Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

[C]L'angoisse de L'écrivain
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Darklapin
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 27 Dec 2012
Posts: 658
Féminin Balance (23sep-22oct)

PostPosted: Sun 12 Apr 2015 - 20:01    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Bonjour à tous. Voilà, je vais tenir ce journal pendant quelques temps, ça sera une sorte de carnet de bord pour ma CreepyPasta. Ah, oui, vous devez vous poser des tas de questions, forcément… Bon, je vais faire court, je déteste m’étaler sur ma vie. Voilà, je m’appelle Morgan. J’ai 18 ans, actuellement sans emploi et sans études. Du coup, je passe mon temps sur le net, à surfer, regarder des vidéos, des films, du por… Des porcs… Enfin, à regarder des films avec des porcs, enfin, voilà, bref… C’est ainsi qu’un soir, une amie m’a donné un lien pour une vidéo assez étrange, nommée « Quidward’s Suicide ». Je vous laisse chercher sur Google, si vous en avez le courage. Je me suis donc renseigné sur le sujet, et je suis tombé sur un site étrange, regroupant des histoires du même genre. Grand fan de films d’horreur (les vrais films d’horreur, pas les films gores hein), j’ai tout de suite accroché, et j’en suis devenu un grand fan. C’est ainsi que j’ai rejoint le forum officiel français. Étant un ex-Littéraire, je me suis mis à écrire. Et là, je m’apprête à écrire ma seconde Pasta, et je veux faire une sorte de « Making-Of », parce que oui, avouons-le, je suis devenu populaire et connu. Non, en fait, c’est plutôt l’inverse, mais bref. Je veux quand même tenir ce journal, et je le sortirai en même temps que ma prochaine Pasta. D’ailleurs, je n’ai toujours pas d’idée fixe, c’est triste. Je pense écrire quelque chose sur le jeu vidéo Skyrim. Ou sur un monstre. Ou sur un monstre dans Skyrim… Nan, les jeux vidéo, c’est trop vu et revu, trop prévisible… Je vais aller fumer une clope, en essayant de trouver une idée bien.


Bon, d’accord, ça fait trois jours que j’ai pas écrit, mais j’ai toujours pas eu l’illumination pour écrire… Du coup, bah je glande sur ma XBOX… Écrire une Pasta sur le monde du catch ? Pfiou, nan, trop naze… Faut vraiment que je trouve une idée, sinon on va me prendre pour un naze quoi… Bon allez, en attendant, je vais continuer ma série du moment, ça me donnera peut-être une bonne idée…


Je me souviens absolument pas de ce que j’ai fait hier soir… Enfin, si, je regardais Dexter, j’ai commencé à être fatigué, alors j’ai mis un peu de musique, et de là, le vide intergalactique… Enfin, j’ai fait un rêve étrange, et ça m’a donné envie d’écrire du coup. Une grosse envie d’écrire. Comme si les mots allaient sortir de ma main d’un coup, comme si mon cerveau avait pris le contrôle de mon corps et que je ne contrôlais plus rien. Enfin, c’est une sensation que je connais plus que bien, vu que j’écris toujours de cette façon. C’est un peu effrayant au début, mais on s’y fait, et on se surprend à s’y plaire. Ce n’est pas si désagréable au fond. D’ailleurs, je vais caler des passages de ma Pasta dans ce journal de bord, tout en restant parfaitement lisible, comme ça, je me souviendrai de ce que j’ai écrit et de quand je l’ai écrit. Je ferai de simples copier-coller de ma Pasta ici, ça sera plus simple.


« Je suis terrifié. Je ne dors plus depuis plusieurs jours, je suis exténué. J’ai peur… Je ne sais plus quoi faire… Merde, pourquoi je vous raconte ça ? Vous n’allez rien comprendre, c’est une longue histoire. Je vais vous expliquer, laissez-moi juste me calmer un peu. Merde, je viens de sursauter. Connard de chat, va jouer ailleurs, fous-moi la paix ! Merde merde merde merde ! Faut que je me calme… Je vais vous expliquer. Tout a commencé il y a deux semaines. C’était le heu… Le 14 ou le 15, je sais plus exactement. Enfin, ce n’est pas l’important. J’étais chez moi, seul. J’ai toujours été un solitaire, sachez-le. Donc, j’étais chez moi, sur ma console, quand tout à coup, les plombs ont sauté. Je me suis énervé, j’ai allumé mon briquet (je suis fumeur, j’ai toujours un briquet sur moi), et je suis descendu à la cave pour remettre le jus. Oui, je vis dans une grande maison, 3 étages, une centaine de m², c’est ça d’avoir des parents qui ont de l’argent… Enfin, c’est pas l’important. Donc, je suis descendu à la cave pour rallumer le courant, mais ça ne marchait pas. J’ai dû appeler un électricien avec mon portable. Environ 30mins plus tard, le courant était revenu, c’était juste un fusible qui était mort. Mais il avait pas sauté, ni fondu, il avait été rongé… Genre… Mordu… Mangé… Vous avez compris quoi… J’ai pensé à un rat, naturellement… J’ai posé quelques pièges à souris avec du fromage, et j’ai acheté un chat. Ouais, le truc que j’ai viré tout à l’heure et qui fait le con derrière moi. Enfin bref, le lendemain, rien n’avait bougé, et pourtant, il y avait des traces de morsures sur les escaliers de la cave, alors que j’avais mis des pièges juste devant les marches… Mais ça, c’était pas le plus bizarre.


Je crois que le plus bizarre, c’est ce qui est arrivé par la suite. J’ai jamais eu peur de rien. Les monstres dans mon placard ne me faisaient pas peur quand j’étais gosse, et je collais des raclées monstres aux clowns maléfiques sous mon lit. Faut dire que j’ai une sacrée force mentale. Sans vouloir me vanter hein. Je sais juste que mentalement, je suis quelqu’un de fort. Je me suis jamais laissé abattre par rien, j’ai jamais eu de coups de déprime. Sûrement parce que ma mère est morte quand j’étais petit, et que mon père m’a élevé à la dure. Ou peut-être parce qu’avec ma nounou, on regardait des films d’horreur, du genre l’Exorciste… J’peux vous jurer que quand vous avez vu ce film à 5 ans, tout vous semble puéril après. Mais là, c’était pas puéril du tout. Enfin, si, sûrement, mais non… C’était trop vrai. Trop réaliste… je pouvais sentir ce souffle sur ma nuque, chaque poil de mon corps se dressait dans une terreur sans nom. J’en ai même eu des sueurs froides. Ah, oui, si je vous raconte pas, ça va pas le faire. Eh bien, heu, voilà. J’ai un peu honte, mais je me lance. La nuit après l’incident du fusible, j’ai fait un rêve. Enfin, je ne sais pas vraiment si c’était un rêve, justement. Tout me semblait extrêmement réel. J’étais seul, dans ma chambre, couché dans mon lit. Il y avait un silence de mort, littéralement. J’avais beau essayer de faire du bruit, bouger ma couette, parler, crier, il n’y avait rien, pas un son. Soudain, un couinement de parquet, seul son dans la nuit noire. Soudain, la porte de ma chambre s’ouvrait, mais rien n’en sortait. J’entendais un autre couinement de plancher, plus près. J’allumais ma lampe de chambre, qui est sur ma table de chevet, mais elle ne s’allumait pas. J’attrapais mon briquet à tâtons, je l’allumais, mais il ne produisait aucune lumière. En fait, il y avait bien une flamme, jaune-orangé, normale, mais elle ne produisait aucune lumière alentours. Rien. Comme si elle était enfermée dans une cage invisible qui retenait la lumière. J’entendais un autre couinement, bien plus fort et bien plus près. Je commençais à avoir vraiment peur. Je sentais un souffle contre ma nuque. J’avais vraiment peur. Je tremblais. Cette chose, qui n’existait sûrement pas, me flanquait la trouille. Je sentais une main contre ma joue. J’essayais de bouger, mais la main restait collée contre ma joue. Je criais. Aucun son, encore. Un autre couinement. Cette fois, c’était mon lit qui avait grincé. J’étais paniqué. Je sentais une autre main contre mon ventre. Et soudain, je me suis réveillé. J’avoue que c’est puéril, mais j’y peux rien. J’ai toujours peur de cette chose. J’en ai toujours eu peur je crois… »


Je… J’arrête d’écrire… J’ignore pourquoi, mais je suis bloqué… J’ai peur, merde… Je suis terrorisé… Je vais aller allumer la lumière et me rouler un joint, ça va aller après ça. J’ai l’habitude des crises d’angoisse pourtant, j’en fais depuis des années. Mais celle-là est beaucoup plus forte que d’habitude. Enfin, j’ai toujours été terrorisé par les CreepyPastas. C’est ça qui m’a amené dans ce monde-là je crois. J’aime me faire peur, même si je me déteste la nuit suivante. Mais l’excitation du frisson me fait toujours vibrer. Plus, plus, toujours plus. Encore et toujours plus. Je veux toujours me faire peur, toujours plus. Je vais chercher de plus en plus extrême, des vidéos, des jeux, tout ce qui me tombe sous la main, mais jamais rien de gore, je déteste ça. Ayant une imagination débordante, j’ai beaucoup de facilité à imaginer ce que je lis. En fait, pour moi, une lecture, c’est un film. Je vois des images, des vraies images, dans ma tête, devant mes yeux, j’entends des voix, celles des personnages. Ce n’est pas si mal, sauf quand il s’agit d’histoires horrifiques. Lovecraft et Stephen King sont le genre d’auteurs qui me font vraiment flipper. D’ailleurs, ce sont mes principales sources d’inspiration, mes modèles en quelque sorte. J’adore me faire peur avec leurs œuvres. Sauf que jamais je n’ai eu aussi peur. Je dirais que c’est pire que la fois où j’ai vu la vidéo de Candle Cove… Le genre de vidéo qui vous fait chier des briques… Mais là c’est un autre style de peur… J’ai… Peur de ce que j’écris… Enfin, c’est dur à décrire… Ce rêve, avec la main… C’est celui que j’ai fait cette nuit… Pourquoi j’ai écrit ça ? Je ferais mieux de l’effacer vite. Je vais réussir à me traumatiser moi-même avec des conneries puériles. Oui, puériles. Ce n’était qu’un rêve après tout. Faut dire que la drogue, ça arrange pas vraiment mon état. Pas que j’en prenne beaucoup, mais les joints m’aident à écrire plus facilement. D’où celui que je tiens dans ma main. Enfin, ça me calme, c’est déjà ça. Je vais faire mon kikoo, mais c’est mon journal, et j’ai tous les droits, alors je te fais des bisous mon journalounet d’Amûûûûr, moi, je vais me détendre devant Doctor Who. Kisûûû. (Faut vraiment que j’arrête de fumer, j’en arrive à un point irrécupérable là…)


Je… C’est hallucinant… J’ai encore rêvé cette nuit. Enfin, ça va vous paraître normal, mais pas pour moi. Je ne me souviens jamais de mes rêves, jamais. Et là, je m’en souviens parfaitement. C’était encore cette chose… Cette main… Froide, longue… Je crois que le pire, c’était pas le rêve, mais ce qui a suivi, quand je me suis réveillé. La porte de ma chambre était ouverte. Comme dans mon rêve. J’aurais pu ne pas y faire attention, si je n’avais pas l’habitude de fermer ma porte à clef tous les soirs avant de me coucher. Et je me souviens parfaitement l’avoir fait hier soir. J’ai peur. Vraiment peur. Enfin, ce n’est sûrement que mon imagination. Ou alors je suis devenu somnambule. Je sais pas, mais j’ai peur. Faut que je me calme. Je vais reprendre un joint, ça me fera du bien. Je deviens pas accro hein, j’en ai juste besoin pour me calmer. Ça m’arrive souvent d’avoir peur en lisant des CreepyPastas, j’ai dû me faire peur en relisant la mienne, c’est tout… Je suis pas très courageux non. Mais j’en ai pas honte. D’ailleurs, ce rêve m’a donné envie d’écrire, encore. Ça sera une petite Pasta, j’ai pas beaucoup d’idées…


« Ça fait deux jours que cette chose me hante la nuit. Toujours le même rêve, quoi que je fasse. Toujours la même main, qui vient se poser sur mon épaule, puis ma joue. J’ai vraiment peur. Du coup, j’ai ramené ma cafetière dans ma chambre, et je suis devant mon PC. Je compte bien ne pas dormir. J’ai parlé de mes rêves à ma copine, elle se moque de moi. Ça me fait vraiment mal, parce que c’est une des seules personnes en qui j’ai confiance. Et elle ose se moquer de moi. Je déteste ça… je déteste les gens. Je ne vais plus sortir, point barre. Je vais rester cloîtré chez moi jusqu’à ce que cette connerie cesse. Ça finira bien par stopper à un moment ou à un autre de toute façon. Je dois penser à autre chose. Je vais regarder un film tiens. Ça me fera du bien.


Voilà, mon film est fini… Et j’ai rien compris. J’arrive toujours pas à me sortir cette main de la tête. Je ne pense qu’à ça… J’ai sommeil, mais je dois pas dormir. Il faut que je reste éveillé. Ne pas dormir. Rester éveillé. C’est ce que je dois faire. Ne pas dormir. Ne pas dormir.


MERDE ! Je viens de me réveiller. Je suis couvert de sueur, et de… De sang ? Mais merde ! Pourquoi j’ai du sang sur moi ? Je suis pas blessé pourtant. J’ai peur… Quelqu’un, pitié, sauvez-moi… Je crois que mes rêves ne sont pas des rêves… J’ai vu cette main, encore… sauf que cette fois, elle tenait un chat, et elle l’a… Nan, je peux pas y penser… Enfin, je parle de « La Main », mais ce n’en est pas vraiment une, enfin, c’est une main, oui, mais attachée à un corps. J’ai vu un bras, cette fois, aussi. Maigre, charnu, quasiment sans muscles, comme s’il n’était composé que d’os et de peau, sans rien entre les deux. Je me suis fait dessus du coup. Merde. Et j’ai pas envie de quitter ma chambre pour aller me laver. Mais je peux pas rester comme ça… Je vais aller faire une excursion dans ma salle de bain pour me nettoyer de toute cette pisse et de ce sang. J’espère que je ne vais pas me rendormir, ça serait le comble de l’horreur… »


J’ai encore peur. Je sais pas pourquoi, cet écrit a l’air malsain… Plus j’écris, et plus j’ai peur. Je sais même plus quoi faire… J’en suis à mon 5e pétard de la journée… Je m’étais promis de ne pas devenir accro. Un dernier et j’arrête pour aujourd’hui. De toute façon, il ne me reste presque plus rien, je vais devoir appeler mon pote dont je tairai le nom pour en avoir encore. C’est pas un problème, j’ai l’argent. Mais je peux pas sortir en acheter, donc je dois attendre que mon pote soit libre pour qu’il m’en apporte. C’est chier… Enfin, je vais l’appeler maintenant, on verra bien quand il peut m’en apporter. Je vais juste… Diminuer, jusque-là… Je dois bien hein…


OK, alors, je dois tenir encore 5 jours avec une petite boulette. Ça va aller, je fume pas beaucoup. D’ailleurs, j’en ai pas besoin là… Mais, il me fait de l’œil, il me regarde, je… Bon, OK, je vais le fumer, ça me fera du bien. Ça va aller, je vais m’en sortir. Faut pas avoir peur.


Je suis dans la merde. Je me suis endormi, et j’ai encore cauchemardé. Je tremble de partout. J’ai encore vu cette main, comme dans ma Pasta. Et ce bras, exactement pareil que je l’ai décrit… J’en peux plus, j’ai peur, je tremble de partout… C’est inhumain de vivre ça… Je veux que ça finisse… Je vais fumer ce qu’il me reste, ça va me calmer, et je vais appeler mon pote pour qu’il m’en amène tout de suite. Là c’est plus possible… Je veux même pas écrire, j’ai tellement peur… Je veux pas continuer à vivre ça… Je refuse !


Bon, finalement, j’ai pu récupérer de quoi fumer pour un moment. J’ai même pas eu besoin de dépenser quoi que ce soit. Il m’a gentiment donné tout ce que je voulais. D’ailleurs, j’ai pu aussi récupérer un peu de cocaïne, ça me fera écrire plus et mieux. En fait, je dois avouer quelque chose… Mais comme tu es mon journal intime, tu ne diras rien hein… Personne ne lira ça. Enfin, bref. Il ne m’a pas vraiment… Donné… Toute cette drogue… Disons que… Je l’ai un peu… Tué ? Enfin, rien de grave hein, je lui ai brisé la nuque contre l’escalier, il n’a même pas souffert… Puis, j’ai récupéré tout ce qu’il avait sur lui, y compris sa montre, une beauté pure, avec du diamant et de l’or massif, et j’ai jeté son corps dans la cave. C’était drôle, de l’entendre tomber dans les escaliers en bois, chaque chute étant accompagnée du « CRAC » des os qui se brisent. J’ai bien ri. Je vais me rouler un autre joint, pour pouvoir écrire. Je ne sais pas exactement ce que ça donnera, mais je pense que je vais finir ma Pasta maintenant. Ça vaudra mieux pour moi.


« Cinq jours depuis le cauchemar du chat. Je n’ai pas fermé l’œil depuis. Je suis terrifié, je pleure tout le temps, j’ai bu des litres de café et pissé par ma fenêtre pour ne pas avoir à sortir. Je mange de tout, mais rien de chaud. J’ai fait une excursion dans la cuisine pour récupérer tout ce que je pouvais manger rapidement. J’ai de quoi tenir des semaines. Ma copine m’a plaqué hier… Enfin, je crois que c’était hier, je n’ai plus la notion du temps, mon cerveau est embrumé par la peur et le manque de sommeil. Elle m’a prévenu que j’allais faire des phases de micro-sommeil bientôt. J’espère que ce n’est pas vrai. Si je dors, je vais rêver de cette chose. Et je refuse. Je ne veux pas. J’ai trop peur. Elle va me tuer. Cette chose, elle va me tuer. La dernière fois, elle a déjà serré ma gorge, et elle est forte cette saleté ! J’en ai toujours la marque d’ailleurs. Et pourtant, ce n’était qu’un rêve… Je ne sais pas ce que je vais faire… j’espère que mon ex se trompait… Je ne vais pas dormir. Je ne dois pas dormir. Je ne dois pas dormir. »


J’ai plus d’idées, je suis à sec… Je m’endors devant mon clavier, c’est horrible… J’écris que mon personnage est fatigué, et je le deviens… J’écris que mon personnage s’endort, et je m’endors… Bon, allez, on va faire une folie… Je dois pas dormir… Je dois finir cette Pasta aujourd’hui, sinon, je vais pas y arriver… Mais bon, il me reste encore beaucoup de beuh et mon petit sachet de coke, alors… Je vais me faire un rail, je reviens tout de suite. 


Aoutch. C’est BOOOOOOON ! Waouh ! Je me suis jamais senti aussi vivant ! C’est tellement bon. Je crois que j’ai sniffé tout le sachet d’un coup, mais pas de problème. Je me suis jamais senti aussi vivant. C’est énoooooooooooorme ! J’ai des idées, plein d’idées ! Faut que j’écrive ! Vite !


« Je n’ai toujours pas dormi. J’ai toujours aussi peur. De plus, j’ai la vessie pleine, mais il fait jour, et ma fenêtre donne sur la rue, alors je vais pas vraiment oser pisser… je dois me retenir, même si ça fait mal. Je commence à être frustré à force. Pourquoi moi hein ? Pourquoi il a fallu que ça me choisisse moi ? Merde quoi… Je vais retourner mater un film, j’espère que je ne vais pas m’endormir, sinon, c’est la fin pour moi, je le sens…


Mon film n’est pas encore fini. Pendant quelques secondes, j’ai cru apercevoir un bras devant moi. Je crois que les phases de micro-sommeil commencent. Merde. Je viens de le voir, encore. Putain, c’est pas vrai ! Je veux pas mourir, pitié.


Oh mon Dieu, je viens de le voir. En entier. C’est un Korrigan ! C’est un Korrigan ! Et merde ! Je croyais qu’ils étaient gentils moi ! Je le vois, par mini-phases, quelques secondes. Il se rapproche de moi. Lentement. Je vois son bras charnu se lever. Comme si quelqu’un vous cachait la vue quelques secondes et vous la redonnait ensuite. C’est comme un ventilateur qui tournerait au ralenti. C’est horrible, j’ai peur. Le bras se rapproche de moi. Les griffes sont sorties. Non, pitié, non. Pas moi, pas moi. Il arrive. Je ne peux plus rien, je ne peux plus rien faire ; je vais mourir. Pitié, pas mo »


J’ai fini, enfin. PUTAIN ! C’est quoi ça ? J’ai vu un bras ! Nan, c’est pas vrai. Non ! Pourquoi j’ai écrit ça ? Merde. Je le vois maintenant, ce putain de lutin. Merde, non. J’ai rien fait moi. Je… Je peux écrire une meilleure fin. Pitié. Je le ferai. Pitié. Quoi ? Mais…. Pourquoi tu es debout toi ? Je t’ai jeté dans la cave ! Comment peux-tu marcher devant moi ? TU ES MORT ! Non, mais, merde. Ils se rapprochent. J’ai peur, j’ai peur. Je vais mourir. Je n’aurai même pas le temps de finir ma Pasta. MEEEEEEEEEEEEEEEERDE…………


Bonjour à tous. Je suis la mère de Morgan. Mon fils a été retrouvé hier matin, mort, dans sa chambre. Comme vous pouvez le lire plus haut, il aurait été tué par un Korrigan et un ami à lui, dont le corps a effectivement été retrouvé dans la cave de mon fils. Je me dois d’éclaircir quelques points, si vous le voulez bien. Mon fils était bipolaire, et souffrait de graves troubles du comportement. Il avait arrêté de prendre ses médicaments depuis quelques semaines apparemment, et se droguait à la place. Il n’est pas mort tué, il a fait une overdose. Plusieurs sachets de Marijuana et de Cocaïne ont été découverts, tous presque vides. Je suis désolée de vous faire lire ça, mais je me dois de vous avertir. Ses écrits n’ont rien de mauvais, c’était son mode de vie.






Corrigé
________________
"On est là pour assurer nos fonctions 24h/24 et 7j/7" - Magnosa, 2015
"when life give you lemon, don't make lemonade, get mad ! Make life take the lemon back !" - Cave Johnson
"Quand on veut écrire sur les femmes, il faut tremper sa plume dans l'arc-en-ciel et secouer sur sa ligne la poussière des ailes du papillon." - Denis Diderot

"la maturité de l'homme, c'est d'avoir retrouvé le serieux qu'on avait au jeu quand on était enfant" - Nietzsche
"et que enfait je suis un zombie" - Sky_Gashrod
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 12 Apr 2015 - 20:01    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Meowski
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 30 Jun 2012
Posts: 1,045
Localisation: Nowhere
Féminin 牛 Buffle

PostPosted: Mon 13 Apr 2015 - 07:42    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

J'ai jamais été aussi contente d'un format et aussi déçue en même temps...

-cohérence/vraisemblance de l'histoire : alors tout va bien, la drogue, le fait de vouloir écrire une pasta...c'est énorme.

-cohérence des actions du ou des personnages : cohérent pour un bipolaire drogué qui ne prends plus ses médocs

-sentiment éveillé chez le lecteur : de la curiosité et beaucoup de déception

-vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : mh...ça passe, jusqu'à l'intervention finale de la mère. NON. NON et NON. C'est vraiment mal foutu, genre..."eh mais coucou je suis sa maman il est mort et je le poste sur internet"

-style d'écriture : un peu nul, quand même

-lisibilité du texte : ça ça va, c'est top

-intérêt de l'histoire : être dans la tête d'un "écrivain" de pasta, c'est énorme. Le concept de base est vraiment bien foutu par contre la fin est vraiment nulle ça m'a clairement déçue.

EDIT : j'oubliais qu'il fallait un verdict final, franchement, j'en sais rien donc on attendra ce que les autres disent mais je suis trop mitigée pour me prononcer
________________
Do me a favor and kill yourself.

Ça sert à Rien, tout se répète, tout ce que tu aimes bien c'est que dans ta tête.
Fais-le.
Back to top
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Mon 13 Apr 2015 - 11:17    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Quote:
je m’appelle Morgan

[...]
Quote:
et je veux faire une sorte de « Making-Of », parce que oui, avouons-le, je suis devenu populaire et connu.

Tousse

Hm, la critique vous dites ? Marjo, tu vas m'aider.


-cohérence/vraisemblance de l'histoire : alors tout va bien, la drogue, le fait de vouloir écrire une pasta... c'est énorme.

-cohérence des actions du ou des personnages : cohérent pour un bipolaire drogué qui ne prends plus ses médocs

-sentiment éveillé chez le lecteur : le passage où il explique comment il a tué son pote est plutôt cool. Le reste est assez plat. Et j'ai esquissé un facepalm quand il a évoqué le korrigan. En disant "je croyais que c'était gentil un korrigan". C'est limite niais.

-vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : mh... ça passe, jusqu'à l'intervention finale de la mère. NON. NON et NON. C'est vraiment mal foutu, genre..."eh mais coucou je suis sa maman il est mort et je le poste sur internet"

-style d'écriture : Plutôt agréable, sauf à la fin où ça part totalement en sucette.

-lisibilité du texte : des § entiers soulignés + quelques fautes, à corriger.

-intérêt de l'histoire : être dans la tête d'un "écrivain" de pasta, et faire constamment référence à notre univers, ordinairement c'est quelque chose qui m'irrite mais je trouve qu'ici ça passe relativement bien, ce qui est une belle performance. Le concept de base est vraiment bien foutu par contre la fin est vraiment nulle ça m'a clairement déçu.


Bilan très mitigé, je penche plus vers le contre mais y a quelques bons points.
________________

Back to top
Visit poster’s website
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,613
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 13 Apr 2015 - 12:48    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Cohérence de l'histoire : Je ne suis pas sûre que ce soit très approprié de dire que c'est un journal de bord pour sa pasta, parce qu'on nous parle de pleins d'autres choses qui ne  sont pas directement liées à ce qu'il écrit, il parle surtout de lui en fait.


Cohérence des actions des personnages : "il aurait été tué par un Korrigan et un ami à lui" Sa mère dit ça tranquillement, comme ça. Et je pense que si mon fils venait de mourir, je n'irais pas immédiatement  sur son pc pour expliquer ça à des inconnus, je m'en ficherais un peu.


Moyen de transmission : Pas de problème, mais l'intervention de la mère est vraiment mal amenée et ne fait pas très crédible.


Sentiment éveillé : De l'intérêt , et certains passages m'ont même mit un peu mal à l'aise.  Par contre, "Enfin, rien de grave hein, je lui ai brisé la nuque contre l’escalier, il n’a même pas souffert… Puis, j’ai récupéré tout ce qu’il avait sur lui, y compris sa montre, une beauté pure, avec du Diamant et de l’or massif, et j’ai jeté son corps dans la cave."  J'étais à fond dans le texte, et j'ai été tellement déçue que ça prenne une tournure si banale après un début super intéressant. Bon, heureusement, ça n'a pas fini en " et depuis je suis un tueur trop fou et trop d4rk qui tue pleins de gens ", donc  ça va.


Lisibilité : Pas de problème pour moi, j'ai trouvé ça plus que lisible.


Style d'écriture :  Le style  fait réaliste et est agréable à lire en même temps, c'est cool ça. 


Intérêt : L'idée de l'auteur de pastas est super, pour une fois que c'est pas pour faire une référence sans intérêt  à Sonic.exe ou d'autres conneries du même genre. Effectivement, il y aurait des choses à revoir, la fin notamment, et d'autres détails, mais je pense vraiment que ce serait dommage de jeter cette pasta, mais il y a de bonnes idées, et j'ai trouvé ça super le concept des deux pastas dans une seule. Et puis, avouons le, on a déjà laissé passer des textes qui avaient bien moins d'intérêt, donc je vais donner un pour, bien qu'il y ai des modifications à faire.  




________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Back to top
Meowski
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 30 Jun 2012
Posts: 1,045
Localisation: Nowhere
Féminin 牛 Buffle

PostPosted: Mon 13 Apr 2015 - 13:44    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Le problème c'est que dark n'est pas l'auteur...Donc je sais aps trop

Ensuite << Par contre, "Enfin, rien de grave hein, je lui ai brisé la nuque contre l’escalier, il n’a même pas souffert… Puis, j’ai récupéré tout ce qu’il avait sur lui, y compris sa montre, une beauté pure, avec du Diamant et de l’or massif, et j’ai jeté son corps dans la cave."  J'étais à fond dans le texte, et j'ai été tellement déçue que ça prenne une tournure si banale >>
Moi je trouve ça cohérent avec le personnage...il est fou, un fou ne se préoccupe pas de l'horreur qu'il vient de commettre, il l'a fait, il le raconte.
________________
Do me a favor and kill yourself.

Ça sert à Rien, tout se répète, tout ce que tu aimes bien c'est que dans ta tête.
Fais-le.
Back to top
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 31 Aug 2013
Posts: 4,143
Localisation: Loin, avec le respect
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Mon 13 Apr 2015 - 13:54    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

L'auteur a disparu depuis longtemps, dans ce cas on se permet de reprendre nous-même si nécessaire. On n'attend pas pendant 70 ans depuis sa mort que ça tombe dans le domaine public, on aura oublié depuis.
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.




Back to top
Visit poster’s website
Aridow
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Mar 2015
Posts: 2,116
Localisation: Mitakihara
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 13:14    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire :
- Cohérence des actions du ou des personnages : A la fin il ne finit pas le dernier mot de sa pasta, mais affirme qu'il l'a finie, puis en fait non. Et aussi la mère qui annonce que son fils est mort et qui poste son journal sur le net...
- Sentiment éveillé chez le lecteur : Présent.
- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Un journal (ou peut-être blog pour l'intervention finale de la mère), ok.
- Style d'écriture : Ok.
- Lisibilité du texte : Quelques fautes.
- Intérêt de l'histoire : Très bon concept ! Un fou drogué qui vit ce qu'il écrit (ou qui écrit ce qu'il vit peut-être).

Pour mais fin à revoir d'urgence !
________________

Signatures et avatar par Koto Inari/Inu Curry/ARiKEM

Back to top
Visit poster’s website
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 13:21    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Je rappelle une fois de plus que l'auteur de cette pasta est pour ainsi dire mort, donc si vous trouvez un intérêt particulier à ce texte, vous êtes libres de le revoir selon votre vision.
________________

Back to top
Visit poster’s website
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,613
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 16:14    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Hm, c'est  surtout la fin qui gêne tout le monde, non? Je veux bien tenter de m'en occuper , par contre, vaux-il mieux changer la fin avec la mère, ou plutôt l'améliorer? Je penche plutôt pour la deuxième option, mais j'attends de voir vos avis.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Back to top
Aridow
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Mar 2015
Posts: 2,116
Localisation: Mitakihara
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 17:57    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Je vois pas en quoi une mère qui intervient sur la mort de son fils peut être crédible. A moins qu'il y ait vraiment une chose qui a tué le gars, dans tel cas la mère va dire "faîtes attention à la Chose" mais c'est trop classique.
________________

Signatures et avatar par Koto Inari/Inu Curry/ARiKEM

Back to top
Visit poster’s website
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 18:16    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Bah surtout, la pudeur quoi... tu vas pas balancer tout le calvaire qu'il a subi à des inconnus quand t'es une mère éplorée, tu vas faire ton possible pour le garder pour toi. Sinon ça jase sur les internets, ça juge et ça médit sur son junkie de fiston, et la maman, elle pleure encore plus. Ça n'a aucun sens.
________________

Back to top
Visit poster’s website
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,613
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 19:57    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Peut-être que ça passerait mieux avec ça comme dernier paragraphe? 


"Bonjour à tous. Je suis, enfin, était, un ami proche de Morgan. Cela fait maintenant 3 semaines  qu'on l'a retrouvé, mort, dans sa chambre.Si on en croit ce qu'il a écrit plus haut, il aurait été tué par un Korrigan et un ami à lui, dont le corps a effectivement été retrouvé dans sa cave. Je me dois d'éclaircir quelques points, si vous le voulez bien. Morgan était bipolaire, et souffrait de graves problèmes de comportement. Il prenait des médicaments, mais il les a peu à peu délaissés puis remplacés par la drogue.Il n'a pas été tué, non, il a fait une overdose.Etant un proche ami de leur fils, les parents de Morgan m'ont laissés quelques une des ces affaires, comme son ordinateur, où était enregistré ce fameux texte. Je dois dire  que j'ai longuement hésité sur ce que je devais en faire.  J'ai d’abord voulu le supprimer, pensant qu'il n'était pas utile de se souvenir de lui quand il était dans cet état, puis je me suis rendu compte que Morgan souhaitait publier ce qu'il avait écrit en même temps que sa pasta. Donc, même si il a fait quelque chose d'horrible, même si  certains diront que ce n'était qu'un drogué,je veux vous avertir en vous faisant lire ce texte. Ses écrits n'ont rien de mauvais, c'était simplement son mode de vie."
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances


Last edited by Antinotice on Fri 24 Apr 2015 - 11:03; edited 2 times in total
Back to top
Meowski
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 30 Jun 2012
Posts: 1,045
Localisation: Nowhere
Féminin 牛 Buffle

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 22:29    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Je trouve qu'il y à trop de détails superflu.
Par exemple, dire que ses parents ont donnés des affaires , oui, mais sans étendre tout ça. genre " Je dois dire que j'ai longuement hésité sur ce que je devais faire de ce texte, que j'ai récupéré parce que ses parents ne voulaient garder aucune de ses affaires. Il était enregistré sur le bureau (le par hasard colle pas du tout). Après l'avoir lu je voulais le supprimer mais je crois que ça fait office de testament. Donc même si il blablabla"
Avis personnel après.

(faudrait penser à modifier les passages qui vous ont gênés aussi)
________________
Do me a favor and kill yourself.

Ça sert à Rien, tout se répète, tout ce que tu aimes bien c'est que dans ta tête.
Fais-le.
Back to top
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,613
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 22:45    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

J'ai peut-être mît trop de détails oui , j'avais peur que ce ne soit pas assez précis sinon et que ça perde en crédibilité.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Back to top
Meowski
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 30 Jun 2012
Posts: 1,045
Localisation: Nowhere
Féminin 牛 Buffle

PostPosted: Tue 14 Apr 2015 - 22:45    Post subject: [C]L'angoisse de L'écrivain Reply with quote

Non justement mettre plus de détails ça pue le type qui à peur de pas être crédible
________________
Do me a favor and kill yourself.

Ça sert à Rien, tout se répète, tout ce que tu aimes bien c'est que dans ta tête.
Fais-le.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group