Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Harold

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Leguman
Guest

Offline




PostPosted: Thu 5 Apr 2012 - 06:16    Post subject: Harold Reply with quote

There was an old farmer in Arizona who owned the best farm in the area. Everybody said his crops were the best and people came from all over to buy their goods from him. Whenever people asked him how he was able to grow such good quality crops, the old farmer would say it was all down to his scarecrow.

“That old scarecrow is the one I have to thank,” said the farmer. “He makes sure no crows or critters or pests come near my crops”.

The old farmer had built the scarecrow himself and it was a fearsome sight. He spent months working on it to make it as scary as possible. He knew how important it was to keep pests away from his crops. So he gave it enormous straw arms that stretched out about 6 feet and big long legs that made it as tall as a tree.

But the scariest thing about this scarecrow was its head. The farmer carved it himself out of a huge pumpkin. He spent countless days and nights perfecting his design until it was perfect. The scarecrow’s face and head was so grotesque and ugly that even he was sometimes scared to look at it. But it was very effective, scaring away every rodent and bird that ventured near.

The neighboring farm was owned by two young men who were brothers named Josh and Harold. They were lazy and never did much work around the farm which resulted in their crops being bad. They were jealous of the old farmer’s success and were plotting against him. If they could drive him out of business they could take over his farm and make more money.

So one night, the brothers decided to sneak onto the old farmer’s land. They stole his prized scarecrow and brought it back to their own house, where they stuffed it into an old closet so nobody would ever find it.

The next day, the farmer woke up to find his hideous scarecrow missing and all his crops being eaten by rats and crows. He fell to his knees and cried, knowing that his farm would soon be out of business. Meanwhile, the brothers Josh and Harold were watching from their own property and couldn’t help laughing out loud when they saw the old man’s tears of grief.

Hearing the laughter, the old farmer came over and asked them if they knew what happened to his scarecrow. The brothers looked him right in the eye and said they had no idea where his precious scarecrow might be.

“But you know I’ll go out of business and have to sell my farm if I can’t find my scarecrow,” said the farmer.

Josh just laughed in his face, saying “That’s just your tough luck, isn’t it?”.

“Sucks to be you,” giggled Harold.

The old farmer walked slowly back to his house, his head hanging down in defeat and depression.

That night, Josh and Harold had trouble sleeping. Not because they felt any remorse, but because they couldn’t get the image of the scarecrow’s horrible twisted face out of their minds. They decided they would never be able to sleep as long as that ugly pumpkin head was in their house. So they got up and dragged the scarecrow out of the closet.

Harold took a baseball bat and smashed the scarecrow’s head to pieces until all that was left was little bits of pumpkin strewn around the floor. The brothers swept up the pumpkin head pieces and threw them in the trash. Then they went back to bed and were soon fast asleep, having put all thoughts of the disgusting scarecrow face out of their heads.

Some time after midnight, Josh and Harold were awoken by the sounds of scratching and clawing at their bedroom door.

“Did you forget to put the dog out?” asked Harold, sleepily.

“W-w-w-we don’t have a dog,” stammered Josh.

Suddenly the bedroom door burst open and a solitary long straw arm snaked in through the opening. Then a second arm thrashed around, followed by two long stick legs. The two brothers were frozen in fear and could only look with horror as the headless scarecrow’s body rose up on its long stick legs and its long arms reached out for them in the darkness.

Harold felt a cold sinewy, straw claw close around his ankle and screamed as loud as he could. He begged his brother Josh to help him. But Josh was already running out of the bedroom. Fleeing in terror, he ran down the hallway, crashed through the front door and out onto the moonlit road.

He ran as fast as his legs could carry him, puffing and panting and screaming at the top of his voice. As he passed his neighbor’s house, he saw the old farmer standing at his gate. In the moonlight, he could see the farmer just staring at him with a strange smile on his face.

Josh kept running, his bare feet slapping against the rough gravel road. He glanced back over his shoulder and saw something that scared him to his very soul. He saw the scarecrow running along the road close behind him. It was gaining on him, coming closer and closer. And that wasn’t all he saw. He noticed that the scarecrow had a brand new head. And it looked a lot like Harold.

Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 5 Apr 2012 - 06:16    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Onizuka-san
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 175
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

PostPosted: Wed 11 Apr 2012 - 18:23    Post subject: Harold Reply with quote

Voilà, je ne sais pas trop s'il faut la poster ici ou non mais bon ^^'
Désolé s'il y a des fautes.


Leguman


Il y avait un vieux fermier en Arizona qui possédait la meilleure ferme du domaine.
Tout le monde y disait que ses cultures étaient les meilleures et ils venaient de toute
part afin de lui acheter ses denrées. A chaque fois qu'on lui demandait comment il pouvait
cultiver d'aussi bonnes cultures, le vieux fermier répondait que le mérite revenait à son
épouvantail.


« Ce vieil épouvantail est le seul que je doive remercier, » répondait-il. « Il fait en sorte
que ni les corneilles, ni les bestioles ou les rongeurs ne s'approchent de mes cultures ».


Le vieux fermier avait façonné l'épouvantail de ses propres mains et quelle effroyable
apparence! Il avait passé des mois à travailler dessus afin de le rendre aussi
effrayant que possible. Il savait à quel point il était important d'éloigner de ses cultures
les rongeurs. Alors il lui bâtit des énormes bras en paille qui s'étendaient sur deux mètres
ainsi que des jambes tellement longues que le vieil épouvantail était aussi grand qu'un arbre.


Mais la chose la plus effrayante à propos de cet épouvantail était sa tête. Le fermier l'avait
sculpté lui-même d'une immense citrouille. Il avait passé des jours et des nuits innombrables
à perfectionner son modèle jusqu'à ce qu'elle soit parfaite.
Le visage de l'épouvantail ainsi que sa tête furent si grotesques et laids que le fermier même
était parfois effrayé de les regarder. Toutefois, c'était vraiment efficace, effrayant tout
rongeur ou oiseau qui s'aventuraient de trop près.


La ferme voisine appartenait à de jeunes hommes qui étaient frères et qui se nommaient
Josh et Harold. Ils étaient fainéants et n'avaient jamais travaillé leur terre si bien que leur
récolte était mauvaise. Aussi ils étaient jaloux du succès qu'avait leur voisin, le vieux fermier
et complotèrent alors contre ce dernier. S'ils pouvaient le conduire à la faillite, ils
pourraient alors reprendre en main sa ferme et produire plus d'argent !


Alors, une nuit, les deux frères décidèrent de se rendre furtivement sur la terre du vieux
fermier. Ils volèrent son précieux épouvantail et le ramenèrent dans leur propre maison,
où ils le cachèrent dans un vieux placard ainsi personne ne le trouverait jamais.


Le jour suivant, le fermier se réveilla pour trouver que son hideux épouvantail n'était
plus à sa place et que toutes ses cultures étaient en train d'être mangées par les rats et les corneilles.
Il tomba à genoux et pleura, sachant que sa ferme serait bientôt en faillite. Pendant ce temps, les frères Josh et Harold qui regardaient la scène de leur propre propriété ne pouvaient s'empêcher de rire quand ils virent les larmes de douleur du vieil homme.


Entendant les rires, le vieux fermier vint les voir et leur demanda s'ils savaient ce qui était arrivé à son épouvantail. Les frères le regardèrent droit dans les yeux et lui répondirent qu'ils n'avaient pas la moindre idée de l'endroit où son précieux épouvantail pouvait être.


« Mais vous savez, je vais être en faillite et être obligé de vendre ma ferme si je ne peux retrouver mon épouvantail »disait-il.


Josh rit simplement devant le vieil homme, et répondit : « C'est pas de bol, n'est ce pas? ».
« Ça craint d'être à votre place. »gloussa Harold.


Le vieux fermier marcha doucement vers sa maison, sa tête baissée dans la défaite et la dépression.


Cette nuit, Josh et Harold eurent le sommeil agité. Non pas qu'ils ne sentaient quelque remords , mais parce qu'ils ne pouvaient ôter de leur esprit l'image du visage tordu de l'épouvantail. Ils décidèrent alors qu'ils ne seraient plus en mesure de retrouver le sommeil aussi longtemps que cette effrayante tête de citrouille était dans leur maison. Alors, ils se levèrent et trainèrent l'épouvantail en dehors du vieux placard. Harold prit une batte de baseball et brisa la tête de l'épouvantail si bien qu'il ne restait plus que quelques bouts de citrouille éparpillés sur le sol. Les frères balayèrent les morceaux de citrouilles et les jetèrent à la poubelle. Par la suite, ils retournèrent au lit et trouvèrent le sommeil bien vite ayant mis de côté toute pensée de l'affreux visage de l'épouvantail.


Quelques temps après minuit, Josh et Harold furent réveillés par le sons de rayures et de griffures sur la porte de leur chambre.




« T'as oublié de mettre le chien dehors ? » demanda Harold endormi.
« On-on-on-on a pas de chien »balbutia Josh.


Soudain, la porte de la chambre s'ouvrit et un long bras de paille solitaire serpentait à travers l'ouverture. Puis un autre bras battit le sol, suivi par de longues jambes de bois. Les deux frères avaient le sang glacé par la peur et purent seulement observer avec horreur comment le corps décapite de l'épouvantail se dressait sur ses longues jambes de bois et comment ses longs bras de paille se tendaient vers eux dans les ténèbres.


Harold sentit un froid nerveux, la griffe de paille se refermant autour de sa cheville et cria aussi fort qu'il pouvait. Il supplia son frère de l'aider. Mais Josh courait déjà vers la sortie de la chambre. Fuyant dans la terreur, il courait vers le couloir, percuta la porte d'entrée et continuait vers la route éclairée par la lune.


Il courait aussi vite que ses jambes pouvaient le porter, reprenant son souffle et criait de sa voix la plus intense. Comme il passait devant la maison voisine, il vit le vieux fermier se tenant à sa porte. Au clair de lune, il pouvait voir le vieux fermier le fixer avec un étrange sourire aux lèvres.


Josh continuait de courir, pieds-nu contre le rugueux gravier. Il jeta un regard derrière son épaule et vit quelque chose qui l'effraya au plus profond de son âme. Il vit l'épouvantail longeait la route derrière lui. Il gagnait de plus en plus de distance, se rapprochant encore et encore. Et ce ne fut pas tout ce qu'il vit. Il remarqua que l'épouvantail avait une toute nouvelle tête. Une tête tout-à-fait semblable à celle de Harold.  
________________
"Le Diable n’apparaît qu’à celui qui le craint."
(proverbe arabe)

Back to top
Le Stalker
Guest

Offline




PostPosted: Thu 12 Apr 2012 - 13:02    Post subject: Harold Reply with quote

Traduction approuvée, je vais tenter de contacter Rob pour avoir ses logs afin de poster ta traduction sur le site. :captainpokemon:
Back to top
Onizuka-san
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 175
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

PostPosted: Fri 13 Apr 2012 - 13:18    Post subject: Harold Reply with quote

Cool ça fait plaisir ! ma première pasta traduite ^^'
________________
"Le Diable n’apparaît qu’à celui qui le craint."
(proverbe arabe)

Back to top
D4RK_MAN
Guest

Offline




PostPosted: Tue 17 Apr 2012 - 15:46    Post subject: Harold Reply with quote

Salut ! J'ai donc essayer de traduire une creepypasta du très célébre SCP-087, creepypasta qui raconte apparement l'ascension de certain sujet dans ces couloirs obscur... Il y a trois témoignage en tout, voici donc le 1er, que j'ai traduit, je mettrais la suite si celle-ci est accepté Very Happy

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Document #087-I: Exploration n°1
D-8432 a 43 ans, et de race blanche, de corpulance moyenne et d'apparacence banale.  Il sera equipé d'une lampe de 75 watts et d'une batterie capable de durer 24H, d'un caméscope de poche équipé d'un flux de transmission, et d'un casque audio de communication avec le Dr.██████ au controle.

Le sujet D-8482 arrive au tout 1er étage, a la plate-forme initiale. La faible puissance de la lampe ne lui permet que de voir a 9 metres devant lui. La seconde plate-forme n'est pas visible.

D-8482 : Putain, y fait sombre.                                                                                                                                                          
Dr. ██████ : Est-ce que votre lampe fonctionne correctement?

D-8482 pointe la lampe en direction des batiments universitaire, et la lumière atteint beaucoup plus de longueurs.

D-8482 : Ouai, sa fonctionne... Mais la lumière n'éclaire pas les escaliers en bas.                     
Dr. ██████ : Je vous remercie. Continuer s'il vous plait.

D-8482 descend durant les 13 étages avant d'atteindre la seconde plate-forme. La plate-forme est en forme de demi-cercle avec une surface de parois en béton. Il n'y a pas de marques spéciale, hormis les tâches indéfinissables de poussière et de saleté.
D-8482 se tourne a 180 degrés pour commencer sa descente vers la 2eme partie, puis fait une pause.

Dr. ██████ : Pourquoi vous arretez vous?                                    
D-8482 : Vous entendez pas? Y a un gosse là bas, putain...

Aucun audio décrit ou alimentation a travers la caméra a ce moment la.

Dr. ██████ : Est-ce que vous pouvez décrire le son?                                   
D-8482 : Il est jeune. Une fille ou une très jeune garçon. Il pleure et sanglote en disant... "s'il vous plait"..."aide"..."s'il vous plait"... Ouai, il arrete pas de se répéter et de pleurer.                       
Dr. ██████ : Est-ce que vous pouvez en déduire la distance, a partir d'ou vous vous situé?           
D-8482 : Putain, je sais pas, environ 200 mètres plus bas?                           
Dr. ██████ : Très bien, veuillez continuez s'il vous plait.

Le sujet descend encore 13 étages. Quand il arrive, l'audio de l'enfant est décrit et capté. Entre les pleures, les sanglots et les mots "S'il vous plait" "aider" et "en bas" , le niveau de l'audio est compatible avec le rapport de D-8482 200 mètres en dessous.

Dr. ██████ : Est-ce que vous entendez encore les pleurs?                                  
D-8482 : Oui.                                                                
Dr. ██████ : Nous pouvez le capté ainsi. Vous pouvez continuer vers le bas, arretez-vous si vous remarquez des changements dans l'audio ou au niveau de l'environnement.

Le sujet descend encore 3 escaliers avant de s'arreté.

D-8482 : Je continue?                                                                              
Dr. ██████ : S'il vous plait.

D-8482 continue encore 17 étages (il en au 22eme) avant de s'arreter une nouvelle fois.
Il n'y a pas de changement visuel dans l'environnement, et chaque nouvelle manifestation se fait tout les 13 étages.

D-8482 : Je ne recois plus rien proche de l'enfant.

L'audio confirme pourtant que le bruit de pleur n'a pas augmenté en volume, et qu'il est encore environ 200 mètres en dessous du sujet.

Dr. ██████ : C'est noté, continuez s'il vous plait.

Le sujet continue encore 28 étages avant de s'arreter. (50eme étages au total)
D-8482 est debout sur le palier du 51eme étages, comptant ou il en est, il est alors estimé a environ 200 mètres en dessous du niveau initiale. 34 minutes se sont écoulé depuis le début de l'experience, et les pleurs n'nont pas augmenté.

D-8482 : Je commence a me sentir un peu mal à l'aise.                               
Dr. ██████ : Vous avez passé un long moment dans un endroit sombre, dans un lieu inconnu, c'est naturel. Continuez, s'il vous plait.

Le sujet hésité avant de continuez vers les marches suivante. Alors que le sujet avance, la lampe éclaire une face situé vers le fond du couloirs. Elle semble avoir la même taille et la forme d'une tête humaine, sauf qu'elle est dépourvu de bouche, narines et oreille. Elle est très pale. Le visage est complètement immobile, mais il fixe les yeux du sujet.

D-8482 : [Crie] Putain ! C'est quoi ce bordel, c'est quoi ! Merde ! Putain de merde ! C'est quoi ce bordel !                                                 
Dr. ██████ : Est-ce que vous pouvez décrire ce que vous voyez?                          
D-8482 : C'est une sorte de putain de face de quelqu'un, elle est a ma droite a ma recherche, elle me regarde bordel de merde, elle est a ma —                            
Dr. ██████ : Est-ce qu'il bouge?                                                
D-8482 : [pause, respiration haletante] Non, il fait juste que me regarder, putain putain, c'est effrayant!                                                  
Dr. ██████ : S'il vous plait, rapprochez vous et éclairer de nouveau l'entité.              
D-8482 : Merde, merde, merde, non, je ne veux pas, putain...

Le visage avance d'environ 50 centimètres directement vers D-8482.

D-8432: [crie] putain,putain,putain,putain [SUPPRIMER]

D-8482, dans un état de panique, remonte très rapidement le sous-sol. Il atteint le rez-de-chaussée en 18 minutes, au moment où il s'effondre et perd connaissance. Il n'y a aucun signe du lieu. Les examens de la séquence indique un nombre égal d'etage ascendantes comme descendante. Les audio des pleurs et de plaintes reste au même volume, jusqu'au dernière étages, ou il cesse. Les rapport medicaux indique que l'effondrement du sujet et du a la fatigue, en remontant rapidement les escaliers.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Voila, a vous de voir désormais Smile
Back to top
Rob Nukem
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 01 Apr 2012
Posts: 1,302
Localisation: Bachman Hill, Maine
Masculin 馬 Cheval

PostPosted: Tue 17 Apr 2012 - 15:54    Post subject: Harold Reply with quote

Euh... Reposte ta traduction dans un topic dédié à cet effet dans Traductions inachevées parce que là, on se mêle les pinceaux... :cisla:
________________
« Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs. »

- Stephen King

« La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. »

- Maître Yoda (Star Wars)

« Quand on ne le connaît pas, l'homme est un loup pour l'homme. »

- Plaute (La Comédie des Ânes, vers 195 av. JC)

« There was a crooked man, and he walked a crooked mile.
He found a crooked sixpence against a crooked stile.
He meets a crooked dog with a crooked smile, which kill some crooked people.
And they all lived together in the darkness of a little crooked house. »


« 'U lupu càngia 'u pìlu ma 'u vìzziu no. » (Le loup change son poil, mais il ne change pas ses vices.)
Back to top
D4RK_MAN
Guest

Offline




PostPosted: Tue 17 Apr 2012 - 15:54    Post subject: Harold Reply with quote

Ok, je dois supprimer mon post?
Back to top
OTaKuro
Guest

Offline




PostPosted: Tue 10 Jul 2012 - 22:47    Post subject: Harold Reply with quote

Smile Merci pour la traduction de cette histoire, j'ai beaucoup aimé.
T'as fais du très bon travail Onizuka-san.


Bref, il fallait pas toucher à copain éventail :leguman:  
Back to top
Onizuka-san
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 175
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

PostPosted: Fri 13 Jul 2012 - 08:40    Post subject: Harold Reply with quote

Merci ^^' content qu'elle t'ait plue
________________
"Le Diable n’apparaît qu’à celui qui le craint."
(proverbe arabe)

Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group