Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Ubloo Part 4

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  
Author Message
inShane
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Jul 2016
Posts: 16
Localisation: Lille
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 13 Aug 2016 - 11:27    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

Bonjour à tous !
A mes heures perdues, j'aimerais traduire Ubloo part 4, cependant, étant donné le peu de succès que rencontre la partie 3 pour le moment (et le "long" travail tout de même que Mhyn, moi et la Waffe avons du accomplir il y a peu de temps), elle prendra (peut-être) un peu plus de temps.
EDIT: Avec l'aide de Mhyn je suis déjà plus motivé !

Avancement: Traduction en cours
Dernière mise à jour: 22/08 - 19:58

Traducteurs: Mhyn et inShane (50/50)
Correcteurs: Waffe ?
Lien original: http://www.creepypasta.com/ubloo-part-four/
Méthode de traduction: Fenêtres coupées en 3 : 1 page Word / 1 Page Creepy originale / 1 Page Linguee/Reverso...
Ce qui est en gras représente ce que j'ai du mal à traduire (plus simple, propre et lisible que la pt.3).
Si certaines phrase paraissent moche, peu poétique, c'est parce que je mets le mot avec sa traduction "exact", par peur de changer le contexte. Seulement parfois, je trouve qu'il est vraiment nécessaire de le remplacer pour donner un meilleur sens à la phrase. Pour l'instant je laisse, comme ça, à vous de juger.

Bonne lecture !


J’ai fait les cent pas autour de mon hôtel, remuant mon verre de gin, perdu dans mes pensées. Le lendemain, j’avais un rendez-vous avec la banque de Louisiane pour visiter la vielle école que Robert Jennings convoitait tant. Lorsque je leur ai annoncé que j’étais intéressé par les lieux, ils étaient surpris, et lorsque j’ai appris qu’il n’y avait rien de spécial ici, je me suis retrouvé surpris également. La maison, outre le fait qu’elle soit délabré et qu’elle ait besoin de réparation, était magnifique. La femme à qui j’ai parlé au téléphone m’a informé que l’école était devenu une sorte de lieu soit disant hanté selon les habitants de la ville. Elle fut fermée par manque de budget, et que de nombreux étudiants ainsi que leurs familles se retrouvèrent complètement exaspéré par la décision du gouvernement de les expulser ailleurs, au lieu de trouver des fonds supplémentaires. Après cela, elle entra en vente, mais je suppose que personne ne s’est senti prêt à prendre quelque chose qui avait fait tant de bien à ces enfants. Quelques mauvaises tempêtes et une absence de maintenance que le lieu devint une attraction paranormale, bien qu’aucune activité n’y fut jamais recensée.

J’ai pris une longue gorgée de gin et l’ai englouti. Je ne pouvais pas croire à quel point j’étais devenu accro à cette merde. Bien que je n’étais pas un grand buveur auparavant, j’avais toujours le goût pour du whisky. Maintenant, c’est tout ce que je peux boire.

La chambre d’hôtel dans laquelle je logeais était sombre et moisie. Mon compte bancaire commençait à être vide, maintenant que je ne vivais sans aucun revenu depuis plus de deux mois, je ne pouvais pas dépenser comme ça sans compter. Je pensais écrire quelques prescriptions puis les revendre, mais j’étais incapable de me forcer à le faire. Alors que j’aurais bien besoin d’argent, j’ai refusé de tourner le dos à ce que à ce que j’étais avant. Qui sait ? Peut-être que cette école m’offrira de nouvelles informations que je pourrais peut-être utiliser pour tuer Ubloo. Tuer Ubloo ? J’ai secoué ma tête. C’est une putain de malédiction vaudou, comment t’es censé tuer un truc comme ça ?

J’ai posé mes mains contre mon armoire et me suis penché vers mon verre de gin, regardant les glaçons couler et s’écraser sur les côtés.

« Docteur. »

Ça venait de derrière moi. Je me suis retourné si vite que j’en ai failli tombé, et que mes yeux durent s’ajuster à ce mouvement très rapide. Avant moi, quelqu’un allait faire son apparition.

C’était Andrew.

On est resté là, se fixant l’un l’autre. Il avait sur lui une chemise et un jean simple. Ses cheveux étaient désordonnés et enchevêtré, et ses si familiers yeux verts ont était remplacés par des boules de pure blanc.

« Docteur, pourquoi êtes-vous là ? » Dit-il encore.

Mes mots restèrent coincés dans ma gorge, mais j’ai finalement réussi à les faire sortir.

« J’essaye de trouver un moyen de m’en sortir, Andrew. J’essaye de le vaincre. J’essaye de vaincre Ubloo. »

Andrew a doucement remué sa tête après ce que je venais de lui dire.

« Vous ne pouvez pas battre Ubloo, Docteur. Vous ne pouvez pas. » Dit-il. « Ubloo est toujours là, toujours en train d’attendre, toujours en train d’observer. »

Nous sommes restés silencieux, mon estomac s’agitant dans la dépression et la nervosité.

« Eh bien, je ne peux qu’essayer Andrew. » Disais-je finalement. « Je dois essayer, parce que je ne peux pas laisser ça arriver à quelqu’un d’autre, je ne peux juste pas. »

Puis tout à coup, je l’ai vu. Il se glissa hors de l’ombre, lentement derrière Andrew, presque avec des mouvements maladroits. Sa peau était lisse et grise, tendue contre son corps. Je voyais tous ses os, chacune de ses contractions musculaires et de ses mouvements comme s’il boitillait sur ses 6 longues jambes. Il était grand d’au moins 1m85 (6 feet ou env.2m), peut-être plus, et ça, c’était en étant recourbé sur ses genoux. Sa grande tête ronde et ses profond yeux noirs me regardèrent fixement. Même s’il n’avait pas de pupilles, je pouvais dire qu’il regardait chacun de mes mouvements, comme s’il m’examinait. Sa longue trompe suspendue depuis sa tête se balançait en avant et en arrière en marchant, comme si elle pendait mollement. Elle s’est stoppée juste derrière Andrew avant qu’il ne commence à parler à nouveau.

« Ça arrivera à quelqu’un d’autre Docteur. » Ses yeux blancs me fixèrent directement. « Il n’y a qu’une seule issue maintenant. »

La trompe d’Ubloo a atteint et pressa l’oreille d’Andrew. Puis j’ai vu sa longue, fine noire langue émergé du nez d’Andrew et de laisser s’échapper un cri strident.

J’ai couvert mes oreilles avec mes mains et de m’effondrer contre l’armoire.

« NON ! ARRÊTE CA ! » Criai-je, mais en vain ?

La peau d’Andrew se mit à desquamer ses os en morceaux humides, s’égouttant comme de la cire de bougie et nous exposant son squelette et ses tissus musculaires. Il continuait de crier tandis que son corps tournait en une soupe s'écoulant jusqu’à ses pieds. J’ai vu sa tête fondre et révéler son os maxillaire (mâchoire), puis j’ai entendu une vibration aiguë et vu sa mâchoire se briser, son os tomber, courbé à un angle, tout en criant d’agonie.

« S’IL TE PLAIT ! JE NE PEUX PAS ! JE NE PEUX VRAIMENT PLUS ! FINIS-EN JE T’EN SUPPLIE ! »

Après ça, Andrew s’est arrêté, sa mâchoire toujours suspendue et ouverte. Il n’était maintenant plus qu’un simple demi-squelette, avec des bouts de chairs et des entrailles coincées entre ses os n’ayant pas fini sur le sol. Il était figé puis, tout à coup, sa tête s’est brisée et tournée pour me regarder. Ses boules blanches roulèrent derrière sa tête, révélant ses horribles yeux vert et clairs. Durant tout ce temps, Ubloo nous observait.

« La fin est le commencement Docteur. »

Puis son squelette se brisa en pièces, et ce qui resta tomba au sol dans le tas de chair et de bile qu’il avait laissé derrière lui. La trompe d’Ubloo tomba et resta suspendu à sa tête, puis je l’ai entendu dire.

« Ubloo. »

Mes jambes étaient emmêlées dans mes draps, comme du bois noué. Je me suis allongé sur un amas de pulls chaud, haleté (essoufflé), observant le sombre plafond, ("as the outline of a cold light fixture came into focus." J'ai vraiment du mal à traduire ça), où une silhouette d’une fixation de lampe apparaissait.

Je suis resté allongé essoufflé pendant un long moment. Une fois que j’avais repris ma respiration, je me suis levé et ai marché jusqu’à mon armoire et ai ouvert un des tiroirs. Dedans étaient posé une bouteille de médicaments, et à côté un revolver.

Bien que je gardais espoir de trouver un moyen de me débarrasser de cette malédiction, une partie de ma raison m’a rappelé qu’il n’y avait vraiment qu’une seule issue possible à toute cette histoire.

J’ai sorti une bouteille pleine d’Adderall et en ai mis 3 dans ma bouche. J’ai attrapé une bouteille de gin presque vide et ai englouti le reste. Je me suis retourné et ai regardé un peu partout dans ma chambre, mais rien. J’ai allumé la lumière et ai regardé ma montre. 4h37 du matin.
Il était temps d’y aller.

Je suis arrivé à la banque peu après 7h. Elle n’allait ouvrir que dans une heure ou plus, donc j’ai pris une de toutes les bouteilles de gin que je gardais dans ma voiture, et en ai versé un peu de son contenu dans mon café. La première gorgée brula ma langue, mais j’en avais juste plus rien à foutre maintenant. Il y a des choses pires qu’une bouche brulée.



Last edited by inShane on Mon 22 Aug 2016 - 18:58; edited 22 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sat 13 Aug 2016 - 11:27    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Mhyn
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 01 Nov 2014
Posts: 1,096
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Sat 13 Aug 2016 - 12:46    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

On change pas une équipe qui gagne, hein ?
________________
►Dicks out for Frenchcore

Back to top
inShane
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Jul 2016
Posts: 16
Localisation: Lille
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 13 Aug 2016 - 16:56    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

C'est vrai ! Au boulot !
On fait moitié moitié comme pour la partie 3 ?
Back to top
Mhyn
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 01 Nov 2014
Posts: 1,096
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

PostPosted: Sat 13 Aug 2016 - 17:55    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

Go en MP pour faire le partage Wink
________________
►Dicks out for Frenchcore

Back to top
RedRaven
Guest

Offline




PostPosted: Mon 6 Feb 2017 - 17:36    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

Je reprends la traduction :


J’ai fait les cent pas autour de mon hôtel, remuant mon verre de gin, perdu dans mes pensées. Le lendemain, j’avais un rendez-vous avec la banque de Louisiane pour visiter la vielle école que Robert Jennings convoitait tant. Lorsque je leur ai annoncé que j’étais intéressé par les lieux, ils étaient surpris, et lorsque j’ai appris qu’il n’y avait rien de spécial ici, je me suis retrouvé surpris également. La maison, outre le fait qu’elle soit délabré et qu’elle ait besoin de réparation, était magnifique. La femme à qui j’ai parlé au téléphone m’a informé que l’école était devenu une sorte de lieu soit disant hanté selon les habitants de la ville. Elle fut fermée par manque de budget, et que de nombreux étudiants ainsi que leurs familles se retrouvèrent complètement exaspéré par la décision du gouvernement de les expulser ailleurs, au lieu de trouver des fonds supplémentaires. Après cela, elle entra en vente, mais je suppose que personne ne s’est senti prêt à prendre quelque chose qui avait fait tant de bien à ces enfants. Quelques mauvaises tempêtes et une absence de maintenance que le lieu devint une attraction paranormale, bien qu’aucune activité n’y fut jamais recensée.

J’ai pris une longue gorgée de gin et l’ai englouti. Je ne pouvais pas croire à quel point j’étais devenu accro à cette merde. Bien que je n’étais pas un grand buveur auparavant, j’avais toujours le goût pour du whisky. Maintenant, c’est tout ce que je peux boire.

La chambre d’hôtel dans laquelle je logeais était sombre et moisie. Mon compte bancaire commençait à être vide, maintenant que je ne vivais sans aucun revenu depuis plus de deux mois, je ne pouvais pas dépenser comme ça sans compter. Je pensais écrire quelques prescriptions puis les revendre, mais j’étais incapable de me forcer à le faire. Alors que j’aurais bien besoin d’argent, j’ai refusé de tourner le dos à ce que à ce que j’étais avant. Qui sait ? Peut-être que cette école m’offrira de nouvelles informations que je pourrais peut-être utiliser pour tuer Ubloo. Tuer Ubloo ? J’ai secoué ma tête. C’est une putain de malédiction vaudou, comment t’es censé tuer un truc comme ça ?

J’ai posé mes mains contre mon armoire et me suis penché vers mon verre de gin, regardant les glaçons couler et s’écraser sur les côtés.

« Docteur. »

Ça venait de derrière moi. Je me suis retourné si vite que j’en ai failli tombé, et que mes yeux durent s’ajuster à ce mouvement très rapide. Avant moi, quelqu’un allait faire son apparition.

C’était Andrew.

On est resté là, se fixant l’un l’autre. Il avait sur lui une chemise et un jean simple. Ses cheveux étaient désordonnés et enchevêtré, et ses si familiers yeux verts ont était remplacés par des boules de pure blanc.

« Docteur, pourquoi êtes-vous là ? » Dit-il encore.

Mes mots restèrent coincés dans ma gorge, mais j’ai finalement réussi à les faire sortir.

« J’essaye de trouver un moyen de m’en sortir, Andrew. J’essaye de le vaincre. J’essaye de vaincre Ubloo. »

Andrew a doucement remué sa tête après ce que je venais de lui dire.

« Vous ne pouvez pas battre Ubloo, Docteur. Vous ne pouvez pas. » Dit-il. « Ubloo est toujours là, toujours en train d’attendre, toujours en train d’observer. »

Nous sommes restés silencieux, mon estomac s’agitant dans la dépression et la nervosité.

« Eh bien, je ne peux qu’essayer Andrew. » Disais-je finalement. « Je dois essayer, parce que je ne peux pas laisser ça arriver à quelqu’un d’autre, je ne peux juste pas. »

Puis tout à coup, je l’ai vu. Il se glissa hors de l’ombre, lentement derrière Andrew, presque avec des mouvements maladroits. Sa peau était lisse et grise, tendue contre son corps. Je voyais tous ses os, chacune de ses contractions musculaires et de ses mouvements comme s’il boitillait sur ses 6 longues jambes. Il était grand d’au moins 1m85 (6 feet ou env.2m), peut-être plus, et ça, c’était en étant recourbé sur ses genoux. Sa grande tête ronde et ses profond yeux noirs me regardèrent fixement. Même s’il n’avait pas de pupilles, je pouvais dire qu’il regardait chacun de mes mouvements, comme s’il m’examinait. Sa longue trompe suspendue depuis sa tête se balançait en avant et en arrière en marchant, comme si elle pendait mollement. Elle s’est stoppée juste derrière Andrew avant qu’il ne commence à parler à nouveau.

« Ça arrivera à quelqu’un d’autre Docteur. » Ses yeux blancs me fixèrent directement. « Il n’y a qu’une seule issue maintenant. »

La trompe d’Ubloo a atteint et pressa l’oreille d’Andrew. Puis j’ai vu sa longue, fine noire langue émergé du nez d’Andrew et de laisser s’échapper un cri strident.

J’ai couvert mes oreilles avec mes mains et de m’effondrer contre l’armoire.

« NON ! ARRÊTE CA ! » Criai-je, mais en vain ?

La peau d’Andrew se mit à desquamer ses os en morceaux humides, s’égouttant comme de la cire de bougie et nous exposant son squelette et ses tissus musculaires. Il continuait de crier tandis que son corps tournait en une soupe s'écoulant jusqu’à ses pieds. J’ai vu sa tête fondre et révéler son os maxillaire (mâchoire), puis j’ai entendu une vibration aiguë et vu sa mâchoire se briser, son os tomber, courbé à un angle, tout en criant d’agonie.

« S’IL TE PLAIT ! JE NE PEUX PAS ! JE NE PEUX VRAIMENT PLUS ! FINIS-EN JE T’EN SUPPLIE ! »

Après ça, Andrew s’est arrêté, sa mâchoire toujours suspendue et ouverte. Il n’était maintenant plus qu’un simple demi-squelette, avec des bouts de chairs et des entrailles coincées entre ses os n’ayant pas fini sur le sol. Il était figé puis, tout à coup, sa tête s’est brisée et tournée pour me regarder. Ses boules blanches roulèrent derrière sa tête, révélant ses horribles yeux vert et clairs. Durant tout ce temps, Ubloo nous observait.

« La fin est le commencement Docteur. »

Puis son squelette se brisa en pièces, et ce qui resta tomba au sol dans le tas de chair et de bile qu’il avait laissé derrière lui. La trompe d’Ubloo tomba et resta suspendu à sa tête, puis je l’ai entendu dire.

« Ubloo. »

Mes jambes étaient emmêlées dans mes draps, comme du bois noué. Je me suis allongé sur un amas de pulls chaud, haleté (essoufflé), observant le sombre plafond, ("as the outline of a cold light fixture came into focus." J'ai vraiment du mal à traduire ça), où une silhouette d’une fixation de lampe apparaissait.

Je suis resté allongé essoufflé pendant un long moment. Une fois que j’avais repris ma respiration, je me suis levé et ai marché jusqu’à mon armoire et ai ouvert un des tiroirs. Dedans étaient posé une bouteille de médicaments, et à côté un revolver.

Bien que je gardais espoir de trouver un moyen de me débarrasser de cette malédiction, une partie de ma raison m’a rappelé qu’il n’y avait vraiment qu’une seule issue possible à toute cette histoire.

J’ai sorti une bouteille pleine d’Adderall et en ai mis 3 dans ma bouche. J’ai attrapé une bouteille de gin presque vide et ai englouti le reste. Je me suis retourné et ai regardé un peu partout dans ma chambre, mais rien. J’ai allumé la lumière et ai regardé ma montre. 4h37 du matin.
Il était temps d’y aller.

Je suis arrivé à la banque peu après 7h. Elle n’allait ouvrir que dans une heure ou plus, donc j’ai pris une de toutes les bouteilles de gin que je gardais dans ma voiture, et en ai versé un peu de son contenu dans mon café. La première gorgée brula ma langue, mais j’en avais juste plus rien à foutre maintenant. Il y a des choses pires qu’une bouche brulée.


Suite :

Je pensais encore à ce qu'Andrew disait, si c'était bien Andrew. Se pouvait-il que ce soit Ubloo qui me parlait ? Ça n'avait pas de sens. S'il pouvait me dire de me réveiller à chaque putain de fois, pourquoi aurait-il créé une vision d'Andrew pour discuter avec moi ? Je pense qu'entendre cette chose parler aurait été bien plus effrayant.

J'ai rencontré la femme qui devait me montrer l'école. Elle s'appelait Linda. C'était une femme dans la force de l'âge, avec des cheveux bruns et des taches de rousseur. Elle avait un sourire éclatant. J'avais pris le temps de soigner mon apparence avant ce rendez-vous. Si j'allais avoir l'air de quelqu'un voulant acheter cette maison et lui soutirer des informations, je devais bien jouer mon rôle. J'avais peigné mes cheveux et taillé ma barbe. J'avais mis mes anciens habits de travail que j'avais repassés la nuit dernière, et je m'étais même mis de l'eau de Cologne. À vrai dire, ça me faisait du bien de bien m'habiller.
Back to top
The Dude
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 02 Nov 2016
Posts: 177
Localisation: Bordeaux
Féminin Lion (24juil-23aoû) 龍 Dragon

PostPosted: Mon 6 Feb 2017 - 18:25    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

Je me permets de faire un retour d'entre les morts : bien que je ne sois plus actif sur le forum, je continue de traduire, et ça fait un bail que je suis sur Ubloo (avec SuperPlatypus irl qui lui s'occupe de la partie 5). En fait j'ai quasiment fini la partie 4, manque plus que la relecture, et de même pour la partie 4.5. Je comptais bientôt les poster. Je te le dit pour t'éviter de perdre ton temps dessus ^^
________________



CHAMPION DU TABBENDER'S CHALLENGE


Back to top
RedRaven
Guest

Offline




PostPosted: Mon 6 Feb 2017 - 18:58    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

Ah bon. Je laisse tomber alors.
Back to top
Clint
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Mar 2014
Posts: 3,326
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

PostPosted: Mon 6 Feb 2017 - 19:01    Post subject: Ubloo Part 4 Reply with quote

Ça fait quasi 1 an quoi...
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group