Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpg

[C] Plutôt mourir debout...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas acceptées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wasite
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 42
Localisation: France
Masculin

MessagePosté le: Jeu 18 Mai 2017 - 14:51    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

L'être humain a besoin de liberté, sinon il s’avilit peu à peu. Rousseau pensait que le bonheur venait de l'état de nature : une vie libérée de tout esclavage. Comment vous dire à quel point il avait raison ? À quel point, nous nous détruisons sans ce libre-arbitre qui est le cœur de notre humanité ? Je vais tout vous raconter, pas pour quémander votre pitié ou me faire plaindre, mais afin que mon expérience profite à d'autres.

Avant de rencontrer Mathieu, il y a quelques années, j’étais une sacrée fêtarde. Je passais plus de temps en compagnie de mes amis au bar plutôt qu'à travailler sur mon mémoire. C'est à une de ces soirées qu'il m'a abordée. Le contact est passé tout de suite, c'était quelqu'un de vraiment charmant et drôle ! Nous avons échangé nos numéros et nous sommes promis de nous revoir.
Dans les jours qui ont suivi, nous avons beaucoup discuté par textos et, finalement, on s'est fixé un rendez-vous. Je dois dire qu'il n'était pas aussi mignon que dans mes souvenirs, plutôt maigrelet et son visage était assez creusé. Cependant, ses yeux étaient magnétiques, d'un bleu océan profond absolument splendide.

Nous sommes sortis rapidement ensemble, je vous passe les détails. Les deux premiers mois ont été une période géniale, il était attentionné et aux petits soins. Le seul hic était au lit, où son fantasme était de mettre ses mains autour de mon cou pendant que nous couchions ensemble. Vu que cela ne me faisait pas mal, je me suis dit que tout le monde avait ses fétichismes un peu étranges. J'aurais dû me douter de quelque chose, j'ai été une pauvre conne.

Au bout de quelque temps, nous avons emménagé ensemble, cédant au forcing de Mathieu. C'est à ce moment que mon calvaire a commencé. Dans un premier temps, c'étaient des remarques mesquines sur des oublis, des échecs, des détails anodins. Parfois, des petites piques par-ci par-là : « Tu pourrais être plus comme ceci… Comme cela », « Tu as pris du poids, non ? ». Je ne me laissais pas faire, ayant un fort caractère, et nous nous engueulions souvent. Pourtant, à chaque fois que son regard plongeait dans le mien, je me sentais hagarde, groggy, et déstabilisée. Impossible pour moi de rester en colère contre lui.

Plus les mois passaient, plus les choses empiraient. Ses réflexions devenaient progressivement plus violentes. « Tu n'es qu'une bonne à rien », « Je me demande comment je fais pour te supporter, pourquoi j'ai quitté mon ex pour ça ? ». Vous devez vous demander comment on peut supporter un traitement pareil. Il m'avait coupée de tout lien social, de toute estime de moi. Je pensais qu'il avait raison, que j'avais de la chance de l'avoir, que je n'étais qu'une merde. Ça en arrivait à un point tel que je faisais, non, je vivais en fonction de lui et de ses attentes, mais ce n'était jamais assez et il avait toujours quelque chose à me reprocher. Si le diable existe, son visage est celui de Mathieu.
 
Pour perdre ma soi-disant surcharge pondérale, je me faisais vomir discrètement après chaque repas. Je me rappelle qu'un jour ce monstre m'a surprise les doigts dans la gorge, il a seulement souri puis caressé ma tête avant de partir. À mesure que je me décomposais, que je perdais des kilos, lui prenait des couleurs, ses joues se remplissaient et son ventre gonflait. Et ses yeux, plus profonds que jamais. Le cadavre que j'étais se disait que c'était parce que je le rendais heureux. Dans un sens, je n'avais pas tort.

Je n'avais plus de travail, j'avais arrêté les études, ma vie entière était sous sa coupe. Il s'en servait pour tenir et m'emprisonner, et sa violence s'est accentuée. « Sale pute, fais ce que je te dis. Sans moi, t'es rien ! », je n'irai pas plus loin, c'est encore trop douloureux. Je n'étais plus qu'un sac d'os et lui un porc bedonnant, avec son insupportable sourire. Mais, pour moi, tout était de ma faute et l'important était qu'il aille bien.

C'est au fond du trou que m'est venu le déclic. Mathieu était au travail et je faisais le ménage. Je suis tombée sur une veille vidéo de moi datant d'avant notre rencontre. Belle, lumineuse, entourée. J'ai tourné ma tête en direction du miroir et je me suis vue, ce que j'étais devenue. Alors, j'ai pris la meilleure décision de ma vie : fuir ce salaud immédiatement. 

Pendant que je rassemblais mes affaires dans une grande valise, j'ai senti des mains sur mon cou et la voix de mon bourreau me murmurant à l'oreille : « Tu vas me laisser seul, après tout ce que j'ai fait pour toi ? ». J'étais tétanisée et incapable de bouger. Il a resserré son emprise : « Je croyais que tu m'aimais, mais non. Tu t'es foutue de moi depuis le début ». Je pleurais de peur, mon corps était comme statufié. Lui, il continuait de serrer jusqu’à me couper la respiration. « Tu ne peux pas m'abandonner. Tu sais à quel point les autres femmes m'ont fait souffrir, combien je suis fragile ». C'est là qu'un miracle s'est produit : au moment où j'allais suffoquer, j'ai réussi à basculer violemment ma tête en arrière pour aller fracasser la sienne. Le choc l'a fait reculer de quelques pas. Il m'a regardée droit dans les yeux : « Mon amour, oublions toute cette histoire. Tu t'es emportée, je le comprends. Moi aussi, j'ai mal agi quand j'ai vu que tu voulais me quitter ». Il a avancé d'un pas et a repris : « Je te propose de commander chinois ce soir, qu'en dis-tu ? ». Il a fait un ultime pas : « S'il y a des problèmes dans notre couple, nous pouvons les surmonter ensemble. Fais-moi confiance, tout ira bien. »

Pour la première fois, je trouvais la force de surmonter son regard et en un éclair, j'ai saisi ma valise pour l'envoyer directement à la tronche de ce salopard. Il s'est effondré par terre, du sang tachant la moquette. Je me suis précipitée vers la sortie, fermée à clefs, et en me tournant je l'ai vu me faire face. J'ai vu le vrai lui de cette chose. 
Un monstre difforme et rond avec une peau rouge pâle grasse, des mains boudinées aux doigts longs et squelettiques parcourues de veines apparentes. Son visage était littéralement rond, ses yeux toujours aussi bleus mais globuleux et sortant presque de leurs orbites. Cette immondice vivante avait un nez pointu énorme et profondément enfoncé dans le crâne. Le pire était sa bouche immense ouverte jusqu'aux deux oreilles et une dentition de requin. Tout son être suait abondement et des litres de bave sortaient de cette bouche.

« Ne me laisse pas, mon amour, j'ai besoin de toi. Je vais changer, je te le promets. »

Je ne me souviens plus exactement de ce que je lui ai répondu, mais j'ai hurlé et ordonné de reculer en le traitant de putain d'abomination. Son visage est devenu rouge vif, et il s'est jeté sur moi et m'a propulsée sauvagement contre le mur. Allongé sur moi, sa face contre la mienne, il m'a susurré des mots qui sont restés gravés dans ma mémoire : « Sans toi, ma chérie, je ne vais pas pouvoir me nourrir. Il va m'en falloir une autre. »

Il a recommencé à m'étrangler, sans retenue. Je me débattais, bien sûr, mais impossible de le faire lâcher prise. Quand, avec une énergie miraculeuse, j'ai pu lui porter un coup brutal sur l’œil droit. Il a été foudroyé par la vigueur de l'impact et j'ai réussi à me dégager de son emprise. Pendant qu'il se tordait de douleur, j'ai saisi sa tête et l'ai fracassée contre le sol encore et encore jusqu'à ce qu'il ne bouge plus et, même à ce moment, je ne me suis pas arrêtée. Je ne pourrais pas vous dire combien de temps je suis restée à pleurer, recouverte d'éclaboussures de sang. Puis, j'ai appelé la police, leur expliquant les événements. Quand je suis retournée voir le cadavre, il avait disparu, tout comme les taches de sang et la bave, absolument tout avait disparu !

J'ai été interrogée sur la disparition de Mathieu et je leur ai dit ce qu'il s'était passé. Ils m'ont alors envoyée voir des psys, faire des examens… Au final, je n'ai pas été inquiétée et ces derniers ont abouti à un délire de ma part. L'enquête a conclu que le disparu avait fui la ville en raison de l'arrivée d'un proche d'une de ses anciennes compagnes. En effet, les enquêteurs m'ont appris que mon ex avait été mêlé à de nombreuses affaires de suicides, toutes des conjointes. Je ne sais pas si les policiers me pensaient vraiment innocente ou s'ils se disaient que j'avais bien fait de liquider cette ordure, mais je m'en suis sortie. 

Moi oui, mais combien de gens sont encore entre les griffes de monstres comme je l'ai été ? Il n'était pas unique, car je peux en voir d'autres. Croyez-moi, ils sont nombreux.




Corrigé par la Grammatikwaffe.


Dernière édition par Wasite le Sam 20 Mai 2017 - 19:38; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 18 Mai 2017 - 14:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
HungarianCerveza
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2016
Messages: 89
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 19 Mai 2017 - 15:03    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

-Cohérence/vraisemblance de l'histoire : J'ai rien remarqué de choquant là-dessus.
-Cohérence des actions du ou des personnages : Ça fait bizarre de se dire que le mec est lié à des affaires chelou et qu'il est toujours en liberté, mais c'est plausible donc rien à dire.
-Sentiment éveillé chez le lecteur : Intrigué mais la fin faisait un poil précipité. Peut-être qu'en rajoutant 2-3 lignes sur le ressenti de la fille à ce moment là (un truc du style "j'en revenais pas, j'étais terrifiée, blablabla"), ça donnera moins cette impression. 
-Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : J'imagine bien ça posté sur le forum de madmoizelle.com. C'est pas super-clair mais ça me va quand même.
-Style d'écriture : Rien à signaler, j'apprécie ta façon d'écrire et le fait que tu fais peu de fautes.
-Lisibilité du texte : Peut-être aérer un peu plus le texte, surtout le pavé entre " C'est au fond du trou" et "absolument tout avait disparu". A part ça rien à dire.
-Intérêt de l'histoire : Le concept du "plus je m'affaiblis plus l'autre se renforce" me plait, mais je suis sûr d'avoir vu un truc comme ça récemment...c'est peut-être qu'une impression. A part ça, je m'attendais à une fin un peu moins rentre-dedans, sans le petit cliché du "tout a disparu mystérieusement". T'as bien fait toute la tension qui monte crescendo avec le copain qui devient de plus en plus violent, c'est juste la fin qui va un poil vite.


En l'état actuel ça peut être amélioré, mais je la trouve déjà bien comme elle est. Pour.
________________
Des fois, quand il pleut, ma copine regarde par la fenêtre avec un air triste.
C'est mignon, peut-être qu'un jour je la laisserai rentrer.
Revenir en haut
Lalya
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 304
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Ven 19 Mai 2017 - 18:42    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnage : C'est ok

Moyen de transmission : Témoignage, même si le début m'a semblé un peu lourd

Sentiments éveillés : De la curiosité, c'est glaque

Style/lisibilités : Des fautes régulière, quelques paragraphes ne ferait pas de mal

Intérêt : C'est ok pour moi, donc ça sera un pour.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
EEll0oo
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2017
Messages: 155
Localisation: Quelque part...
Féminin Taureau (20avr-20mai)

MessagePosté le: Sam 20 Mai 2017 - 15:02    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Cohérence / Vraisemblance de l'histoire et des actions des personnages : RàS

MdT : Témoignage

Sentiments éveillés chez le lecteur : Angoisse, curiosité, puis c'est triste de se dire que si on enlève le fait que Mathieu se révèle être un monstre, des centaines de femmes vivent réellement ça au quotidien...

Style d'écriture et lisibilité du texte : Quelques légères fautes d'orthographe, rien de choquant ^^

Intérêt de l'histoire : J'ai beaucoup aimé, ton histoire est assez bien travaillée, je mets donc un pour ^^
________________
Walk with me my little child
To the forest of denial
Speak with me my only mind
Walk with me until the time
SoaD ~
Revenir en haut
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 584
Localisation: En train de flâner dans un lieu délabré.
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 20 Mai 2017 - 18:54    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : Je n'ai rien à signaler de ce côté.

Cohérence des actions des personnages : La protagoniste attend un peu avant de s'enfuir alors que Mathieu l'insulte et lui manque de respect, pour ma part j'aurais déjà pris ma valise et je me serais enfuie. Mais ce n'est pas encore trop gênant et ce n'est que mon point de vue.

Vraisemblance du moyen de transmission : Un témoignage, ce genre de message peut être trouvé sur Internet.

Sentiment éveillé : C'est malsain et glauque. Le fait que des millions de femmes souffrent de la violence de leur conjoint est un fait malheureusement réel et triste car les pauvres souffrent alors qu'elles n'ont rien demandés.

Style d'écriture : Des petites fautes d'orthographe.

Lisibilité du texte : Tu pourrais aérer un peu plus ton texte.


Interet : C'est pas mal, corrige juste les points relevés au dessus mais pour moi ce sera POUR.
________________
"L'angoisse dévore mon âme, le regret, tout comme la culpabilité et là dépréciation de soi me suivent. Les souvenirs me hantent, mes erreurs restent comme des cicatrices. Quand bien même le stress et le doute s'estompent, les questions demeurent, éternelles.

Il est possible que je ne sois jamais libre."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Wasite
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 42
Localisation: France
Masculin

MessagePosté le: Sam 20 Mai 2017 - 19:45    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Je vous remercie pour vos réponses. J'ai espacé l'avant dernier paragraphe mais je ne peux pas modifier correctement mon texte avant la semaine prochaine  (mon pc vient de me lâcher et c'est vraiment la galère sur portable).

Dernière édition par Wasite le Dim 21 Mai 2017 - 23:27; édité 1 fois
Revenir en haut
le creepyfan
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 16 Avr 2017
Messages: 17
Localisation: chez moi en face de chez mes voisins
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Dim 21 Mai 2017 - 18:05    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Je suis d'accord avec vous tous pour
________________
ceci est un message du creepyfan

mon skype: letrol4
Revenir en haut
Iggnatus
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2015
Messages: 229
Localisation: Marseille
Masculin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 22 Mai 2017 - 17:03    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

le creepyfan a écrit:
Je suis d'accord avec vous tous pour


Alors par contre tu dois quand même faire une critique sinon ton avis n'est pas pris en compte ^^
________________
Roses are red.
Violets are blue.
Careful my dear,
I'm behind you.
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 982
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mer 24 Mai 2017 - 13:27    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Acceptée ! Bravo !
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Wasite
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 24 Aoû 2016
Messages: 42
Localisation: France
Masculin

MessagePosté le: Mer 24 Mai 2017 - 14:22    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Merci Smile
Revenir en haut
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 339
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Ven 26 Mai 2017 - 14:53    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout... Répondre en citant

Je suis pas hyper convaincu, mais bon, la démocratie a parlé, je publie ça.
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:31    Sujet du message: [C] Plutôt mourir debout...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas acceptées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com