Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

[C]Portail

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 21:47    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Avec quelques amis, lors d'une balade dans le centre ville, on avait remarqué qu'une nouvelle boutique avait ouvert dans un coin de rue. Un espèce d’antiquaire, qui vend de vieux trucs dont personne ne veut. Sur la devanture du magasin, on pouvait y lire :


"Au Bouc noir : Objets mystiques, porte-bonheurs, voyance, guérisons" 


Par curiosité, Nous sommes entrés. Il faut dire que nous étions adeptes de tout ce qui touchait à la sorcellerie, au vaudou... En général, nous aimions beaucoup frissonner. Nous aimions l'horreur sous toutes ses formes : Films, romans, jeux...
C’était une vrai caverne d'Ali Baba à l’intérieur. Surtout de vieux objets en métal et des meubles poussiéreux, mais aussi des choses qui nous intéressaient : de vieux grimoires, derrière le comptoir, des oui-jas, des boules de cristal, des pendules...


Joey avait proposé que nous achetions quelque chose, afin de pouvoir s'amuser le soir. N'importe quoi, tant que ça nous donnerait des frissons. Nous nous sommes donc rendu au comptoir, et un homme est sorti de l’arrière boutique pour venir à notre rencontre. Nous n'avons pas eu le temps d'ouvrir la bouche, qu'il nous a posé une boite devant nous. Il nous a regardé, avec un petit sourire, et l'a ouverte. A l’intérieur, il y avait tout ce qu'il fallait pour accomplir un rituel de portail. Nous en avions déjà tenté un auparavant, et, évidemment, cela n'avait jamais marché.
Le vieux, toujours en silence, a refermé la boite, nous l'a tendue, et nous a fait signe de partir. Nous nous sommes retournés, pour nous concerter, afin de savoir qui pouvait payer, mais quand nous nous sommes retourné, le vieux n’était plus là. Après tout, il nous avait fait signe de partir, tout en nous donnant la boite. C’était sûrement un cadeau. Nous sommes donc rentrés chacun chez soi, nous donnant rendez vous chez moi, à minuit, la semaine d'après.


Le semaine d'après, nous nous sommes rendus dans le grenier. Disposés en cercle, nous avons placé le contenu de la boîte au centre. Le sol du grenier était vraiment sale et, comme le balai était au rez-de-chaussée, j'ai directement prit le vieux magnétoscope qui prenait la poussière dans le grenier pour poser tout le nécessaire de rituel dessus.
Il y avait une note dans la boite. C’était les instructions. A priori, ce rituel avait pour but d'ouvrir un portail vers le monde des morts, afin de pouvoir communiquer avec eux. Il ne fallait que des racines spéciales, un peu d'huile et du feu, et, évidemment, des incantations.


Nous avons suivi ces indications à la lettre : j'ai baigné les racines dans l'huile, dans un bol, puis nous avons commencé à réciter les incantations à voix haute. Une fois celles-ci terminées, j'ai jeté une allumette dans le bol, faisant ainsi apparaître une grande flamme, qui s'est éteinte quasiment instantanément. 
Rien d'autre ne s’était produit. Pas de bruits. Pas de portail. Pas de fantômes. Rien. Une fois de plus, ce rituel n’était rien d'autre qu'un attrape-nigauds. Déçus, mes amis sont rentrés chez eux, et je suis resté à ranger le rituel dans sa boite.


En rangeant, le magnétoscope m'a donné une idée.  J'avais énormément de VHS dans me grenier, et beaucoup de films cultes. C’était les vacances, donc c’était l'occasion de m'en visionner quelques-uns "à l'ancienne", sur la vieille télé du salon. J'ai pris le magnétoscope avec moi, quelques VHS et je suis descendu. J'ai posé le tout dans la salon, avant d'aller me coucher.
Le lendemain, j'ai appelé mes amis de la veille pour leur proposer de venir voir un bon film culte à la maison, en mangeant des pop-corn que j'avais préparés. Seul Joey, Matt et Phil ont accepté de venir, les autres trouvant ça trop vieillot et préférant de loin aller au cinéma voir le dernier Conjuring.


Nous nous sommes installés, et j'ai inséré la VHS dans le magnétoscope. Et c'est là que ça s'est produit. D'un coup, j'ai été aspiré dans celui-ci. C’était comme si je chutais d'un étage. Pendant celle-ci, j'ai perdu connaissance. En me réveillant, je n’étais plus dans mon salon. J'étais dehors. Il y avait un vacarme épouvantable. Je me suis levé, et regardé autour de moi. C’était invraisemblable. Je devais rêver... J’étais au beau milieu d'une bataille. Les balles fusaient de tous les côtés, les obus explosaient à quelques mètres de moi. Il y avait des milliers d'hommes en tenue militaire, qui tiraient avec leur armes. Des centaines de cadavres sur le sol, d'autres centaines étaient ramenées par les vagues sur la place. Quand j'ai vu un soldat, blessé au ventre, qui essayait tant bien que mal de garder ses tripes à l’intérieur de son corps, cela m'a tout de suite fait penser à quelque chose.
Un film. Justement le film que j'avais inséré dans mon magnétoscope. "Il faut sauver le soldat Ryan". C'était la scène du débarquement. J'étais en Normandie, sur la plage.


J'étais dans le film.


Pendant un instant, j'ai eu un moment de flottement, ce qui me faisait perdre la notion du temps. J’étais debout, au plein milieu d'une bataille, les balles pleuvaient de partout, et pourtant, j’étais là, totalement à découvert. J'ai fini par me cacher derrière une structure en métal, mais, vu le temps que j'avais passé là-bas, j'aurais pu mourir au moins 100 fois. et, pourtant, j’étais bel et bien vivant. C’était un vrai miracle...


Ou peut être pas. Et si jamais nous étions invulnérables lorsque nous étions dans les films ? Peut être sommes nous là en tant que simples spectateurs... Pour le prouver, j'ai essayé de parler à un soldat. Et il m'a bien répondu. Voyant mon age, il a d'abord marqué un temps d’arrêt, se demandant certainement ce que je foutais là. Puis il m'a demandé de rester en retrait, que j’étais bien trop jeune pour mourir et qu'ils avaient dû faire une erreur en m'envoyant dans cet enfer.


D'abord je me suis demandé pourquoi il me disait ça aussi calmement. Je veux dire, avec mon jean et mon T-shirt, il aurait dû vraiment remarquer que je faisait tache avec le décor. Mais en regardant mes bras, je me suis aperçu que j’étais moi aussi en tenue militaire. J'avais l'air d'un soldat comme les autres. Certes, je faisais encore trop jeune pour porter ce type de tenue, mais personne ne pouvait me remarquer au milieu des autres.


J'ai alors entendu des voix. Celles de mes amis, qui criaient mon nom. Je me suis retourné pour voir d’où ça venait, et c'est là que je l'ai vu. Flottant au dessus du sol, un anneau lumineux. Les voix venaient de l’intérieur. En entendant les cris des soldats aux alentours, j'ai comprit ce que mes amis voulaient. Dans le ciel, un obus arrivait droit sur ma position. C'est ça qu'ils voulaient me montrer.


Pris de panique, je me suis mis en dessous de l'anneau, et dans un dernier geste désespéré, j'ai levé les mains au ciel. Puis, ça a été le noir complet. J'ai dû une nouvelle fois perdre connaissance, car quand je me suis réveillé, j'étais dans mon salon, mes 3 amis autour de moi. J’étais de nouveau vêtu de mon T-shirt et de mon jean bleu.
Ils semblaient être a mi chemin entre l'excitation d'avoir assisté a un phénomène surnaturel et l'anxiété d'avoir failli perdre un ami. Mais, finalement, au vu de mon état de santé relativement bon, l'excitation a pris le dessus. Après tout, j'étais dans un film ! Et un de mes films préférés, dans une des scènes les plus mémorable ! C’était génial !


Enfin, mes amis pensaient tous que c'était génial. Mais moi, j'ai failli mourir là dedans, et je leur en ai parlé. Ils m'ont répondu que j’étais resté à découvert sous une pluie de balles et d'obus, et que je n'avais pas une seule égratignure. Que ça ne pouvait dire qu'une chose : il ne pouvait rien nous arriver dans le film.
Pour nous remettre de nos émotions, nous sommes sortis manger dans un fast food, et nous avons essayé de découvrir ce qu'il s’était passé. Pour nous, la cause était le rituel que nous avions fait hier. En effet, il n'y avait pas eu de portail ou autre manifestations visibles après celui-ci, mais je me suis rappelé que j'avais pris le magnétoscope comme support pour tenir le rituel. Peut être que le rituel a fonctionné, mais a envoûté l'objet le plus proche, qui était donc le magnétoscope.


Pour en savoir plus, nous avons voulu retourner a la boutique de la veille, mais celle-ci avait simplement disparu. A la place se tenait un fleuriste, qui était fermé à cette heure-ci. C’était bizarre, mais pourquoi pas. C’était peut être le dernier jour ou elle était ouverte, c'est pour ça que le vieux nous avait offert tout ce nécessaire à rituel. Nous avons décidé de rentrer, car il se faisait tard, et certains enfants avaient disparu dans la ville ces temps-ci, c’était dangereux.


Le lendemain, nous nous sommes réunis de nouveau chez moi. Nous avions décidé de ne parler à personne de cette aventure, donc personne ne savait que nous étions ici ensemble. Nous avons décidé de tenter l’expérience avec une autre VHS, mais j'ai insisté pour que ce ne soit pas dangereux, au grand dam de mes amis, toujours en quête de frissons. J'ai donc été cherché une VHS du film The Mask. Nous nous sommes tous tenu la main, et j'ai mis la VHS dans le lecteur, en espérant que cette technique fonctionne pour nous permettre de voyager ensemble à l'intérieur du film.
Et ça a marché ! Comme la veille, nous nous sommes fait aspirer par le magnétoscope, nous avons perdu connaissance et nous sommes réveillés à l’intérieur du film. Nous étions a l’intérieur de The Mask, avec Jim Carrey.


C’était la scène de la danse des policiers, devant le parc. Nous étions également en tenue de policiers, et nous étions a l'arrière. Quel spectacle ! Tous les policiers en train de danser tout en suivant l'homme au visage vert était un vrai divertissement. Nous nous sommes presque pris au jeu en dansant également, mais comme nous étions très mauvais en danse, on a vite arrêté le massacre.
Après cette scène, nous sommes repartis là où était l'entrée, l'anneau lumineux. Nous avons tous levé la main au ciel et sommes rentrés dans mon salon. C’était fou, nous avions le moyen d'aller faire un tour dans nos films préférés, et être ainsi au plus près de l'action !


Les jours qui suivirent ont été les plus amusants de ma vie. Nous étions rentrés dans énormément de films que nous adorions, tout en se promettant de ne pas interférer avec l'histoire, afin que celle-ci se déroule comme dans le script orignal, pour un plaisir maximum.


Ainsi, nous avons assisté à l’exécution de John Coffey dans la ligne verte.
Nous avons vu la grande bataille de William Wallace dans Braveheart.
Nous avons vécu le siège de Minas Tirith dans le seigneur des anneaux.... 
Et bien plus encore. C'était géant. 


Malgré ça, Joey et Matt, les plus têtes brûlées de notre bande, étaient toujours en manque d'adrénaline. Ils voulaient tenter le grand frisson en allant directement dans un film d'horreur.
J'étais contre cette idée. C'était trop dangereux, nous ne savions pas encore comment cette sorcellerie marchait. Nous n'avons jamais été blessés, mais nous n'avons jamais été en situation dangereuse non plus. Enfin, juste moi, la première fois que je suis entré dans un film.


Et pour eux, le fait que je n'ai rien malgré tous les dangers que j'ai affronté ce jour là était une preuve suffisante. Je n'ai pas pu les arrêter, ils ont prit la VHS de Massacre à la tronçonneuse, et sont entrés. Seul Phil a écouté mes conseils et est resté avec moi. 
Nous pouvions voir Joey et Matt dans le film. Ils étaient dans une maison, où on pouvait entendre des cris venant de tous les côtés. Ils ont exploré celle-ci, jusqu'à tomber sur Leatherface, qui était en train de charcuter un corps inerte avec une tronçonneuse.


Il semblait ne pas faire attention a mes amis. Il continuait son travail, minutieusement. Joey était tellement excité d'assister d'aussi près a la scène qu'il n'a pas pu s’empêcher de glousser. Cela n'a pas du plaire au psychopathe, car entendu Joey rire, il l'a attrapé par le col. Son rire s'est alors changé en cris, car il a enfin compris qu'ils n’étaient pas invincibles dans ce monde. En voyant ça, Matt a commencé à courir dans toute la maison. Mais la caméra est revenue sur Joey.
LeatherFace le tenait par le coup maintenant. Sa poigne puissante étouffait Joey. Il l'a alors soulevé, d'une seule main, et l'a sauvagement jeté sur un crochet. On pouvait entendre celui-ci transpercer le corps de notre ami. On n'osait même pas parler devant notre écran, de peur que LeatherFace nous entende et cherche à nous atteindre.
Joey gesticulait, accroché à ce crochet. Il crachait abondamment du sang par la bouche. Plus il se débattait, plus le crochet déchirait sa chair. LeatherFace a alors pris sa tronçonneuse, et a découpé chaque membre de Joey, qui criait et pleurait, implorant son bourreau d’arrêter
Puis, lorsque Joey n’était plus qu'un tronc sanguinolent sans bras ni jambes, nous avons pu voir l’étincelle de vie quitter son regard.


Il était mort.


LeatherFace est alors sorti de la pièce, armé de sa tronçonneuse. Il devait sans doute poursuivre Matt. La caméra s'est alors recadrée sur celui-ci, qui fuyait toujours. Comment avait t'il pu se perdre alors que la maison était si petite et qu'il venait à peine de quitter la pièce où se trouve la sortie vers la réalité ? Mais après tout, il s'agit d'un film d'horreur. ça se passe toujours comme ça.


Nous avons crié de toutes nos forces, afin qu'il puisse entendre nos voix sortir de l'anneau lumineux. Et, rapidement, grâce à cela, il a pu retrouver l'anneau. Il est entré dans la pièce, et avant même qu'il puisse lever les bras pour rentrer, un bruit de tronçonneuse s'est fait entendre, suivi d'une scène d'horreur. Matt était littéralement en train de se faire couper en deux, verticalement. LeatherFace avait commencé par le sommet du crane, jusqu’à séparer le corps de notre ami en 2 part symétriques. Le sang giclait de partout et envahissait la pièce. 
En voyant ce spectacle macabre,  Phil n'a pas pu s’empêcher de pousser un cri. Et le psychopathe l'a entendu, car il a immédiatement cessé son massacre pour inspecter l’anneau lumineux.
Pris de panique, j'ai immédiatement retiré la VHS du lecteur. J'ai pensé que si nous pouvions entrer et sortir des films, pourquoi les personnages de ces films ne le pourraient pas ? Imaginer LeatherFace dans ma maison me terrirait... Je tremblais de peur. Phil était en larmes. Nous avions assisté au meurtre de nos deux amis, impuissants.


Nous avons convenu de ne jamais parler ce cette histoire. Il ne fallait plus que personne utilise ce magnétoscope. Comme personne ne savait que Joey et Matt étaient chez moi ce jour là, personne n'allait suspecter que nous puissions avoir quelque chose à voir avec leurs disparitions.
Néanmoins, Phil était un peu retissent à l'idée de ne plus utiliser ce magnétoscope. Il avait perdu sa famille récemment, et il avait encore des VHS avec les enregistrements d’événements avec eux, comme des anniversaires, et des dîners de Noel. Il voulait savoir s'il était possible de les revoir, et aussi de les ramener...


J'ai refusé une nouvelle fois. Nous ne savions toujours pas quel était le prix à payer pour cette sorcellerie, car il y a toujours un prix. Matt et Joey ont payé leur part, et il était trop dangereux d'utiliser cet engin une nouvelle fois. J'ai débranché le magnétoscope, et ai demandé a Phil de partir, que nous allions trouver une solution le lendemain.
Après cette journée pour le moins éprouvante, je suis allé me coucher, certains que les souvenirs de mes amis massacrés à la tronçonneuse allait me hanter jusqu'à la fin de mes jours. Seul, dans mon lit, je me suis mis a pleurer.


Durant cette même nuit, j'ai entendu du bruit venant du salon. Ma chambre étant mitoyenne à celui-ci, je pouvais entendre ce qu'il s'y passait, au contraire de mes parents qui avaient leur chambre à l'étage. Je me suis levé, et je suis allé voir dans le salon. J'y ai trouvé la télé allumée, et le magnétoscope branché. Il n'y avait personne à l'écran, juste un plan fixe sur une rue, et personne dans le salon. Mais à voir le manteau de Phil sur le canapé, j'ai pu en déduire qu'il s’était introduit chez moi durant la nuit pour continuer à utiliser le magnétoscope.
En voyant la jaquette de la VHS par terre, j'ai pu comprendre que ses paroles au sujet de revoir sa famille n’étaient que des mensonges. En effet, sur le sol se tenait la Jaquette d'un film porno des années 80. Phil ne voulait qu'assouvir ses désirs d'adolescent en rentrant dans un film porno. Le rêve de tout mâle de son âge, il faut croire.


Mais il avait fait une erreur. En effet, quand j’étais jeune, mon père m'avait surpris a regarder cette VHS en cachette. Il me l'avait confisqué, et avait enregistré par dessus un autre film.
Je vous ai dit que mon père était un adepte de films d'horreur ? C'est ce lui qui je tient cette même passion. Et quel film il avait enregistré par dessus ce film porno ?


"Les griffes de la nuit".


J'ai retiré la VHS du lecteur, et le l'ai détruite. En espérant que Freddy s'occuperait du dernier témoin me liant à la disparition de Matt et Joey. Je devrais être effondré par le sort de mon ami, mais, étrangement, j’étais apaisé, car ma vie allait pouvoir reprendre son cours normal.


Le lendemain, j'ai remonté le magnétoscope au grenier. Je ne l'ai pas détruit, car peut être qu'une fois vieux, et ayant ma vie derrière moi, j'irais la finir dans un film. Peut être vivrais je une dernière aventure à bord du Titanic, ou je finirais mes jours dans les vertes prairies du compté, en compagnie d'Hobbits.


Mais, le doute s'installe de plus en plus en plus au fil des jours. Et si quelque chose était sortie du film cette nuit la ?






-------------------------


Deuxième pasta "longue". Si vous avez lu "une histoire d'estomac", vous avez sans doute remarqué certains détails similaires (la boutique, les enfants qui disparaissent). C'est normal, ces histoires sont "reliées", et je compte en faire une sorte de trilogie, "La trilogie du bouc noir"
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.


Dernière édition par Kamus le Sam 18 Fév 2017 - 01:07; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 21:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Ven 17 Fév 2017 - 23:51    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : J'ai un peu de mal avec l'âge des personnages. On a l'impression qu'ils sont assez grand, ils se retrouvent seuls dans le grenier en pleine nuit par exemple. Mais par la suite ils ont peur de rentrer tard le soir parce que des gosses disparaissent... La aussi la.disparition des gosses tombe un peu comme un cheveux dans la soupe même si j'imagine que cet élément te servira plus tard.
Pareil le narrateur installe le vieux magnétoscope mais il ne craint pas que ses parents s'en servent par exemple ?...

Sentiments éveillés : Le début à un côté assez déjà vu, à voir en fonction de ta trilogie... le reste à une approche original mais on reste un peu dans le prévisible.

Style/lisibilité : Des fautes, des tournures un peu étrange.

Intérêt : Je sais pas, je suis pas vraiment emballé, mais c'est pas mauvais non plus... À la limite j'ai plus envie de lire la dernière partie histoire de pouvoir juger l'ensemble...
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 02:04    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Lalya a écrit:
Cohérence de l'histoire et des personnages : J'ai un peu de mal avec l'âge des personnages. On a l'impression qu'ils sont assez grand, ils se retrouvent seuls dans le grenier en pleine nuit par exemple. Mais par la suite ils ont peur de rentrer tard le soir parce que des gosses disparaissent... La aussi la.disparition des gosses tombe un peu comme un cheveux dans la soupe même si j'imagine que cet élément te servira plus tard.
Pareil le narrateur installe le vieux magnétoscope mais il ne craint pas que ses parents s'en servent par exemple ?...

Sentiments éveillés : Le début à un côté assez déjà vu, à voir en fonction de ta trilogie... le reste à une approche original mais on reste un peu dans le prévisible.

Style/lisibilité : Des fautes, des tournures un peu étrange.

Intérêt : Je sais pas, je suis pas vraiment emballé, mais c'est pas mauvais non plus... À la limite j'ai plus envie de lire la dernière partie histoire de pouvoir juger l'ensemble...



En fait, ils doivent avoir dans les 15 ans. Les gosses qui disparaissent, ainsi que la boutique, c'est une référence direct a "une histoire d'estomac", qui se passe dans le meme univers. ce n'est pas un truc qui va venir : c'est deja expliqué dans l'autre pasta. Pour le magnétoscope, on peux penser que c'est une lubie du fils et que les parents restent au DVD/blueray classique
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 12:09    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Kamus a écrit:

Les gosses qui disparaissent, ainsi que la boutique, c'est une référence direct a "une histoire d'estomac", qui se passe dans le meme univers. ce n'est pas un truc qui va venir : c'est deja expliqué dans l'autre pasta.


Effectivement, j'avais omis ce point, autant pour moi.
Pour le reste j'suis toujours pas vraiment convaincue, j'ai l'impression qu'il y a une sorte de "décalage" entre le narrateur et sa situation familiale... Il est possible que ça soit un ressenti purement personnel (et si c'est le cas je n’en tiendrais pas compte pour voter). Mais en attendant je vais attendre d'autre avis pour voter.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Trouble
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2016
Messages: 242
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Sam 18 Fév 2017 - 13:17    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Je n'ais pas relevé d'incohérence à part ceux dit plus haut.

Moyen de transmission : témoignage je suppose.

Sentiments éveillés : Le début me paraissait un peu irréaliste et je me préparais au "contre" mais les péripéties qui ont suivis mon paruent plus creepy. 

Style/lisibilité : quelques petite fautes mais dans l'ensemble c'est fluide.

Intérêt : Je me répète sûrement mais le début ma parue un peu trop joyeuse et ressemblait plus à une fiction qu'à une pasta, mais la fin ma un peu surpris du coup je reste partagé sur le verdict, je vais attendre d'autres avis avant de voter.
________________
Tapis dans l'ombre, seul les critiques peuvent percevoir le secret de CFTC

Smile Critique depuis le 11 mars 2017 et toujours pas un seul poil Smile

Rejoignez le club.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 584
Localisation: En train de flâner dans un lieu délabré.
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 19 Fév 2017 - 17:56    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : Je trouve que le fait que les goses qui disparaissent soudainement n'est pas expoilté et c'est dommage car il tombe comme ça sans qu'on sache pourquoi. Cela me laisse dans laconfusion plutôt qu'autre chose.

Cohérence des actions des personnages : Ma fois je n'ai rien remarqué.

Moyen de transmission : Non mentionné, peut être un témoignage.

Sentiment éveillé : Cela me paraît trop irréaliste, et c'était previsible.

Style d'écriture : Des fautes qu'une bonne relecture corrigera.

Lisibilité du texte : Bonne.


Interet : Je n'ai pas spécialement été emballée et ce n'est pas très réaliste. Ce sera CONTRE désolée.
________________
"L'angoisse dévore mon âme, le regret, tout comme la culpabilité et là dépréciation de soi me suivent. Les souvenirs me hantent, mes erreurs restent comme des cicatrices. Quand bien même le stress et le doute s'estompent, les questions demeurent, éternelles.

Il est possible que je ne sois jamais libre."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Antinotice
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2015
Messages: 3 539
Localisation: Paname
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam 25 Fév 2017 - 22:17    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des actions des personnages : Les réactions face aux morts des personnages sont pas du tout crédibles

moyen de transmission : Témoignage

Sentiments éveillés : J'ai bien aimé voir les films que t'avais choisi, et l'idée est cool, mais j'ai lu ton texte comme une nouvelle fantastique plus qu'autre chose.

Lisibilité : Bonne

Style : ça fait très fiction assumée dans la façon de raconter je trouve, donc bof bof

Intérêt : Même si l'idée est cool, c'est pas une pasta. T'insistes pas assez sur les éléments censés faire peur, genre les sentiments ressentis etc, du coup bah j'ai même pas pensé une seconde à y croire, ça fait trop chair de poule. Contre.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Revenir en haut
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 339
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Sam 11 Mar 2017 - 12:03    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : J'ai rien vu d'incohérent en soi si on se place dans ton univers, tout se tient, mais ça reste quand même bien perché pour notre réalité. Et puis même s'il s'agit de la même boutique que dans Une histoire d'estomac, l'introduction est beaucoup plus clichée.

- Cohérence des actions du ou des personnages : La faiblesse des réactions des personnages à la mort de leurs amis est un moins.

- Sentiment éveillé chez le lecteur : C'était intéressant, l'idée est pas mal. Mais je n'y ai pas cru pour un sou.

- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Je suppose que ça peut se retrouver quelque part.

- Style d'écriture : Le style en soi ne me paraît pas si inadéquat, mais il n'empêche que je n'ai pas pu y croire du tout, comme je l'ai dit plus haut. Probablement quelques détails ici aussi ne vont pas.

- Lisibilité du texte : Bonne.

- Intérêt de l'histoire : Ça fait beaucoup plus fiction que ton autre pasta. Et te lancer dans une idée de "trilogie" détache encore plus la totalité de tes récits de la réalité. Il y a certaines pastas épisodiques qui marchent, comme Ted the Caver, mais c'est parce qu'elles fonctionnent avec des actualisations. Là ça repose sur un artifice littéraire, donc fictionnel. Et puis toi-même quand tu en parles, tu dis "l'univers de ces histoires", ça montre bien que c'est coupé de la réalité. Bref, ça peut pas passer sur le site du coup, c'est contre. Et il vaudrait mieux éviter de relier Une histoire d'estomac à ce texte si on choisissait de le publier sur le nouveau blog quand il sera ouvert, parce que la crédibilité d'une pasta liée à une fiction meurt instantanément.
 
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Antinotice
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2015
Messages: 3 539
Localisation: Paname
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 22:42    Sujet du message: [C]Portail Répondre en citant

Bon bah, puisqu'il n'y a plus d'avis.. Refusée.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:39    Sujet du message: [C]Portail

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com