Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Room Zero

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  

Votez Walter
(+)
100%
 100%  [ 4 ]
(-)
0%
 0%  [ 0 ]
Total Votes : 4

Author Message
Clint
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Mar 2014
Posts: 3,326
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

PostPosted: Sun 6 Apr 2014 - 19:59    Post subject: Room Zero Reply with quote

Originale : http://www.creepypastaindex.com/creepypasta/room-zero

Room Zéro


Ça fait un moment que je n'ai rien écrit en rapport avec Disney Corporation, et je suis sûr que vous comprenez pourquoi.


Beaucoup de choses se sont passées depuis mon dernier post. J'ai reçu d'innombrables questions et d'inquiétudes (?) de la part des gens qui ont lu mon premier manuscrit sur Mowgli's Palace... un chef-d'œuvre construit puis Abandonné par Disney.


Je voudrais remercier tous ceux qui ont copié mon post. Il a été supprimé quelques fois, principalement sur des sites partenaires aisément appuyés par des personnes plus influentes. Cependant, pour chaque topic effacé, il a semblé en apparaître plus d'une centaine.


C'est une chose à laquelle ils vont devoir faire face... Il n'y a pas de marche arrière possible pour eux... Tout comme pour moi...


Je suis certain d'être suivi. Pendant les un ou deux premiers mois, j'ai mis ça sur le compte de la paranoïa. Un simple coup d'oeil ou un sourire en coin dans ma direction me rendait malade. Mes cheveux s'hérissaient et tout !


Le premier de mes poursuivants, ou plutôt le premier que j'ai réussi à repérer, était un télé-enquêteur en train de roder autour de mon immeuble.


Il était d'un âge moyen, pas très frais (il me semble), habillé de manière banale, mais quelque chose me semblait faire tâche. Je ne pouvais dire quoi, mais je savais que mon imagination ne me jouait pas des tours. Il était maladroit et hors de propos, pas quelqu'un qui faisait son travail habituel.


Je l'ai suivi dans un coin, seulement pour le perdre là. Quand je suis retourné chez moi, il était là. Il me fixait, environ 10pas derrière moi. Sans expression et froid.




«Explorer?" a-t-il demandé. C'est tout ce qu'il a dit, et il y avait un ton accusateur dans sa voix.

Dites-moi quel genre de subalterne ferait ça. 


Eh bien... Je devine qu'il s'agit du pire moment de l'histoire. Ne jamais se sentir en sécurité. Ne jamais se sentir seul. Ça et l'occasionnelle marchandise que Disney a laissé ça et là et que je me dois de trouver. De petits Mickey en caoutchouc dans la boîte aux lettres, un magasine Disney Adventures sur mon étagère.



Ils cachent partout des petits Mickeys. Trois cercles, un grand, deux petits, formant la silhouette de la tête de la célèbre souris.




J'ai commencé à dresser une liste de tout les Mickeys que j'ai trouvé.

Des ronds de café (merci Tripo !) sur ma table. Un grand, deux petits.  Des bouteilles de verre colorés à gauche sur la porte, vus de haut en bas. (Tout rouge.)  Des graffiti sur le mur du chemin du travail; une énorme Terre, un petit Soleil et la Lune, chacun à sa place respective.


A suivre ...
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.



Last edited by Clint on Sat 12 Apr 2014 - 11:32; edited 10 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 6 Apr 2014 - 19:59    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 31 Aug 2013
Posts: 4,139
Localisation: Loin, avec le respect
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Mon 7 Apr 2014 - 15:25    Post subject: Room Zero Reply with quote

Clint Horris wrote:



Je voudrais remercier tout ceux qui ont copié mon post. Ça a été sous-estimé par quelques sites, surtout des sites partenaires, qui l'ont tourné en un (ne trouve pas de tournure de phrase mais c'est a peu près) un pouvoir plus grand. Cependant, pour chaque topic effacée, il semble que plus d'une centaine soit apparue.

La deuxième phrase est fausse, ça ne s'approche même pas de la signification anglaise de la chose. "take down" est une action, pas un jugement, donc sous-estimé n'a rien à faire là, et "lean on" n'a rien à voir avec le verbe tourner, peu importe son sens, ça veut dire (s')appuyer. Sinon pour "un pouvoir plus grand", plus que dans la traduction en général, il faut interpréter un peu. Voilà ce que je propose :

Je voudrais remercier tous ceux qui ont copié mon post. Il a été supprimé quelques fois, principalement sur des sites partenaires aisément appuyés par des personnes plus influentes. Cependant, pour chaque topic effacé, il a semblé en apparaître plus d'une centaine.



Clint Horris wrote:


Il y a quelque chose qu'ils doivent affronter...  Il n'y aura pas de retour possible pour eux...  Que ce soit moi ou quelqu'un d'autre...

La première phrase est un peu trop approximative à mon goût et gagnerait avec une autre traduction, la deuxième est juste (quoique j'effectuerais une modification que je trouve plus appropriée) mais la troisième est de nouveau complètement fausse.

C'est une chose à laquelle ils vont devoir faire face... Il n'y a pas de marche arrière possible pour eux... Tout comme pour moi...


 
Quote:
 
Je suis bel et bien suivi. Pour le premier ou le deuxième, j'ai écrit a la craie jusqu'à en devenir paranoïaque (fuck logique).  Un simple coup d'œil dans ma direction me rend malade. Mes cheveux s'hérissent et tout !
La première phrase est bien, je propose simplement une autre version. La deuxième est naturellement fausse, le verbe chalk up transmet l'idée d'inscrire quelque chose dans autre chose (et pas seulement au sens littéral du terme), il faudrait vraiment que tu songes à réfléchir un peu quand tu traduis. La troisième est juste mais tu as oublié un bout de phrase et tu t'es complètement planté sur le temps, et même remarque au niveau du temps pour la dernière.

Je suis certain d'être suivi. Pendant les un ou deux premiers mois, j'ai mis ça sur le compte de la paranoïa. Un simple coup d'oeil ou un sourire en coin dans ma direction me rendait malade. Mes cheveux s'hérissaient et tout !


 
Quote:
 
La première fois, ou plutôt la première fois où j'étais capable de distinguer, il y avait un travailleur de téléphone (je connais pas le mot en français :/) en train de fraiser (ça de dit encore ?) autour de mon immeuble.

Tu es encore complètement à côté de la plaque pour cette phrase. Il n'y a que deux possibilités : soit tu ne sais pas parler français, soit ta compréhension de l'anglais est bien inférieure à ce que tu prétends. Il est évident que "The first one" est relatif à une personne qui le suit, et non pas à une quelconque fois dont il n'est même pas fait mention dans le texte original. Sinon, la meilleure traduction de "telephone worker" me semble être "standardiste", mais dans le texte, ça me semble plutôt être un "télé-enquêteur", et fraiser ne se dit plus, c'est trop vieilli, on utilise fouiner à la place.

Le premier de mes poursuivants, ou plutôt le premier que j'ai réussi à repérer, était un télé-enquêteur en train de fouiner autour de mon immeuble.
________________
Back to top
Clint
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Mar 2014
Posts: 3,326
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

PostPosted: Mon 7 Apr 2014 - 16:25    Post subject: Room Zero Reply with quote

Je me choque moi même... J'ai mal lu la plupart du texte ("the first time" au lieu de "the first one" :/) J'aurais pas du bacler... Quand je suis fatigué je dis n'importe quoi (j'ai fait ça ce matin très tôt). Je corrige ça ce soir tout beau tout propre :ben:
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Back to top
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Sat 7 Jun 2014 - 10:50    Post subject: Room Zero Reply with quote

Ça fait un moment que je n'ai rien écrit en rapport avec Disney Corporation, et je suis sûr que vous comprenez pourquoi.


Beaucoup de choses se sont passées depuis mon dernier post. J'ai reçu d'innombrables questions et messages inquiets de la part des gens qui ont lu mon premier manuscrit sur Mowgli's Palace... un chef-d'œuvre construit puis abandonné par Disney.

Je voudrais remercier tous ceux qui ont copié mon post. Il a été supprimé quelques fois, principalement sur des sites partenaires aisément appuyés par des personnes plus influentes. Cependant, pour chaque topic effacé, il a semblé en apparaître plus d'une centaine. C'est une chose à laquelle ils vont devoir faire face... Il n'y a pas de marche arrière possible pour eux... Tout comme pour moi...

Je suis certain d'être suivi. Pendant les un ou deux premiers mois, j'ai mis ça sur le compte de la paranoïa. Un simple coup d'oeil ou un sourire en coin dans ma direction suffisaient à me donner des frissons.

Le premier de mes poursuivants, ou plutôt le premier que j'ai réussi à repérer, était un télé-enquêteur en train de rôder autour de mon immeuble.

Il était d'un âge moyen, habillé de manière banale, mais quelque chose me semblait faire tache. Je ne pouvais dire quoi, mais je savais que mon imagination ne me jouait pas des tours. Il était maladroit, il n'avait pas l'air à sa place. Pas quelqu'un qui faisait son travail habituel.

Je l'ai suivi dans un coin, avant de le perdre de vue. Quand je suis retourné chez moi, il était là. Il me fixait, à une dizaine de pas derrière moi. Froid et sans expression.

"On explore?", a-t-il demandé. C'est tout ce qu'il a dit, et il y avait un ton accusateur dans sa voix.

Dites-moi quel genre de subalterne ferait ça.

Eh bien... Je devine qu'il s'agit du pire moment de l'histoire. Ne jamais se sentir en sûreté. Ne jamais se sentir seul. Ça, et les produits que Disney laissait çà et là pour que je les voie. De petits Mickey en caoutchouc dans la boîte aux lettres, un magazine Disney Adventures sur mon étagère.

Ils cachent partout des petits Mickeys. Trois cercles: un grand et deux petits, formant la silhouette de la tête de la célèbre souris.

J'ai commencé à dresser une liste de tous les Mickeys que j'ai trouvés.

Des ronds de café sur ma table. Un grand, deux petits. Des culs de bouteille en verre rouge devant chez moi, vus de haut. Des graffiti sur un mur sur le chemin de mon travail; une énorme Terre, un petit Soleil et la Lune, chacun à la bonne place.

Ils sont partout.

Des gens m'ont contacté à ce sujet aussi. Si vous repostez quoi que ce soit de ce que je vais dire, vous allez commencer à trouver de ces putain de silhouettes autour de vous. Je vous le garantis.

Le meilleur dans tout ça, et de loin -ce qui, en fin de compte, m'a plutôt fait rire à cause de l'horreur de la chose- était un dessin à la craie à côté de ma voiture. Surpris, j'ai commencé à parcourir le garage, ouvrant l'oeil pour voir si j'apercevais mes suiveurs.

Le contour me rappelait franchement... eh bien, la victime d'un meurtre. Vous devez probablement y être habitués si vous avez lu mes précédents posts.

Écrits en jaune... peints, je crois... ces deux seuls mots:

"RÉTRACTE-TOI"

La seule bonne chose que j'aurai pu tirer de tout ça, c'est que je sais maintenant que je ne suis pas le seul à avoir vu quelque chose que je n'aurais pas dû voir.

Je ne vais pas donner leurs noms, parce que... eh bien, si je devais vous dire pourquoi, il faudrait faire comme si vous n'aviez rien entendu.

*****

Le "chercheur" se rend dans les parcs Disney à chaque fois qu'il le peut, tout au long de l'année. Il n'y va pas pour s'amuser ou profiter des attractions.

Il cherche les Gascots.

C'est apparemment une vieille tradition chez certaines personnes de rapporter avoir croisé d'étranges visiteurs dans le parc. Des personnes silencieuses, immobiles, au regard fixe, de tous âges et de toutes tailles. Des hommes et des femmes, des adultes, des enfants, et des ados.

Tous portant des masques à gaz dans le style de Disney.

À l'époque, Disney aurait reçu de nombreuses plaintes au sujet de "gens étranges" qui suivaient les autres dans le parc. Des gens qui se rassemblaient en foules, puis disparaissaient rapidement.

Par la suite, les masques à gaz ont amené les gens à d'autres conclusions, et les signalements de "possibles terroristes" ont commencé à fuser.

L'ensemble de ces rapports a certainement directement atterri dans la poubelle. Je sais très bien que je ne trouverai aucun de ces témoignages dans les médias (vous savez sans doute que Disney contrôle la presse mieux que quiconque).

Le chercheur va dans les parcs, parle à certaines personnes, et essaie de ne pas attirer l'attention. Il demande juste à trois ou quatre familles si elles ont croisé "son ami", qui porte "un drôle de masque".

Il n'a encore jamais vu un Gascot de ses propres yeux... Même si, un jour, un enfant lui en a indiqué un du côté de Frontier Town. Alors qu'il courait dans la foule, il avait entendu une voix crier: "Maman! Je veux un masque à air de Pluto, moi aussi!"

*****

Un individu que j'appellerai "maître-nageur" a travaillé dans un parc aquatique Disney de 2001 à 2003. Il était posté au sommet d'un immense toboggan et s'assurait qu'aucun enfant ne chahute trop. Il faisait passer les gamins un à un, et répétait encore et encore à chacun d'entre eux d'être prudent, de garder leurs bras le long de leur corps, etc.

Un jour, selon lui, un enfant plutôt gros a descendu le tube et n'est pas ressorti à l'autre bout.

Il a fait passer deux ou trois enfants à sa suite, le tout à un rythme soutenu. On aurait donc pu s'attendre à ce que si le gros s'était retrouvé coincé, ceux qui le suivaient l'auraient été aussi.

Eh bien non. Seul le gros garçon avait disparu. Tous les autres étaient arrivés au bout sans encombre, riant et s'éclaboussant comme s'il ne s'était rien passé.

Le maître-nageur a fermé le toboggan, au grand désespoir des enfants qui attendaient derrière. Mais avant qu'il ait pu appliquer aucune des strictes procédures qu'on lui imposait... SPLASH. Le gros a fini par sortir.

Les membres du personnel ont tiré l'enfant hors de l'eau. Il avait coulé comme une pierre au moment de tomber dans le bassin, sa peau était bleue et il ouvrait des yeux ronds. Tout ce qu'il voulait dire, c'était "Enfants sans visage" et "Arrêtez de m'écraser".

L'enfant allait bien, au cas où vous vous le demanderiez. Il a immédiatement été transporté au centre médical. Quand on a demandé au maître-nageur de rouvrir le toboggan, il a objecté avec force que l'attraction n'était clairement pas sûre. Malgré ses plaintes, il a été menacé de licenciement et a rouvert le manège à contre-coeur.

À partir de là, il a gardé un oeil plus attentif sur les enfants. Assez souvent, ils ne sortaient pas dans l'ordre où ils entraient... jamais aussi éberlués que le gros, mais toujours l'air vaguement inquiet... Un genre de stupeur hébétée, comme s'ils essayaient de se figurer ce qu'était la réalité.

Ils crachaient de l'eau, suffoquaient un peu... et ne revenaient jamais descendre le toboggan.

Je lis ses mails avec le même sentiment d'inconfort que vous devez ressentir maintenant. J'aurais voulu qu'il publie lui-même son histoire, mais en fin de compte il n'a pas voulu s'exposer de la sorte. Je ne peux pas l'en blâmer.

*****

"Blanche-Neige", ce qui n'est pas le rôle qu'elle jouait réellement, était un "personnage" dans le parc. Elle avait une révélation croustillante à me faire. Vous savez ce qui se passe quand un animateur meurt dans son costume?

Par exemple, quand il se prend en photo avec le petit Jimmy et que, la seconde d'après, il fait une attaque?

Une autre mascotte en costume doit s'asseoir avec le corps sur le bord du trottoir ou sur un banc et attendre un "teinturier" commis d'office, qui doit transporter la dépouille en toute discrétion. Dans l'intervalle, les visiteurs ne savent absolument pas qu'ils sont assis aux côtés d'un cadavre lors des séances de photo.

Maintenant, libre à vous de consulter votre album.

*****

C'était pas mal, mais un autre individu, le "gardien", a connu des choses réellement malsaines.

Disney World (et d'autres parcs, probablement) comporte une série de tunnels qui s'étendent juste sous vos pieds. Trois niveaux de tunnels. Tout ce que vous pouvez imaginer se trouve là, à l'usage du personnel.

On les appelle des Utilidors. Corridors utilitaires.

Basiquement, c'est la raison pour laquelle on ne voit pas de personnages en dehors de leurs zones réservées, ou de gardiens errant dans le parc. Ils entrent et sortent par des portes cachées, et parcourent une ville souterraine sur laquelle vous marchez.

Le gardien m'a appris quelque chose qui pourrait être banal, mais n'en était pas moins nouveau pour moi.

Walt Disney possédait plusieurs appartements à l'intérieur de ses parcs. Il y en a un à proximité du château de Cendrillon... un dans l'attraction "Pirates des Caraïbes". Ils sont disposés dans tout le parc.

Plus intéressant, on trouve des night clubs, une salle de cinéma, un bowling, et bien plus. Tout ça, dissimulé derrière des portes aménagées dans les façades baroques que vous avez croisées sans y faire attention.

Le Club 22 est une de ces zones cachées. Si vous avez assez de fric pour rejoindre le club privé (ce n'est pas votre cas), alors vous aurez accès à cette zone et plus encore.

Le Club 22 est un lieu où tout est permis. Disney Co. appelle ces lieux les "Dark Zones". Des endroits où le visage immaculé de Mickey cède la place à l'alcool, à la drogue et, oui, au sexe.

Inversement, le reste du parc est la "Bright Zone", avec quelques "Grey Zones" (les utilidors) entre les deux.

De ce que m'a dit le gardien, ça n'a pas toujours été ainsi. Ça s'apparente plus à un long déclin et un relâchement graduel des normes sociales au sein de cette élite.

Comment il a su ça? Vous l'avez deviné - il a nettoyé ces lieux.

Après une longue vérification de ses antécédents et une promesse de silence, le gardien a été réaffecté dans l'équipe de nettoyage d'une de ces "Dark Zones".

Avant que la vision de "sacrifices sataniques" vous vienne à l'esprit, le gardien n'a rien vu de la sorte. Beaucoup de bouteilles d'alcool vides? Oui. Des préservatifs usagés distendus comme des ballons dégonflés? Oh, oui. Il a nettoyé sa part de sang, de pisse et de vomi, mais ce n'était dû qu'au comportement débridé de certains clients. Rien qui relève du culte là-dedans.

Du moins, c'est comme ça qu'il se le figure, rétrospectivement.

Tous les déchets, toute cette merde, finissaient dans un four dont la fumée émergeait par la cheminée d'un chalet coquet.

Si vous avez été à Disney World, vous avez respiré du concentré de péchés.

*****

Cette information me vient de "Hammer". Hammer m'a joint par la voie traditionnelle, bien que je ne sache pas comment il a obtenu mon adresse. Il m'a envoyé des photocopies de papiers prouvant qu'il avait travaillé pour Disney, en me demandant de les brûler une fois que je serais convaincu.
Ce que j'ai fait avec plaisir.

Hammer travaillait aux alentours du parc Disney World, sur des travaux de construction et de démolition. À un moment, il a pu approcher un de ses supérieurs qui regardait d'étranges plans de construction.

Il y avait une vaste zone rectangulaire dessinée sur les feuillets bleus, à peu près de la taille d'un supermarché. La zone était sans légende, et portait ces seuls mots: "NE PAS CREUSER".

Son supérieur n'était pas seulement dans le vague, mais carrément volontairement dans le vague. Il ne voulait pas en parler, il ne voulait rien savoir à ce propos, et a terminé la conversation avec un "cet espace est intentionnellement laissé vide".

Hammer n'a rien pu savoir de plus. La zone ressemblait juste à une énorme perte d'espace, et ça entrait directement en conflit avec le travail qu'il conduisait avec son équipe. Il a commencé à fouiner autour de la zone pendant son temps libre, ne trouvant qu'une porte d'acier abandonnée et une grande étendue de béton juste derrière.

C'était une dalle de béton gris immaculée, de la taille d'une grande surface.

Peu après, Hammer a commencé à apercevoir des Gascots parmi la foule.

À l'inverse de tous les autres témoignages, ces gens... ces choses, se tenaient sur l'ensemble de son champ de vision. Ils se regroupaient à l'écart, ou se tenaient simplement le long d'un mur quand il tournait à un angle.

Il m'a dit qu'ils se "déplaçaient bizarrement", comme s'ils étaient faibles ou blessés... comme un cerf épuisé après une longue poursuite, qui ne pourrait plus fuir.

Les masques à gaz... les visages de personnages de Disney avec un filtre greffé en-dessous... Il a remarqué qu'ils semblaient humides à l'intérieur, comme de la buée sur une vitre de voiture. De petites gouttes d'eau dégoulinaient derrière les verres, et rendaient impossible à chacun d'entre eux de réellement voir.

Poussant plus loin ses recherches, Hammer a commencé à questionner tous ceux qui travaillaient dans le parc depuis dix ans ou plus.

Il a couru d'une fausse piste à l'autre, jusqu'à ce qu'il reçoive les indications d'Ida, une femme âgée qui travaillait dans un restaurant sur Main Street. Elle était là depuis des temps immémoriaux, et personne n'avait encore eu le courage de lui demander directement: tout le monde SAVAIT qu'elle avait plein d'horribles histoires à raconter.

Hammer l'a questionnée au sujet de l'espace vide, puis au sujet des clients masqués, et au départ il s'attendait à recevoir les mêmes non-réponses qu'il avait reçues jusqu'à maintenant. Elle était calme. Étrangement calme.

"La salle zéro." Coassa-t-elle, mettant une main sur sa poitrine, comme une petite fille craignant une punition de son père.

Pendant toute la conversation, elle ne l'a pas regardé une seule fois dans les yeux.

Il s'est avéré que la salle zéro était encore une autre pièce cachée comme les appartements et le Club 22. Cependant, sa taille et sa localisation, profondément sous le parc, la distingue de toutes les dark zones "amusantes".

C'était un abri pour les bombardements.

La salle zéro avait été construite pour faire face à une attaque massive, qu'elle soit conduite par des ennemis étrangers ou intérieurs.

Elle était conçue pour stocker assez de rations pour nourrir un nombre de clients moyen à tout moment, et hébergeait une plus petite mais luxueuse "Panic Room" pour les hauts placés de chez Disney.

Durant la seconde guerre mondiale, les masques à gaz officiels Disney étaient en fait produits à destination des enfants, et devaient être portés en cas d'attaque. L'idée était que ce serait moins effrayant pour eux si le visage de Mickey apparaissait sur l'accessoire guerrier.

Oui, je sais très bien que tout ça est évident.

Durant les grandes peurs de la guerre froide dans les années 60, quand ils ont construit Disney World, la salle zéro était évidemment dotée de tels masques. Soit ils se préoccupaient des craintes des enfants, soit de leur impitoyable image de marque, toujours est-il que ces choses se sont retrouvées là.

Par la suite, un génie a décidé que les gamins seraient AUSSI effrayés par les masques que portent leurs parents... ainsi tous les masques, des petits comme des grands, se sont conformés à cette norme délirante.

Ida décrivait ça comme "panser une plaie avec du jus de citron".

Rien de tout ça n'explique ce qu'a vu Hammer, cependant. Pas seulement leur aspect apparemment surnaturel, mais aussi cette salle complètement vide.

"J'y ai été", lui a-t-il expliqué, "il n'y a rien d'autre qu'un sol en béton entre quatre murs."

"Non." Ida a secoué la tête et s'est couvert la bouche en étouffant un sanglot. "Vous étiez au-dessus."

Un jour, quelque chose ou quelqu'un a fait sonner l'alarme, quand le parc était saturé de visiteurs. L'avertissement était clair. C'était une attaque aérienne.

Les employés de la sécurité ont fait descendre tout le monde au fond, tout au fond de l'immense abri. Là, on leur a ordonné de mettre leurs masques et de courber l'échine pour la durée de l'assaut.

Tout a été plutôt calme pendant une trentaine de minutes, si on excepte les pleurs des enfants et les murmures effrayés. Aucun d'eux ne voulait mourir, et ils étaient plutôt reconnaissants pour ces étranges mesures de sécurité.

Et alors, le premier cri s'est fait entendre.

"Hé", cria un homme, "cessez de me pincer!"

Des vagues de couinements et de glapissements traversaient la foule, d'un mur à l'autre, allant et venant.

"Qui c'est qui court, là? Arrêtez-vous!", brailla un autre.

"Qui est en train de rire? Ce n'est pas drôle!"

"Awh! Qui m'a marché sur le pied?"

Malgré les responsables de sécurité qui intimaient à la foule de garder son calme, elle devenait de plus en plus agitée. Jusqu'à ce qu'après près d'une heure de folie...

La lumière a vacillé...

Et ils sont morts.

Ce qui a suivi ne pourrait être décrit que comme un chaos total. Dans le noir, seuls les gémissements des petits et les cris angoissés des grands se faisaient entendre en un vacarme de plus en plus massif qui assourdissait les occupants de cette salle obscure.

Un groupe de membres du personnel et un petit nombre de visiteurs chanceux s'est frayé un chemin jusqu'à la sortie, prêts à affronter la guerre au-dehors plutôt que la folie derrière eux. Ce qu'ils ont trouvé, bien sûr, c'est un parc désert -et, de fait, parfaitement intact. La musique se jouait toujours, résonant dans les bâtiments de contes de fées.

En retournant à la salle zéro, les quelques personnes qui se sont arrêtées au sommet de l'escalier d'acier qui descendait dans les profondeurs de l'abri n'ont rien entendu de l'agitation à laquelle ils venaient d'échapper. Il n'y avait que le silence.

Ida elle-même a descendu cet escalier malgré les supplications de ceux qui restaient derrière.

Elle a franchi les portes renforcées, bientôt entourée par l'obscurité, n'entendant que le bourdonnement dans ses oreilles.

Une unique voix s'est fait entendre dans le noir. À cause de l'écho, il était impossible de dire si cette voix rauque et moqueuse émanait du fond de la pièce, ou si elle était juste devant elle.

"Fermez la porte, ma chère. Vous laissez entrer le froid."

Saisie par la terreur, elle a fait ce à quoi vous vous attendez. Depuis ce jour... l'abri, l'escalier, tous ces trucs... étaient couverts d'une épaisse couche de ciment. Les systèmes d'aération et les générateurs sur le dessus avaient été retirés, créant ainsi ce grand espace vide.

"Ils sont toujours là-dessous", dit Ida à Hammer, "là-dessous, avec... ça."

*****

Vous remarquerez que j'ai cité le nom d'Ida.

Malheureusement, elle nous a quittés peu après avoir raconté son histoire. Une chute accidentelle, soi-disant, en sortant du lit pour allumer sa lampe.

"Une employée si dévouée", d'après les journaux, "que sa chambre entière était couverte de silhouettes de Mickey."


________________



Last edited by Tripoda on Fri 13 Jun 2014 - 15:10; edited 4 times in total
Back to top
Visit poster’s website
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Thu 12 Jun 2014 - 22:18    Post subject: Room Zero Reply with quote

La traduction est terminée, laissez vos avis!
________________

Back to top
Visit poster’s website
Nigiel
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 17 Jun 2013
Posts: 2,682
Masculin Verseau (20jan-19fev) 鼠 Rat

PostPosted: Fri 13 Jun 2014 - 14:25    Post subject: Room Zero Reply with quote

J'aime BEAUCOUP ! Cette pastas a un air de classe a la jesaispasquoimaisc'estgenial ! 
Back to top
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Fri 13 Jun 2014 - 15:33    Post subject: Room Zero Reply with quote

En fait je perds mon temps, là. Y a aucune raison qu'on la refuse et ça fait presque une semaine qu'il n'y a plus rien.

http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2014/06/room-zero.html
________________

Back to top
Visit poster’s website
Clint
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Mar 2014
Posts: 3,326
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

PostPosted: Fri 13 Jun 2014 - 16:00    Post subject: Room Zero Reply with quote

Je pense que tout le monde aurait voté pour, alors... Successful Troll. Bref c'est useless mais j'ai beaucoup aimé. Sa fait des message.
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group