Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

Une histoire d'estomac

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas acceptées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 05:15    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

J'ai un peu écris ça sans m’arrêter car les idées affluaient. Ce texte est donc perfectible : Les critiques vont surement m'aider a l’améliorer  Very Happy
C'est la première fois que j'écris un truc aussi long, je ne fais que des short d'habitude. N’hésitez pas a me dire si je devrait retourner écrire des shortpasta Smile . Bonne lecture !




-----------------------------------------------


À celui qui trouvera cette lettre, lisez-la avec attention. Que mon histoire serve d'exemple à tous ceux qui seraient tentés de jouer avec des forces qui les dépassent. Racontez-la à qui veut bien l'entendre, car ce qui m'est arrivé ne devrait plus jamais arriver à quelqu'un d'autre.
Tout a commencé il y a un an. Lorsqu'un après-midi, pendant un dîner chez ma famille, j'ai ressenti une forte douleur au niveau du ventre. Je me plaignais depuis quelques temps de douleurs à cet endroit, mais c’était la première fois qu'elle était aussi intense. Mon frère m'a donc amené aux urgences. Après quelques analyses et quelques jours d'hospitalisation, le verdict est tombé : j'étais atteint d'un cancer de l'estomac. Celui-ci a été découvert bien trop tard. Les chances de guérisons existaient, mais elles étaient très faibles.
Ça a été un choc terrible pour moi. J’étais jeune, j'avais plein de projets pour l'avenir. J'en ai fait une dépression. Je ne suis pas sorti de chez moi pendant plusieurs semaines, m'apitoyant sur mon sort. J'avais commencé une chimiothérapie, sans trop d’espoir. 

Mais rien ne fonctionnait, mon état ne cessait de se dégrader. Il fallait bien l'accepter : j'allais mourir. Il fallait que je mette de l'ordre dans ma vie, que je fasse mes adieux à ma famille, à mes amis. 
Pourtant, sur le chemin de l’hôpital, il y avait une boutique qui avait ouvert depuis peu, et qui m'intriguait. C’était une sorte de magasin de vieux objets, un antiquaire. Sur la devanture du magasin, on pouvait y voir un panneau : 

"Au Bouc noir : Objets mystiques, porte-bonheurs, voyance, guérisons" 

D'habitude, je ne crois pas à ces choses là. Si ça marchait, ça se saurait, et il y aurait foule dans le magasin. Mais je pouvais voir à travers la vitre que c’était vide à l’intérieur. Maudit soit ma curiosité, car je suis rentré. Le magasin était plein de vieux meubles et objets poussiéreux. Quelques babioles en métal, et beaucoup de grimoires sur une étagère derrière le comptoir. 

Derrière ce même comptoir, un homme me fixait.  Il devait avoir une soixantaine d'années. Il était vêtu d'une vieille chemise blanche et d'un pantalon à bretelles. Cela lui donnait un style d'avant-guerre. Puisque j’étais rentré, autant lui demander des informations à propos de ces "guérisons", comme était inscrit sur le magasin. C’était plus par curiosité que par intérêt, cela dit.
Avant que je puisse ouvrir la bouche, celui ci m'a devancé en disant qu'il avait ce qu'il faut pour traiter n'importe quelle maladie... et même les cancers. J’étais perplexe. Était-ce une simple déduction de sa part, ou savait-il vraiment pour ma maladie ?  
Voyant mon air surpris, il m'a souri, et s'est retourné pour attraper un grimoire poussiéreux sur l’étagère. Il l'a posé sur le comptoir, avant de souffler dessus, révélant un large pentagramme sur la couverture. Il m'a indiqué qu’à l’intérieur se trouvait le rituel qui me ferait guérir, à 100%. Et, vu que j’étais mourant, il acceptait de me le prêter gracieusement. Il me suffisait de le rapporter une fois guéri. 

J'ai accepté. Après tout, un livre n'a jamais fait de mal à personne. Je suis rentré chez moi, impatient de lire ce fameux rituel. Je me suis installé dans le salon, et j'ai ouvert le vieux grimoire. Il y avait de tout : comment rendre une femme folle de vous. Comment jeter le mauvais œil sur quelqu'un. Comment devenir riche. Et ce qui m’intéressait : Comment guérir n'importe quelle maladie. Au point où j'en étais, autant tenter ma chance. Ça ne mange pas de pain, je me disais alors. 

Le rituel n’était pas compliqué en lui-même, c’était plus la recherche d’ingrédients qui était difficile : un morceau d’écorce d’érable centenaire, une patte de lapin, des poils de chat noir, entre autres. Pour les poils de chat noir, j'en avais justement chez moi. Ce foutu chat allait enfin me servir à quelque chose. En quelques jours, j'avais réuni tous les ingrédients, et j'ai pu accomplir le rituel. 

Il ne me fallait plus qu'attendre. Même si tout cela était fou, c’était ma dernière chance, alors je me forçais de plus en plus à y croire. C’était ça ou la mort.
Le lendemain, je me suis levé comme d'habitude. Mais quelque chose avait disparu : la douleur. Mon ventre ne me faisait plus souffrir. Mon énergie était revenue. Je n'en croyais pas mes yeux.
J'ai foncé à l’hôpital pour faire des analyses. Même les médecins étaient perplexes : les tumeurs n’étaient plus là. Et même mon diabète s’était envolé. Un vrai miracle ! Les docteurs m'ont demandé de faire plus d'examens pour qu'ils puissent voir ce qui m'avait guéri aussi vite, mais j'ai refusé. Je ferais leurs examens plus tard, car je voulais profiter de la nouvelle chance qui m'avait été donnée de suite. Je voulais savourer chaque instant sans la maladie. 

Pendant les jours qui ont suivi, j'avais enfin repris goût à la vie. J’étais sorti m'amuser avec mes amis, j'avais annoncé la bonne nouvelle à ma famille. J'avais même récupéré l'appétit ! Avec un cancer à l'estomac, vous ne pouvez pas manger ce que vous voulez, sous peine de vomissements. Et la douleur vous empêche de vous nourrir la plupart du temps. Mais là, je mangeais comme un ogre ! J'avais fait en une semaine tous les fastfoods de la ville, et à chaque fois le plus grand menu. Même mes amis restaient bouche bée devant mon appétit féroce. 

Et c'est là que ça a commencé à devenir inquiétant. Même les menus XXL des restaurants ne me contentaient plus. Après avoir avalé 5 Big Mac, j'avais toujours autant faim. J’étais devenu un gouffre sans fond.  Plus aucun ami ne m'invitait au restaurant, sous peine de me voir engloutir 1/10 de son salaire en nourriture. Quand j'allais faire les courses, je prenais des dizaines de kilos de viande rouge. Ce n’était plus vivable, et je commençais à manquer de moyens.
Je suis retourné faire des examens à l’hôpital, mais aucun médecin n'a pu trouver quel était mon mal. Ils étaient aussi surpris que moi par mon appétit d'ogre, surtout que je ne grossissais pas d'un gramme.  

J'ai fini par vendre ma voiture pour me payer ma nourriture. J’engloutissais toujours plus de viande chaque jour. Certaines fois, je ne prenais même plus la peine de la cuisiner : je la mangeais crue, à pleine dents. Ce que j’étais devenu me dégoûtait. 

J'ai fini par comprendre que c’était à cause du rituel que tout cela arrivait. Il avait certes guéri mon cancer mais c’était sûrement un effet secondaire. Le grimoire n'indiquait rien sur le sujet, seuls les rituels étaient indiqués. Je suis retourné au magasin, et c'est très cliché, mais il n’était plus là. À la place se trouvait un fleuriste. Je suis rentré à l’intérieur pour lui demander ce qu’était devenu l'antiquaire, mais elle m'a répondu qu'il n'y avait jamais eu d’antiquaire ici. Elle avait racheté le local, qui était vide depuis des mois. 

Je faisais mes recherche sur internet aussi, mais je n’étais pas vraiment doué avec les ordinateurs, je n'avais rien trouvé. J'en avais parlé à mon frère, qui, lui, s'y connaît, pour faire des recherches. Je lui ai parlé du rituel, du magasin, de la guérison spontanée. Je lui ai demandé de trouver un moyen de stopper cette faim insatiable. 

Après avoir épuisé toutes mes ressources financières, je n'avais plus que quelques jours de nourritures dans le frigo. C’était tout ce qui me restait. Alors j'ai essayé de me restreindre. D’arrêter de manger et de faire durer ces provisions... Mais je n'aurais jamais dû faire ça. Je faisais des crises de rage terribles. Mon ventre gargouillait comme jamais. Il fallait que je mange... et c'est là que j'ai dépassé les limites. Mon chat, qui n'avait plus de nourriture depuis la veille, n’arrêtait pas de miauler. Quand j'ai posé mes yeux sur lui, l'eau m'est montée à la bouche. Je me suis approché, l'ai pris dans mes bras, lui ai fait un dernier câlin, avant de lui tordre le coup d'un mouvement sec. 

Je l'ai dévoré. Je l'ai dévoré sans remords. J'éprouvais même du plaisir pendant que je déchirais sa chair et buvais son sang. J'avais franchi un palier dangereux. J'ai jeté sa carcasse au loin et me suis effondré sur mon lit, repensant à mes actes. Il me fallait de l'aide, en vitesse. Je devenais un monstre répugnant. Je voulais appeler ma famille à l'aide, appeler mon médecin, mais quelque chose m'en a dissuadé. 

En regardant par ma fenêtre, je pouvais apercevoir le parc. Et en regardant les gens passer, surtout les enfants, je salivais... et ça me terrifiait. Je savais que si quelqu'un venait chez moi, je n'allais pas résister à la tentation d'en faire un festin. La faim me faisais devenir fou. Plus d'une fois j'ai été tenté de sortir la nuit et d'enlever un passant pour pouvoir goûter sa chair si tendre. Plus d'une fois j'ai été tenté d'attendre que le fils du voisin rentre de l’école pour l'attirer chez moi et boire son sang. 

Je ne voulais pas devenir un meurtrier, alors il ne me restait plus qu'une seule chose à faire. J'ai brûlé le grimoire tout a l'heure. Et j'ai accroché la corde au plafond. 

Ceci est mon testament. À vous qui lirez cette lettre, méfiez-vous des solutions miracles que vous proposent des inconnus. Et dites à ma famille et à mes amis que je les aimais, mais que je n'avais pas le choix. 

Puisse Dieu me pardonner et m’accueillir dans son royaume. 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------


Voici la lettre qu'a laissée mon frère avant de se suicider par pendaison. Comme il l'avait demandé, je vous partage son histoire, mais je vais ajouter quelques éléments. Avant de mourir, il m'avait demandé de faire des recherches sur le mal qui le rongeait. J'ai pu trouver des informations sur le fameux rituel, et quel était son but réel. 

Ce rituel date de l’époque des templiers. En effet, certains templiers vénéraient Baphomet, une des représentations de Satan. Ils avaient amené leur culte jusqu'au Moyen-Orient, où ils étaient partis en croisade afin de prendre Jérusalem. Là-bas, ils avaient perverti une ancienne coutume de guérison pour en faire le rituel que vous connaissez aujourd'hui. Il avait pour but de soigner rapidement les chevaliers blessés pour qu’ils puissent reprendre le combat sans attendre. 

Ainsi, les templiers blessés pouvaient repartir au combat après chaque rituel. Mais, après cela, ils étaient pris d'une faim insatiable. Si bien qu'ils commençaient à s’entredévorer. Certains finissaient par être exécutés par leurs congénères, et d'autres se suicidaient, craignant de blesser quelqu'un. 

Et c'est là qu’a commencé à apparaître ce que les locaux appelaient le H’awouahoua. Cette entité rodait la nuit et dévorait les gens. Mais sa préférence allait aux enfants. Il se cachait sous leur lit, attendait qu'ils aillent se coucher et les dévorait lentement pendant la nuit.  
Ils ont fini par découvrir que le rituel n’était complet que quand la personne se suicidait, les faisant renoncer au paradis et devenir des H’awouahoua. Je pense que c'était le but réel de ces adorateurs de Satan. Et que mon frère est tombé dans le piège qu'ils lui ont tendu. 

Mais le nom de H’awouahoua ne vous dit sûrement rien si vous n’êtes pas originaire du Moyen-Orient. Il a beaucoup de noms à travers le monde : le Boogeyman en Angleterre, le Bicho-Papao au Portugal, et, en France, on a un nom pour lui également : le Croque-mitaine. 

Mon frère, en se suicidant, a donc achevé le rituel et est devenu un croque-mitaine. Ce qui pourrait expliquer la disparition de certains enfants dans la ville depuis la mort de celui-ci. 
 
Je cherche activement à libérer mon frère de son tourment. Si vous avez des infos, ou apercevez la fameuse boutique, n’hésitez pas à me contacter. Pour les autres : faites attention, car la nuit est devenue dangereuse : il rôde toujours. 

________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.


Dernière édition par Kamus le Mer 15 Fév 2017 - 01:18; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 05:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fantauma
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2016
Messages: 12
Masculin

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 10:22    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

J'ai bien aimé le texte, c'est bien écrit et on y accroche. Le seul truc sur lequel je ne sais pas comment me prononcer c'est "au culte de Ry'leh" car à partir de la ça devient une "fan fiction" non ? 

J'ai moi-même écrit un texte avec le "Necronomicon" et si il est vrai que sa création est attribué à Lovecraft, celui-ci s'est appuyé sur un veritable livre noir receuil de traités de sorcellerie rendant fou les humains.
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 11:09    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Pour moi c'est ok.

Moyen de transmission : Témoignage.

Sentiments éveillés : C'est intriguant/inquiétant.

Style/lisibilité : C'est assez fluide à lire.

Intérêt : L'histoire est plutôt sympa et elle tient debout, donc ça sera un pour.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 16:43    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Fantauma a écrit:
J'ai bien aimé le texte, c'est bien écrit et on y accroche. Le seul truc sur lequel je ne sais pas comment me prononcer c'est "au culte de Ry'leh" car à partir de la ça devient une "fan fiction" non ? 

J'ai moi-même écrit un texte avec le "Necronomicon" et si il est vrai que sa création est attribué à Lovecraft, celui-ci s'est appuyé sur un veritable livre noir receuil de traités de sorcellerie rendant fou les humains.


Laughing j'ai tapé tout d'un coup j'avais même pas grillé que j'avais mit la cité noire dedans. Je change ça merci pour l'avoir noté ^^
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Trouble
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2016
Messages: 242
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 19:57    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Cohérence de l'histoire/personnages : aucunes incohérences.

Moyen de transmission : témoignage

Sentiments éveillés : l'ambiance est cool et l'ensemble est inquiétant, tout ce qu'on aiment.

Style/lisibilité : simple a lire, mais avec quelques phrases mal tournés, mais rien de bien dérangeant.

Intérêt : Tu est sûr que c'est ta première longue pasta ? honnêtement j'ai pas levé les yeux jusqu'à la fin où je me suis dit " quoi ? déjà la fin ??", l'intrigue est prenante et on ressent l'inquiétude du protagoniste. c'est un gros pour
________________
Tapis dans l'ombre, seul les critiques peuvent percevoir le secret de CFTC

Smile Critique depuis le 11 mars 2017 et toujours pas un seul poil Smile

Rejoignez le club.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Rayzarta
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Jan 2017
Messages: 24
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Dim 12 Fév 2017 - 22:01    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

J'ai bien accroché, c'est original, et pour une creepy «longue» , c'était suffisamment bien ecrit pour ne pas decrocher.La fin est assez etrange, je pense que je vais devoir faire 2/3 recherches sur certains termes par contre ;x
Mais sinon, pour pour moi, une bonne creepy :d
Revenir en haut
Stéphane G de G
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 267
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 - 03:45    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Cohérence de l'histoire/personnages : Parfait.

Moyen de transmission : témoignage/lettre.

Sentiments éveillés : Un peu plat au début mais ça prend vite de l'ampleur et j'ai bien aimé cette progression.

Style/lisibilité : Petites fautes et petits phrases à tourner différemment, mais le style est accrocheur.

Intérêt : J'ai adore le retournement de situation à la fin, quand on croit que tout est terminé alors qu'en fait, tout ne fait que commencer. BRAVO ! Pour moi c'est ta meilleure creepy soft car, il est vrai, on a pas vraiment le frisson mais ça reste très très bon quand même. Tu aurais ajouté un peu de gore et de chair d'enfant avant qu'il ne se suicide, la tension aurait encore augmenté d'un cran. Bravo encore pour tous ces paliers différents. POUR POUR POUR. 
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://recitsclairsobscurs.blogspot.ca/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Treize
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2014
Messages: 210
Localisation: Nethersphere
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Fév 2017 - 10:31    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : J'adore le fait que ça soit... logique. Dans le sens où on comprend le personnage même dans ces décisions les plus "absurdes". On comprend la colère, la faim et le fait qu'il n'ai plus de choix.


Moyen de transmission : Bon.


Sentiments éveillés : Ça m'a dérangé. En bien   Wink   


Style lisibilité :Bons. Quelques fautes mais la waffe passera par là 


Intérêt :Je suis moins fan du plot twist. En fait le fait que le terme "croque mitaine " apparaisse m'a plu mais pas l'explication des templiers mais... c'est totalement personnel. Le reste est génial. 
Pour. 
________________
__________________We could be immortals, just not for long. ________________


She had a corpse under her bed
She had her fun but now he's dead
Her momma said, Come feed desire
Her brother said, Hey, throw it on the fire


****************** Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises ******************
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 - 01:18    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Acceptée (merci Love)
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 339
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 - 17:15    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Vu que c'est déjà accepté, je tiens juste à dire que c'est cool, t'as vraiment de bonnes idées. Petite question pour la correction : tu as voulu dire quoi avec cette phrase "J'engloutissait toujours de viande chaque jours" ?
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 15 Fév 2017 - 18:07    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Ah, j'ai oublié un mot "plus" Laughing
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 339
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 16 Fév 2017 - 12:31    Sujet du message: Une histoire d'estomac Répondre en citant

Voilà, c'est corrigé !
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:38    Sujet du message: Une histoire d'estomac

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas acceptées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com