Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Quelque chose de vaporeux

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Matelote
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2017
Messages: 4
Masculin Lion (24juil-23aoû) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 20:36    Sujet du message: Quelque chose de vaporeux Répondre en citant

Perdre une clef, ça arrive à tout le monde. De même pour la petite monnaie. On retrouve souvent les deux – mais plus souvent la monnaie, il est vrai- entre les coussins du canapé ou sous les fauteuils de la voiture. C’est un phénomène commun à tous : on a tous au moins vécu cela une fois dans sa vie.
 
             La question est pourquoi ?
 
Il est vrai qu’on peut être tête en l’air ou qu’on ne sélectionne pas l’emplacement de ces objets comme vital et donc, que l’information passe outre. Mais est-ce vraiment le cas ?
             Une collègue de boulot, devenue par la suite une très bonne amie à moi me faisait ce constat : chaque matin, elle devait se lever avant 9h pour descendre en bas de chez elle mettre quelques pièces jaunes dans l’horodateur. Etant maniaque, elle déposait exactement la somme de 60 centimes – Une pièce de 50 et une pièce de 10- dans sa coupelle vide-poche, sur le meuble en face de son espace cuisine. Habitant un petit studio au dernier étage de son immeuble, sa pièce à vivre fait aussi office de chambre et de cuisine. Elle déposait donc toujours la somme exacte dans sa coupelle. Et cela faisait partie de sa routine. Elle se débrouillait toujours pour se faire de la monnaie en rentrant chez elle auprès d’un des commerces environnants. Pourtant, depuis maintenant 4 jours, chaque matin, en arrivant au boulot, elle me faisait part de sa mésaventure. En descendant de chez elle, elle s’apercevait que sa pièce de 10 centimes avait disparu de la coupelle. Comment ? Elle ne le savait pas.            
             Connaissant parfaitement son studio, tout était rangé, rien ne bougeait, tout était clean. Cela ne l’embêtait pas plus que cela mais je voyais que cette étrange disparition de pièce ne la laissait pas indifférente. Quelques jours après, une bonne semaine environ, les pièces disparaissant toujours, nous avons découvert la porte de son studio entr’ouverte en l’accompagnant chez elle pour prendre l’apéritif. Vérifiant que rien n’avait été volé, elle a été surprise de voir que tout était intacte. Rien n’avait bougé. Par précaution, j’ai décidé d’aller acheter un verrou à chaine pour mon amie, histoire de la savoir en sécurité. Nous avons pris quelques verres ensemble par la suite, sans soucis et mon amie décida d’en parler à son propriétaire le lendemain. Mais durant la nuit, après notre départ, elle m’a fait part d’un incident troublant.
             Pendant la nuit, lentement, le verrou de sa porte avait tourné, signe qu’une personne était en train d’entrer. Mais la chaine butant l’ouverture, la porte se referma en claquant. Elle ne put se rendormir après cela.
 
Rien de bien effrayant, hum ? Quelques histoires de piécettes qui disparaissent et une porte qui claque. Nous ne sommes pas plus effrayants qu’un film de la saga Paranormal Activity, à ce niveau-là. Voici donc ce que j’ai vécu.
 
             Ma collègue n’avait pas dormi de la nuit suite à son dernier incident avec la porte. Le jour suivant, elle a demandé à mettre des caméras dans les couloirs principaux de son immeuble. Après quelques jours, le syndicat des copropriétaires a accepté. La sécurité a été renforcé. Comme par magie, elle n’eut plus de pièces évaporées. Elle put retrouver le sommeil.
             Je n’habite pas en ville, mais dans une commune aux alentours de mon lieu de travail. Je me déplace en voiture. Je suis bon conducteur mais un petit accrochage m’a fait perdre un phare à l’arrière. Maladresse de sortir en marche arrière sur un parking. Ayant déménagé il y a peu dans une nouvelle maison assez spacieuse, je profite de la tranquillité du lieu pour me ressourcer, mon boulot en tant que designer culinaire me prenant énormément de temps. J’alterne les séances en bureau et en cuisine. Mais cela n’est pas important.
             Lors de mon jour de repos, après les incidents de ma collègue, j’ai été témoin de quelque chose inattendue. Il arrive que, en rentrant dans une pièce, vous ayez cette sensation de n’être pas seul. Vous rentrez dans cette pièce, vous trouvez qu’il fait un poil plus chaud mais vous avez des sueurs froides, ce qui est plutôt paradoxale. Une sensation surprenante au niveau de la nuque, voir, les poils qui se dressent. Voila ce qui m’attendait à chaque fois que je pénétrais dans la chambre d’amis.
             Pourtant, c’était une pièce comme une autre : il y avait un canapé-lit, un luminaire et une rangée d’armoire légèrement décollé du mur pour cacher quelques tuyaux réglant le chauffage. J’ai été attiré dans cette pièce pendant mon jour de repos en entendant un bruit métallique, comme quelque chose qui tombait. Au sol, devant mes armoires, je trouvais alors une petite clef. Ma clef. Surpris, je retourne dans ma cuisine, là ou je pose mon trousseau, comme d’habitude et m’aperçois que le nombre de clef n’a pas changé. Mais un détail attira mon attention. Il y en avait une qui m’était inconnu. Essayant de l’enlever, j’entendais dans la chambre d’amis la porte vitrée s’ouvrir en fracas. Je pénétrais en fracas dans la pièce mais il n’y avait personne. Abasourdi par cette histoire, je m’assis sur le canapé. Ce qui m’attendait allait me glacer le sang.
             Sentant que l’assise était moins confortable, je passe machinalement ma main entre les coussins. Le contact du métal froid me surpris. Je retirais ma main vivement mais comprit. Me levant d’un coup, j’enlevais les coussins et découvrait le spectacle. Le matelas du canapé lit avait été enlevé pour laisser un espace disponible. Je retrouvais des miettes d’en-cas et 14 pièces de 10 centimes. Parmi ce butin, des babioles sans grandes importances, quelques feuilles mortes et une petite lampe à LED.


             Comme je m’y attendais, la clef sur mon trousseau était celle de ma collègue. Nul doute qu’elle avait été disposé là le temps de faire un double de la mienne. Je lui rendis en prétextant avoir trouvé ce double au bureau tombé entre deux meubles. Je ne lui avouais pas la vérité. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être ce sentiment de honte qu’on ai violé mon intimité en s’invitant chez moi.
             Toujours est-il que j’ai renforcé ma sécurité chez moi, histoire d’essayer de dissiper ce drôle de sentiment, ce je-ne-sais-quoi de vaporeux, comme si quelque chose manquait dans la pièce. Mais cette angoisse ne me quitte plus.


Ce qui m’effraie le plus aujourd’hui, ce n’est pas que quelqu’un rentre chez moi quand je suis seul, mais plutôt que quelqu’un en sorte.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 20:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mushroom
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2017
Messages: 393
Localisation: Dans Tac
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 21:20    Sujet du message: Quelque chose de vaporeux Répondre en citant

"On a retrouvé vos clefs" J'attends les miennes

Cohérence :
Elle a dormi entre votre apéritif et votre départ, et t'es parti entre temps, bizarre. Il emménage pile dans l'appart où vivait le stalker, quelle coîncidence.

Sentiments Éveillés : Aucun

Moyen de Transmission : On ne sait pas pourquoi tu nous racontes ça, absent

Style/Lisibilité : Il y a des phrases construites bizarrement, tu passes du passé au présent, ça passe pas. Il y a aussi quelques fautes, mais rien de grave

Intérêt : L'histoire est pas si mauvaise, mais elle n'éveille pas vraiment de sentiments, et la fin n'est pas super.

Contre
________________
"C'est écrit gris clair sur gris foncé"
-Hugo A.
" Etre fidèle à moi-même ne m'empêche pas d'aimer quelqu'un d'autre"
-****** *.


Dernière édition par Mushroom le Dim 29 Oct 2017 - 23:01; édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 557
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 22:02    Sujet du message: Quelque chose de vaporeux Répondre en citant

Matelote a écrit:
Perdre une clef, ça arrive à tout le monde. De même pour la petite monnaie. On retrouve souvent les deux – mais plus souvent la monnaie, il est vrai- entre les coussins du canapé ou sous les fauteuils de la voiture. C’est un phénomène commun à tous : on a tous au moins vécu cela une fois dans sa vie.
 
             La question est pourquoi ?
 
Il est vrai qu’on peut être tête en l’air ou qu’on ne sélectionne pas l’emplacement de ces objets comme vital et donc, que l’information passe outre. Mais est-ce vraiment le cas ?

Un saut de ligne ici pourrait être bien, histoire que tu introduise franchement l'histoire avant de passer à la partie témoignage. La partie intro me gêne un peu cependant, une CP ce veut être comme histoire qu'on raconte naturellement, y a pas vraiment besoin de "teasing".

             Une collègue de boulot, devenue par la suite une très bonne amie à moi me faisait ce constat : chaque matin, elle devait se lever avant 9h pour descendre en bas de chez elle mettre quelques pièces jaunes dans l’horodateur. Etant maniaque, elle déposait exactement la somme de 60 centimes – Une pièce de 50 et une pièce de 10- dans sa coupelle vide-poche, sur le meuble en face de son espace cuisine. Habitant un petit studio au dernier étage de son immeuble, sa pièce à vivre fait aussi office de chambre et de cuisine. Elle déposait donc toujours la somme exacte dans sa coupelle. Et cela faisait partie de sa routine. Elle se débrouillait toujours pour se faire de la monnaie en rentrant chez elle auprès d’un des commerces environnants. Pourtant, depuis maintenant 4 jours, chaque matin, en arrivant au boulot, elle me faisait part de sa mésaventure. En descendant de chez elle, elle s’apercevait que sa pièce de 10 centimes avait disparu de la coupelle. Comment ? Elle ne le savait pas.            

J'suis vraiment pas convaincue par le prétexte de l'horodateur, généralement les tarifs commencent plus tôt que 9h, ensuite si elle vit là, elle à sans doute une carte d'abonnement...

             Connaissant parfaitement son studio, tout était rangé, rien ne bougeait, tout était clean. Cela ne l’embêtait pas plus que cela mais je voyais que cette étrange disparition de pièce ne la laissait pas indifférente. Quelques jours après, une bonne semaine environ, les pièces disparaissant toujours, nous avons découvert la porte de son studio entr’ouverte en l’accompagnant chez elle pour prendre l’apéritif. Vérifiant que rien n’avait été volé, elle a été surprise de voir que tout était intacte. Rien n’avait bougé. Par précaution, j’ai décidé d’aller acheter un verrou à chaine pour mon amie, histoire de la savoir en sécurité. Nous avons pris quelques verres ensemble par la suite, sans soucis et mon amie décida d’en parler à son propriétaire le lendemain. Mais durant la nuit, après notre départ, elle m’a fait part d’un incident troublant.
             Pendant la nuit, lentement, le verrou de sa porte avait tourné, signe qu’une personne était en train d’entrer. Mais la chaine butant l’ouverture, la porte se referma en claquant. Elle ne put se rendormir après cela.
 
Elle est maniaque mais ça ne l'embête pas ? Quand t'as des tocs à ce points (genre faire de la monnaie pour avoir à tout prix une pièce de 0.50 et une de 0.10), j'peux t'assurer que ça va te gêner dès la première fois. Changer de phrase au moment ou elles découvrent la porte ouverte serait nécessaire, on change vraiment de sujet. Ok, j'pose le contexte, elles se rejoignent pour prendre l'apéro, allez on va dire qu'elles font ça de bon heure, genre 18h. A partir de là, elle font le tour de l'appart, on le temps de trouver un magasin de bricolage pour acheter un verrou, et on le courage de le poser dans la foulée. Mouais, j'suis moyenne convaincue. On rentre chez elle à deux reprises, durant la nuit elle ne se lève pas pour aller voir ? Elle prévient pas les flics ?

Rien de bien effrayant, hum ? Quelques histoires de piécettes qui disparaissent et une porte qui claque. Nous ne sommes pas plus effrayants qu’un film de la saga Paranormal Activity, à ce niveau-là. Voici donc ce que j’ai vécu.
 
             Ma collègue n’avait pas dormi de la nuit suite à son dernier incident avec la porte. Le jour suivant, elle a demandé à mettre des caméras dans les couloirs principaux de son immeuble. Après quelques jours, le syndicat des copropriétaires a accepté. La sécurité a été renforcé. Comme par magie, elle n’eut plus de pièces évaporées. Elle put retrouver le sommeil.

Un petit saut de ligne pourrait être bien, on passe à autre chose, idem pour la phrase de transition (celle qui fait référence à Paranormal Activity) je la placerais ici.

             Je n’habite pas en ville, mais dans une commune aux alentours de mon lieu de travail. Je me déplace en voiture. Je suis bon conducteur mais un petit accrochage m’a fait perdre un phare à l’arrière. Maladresse de sortir en marche arrière sur un parking. Ayant déménagé il y a peu dans une nouvelle maison assez spacieuse, je profite de la tranquillité du lieu pour me ressourcer, mon boulot en tant que designer culinaire me prenant énormément de temps. J’alterne les séances en bureau et en cuisine. Mais cela n’est pas important.

C'est pas important ? Ca change rien à la suite de l'histoire ? Alors on peut couper cette partie, qui comme dit n'apporte rien et alourdi même un peu le texte.

             Lors de mon jour de repos, après les incidents de ma collègue, j’ai été témoin de quelque chose inattendue. Il arrive que, en rentrant dans une pièce, vous ayez cette sensation de n’être pas seul. Vous rentrez dans cette pièce, vous trouvez qu’il fait un poil plus chaud mais vous avez des sueurs froides, ce qui est plutôt paradoxale. Une sensation surprenante au niveau de la nuque, voir, les poils qui se dressent. Voila ce qui m’attendait à chaque fois que je pénétrais dans la chambre d’amis.
             Pourtant, c’était une pièce comme une autre : il y avait un canapé-lit, un luminaire et une rangée d’armoire légèrement décollé du mur pour cacher quelques tuyaux réglant le chauffage. J’ai été attiré dans cette pièce pendant mon jour de repos en entendant un bruit métallique, comme quelque chose qui tombait. Au sol, devant mes armoires, je trouvais alors une petite clef. Ma clef. Surpris, je retourne dans ma cuisine, là ou je pose mon trousseau, comme d’habitude et m’aperçois que le nombre de clef n’a pas changé. Mais un détail attira mon attention. Il y en avait une qui m’était inconnu. Essayant de l’enlever, j’entendais dans la chambre d’amis la porte vitrée s’ouvrir en fracas. Je pénétrais en fracas dans la pièce mais il n’y avait personne. Abasourdi par cette histoire, je m’assis sur le canapé. Ce qui m’attendait allait me glacer le sang.
             Sentant que l’assise était moins confortable, je passe machinalement ma main entre les coussins. Le contact du métal froid me surpris. Je retirais ma main vivement mais comprit. Me levant d’un coup, j’enlevais les coussins et découvrait le spectacle. Le matelas du canapé lit avait été enlevé pour laisser un espace disponible. Je retrouvais des miettes d’en-cas et 14 pièces de 10 centimes. Parmi ce butin, des babioles sans grandes importances, quelques feuilles mortes et une petite lampe à LED.

Le narrateur emménage là malgré qu'il se sente mal dans la pièce ? Hm, j'ai un gros doute mais admettons... C'est une chambre d'amis, il s'y rend donc rarement mais remarque directement que l'assise du canapé est pas comme d'habitude ? Mouais.


             Comme je m’y attendais, la clef sur mon trousseau était celle de ma collègue. Nul doute qu’elle avait été disposé là le temps de faire un double de la mienne. Je lui rendis en prétextant avoir trouvé ce double au bureau tombé entre deux meubles. Je ne lui avouais pas la vérité. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être ce sentiment de honte qu’on ai violé mon intimité en s’invitant chez moi.
             Toujours est-il que j’ai renforcé ma sécurité chez moi, histoire d’essayer de dissiper ce drôle de sentiment, ce je-ne-sais-quoi de vaporeux, comme si quelque chose manquait dans la pièce. Mais cette angoisse ne me quitte plus.


Ce qui m’effraie le plus aujourd’hui, ce n’est pas que quelqu’un rentre chez moi quand je suis seul, mais plutôt que quelqu’un en sorte.

Hm, la fin est boiteuse. On parle d'une petite clé et c'est celle de la porte d'entrée de sa collègue ? Mouais. En attendant de faire un double des siennes ? Mais les clés du narrateurs ont disparus à aucun moment... Quelqu'un rentre tranquillement chez lui, s'installe chez lui, et il flippe que la personne en sorte ? Mouais...


Cohérence de l'histoire et des personnes : Voir au dessus

Moyen de transmission : Témoignage, même si l'intro gêne un peu

Sentiments éveillés : L'ensemble est pas mauvais en soit, mais y a trop d'éléments un peu tiré par les cheveux pour qu'on accroche réellement.

Style/lisibilité : Quelques lourdeurs, tu pars sur un témoignage, essaye que ça soit fluide. Tu pars également sur une fin un peu ouverte qui essaye de jouer sur la peur mais le reste du texte manque un peu de sentiments, le narrateur se contente de raconter en étant relativement neutre, idem pour le point de vue de sa collègue, quelqu'un manque de rentrer chez elle ? "Oh j'ai demandé à mettre des caméras, tout va bien".

Intérêt : Une accumulation de petits défauts plus ou moins gênant qui font que ça sera un contre, désolée.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 695
Localisation: Dans l'ombre.
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 29 Oct 2017 - 23:19    Sujet du message: Quelque chose de vaporeux Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : Je ne reviendrais pas sur ce qui a été dit au dessus.

Cohérence des actions des personnages : La femme pourtant maniaque n'est pas dérangée par sa pièce qui disparaît et quand on force le verrou chez elle, elle ne réagit pas. Le narrateur a peur qu'une personne sorte de chez lui, moi j'aurais justement au contraire peur qu'on rentre chez moi.

Moyen de transmission : Témoignage, c'est bon.

Sentiment éveillé : J'aime bien l'idée mais j'ai un peu décroché car certains éléments sont un peu lourds par moment.

Style d'écriture : Certains passages sont un peu ennuyants et pas très utiles, c'est un témoignage donc il faut que ce soit plus fluide. Fait attention aux fautes et la concordance des temps, mais tu peux demander à quelqu'un de te relire si tu as du mal avec ça.

Lisibilité du texte : Ca va.


Intérêt : J'ai bien aimé le principe mais il y a des éléments qui me dérange, donc ce sera contre en l'état.
________________
"L'angoisse dévore mon âme, le regret, tout comme la culpabilité et là dépréciation de soi me suivent. Les souvenirs me hantent, mes erreurs restent comme des cicatrices. Quand bien même le stress et le doute s'estompent, les questions demeurent, éternelles.

Il est possible que je ne sois jamais libre."
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 638
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Ven 3 Nov 2017 - 14:03    Sujet du message: Quelque chose de vaporeux Répondre en citant

Cohérence de l'histoire


Comme dit plus haut, l'horodateur c'est bof, si elle habite là, elle doit avoir un truc pour pas payer tous les matins comme ça.


Cohérence du(es) personnage(s)


Hum, avoir peur que quelqu'un sorte de chez soi quand on est seul... Soit la personne a un dédoublement de personnalité et a peur d'elle-même, soit c'est pas ce qu'il y a de plus cohérent, si on habite quelque part, on va forcément tomber sur l'hypothétique intrus à un moment ou un autre


Moyen de transmission


Témoignage, à cause de la fin boiteuse c'est limite, mais ça peut passer.


Sentiment éveillé


De la confusion, franchement. On finit par ne pas trop savoir où tu veux en venir, ça traîne en longueur, y a pas mal d'éléments un peu flous...


Style


Soit on met du passé simple, soit du passé composé, c'est une règle basique de la concordance des temps. Et en creepypasta, on banni le passé simple, alors arrêtez avec ça. Essayez d'aller voir quelqu'un et de lui dire "elle ne put se rendormir" dans une conversation normale. PERSONNE ne parle comme ça.


Lisibilité


Bonne.


Intérêt


Je sais pas, je ne suis vraiment pas convaincu. Le thème, s'il n'est pas mauvais, n'est pas non plus extraordinairement original. Je suis contre.

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:22    Sujet du message: Quelque chose de vaporeux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Proposition de Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com