Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

La porte mitoyenne
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas acceptées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Stéphane G de G
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 267
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 11 Fév 2017 - 22:46    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Par ce message je vais vous raconter exactement ce qui s’est passé, du début à la fin, sans oublier aucun détail. Je ne cherche pas à m’innocenter (qui le pourrait avec un simple message ?), je ne vous demande pas de me croire sur parole, je vous demande juste de me lire et de comprendre la nature véritable de ces évènements. Peut-être qu’une fois que j’aurais appuyé sur la touche enter de mon clavier, je me sentirais allégé d’un poids trop lourd à porter.
 
Je suis un meurtrier, du moins c’est ce qu’en a conclu le juge des assises. Faute de preuves suffisantes, je n’ai été condamné qu’à cinq ans d’emprisonnement pour la disparition de trois personnes. En fait, j'étais le coupable idéal car la justice n’avait aucun autre suspect à mettre entre les barreaux. Entre les appels, les pourvois en cassation et les remises de peine pour bonne conduite, j’ai passé deux ans derrière les barreaux. 
 
Tout a commencé par un paquet. Un matin, en partant au boulot, je l’ai trouvé sur le paillasson de ma porte d’entrée. Léger, moins gros qu’une boîte à chaussure, du papier kraft et une ficelle l’entouraient. Il n’y avait ni nom, ni adresse, ni expéditeur dessus. J’ai failli toquer chez mes voisins de palier, mais, de peur d’être en retard au boulot, j’ai posé le paquet sur l’étagère de l’entrée.  Je n’y ai pas pensé de la journée puis le soir, quand je suis rentré à l’appart, j’ai buté dedans. Le paquet était tombé sur le carrelage du couloir et je me suis dit que je l’avais simplement mal placé sur l’étagère. Il était aux alentours de 21 heures et encore une fois je n’ai pas voulu déranger mes voisins pour savoir si ce paquet était à eux.
 
Comme je le fais chaque soir, je me suis servi un verre de scotch, j’ai allumé la télé et me suis vautré sur le canapé. J’avais posé le paquet sur la petite table du salon. Après avoir fini mon verre, au moment d’aller réchauffer un plat dans le four à micro-ondes, j’ai été surpris de voir le paquet au bord de la table, prêt à tomber. J’ai voulu le repousser, mais il a chuté à mes pieds. En haussant les épaules, j’ai ramassé le paquet, et comme mes voisins n’étaient pas venus le réclamer, j’ai défait la ficelle en prenant soin de ne pas abîmer le papier kraft. Quelques instants plus tard, je tenais entre mes mains quatre morceaux de bois qui encadraient une sorte de toile en jute. Les morceaux de bois étaient gravés de symboles que je pensais être des hiéroglyphes. Entre les symboles, des clous rouges ressortaient de travers. Je n’y connaissais rien en art, mais c’était du mauvais travail. J’ai alors tourné ce que je croyais être un tableau, mais en fait, c’était un miroir très sombre. J’apercevais toutefois mon reflet à l'intérieur même si les traits de mon visage avaient la couleur du charbon. J’ai frotté la glace, mais la fumée ne partait pas. Ne sachant que faire de cet objet, je me suis amusé un peu avec et j’ai fait plusieurs grimaces. Aussitôt quelque chose m’a fait frémir : le décalage de mon reflet. J’avais arrêté mes mimiques alors que mon reflet grimaçait toujours. J’ai fermé les yeux, les ai rouverts, mes grimaces continuaient dans la glace. Puis le reflet s’est mis à hurler alors j’ai lâché le miroir et…je me suis mis à trembler, j’avais mal au crâne et un goût de fer dans la bouche. Nous étions en plein été et, quand j’ai bu mon whisky, il faisait encore jour. Là, on était en pleine nuit, j’étais juste éclairé par la lumière hachurée du poste de télévision qui émettait un grésillement ininterrompu. Plus loin sur ma droite, la lumière jaunâtre de la cuisine formait une auréole sur le parquet. Je n’avais pas souvenir d’être tombé par terre. Je me suis donc relevé, j’ai voulu m’asseoir sur le canapé, mais il n’y était plus, comme le miroir qui lui aussi semblait avoir disparu. N’y comprenant rien, j’ai marché jusqu’à l’interrupteur du salon, j’ai tâtonné le mur sans le trouver. Alors je me suis avancé vers ma cuisine et quand j’y suis entré, j’ai trouvé mon frigo déplacé d’un bon mètre du mur. La tapisserie du mur où se trouvait le frigo était complètement déchirée et formait le contour d’une porte sans la poignée. Un jeu d’une trentaine de centimètres séparait la tapisserie du mur. Je n’avais jamais été informé d'une autre porte dans ma cuisine. Quelqu’un connaissant l’existence de cette porte secrète s’était-il introduit chez moi ? Je me suis alors souvenu du miroir, du reflet grimaçant, mais un reflet pouvait-il être responsable d’une porte secrète ouverte dans ma cuisine ? Y avait-il un lien entre les deux ? Je n’y comprenais rien.
 
J’ai senti mes poils se hérisser quand j’ai entendu un bruit diffus, le même que le poste de ma télévision. Il provenait de derrière cette seconde porte. Deux choix se présentaient à moi : soit je vérifiais mon appartement au risque de me retrouver nez à nez avec un intrus, soit je m’assurais qu’il ne m’attendait pas derrière cette porte.
 
J’ai ouvert un tiroir pour prendre un couteau et je suis tombé sur un tas d’objets, dont une petite lampe-torche rectangulaire. Je l’ai prise et j’ai dû fouiller plusieurs autres tiroirs pour trouver mon couteau de cuisine. Je n’avais pas le temps de cogiter, de me dire qui avait déplacé mes affaires, alors je suis passé derrière le frigo et, le cœur battant, j’ai jeté un œil à travers l’embrasure de la porte : on n’y voyait rien, c’était complètement noir. J’ai passé la lampe-torche dans le jeu de la porte et le faisceau a balayé un mur gris, cimenté. Par réflexe, j’ai demandé s’il y avait quelqu’un, mais seul le bruit diffus m’a répondu. J’ai rassemblé tout mon courage, j’ai tiré la porte et…je me suis retrouvé face à un couloir cimenté d’une dizaine de mètres de long. Au fond de ce couloir, j’ai distingué un rai lumineux sous une autre porte. Quand j’ai braqué le faisceau au sol, j’ai lâché un juron.
 
Des traces de pas apparaissaient dans la poussière, toutes dans ma direction. Mais ce n’était pas des traces de pas normales, c’était de grandes empreintes avec des pieds très longs et très gros. Les quatre orteils se terminaient par une pointe acérée qui avait creusé la poussière en profondeur et le talon était aussi gros qu’une boule de bowling. Comme il n’y avait pas de traces en sens inverse, cette chose devait toujours se trouver dans mon appartement. Mais c’était si gros, si impressionnant que me retrouver nez à nez face à ce truc n’avait rien d’excitant. J’ai alors marché jusqu’au fond du couloir en prêtant attention à chaque détail. Hormis les empreintes et son atmosphère glauque, ce couloir restait commun et d’après mon intuition, reliait un appartement à un autre.
 
Le bruit diffus s’est intensifié près de la porte entrebâillée. Crispé, le cœur battant, j’ai regardé à travers l’embrasure et j’ai entraperçu un bout de meuble et du carrelage. Rassuré de ne pas me retrouver dans un endroit encore plus glauque, j’ai poussé cette vieille porte à la peinture écaillée et j’ai aperçu une cuisine qui ressemblait étrangement à la mienne. J’y suis entré et j’ai contourné le frigo que cette chose avait tiré pour pouvoir entrer dans ce couloir et rejoindre mon appartement. J’ai traversé la cuisine et par la porte ouverte j'ai aperçu un salon éclairé par la lumière hachurée d’un poste de télévision. Sa lumière pâle se reflétait sur une petite table de salon. À ma grande surprise, j’ai découvert mon miroir gisant de travers. Je ne comprenais pas comment mon miroir pouvait se retrouver là alors qu’il était censé être dans mon appartement ? J’ai voulu allumer la lumière du salon quand des craquements derrière moi m’ont fait dresser les cheveux sur la tête. Je me suis vivement retourné en balayant l’air de mon couteau. Un flic pointait son arme dans ma direction. Il m’a sommé de jeter mon couteau. Ce que j’ai fait… 
 
J’ai été accusé de la disparition de mes trois voisins, les parents et leur petite fille âgé de 4 ans. Un ami de cette famille qui venait leur rendre visite ce soir-là a entendu des hurlements puis a appelé la police. J’ai bien sûr tout nié en bloc, mais je ne pouvais pas expliquer ma présence chez mes voisins ainsi que les traces de sang découvert autour de ma bouche ainsi que d’infimes morceaux de chair sous mes ongles que j’aimais garder longs. Après analyse génétique, il s’agissait de ceux des trois disparus. J'ai hurlé au complot, car je ne pouvais pas avoir fait disparaître les corps en l'espace d'une heure ou deux. Ils m’ont aussi fait un lavage d’estomac sans rien découvrir de plus. Auraient-ils cru que je les avais bouffés ?
 
Les semaines qui ont suivi mon interpellation ont été très difficiles à vivre. Ma vie banale venait de basculer de la manière la plus dramatique qui soit. Mes parents sont riches et m’ont payé le plus talentueux des avocats. J’ai alors peu à peu repris espoir. Je ne comprenais toujours pas ce qui s’était réellement passé, comment je m’étais soudainement réveillé chez mes voisins ni comment je pouvais avoir eu des bouts de leur chair sous mes ongles ou leur sang sur mon visage. J’en faisais de terribles cauchemars, ou plutôt non, je n’en faisais qu’un, toujours le même : je marchais dans un couloir sombre, j’entendais le souffle rauque de ma respiration. Mes pieds me semblaient lourds, comme si ce n’était pas les miens et qu’ils appartenaient à quelque chose de bien plus gros que moi. Pourtant ils ne faisaient aucun bruit sur le sol. À chaque pas, je sentais aussi mon ventre rebondir et mon menton suivait ce mouvement de lourdeur. Des cris diffus bourdonnaient dans mes oreilles, des hurlements lointains, les supplications d’une fillette. J’ouvrais la porte du couloir et je me retrouvais dans une pièce éclairée par des torches. Je sentais du sable sous mes pieds et les murs de pierres étaient couverts de symboles qui ressemblaient à ceux du miroir. Face à moi, ce même miroir renvoyait ma silhouette floutée. Plus je m’avançais vers lui, plus mon reflet s’y dessinait avec précision. Et à chaque fois que je me voyais vêtu de cette peau jaunâtre et flasque, de ce ventre énorme, de ce triple menton, de ces yeux globuleux injectés de sang, de ce front très haut, à chaque fois que j’apercevais la tête de cette fillette entre les longs doigts de ma main droite, je hurlais jusqu’à me réveiller en sueur, le souffle perdu, le regard balayant les murs de ma cellule.
 
Mon psy m’a expliqué que mon inconscient avait transformé les accusations portées contre moi en un cauchemar où j’apparaissais en monstre cannibale. Étrangement, ce n’est qu’à ma sortie de prison que le cauchemar a cessé.
 
Malgré ma demande, les flics ont gardé le miroir comme pièce à conviction. Pour ma part, je ne suis jamais retourné dans mon ancien appart et j’ai dû quitter la ville à cause des « supporters » de la famille disparue qui jugeait ma peine de prison trop clémente.
 
Ce matin, j’ai reçu une carte postale de mes parents. La photo représentait un phénix déployant ses ailes au-dessus d’une pyramide sombre où l’on devinait le visage grimaçant de centaines d’individus. Au dos, il y avait un message de ma mère m’indiquant dans quel endroit du monde ils se trouvaient ce mois-ci. Profitant de leur fortune, mes parents étaient de grands voyageurs et profitaient simplement de la vie. Mais au dos de la carte, à la fin du message de ma mère, j'ai lu et relu cette étrange phrase : « Merci d’avoir libéré ton père de son fardeau. Ta renaissance commence. Le reflet du miroir n’est que celui de ton âme ».
 
Voilà, vous connaissez toute mon histoire et que vous me croyiez ou non m’est égal, ce n’est pas grave, c’est exactement ce qui s’est passé et je me sens tellement mieux à présent. J'ai l'intime conviction que je suis innocent, mais, sans vraiment le comprendre, j’évite toujours de me regarder dans un miroir. Et pourquoi le ferais-je puisque c’est lui qui me regarde…
 
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://recitsclairsobscurs.blogspot.ca/


Dernière édition par Stéphane G de G le Lun 1 Mai 2017 - 00:19; édité 5 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Fév 2017 - 22:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Sam 11 Fév 2017 - 23:17    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Heu... Le mec a une porte qui s'ouvre mystérieusement dans sa cuisine, il s'engage dans le passage et finalement se voir un couteau à la main. C'est un peu trop flou et tire par les cheveux pour moi.

Moyen de transmission : J'arrive pas à savoir ce qui arrive exactement au narrateur donc je vois pas trop de mdt non plus.

Sentiments éveillés : Un milieu entre "hein ?" et "wtf ?"

Style/lisibilité : C'est ok.

Intérêt : Comme j'ai pu le dire c'est trop confus et tirer par les cheveux pour moi, ça sera un contre.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Stéphane G de G
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 267
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 02:54    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

A mettre en inachevées pliz, je vais revoir ce ki cloche car c'est vrai que j'ai dévié de l'idée initial car moi peu inspiré en ce moment...
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://recitsclairsobscurs.blogspot.ca/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 03:21    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

ca marche c'est fait
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Stéphane G de G
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 267
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 26 Mar 2017 - 19:22    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Voilà j'ai modifié la pasta mais je crois hi hi, que j'ai ENCORE DEVIE DANS LE FANTASTIQUE GRRRRRRRRR. A remettre en votes, j'attends vos critiques pour la modifier...
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://recitsclairsobscurs.blogspot.ca/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Lun 17 Avr 2017 - 18:03    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

des avis ici ?
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
EEll0oo
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2017
Messages: 155
Localisation: Quelque part...
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Lun 17 Avr 2017 - 20:32    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Salut  Smile

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : Bon, c'est vrai, la porte inconnue derrière le frigo, c'est pas hyper vraisemblable, mais ce n'est qu'un détail. Globalement, ça se tient Smile

Cohérence des actions des personnages : Aloors... J'ai pas vraiment saisi le message de la mère, à la fin, surtout la phrase importante de ce message : "Merci d'avoir libéré ton père de ce fardeau". J'ai essayé d'imaginer ce que ça pouvait dire et tout ce que ma petite tête a trouvé c'est que le père pourrait avoir été victime d'une sorte de "malédiction" ou je sais pas trop quoi, mais dans ce cas là je vois pas le lien avec le miroir donc ça doit pas être ça, bref j'ai pas compris le message de fin quoi Very Happy ^^ (oui bon après c'est peut-être aussi parce que mon cerveau tourne au ralenti maiiiiiis chut merci xD)

- Sentiments éveillés chez le lecteur : De la curiosité

- Moyen de transmission : Un témoignage

- Style / lisibilité : Ca va, il y a quelques fautes d'orthographe (bon allez grand maximum 2 ou 3), mais sinon c'est parfait Very Happy

- Intérêt de l'histoire : Franchement c'est intéressant, on est sur un grand mystère qui reste en suspens;

C'est un pour , même si je dis pas non à quelques petites explications sur le message de la mère à la fin de l'histoire ^^ Wink
________________
Walk with me my little child
To the forest of denial
Speak with me my only mind
Walk with me until the time
SoaD ~
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Lun 17 Avr 2017 - 21:31    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Je reste sur mon avis initial c'est un peu trop confus/tiré par les cheveux. Du coup je ne changerais pas mon vote. Désolée.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Antinotice
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2015
Messages: 3 539
Localisation: Paname
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 23 Avr 2017 - 17:24    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

D'autres avis ?
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Revenir en haut
Stéphane G de G
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 267
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 23 Avr 2017 - 18:28    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

C'est vrai que ça traine un peu, donc ça ne doit pas plaire ou pas assez réaliste.
Pour celles et ceux qui n'ont pas compris, le phénix symbolise la renaissance. Le narrateur va renaître en monstre.
Le père, atteint d'une malédiction contractée lors d'une fouille archéologique (découverte du tableau noir) se transforme en monstre dévorant les z'humains sans laisser de traces. La mère décide de se débarrasser du tableau et l'envoie à son fils. Sympa la maman non ?
Enfin ça reste du fantastique, faîte ce que bon vous semble. Merci.  
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://recitsclairsobscurs.blogspot.ca/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2017 - 16:33    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Un pour un contre, le prochain vote tranchera. Qui se dévoue ?
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
mamiebiscuit
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 21 Avr 2017
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2017 - 17:17    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : pour l'histoire se tien sauf la porte, soit ses dans son imagination, soit il avait pas bien regarder les plans de son appart


Cohérence des actions des personnages : j'ai compris le message de la mère a la fin, l'action du narrateur quand il s'agit de visiter la pièce inconnue en prenant un couteau ainsi qu'une lampe torche me parait toute à fait normal  


Sentiments éveillés chez le lecteur : pour ma par ce serait un peu de curiosité 


Moyen de transmission : un témoignage 


Style / lisibilité : c'est OK


Intérêt de l'histoire : c'est un peu bizarre, mais ça se tien, l’intérêt est de demander de l'aide a quelqu'un, il nous raconte c'est péripétie


Alors pour moi se sera un....pour







Revenir en haut
EEll0oo
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2017
Messages: 155
Localisation: Quelque part...
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2017 - 20:46    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

Merci beaucoup pour l'explication du message de fin Very Happy^^
________________
Walk with me my little child
To the forest of denial
Speak with me my only mind
Walk with me until the time
SoaD ~
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2017 - 20:55    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

allez, ça passe, bravo mon cher Stéphane Smile
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Stéphane G de G
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 267
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 28 Avr 2017 - 23:16    Sujet du message: La porte mitoyenne Répondre en citant

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire...
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://recitsclairsobscurs.blogspot.ca/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:33    Sujet du message: La porte mitoyenne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas acceptées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com