentrer et voir ça.
    Girard : Et qu'est-ce que t'as fais ?
    Legrand : J'ai refais un petit tour pour voir si j'étais bien seul et j'ai vu personne. J'ai pris une photo du mur et je suis rentré chez moi. Et me voilà au téléphone avec toi.
    Girard : C'était pas plutôt les flics qu'il fallait appeler ?
    Legrand : Je pense pas qu'ils me prendront au sérieux, et je suis rentré dans une propriété privée je te rappel. Je pensais plutôt y retourner avec toi demain si ça te dit ?
    Girard : Je le sens pas ton truc. Si tu y tiens je veux bien mais après on appel les flics.
    Legrand : Cool merci mec. Vient chez moi demain après mon boulot, vers 22h.
    Girard : faut y aller de nuit en plus. On peut pas repousser et y aller de jour ?
    Legrand : Non, je sais pas pourquoi mais j'ai trop envie d'y retourner. Aller à demain Mathieu, et merci.
* Fin de l'appel *
 
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retranscription d'appel n°2

Description  : Appel passe de Mr Girard à Monsieur Legrand le 19/08/16 à 22h17. La durée de l'appel est de 23s.

Retranscription :
    Girard : Thomas ? Thomas tu m'entends ? Qu'est-ce que tu fout, ça fait vingt minutes que je suis devant ta porte ?
    Legrand : * Voix très étrange * Je suis dans la maison, rejoins moi. Tu es le suivant.
    Girard : Putain qu'est-ce qu'elle a ta voix, ça me fout les jetons. Si c'est une blague c'est pas drôle.
    Legrand : * Voix normale * Rejoins moi s'il te plait. Tu vas pas en revenir.
    Girard : Bon ok, j'arrive. Mais me fout plus la trouille comme ça.
* Fin de l'appel *

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retranscription d'appel n°3

Description : Appel passé de Mr Girard à Mme Rineau le 19/08/16 à 23h02. La durée de l'appel est de 1min10s.

Retranscription :
    Rineau : Oui allo ?
    Girard : Salut Alice, c'est Mathieu. Je me permets de t'appeler si tard car faut que je te raconte un truc. Et vu que t'es journaliste d'investigation je me disais que tu pourrais peut-être m'aider.  
    Rineau : Je sais pas, vas-y je t'écoute.
    Girard : Hier un pote m'a appelé pour me raconter une drôle d'histoire. Il a vu son nom écrit à l'intérieur d'une vieille maison abandonnée. Il a voulu que j'y retourne avec lui ce soir. Je l'ai rejoint là-bas et quand je suis rentré dans la maison je l'ai pas trouvé alors que dix minutes avant il m'a dit qu'il y était. Du coup je fouille un peu et je vois effectivement son nom sur un mur. Mais il était barré. Et j'ai flippé quand j'ai vu que le mien était écrit dessous avec du sang. Et depuis il est injoignable et il n'est pas chez lui.
    Rineau : C'est une blague ton histoire ? J'ai pas trop envie de rire là. C'est pas ton pote qui se moque de toi par hasard ?
    Girard : Non je crois pas. Je l'ai eu juste avant au téléphone et il avait une voix bizarre et m'a dit des choses étranges. Je me suis barré en courant. J'ai la trouille t'imagines pas.
    Rineau : Et t'imagines que je vais te croire. Si c'était pas une blague c'est les flics que t'aurais au téléphone et pas moi. Comment veux-tu que je t'aides en plus ?
    Girard : Je suis sérieux putain ! Je sais pas, vu que t'as l'habitude de fouiner partout pour ton boulot je me disais que tu pourrais venir fouiller la maison avec moi pour trouver un réponse à ce truc. Et j'ai pas envie d'appeler les flics, ils vont me prendre pour un fou. Et j'ai envie de retourner là-bas. Je sais pas pourquoi. 
    Rineau : Bon d'accord. Je viens chez toi demain vers 20h. Mais c'est juste pour pas ruiner ta mauvaise blague, je te laisse te ridiculiser jusqu'au bout.
    Girard : Je te remercie, à demain.
* Fin de l'appel *

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retranscription d'appel n°4

Description : Retranscription d'un appel passé de Mme Rineau au commissariat de police le 20/08/16 à 21h35. La durée de l'appel est de 46s.

Retranscription :
    Officier : Commissariat de police, que puis-je faire pour vous ?
    Rineau : * en pleure, excitée * C'est horrible, aidez moi, je sais pas quoi faire.
    Officier : Calmez vous madame, expliquez moi clairement ce qui vous arrive.
    Rineau : * en pleure, plus calme * J'ai peur, je crois que mon ami a été tué. Et qu'une autre personne l'a été aussi.
    Officier : D'accord, comment vous appelez vous et comment s'appellent vos amis ? Est-ce que vous êtes en sécurité ?
    Rineau : Oui je crois, je suis chez moi. Je m'appel Alice Rineau et mon ami est Thomas Legrand, son ami c'est Mathieu Girard je crois, il m'en a parlé sur le chemin.
    Officier : C'est noté. Je vous conseille de venir au poste pour faire une déclaration. Une accusation de meurtre n'est pas anodine.
    Rineau : Vous avez raison, j'espère que vous croirez ce que je vais vous dire. J'ai du mal à y croire moi-même. J'arrive tout de suite.
* Fin de l'appel *

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Déclaration de Mme Rineau datant du 20/08/16 à 22h24.

    Je commence l'histoire du début, je vous préviens c'est incroyable mais je vous prie de me croire. Hier mon ami Thomas Legrand m'appel pour me dire qu'il est rentré dans la maison abandonnée de la rue De Gaulle pour rejoindre un ami à lui que je ne connais pas, Mathieu Girard. Ce Mathieu l'avait appelé la veille car il avait vu son nom écrit à l'intérieur de la maison et ça lui semblait bizarre et il voulait y retourner avec Thomas. Et si Thomas m'a appelé le lendemain c'est parce-que dans la maison, il a vu son nom écrit avec du sang frais en dessous du nom de son ami. Le nom de Mathieu était barré. Et il avait perdu la trace de Mathieu.
    J'ai pas cru à son histoire. Il voulait que j'y retourne avec lui en espérant que mon aptitude à l'analyse puisse l'aider. Je croyais à une blague et je me suis dis que j'allais le laisser aller jusqu'au bout pour lui faire plaisir. Donc ce soir on est allé dans la maison à pied, mais à environ 400m de la maison il s'est arrêté net quelques secondes et s'est mis à courir dans la maison. Je l'ai suivi mais je suis rentré environ 15s après lui. Et je l'ai pas trouvé, dans le salon il y avait bien son nom en dessous de celui de Mathieu. J'ai continué de fouiller et une porte s'est ouverte doucement avec Thomas derrière. Il avait une posture bizarre, debout, les bras pendant, les yeux grand ouvert et le regard noir. Il m'a dit " tu es la suivante " avec une voix qui m'a glacé le sang. J'en tremble encore. Une voix caverneuse, c'est indescriptible la sensation que j'ai eue en l'écoutant. Ensuite la porte s'est refermée. J'ai eu très peur mais j'ai essayé la rouvrir mais impossible. J'ai reculé dans le salon et j'ai vu mon nom écrit avec du sang frais en dessous des deux autres noms barrés. Je suis partie en courant chez moi et je vous ai appelé. 

Note de l'officier en charge de la déclaration : Histoire peu crédible mais mon sentiment personnel me dit de la croire. La peur se lit encore dans les yeux de Mme Rineau. J'ai essayé de joindre Mr Legrand et Mr Girard mais il s'avère qu'ils sont introuvables. Mme Rineau m'a dit avant de partir qu'elle avait une irrésistible envie de retourner à la maison. J'ai essayé de la dissuader mais je ne sais pas si j'ai réussi. Je pense que cela mérite une enquête.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Notes de l'inspecteur Beauchamp rédigée le 21/08/16 à 23h12.

Histoire troublante. J'ai pris connaissance de toutes les pièces du dossier.

Mes recherches sur la maison m'ont appris que le dernier propriétaire connu est décédé en 2015 mais que personne ne vit dedans depuis environ 20 ans. Les infirmières de la maison de retraite où il a fini ses jours m'ont dit qu'il parlait de temps en temps de sa maison mais simplement pour dire qu'il n'y remettra jamais les pieds.

Mes tentatives pour rentrer en contact avec les trois protagonistes se sont révélées vaines. Même leur entourage n'a pas entendu parler d'eux depuis les événements. Même Mme Rineau, qui pourtant était au poste hier soir est introuvable. Vu les notes de l'officier, j'espère qu'elle n'est pas retournée là bas.

Je dois dire que l'appel numéro 2 m'a fait froid dans le dos. La voix de Monsieur Legrand lors de sa première réplique était très troublante.

Il y a autre chose qui m'a troublé, le fait que même en ayant un sentiment de peur à propos de cette maison, toutes ces personne éprouve l'envie d'y retourner. Pourquoi ?
L'histoire des noms écrit en sang sur les murs me laisse perplexe. J'aurai la réponse en allant voir cette maison demain.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retranscription du dictaphone de l'inspecteur Beauchamp.

Description : Monologue enregistré le 22/08/16 à 10h30. Il dure 49s. Le dictaphone a été retrouvé le 23/08/16 par deux officiers cherchant l'inspecteur. Il était dans la maison cité dans l'enquête, sur le sol de l'entrée. 

Retranscription :
    Je suis dans la maison autour de laquelle tourne l'enquête 12045698. Il est 10h30, nous sommes le 28 août 2016. La porte était ouverte. Le sol et les meubles sont recouverts d'une épaisse couche de poussière. Il y a un escalier en face la porte d'entrée. J'avance dans une cuisine. Tous les ustensiles sont rangés, rien ne traîne. Il y  quelques déchets de squateurs, des paquets de chips et…des seringues, pas étonnant. Ça va peut-être expliquer beaucoup de chose. Ah…voilà le salon, attenant à la cuisine. Oh putain…il y a bien les trois noms écris sur le mur au dessus d'un canapé. Les trois sont barrés. Je relèverai des échantillons avant de partir pour vérifier si c'est du sang. Je continue sur la droite, une porte au fond. Merde ! Elle s'ouvre. * bruit d'une arme qu'on dégaine * je m'avance doucement. Il y a quelqu'un derrière. MME RINEAU ? C'EST VOUS ? VOUS ALLEZ BIEN ? * Voix étrange en fond sonore * - Tu es le suivant. * Voix de Beauchamp * MME RINEAU…VOTRE VOIX...JE VAIS APPELER LES SECOURS, NE BOUGEZ PAS. * Bruit de porte qui claque * MME RINEAU ! La porte a claquée, je vais essayer de l'ouvrir. * Bruit de chocs * Pas moyen. JE VAIS CHERCHER DE L'AIDE. NE VOUS EN FAITES PAS MME RINEAU. Je sors par le même chemin que j'ai fait. Oh non, c'est quoi ce bordel ? Mon nom est écris en dessous des trois autres. Putain je me barre de là ! * Bruit de porte qui claque * Merde ! La porte d'entrée a claquée. * Bruit de pas très rapide * MME RINEAU, QU'EST-CE QUE VOUS FAITES ? * bruit sourd puis son du dictaphone qui tombe * * Voix de Beauchamp loin du micro * Arrêtez, madame ou je tire ! Arrêtez * * trois coups de feu * Même voix étrange que précédemment * Tu es le suivant. * Bruits de hurlements de Beauchamp mêlés à des sons étranges * * Bruit de pas et d'une porte qui se ferme* * Silence total jusqu'à la fin de la bande *
* Fin de la bande *

     
Note du commissaire divisionnaire : Plus de traces de l'inspecteur Denis Beauchamp après sa visite de la maison. Les officiers ayant retrouvé sont dictaphone ont dit que le nom de l'inspecteur était lui aussi rayé sur le mur du salon. Je vais confier l'enquête à un inspecteur d'expérience.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ca y est, vous avez tout lu ? Vous croyez qu'il faut retourner dans la maison ?
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 11:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Antinotice
Traducteur
Traducteur

En ligne

Inscrit le: 19 Jan 2015
Messages: 3 549
Localisation: Paname
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 17:30    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des actions des personnages : Pas vraiment une incohérence, mais c'est vachement cliché le coup du prénom écrit avec su sang, ça m'a fait sourire. Bref, c'est cohérent en tout cas, bon point pour toi.

Moyen de transmission : Des retranscriptions, ça me donne toujours autant cette impression de MdT du pauvre.

Sentiments éveillés : Les retranscriptions ça me laisse complètement indifférente, et globalement j'ai eu du mal à trouver ça crédible, c'est un peu trop "scénarisé".

Lisibilité et style : Bons !

Intérêt : Un long texte qui finalement ne raconte pas grand chose, c'est juste une histoire de maison hantée mystérieuse, et ça m'a rappelé Dionae house en moins développé. Contre.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 356
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 18:59    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Cohérence de l'histoire : C'est ok sur ce point, même si j'ai un peu de mal avec la petite phrase d'introduire et de conclusion, ça casse un peu le sérieux du texte je trouve.

Moyen de transmission : Absent, c'est une enquête en cours, donc y a pas trop de raisons pour qu'elle soit publiée dans les détails.

Sentiments éveillés : De l'intrigue mais ça me laisse un peu sur ma faim, au final il se passe pas grand chose.

Lisibilité et style : Ok.

Intérêt : C'est pas déplaisant à lire mais c'est un peu creux et on reste quand même pas mal sur des éléments un peu cliché (le pote un peu con qui veut aller voir un truc dangereux, celui qui pense que c'est une blague, les écritures ensanglantées...). Du coup ce sera un contre.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Iggnatus
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

En ligne

Inscrit le: 22 Déc 2015
Messages: 241
Localisation: Aix-en-Provence
Masculin Balance (23sep-22oct) 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 20:07    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Cohérence de l'histoire : C'est pas vraiment une incohérence, mais alors le fait qu'aucun des personnages n'ai réussi à capter le principe de cette maison et qu'ils y retournent malgré tout à chaque fois et seul ou à deux... Je trouve ça stupide.

Cohérence personnages : L'inspecteur qui se rend SEUL sur les lieux d'un potentiel crime. Illogique.

Sentiment éveillé : "Il y a de l'effort... mais bon dieu que c'est creux..."

Moyen de transmission : Pour cela je reprendrais une image que Tripoda avait posté il y a quelques temps et qui illustre parfaitement mon sentiment


Style :
Banal et accompagné de fautes.

Lisibilité:
Gros point fort, j'ai bien aimé la présentation.

Intérêt : Pour ma part c'était très banal et avec quelques incohérences, et le mdt n'aide pas. Contre.
________________
Roses are red.
Violets are blue.
Careful my dear,
I'm behind you.
Revenir en haut
Payu
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 9
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 20:18    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Merci des retours, les craintes que j'avais à propos de mon texte sont vérifiées. Sad

@Antinotice : Je ne connaissais pas dionae house, je vais la lire de ce pas. Je suis conscient que le texte ne raconte pas grand chose mais je misais plus sur la tension pouvant naitre de l'inconnu et le mystère entourant les disparitions. Je crois que je me suis loupé.  Very Happy Pour ce qui est du MdT, c'est sûr que j'ai fais simple mais c'est ma première tentative de pasta alors j'ai voulu utiliser une base solide.

@Lalya : En fait les phrases d'intro et de fin son là pour qu'on se mette à la place de l'enquêteur qui prend connaissance du dossier. Ce qui explique aussi ta remarque sur le fait qu'on ai accès à une enquête en cours.

@Iggnatus : Le fait que les gens retourne dans la maison est une pulsion incontrôlable. D'où le fait que l'inspecteur se pose la question dans ses notes. Dans ma tête ils étaient déjà pris au piège et était poussé à courir à leur perte. Pour l'inspecteur seul, je suis d'accord Very Happy . Pour ta remarque sur le MdT, on comprend dans les notes de l'inspecteur qu'il a eu accès à l'audio correspondant aux retranscriptions. Mais une retranscription écrite d'une piste audio n'est pas interdite.
Et si tu as relevé des fautes je les veux bien pour les éviter par la suite.
 
Revenir en haut
Clint
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2014
Messages: 3 328
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Sep 2016 - 21:00    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Retranscription retranscription retranscription fuck you
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Revenir en haut
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 620
Localisation: Dans l'ombre.
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 16:50    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Cohérence  de l'histoire  : le fait  que  la nana ai envie  absolument de retourner dans la  maison alors qu'elle  a vu son nom écrit en sang sur le mur en sachant  que ceux qui s'y  sont aventurés ont disparus... Ça  me gêne. Faut  être  vraiment stupide. Qu'est  ce  qu'il  les atitre tant ?


Cohérence  des personnages : l'inspecteur ne devrais  pas  aller  tout seul sur  les lieux  qui ressemblent  à  une scène  de  crime.


Sentiment  éveillé : Rien' j'ai  trouvé  ça  prévisible.


Mdt : Retranscription je  suis  pas  fan, en plus l'enquête  est en cours,  non ?


Style  : J'accroche  pas. Attention  aux  fautes  d'orthographe. 


Lisibilité  : OK


Intérêt  : J'ai  trouvé ça  sans  émotion, creux' c'était  malheureusement prévisible et les incohérences ainsi que les clichés   cités  me gênent. Ce sera  CONTRE, donc.
________________
"L'angoisse dévore mon âme, le regret, tout comme la culpabilité et là dépréciation de soi me suivent. Les souvenirs me hantent, mes erreurs restent comme des cicatrices. Quand bien même le stress et le doute s'estompent, les questions demeurent, éternelles.

Il est possible que je ne sois jamais libre."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 356
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 18:48    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Payu a écrit:


@Lalya : En fait les phrases d'intro et de fin son là pour qu'on se mette à la place de l'enquêteur qui prend connaissance du dossier. Ce qui explique aussi ta remarque sur le fait qu'on ai accès à une enquête en cours.
 


J'vais expliciter un peu plus ce qui me gêne. La phrase d'intro, ça me donne l'impression qu'elle est extraite d'une conversation, en soit pourquoi pas, sauf que là on à pas de contexte et ça n'apporte pas grand chose à la CP. Vu la présentation on à comprit qu'il s'agissait d'un rapport. Guider les lecteurs c'est cool, mais ils sont capables de faire des déductions comme des grands. Sans compter que le style me donne l'image de deux potes discutant (malgré le vouvoiement) et j'ai un peu l'impression d'être "exclue" du coup.

Concernant les questions rhétoriques de la fin, là aussi, on ne sait pas trop d'ou ça vient et la question de retourner ou non dans la maison pour enquêter ce pose assez naturellement je pense, là aussi "l'assistanat" n'a pas vraiment raison d'être.

Soit tu pose clairement un contexte qui justifie l'intérêt de ces phrases, mais j'pense qu'à ce moment là on se rapprochera plus d'une nouvelle qu'une CP. Soit tu pars sur une piste "plus simple" et qui peut expliquer le fait que n'importe qui ai assez à des documents liés à une enquête en cours (le dossier est perdu, il y a eu une fuite, par exemple...)
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Pomme
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2016
Messages: 308
Localisation: Poirier
Féminin

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 18:49    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Cohérence histoire et personnages: Oh les gens c'est pas incohérent qu'ils retournent tous à la baraque c'est plus fort qu'eux ! ça me parait plutôt clair pourtant surtout avec le passage du mec qui court vers la maison. Ils y sont entraînés tout simplement, ils y peuvent rien. Une fois que tu rentres dans la maison t'es piégé.
Bref, moi le petit détail que je trouve un poil incohérent c'est le monologue du flic dans la maison. Il parle tout seul, il entend quelqu'un, il continue de parler au lieu de la jouer discret (il sait pas sur qui il peut tomber). Et puis, ce passage ne pas paru très naturel. Bon après je comprends pourquoi il fallait que tu intègre ça à l'histoire donc bon.

Moyen de transmission: bon c'est vrai que c'est un peu lassant les retranscriptions. Du vrai contenu audio ça serait franchement mieux, et encore mieux serait la fameuse photo que je sais plus qui prend (le deuxième il me semble, Thomas).

Sentiment éveillé: c'était plutôt sympas mais le soucis c'est que ça m'a beaucoup trop rappelé la pasta avec la maison, celle qu'Anti a cité. (le titre est trop orthographiquement compliqué pour moi pour que je m'en souviennes) Tu dis que tu l'as connais pas, je sais pas si tu l'as lu depuis mais si oui, tu as du voir les points communs.

Style et lisibilité: Gros point positif de ton texte, ça se lit vraiment bien.

Intérêt: ça ne m'a pas déplu du tout, j'ai passé un bon moment mais malheureusement la ressemblance avec Dyonisuatruc House est trop frappante. C'est beaucoup trop ressemblant, l'histoire est basée sur le même principe. C'est pour ça du coup que je vais te mettre un contre pour cette fois, mais te décourage pas, je suis sure que tu peux nous faire quelque chose de bien.
________________
"You tried your best and you failed miserably. The lesson is, never try." H.S
Revenir en haut
Clint
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 26 Mar 2014
Messages: 3 328
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

MessagePosté le: Mer 7 Sep 2016 - 21:14    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Rejetée, il manque qu'un contre et j'aurais été contre aussi de toute manière
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Revenir en haut
Payu
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2016
Messages: 9
Masculin

MessagePosté le: Jeu 8 Sep 2016 - 07:27    Sujet du message: Réaction en chaine Répondre en citant

Bon, je vais essayé de trouver mieux en apprenant de mes erreurs.

Merci Pomme pour les encouragements. Et surtout d'avoir compris que les gens ne pouvaient pas contrôler leur envie de retourner dans la maison.  Very Happy
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:12    Sujet du message: Réaction en chaine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com