Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

[C] Les Êtres Aimés
Goto page: 1, 2  >
 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Plusking
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 22 Oct 2015
Posts: 122
Localisation: Montréal
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 12:18    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

Sujet : Les Êtres Aimés
CulturistSauron
MP
Citer Alerte
06 décembre 2015 à 23:59:49

Salut les poulets ! Je poste ce message pour vous faire part d'un truc que j'ai trouvé il y a quelques jours. Ma famille a un manoir assez ancien, et depuis quelques temps on a essayé de le vendre. Du coup, on est allés récupérer quelques affaires de famille, pas mal de breloques sans intérêt, mais j'ai trouvé un journal qui a l'air assez vieux.

La majeure partie est vide, et y'a qu'une dizaine de pages remplies. Il appartenait apparemment à un ancêtre lointain, et, curieux comme je suis, j'ai voulu en apprendre un peu plus sur lui. J'ai juste trouvé des trucs assez étranges, mais bon, le mec n'avait pas l'air d'avoir toute sa tête vu l'opium qu'il se farcissait.

J'ai quand même envie d'avoir votre avis, je vous recopie donc les moments intéressants (les passages chiants - genre toute la journée du 4 janvier - ça vire, allez hop !).


1 Janvier 1869 :


Je commence cette nouvelle année comme j'ai terminé la précédente : seul. Le docteur Hanstrom m'a conseillé d'écrire un journal pour y consigner mes doutes, mes peurs, mes sentiments. Pourquoi pas, après tout ? Je n'arrive plus à rien écrire depuis des mois, depuis l'incident... Peut-être devrais-je commencer par le commencement.

Je me nomme Elias Darcy, écrivain de mon état. J'ai à mon actif quelques romans à succès qui ont parcouru les clubs de lecture de Paris pendant un temps. Et comme tout succès, viennent les excès. J'ai passé plus de temps l'esprit embrumé par les vapeurs d'opium qu'une plume à la main. Pourtant, j'avais une famille, que j'aimais plus que tout. Amanda et Charles étaient les plus beaux cadeaux que la vie m'ait apportés, mais je ne le voyais pas. Et un beau jour... Le Tout Puissant a repris mon bonheur. Suis-je lâche de rejeter la faute sur Dieu quand j'ai forgé mon propre malheur avec mes vices ?

Charles est mort. Je l'ai écrit. Hanstrom m'a dit que c'était le premier pas vers l'acceptation. Le voir noir sur blanc laisse mes larmes couler sur mes joues. Peu de temps après, Amanda est retournée vivre chez ses parents. M'étais-je trop réfugié dans ces plaisirs à double tranchant dans lesquels je me confortais ?

Je sais que c'est mal... Mais j'en ai besoin. En une bouffée, j'oublierai tout pour quelques heures.

2 Janvier 1869 :

Cette nuit, je me suis réveillé en sursaut. L'opium avait fait ses effets très tôt dans la soirée, et j'ai passé une nuit affreuse. Je l'ai vu. Charles était devant mon lit, il sanglotait, voulant que je le réconforte. Je ne supporte plus ces cauchemars... Mais il semblait si réel. J'ai voulu le prendre dans mes bras, et il s'est enfui en courant. Je l'ai alors suivi dans la maison, mais quelque chose y avait changé. Les visages des tableaux pleuraient du sang et tous me regardaient d'un air accusateur.

Une fois au sous-sol, à bout de souffle, il est passé par une porte que je n'avais jamais vue auparavant, menant à une multitude de couloirs sombres et froids, comme la mort. Au bout de son parcours, je l'ai aperçu rejoindre une femme. Amanda. Ils m'ont regardé, du sang coulant de leurs yeux, de leurs oreilles, de leurs nez. Cette vision d'horreur m'a glacé le sang. Je me souviendrai toujours de la voix qui s'est élevée de leur bouche cadavérique : "Pourquoi nous as-tu abandonnés ?"


Je commence à devenir fou, j'entends leur voix partout, je sens leur regard sur moi, constamment. À mon réveil, je suis descendu au sous-sol. Évidemment, je n'y ai trouvé qu'un mur massif. Ce n'était qu'un cauchemar, après tout. J'ai quand même pu remarquer un étrange petit symbole en plein milieu des briques. Un œil à l'intérieur d'une étoile. Sûrement un des domestiques qui s'était amusé.

Je vais devoir me préparer, mon ami Leone vient me rendre visite. Je ne sors plus vraiment de chez moi, à part pour lui rendre visite, ou pour parler au docteur Hanstrom. Comment le monde extérieur pourrait-il comprendre ce que je vis ?


Quelque chose d'étrange s'est passé avec Leone. Il m'a demandé si j'avais modifié les tableaux de mon bureau. Je lui ai répondu que j'avais autre chose à faire que de penser peinture, mais il m'a fait remarquer le changement dans le regard de notre famille. Sur cette grande toile était représentés Charles, Amanda et moi. Autrefois joyeuses, nos expressions semblaient tristes, et on pouvait déceler quelques larmes dans nos yeux, tandis que notre fils fermait les yeux.

J'ai fait comme si de rien n'était, mais un frisson glacé m'a parcouru l'échine. Leone a dévié la conversation devant mon malaise en m'invitant à une soirée mondaine organisée par un de ses clients, Saalim Rahman, riche homme d'affaire venu d’Égypte. Malgré mes réticences, il est parvenu à me convaincre, en disant que cet homme désirait me rencontrer, étant amateur de mes ouvrages. J'avais, de toute façon, besoin de sortir au plus vite de cette maison de malheur. Je noterai demain un compte-rendu de la soirée. Hanstrom appréciera que je sorte de chez moi, pour une fois.

3 Janvier 1969 :

Quelle soirée éprouvante. Je viens tout juste de me réveiller et me voilà à en noter ces événements, pour ne rien oublier. Peut-être pour me prouver que tout cela s'est vraiment passé.

À peine arrivé dans l'immense "maison secondaire" de monsieur Rahman, Leone et moi étions ébahis devant le luxe dont il s'entourait. Un majordome est venu nous accueillir, et nous avons retrouvé l'égyptien dans son salon, entouré du gratin parisien, riant à ses traits d'humour.

Il avait une apparence soignée, de longs cheveux d'un noir de jais plaqués en arrière, de nombreux bijoux et apparats. Malgré son air amical, à l'instant où nous sommes entrés dans la pièce, j'ai senti son regard se fixer sur moi. D'un geste de la main, la foule amassée autour de lui s'est dissipée, et il s'est approché de nous, nous serrant la main longuement. Il m'a parlé de banalités à propos de mes ouvrages, des questions auxquelles j'avais l'habitude de répondre, puis il a demandé à Leone de nous apporter quelques rafraîchissements.

Et à cet instant, l'atmosphère a changé. En tête à tête, j'ai pu remarquer son sourire presque malsain, son regard beaucoup trop aimable pour être honnête. Paranoïa ? Soupçons fondés ? Je n'en sais rien. Il a passé son bras autour de mon cou et m'a parlé des êtres aimés. Ceux que l'on perd, ceux qui nous fuient. Pourquoi aborder ce sujet, et comment savait-il qu'il m'était si cher ? Aurait-il eu un rapport avec le départ de ma femme ? Ou pire, la mort de mon fils ? Et le plus étrange était le médaillon qu'il portait. Un œil à l'intérieur d'une étoile.

En rentrant, j'ai fait le même rêve. J'ai revu Charles, et ma femme. Enfin, puis-je encore l'appeler ainsi ? J'ai pu avancer plus loin dans le labyrinthe, porté par leurs appels à l'aide, mais jamais je ne les rattrapais. Jusqu'à ce que je rencontre un homme d'apparence, vêtu d'ombres, un sourire carnassier luisant dans les ténèbres, sans visage. À son cou pendant un médaillon dont le symbole m'était dorénavant connu. Paralysé par la peur, je ne pouvais pas fuir devant lui et me réveillais en sursaut alors qu'il approchait ses innombrables rangées de dents de moi.

Tout ceci ne devait être qu'une coïncidence, un bête incident de ma vie sur mes rêves... Mais pourquoi avaient-ils l'air si réels ? Et son rire me glace encore le sang, même éveillé.

4 Janvier 1869 :

Je me force à rester éveillé dans l'espoir d'échapper à ce rêve effrayant. Je ne peux supporter la vision d'un Charles ensanglanté. Et cette créature, qu'était-elle ? Je me suis précipité à la demeure de Rahman pour en apprendre plus sur ce symbole étrange qui me hantait jusque dans mes cauchemars. Il m'a accueilli avec grand plaisir, mais ne cessait d'esquiver mes questions, préférant me parler de mon prochain ouvrage. Comme si écrire un stupide livre m'intéressait en des temps aussi troubles !

Alors que son majordome, dont le regard sans vie me mettait mal à l'aise, me raccompagnait à la porte, Rahman m'a annoncé qu'il n'était là que pour apporter sa pierre à l'édifice. Et me voilà, essayant de comprendre ses phrases énigmatiques, luttant contre le sommeil. Le rire de cet homme me réveille à chaque fois que ma conscience s'effondre quelques instants. Puis-je réellement appeler cette abomination un homme ?

5 Janvier 1869 :

Je perds pied. Je devrais arrêter les narcotiques ingérés, mais j'ai l'impression que ce sont les seules choses qui me font tenir debout. Les deux amours de ma vie sont partis, et je ne distingue plus réalité et délires. J'ai entendu des bruits de pas dans la salle de jeu de Charles, mais elle était vide. Son petit cheval tanguait comme si quelqu'un venait de s'y poser. Mais j'étais seul. Alors, j'ai regardé par la fenêtre, et je l'ai vu.

Rahman. L'égyptien se tenait devant chez moi, caressant son médaillon, me souriant de toutes ses dents. Il venait me narguer, observer son "édifice". Je me suis précipité dehors, mais il n'y avait plus personne. La folie s'est emparée de moi, et j'ai pensé à la phrase de Rahman. Une pierre ? Serait-ce un indice dans son jeu dément, visant à briser mon esprit ? Je devais savoir coûte que coûte ce qui se cachait derrière ce symbole, derrière cette porte.

J'ai couru vers mon sous-sol, ai attrapé la première chose sous la main et ai commencé à attaquer les briques. Je suis loin d'avoir terminé, mais c'est ma seule solution. Et à chaque fois que je frappe ce mur, j'entends ce rire inhumain de nouveau. Quelque chose m'épie, mais quoi ? Je vais me coucher, et peut-être que demain, tout ira mieux. Ah, si seulement.


J'ai froid. Papa essaye de casser le mur. Il s'arrête parfois pour pleurer. Je lui dis que ça va aller, mais il ne m'entend pas. Le monsieur me dit qu'il arrêtera bientôt de s'amuser avec mon papa, une fois qu'il aura eu son repas. J'ai hâte que ça soit mon tour !


6 Janvier 1869 :

Mes mains tremblent alors que je lis la page précédente. Je n'ai aucun souvenir d'avoir écrit cela. Mais mon fils ne peut pas être toujours là ! Il est mort ! Je l'ai enterré ! Mon esprit me jouerait-il un sombre tour ? Je suis bon pour l'asile. Mais pas avant d'avoir percé ce fichu secret ! Qui est ce monsieur ? Un repas ? Je n'y comprends rien, bon sang !

Charles, si tu lis ce journal... Tu me manques.

J'ai repris quelque peu mes esprits après ma séance quotidienne d'opium. Leone est venu, et je lui ai tout raconté, je lui ai montré le mur, le symbole. Il m'a d'abord pris pour un fou, évidemment, qui ne le ferait pas ? J'ai réussi à le convaincre de m'aider, et il m'a dit connaître un professeur en sciences occultes. Peut-être avait-il déjà vu ce symbole quelque part. La moindre piste m'aidera.

Il m'a fait promettre de ne pas détruire d'avantage ma maison avant d'en savoir plus. Mais le temps presse, et le rire se fait de plus en plus présent à chaque fois que je ferme les yeux. Le "monsieur" se rapproche.


Maman est partie vivre ailleurs. Elle m'a abandonné. Seul mon papa est resté, parce qu'il m'aime.


7 Janvier 1869 :

Oui mon fils, je t'aime. Ta mère n'est qu'une sotte pour avoir quitté sa famille.

Leone est revenu me voir, tôt dans la matinée, avec des nouvelles. Apparemment, ce symbole représenterait Rahj'Mah, un être mystérieux, tout puissant, qui se nourrirait des vices des hommes, de leur désespoir, dans une croyance très ancienne. Il vivrait aux côtés des esprits pour les utiliser sur les mortels. Mais les esprits, ça n'a jamais existé, pas plus que les dieux ou quoi que ce soit ! Ce Rahman doit me jouer un tour, je ne sais pas comment il fait, mais il veut me pousser à la folie ! Il se joue de moi ! Je vais briser ce mur.

Que se passe-t-il... Je l'avais enterré moi-même. Et pourtant, derrière le mur... J'ai du mal à écrire, mes mains tremblent encore. Une puanteur infecte s'en dégageait, et j'y ai trouvé un corps. Petit, habillé des vêtements préférés de Charles. Son petit nez retroussé n'était pas encore trop abîmé par la putréfaction, et il gardait son beau sourire. Je l'ai pris dans mes bras, et j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Je l'ai allongé dans son lit et j'écris ces quelques lignes.

Il ne me reste plus qu'une chose à faire, je sais que ce n'est pas bon pour mon corps et mon cerveau, mais mes joues sont déjà creusées et mon esprit est en morceaux. J'en ai besoin. Juste quelques bouffées, et tout redeviendra normal...


Mon papa est enfin venu me chercher après m'avoir caché dans le sous-sol. Il faisait froid, mais je sais qu'il m'aime et qu'il voulait simplement me garder près de lui. Maman a toujours tout fait pour nous séparer, mais au moins nous serons ensemble grâce à lui. Il est allongé dans sa banquette. Il tient sa pipe fétiche qui lui fait faire des rêves rigolos. Le monsieur avec un médaillon est entré dans son bureau et s'est penché vers lui avec sa grande bouche pleine de dents. Il m'a dit qu'il avait fini son repas, et que mon papa pourra jouer avec moi pour toujours, maintenant."




Voilà. Je ne sais pas trop quoi en penser. Comme je l'ai dit plus haut, Elias est connu dans ma famille pour avoir perdu la raison à la mort de son fils, dans des circonstances assez mystérieuses. Je me demande quand même si un homme aussi fou aurait pu monter ce récit de toutes pièces. Il semblait clairement ressentir un malaise dans sa maison, et je dois avouer que les quelques fois où nous sommes venus récupérer des affaires de famille, j'ai eu l'impression qu'une ambiance malsaine y régnait.

J'ai fait quelques recherches, impossible de trouver quoi que ce soit sur ce "Rahj'Mah", ou même Saalim Rahman. Je veux dire, s'il était un businessman important, il devrait bien en rester quelques traces, non ? Pareil, rien n'indique comment le fils d'Elias est mort, ni même où il a été enterré, et quand j'ai demandé à mes parents, ils se sont contentés de se taire, et de me dire de ne plus m'intéresser à ce sujet.

Bref, si quelqu'un a entendu parler de ça, on pourrait en discuter. Cette histoire commence à me prendre de plus en plus la tête, et j'aimerais bien y mettre un terme. Évidemment, le mur du sous-sol a été reconstruit. L'agent immobilier doit passer dans la journée, je lui demanderai s'il en sait plus sur l'histoire de cette demeure, mes parents n'ayant rien voulu me dire. J'éditerai mon post si j'apprends quelque chose d'intéressant.


Edit : J'ai discuté avec l'agent, un certain monsieur King, un anglais sûrement. Il avait un air très amical et a répondu à mes questions avec plaisir. Il m'a invité à boire un coup pendant que nous discutions, j'ai d'abord hésité parce que ça faisait quelques temps que j'avais arrêté, mais bon, il semblait sympathique, et un petit verre de temps en temps ne peut pas faire de mal !

Malheureusement, il n'a pas pu m'apprendre grand chose à part les banalités habituelles. Il m'a juste assuré que c'était un lieu convivial pour garder les êtres que l'on aime près de soi. Par contre, alors qu'on se quittait, j'ai pu observer un truc assez étrange : il a regardé l'heure sur une sorte de montre à gousset que j'ai entraperçue, sur laquelle était gravé un œil au milieu d'une étoile.




Corrigé par la Waffe.


Last edited by Plusking on Mon 4 Jan 2016 - 06:11; edited 4 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 12:18    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,613
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 13:13    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

Cohérence de l'histoire : Hm, oui, c'est cohérent.


Cohérence des actions des personnages : Ok.


Moyen de transmission : Un journal, ça pose pas de problèmes.


Sentiments éveillés : Aucuns.


Lisibilité : Bonne.


Style : J'aime bien, mais l'enfant s'exprime d'une façon beaucoup trop enfantine pour qu'on y croit.


Intérêt : Le cadavre retrouvé derrière le mur, ça fait pas mal penser au Chat Noir ! Sinon, c'est bien écrit, bien raconté, mais un peu plat. Je penche vers le contre.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Back to top
Aridow
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Mar 2015
Posts: 2,116
Localisation: Mitakihara
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 16:49    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : LOL
- Cohérence des actions du ou des personnages : LOL
- Sentiment éveillé chez le lecteur : Aucun.
- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Un message sur un forum... sans titre.
- Style d'écriture : LOL
- Lisibilité du texte : Quelques fautes.
- Intérêt de l'histoire : C'est pas extraordinaire mais potable. LOL.

Pour.
________________

Signatures et avatar par Koto Inari/Inu Curry/ARiKEM

Back to top
Visit poster’s website
Chucky
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 15 Apr 2013
Posts: 2,843
Localisation: Dehors, et toi ? :)
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 20:13    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

 Cohérence de l'histoire : Ça me semble correct.


 Cohérence des actions : Le type qui trouve le journal s'en bat complètement les couilles (Pitié vire ce "LOL" à la fin du texte). 


 Sentiment éveillé : Pas grand chose, j'ai failli décrocher vers la fin. Ça m'a fait pensé à la BD "Les cigares du Pharahon" (pour ceux qui savent pas, c'est une histoire de Tintin tav). Le truc avec le symbole et tout ça m'a rappelé cette histoire là. C'est loin d'être un mauvais point, d'ailleurs. 


 Vraisemblance du moyen de transmission : Un journal, aucun problème.


 Style : Bon, bien qu'un poil littéraire de temps en temps mais bon le gars est écrivain donc ok, ça passe. 
 
 Lisibilité : R.A.S


 Intérêt : L'idée est originale, ça me plait. Cependant, je trouve que le texte est beaucoup trop vide. On a certes des éléments utiles mais on est aussi un peu "noyés" d'informations plus ou moins utiles. 


 Je mets donc un contre mais c'est très facilement rattrapable si tu modifies deux trois petits trucs.
Back to top
Plusking
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 22 Oct 2015
Posts: 122
Localisation: Montréal
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 20:57    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

Merci de vos avis avant tout !
Ouais après une nuit de sommeil et une petite relecture je vois que le LOL était "légèrement" en trop je vais donc virer ça. Après, pour le côté détaché du gars qui trouve le journal, c'est pas faux, je me suis dit sur le moment qu'en cette ère de désinformation, trouver un journal avec autant d'évènements étranges aide pas à croire à ça, mais je vais voir comment mieux tourner ça.
Mais du coup, la prochaine étape pour moi est de "remplir" un peu l'histoire ? Des évènements, des trucs comme ça ? J'vais y réfléchir en tout cas.

Et j'apprécie la comparaison avec le Chat Noir (que j'aime beaucoup) et Tintin Love
Back to top
Miko
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 25 Aug 2014
Posts: 256
Féminin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Mon 7 Dec 2015 - 22:25    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

-Cohérence : Je pense que ça va


-Sentiments éveillés : rien


-moyen de transmission : ok


-style : C'est assez littéraire, et en plus en gros pavés, j'ai décroché du texte assez vite. En plus j'ai l'impression que tu donnes plein d'éléments sans vraiment faire de liens entre eux (par exemple pourquoi l'Égyptien voulait rencontrer l'auteur et le rendre fou, pourquoi il va casser son mur (il espère trouver quoi, sérieusement...?)


-Lisibilité : Pas assez aéré, ça devient vite ennuyeux


-Intérêt : Ça pourrait donner un truc correct, mais là il y a trop d'éléments sans réponses (c'est un peu facile de mettre des trucs auxquels tu réponds pas en justifiant que le personnage est drogué), on sait pas ce qui est arrivé à la femme et à l'enfant, ce que fait l'Égyptien dans l'histoire... du coup je suis contre.
________________
Very Happy
Back to top
Plusking
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 22 Oct 2015
Posts: 122
Localisation: Montréal
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

PostPosted: Tue 8 Dec 2015 - 19:41    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

Je comprends que tu n'ai pas trop eu le courage de lire, par contre je n'ai jamais justifié les évènements ou les questions parce qu'il était drogué. Lui le pense, et il faut se mettre dans la peau d'un mec lambda du 19eme siècle. Après, pour l'Egyptien, je voulais simplement sous entendre qui il était par rapport aux nouvelles que Leone lui apporte mais je vais peut être devoir faire ça de manière plus explicite pour ceux qui ne comprennent pas !
Back to top
mathou3
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Oct 2015
Posts: 25
Masculin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Mon 14 Dec 2015 - 17:06    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

 Cohérence de l'histoire : RAS


 Cohérence des actions : alors autant, ça me parait être une histoire cohérente, autan je ne saurais te dire pourquoi, je trouve que le narrateur (celui qui trouve le bouquin) me trouble... Le mec, à aucun moment n'est ébranlé ou même étonné... 


 Sentiment éveillé : Pas grand chose et je t'avoue que je me suis un peu ennuyé... Non pas que ce soit mauvais, mais juste que ce genre de texte est tellement bateau que je ne ressent strictement rien... 


 Vraisemblance du moyen de transmission : basique mais efficace.

 Style : classique de chez classique... Même trop... Mais objectivement, c'est ok.

 Lisibilité : ok




Donc, pour résumer, je suis contre car beaucoup trop classique... Ce n'est pas mauvais mais juste sans saveur tellement ce genre d'histoire à été surexploité. 
________________
Compte partagé par 2 personnes.
Back to top
GollumHitch
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 09 Jun 2014
Posts: 393
Masculin

PostPosted: Tue 15 Dec 2015 - 10:12    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

Coucou.

-cohérence/vraisemblance de l'histoire : Je crois que c'est bon.

-cohérence des actions du ou des personnages : Pas de souci non plus.

-sentiment éveillé chez le lecteur : Pas grand-chose.

-vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Un carnet retranscrit sur Internet. OK.

-style d'écriture : Littéraire, mais correct et justifié.

-lisibilité du texte : Très bonne.

-intérêt de l'histoire : L'histoire est classique et emprunte énormément de clichés, certes. Mais à ce compte-là, pas mal de textes n'auraient pas dû être publiés. Ce n'est pas extraordinaire, mais ça fait ce que ça fait.

Un petit POUR.
Back to top
redkorrigan
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 13 Dec 2015
Posts: 24
Localisation: bzh
Masculin

PostPosted: Thu 17 Dec 2015 - 18:47    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

salut

-cohérence/vraisemblance de l'histoire : C'est cohérent à défaut d'être vraisemblable.

-cohérence des actions du ou des personnages : ça reste cohérent même si je regrette que la folie d'Elias ne soit pas plus mise en avant. Le pseudo "culturist Sauron" m'a bien fait marré même si je ne suis pas certain que ça se traduise par Sauron le culturiste :p

-sentiment éveillé chez le lecteur : Je ne me suis jamais ennuyé mais je ne suis pas certain qu'une personne n'ayant aucun goût pour le romanesque soit emballé par la chose.

-vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Les lignes concernant Charles n'ont aucune cohérence vis à vis du principe du manuscrit retrouvé. Techniquement elles n'ont rien à foutre là mais elles offrent un nouveau point de vue intéressant et appuient la perte de l'être aimé.

-style d'écriture : Il est adapté au texte. C'est littéraire sans être pompeux et l'ambiance est bien posée.

-lisibilité du texte : ras

-intérêt de l'histoire : Je regrette que tu ne te sois pas d'avantage éloigné du modèle lovecraftien; tu écris bien et tes personnages prennent vie de façon naturelle, tu aurais pu trouver une intrigue un peu plus originale en te creusant un peu la tête. Ceci dit ça se lit très bien et ça reste un bon divertissement.

Je suis POUR
Back to top
Alexray
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 27 Mar 2013
Posts: 3,130
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

PostPosted: Sun 20 Dec 2015 - 15:37    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

● Cohérence :
     Pourquoi le type va-t-il casser son mur si soudainement ? Cela dit ça ne nuit pas réellement au fait que le livre peut réellement exister, donc c'est juste un peu idiot.

● Sentiment :
     Ça se passe trop vite, et au final j'ai beau avoir compris le principe, c'est comme si j'avais passé un film d'1h30 en vitesse 10.

● MdT : /!\
     Une photo du livre ancien aurait été un grand plus.

● Style : /!\
     Adapté. Mais pourquoi avoir écrit les phrases du gosse en rouge ? ça ne sert à rien et n'est pas logique en l'état. Le lecteur peut largement comprendre par lui-même que c'est une autre personne qui finit par écrire.

● Lisibilité :
     Assez moche à cause des pavés et des couleurs vives.

● Histoire :
     Moyen.

● Vote :
     Y'a beaucoup de faiblesses mais ça passe. Pour.
________________
"Brooklyn 99 est la meilleure série du monde"
- Brooklyn 99

"Gardien, livre nous ton enigme."
"C'était bien hier soir ?"
"Mais c'est pas une énigme."
"Moi c'est pas une énigme, c'est Jacques André."

"Tout petit déjà en cours de gymnastique le professeur..."
"Oh salut Jacques André tu m'ouvres ?"
Back to top
Plusking
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 22 Oct 2015
Posts: 122
Localisation: Montréal
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

PostPosted: Sun 20 Dec 2015 - 20:37    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

Merci de vos avis, je vois que l'histoire pourrait être mieux amenée, je vais d'abord changer la partie de CulturistSauron puisque j'ai eu quelques remarques à ce propos et essayer d'expliquer pourquoi détruire le mur.
Back to top
Atepomaros
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 May 2014
Posts: 904
Localisation: Temple du Bescherelle
Masculin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

PostPosted: Tue 22 Dec 2015 - 05:26    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : RAS.

- Cohérence des actions du ou des personnages : Culturist Sauron. Je vois bien le seigneur du Mordor dans sa tour avec des posters de Schwarzy en train de se faire les biceps. Sinon rien à signaler. Pour le coup du mur quand il le détruit, je pense qu'il veut voir si effectivement, comme dans son rêve, il y a un couloir derrière. Il veut en quelque sorte s'assurer que tout cela n'était justement qu'un rêve.

- Sentiment éveillé chez le lecteur : J'ai eu l'impression de lire le résumé d'un film genre la Momie, ou les films d'aventures qui se passent à cette époque fin XIXe début XXe. Et l'ambiance est assez bien représentée.

- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : RAS.

- Style d'écriture : Le style de l'époque est respecté, de plus le mec est écrivain, donc on s'attend pas à ce qu'il jure comme un charretier.

- Lisibilité du texte : Les paragraphes sont assez... conséquents. Ça mériterait d'être un peu aéré.

- Intérêt de l'histoire : C'est bien écrit, l'ambiance est bonne, mais j'ai trouvé ça un peu banal. Plat serait peut être plus adapté. En fait, aucun moment ne fait réellement peur, on ressent plus de la pitié devant cet homme qui devient fou, rongé par le chagrin. Du coup il se pourrait très bien que ce soit lui qui ait écrit les phrases de son fils sans même s'en souvenir. Ce serait pas le premier schizophrène drogué qu'on voit passer ici. Il pourrait aussi être victime d'hallucinations dues à l'usage intensif d'opium. Donc niveau folie, c'est bien fait. Niveau épouvante, c'est moins bon.

Bon texte, bien écrit avec un bon développement du personnage, mais un peu plat tout de même. Ce sera donc un CONTRE tant qu'on aura pas d'élément vraiment flippant. Mais un big up pour m'avoir fait sourire en pensant à un Sauron huilé sur un podium.
________________
" Je suis venu, j'ai vu, j'ai vingt culs... Et c'est pas pratique pour monter à cheval. "

Jules César, 52 av. J-C



T'as envie de lire ? Ca tombe bien, voilà mes pastas !

Le Mur Rouge
Comme du Sable sur une Feuille de Papier
Conversations Nocturnes
La Porte Bleue
Nature Morte
Mavrò Diavolo
Je Crois que je vais Rompre
Tundra
Transmission
Tierra de Luz
Taqqiq Qaumat
Impuissance
Back to top
Visit poster’s website
Plusking
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 22 Oct 2015
Posts: 122
Localisation: Montréal
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq

PostPosted: Mon 28 Dec 2015 - 01:10    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

J'ai modifié le début et la toute fin pour impliquer un peu plus le gars du forum dans l'histoire, et j'ai aussi un peu modifié la toute fin du journal pour y sous entendre quelques trucs. (et j'ai viré la couleur rouge <3 )
Je suis toujours preneur de conseils pour rajouter du côté flippant, mais là je dois avouer que je ne sais pas trop comment l'amener.
Back to top
Kowai
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Jul 2015
Posts: 1,232
Localisation: Bruxelles
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent

PostPosted: Fri 1 Jan 2016 - 22:42    Post subject: [C] Les Êtres Aimés Reply with quote

- Cohérence de l'histoire : Aucun souci.

- Cohérence des actions du/des personnage(s) : Qui lui dit que casser le mur va lui permettre de trouver quoi que ce soit ? Ce côté est un peu chaotique.

- Sentiment éveillé chez le lecteur : J'ai bien aimé le texte.

- Vraisemblance du moyen de transmission : OK.

- Style d'écriture : Bon.

- Lisibilité du texte : Parfaite.

- Intérêt de l'histoire : Le texte est accrocheur, j'ai vraiment bien aimé et je trouve qu'il y a du potentiel derrière. Je donne un pour sous réserve de modifications sur le point susmentionné.
________________



[flash width=400 height=326 loop=true flashvars= allowScriptAccess=never allowScriptAccess=never allowScriptAccess=always allowScriptAccess=never allowScriptAccess=never:13dc146c2e]http://cftcs.byethost7.com/cartekiwi.swf[/flash:13dc146c2e]

Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group