Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

Cette image m'intrigue.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Artorias
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 12 Avr 2017
Messages: 33
Localisation: Lorraine
Féminin

MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 23:09    Sujet du message: Cette image m'intrigue. Répondre en citant

Vous pourrez dire tout ce que vous voulez à propos des cartouches hantées. Vous pourrez dire qu'elles sont un pur produit de notre imagination, qu'elles sont juste la création de bouseux débiles qui n'ont aucune idée quand ils rédigent leurs histoires d'horreur. Il faut se les imaginer en train de frissonner devant leur écran d'ordinateur à chaque mot qu'ils tapent, avec une expression constipée sur leur visage qui montre à quel point ils sont effrayés par les visions d'horreur qu'ils décrivent. Puis, dans un geste final, magnifique, la touche de fin, ils appuient sur "Poster" mais bien vite la réalité les renvoie à ce qu'ils ont toujours été : juste des gens normaux, sans aucune cartouche hantée en leur possession.


Et bien ma cartouche hantée à moi, on ne peut pas en dire du mal. Elle s'appelle "Crash Bandicoot: Return of Lazarus". Je n'ai jamais entendu parler d'un personnage nommé Lazarus dans les jeux Crash Bandicoot mais ce n'est pas grave. Chaque jour nous apprend beaucoup de choses sur les autres et nous-mêmes. J'avais pris l'habitude depuis mon enfance de jouer pendant les week-end à ce jeu. J'insérais le disque dans la console, je serrais la manette entre mes doigts boudinés et je trépignais d'impatience sur mon pouf, le temps que le logo ps1 se fasse la malle. 


La tête de Cortex prenait alors toute la taille de l'écran, et quand je dis toute la place, c'est-à-dire qu'il n'y avait pas un seul pixel qui ne faisait pas partie de son visage allongé, malformé, déformé. Ses yeux photoréalistes laissaient s'échapper des coulées de sang bien trop réalistes. La première fois que c'était arrivé, je m'étais demandé si je n'avais pas rayé un peu le disque. J'avais regardé sur l'Internet de l'époque (assez rudimentaire) comment le réparer et j'avais le choix entre un chiffon et de l'alcool ou une peau de banane. N'étant pas encore un alcoolique confirmé, j'avais profité d'une après-midi pique-nique pour ramener une peau de banane et la frotter au disque. Cela n'avait rien changé, sauf que Cortex était encore plus jaune maintenant, un peu comme Pac-Man. En fait ce n'était plus Cortex. C'était Pac-Man. Je ne l'avais pas remarqué parce que les yeux étaient absents et ne pouvaient plus m'indiquer qui était qui.


Cette tête de Pac-Man ensanglantée me murmurait à travers l'écran de la télé. Elle me disait de faire des choses assez bizarres comme tuer mes parents ou étouffer ma petite-soeur dans son berceau. Au fil des années, la figure noyée dans ses larmes de sang se désespérait de ne pas me voir exécuter ses ordres étranges. Elles quittaient parfois l'écran et n'y revenaient qu'une heure plus tard. La nuit, ma télé s'allumait sans que j'appuie sur la télécommande et Pac-Man me psalmodiait des comptines morbides. C'était un peu ennuyant à la longue, donc je tirais la couverture au-dessus de mes oreilles pour ne plus l'entendre.


Mais tout a changé la dernière fois que j'ai inséré le disque. Pac-Man se tenait cette fois-ci à une certaine distance de la caméra. Il n'occupait qu'un petit carré de pixels. C'était encore assez ennuyant parce que je devais m'approcher pour mieux le voir. C'est donc ce que je fis, et il profita de cela pour soudainement se ruer vers la caméra et hurler dans mes écouteurs. Mon dieu. Je vous le jure.


Je n'avais jamais remarqué qu'il y avait tellement de poussière sur mon écran de télé. 


J'ai écouté ce que mon ami virtuel avait à me dire. Il me donnait enfin un ordre raisonnable : aller en bas à la cuisine et coller un téléphone à la porte de mon réfrigérateur. Je me suis dit : pourquoi pas ? J'avais peut-être gardé ma vieille télé cathodique mais je n'avais plus depuis longtemps de téléphone à fil, je me contentais donc de mon modeste Samsung dernière génération. Je descendais les marches du couloir une à une. Il y avait beaucoup de pluie dehors ce soir-là. Je l'entendais taper au carreau. Car je n'ai qu'une vitre dans le couloir et c'est un carreau sans poignée, exactement ce que vous attendriez d'un architecte à court de thunes. Il y avait aussi une trace de main formée dans la buée mais ça ne m'étonnait pas, 'avais mis le radiateur au maximum donc il y avait forcément de la buée sur la vitre.


Je suivais les ordres de Pac-Man. Lorsque mon téléphone fut enfin collé à la porte de mon frigo, un battement régulier se fit entendre. J'ouvrais la porte et e voyais la dinde sur le deuxième palier battre à répétition. C'était sans doute le coeur du frigo. Je collais mon téléphone dessus et une voix lourde et pesante retentit de je ne sais où : "bien, maintenant, ouvre la porte d'entrée et reste dix minutes devant sans jamais la fermer ni t'enfuir". Soit. J'avais besoin de fumer une clope, de toute façon. Il me fallait bien déstresser un peu, les partiels arrivaient dans une ou deux semaines et je n'avais rien branlé de l'année.


Deux minutes après avoir ouvert la porte, un mec avec un costume de lapin fit son apparition. Mon jardin était assez grande et lui, il était sorti de l'obscurité comme ça, d'un pas en avant ferme. Il n'était qu'à une dizaine de mètres de moi. Il avait une hache en main. Je lâchais un "merde !" bien senti. Une goutte d'eau avait éteint ma clope. Mon briquet était mort (je n'avais pas bien compris pourquoi il laissait s'échapper une flamme en forme de tête de mort ce soir-là).


Je demandais à l'inconnu costumé du feu, mais il ne me répondit pas. Je haussais les épaules. En plus de l'empêcher de parler, ce déguisement devait lui donner chaud, d'où son immobilité sous cette pluie glacée. Je lui aurais bien offert un petit séjour dans mon salon mais 1) il allait me niquer tout le parquet et 2) à part ma dinde de Thanksgiving et une part de pizza de la veille, il ne me restait plus rien à grailler. Je poussais un long soupir. La vie d'étudiant. Ma vie, je suppose. Entre toutes ces réflexions fort intéressantes, le bonhomme s'était avancé de quelques mètres et il avait levé la hache bien au-dessus de sa tête, comme s'il allait l'abattre. C'est quand même un truc de taré non ? J'veux dire, on vous demande de payer pour toutes ces études ET EN PLUS de vous occuper de vous-mêmes, avec votre logement, votre bouffe et vos imprévus. Absolument cinglés, ces adultes. 


Je rentrais, fermais la porte et entendais un gros "chtunk" dehors. Mon ami aux longues dents en plastique constellées de gouttes de sang avait dû glisser sur le tapis d'entrée, c'est ce qui arrive lors des grosses intempéries. C'est aussi pour ça que je ne pose pas le pied dessus et que je lui préfère le deuxième, à l'intérieur. J'avais fini le défi, j'étais vidé. Il fallait que je recharge les batteries. Je reposais mon téléphone sur la table du salon. La radio émettait des plaintes fantomatiques qui tapissaient les murs. Un nouvel album des Cranberries, je présume. Je montais les marches de l'escalier trois par trois, parce que j'avais carrément plus de temps à perdre. Quand je me retournais pour donner un high-kick à l'interrupteur, je vis le bonhomme-lapin, perché sur la première marche, en train de me donner ce regard de mort intérieur propre à toutes les créatures démoniaques qui peuplent l'enfer et ses profondeurs. 


J'espère qu'il a vu le deuxième tapis.


Je rejoignais enfin le calme tranquille de ma chambre. La TV était éteinte. Je me sentais comateux. J'allais m'effondrer sur mon lit quand je remarquais toutes les tentacules en-dessous et puis ces types en robes noires avec de longs masques blancs aux yeux rouges qui se tenaient tout autour. Tout le quartier s'était ramené juste pour cette histoire de glissade sur tapis, le Neighbourhood Watch, c'est un peu la porte ouverte aux extrêmes dans ce genre. Quoi qu'il en soit, je continuais ma longue chute vers mon matelas et je ne m'en remettais que le lendemain matin. La nuit avait été longue. Les volets étaient tiré et mes draps étaient sans dessus dessous, comme s'il y avait eu une bagarre. Soudain, un retour à la réalité horrible. Comment n'avais-je pas pu voir cela ! Bordel de bordel !!! JE SUIS TROP CON !!!


Y a pas deux imbéciles comme moi pour oublier de fermer la porte de son frigo pendant la nuit. Résultat des courses ? Une dinde crevée, une part de pizza pourrie et une tête décapitée de voisin totalement en décomposition. Comme si je n'avais pas assez de problèmes. Pour me changer les idées, je prenais une douche réparatrice. C'était assez drôle tous ces fils de fer cousus dans ma peau, comme s'ils reliaient les parties de mon corps ensemble après une sorte de vivisection. Ce qui m'amène à ma conclusion : un disque d'un jeu ps1 n'est pas une cartouche, hanté ou pas. Et que j'ai pu confondre ça enfant, c'était vraiment putain de bizarre. Ouep, j'ai vraiment une vie bizarre.
________________
La mort digne ne peut être atteinte que par le sacrifice humain. Le sang des innocents est pur.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Mai 2017 - 23:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 302
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 07:05    Sujet du message: Cette image m'intrigue. Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Admettons...

Sentiments éveillés : WTF

Moyen de transmission : Un témoignage je suppose

Style/lisibilité : C'est ok

Intérêt : C'est pas spécialement mauvais, le ton caustique m'a même plutôt plût même si la fin part un peu dans un grand n'importe quoi. Cependant ce n'est pas une CP ni une CP troll, le ton adopté est trop décalé dès le début. Du coup ça sera un contre désolée.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
EEll0oo
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2017
Messages: 155
Localisation: Quelque part...
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 17:51    Sujet du message: Cette image m'intrigue. Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire et des actions des personnages : ça va

MdT : Témoignage

Sentiments éveillés : Pas grand chose... :/

Style d'écriture / lisibilité : Rien à redire, c'est parfait ^^

Intérêt : Les histoires de jeu-vidéo hanté, c'est vrai, j'aime bien ça. Seulement dans ton récit, je pense que si tu voulais faire une pasta sur un(e) cartouche / jeu vidéo hanté(e) il aurait fallu développer un peu plus que premièrement la tête de Cortex puis Pacman qui dit au personnage de faire ceci ou cela...
Comme l'a dit Lalya au-dessus, c'est pas mauvais, mais il manque un "truc" à ton histoire, de quoi éveiller des sentiments chez le lecteur.
Désolée, mais c'est un contre.
________________
Walk with me my little child
To the forest of denial
Speak with me my only mind
Walk with me until the time
SoaD ~
Revenir en haut
Larry Silverstein
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 09 Avr 2017
Messages: 14
Localisation: New York
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Mar 9 Mai 2017 - 21:25    Sujet du message: Cette image m'intrigue. Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire et des actions des personnages : C'est une cartouche ou un disque? Un étudiant adulte ou un enfant? Du reste, inutile de s'attarder à déterminer la cohérence de ton histoire: ce n'était pas ton but, j'imagine.

Moyen de transmission : Témoignage

Sentiments éveillés :
Ça pourrait faire rire les plus jeunes mais ce n'est pas ce qu'on attend du contenu publié sur ce site, en général...

Style d'écriture / lisibilité : Très bons. Seuls points positifs de ton texte.

Intérêt : C'est un scary movie éco+ et non une creepypasta, donc on ne saurait juger ton histoire à partir de critères qui ne lui sont pas adaptés. Ce n'est même pas une trollpasta puisqu'elle part en couille dès le début et que rien ne nous tient en haleine. Ton histoire n'entre dans aucune rubrique du site, ce sera donc un contre. Dommage que tu gâches tes capacités d'écritures avec un hors-sujet...
Revenir en haut
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 330
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Jeu 11 Mai 2017 - 12:07    Sujet du message: Cette image m'intrigue. Répondre en citant

Rejetée.
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:42    Sujet du message: Cette image m'intrigue.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com