Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Code SEDNA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Textes -> Écriture inachevées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Calyspo
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2016
Messages: 19
Féminin

MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 19:22    Sujet du message: Code SEDNA Répondre en citant

 Bonsoir,


J'ai commencé il y a un moment une nouvelle qui sera en quatre ou cinq parties (le tout est assez avancé, mais comme je n'écris pas dans l'ordre, disons que la fin est écrite et le milieu est en cours). L'idée me trottait dans la tête depuis un moment déjà.


Je ne sais pas du tout si c'est adapté pour le nécronomorial : ce n'est pas de l'horreur, pas vraiment angoissant non plus. Mais malsain, oui ça l'est c'est sur.


En attendant je mets ça ici, donc n'hésitez pas à dire ce que vous en pensez. Si ça ne va pas ou si c'est nul, tant pis, je remballe tout !


Première partie : 


En vérité, le docteur Bérenger n’avait jamais vu nouveau né plus banal que celui-ci.
Le visage était rouge, fripé par l’accouchement, et des traces blanchâtres de vernix demeuraient dans les plis de la peau. Il sommeillait sereinement et sa respiration, lente et régulière, soulevait sa poitrine par légers à coups.
L’infirmière qui lui avait apporté le nourrisson dans son landau de verre s’approcha de nouveau.
La mère appelait après son enfant. Elle demandait à savoir où il se trouvait, s’il allait bien. Pourquoi personne ne lui répondait. Et puis, Charles s’impatientait également. Vous comprenez, Docteur Bérenger, qu’il va bien falloir leur dire quelque chose, ne pourriez-vous pas…


Tout cela l’agaçait terriblement. Tout ce temps perdu en discussions, en négociations inutiles et tortueuses ! Ne voyaient-ils pas, à l’importuner ainsi avec de telles formalités, qu’ils participaient là à quelque chose de grand ?
Bien évidemment, il était inutile d’espérer grand chose de l’esprit commun et étroit de ses pairs. Qu’on raconte ce que l’on voulait à la mère. Qu’importe après tout. Quant à Charles… Il patienterait. Il était évident qu’il devait lui parler également, mais en attendant...


L’infirmière poursuivit son bavardage inepte sans qu’il ne l’écoute.
Le bébé venait d’ouvrir deux yeux bleus immenses, et ces yeux s’étaient fichés tout au fond des siens, sans hésitation, sans ciller, comme s’ils allaient chercher jusqu’à son âme.
Oui, Charles allait devoir attendre.


“ Docteur Bérenger ? Dois-je…”
“Sortez.” l’interrompit-il.


Le ton était dur, sec. L’infirmière tressaillit et battit précipitamment en retraite. Le docteur Béranger ne parut pas même le remarquer. Il s’était penché vers l’enfant, et ses yeux acérés le disséquaient du regard.

“Sedna, vous êtes encore bien trop faible pour parler. Si vous m’entendez et me comprenez, serrez trois fois mon doigt”, dit-il finalement d’un ton conciliant en glissant son auriculaire dans la petite paume du nourrisson.

La main minuscule se resserra trois fois. L’homme sourit.


“Parfait. Continuons voulez-vous ?  Serrez une fois pour oui, deux fois pour non. Vous rappelez-vous de moi ? Savez-vous où vous êtes ? Vous souvenez-vous de notre discussion d’hier ?”

L’étreinte autour de son doigt se raffermit à chacune de ses questions. Son sourire s’agrandit, immense, et son visage s’approcha encore.


“Si vous saviez” et la lumière des néons, au rythme du mouvement des lèvres, faisait riper un éclat sur ses dents blanches, “Je suis tellement, si ravi de vous voir”


Les pupilles de l’enfant restaient calmement fixées sur lui. Il avait un regard d’une profondeur et d’une intensité qui, il le savait, étaient tout à fait exceptionnels pour un nouveau-né.


“Comme vous devez vous en douter, je suis parvenu à déclencher la naissance de notre cobaye au moment exact où vous avez expiré. L’expérience a été un réel succès. L’enfant a immédiatement eu une activité cérébrale anormale et son nombre de connexions neuronales a explosé de manière exponentielle dans les instants qui ont suivi sa venue au monde. Cette observation est en faveur d’une sorte de… Transfert d’informations voyez-vous ? Comme un code, en quelque sorte.“


Il rit. D’un rire musical et léger.


“Cela expliquerait tout, en vérité. Absolument tout. Le transfert instantané de mémoire fait croire à une réincarnation. Le sujet lui-même à l’impression d’être immortel, d’être « un », alors qu’il est une compilation ininterrompue d’existences, dont l’afflux brutal des souvenirs programme son cerveau et lui fait reprendre sa vie là où se stoppent les dernières pensées. En vérité, chacun d’entre vous est mort pour de bon en transférant sa mémoire. L’illusion est parfaite.”


Il fit une pause.


“Êtes-vous toujours avec moi Sedna ? Je comprends que cela soit un terrible choc pour vous.”


Le bébé avait lâché son doigt. Il ne pleurait pas, non, mais ses yeux n’étaient plus que deux puits d’horreur. Il se trémoussa soudain, s’accrochant aux couvertures comme pour ramper. Mais la main immense du médecin le maintint en place, le forçant à ficher son regard dans le sien et à contempler son sourire, son sourire horrible et triomphant.

“Trois mille ans. Trois mille ans d’existence dans cette tête”, jubila t-il en caressant son crâne de ses longs doigts,” Et oui”,  et son nez effleurait le sien tant il était proche, “Sedna est morte. Morte. Elle ne respirera plus jamais, ne pensera plus jamais, même si elle le croyait. Pour toi, je t’ai parlé hier du haut de tes quarante-cinq ans. Mais hier, très chère, tu n’existais pas.”

Et sa main, sa main qui restait sur sa tête…

“Tu ne dois pas aimer que je te touche, n’est-ce pas ?” susurra t-il, “Tu n’as jamais aimé que l’on te touche. Ou elle ?”, un rictus carnassier dévorait ses lèvres, “Décidément, c’est très perturbant.”
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 30 Déc 2017 - 19:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Textes -> Écriture inachevées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com