Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Symétrie

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas du net
Previous topic :: Next topic  

Alors ?
J'ai une soudaine envie de ranger ma maison.
88%
 88%  [ 8 ]
Mouais...
11%
 11%  [ 1 ]
A chier, j'ai envie de m'arracher les yeux pour pas lire ces conneries.
0%
 0%  [ 0 ]
Total Votes : 9

Author Message
Chucky
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 15 Apr 2013
Posts: 2,843
Localisation: Dehors, et toi ? :)
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 30 Dec 2013 - 16:53    Post subject: Symétrie Reply with quote

 J'adore la symétrie, je ne sais pas exactement pourquoi, mais je l'aime depuis que je suis gamin. La plupart des enfants sont désordonnés et étourdis en ce qui concerne leurs affaires. Pas moi. Je savais que tout avait une place, et dans ma chambre, tout était là où il fallait. Mes grands-parents n'avaient pas "ça", mes parents non-plus.


 Pas une seule personne dans ma famille n'avait "ça". J'ai commencé à le qualifier de "ça" parce que je crois vraiment que c'est quelque chose en moi. Un passager clandestin qui ne devrait pas être là, mais qui vit à l'intérieur de moi. C'est un besoin, un désir d'être parfait; parfait sur les deux côtés.


 En tant qu'adulte, je suis arrivé à un point où je ne peux pas vivre normalement. Je ne peux pas garder un emploi. Les femmes ne restent pas avec moi, parce qu'elles ne peuvent pas gérer ça. Honnêtement, je m'en fiche quand elles partent : elles sont désordonnées et rendent les choses difficiles.


 Elles roulent sur mon côté du lit au lieu de rester du leur. Elles laissent la vaisselle d'un côté de l'évier, mais pas de l'autre. Je ne peux plus travailler, alors quand elles partent pour la journée, je dois rester à la maison et tout ranger. C'est un soulagement quand elles partent pour de bon. 


 Ce sentiment ne dure jamais, pourtant. Finalement, ça revient et c'est quelque chose d'autre qui doit être arrangé. Vous vous demandez peut-être pourquoi devrais-je chercher des débuts de relations si je ne peux pas les supporter. Et bien, il est difficile pour moi de dormir au milieu du lit, toute la nuit, sans bouger. 


 Outre le problème des relations, ma vie est à peu près en ordre. Je dis à peu près parce qu'il y a un dernier problème qui doit être traité. Vous voyez, j'ai ce qu'on appelle heterochromia iridum, ou deux iris de couleurs différentes. Mon œil droit est bleu bleuet, mon œil gauche vert pâle.






 Toute ma famille a les yeux bleu bleuet, sauf moi. Mon oeil vert est détraqué. Il me rend... déséquilibré. Chaque fois que je me regarde dans le miroir, ça me fixe. C'est tout ce à quoi je pense maintenant. Tout est à sa place, sauf ma petite erreur verte. 






 Ça n'a pas fait mal, au début, quand j'ai enfoncé la cuillère sous mon oeil. Ça n'a même pas fait mal quand j'ai éjecté l'oeil et qu'il pendait à ma joue. Était-ce le choc qui maintenait la douleur ou était-ce... ça ?


 J'ai coupé le nerf optique et j'ai touché les liquides chaud qui coulait le long de mon visage. Ma vision était réduite de moitié, c'était une étrange sensation. Ce qui restait de la chair qui pendait, je l'ai placé dans le nouveau trou.


 J'ai pansé la plaie, rincé la cuillère, et je suis parti dormir. Je me suis réveillé, heureux. Je n'avais jamais aussi bien dormis depuis des années, c'était finalement fait. J'étais symétrique.


 Je suis sorti du lit et trébuché jusqu'à la salle de bain. Mon corps me faisait mal, et ma tête était en feu. J'ai appuyé sur l'interrupteur de la salle de bain, et la lumière était aveuglante. J'ai lentement levé le pansement qui était imbibé de sang et qui collait à mon visage comme du scotch.


 Quand j'ai levé les yeux vers le miroir, mon estomac s'est retourné. C'est alors seulement que j'ai réalisé ce que je m'étais fait et je ne pouvais pas y croire. Il y avait un trou au côté gauche de mon visage, mais pas au droit. 


 J'étais déséquilibré. Encore. C'était beaucoup plus difficile de sortir le deuxième oeil. Mes mains tremblaient, et quand j'enfonçais la cuillère, je me suis raté plusieurs fois, perforant ma pupille trois fois avant que je ne la mette au bon endroit.


 Une fois l'oeil éjecté, j'ai tendu mes ciseaux pour finir le travail. Le sang de la nuit précédente avait séché sur les lames, de sortes que les ciseaux ne coupaient pas bien. Vous saviez, quand vous étiez gosses à l'école primaire et que votre professeur vous faisiez couper des papiers pour des projets artistiques, avez-vous déjà essayé de couper trois de morceaux à la fois ?


 Ainsi les ciseaux ne coupaient pas, les lames se plient et le papier reste coincé entre elles. C'est ce qui s'est passé avec mon oeil. Le nerf optique était coincé entre les deux lames. Il était coincé. Et alors que je tentais désespérément et frénétiquement de le couper, j'ai glissé sur le sang et suis tombé. 


 J'ai eu le réflexe d'abandonner mon oeil pour tenter d'amortir la chute avec ma main, le poids des ciseaux collait sur mon nerf optique était insupportable. Je savais que je ne pouvais le supporter assez longtemps pour me rendre à la cuisine, pour prendre un couteau.


 Alors j'ai tiré, j'ai tiré tout droit devant moi. J'ai senti la déchirrure de la chair à l'intérieur de mon crâne. Je l'ai senti se déchirer et j'ai craché du sang partout. Je savais que je pleurais, mais je ne savais pas si c'était des larmes de sang ou du fluide occulaire.


 Quand j'ai entendu un claquement humide de chair contre le carrelage, je savais que j'en avait finis. Je savais que "ça" était finit. Je pouvais maintenant vivre ma vie sans voir les gens affreux et désordonné et leur vie inégale. 


 Le soulagement m'envahit et je savais qu'il durerait pour toujours cette fois. Je n'avais jamais ressentis ça avant, jamais eu autant d'espoir. Alors que je gisais dans ma salle de bain, sur le carrelage froid humide et collant, j'ai souris pour la première fois depuis des années.  



Source : http://www.youtube.com/watch?v=R1OxKzb-RZg


Last edited by Chucky on Mon 30 Dec 2013 - 17:23; edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 30 Dec 2013 - 16:53    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Mon 30 Dec 2013 - 17:12    Post subject: Symétrie Reply with quote

Bien sympa et surtout bien dégueulasse... Ça me rappelle que ma tendance à moi est plutôt de rompre la symétrie, et que je me suis longtemps rêvé borgne. Comme un pirate, mais en plus classe bien sûr.

Cela dit, la moitié du texte est répétée. Je me suis dit que c'était peut-être voulu, justement pour s'accorder au thème de la symétrie, mais y a pas ça dans la vidéo. C'est une erreur ou bien?
________________

Back to top
Visit poster’s website
Chucky
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 15 Apr 2013
Posts: 2,843
Localisation: Dehors, et toi ? :)
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 30 Dec 2013 - 17:24    Post subject: Symétrie Reply with quote

 Erreur corrigée, c'était un fail de C/C vu que j'ai commencer à écrire sur le forum mais je suis passé après sur Word.
Back to top
Jiszero
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 01 Dec 2013
Posts: 733
Localisation: Lavanville-sur-Marne
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Mon 30 Dec 2013 - 19:41    Post subject: Symétrie Reply with quote

Vraiment sympa à lire et à écouter ! Moi je dis qu'il faudrait là mettre sur le site !
________________
De l'humour ? Une belle mise en page ? Une utilité ? Ce qu'il faut pas entendre, j'vous jure... www.creepypastafromthecrypt.com/t2635-Le-Tripoda-Banned.htm

"Vziouuu boum boum vziou zla wooiiiinnngggg"
-Ratatat-


Les pasta ça va ça vient c'est comme l'argent faut pas s'en faire et mon cul, les pasta ça va et ça vient et ça revient pas comme ça bien sûr qui faut s'en faire


Je t'aime
Back to top
Visit poster’s website
Alexray
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 27 Mar 2013
Posts: 3,130
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 2 Jan 2014 - 11:13    Post subject: Symétrie Reply with quote

Sympa et surtout horriblement dégueulasse, je vais avoir une démangeaison à l'oeil toute la journée, bravo.
________________
"Brooklyn 99 est la meilleure série du monde"
- Brooklyn 99

"Gardien, livre nous ton enigme."
"C'était bien hier soir ?"
"Mais c'est pas une énigme."
"Moi c'est pas une énigme, c'est Jacques André."

"Tout petit déjà en cours de gymnastique le professeur..."
"Oh salut Jacques André tu m'ouvres ?"
Back to top
mordecai
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 31 Oct 2012
Posts: 1,303
Localisation: DTC 8D
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Thu 2 Jan 2014 - 11:41    Post subject: Symétrie Reply with quote

Ha ouai vraiment dégueulasse Pour >W<
________________
"TELEVISION IN MY ROOMS !
TELEVISION IN MY BRAIN !
TELEVISION IN THE SKY !
TELEVISION IN YOUR ROOMS !"
Tukatukas , groupe de Punk Rock
Back to top
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Thu 2 Jan 2014 - 15:39    Post subject: Symétrie Reply with quote

Earl, la correction? Les lecteurs s'impatientent, ils sont à deux doigts de m'écorcher vif!
________________

Back to top
Visit poster’s website
Earl
Guest

Offline




PostPosted: Fri 3 Jan 2014 - 20:32    Post subject: Symétrie Reply with quote

J'adore la symétrie, je ne sais pas exactement pourquoi, mais je l'aime depuis que je suis gamin. La plupart des enfants sont désordonnés et étourdis en ce qui concerne leurs affaires. Pas moi. Je savais que tout avait une place, et dans ma chambre, tout était là où il fallait. Mes grands-parents n'avaient pas "ça", mes parents non plus.


 Pas une seule personne dans ma famille n'avait "ça". J'ai commencé à le qualifier de "ça" parce que je crois vraiment que c'est quelque chose en moi. Un passager clandestin qui ne devrait pas être là, mais qui vit à l'intérieur de moi. C'est un besoin, un désir d'être parfait; parfait sur les deux côtés.


 En tant qu'adulte, je suis arrivé à un point où je ne peux pas vivre normalement. Je ne peux pas garder un emploi. Les femmes ne restent pas avec moi, parce qu'elles ne peuvent pas gérer ça. Honnêtement, je m'en fiche quand elles partent : elles sont désordonnées et rendent les choses difficiles.


 Elles roulent sur mon côté du lit au lieu de rester du leur. Elles laissent la vaisselle d'un côté de l'évier, mais pas de l'autre. Je ne peux plus travailler, alors quand elles partent pour la journée, je dois rester à la maison et tout ranger. C'est un soulagement quand elles partent pour de bon. 


 Ce sentiment ne dure jamais, pourtant. Finalement, ça revient et c'est quelque chose d'autre qui doit être arrangé. Vous vous demandez peut-être pourquoi je cherche des débuts de relations si je ne peux pas les supporter ? Et bien, il est difficile pour moi de dormir au milieu du lit, toute la nuit, sans bouger. 


 Outre le problème des relations, ma vie est à peu près en ordre. Je dis à peu près, parce qu'il y a un dernier problème qui doit être traité. Vous voyez, j'ai ce qu'on appelle heterochromia iridum, ou deux iris de couleurs différentes. Mon œil droit est bleu bleuet, mon œil gauche vert pâle.






 Toute ma famille a les yeux bleu bleuet, sauf moi. Mon œil vert est détraqué. Il me rend... déséquilibré. Chaque fois que je me regarde dans le miroir, ça me fixe. C'est tout ce à quoi je pense maintenant. Tout est à sa place, sauf ma petite erreur verte. 






 Ça n'a pas fait mal, au début, quand j'ai enfoncé la cuillère sous mon œil. Ça n'a même pas fait mal quand j'ai éjecté l'œil et qu'il pendait à ma joue. Était-ce le choc qui maintenait la douleur ou était-ce... ça ?


 J'ai coupé le nerf optique et j'ai touché les liquides chauds qui coulaient le long de mon visage. Ma vision était réduite de moitié, c'était une étrange sensation. Ce qui restait de la chair qui pendait, je l'ai placé dans le nouveau trou.


 J'ai pansé la plaie, rincé la cuillère, et je suis parti dormir. Je me suis réveillé, heureux. Je n'avais jamais aussi bien dormi depuis des années, c'était finalement fait. J'étais symétrique.


 Je suis sorti du lit et j’ai titubé jusqu'à la salle de bain. Mon corps me faisait mal, et ma tête était en feu. J'ai appuyé sur l'interrupteur de la salle de bain, et la lumière était aveuglante. J'ai lentement levé le pansement qui était imbibé de sang et qui collait à mon visage comme du scotch.


 Quand j'ai levé les yeux vers le miroir, mon estomac s'est retourné. C'est alors seulement que j'ai réalisé ce que je m'étais fait et je ne pouvais pas y croire. Il y avait un trou au côté gauche de mon visage, mais pas au droit. 


 J'étais déséquilibré. Encore. C'était beaucoup plus difficile de sortir le deuxième œil. Mes mains tremblaient, et quand j'enfonçais la cuillère, je me suis raté plusieurs fois, perforant ma pupille trois fois avant que je la mette au bon endroit.


 Une fois l'œil éjecté, j'ai tendu mes ciseaux pour finir le travail. Le sang de la nuit précédente avait séché sur les lames, de telle sorte que les ciseaux ne coupaient pas bien. Vous savez, quand vous étiez gosses à l'école primaire et que votre professeur vous faisait couper des papiers pour des projets artistiques, aviez-vous déjà essayé de couper trois morceaux à la fois ?


Les ciseaux ne coupaient pas, les lames se pliaient et le papier restait coincé entre elles. C'est ce qui s'est passé avec mon œil. Le nerf optique était coincé entre les deux lames. Il était coincé. Et alors que je tentais désespérément et frénétiquement de le couper, j'ai glissé sur le sang et suis tombé. 


 J'ai eu le réflexe d'abandonner mon œil pour tenter d'amortir la chute avec ma main, le poids des ciseaux collés sur mon nerf optique était insupportable. Je savais que je ne pourrais pas le supporter assez longtemps pour me rendre à la cuisine et prendre un couteau.


 Alors j'ai tiré, j'ai tiré tout droit devant moi. J'ai senti la déchirure de la chair à l'intérieur de mon crâne. Je l'ai senti se déchirer et j'ai craché du sang partout. Je savais que je pleurais, mais je ne savais pas si c'était des larmes de sang ou du fluide oculaire.


 Quand j'ai entendu un claquement humide de chair contre le carrelage, j'ai su que j'en avais fini. J'ai su que "ça" était finit. Je pouvais maintenant vivre ma vie sans voir les gens affreux et désordonnés et leurs vies inégales. 


 Le soulagement m'envahit et je savais qu'il durerait pour toujours cette fois. Je n'avais jamais ressenti ça avant, jamais eu autant d'espoir. Alors que je gisais dans ma salle de bain, sur le carrelage froid, humide et collant, j'ai souri pour la première fois depuis des années.
Back to top
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Fri 3 Jan 2014 - 23:48    Post subject: Symétrie Reply with quote

Correction plus que correcte, tu as le grade.

http://creepypastafromthecrypt.blogspot.fr/2014/01/symetrie.html
________________

Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas du net All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group