Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

Étranges Manifestations

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Âme_Perdue
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2016
Messages: 142
Localisation: ....
Masculin Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mer 23 Nov 2016 - 23:32    Sujet du message: Étranges Manifestations Répondre en citant

Cette maison est située au Québec dans un petit village de Lanaudière.
La maison appartenait à mes ex-beaux-parents, donc j'ai moi-même été témoin puisque je connais cette maison. Je vais commencer par vous rapporter ce qu'on me racontait de cette maison bien avant que j'y fasse moi-même mes propres expériences.
Le fils de la maison que j'avais épousé avait des problèmes de drogue et souvent il me disait qu'il avait commencé par prendre de l'acool vers ses 11 ans afin d'être capable de dormir en paix la nuit, car s'il ne buvait pas il entendait des voix la nuit et ressentait une présence à ses cotés.
Pour moi ce n'étaient que des excuses pour que j'accepte sans rien dire sa dépendance à la cocaine et que ce n'était donc pas de sa faute. Ce n'étaient que des mensonges et des pauvres excuses minables que je refusais de croire. Il m'assurait que souvent, il voyait des créatures noires qui sortaient du plancher devant lui pour lui faire peur.
Pourtant dès qu'il vint habiter chez moi, il disait ne plus voir ces êtres noirs et qu'il se sentait en paix. Comme il continuait de consommer des drogues, je ne croyais pas un seul mot de son histoire.
Je suis moi-même ouverte au paranormal mais je suis un peu comme l'apôtre Thomas, il faut que je vois pour croire. Il me racontait des faits étranges qui se déroulaient dans sa maison, et moi je ne l'écoutais que d'une oreille car il mentait si souvent que j'en étais venue à ne rien croire de ce qu'il me disait.
Un jour il comprit que je ne le croyais pas et il m'amena voir sa grand-mère paternelle qui vivait dans la maison avant ma venue dans cette famille.
Je dois ici expliquer un détail fort important. La maison est un duplex. Une immense maison divisée en deux logements. Les deux logements sont presque identiques. Un rez-de-chaussée et un deuxième étage.
A cette époque la grand-mère vivait dans un logement et les parents de mon ex dans l'autre. Les phénomènes se produisaient dans les deux logements mais plus fortement dans celui de la grand-mère que dans celui des parents de mon ex. La grand-mère n'en pouvant plus de ces manifestations, finit par quitter cet endroit qui la terrifiait. Elle alla habiter à Montréal.
Un jour qu'elle était en visite chez les parents de mon ex, j'acceptai d'aller la rencontrer, question de peut-être savoir un peu de vérité. La grand-mère était quelqu'un de calme que j'aimais beaucoup.
Mon ex me laissa seule avec elle pour aller aider son père avec les chevaux de courses dans l'écurie. Je pleinement profitai de l'occasion pour lui poser les questions qui me démangeaient depuis longtemps.
Dès ma première question je sentis son malaise face à ce sujet. Elle n'aimait pas parler de ces choses de peur que je la croie complètement folle. Je la rassurai en lui disant que j'avais besoin de savoir et que jamais je ne la prendrais pour une folle. Ces paroles l'encouragèrent et elle accepta finalement de me dévoiler certaines choses.
Elle disait entendre, la nuit, un fauteuil à bascule grincer comme si quelqu'un se berçait. Quand elle allait voir dans la chambre d'où provenait ce bruit, il n’y avait rien. Même pas de fauteuil à bascule dans cette pièce. Elle retournait au lit et le phénomène recommençait. Elle aurait bien voulu que son mari entende aussi mais il se couchait ivre mort tous les soirs.   
Elle a même cru un bon moment qu'elle perdait la tête. Elle disait des prières, le bruit cessait et elle se rendormait. C'était comme ça tous les soirs.
Un jour qu'elle était seule à la maison et en plein après-midi, les bruits de fauteuil à bascule se manifestèrent de nouveau, et pour la première fois en plein jour. Elle dit ne pas savoir pourquoi mais elle en eut assez de tout ça et une grande colère l'immergea complètement.
Elle se trouvait en bas à la cuisine. Elle releva la tête et cria à en regardant le plafond : « Mais qui est là et vas-tu arrêter de faire ce bruit ?» Elle rajouta : « Mais qu'est-ce que tu veux donc ? »
Un bruit de chaîne se fit entendre immédiatement. Comme de grosses chaînes que l'on trainerait sur le plancher. Elle cria de nouveau : «  Mais qu'est-ce que tu veux ? » Les chaines tombèrent du plafond juste devant elle à ses pieds. Elle eut la peur de sa vie et courut rejoindre son mari dans l'écurie. Elle lui raconta son histoire mais il se moqua d'elle en la traitant de vieille folle.
Elle retourna dans la maison en se disant que non elle n'était pas folle. A sa grande surprise les chaînes avaient disparu et le plafond ne portait aucune trace. Comment les chaînes avaient traversé le plafond sans laisser de trace, elle ne pouvait l'expliquer.
Elle voulait quitter cet endroit mais son mari tomba très malade quelques jours après l'histoire des chaînes. Il était cloué au lit avec une forte fièvre et proférait des obscénités incroyables et jouait avec son sexe sans plus aucune pudeur devant les gens qui venaient prendre de ses nouvelles.
Le grand-père finit par mourir quelques semaines plus tard. Le médecin donna comme explication que le grand-père était mort d'avoir passer sa vie à boire trop d'alcool et que son foie avait dû le lâcher.
 La semaine du décès de son mari, juste après l'enterrement, la grand-mère déménagea et vendit la maison à mon beau-père qui habitait le logement d’à coté.
Mon beau-père avait une fille qui venait de divorcer. Il loua donc le logement à sa fille qui avait elle-même une petite fille de 4 ans. Elle aussi se mit à entendre des bruits la nuit comme quelqu'un qui marchait au grenier. Elle mettait ça sur le compte de la maison qui était vieille et ne s'inquiétait pas.
Quelques semaines plus tard sa fille se mit à changer radicalement. Elle devenait impolie et insupportable. Ma belle-soeur se disait que sa fille était simplement stressée par le divorce, ce qui expliquait sa révolte soudaine.
La petite devenait de plus en plus méchante et ma belle soeur l'entendait souvent parler seule quand elle était là-haut. Quand elle demandait à la petite avec qui elle parlait, celle-ci lui répondait : « Avec mon ami et laisse-moi tranquille.» Là encore, ma belle-soeur pensait que la petite souffrant de la séparation s'inventait des amis imaginaires.
Un jour qu'elle entendit la petite rire très fort dans sa chambre, ma belle-soeur monta pour voir ce qui la faisait autant rire. Comme elle montait l'escalier, la petite lui apparut en haut des marches avec un regard noir que ma belle-soeur ne lui connaissait pas. Elle lui dit doucement : « Tu fais quoi, mon bébé ? »
La petite s'empressa de la pousser fortement en criant : « Je vais te tuer, salope !»
Ma belle-soeur tomba à la renverse et déboula l'escalier. Dès que la chute prit fin la petite courut vers sa mère en pleurant. Elle avait retrouvé son regard normal et disait n'avoir jamais poussé sa mère.  
Voilà, c'est ici que j'entre réellement dans l'histoire.
Ma belle-soeur se ramena chez moi en pleurant pour nous raconter l'histoire de la chute dans l'escalier. Après l'avoir longuement écoutée, je lui conseillai d'acheter un chien pour la petite arguant que tous ces comportements agressifs étaient sans doute dus au grand bouleversement causé par le divorce, et que le chien comblerait son manque d'affection paternelle; ça calmerait sans doute ses angoisses et sa colère.
Pour quelques mois les choses se calmèrent. La petite avait retrouvé son équilibre et tout allait pour le mieux. Ma belle-soeur fit la rencontre d'un nouvel amoureux et tout allait bien. Jusqu'au jour où ma belle-soeur se rendit dans le garage pour aller chercher de la viande dans le gros congélateur.
Juste derrière elle, dans son cou, quelqu'un souffla doucement. Elle se mit à rire en croyant que son copain l'avait suivie dans le garage.  Elle se retourna en souriant pour voir qu'elle était seule.  Elle retourna vers le congélateur et à nouveau on lui souffla dans le cou, mais avec plus de force et un grognement animal. Ma belle-soeur prit ses jambes à son cou et courut chercher son copain. Elle lui dit ce qu'elle venait de vivre, le corps parcouru de frissons.
Son copain qui connaissait l'histoire de la grand-mère se moqua d'elle en lui disant : « Bon, tu es comme ta grand-mère tu crois au méchant fantôme.» Il lui proposa de se rendre dans le garage avec elle et le chien, pour lui montrer que le garage était bien normal. 
Quand le chien entra, il lâcha une petite plainte et recula vivement. Le copain le traita de con et le poussa de force dans le garage. Dès que le copain de ma belle-soeur entra à son tour, il sentit un souffle froid dans son cou et entendit lui aussi un grognement animal. Pourtant de nature très calme, il sortit de là vitement, les cheveux dressés sur la tête.
Ils ne soufflèrent mot à la petite, le soir venu; mais ils étaient incapables de rester dans la maison. Pour que la petite ne se rende compte de rien, ils décidèrent de venir passer la soirée chez moi et me raconter cette histoire. J'écoutai attentivement mais sans dire que je croyais ni dire que je ne croyais pas.
Je commençai vraiment à croire que quelque chose se passait dans cette maison. Ils finalement rentrèrent chez eux avec la ferme intention de déménager au plus vite de là. Quarante-cinq minutes après leur départ de chez moi, ils me téléphonrent, paniqués, affirmant que le chien avait été fouetté et que sa peau ensanglantée portait des traces de fouet. Le chien était seul dans la maison et mon beau-père et sa femme étaient partis en Floride pour tout l'hiver. A moins que quelqu'un soit entré dans la maison par infraction, comment expliquer ces marques de fouet ?
J'étais perdue dans toute cette histoire. Ma belle-soeur, son copain, la petite et le chien vinrent passer la nuit chez moi.  Le lendemain après en avoir longuement discuté, je décidai d'aller voir par moi-même ce qui se passait dans la maison. Je suis très sensible à ces choses mais prudente car il ne faut jamais croire sans preuve.   
Quand j'entrai dans la chambre de la petite, il y avait des centaines de mouches qui volaient partout et nous étions en hiver et à ce que je sache les mouches dorment en hiver. Une odeur de viande pourrie flottait dans la pièce. Je demandai si de la nourriture pouvait trainer dans la maison. Ils répondirent que non. L'odeur n'était que dans la chambre de la petite, pas ailleurs, comme si un mur invisible retenait cette odeur infecte.
Je ressentais une présence qui m'oppressait fortement et je comprenais que je n'étais pas bienvenue dans la maison. Je dis que oui, quelque chose se passait bel et bien dans la maison, alors nous sortîmes dehors, le temps que je me mette les idées en place et que je reprenne mon souffle. Ma belle-soeur était en larmes et c'est là qu'elle craqua. Elle se mit à raconter toutes les mauvaises choses commises son père et son grand-père dans l'écurie et peut-être dans la maison :
Son père et son grand-père invitaient un voisin âgé d'une vingtaine d'années et handicapé mental, à venir avec eux dans l'écurie. Ils lui offraient des bonbons et des cadeaux en échange de relations sexuelles avec des animaux. Le pauvre jeune homme acceptait, ne sachant pas qu'il faisait mal. Lui, tout ce qu'il voulait c'étaient les bonbons et comme les autres semblaient contents de lui, il était heureux aussi.
Elle raconta aussi que son père couchait avec les soeurs de sa femme et d'autres femmes dans cette même écurie. Que le grand-père regardait cela en se masturbant. Que cela durait depuis qu'elle était toute petite et que le diable était dans l'écurie et la maison. J'étais sous le choc.
Je l'aidai à faire ses bagages et ils quittèrent la maison pour ne plus jamais y retourner. 
Mon beau-père et ma belle-mère sont revenus de Floride et n'ont jamais voulu que l'on parle de cette histoire. J'ai respecté ce choix mais je commençai à ressentir aussi des choses chez mon beau-père. Je me sentais observée et oppressée dès que je montais en haut pour aller à la salle de bain.
Un jour je demandai : "Qui est là ?" Je sentis quelqu'un qui fonçait sur moi et je vis une forme noire. Je criai : "Au nom du Christ, je t'ordonne de partir et de me laisser en paix !" La chose disparut immédiatement.
Je ne voyais plus mon beau-père de la même façon après les révélations de sa fille.
Je n’y allais presque plus jamais et quand j'y allais, je ressentais cette présence dès que je montais en haut et mes fils aussi.
Je divorçai de leur fils quelques temps plus tard et j'appris que les parents avaient finalement vendu la maison. Je me demande si l'entité est partie avec eux ou si la maison est toujours hantée ?
Difficile de savoir puisque je ne sais pas à qui la maison a été vendue et que je vis assez loin de là.
Je n'ai jamais chercher à chasser cet esprit après avoir su la vérité car je me disais que tôt ou tard ils paieraient pour le mal qu'ils avaient fait.
Il m'arrive d'avoir envie d'aller voir les nouveaux propriétaires pour savoir s’ils sont en paix ou s'il y a toujours des manifestations dans la maison.  Mais si rien ne  se passe, je vais leur faire peur et troubler leur paix.
Je sais que j'aurais dû essayer de chasser cette entité négative mais à cette époque j'étais si en colère contre mon beau-père et tout le mal qu'ils avaient commis, lui et son père, que je souhaitais que l'entité lui fasse du mal aussi.
J'aurais dû comprendre que mon beau-père ne risquait rien car il donnait à l'esprit, le mal qu'il voulait voir et d'une certaine façon les deux marchaient main dans la main et que c'est à de pauvres innocents que l'entité s'en prenait.






P.S: Si vous trouvez un meilleur titre faîtes le moi savoir en commentaire. 
________________
I ain't happy, i'm felling glad
I got sunshine, in a bag
I'm useless
War to the East, pain to the West
War is at least what we do best
What we do best is sharing guns

And kill' for fun
There must be a reason..
Do you comprend what is a point
Of being born and being gone?
There must be a reason..
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Nov 2016 - 23:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 302
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Jeu 24 Nov 2016 - 17:18    Sujet du message: Étranges Manifestations Répondre en citant

Merci pour ce pavé.

Cohérence de l'histoire et des personnages : J'ai l'impression que c'est un peu confus par moment, on se perd entre les différents protagonistes et la configuration des lieux. C'est une maison, puis un duplex, puis y a des écuries... C'est un peu étrange, en faite j'ai l'impression que t'as ajouté tes éléments au fur et à mesure en fonction des besoins de l'histoire mais sans essayer de garder une vue sur l'ensemble.

Je trouve la fin assez bâclé, genre la fille elle raconte tout ça comme ça, mais l'idée d'aller voir les flics ou autre lui viens pas en tête ? Même la narratrice ? Elle brade sa morale un peu facilement je trouve. De plus tu apporte beaucoup d'éléments et au final j'ai l'impression que tu as essayer de placer un maximum d'éléments malsains pour déranger un peu le lecteur, mais cette accumulation rend le truc assez bancale, genre le pauvre gars handicapé à pas de famille qui s'inquiete ? Aucune des filles parle ? Jamais personne à entendu des bruits en passant à proximité de l'écurie ?

Et au final, on apprends que le diable est avec eux, genre ils sont pote tout vas bien, mais dans ce cas là, ça résout pas vraiment le pourquoi des manifestations étranges... J'pense au grand pere notamment, qui a participé à ça mais se retrouve malade.

Moyen de transmission : Témoignage.

Sentiments éveillés : Pas grand chose.

Style/lisibilité : Des sauts de ligne, des paragraphes tout ça...

Intérêt : Outre le fait que je trouve l'histoire assez confuse tout le long, la chute ne m'a pas spécialement emballé, c'est trop. L'idée d'une sorte de "pacte" avec le diable est pas mauvaise et assez rarement exploité je trouve. Cependant ça sera un contre tout de même.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 330
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 24 Nov 2016 - 17:25    Sujet du message: Étranges Manifestations Répondre en citant

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : La maison change pas mal de configuration au fur et à mesure, après franchement c'est trop confus pour vraiment y voir clair sur ce critère.

- Cohérence des actions du ou des personnages : Personne ne pense à la police à aucun moment, la narratrice me semble quand même bornée à ne rien vouloir croire alors qu'elle se dit ouverte au paranormal à condition d'avoir des preuves, j'ai le sentiment qu'elle pourrait y croire avant.

- Sentiment éveillé chez le lecteur : C'est le bzar là-dedans.

- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Bah ça commençait comme un témoignage mais ça se poursuit comme une nouvelle, je vais en parler dans le style, mais du coup ça passe pas.

- Style d'écriture : Y a des endroits où y a des répétitions à gogo qui alourdissent terriblement le texte, genre au début avec le mot "maison". Sinon, comme je l'ai dit au critère précédent, tu quittes le mode du témoignage pour une narration fictive avec des discours rapportés et ce genre de chose. Et en même temps tu te répètes beaucoup, ce qui alourdit beaucoup la lecture. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas adapté pour une pasta.

- Lisibilité du texte : Il manque les sauts de ligne, ce qui alourdit - encore - la lecture.

- Intérêt de l'histoire : Y a pas à tergiverser, c'est contre. L'idée peut certainement être reprise, mais ce ne sera pas avec ce texte que ça passera sur le site, et à mon sens il serait plus judicieux de recommencer depuis le début plutôt que de modifier, il faudrait changer trop de choses.
 
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 582
Localisation: En train de flâner dans un lieu délabré.
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 26 Nov 2016 - 21:15    Sujet du message: Étranges Manifestations Répondre en citant

Cohérence de l'histoire : la configuration de la maison est un peu étrange dans ce qui est de maison / duplex /écurie, mais ça a déjà été cité. Certains passages sont assez confus. Le mec handicapé n'a pas de famille ? 


Cohérence des personnages : je trouve relativement étrange que personne n'a songé à aller voir là police, surtout qu'il y a quand même pas mal de personne  qui sont témoins.


Mdt : Témoignage , OK 


Sentiment éveillé : "Ouahou, c'est un peu compliqué" un peu de curiosité quand même car je me suis demandé d'où venait les manifestations mais la chute est bâclée.


Style : C'est un point ià retravailler. Il y a beaucoup de répétitions, des phrases mal tournées et dans l'ensemble ton texte est lourd. Aussi, j'ai l'impression que tu as ajouté pleins d'éléments pour allonger ton histoire, mais là ça alourdi ton texte plus qu'autre chose et on se perd dans les détails.


Lisibilité : Ouahou,  c'est quoi ce pavé que tu as fais ?  Il faut aérer tout ça ! Sauter des lignes, faire des paragraphes...




Interet : Il faut vraiment que tu corriges les répétitions relise tes phrases et surtout que tu aère ton texte. Il y avait déjà ces soucis dans tes autres écrits et c'est vraiment dommage. Il y a beaucoup de choses à corriger. L'idée du pacte avec le Diable est intéressante, tu pourrais davantage l'exploiter. L'histoire n'est pas mauvaise en soi mais il y a trop de choses qui ne vont pas. Ce sera Contre, désolée.




Bon courage pour la suite, hi hi hi.
________________
"L'angoisse dévore mon âme, le regret, tout comme la culpabilité et là dépréciation de soi me suivent. Les souvenirs me hantent, mes erreurs restent comme des cicatrices. Quand bien même le stress et le doute s'estompent, les questions demeurent, éternelles.

Il est possible que je ne sois jamais libre."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Pomme
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2016
Messages: 308
Localisation: Poirier
Féminin

MessagePosté le: Dim 27 Nov 2016 - 14:09    Sujet du message: Étranges Manifestations Répondre en citant

Cohérence histoire et personnage: Je sais pas quoi dire, c'est vraiment confus, il y a plein de choses qui se passent en même temps. A part la maison, je dirais pas qu'il y ai de trop grosses incohérences mais l'enchaînement des événements est vraiment trop confus, ça gâche ton histoire je trouve.

Sentiment éveillé: Très dur à lire. On se perd dans ton récit, c'est difficile de s'accrocher. Mais, le passage où tu expliques l'histoire avec l'handicapé, le vieux qui couchait avec tout le monde, bon la j'avoue que ça m'a mise mal à l'aise. C'est le seul endroit du texte où j'ai ressenti quelque chose. (mais c'est mieux que rien !)

Moyen de transmission: Alors ça pars en témoignage, donc je me dis, ok pas de soucis. Mais trop vite ça dégénère en nouvelle. Les dialogues directs faut éviter dans les pastas. Vaut mieux des paroles rapportées.

Style et lisibilité: Pavé César ! et en plus t'as changé la couleur, je te remercie pas pour ça, j'ai failli ne pas lire et puis je me suis dit, aller je vais faire un effort quand même.
Il faut plus aérer ton texte, sauter des lignes et tout. Parce que en l'état ça aide pas à la compréhension du texte, ça rend le tout encore plus confus, faut vraiment s'accrocher pour aller jusqu'au bout.

Intérêt: Je pense que tu as voulu en faire trop. Il se passe beaucoup beaucoup de choses. En soi, c'est pas vraiment gênant qu'il y est tant d'action, mais le truc c'est que c'est pas bien amené. ça m'a fait penser à une liste. Il faudrait que tu aères plus ton texte, que tu enlève les dialogues, et que tu sois plus claire à certains endroits. Parce qu'il y a beaucoup de monde dans ton histoire ce qui aide pas pour suivre. Y'a de l'idée mais c'est trop confus, y'a trop de monde, c'est un pavé, donc pour moi ça a été très difficile de lire jusqu'au bout. Pour moi ça sera contre du coup.

Y'a tellement de choses à changer, que en tant que flemmarde je te dirais laisse tomber et écris autre chose. Mais si tu es quelqu'un de courageux, je te conseillerais de mieux planter le décor, aérer ton texte, peut être même supprimer certains personnages parce que entre la mère, la grand mère, la belle mère le fils du beau-père etc c'est dur de s'y retrouver.

Ne cherche pas à mettre le plus possible d'événements bizarres en les détaillant comme tu le fais. Tu sais tu peux juste détailler deux épisodes marquant, genre la petite fille qui pousse sa mère, et les autres tu mets une phrase bateau qui les énumère genre : " et ce n'est que quelques exemples de ce qui se passait dans cette maison. Entre les courants d'air, les bruits de pas, etc...".

Enfin voila, je pense qu'il y a pas mal de choses à revoir, tant sur le fond que sur la forme pour que ton texte soit plus intéressant et plus captivant. Là c'est ce qui manque, tu en balances tellement, et en si peu de lignes finalement comparé à tout ces événements, que c'est dur de s'accrocher. On a pas le temps de réfléchir et d'avoir peur. On est bombardé d'infos. Quitte à rallonger le texte, faut pas avoir peur de bien planter le décor.
________________
"You tried your best and you failed miserably. The lesson is, never try." H.S
Revenir en haut
RedRaven
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 27 Nov 2016 - 14:23    Sujet du message: Étranges Manifestations Répondre en citant

Rejetée.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:30    Sujet du message: Étranges Manifestations

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com