Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Encore

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Propositions de textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
A.G.Crowne
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2017
Messages: 9
Localisation: Entre deux réalités
Masculin Gémeaux (21mai-20juin)

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 21:15    Sujet du message: Encore Répondre en citant

**Bon! J'ai bien compris que mes textes ne correspondaient pas au format des Creepypastas, donc j'aurai peut-être plus de chance ici!**




Dernièrement, j'ai vécu des choses plutôt regrettables, puis j'aimerais pouvoir vous partager mon expérience et la relation singulière que j'entretiens avec la mort. Ça peut avoir l'air étrange à première vue, mais je vous prie de garder l'esprit ouvert et de me laisser la chance de m'expliquer à travers ce texte.


Au cours de ma vie, j'ai développé plusieurs maladies mentales; une anxiété chronique me rendant inapte à gérer mon stress et à sortir ne serait-ce qu'un peu de ma routine, un trouble de personnalité limite me plongeant dans des épisodes de crises et de délire intenses pour des raisons objectivement ridicules et plus notamment une bipolarité saisonnière qui rendait les mois de novembre et avril particulièrement pénibles à surmonter. J'avais même atteint un point où j'anticipais mes dépressions à l'avance. Cela va sans dire que je devais à tous les jours gober une poignée de pilules; matin, midi, soir. La vie m'était réellement devenue insupportable.


J'ai tenté à plusieurs reprises de me suicider. Je me suis souvent retrouvée à l'hôpital à boire un verre de poudre de charbon pour nettoyer mon foie après une tentative aux médocs durant mon adolescence. Deux fois c'était ma mère qui m'avait trouvée dans la salle de bains et une fois je m'étais disputée avec mon copain et il avait défoncé la porte pour m'empêcher d'y succomber. Vous devinerez que malgré tout, j'étais bien entourée. J'avais un copain de longue date qui m'adorait, des amis fiables et une famille aimante. Seulement tout ce qui me tracassait se trouvait à l'intérieur de ma tête.


J'en suis un jour venue à prendre une méthode plus radicale. Justement, et je m'en souviendrai toujours, c'était le 14 mai. Mes parents s'étaient absentés pendant la journée et j'avais pris avantage de ma solitude. J'ai trouvé le fusil de chasse à mon père sous les marches de l'escalier, mais j'ai dû fouiller l'entièreté de la maison avant de finalement trouver les balles au fond de la remise dans la cour. Je n'avais jamais autant pleuré de ma vie, parce que cette fois-ci, je savais que personne ne viendrait me sauver la vie. Et une balle directement alignée vers mon crâne était nécessairement plus efficace et rapide que l'abus de médicaments.


Je m'étais assise au flanc du mur de ma chambre pendant des heures. J'avais même rédigé une lettre ouverte à mes parents, mon copain et mon entourage pour leur expliquer qu'ils n'avaient rien à voir avec tout ça et qu'un jour ou l'autre, mon suicide était inévitable. À ce moment, je n'étais plus capable de percevoir quoi que ce soit de positif.


J'ai pointé la carabine directement entre mes deux yeux et ai tiré sur la gâchette.


Normalement, l'histoire aurait dû se terminer là, mais si ça avait été le cas, je ne serais pas ici en train de vous raconter mon vécu.


Je me suis réveillée dans un lit d'hôpital auprès de visages que je replaçais bien. C'étaient ma famille; mon père, ma mère et un frère, mais j'étais enfant unique. Je reconnaissais son visage, je connaissais son nom; Alexis. J'avais même des souvenirs de mon enfance avec lui qui passaient en rafale dans ma tête. Même mes parents n'avaient plus le même visage. Similaire, mais pas identique. J'avais malgré tout de la difficulté à trouver tout ceci étrange parce qu'au final, rien ne me paraissait anormal. J'étais bel et bien moi-même, je me souvenais de tout ce que j'avais déjà vécu auparavant, mais des pensées, du savoir et des souvenirs qui ne m'appartenaient pas se superposaient à tous les miens. J'étais comme devenue deux personnes en même temps, enfin... la même personne, mais en double.


J'ai eu beaucoup de difficulté à gérer mes émotions à partir de là. Mes troubles mentaux ne m'avaient pas quittés non plus. Je parlais à des proches qui m'étaient inconnus de choses que nous avions fait la semaine dernière. J'avais la même routine aussi instinctive et machinale qu'avant, mais dans une maison que je n'avais jamais vu. J'allais à l'école et lisais mes livres de notes d'une autre personne. C'était infernal, je n'arrivais plus à rester saine d'esprit. J'avais déjà lu à propos du trouble de la dépersonnalisation et j'étais certaine que ce n'était pas ça. Ça a pris moins d'un mois avant que j'en arrive à la même conclusion qu'à ma première vie. J'avais encore tiré sur la gâchette.


La même chose m'est arrivée encore une fois. Mes connaissances étaient cette fois triplées. J'avais gardé tout de la première et de la deuxième en plus de la nouvelle. Même rengaine, j'avais trouvé un fusil et me suis tirée en espérant trouver mieux.


Ensuite quadruplée, puis quintuplées, sextuplées, et ainsi de suite. J'ai bien dû m'être suicidée 18 fois dans ma même journée à toujours me réveiller plus encombrée et brouillée par des idées qui n'étaient pas les miennes et les visages différents de mes parents, frères, sœurs qui pour autant n'existaient même pas pour moi. Plus rien ne faisait de sens, je m'étais retrouvée dans une boucle infinie.


Lorsque j'ai miraculeusement fini par en sortir, j'ai rencontré Dieu. Il m'a prit en pitié après m'avoir fait vivre l'enfer, le salaud. Je voulais mourir, obtenir la chose la plus facile d'accès en ce monde et il refusait de m'en donner le droit. Le discours qu'il m'avait fait sonnait de partout autour de moi, quasiment comme s'il parlait directement dans ma tête. Je n'arrivais pas non plus à dire quoi que ce soit, je ne pouvais qu'écouter sans droit de réplique. Ses paroles, il me les avait encré dans la tête afin que je ne les oublie jamais.


-Je t'ai donné une réelle seconde chance et tu l'as rejetée. Tu aurais pu repartir à zéro, abandonner ce que tu connaissais et ce qui te pourrissait la vie en acceptant simplement ta nouvelle réalité. Voilà ce que je vais faire pour toi. Je vais éradiquer les troubles dans ta tête et te laisser dans un monde légèrement différent de ce que tu connais. Là bas, tu feras ce que tu veux, mais il n'y aura plus d'éveil à l'hôpital. Tu as voulu gaspiller la vie que je t'ai donnée, alors tu savoureras celle-ci jusqu'au dernier instant. Si tu décides d'en finir là bas, c'est tout, plus rien ne se passera, tu ne seras plus consciente que d'un noir perpétuel pour le reste de l'éternité. Et ce monde, je te l'assure, n'est réservé à aucune fin bien clémente.»


C'est après ce monologue que je me suis réveillée comme d'un rêve dans mon lit. Mes pensées étaient claires, le décor très différent, mais aucun paradoxe ne me hantait et je savais distinguer mes souvenirs des autres vies et ceux de celle-ci. Même en ce mois de novembre, tout allait à merveille dans ma tête.


Donc voilà. Ça fait maintenant quatre jours que je suis ici, j'aime beaucoup comment certaines choses sont faites et de pouvoir vous partager ceci sur internet me soulage grandement parce que je sais que je vais recevoir le soutien d'au moins quelques personnes qui vont bien vouloir me croire.


Cependant, tout fait considéré, même malgré tous les troubles psychologiques que j'endurais quotidiennement, à savoir comment ce monde prend fin, j'aurais vraiment mieux fait de ne pas me suicider dès le départ.
________________
J'aurais espéré une fin moins funeste, certes, ce monde est déjà à l'agonie. Aussi bien l'embellir de catastrophes.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 21:15    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
MayZidae
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 22 Oct 2017
Messages: 5
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Lun 13 Nov 2017 - 23:03    Sujet du message: Encore Répondre en citant

-Cohérence personnage/histoire : Alors déjà pour moi une famille ne laisse pas seule leur jeune fille, qui a tenté plusieurs fois de se suicider, seule a la maison avec en plus une carabine et des balles, mêmes bien cachées quelque part.
Il y a aussi le fait que dieu dit qu'il lui a donné une chance d'abandonner ceux qui lui pourrissaient la vie alors que dés le départ elle dit être bien entourée, puis il lui dit ''en acceptant ta nouvelle réalité'' mais je pense pas que pour dieu prendre le corps et la vie de quelqu'un d'autre (si j'ai bien compris), soit donner une seconde chance (19 précisément..) à quelqu'un qui a essayer de se suicider ce qui entraîne la personne direct en enfer d'après la bible.
Et quand elle ressuscite pour la dernière fois c'est peu précis, dans quel corps ?
Le ''a savoir comment ce monde prend fin'' tout a la fin sous entend que ses troubles avaient plus un caractère surnaturel pour moi, et elle dit aussi qu'elle n'aurait jamais du se suicider alors qu'au final elle est guérie.
Il y a plusieurs élément comme ça qui font que c'est pas assez claires et cohérent, et pour moi c'est pas crédible non plus.

Sentiments éveillés : Aucun

Style, lisibilité : Pas mal de fautes, sinon c'est aéré

Intérêt : J'accroche bien avec l'idée de se suicider, et se réveiller dans dans un autre corps, mais autant de fois et de façon si peu développé c'est dommage
Je vais voter contre, mais t'écris bien et y a du potentiel
 
Revenir en haut
Calyspo
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2016
Messages: 5
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 00:01    Sujet du message: Encore Répondre en citant

=> Cohérence personnage/histoire :  
Pourquoi la protagoniste persiste-t-elle autant à se suicider (presque vingt fois !) alors qu'elle se rend compte que cela ne sert à rien et ne fait qu'empirer sa situation ? Ne devrait-elle pas cesser d'elle même bout de quelques fois ? C'est ce qui m'a paru le plus bancal dans ton histoire. De plus les 19 vies et suicides ne sont pas détaillés par rapport à ce qu'ils apportent ou non, c'est une accumulation qui n'est pas très utile à mon sens.


Et puis Youp lala paf badaboum zing Dieu qui apparaît d'un coup, comme ça, me voilà c'est normal, dans un paragraphe sans aucun préambule, c'est vraiment trop brutal et mal amené à mon sens. Si c'est vraiment essentiel, il vaudrait mieux détailler un peu plus ce passage, voire faire quelques allusions en amont pour mieux préparer son introduction (pourquoi pas en évoquant des sensations particulières quand elle persiste à se donner la mort ?). Pour le moment, il y a vraiment un effet "Et Hop là Dieu arrive - Deus ex machina" , comme si sa présence ne servait qu'à résoudre ton histoire et donner une raison à la protagoniste d'arrêter de se tuer.


Autre chose qui m'a un peu interpellée, mais c'est plutôt un ressenti personnel, c'est qu'elle pleure en se suicidant la première fois, parce que personne ne viendra la sauver. J'ai trouvé ça un peu bizarre de la part de quelqu'un qui a un tel désir d'en finir. Qu'elle pleure ne me choque pas énormément, mais la raison invoquée n'a pas sonné juste chez moi.

=> Sentiments éveillés :  
Au début de l'intérêt, mais il s'est estompé face à l'accumulation de suicides que j'ai trouvée illogique, et l'arrivée de Dieu comme un cheveux sur la soupe qui a fini de me sortir de l'histoire.


=> Style, lisibilité : 
Certaines de tes phrases sont beaucoup trop longues et coupent la lecture. Essaye peut être de les scinder en deux ou de les reformuler.


=> Intérêt : 
Il reste pas mal de travail pour moi, mais le concept de base est intéressant. 
Ce sera un contre pour le moment.
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 532
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mar 14 Nov 2017 - 08:58    Sujet du message: Encore Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : La bipolarité ne fonctionnèrent pas vraiment comme ça surtout quand elle est liée à un BPD. L'anticipation de ce genre de chose est là aussi impossible. La narratrice est visiblement suivie puisqu'elle prend un traitement régulier il y a donc forcément une amélioration de son état ou au moins une stabilisation. Vu son état ses parents la laisse seule et sans surveillance avec une Rome en plus à disposition ? Elle se suive encore et encore ? Elle ne comprends pas à un moment qu'il y a un problème et que sa solution est inefficace ? Se suicider 18fois dans la même journée ? C'est vrai qu'après une TS tu as souvent l'occasion de remettre ça dans l'heure qui suit. Elle sort de la boucle sans raison et rencontre Dieu dans le plus grand des calme. Une seconde chance ? Elle en est à sa dix neuvième vie hein. Elle nous raconte ça comme ça donc pour au final vous conclure par un "ne vous suicidez pas" ? En sachant Ûa circé elle s'est retrouvée guérie de ses trouble ça lui a plutôt bien réussie je trouve.

Sentiments éveillés : Rien.

Style/lisibilité : des fautes, des tournures boiteuses, des petits mots qui n'ont rien à faire là...

Intérêt : c'est assez boiteux du début à la fin, l'ensemble du texte est vide... Bref contre.
________________
"J'aime les filles cinglées parce qu'elles n'ont pas de limites, elles passent leurs temps à provoquer. Parce qu'elles vont vite, sans s'arrêter, respirent juste le temps de reprendre leur souffle entre deux embardées. Parce que, par instant de grâce, elles sont belles comme un matin de fin du monde. Parce qu'elles font mal à regarder, et qu'elles n'aiment personne."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:54    Sujet du message: Encore

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Propositions de textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com