Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Le cadeau

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Delj
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 23 Jul 2016
Posts: 43
Féminin

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 13:03    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Cher journal, 
 
 je sais que ça fait longtemps que je n’ai pas écrit, mais il faut que je te partage cette histoire. Je suis à un instant de ma vie où j’ai l’impression que tout va changer et j’aurais bien besoin de ton avis – bon, ça sonne un peu stupide comme ça, mais je pense qu’en écrivant les faits, je saurai comment agir.  
 
 
 
            Tu le sais, je n’ai jamais eu beaucoup de chance en amour. À vrai dire, j’étais plutôt du genre à me prendre des râteaux à chaque crush que j’avais au lycée. Le plus drôle, dans cette histoire, c’est qu’ « on » (et par « on », entends ma famille et mes amis) passait son temps à me dire que j’étais mignonne. Oui, mais voilà, c’était pas vraiment ce que pensaient les garçons qui m’intéressaient.  
 
 
 
            En grandissant, j’ai rejoint le groupe des « je me bonifie avec l’âge » et, assumant ma féminité, j’ai commencé à attirer les hommes. Ce n’était jamais des tops models, c’est sûr, mais ils avaient souvent assez de charisme. Il y a eu James, Robin, Benoît et Dimitri. Ça n’a jamais duré très longtemps.  
 
 
 
            Un jour, j’ai fait la connaissance de Mark. Il m’a contactée sur le site Adopte un mec, car il trouvait que je dégageais quelque chose de spécial. On s’est rencontré, on a été boire un verre et, le soir, j’étais encore étonnée qu’un garçon aussi beau s’intéresse à moi. Plus encore, il me faisait rire.  
 
 
 
            À cette période-là, ma vie n’était pas loin d’être parfaite. Tout allait bien : j’étais en pleine forme, je m’étais mise au yoga, je commençais à me faire connaître dans le monde du journalisme et Mark était adorable – pour quelqu’un qui avait connu un tel désert sentimental, j’étais sur un petit nuage.  
 
 
 
            Puis, un jour, j’ai remarqué que quelque chose n’allait pas.  
 
 
 
            Je suis rentrée chez moi et je suis allée prendre une douche. Lorsque j’ai voulu prendre des sous-vêtements pour m’habiller, j’ai remarqué que le tiroir était sans dessous-dessous. J’ai appelé Mark. Il est venu pour la nuit et m’a dit de ne pas m’inquiéter, que j’avais dû chercher quelque chose sans m’en rendre compte ou que j’étais somnambule. Bien sûr, je ne l’ai pas vraiment cru, mais sa présence me rassurait, alors je n’ai rien dit de plus.  
 
 
 
            Environ une semaine plus tard, lorsque je suis rentrée chez moi, j’ai vu que des photos manquaient sur l’étagère de mon salon. C’était des photos de quand j’étais plus jeune. Toutes les photos qui représentaient d’autres personnes étaient là. Un frisson m’a parcouru et j’ai appelé la police. Elle ne m’a pas prise au sérieux et m’a simplement dit de m’assurer de verrouiller les portes. Mark est venu, cette nuit aussi.  
 
 
 
            À partir de ce moment, j’ai commencé à devenir méfiante, voire parano. J’avais l’impression d’être suivie dans la rue. Tu sais… enfin, non, tu ne sais pas, tu n’es qu’un journal. Mais en gros, c’est comme si tu sentais un regard peser sur toi comme un voile lourd. C’est dérangeant et terrifiant à la fois. Une fois, je suis sûre d’avoir vu un mec marcher derrière moi. Il avait un sweat noir avec une capuche alors je n’ai pas vu à quoi il ressemblait, mais il était derrière moi et lorsque j’ai tourné la tête une deuxième fois pour voir s’il était encore là, il avait bizarrement disparu.  
 
 
 
            Cinq jours après l’épisode des photos, alors que je me mettais au lit, agrippant mon oreiller pour le regonfler, j’ai poussé un cri en sentant quelque chose de froid et dur. C’était un doigt humain. J’ai immédiatement appelé la police et, cette fois-ci, ils m’ont prise au sérieux. Ils m’ont annoncé que j’étais sans doute la victime d’un pervers ou d’un psychopathe. J’étais totalement décontenancée. C’est à partir de ce moment-là que j’ai accepté la proposition de Mark : j’ai emménagé chez lui.  
 
 
 
            Il n’y a pas à dire, j’étais bien plus rassurée en ayant quelqu’un avec moi toutes les nuits. Mark rentrait assez tard, car nous travaillions en décalé, mais il était toujours là au plus tard à minuit. J’avais toujours l’impression d’être suivie dans la rue, mais je ne voyais jamais rien, ni personne. Je me disais « allons Marie, c’est dans ta tête tout ça » et j’essayais de ne plus y penser. 
 
 
 
            Une nuit, j’ai été réveillée en sursaut. J’étais seule dans le nuit et, en jetant un coup d’œil au réveil, j’ai vu qu’il n’était que 23 :00. C’est là que je les ai entendus, les grattements et les coups. Ils étaient faibles, semblaient lointains, comme si quelqu’un frappait au rez-de-chaussée.  Je me suis précipitée vers la porte de la chambre, j’ai fermé le verrou, je me suis roulée en boule et j’ai attendu que Mark rentre. Au bout de vingt minutes, les bruits ont cessé mais je n’ai pas bougé.  
 
 
 
            Lorsque Mark est rentré, je lui ai immédiatement raconté ce qu’il était arrivé. Il a vérifié les portes d’entrée et de derrière, à la recherche de marques ou de traces, en vain. Il m’a rassurée et m’a prise dans ses bras jusqu’à ce que je m’endorme.  
 
 
 
            C’est arrivé à nouveau quelques nuits : les coups, toujours plus forts puis faibles avant de s’arrêter totalement. Les raclements sur le parquet qui me donnaient froid dans le dos. Parfois, j’avais comme l’impression d’entendre des cris. J’imaginais un cinglé en train de me hurler de lui ouvrir, un couteau de cuisine à la main. À chaque fois, j’attendais le retour de Mark et j’éclatais en sanglots.  
 
 
 
            Un jour, voyant ma détresse, il m’a proposé d’emménager autre part. Nous avons donc utilisé nos économies pour louer une petite maison en campagne. Il a gardé sa première maison car il a dit qu’il s’agissait d’un héritage familial et qu’il y était trop attaché. J’étais soulagé de partir, même si notre nouveau chez-nous n’était qu’à quelques kilomètres. J’espérais que le pervers qui en avait après moi depuis des mois me laisserait enfin.  
 
 
 
            La vie a continué, tout aussi parfaite qu’avant. Il y avait toujours cette impression d’être constamment observée, - je commençais à m’y habituer, me persuadant que ce n’était que dans ma tête – mais je n’ai plus jamais entendu le moindre cri ou coup à la porte.  
 
 
 
            Un soir, pour fêter nos un an, nous sommes allés dans un restaurant chic, pas loin de la maison de Mark. Alors que nous nous y rendions, un homme m’a salement reluquée et il a demandé à mon compagnon : 
 
 
 
« C’est combien pour se faire la petite pute ? ». 
 
 
 
Je m’attendais à ce que Mark lui cogne un coup de poing – tout au minimum – mais il n’a rien dit. Il m’a souri tendrement et m’a dit : 
 
 
 
« n’écoute pas ces conneries, tu es sublime ».  
 
 
 
J’ai donc laissé passer. Nous avons mangé et, lorsque nous sommes sortis, le gars était toujours là.  
 
 
 
            Il avait l’air un peu bourré et m’a attrapée par le bras en lançant à Mark « allez, partage !».  Il a à peine réagit, lui demandant gentiment de me lâcher. Sans doute étonné, le mec m’a libérée et nous sommes partis. J’étais un peu vexée qu’il ne se batte pas pour moi, pour défendre mon honneur. Puis, j’ai réalisé que c’était stupide. J’étais grande, je n’avais qu’à me défendre toute seule.  
 
 
 
            Nous avons fait un petit tour dans la ville et j’ai réalisé que l’impression d’être observée s’était arrêtée. Lorsque j’étais avec Mark, il n’y avait plus ce sentiment oppressant d’yeux qui m’épient. Sans doute parce que j’étais rassurée avec lui. 
 
 
 
            Nous ne sommes pas rentrés à la maison cette nuit-là, nous avions un peu trop bu pour conduire, alors nous nous sommes rendus à l’ancienne maison. Je me suis rapidement couchée tandis que Mark était resté dans le salon pour regarder un peu la télé.  
 
 
 
            Puis, il m’a réveillée. Je ne sais pas quelle heure il était mais j’étais totalement dans les vapes. Il m’a fait un grand sourire et m’a dit : 
 
 
 
 « Viens ma chérie, il faut que je te montre quelque chose ». 
 
 
 
 Je me suis relevé péniblement et je l’ai suivi, intriguée.  
 
 
 
« Ça fait un moment que je voulais te le montrer, mais je n’ai jamais vraiment su comment te le dire. Viens, suis-moi, j’ai un cadeau pour toi. » 
 
 
 
            Il m’a entraînée jusqu’à la cave. Là, il a fait ouvert la porte d’un placard et a fait coulisser le double-fond. J’étais étonnée qu’il ne m’ait jamais parlé de cet endroit tout le temps où nous habitions là. Je suis rentrée juste derrière lui. C’était une salle toute blanche et carrelée, étonnement propre. Il y avait un canapé, une télé, un frigo et une autre porte.  
 
 
 
            « Regarde ! » m’a-t-il dit. 
 
 
 
            Il a ouvert la porte du frigo et je suis restée bouche-bée. Il était rempli de têtes. Oui, des têtes humaines ! Il a pointé la première sur la rangée. C’était une femme, la trentaine. Ses longs cheveux blonds pendaient par la grille où elle était posée. Elle me disait quelque chose. Étonnement, il n’y avait pas du tout de sang. Mark a alors commencé à m’expliquer : 
 
 
 
            «  Elle, c’était une connasse de caissière qui ne t’a même pas répondu quand tu lui as dit bonjour. Lui, c’était un mec qui t’a sifflé dans la rue. Lui, il t’a fermé la porte au nez dans un magasin. Elle, elle t’a insulté derrière ton dos parce que tu portais une minijupe. » 
 
 
 
            Et il a continué, montrant les têtes une à une. J’ai alors compris que c’était lui qui me suivait depuis le début.  
 
 
 
            « Tu aimes mon cadeau ? » a-t-il demandé en me regardant avec un sourire. 
 
 
 
            Il y avait tellement d’amour dans ses yeux !  
 
 
 
            « Attends » a-t-il rajouté « c’est pas terminé. » 
 
 
 
            Il a ouvert la porte et là, j’ai vu une vraie salle de torture avec plein d’instruments sur les murs et une table de chirurgie au milieu. Quelque chose gigotait sous le drap blanc. Lorsque Mark l’a soulevé, j’ai reconnu le mec qui m’avait insulté et attrapé devant le restaurant. Il était nu et sa bouche était fermée par du gros scotch gris. Ses yeux étaient grands ouverts, pleins de terreur, on aurait dit qu’il me suppliait de le sauver de mon monstrueux petit-ami.  
 
 
 
            Voilà, journal. Je ne sais pas trop quoi faire. Pas pour Mark, hein, c'est sans doute le petit ami le plus attentionné du monde. Qui d'autre protégerait et vengerait ainsi sa petite-amie ? A vrai dire, je trouve ça terriblement romantique. Mais c'est plutôt moi, le problème... Tu sais, j’ai vraiment adoré lui arracher les dents et lui ouvrir le bide pour regarder à quoi ça ressemblait là-dedans. Est-ce que c’est vraiment mal ? Il l’avait bien mérité, il n'avait qu'à pas m'insulter. La "petite pute" l'a bien charcuté.
 


Last edited by Delj on Thu 18 Aug 2016 - 13:56; edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 13:03    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 13:44    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Cohérence de l'histoire/des personnages : A chaque fois que quelque chose se passe, le mec est pas là. Pas une seule fois elle fait le lien ? Mouais. Elle pleure pour quelques bruits "suspects" mais tuer un mec ça la gêne pas, elle a adoré ça ? Là aussi j'trouve que ça colle pas trop. J'ai un peu de mal aussi avec le fait qu'elle trouve ça romantique que le mec agisse ainsi, mais elle le tue ? En soit le concept du couple psychopathe me gêne pas trop, mais là j'trouve ça trop déroutant. Il l'a bien mérité ? Elle parle de protection et de vengeance ? Le soucis est le même, il la protege, donc pourquoi il mérite ça ?...

Moyen de transmission : Journal, même si on ne sais pas trop comment il nous parvient.

Sentiments éveillés : J'ai pas accroché du tout. Rapidement j'me suis douté que le mec était un psychopathe donc il n'y a pas trop de surprise. Le comportement de la fille est trop déroutant pour que je le trouve crédible...

Style/lisibilité : Ok.

Intérêt : L'histoire est pas spécialement mauvaise, mais on se rapproche plus d'une nouvelle que d'une CP. Le manque d'émotions me gêne un peu. Du coup ce sera un contre.
Back to top
Delj
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 23 Jul 2016
Posts: 43
Féminin

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 13:46    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Non, elle tue le mec sur la table, pas son copain...
Back to top
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,622
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 13:55    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Cohérence de l'histoire : J'ai un peu de mal à croire que son copain tue autant de gens sans jamais avoir le moindre problème.

Cohérence des actions des personnages : On est un peu dans le gros cliché du psychopathe qui a l'air très gentil, mais pourquoi pas.

Moyen de transmission : Maladroit. Je trouve pas ça très intéressant de choisir le journal si ce n'est pour en mettre qu'une entrée, ça fait un peu "j'ai pris ça parce qu'il y a souvent ce mdt dans les pastas alors je prends pas de risques."

Sentiments éveillés : J'ai bien aimé lire ce texte mais j'avais compris dès l'instant où on a parlé de Mark comment il était réellement, et c'était tellement prévisible qu'au final j'ai été un peu déçue, même si je ne pensais pas que la fille réagirait comme ça.

Lisibilité et style : Là j'ai rien à reprocher, c'est bien écrit.

Intérêt : Un peu trop prévisible et c'est pas la première fois qu'on voit des histoires comme celle-ci avec le "mec parfait" qui est en fait un psychopathe et la "deuxième chute" n'est pas suffisante à mon goût pour compenser la banalité de la première. Contre.
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 15:38    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Delj wrote:
Non, elle tue le mec sur la table, pas son copain...



Je l'avais pas du tout compris comme ça...La aussi une petite précision aurait été souhaitable je pense.
Back to top
Cham
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 Aug 2016
Posts: 25
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 16:33    Post subject: Le cadeau Reply with quote

-cohérence/vraisemblance de l'histoire : L'idée de base peut être bien, mais je ne trouve pas ça logique, elle aurait entendu parler de disparition, il y aurait eut quelque chose, une enquête.. Autant de personne juste parce qu'ils l'ont regarder de travers dans la rue c'est trop. Et on retrouve un doigt chez elle et elle n'a pas plus de problème que ça et ai libre de partir habiter ailleurs. Dans un cas comme celui ci la personne est auditionnée, explique les circonstances exactes de la trouvaille et ses relations et aussi vérifier qu'elle est clean. Et vu qu'un examen psychologique aurait pu révéler quelques petites choses (vu que à la fin elle torture un mec de sang froid) le reste de l'histoire ne peut pas se dérouler ainsi.

-cohérence des actions du ou des personnages : je trouve que la narratrice manque de personnalité. On a l'impression qu'elle est tout à fait normale ( vouloir être plus défendue par son petit ami, ne montre pas de haine particulière. ) et à la fin "j'ai aimé torturer le mec". Elle aurait pu au moins être choquée en voyant les têtes mais elle n'a l'air qu'un peu surprise. Le mec a la rigueur, c'est très prévisible mais j'aime bien la notion qu'il ne voit pas du tout le mal de ses actes, mais ce n'est pas bien exploité.

-sentiment éveillé chez le lecteur : De la curiosité même si on se doute fortement que c'est le petit ami qui fait tout ça.

-Moyen de transmission: Journal intime (comment il a été retrouvé?)

-lisibilité du texte : c'est fluide.

-intérêt de l'histoire : Trop prévisible et les sentiments du personnage ne sont pas assez démontrés (alors que en général c'est le but d'un journal intime, ce n'est pas juste une histoire racontée mais aussi pour déchargé ce qu'on ressent.), donc ça se lit, ce n'est pas non plus dénué de tout intérêt mais on ne retrouve rien de nouveau qui retient particulièrement l'attention. Contre


Last edited by Cham on Thu 18 Aug 2016 - 17:10; edited 1 time in total
Back to top
Clint
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Mar 2014
Posts: 3,326
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 16:54    Post subject: Le cadeau Reply with quote

C'est pas très important ici mais je te dis juste qu'il faut tous les critères pour voter, ici t'as oublié le moyen de transmission. Si tu le mets pas, ton vote est pas pris en compte
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Back to top
Cham
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 Aug 2016
Posts: 25
Féminin Scorpion (23oct-21nov)

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 17:11    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Clint wrote:

C'est pas très important ici mais je te dis juste qu'il faut tous les critères pour voter, ici t'as oublié le moyen de transmission. Si tu le mets pas, ton vote est pas pris en compte
D'accord, merci de l'info'! Smile
Back to top
Chucky
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 15 Apr 2013
Posts: 2,843
Localisation: Dehors, et toi ? :)
Masculin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 17:29    Post subject: Le cadeau Reply with quote

 Cohérence de l'histoire : C'est un peu étrange que tous les meurtres (le nombre est pas précisé mais y'a l'air d'en avoir pas mal, surtout sur 1 an) ne fassent pas plus de bruit que ça. Tu pourrais éventuellement rajouter la manière dont son copain arrive à ne pas être visé, ça pourrait dissiper les éventuels doutes. 


 Cohérence des actions : Les réactions de la protagonistes sont vraiment étranges. Qu'elle soit inquiète à l'idée que quelqu'un la suive dans la rue je veux bien, mais de là à se mettre véritablement en pls pendant toute une nuit parce qu'elle entend des bruits dans sa maison, je trouve ça limite quand même. Et je comprends pas non plus la réaction qu'elle a quand elle découvre le passe-temps de son copain, même pas elle est choquée, elle trouve même ça mignon et romantique à la fin. L'amour fait faire de drôle de trucs, d'accord mais là non. Et j'arrive pas à comprendre pourquoi son copain lui met ce doigt sous l'oreiller. En plus elle appelle la police, donc ils récupèrent le doigt, ils font des prélèvements dessus et ils remarquent que les empreintes sur le doigt sont les mêmes que sur les précédents cadavres. Et du coup ils peuvent presque identifier le meurtrier. Tu pourrais virer ce passage, je le trouve dispensable en plus d'être incohérent. 


 Sentiment éveillé : L'histoire me fait pas mal penser à Heartless Henry, mais ça doit être une coincidence. Sinon le texte m'a pas plus emballé que ça même si c'est bien écrit.


 Vraisemblance du moyen de transmission : Un journal, correctement introduit dans l'histoire donc ça pose pas de problème. C'est dommage quand même, j'ai l'impression que c'est plus un MdT par défaut qu'autre chose. 


 Style : Plutôt bon, même si je trouve un peu lourd le fait qu'elle s'adresse à son journal souvent.


 Lisibilité : R.A.S


 Intérêt : Le texte est pas très mauvais, tout n'est pas à jeter mais globalement c'est plutôt incohérent et basique le coup du petit copain gentil mais en fait il tue des gens. Contre.
Back to top
Delj
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 23 Jul 2016
Posts: 43
Féminin

PostPosted: Thu 18 Aug 2016 - 17:34    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Bon, je comprends bien tous vos avis. A vrai dire, c'est vrai que c'est la creepy que j'ai eu le plus de mal à mettre sur le site parce que je la trouvais bancale mais... disons que c'est une histoire écrite à deux avec une amie fana de creepy (enfin, j'ai écrit, elle a principalement donné le scénario) du coup je voulais tenter le coup. 
Merci pour vos critiques constructives Smile
Back to top
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 31 Aug 2013
Posts: 4,160
Localisation: Loin, avec le respect
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Thu 25 Aug 2016 - 14:32    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Vu que l'avis général est celui que je partage, je ne vais pas voter, juste commenter un peu ce qui ne va pas. Déjà les histoires à l'eau de rose et les creepypastas, faut vraiment que l'histoire soit bien ficelée pour que l'effet ne foire pas. Ici, plein de détails coincent, donc le mélange des deux accentue les mauvais côtés. Comme dit plus haut, le doigt m'a l'air d'avoir été mis un peu sans raison dans le lit de la femme, c'est pas cohérent. Ensuite, je me demande bien d'où provient ce journal. Et puis sinon les deux gros problèmes déjà évoqués c'est bien le fait que le gars tue sans être jamais inquiété et sans qu'on remarque les disparitions (c'était tellement obvious que ça allait être lui) et surtout la dissonance entre la terreur de la femme la nuit pour des bruits sur son plancher et l'absence totale de surprise à la découverte du frigo. On dirait deux personnes différentes. Et la phrase de fin dite au journal, je la trouve de trop, ça fait vraiment "on est des amoureux psychopathes et je mets un peu de gore parce qu'il y en avait pas trop jusqu'ici". Bref, si tu veux garder ta pasta, il y a pas mal de choses qu'il faudra revoir.

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.




Back to top
Visit poster’s website
Tripoda
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,795
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Thu 25 Aug 2016 - 16:56    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Hé, hé, je peux ajouter quelque chose ?


J'aime pas quand l'auteur met machinalement des prénoms anglo-saxons à ses personnages alors que l'histoire se passe en France (adopteunmec...).


Merci...
________________

Back to top
Visit poster’s website
Clint
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 26 Mar 2014
Posts: 3,326
Localisation: ■■■ ■■ ■■■■ ■■ ■■ ■■■■■■ ■ ■■ ■■■■■ ■■■ ■■■■■■■■■■■■
Masculin

PostPosted: Thu 25 Aug 2016 - 17:01    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Pourquoi t'as supprimé mon message
________________

But they saw something that's real
And they see it when they're on drugs
The only thing is they see it
Not through the light of God, and the way I show you
I show you to see it through the light of God
And the understanding of God
Because when you see the face of God you will die
And there will be nothing left of you
Except the God-man, the God-woman
The heavenly man, the heavenly woman
The heavenly child
There will be terror under this day of night
There will be a song of jubilee waiting for your king
There will be nothing you will be looking for in this world
Except for your God
This is all a dream
A dream in death.

Back to top
Delj
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 23 Jul 2016
Posts: 43
Féminin

PostPosted: Thu 25 Aug 2016 - 17:51    Post subject: Le cadeau Reply with quote

Tripoda, a part James quel autre prénom est anglo saxon ?? Parce que Mark, avec un K, c'est la variante de plusieurs autres pays (neerlandais etc, par exemple) et on peut etre dans une histoire qui se déroule en France et avoir un personnage d'origine étrangère aussi xD
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group