Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

C'est pour ce soir ...

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  

Creepypasta acceptée ?
Oui
100%
 100%  [ 7 ]
Non
0%
 0%  [ 0 ]
Total Votes : 7

Author Message
ToxicWaste
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 63
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Sat 27 Oct 2012 - 23:04    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

 
Un son strident m’extirpe de mon sommeil. Une voix fade et saccadée s’ajoute au grondement infernale du train : «  Mesdames, Messieurs, le TER numéro 5327 en provenance de Nice Ville et à destination de Marseille Saint-Charles vient d’entrer en gare, voie B, ce TER desservira Antibes, Cannes … .». Je reprends mes esprits, je ne sais pas comment c’est possible, mais je me suis endormi sur le quai. J’ai tout de même eu la chance de me réveiller au bon moment pour prendre mon train. Je me lève d’un coup, sans tenir compte de la fatigue qui m’ordonne de retourner dormir sur ce banc et je me précipite vers le composteur automatique. Instinctivement, je fouille dans ma poche droite pour en extraire mon vieux portefeuille. Vide. Je réitère l’opération avec celle de gauche. Vide aussi. Je commence à paniquer. «  Où j’ai bien pu le mettre ? ».  Rien non plus dans les poches arrières. Je cours vers le banc pour tenter de le retrouver. Mais il a bien disparu, absolument rien, ni sur le banc, ni par terre, ni dans mes poches. Je commence à m’énerver en lachant quelques «  Fais chier ! » qui ont l’air de bien amuser les gosses à côté de moi. Et je n’ai plus le temps de chercher. Il faut que je prenne mon train, c’est le dernier de la journée et je n’ai vraiment pas envie de passer ma nuit dans cette gare. Sans réfléchir, je me précipite à travers les portières du train et me faufile à travers les passagers pour trouver une place assise. Après être passé devant quelques compartiments pleins, je trouve enfin mon bonheur et je m’installe dans une cabine presque vide. J’entreprends alors une fouille minutieuse de mes poches. Et comme je m’en doutais, mon portefeuille ne s’y trouve pas. Finalement, c’est logique, j’ai dû me le faire dérober lors de mon sommeil. Je me maudis en pensant à tout ce que je viens de perdre. Ma carte de crédit, mes clés, beaucoup de souvenirs ainsi qu’une centaine d’euros. Mais quelle idée d’emporter autant d’argent avec moi. Quelle idée de m’endormir sur un quai de gare à la tombée de la nuit. Je suis vraiment débile, ça ne pouvait que se passer comme ça. La femme assise en face de moi m’arrache à  mes pensées, elle se lève brusquement et sort du  compartiment avec une démarche pressée. Je suis maintenant seul avec un homme d’une trentaine d’année à la chevelure longue et sale. En le regardant brièvement, j’entrevoie ses yeux pourpres qui me fixent. Je comprends alors la fuite soudaine de la femme, ce type a vraiment l’air malsain. Je détourne mon regard et je m’écrase sur la fenêtre, pour observer la côte d’azur qui défile à toute vitesse devant mes yeux. Les lampadaires dégagent presque quelque chose de chaleureux dans cette obscurité pesante.

 
Une dizaine de minutes viennent de passer et le type en face me fait de plus en plus peur. Maintenant,  il se met à murmurer des phrases incompréhensibles et à faire des petits sons aigus.. J’ai l’impression qu’il me fixe mais je n’ose pas détourné mon regard de la fenêtre pour vérifier. De toute façon, j’arrive à destination dans une vingtaine de minute, rien ne va se passer, je devrais plutôt m’inquiéter sur la façon dont je vais rentrer chez moi, maintenant que je n’ai plus de clés. Mais l’homme continue à parler dans le vide. Je peux comprendre maintenant quelques phrases de son charabia «  c’est pour ce soir, c’est pour ce soir …». Je ne sais pas ce qui est pour ce soir, une soirée entre échappés d’asiles, peut-être ? J’ai franchement envie de lui demander de se taire, mais je n’ose pas, qui sait de quoi il est capable. Une odeur désagréable vient alors irriter mes sinus et une fumée infecte se répand dans la cabine. Je me retourne rapidement et ce que je vois me trouble. L’homme vient tout simplement de s’allumer une cigarette. Il tire de longues bouffées de fumée en laissant apparaitre  sa dentition délabrée. Il me dévisage en souriant avec ses dents jaunes. Mais, encore une fois, il me fait tellement peur que je n’ose rien dire. Je décide quand même de prendre une photo et de la montrer au contrôleur le plus proche. Je ne suis d’habitude pas de nature délatrice, mais un tel sans-gêne m’insupporte. Je sors discrètement mon portable de ma poche, en me demandant au passage pour quelles raisons les pickpockets ne l’ont pas emporter lui aussi et je prends une photo. Je parcoure les fichiers dans mon répertoire et je regarde la photo que je viens de prendre.

 Il … il n’apparaît tout simplement pas sur la photo. Putain, mais c’est une caméra-caché ou quoi ? Qu’est-ce que c’est ce délire ? On voit bien les sièges, la fenêtre, on arrive même à voir le paysage derrière la fenêtre, mais lui n’apparaît pas. Mon cœur bat de plus en plus vite. J’essaye de trouver une explication logique. Je n’en trouve pas. De surcroit, le fou commence à ricaner. Comme s’il était au courant de ce qui venait de se passer. Il écrase sa clope sur la moquette et rigole de plus en plus bruyament.. Je finis par décider de sortir de cet endroit. Je ne sais pas pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt. Je me lève soudainement et je sors du compartiment. Avant que les portières se referment, j’entends l’homme dire «  A tout à l’heure … » , mais je n’y fait même pas attention, je veux seulement que cette journée de merde se termine enfin. Assez des tarés aux yeux rouges, assez des portefeuilles qui disparaissent, assez ! Je longe le train et m’installe devant la portière donnant sur la voie en repensant à cette journée.


 
Le train est enfin arrivé à Toulon et sans réfléchir, je sors de la gare et entame mon long trajet à travers les ruelles déjà désertes. Après une trentaine de minutes de marche, je me retrouve enfin devant la porte d’entrée. Rapidement, je dégaine mon portable de ma poche et appelle mon colocataire pour qu’il viennes m’ouvrir. « Vous êtes bien sur le répondeur de Jul.. » Je raccroche immédiatement et commence à m’énerver. De tous les soirs, il faut qu’il soit indisponible aujourd’hui ce con.  Je commence à taper sur ma porte, espérant qu’il entendra mes martellements. Mais les fracas violents ne semblent pas le réveiller. Enervé je commence à hurler : «  Julien ! Viens m’ouvrir ! Putain  mec viens m’ouvrir ! ». Pas de réponses. Je commence vraiment à croire que cette journée est maudite. Dans un excès de colère, je secoue la poignée de toutes mes forces. Et à ce moment-là, j’entends un petit déclic libérateur. Je viens juste d’ouvrir la porte. Malgré la satisfaction que cela m’apporte, un détail me gêne. Julien n’aurait jamais laissé la porte ouverte. Il est du genre paranoïaque, scotché au JT de TF1, qui s’imagine qu’un fou peut surgir n’importe quand pour s’en prendre à lui et à sa collection de BD. Après une année de cohabitation, il n’y a pas une nuit sans que cette porte ne soit pas barricadée à triple-tour. Mais cela ne m’intrigue même plus. En revanche, ce qui m’intrigue beaucoup plus c’est l’odeur affreuse qui semble se dégager de mon appartement. En blottissant ma main contre mon nez, je pénètre dans le couloir. Et pas de doute, la puanteur vient bien d’ici. « - JULIEN, putain t’as foutu quoi ? Ça pue la mort ici et allume la lumière, j’y vois que dalle ».  Aucune réponse, je m’enfonce donc dans l’obscurité et recherche l’interrupteur tout en me pinçant le nez. Il faut absolument que j’ouvre les fenêtres, c’est intenable ici. Je finis par le trouver et je l’enclenche. Mais le choc de la lumière et de ce qu’elle révèle me fait m’écrouler au sol … Je vomis une, deux fois à même le sol … Ma vision se brouille … incapable de faire aucun geste … de prononcer aucun mot. Je ne peux qu’observer ce spectacle macabre qui s’offre à moi. Julien, attaché au mur par un crochet, perdant progressivement son sang qui se répand à ses pieds.. Je vois sa tête … livide… pâle… et ses yeux retournés… Je n’arrive même pas à détourner le regard. À ce moment là, j’entends ma porte qui s’ouvre … puis qui se referme. Et avant de perdre connaissance, j’entends ces mots, qui me semblent étrangement familier : «  C’est pour ce soir, c’est pour ce soir … ».
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 27 Oct 2012 - 23:04    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ToxicWaste
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 63
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Sat 27 Oct 2012 - 23:10    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

N.B : Sur ce texte j'ai tenté de mettre plus en avant les pensées directs du personnage et de minimiser les descriptions dans le but d'obtenir une sensation de rapidité et de fluidité dans le récit. Mais voilà, quand on écrit, on as pas le recul suffisant pour juger son texte puisque son passe son temps à le relire pour tenter de l'améliorer ( En tout cas pour moi  ) , on as donc pas du tout la même sensation face au texte que le lecteur qui va le découvrir. J'attend donc les réactions pour savoir si cette tentative de fluidité est réussi et si le manque de description ne gêne pas le processus de peur.


N.B 2: Si quelqu'un est bon en graphisme ou en dessin et est chaud pour faire une illustration du tueur, ça serait super ! :cisla:
Back to top
Rob Nukem
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 01 Apr 2012
Posts: 1,302
Localisation: Bachman Hill, Maine
Masculin 馬 Cheval

PostPosted: Sun 28 Oct 2012 - 17:00    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

Pour le fou en question :


________________
« Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs. »

- Stephen King

« La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. »

- Maître Yoda (Star Wars)

« Quand on ne le connaît pas, l'homme est un loup pour l'homme. »

- Plaute (La Comédie des Ânes, vers 195 av. JC)

« There was a crooked man, and he walked a crooked mile.
He found a crooked sixpence against a crooked stile.
He meets a crooked dog with a crooked smile, which kill some crooked people.
And they all lived together in the darkness of a little crooked house. »


« 'U lupu càngia 'u pìlu ma 'u vìzziu no. » (Le loup change son poil, mais il ne change pas ses vices.)
Back to top
ToxicWaste
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 63
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Sun 28 Oct 2012 - 18:01    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

Raspoutine as vraiment une de ses classes  Surprised


Je vais d'ailleurs le mettre en avatar, ça sera certainement plus adapté que le Roi Heenok   ( Que je salue au passage, han, t'entends jeune fanatique ? ).
Back to top
romagnole
Guest

Offline




PostPosted: Sat 3 Nov 2012 - 17:19    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

je trouve ta creepypasta interressante bien que ; malgrés tout; tres previsible mais bons; on peut pas dire que cela pose un reel probleme; mis a part ca; j'aime beaucoup^^; j'ai hate de voir tes prochaines (si il y en a^^)
 
Back to top
SoylentGreen
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 08 Apr 2012
Posts: 40

PostPosted: Sat 3 Nov 2012 - 20:01    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

Pour .
La fluidité du récit est superbe .
Back to top
Kanzelra
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 06 Oct 2012
Posts: 42
Localisation: Sous ton lit...
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 狗 Chien

PostPosted: Tue 6 Nov 2012 - 15:40    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

Les réactions du personnages sont bien adaptées et tout...  Je vote pour  ^^

En fait le fou est rentré dans l'appart avec les clés qui étaient dans le porte feuille qu'il a dérobé, c'est ça ? Surprised
________________
~ L'homme est-il un monstre ou le monstre un homme...? ~


~ N'est pas mort ce qui à jamais dort, et au cours des siècles peut mourir même la mort. ~


~ There was a crooked man, and he walked a crooked mile.
He found a crooked sixpence against a crooked stile.
He meets a crooked dog with a crooked smile, which kill some crooked people.
And they all lived together in the darkness of a little crooked house. ~


~ Dans le désert où se couche le soleil rouge,
Vivait, paisible, un monstre farouche.
Je me suis réveillé un matin,
Les cloches d’un cortège sonnaient au loin.
Et j’ai crié :
Je veux voir la mer,
Je veux connaitre l’amour.
Même un monstre est doté d’un cœur. ~
Back to top
Visit poster’s website
ToxicWaste
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Apr 2012
Posts: 63
Localisation: Paris
Masculin

PostPosted: Wed 7 Nov 2012 - 21:35    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

Effectivement, c'est bien le tueur qui est responsable de la " disparition " des clés . 
Back to top
mordecai
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 31 Oct 2012
Posts: 1,303
Localisation: DTC 8D
Masculin Poissons (20fev-20mar) 龍 Dragon

PostPosted: Sun 11 Nov 2012 - 10:31    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

vraiment genial POUR!!!!
________________
"TELEVISION IN MY ROOMS !
TELEVISION IN MY BRAIN !
TELEVISION IN THE SKY !
TELEVISION IN YOUR ROOMS !"
Tukatukas , groupe de Punk Rock
Back to top
Litrik
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 01 May 2012
Posts: 380
Localisation: Lille
Masculin Taureau (20avr-20mai) 羊 Chèvre

PostPosted: Mon 12 Nov 2012 - 15:06    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

Je vote pour !
Sans déconner, c'est un trésor de la pasta francophone. 
________________
Wargamer et lecteur de creepypastas
Back to top
Rob Nukem
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 01 Apr 2012
Posts: 1,302
Localisation: Bachman Hill, Maine
Masculin 馬 Cheval

PostPosted: Mon 26 Nov 2012 - 18:10    Post subject: C'est pour ce soir ... Reply with quote

http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2012/11/cest-pour-ce-soir.html
________________
« Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs. »

- Stephen King

« La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. »

- Maître Yoda (Star Wars)

« Quand on ne le connaît pas, l'homme est un loup pour l'homme. »

- Plaute (La Comédie des Ânes, vers 195 av. JC)

« There was a crooked man, and he walked a crooked mile.
He found a crooked sixpence against a crooked stile.
He meets a crooked dog with a crooked smile, which kill some crooked people.
And they all lived together in the darkness of a little crooked house. »


« 'U lupu càngia 'u pìlu ma 'u vìzziu no. » (Le loup change son poil, mais il ne change pas ses vices.)
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group