Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

A L'école

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ne0Jiku
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2017
Messages: 5
Masculin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 10:48    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Je suis là, encore une fois, la tête dans les toilettes. Il me tient les cheveux, appuyant sur ma tête pour l'enfoncer dans l'eau des toilettes, puis la remonte. Comme à chaque fois, il me crie dessus, ces phrases sont pleines d'insulte, il me rabaisse. C'est sa être le souffre douleur du collège. Derrière lui, une dizaine de personnes rigole, se moquant de moi. Ne répondant à aucune de ces question, il commence a me fracasser le crâne contre la parois de bois, mon nez saigne, il me fait mal, ma mâchoire ne va pas tarder à lâcher aussi. Il continue, ma mâchoire se brise laissant un bruit de fracas s'échapper. Je me sent partir. Il s'arrête, comme si dieu avait entendu ma prière, il me regarde droit dans les yeux, des larmes de douleur coulent des miens, mais comme à chaque fois, je ne dis rien. Il me lâche, me crache dessus, puis se retourne pour partir, mais j'ai préparé ma vengeance. Je mets ma mains sur son épaule, il se retourne, je profite de cette instant pour sortir rapidement une cuillère, que j'avais pris soin de rouiller, de ma poche et lui enfonça en-dessous de l'œil. Les impureté sur la cuillère le lui ouvrit, je la retira d'un geste rapide, emportant l'œil avec. Je l'attrape, et tente de l'arracher, ces cris de douleurs sont une symphonie pour mes oreilles. Je parvins à l'arracher, puis le jette dans les toilettes, pour ensuite tirer la chasse d'eau. Sur son visage, un fluide bordeaux le parcours, sa main cache son œil manquant. Il tend son autre main pour attraper mon cou, mais je la lui mord malgré ma mâchoire briser. Derrière, les gens fuis, en criant et alertant les surveillants, d'autre reste, même certains sont au sol, et vomissent devant ce spectacle. Mes dents parviennent à transpercer sa peau, son sang se répand dans ma bouche, se goût est exquis. Je resserre ma mâchoire plus fort emportant des morceau de cher, il crie de douleur, ces larmes sont comme un rayon de soleil, il me frappe tentant de se libérer, en vain. Je desserre ma mâchoire, et tente de lui montrer un sourire malsain, la douleur de ma mâchoire devient supportable lorsque je l'admire pleurer de douleur, l'un de ces yeux laisse couler des larmes bordeaux rendant le spectacle meilleur. Au moment où il s'y attend le moins le lui enfonce le manche de la cuillère dans le nez, je la bouge dans tous les sens brisant en miettes sont nez. Ces bras perdent leurs force, il ne fait plus mal quand il me frappe, sont regard devient vide, ces mouvements complètement aléatoires. Je donne un grand coup dans la cuillère, la lui enfonçant totalement dans le nez, ce qui est sensée être impossible. Tous ces mouvements ce stoppent net, les bras le long du corps se balançant légèrement, sont regard vide devint blanc, d'un blanc des plus magnifique. Il chute en arrière, heurtant violemment le sol, les dernière personnes présentent se sont enfuis. Une odeur de vomis mélanger à celle de l'urine, et de la matière fécale, se répand. Je regarde sont corps inanimé, je suis content, il ne peut plus rien me faire. Je regarde fixement son œil, je commence à avoir une érection, je me sens excité, je me mets à quatre pattes au dessus de lui, et commence à lécher le sang sortant de son œil, j'adore sa, c'est trop bon. Je veux plus, je tente de lui ouvrir le crâne avec ma cuillère, en vain. Je perd le contrôle de mon corps, une main entre dans mon pantalon et attrape mon pénis, mon autre main pleine de sang, la recouvrit de ce fluide magnifique. Des hommes entre dans les toilettes, à leur visage il ne devait pas s'attendre a voir sa, il m'attrape et m'attache les mains pleines de sang mélanger à du sperme, ils se cachent les yeux pour ne pas voir le spectacle, ils me font sortir, et me font entrer dans un véhicule de police.
Finalement l'école, c'est pas si mal.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 10:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 12:45    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Ok c'est vraiment pas le jour mais bon surtout pour un tel "texte" mais , j'édit.


Ne0Jiku a écrit:
Je suis là, encore une fois, la tête dans les toilettes. Donc ça fait plusieurs fois mais visiblement tout le monde s'en tape, pas de famille, pas d'amis, pas de prof, de surveillant, tout le monde trouve ça normal.
Il me tient les cheveux, appuyant sur ma tête pour l'enfoncer dans l'eau des toilettes, puis la remonte.
Comme c'est original.
Comme à chaque fois, il me crie dessus, ces phrases sont pleines d'insulte, il me rabaisse. C'est sa être le souffre douleur du collège. Derrière lui, une dizaine de personnes rigole, se moquant de moi. Ne répondant à aucune de ces question, il commence a me fracasser le crâne contre la parois de bois, mon nez saigne, il me fait mal, ma mâchoire ne va pas tarder à lâcher aussi.
Parois de bois ? Dans des toilettes ? Ok. Tout vas bien. Là encore personne fait rien, toussa, toussa.
Il continue, ma mâchoire se brise laissant un bruit de fracas s'échapper. Je me sent partir. Il s'arrête, comme si dieu avait entendu ma prière, il me regarde droit dans les yeux, des larmes de douleur coulent des miens, mais comme à chaque fois, je ne dis rien. Il me lâche, me crache dessus, puis se retourne pour partir, mais j'ai préparé ma vengeance. Je mets ma mains sur son épaule, il se retourne, je profite de cette instant pour sortir rapidement une cuillère, que j'avais pris soin de rouiller, de ma poche et lui enfonça en-dessous de l'œil.
Donc maintenant on fait rouillir du métal tranquille en deux jour, gg, j'ai toujours eu un faible pour le tétanos, j'veux bien savoir comment tu t'y prends. On est encore dans le cliché, puis comme par hasard le narrateur se bat d'un coup, c'est vrai que si il était en capacité, pourquoi riposter avant ? Ca doit être le sommet de l'amusement de se faire foutre la tete dans des chiottes.
Les impureté sur la cuillère le lui ouvrit, je la retira d'un geste rapide, emportant l'œil avec.
Un métail rouillé est cassant c'est tout.
Je l'attrape, et tente de l'arracher, ces cris de douleurs sont une symphonie pour mes oreilles. Je parvins à l'arracher, puis le jette dans les toilettes, pour ensuite tirer la chasse d'eau. Sur son visage, un fluide bordeaux le parcours, sa main cache son œil manquant. Il tend son autre main pour attraper mon cou, mais je la lui mord malgré ma mâchoire briser.
Tu mords absolument rien avant une machoire brisé, les mecs étant soit disant des dizaines mais personne intervient, personne entends les cri, le mec à un oeil arraché mais est visiblement debout et prêt à se battre, tout vas bien, c'est l'éclate.
Derrière, les gens fuis, en criant et alertant les surveillants, d'autre reste, même certains sont au sol, et vomissent devant ce spectacle. Mes dents parviennent à transpercer sa peau, son sang se répand dans ma bouche, se goût est exquis. Je resserre ma mâchoire plus fort emportant des morceau de cher, il crie de douleur, ces larmes sont comme un rayon de soleil, il me frappe tentant de se libérer, en vain. Je desserre ma mâchoire, et tente de lui montrer un sourire malsain, la douleur de ma mâchoire devient supportable lorsque je l'admire pleurer de douleur, l'un de ces yeux laisse couler des larmes bordeaux rendant le spectacle meilleur.
Ah tiens le narrateur qui vire totalement psychopathe, summum de l'originalité bis. Je passe sur les fautes d'orthographes on à un tel florilège que bon... Allez mention spéciale tout de même pour le "cher".
Au moment où il s'y attend le moins le lui enfonce le manche de la cuillère dans le nez, je la bouge dans tous les sens brisant en miettes sont nez.
Un os se casse donc à coup de cuillère, merci j'y penserais pour me briser la jambe à l'occasion.
Ces bras perdent leurs force, il ne fait plus mal quand il me frappe, sont regard devient vide, ces mouvements complètement aléatoires. Je donne un grand coup dans la cuillère, la lui enfonçant totalement dans le nez, ce qui est sensée être impossible. Tous ces mouvements ce stoppent net, les bras le long du corps se balançant légèrement, sont regard vide devint blanc, d'un blanc des plus magnifique. Il chute en arrière, heurtant violemment le sol, les dernière personnes présentent se sont enfuis. Une odeur de vomis mélanger à celle de l'urine, et de la matière fécale, se répand. Je regarde sont corps inanimé, je suis content, il ne peut plus rien me faire. Je regarde fixement son œil, je commence à avoir une érection, je me sens excité, je me mets à quatre pattes au dessus de lui, et commence à lécher le sang sortant de son œil, j'adore sa, c'est trop bon. Je veux plus, je tente de lui ouvrir le crâne avec ma cuillère, en vain. Je perd le contrôle de mon corps, une main entre dans mon pantalon et attrape mon pénis, mon autre main pleine de sang, la recouvrit de ce fluide magnifique. Des hommes entre dans les toilettes, à leur visage il ne devait pas s'attendre a voir sa, il m'attrape et m'attache les mains pleines de sang mélanger à du sperme, ils se cachent les yeux pour ne pas voir le spectacle, ils me font sortir, et me font entrer dans un véhicule de police.
C'est brazzers ici en faite ? Je me serais trompé de site ? Sinon c'est sans intérêt, si on veut se genre de chose on regarde Serbian Movie (et encore c'est mauvais).
Finalement l'école, c'est pas si mal.
C'est sûr qu'il aura l'occasion d'y retourner.


J'fais grâce sinon du pavé, de l'intérêt soporifique procuré par la lecture, qui me fait juste dire "mais comment on peut écrire ça et croire que ça passera", ainsi que des nombreuses fautes et vocabulaire non adapté. C'est un contre et y a rien à sauver.

C'est assez détaillé là ?!
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."


Dernière édition par Lalya le Jeu 16 Mar 2017 - 18:12; édité 1 fois
Revenir en haut
Ocene
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

En ligne

Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 953
Localisation: Poveglia
Féminin

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 13:14    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

• Cohérence de l'histoire et des personnages : Il y a beaucoup trop de clichés, et franchement la tête dans les toilettes c'est vraiment un cliché de film/série américaine, parce qu'honnêtement je n'ai jamais vu quelqu'un faire ça pour de vrai. Ensuite le narrateur est complètement blessé, mais d'un coup il se relève pour faire du mal à la brute. Puis ça se passe dans une école, y'a personne qui surveille les lieux ou qui est devant les toilettes pour surveiller? parce que y'a toujours quelques surveillants dans les couloirs et au début de l'histoire ils doivent quand entendre les cris et les pleurs.

• Sentiment éveillé : Pas grand-chose.

• Moyen de transmission de l'histoire : Témoignage (?)

• Style d'écriture : Il y a pas mal de fautes, et des fautes faciles à corriger, parce que quand même, confondre "ça" et "sa" ! Tu devrais te relire avant de poster si ce n'est pas déjà le cas.

• Lisibilité du texte : Il faudra aérer un peu, même si le texte est court ce serait plus agréable à lire.

• Intérêt de l'histoire : C'est tellement cliché et inutilement gore et dégueulasse. Puis ça manque d'originalité, un mec qui se fait embêter à l'école puis qui après devient un tueur... Bref, tu as compris que tout ça, ça fait un peu trop, donc ce sera contre.

Mais bon courage pour tes autres textes si tu comptes en poster. Very Happy
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Antinotice
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2015
Messages: 3 539
Localisation: Paname
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 17:29    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Lalya c'est un peu trop court et peu détaillé comme vote pour être pris en compte.

Bond déjà Ne0jiku si je peux te donner un conseil c'est d’aérer ton texte. Un gros bloc de mots comme celui-ci ça ne donne pas envie de lire.
Ensuite, le thème que tu as choisi est très risqué parce qu'il y a déjà un nombre incalculable de pastas sur des collégiens maltraités, et la tienne ne sort vraiment pas du lot. Il n'y a pas grand chose à part du gore, et je ne vois pas bien qui sera touché par ce texte à part une poignée de collégiens...
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Revenir en haut
Ne0Jiku
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2017
Messages: 5
Masculin Bélier (21mar-19avr) 兔 Lapin

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 18:31    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Le "cher" était une erreur que j'avais remarqué mais que j'ai totalement oublié de corrigé, je tâcherais de faire plus attention la prochaine fois.
Revenir en haut
The Dude
Traducteur
Traducteur

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2016
Messages: 177
Localisation: Bordeaux
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 20:39    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Bon alors apparemment je peux être "un peu rude" dans mes critiques, donc je vais essayer d'être gentil.


  • Déjà les gentils pavés on évite, c'est très indigeste, et ça donne un a priori négatif avant même d'avoir commencé la gentille lecture, ce qui est quand même bête.
  • Attention à ne pas confondre gore avec creepy. Une creepypasta peut contenir des gentils passages gores, ça s'est déjà vu, mais elle ne peut pas se baser uniquement sur ça. Il faut mettre une certaine ambiance dans ton récit, afin que le lecteur ressente des trucs en le lisant. Peur, angoisse, mystère, glauque, il y a différents gentils styles, qui peuvent se combiner, et qui peuvent intégrer du gore si c'est ton kiff. 
  • Bon, des gosses qui s'étripent gentiment dans les chiottes, ça passe trop trop inaperçu en général... Jamais même. Il faut percuter qu'une creepypasta n'est pas un moyen d'exprimer tes gentils fantasmes de violence refoulés. 
  • Garde dans un coin de ta gentille petite tête qu'il faut qu'une creepypasta possède un moyen de transmission (mdt pour les intimes) crédible. Ca veut dire qu'il faut une raison valable à la présence du texte sur internet. Là le mec aurait pu poster sa gentille histoire quelque part, mais précise.

Bon voilà, tu comprends que c'est gentiment de la merde ce que tu nous a pondu là, mais c'est pas grave, c'est normal tu débutes, on étais tous nuls au début (et je te dis ça, je suis moi-même très loin de maîtriser le game). On va partir sur un contre. Ce qu'il faut maintenant, c'est apprendre de ses erreurs, dans ton cas éviter les pavés, les gros clichés d'ado psychopathe, et le gore pour le gore, essentiellement. Et surtout persévères, sur un malentendu ça peut marcher ! 
________________



CHAMPION DU TABBENDER'S CHALLENGE


Revenir en haut
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 584
Localisation: En train de flâner dans un lieu délabré.
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 16 Mar 2017 - 21:12    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : Cela semble un peu étrange que personne n'ai remarquété ce qu'il se passe dans les toilettes. Bon, on peut aussi que l'équipe enseignante ne se soucie pas des cas de harcèlement, et que le narrateur craignant les représailles n'ose pas en parler. Ensuite , ça se passe dans une école primaire ou dans un collège ? Ou un lycée ?

Cohérence des actions des personnages : Le narrateur bien que blessé parviens à se relever et à battre la brute. Aussi le fait qu'il ressente soudainement un désir d'assassiner, de torturer, de sang et en plus un plaisir sexuel, c'est assez gros pour le coup. De plus ce n'est pas justifié dans le récit.

Vraisemblance du moyen de transmission : Inconnu, peut être un témoignage.

Sentiment éveillé : Le harcèlement est un sujet que je n'aime vraiment pas. Chaque fois que je lis quelque chose là dessus ça me fait me sentir mal. A part cela et bien pas grand chose. Le gore ne fait son effet.

Style d'écriture : Beaucoup de fautes d'orthographe. Tu peux demander à te faire corriger si tu as du mal avec cela.

Lisibilité du texte : C'est un gros pavé très peu agréable à lire.


Interet : Des thèmes très clichés, un vrai travail sur l'écriture ainsi que ma recherche d'un moyen de transmission valide sont des points que tu dois garder en tête pour la prochaine fois où tu voudra proposer une creepypasta. Ce sera CONTRE, donc.
On ne réussi pas ses pièces du premier coup, c'est normal surtout si tu débute. Ne te décourage pas.
________________
"L'angoisse dévore mon âme, le regret, tout comme la culpabilité et là dépréciation de soi me suivent. Les souvenirs me hantent, mes erreurs restent comme des cicatrices. Quand bien même le stress et le doute s'estompent, les questions demeurent, éternelles.

Il est possible que je ne sois jamais libre."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Trouble
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juil 2016
Messages: 242
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 17 Mar 2017 - 19:25    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

C'est ta première pasta donc je pense que les fautes basiques sont compréhensible. Le but n'étant pas de te décourager mais te prévenire des fautes à ne pas refaire. Sur ce je pense que l'on peut commencer.

Cohérence de l'histoire/des personnages: Bon y'a pas mal d'incohérences qui ont surement été relevé plus haut, donc je vais juste relever les plus flagrantes. Déja le protagoniste est au collège, malgré le fait que de nos jours les établissements sont trés peu sécurisé il y a quand même un minimum à tout donc le coup du mec qui en frappe un autre passe très peu. Ensuite je vois très mal l'enfant écrire en commetant le meutre, et puis pourquoi il attend d'être frappé pour se venger ? Et puis si il subitça tout les jours, ses proche ou des enseignants auraient dû le remarquer.


Sentiments éveillés: c'est gore, même un peu trop' du coup ça gache tout.


Moyens de transmissions: aucun, je vois mal le protagoniste écrire ça en tuant son agresseur, et si il l'avait écrit en prison, je ne vois pas comment il aurait put le publier.


Lisibilité/Style: Il y a énormement de fautes d'orthographes qui se corrigent avec une bonne relectur, de plus il y'a pas mal de phrases mal tournées.


Interet: tu t'en est surement douté, le texte reste incomplet et le thème a déjà été exploité je ne sais sombien de fois donc





contre.
________________
Tapis dans l'ombre, seul les critiques peuvent percevoir le secret de CFTC

Smile Critique depuis le 11 mars 2017 et toujours pas un seul poil Smile

Rejoignez le club.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
SuperPlatypus
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 10 Nov 2016
Messages: 17
Masculin

MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 00:03    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Il y a plusieurs raisons qui m'ont donné la sensation de lire un pavé plutôt indigeste:
-Enormément de fautes d'orthographes avec des phrases en rallonge qui n'en finissent plus.
-La présentation est à revoir. On ne peut pas se permettre d'écrire un texte sans faire de paragraphes concis et clairs qui servent à aérer l'ensemble.
-Il faut poser un cadre à la narration pour savoir où on va, parce que là le lecteur est directement plongé dans l'histoire sans repères. On peut se permettre de faire ça que quand c'est fait subtilement.
-Quel est l'intérêt d'écrire ça? Ca reste beaucoup trop gore, il n'y a aucune chute, et aucun suspens n'est entretenu.


Heureusement, tout ceci peut être facilement corrigé et assimilé pour la prochaine fois, pour peu que tu fasses des efforts. Mon verdict: contre.
Revenir en haut
Le Coin Obscur
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2016
Messages: 19
Localisation: Saint-Étienne
Masculin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 11:50    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Lalya a écrit:
Ok c'est vraiment pas le jour mais bon surtout pour un tel "texte" mais , j'édit.


Ne0Jiku a écrit:
Je suis là, encore une fois, la tête dans les toilettes. Donc ça fait plusieurs fois mais visiblement tout le monde s'en tape, pas de famille, pas d'amis, pas de prof, de surveillant, tout le monde trouve ça normal.
Il me tient les cheveux, appuyant sur ma tête pour l'enfoncer dans l'eau des toilettes, puis la remonte.
Comme c'est original.
Comme à chaque fois, il me crie dessus, ces phrases sont pleines d'insulte, il me rabaisse. C'est sa être le souffre douleur du collège. Derrière lui, une dizaine de personnes rigole, se moquant de moi. Ne répondant à aucune de ces question, il commence a me fracasser le crâne contre la parois de bois, mon nez saigne, il me fait mal, ma mâchoire ne va pas tarder à lâcher aussi.
Parois de bois ? Dans des toilettes ? Ok. Tout vas bien. Là encore personne fait rien, toussa, toussa.
Il continue, ma mâchoire se brise laissant un bruit de fracas s'échapper. Je me sent partir. Il s'arrête, comme si dieu avait entendu ma prière, il me regarde droit dans les yeux, des larmes de douleur coulent des miens, mais comme à chaque fois, je ne dis rien. Il me lâche, me crache dessus, puis se retourne pour partir, mais j'ai préparé ma vengeance. Je mets ma mains sur son épaule, il se retourne, je profite de cette instant pour sortir rapidement une cuillère, que j'avais pris soin de rouiller, de ma poche et lui enfonça en-dessous de l'œil.
Donc maintenant on fait rouillir du métal tranquille en deux jour, gg, j'ai toujours eu un faible pour le tétanos, j'veux bien savoir comment tu t'y prends. On est encore dans le cliché, puis comme par hasard le narrateur se bat d'un coup, c'est vrai que si il était en capacité, pourquoi riposter avant ? Ca doit être le sommet de l'amusement de se faire foutre la tete dans des chiottes.
Les impureté sur la cuillère le lui ouvrit, je la retira d'un geste rapide, emportant l'œil avec.
Un métail rouillé est cassant c'est tout.
Je l'attrape, et tente de l'arracher, ces cris de douleurs sont une symphonie pour mes oreilles. Je parvins à l'arracher, puis le jette dans les toilettes, pour ensuite tirer la chasse d'eau. Sur son visage, un fluide bordeaux le parcours, sa main cache son œil manquant. Il tend son autre main pour attraper mon cou, mais je la lui mord malgré ma mâchoire briser.
Tu mords absolument rien avant une machoire brisé, les mecs étant soit disant des dizaines mais personne intervient, personne entends les cri, le mec à un oeil arraché mais est visiblement debout et prêt à se battre, tout vas bien, c'est l'éclate.
Derrière, les gens fuis, en criant et alertant les surveillants, d'autre reste, même certains sont au sol, et vomissent devant ce spectacle. Mes dents parviennent à transpercer sa peau, son sang se répand dans ma bouche, se goût est exquis. Je resserre ma mâchoire plus fort emportant des morceau de cher, il crie de douleur, ces larmes sont comme un rayon de soleil, il me frappe tentant de se libérer, en vain. Je desserre ma mâchoire, et tente de lui montrer un sourire malsain, la douleur de ma mâchoire devient supportable lorsque je l'admire pleurer de douleur, l'un de ces yeux laisse couler des larmes bordeaux rendant le spectacle meilleur.
Ah tiens le narrateur qui vire totalement psychopathe, summum de l'originalité bis. Je passe sur les fautes d'orthographes on à un tel florilège que bon... Allez mention spéciale tout de même pour le "cher".
Au moment où il s'y attend le moins le lui enfonce le manche de la cuillère dans le nez, je la bouge dans tous les sens brisant en miettes sont nez.
Un os se casse donc à coup de cuillère, merci j'y penserais pour me briser la jambe à l'occasion.
Ces bras perdent leurs force, il ne fait plus mal quand il me frappe, sont regard devient vide, ces mouvements complètement aléatoires. Je donne un grand coup dans la cuillère, la lui enfonçant totalement dans le nez, ce qui est sensée être impossible. Tous ces mouvements ce stoppent net, les bras le long du corps se balançant légèrement, sont regard vide devint blanc, d'un blanc des plus magnifique. Il chute en arrière, heurtant violemment le sol, les dernière personnes présentent se sont enfuis. Une odeur de vomis mélanger à celle de l'urine, et de la matière fécale, se répand. Je regarde sont corps inanimé, je suis content, il ne peut plus rien me faire. Je regarde fixement son œil, je commence à avoir une érection, je me sens excité, je me mets à quatre pattes au dessus de lui, et commence à lécher le sang sortant de son œil, j'adore sa, c'est trop bon. Je veux plus, je tente de lui ouvrir le crâne avec ma cuillère, en vain. Je perd le contrôle de mon corps, une main entre dans mon pantalon et attrape mon pénis, mon autre main pleine de sang, la recouvrit de ce fluide magnifique. Des hommes entre dans les toilettes, à leur visage il ne devait pas s'attendre a voir sa, il m'attrape et m'attache les mains pleines de sang mélanger à du sperme, ils se cachent les yeux pour ne pas voir le spectacle, ils me font sortir, et me font entrer dans un véhicule de police.
C'est brazzers ici en faite ? Je me serais trompé de site ? Sinon c'est sans intérêt, si on veut se genre de chose on regarde Serbian Movie (et encore c'est mauvais).
Finalement l'école, c'est pas si mal.
C'est sûr qu'il aura l'occasion d'y retourner.









J'fais grâce sinon du pavé, de l'intérêt soporifique procuré par la lecture, qui me fait juste dire "mais comment on peut écrire ça et croire que ça passera", ainsi que des nombreuses fautes et vocabulaire non adapté. C'est un contre et y a rien à sauver.

C'est assez détaillé là ?!









Franchement là t'es dur, c'est sa première histoire...


Cohérence de l'histoire/des personnages : C'est pas novateur quoi, ce genre d'histoire c'est du vu et revu. Et j'ai du mal à accepter le fait que le mec passe du stade de grosse victime à "mdr jsui tro 1 d4rk killer wsh :$" en l'espace de quelques secondes. Rien que ça c'est trop gros et ça enlève énormément de crédibilité à ton histoire.





Sentiments éveillés : Si c'était la première fois que je lisais ce genre d'histoire, je serais choqué mais on a vu ce genre de récit beaucoup trop de fois. Étant chrétien, je me sens offensé par la fin de ton histoire mais à aucun moment je n'ai ressenti de la peur ou de la surprise. Y'avait pas ce qu'on attendais d'une creepy.


Moyen de transmission : Y'en a pas  ¯\_(ツ)_/¯


Lisibilité/Style : Ça par contre désolé mais on peut pas y laisser passer. Ne pas savoir faire la différence entre "son  et sont" ou encore "chair et cher", c'est chaud là...Et puis ton texte est pas assez aéré, c'est pas agréable.


Interet : Encore une fois, désolé, mais c'est du vu et revu, y'a aucun intérêt.
 
 
 
Désolé mais c'est un contre. Mais te décourage pas, moi aussi j'ai fait un gros bide pour ma première  Very Happy
________________
 
Jésus est notre sauveur
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 15:04    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Le Coin Obscur a écrit:


Franchement là t'es dur, c'est sa première histoire...


Non il n'y a rien de dur là dedans, je suis juste honnête (et encore j'ai pris des gants, j'aurais pu me la jouer cash comme Dude). Ce n'est pas parce que sous couvert que c'est un premier texte qu'il doit être truffé d'incohérences. En théorie quand on propose ce genre de texte c'est qu'on en a déjà lu quelques uns sur le site, ce qui donne des pistes sur ce qui est acceptable ou non. Y a un travail minimum à faire en amont, des questions à ce poser et une bonne relecture aussi pour s'assurer que tout tiens debout et éliminer d'éventuelles fautes.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Antinotice
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 19 Jan 2015
Messages: 3 539
Localisation: Paname
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 22:44    Sujet du message: A L'école Répondre en citant

Refusée.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:41    Sujet du message: A L'école

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com