Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Despair

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Médias Creepy -> Creepypastas trouvées sur le net
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Kamus
Directeur du Service Com
Directeur du Service Com

Offline

Joined: 12 Oct 2015
Posts: 1,495
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Wed 15 Nov 2017 - 19:46    Post subject: Despair Reply with quote

Despair


Ce jour là, comme tous les autres jours, je me suis réveillée en retard. J'ai dus me dépêcher
pour arriver à l'heure au collège. Heureusement je suis arrivée avant que la grille ne ferme.
Quand je suis rentrée en classe j'ai remarqué qu'une fille s'était assise à ma place. Elle avait
les cheveux courts et lisses, ils étaient châtain très foncé limite bruns, ses yeux étaient
verts et elle avait le peau blanche. Je ne l'avais jamais vue auparavant, j'en ai donc conclu
qu'elle était nouvelle.
Le prof est entré, tout le monde s'est levé, sauf la nouvelle. Le prof l'a regardé d'un air
interrogateur sans dire un mot. Je lui ai dit en chuchotant qu'il fallait qu'elle se lève. Elle
m'a regardé puis s'est levée sans rien dire. Le prof nous a dit de nous asseoir et a
commencé à faire l'appel. Lorsqu'il est arrivé vers la fin de la liste, il remarqua qu'il y avait
un nom supplémentaire. Il bugga un petit instant en regardant la fille et lui demanda si elle
était nouvelle. Elle lui a répondu que oui, puis le cours commença.
Pendant le reste du cours, tout le monde se questionna sur la nouvelle. Au fur et à mesure
que la journée passait, ma classe et moi même avons tout essayé pour briser la glace et la
mettre à l'aise, mais elle était toujours fermée à la discussion. Tout le monde disait que
c'était peine perdu. Cependant, j'avais toujours l'espoir qu'elle devienne une bonne amie et
qu'elle s'entende avec tout le monde. Tout le monde me disait que mon optimisme me
perdrait, mais je m'en fichais.
La journée était bientôt finie et je ne m'étais même pas présentée à elle. J'ai demandé à
Emma, une de mes meilleures amie de m’aider pour la mettre à l'aise, si ça se trouve elle
est juste super timide. Nous avons donc commencé à la chercher avant que le dernier
cours commence, mais nous n'avons pas réussi à la trouver avant que la cloche ne sonne.
Emma me dit que ce n'était pas dramatique et que nous le ferions demain. J'ai acquiescé et
nous sommes reparties en cours. Durant tout le cours je ne pouvais pas m’empêcher de
regarder Lyz tout en pensant à comment j'allais me présenter.
Ça me tracassait tellement que j'y ai réfléchi durant tout le trajet du retour jusqu'à chez moi
et j'ai même faillit me faire renverser. Il faut vraiment que je fasse plus attention.
Après avoir traversé j'ai eu l'impression qu'on me suivait. À cause de cette impression plus
que perturbante, j'ai commencé à m'imaginer des choses. Et si c'était un psychopathe ou un
pervers qui me suivait ? Je n’osais même pas me retourner tellement j'étais effrayée. J'ai
donc accéléré la cadence pour finalement arriver chez moi. Ma mère me vit rentrer et
fermer la porte comme une furie. Elle me fit sursauter et me demanda si tout allait bien.
Pour éviter de lui faire peur, je lui est répondu que oui. Il faut dire qu'elle m'avait pris de
court. Je pensais qu'elle n'était pas encore rentrée. D'habitude elle rentre assez tard tout
comme mon père. J'étais sur le point de lui demander si il était rentré lui aussi, quand j'ai
vu la porte s'entre ouvrir. Mon sang ne fit qu'un tour. Pendant que la porte était en train de
s'ouvrir mon cerveau fût submergé de question. Qui était sur le point d'entrer chez moi ? Et
si c'était celui qui m'avait suivi tout le long du trajet ? Lorsque la porte s’ouvrit, je pu voir
le visage de celui qui s’apprêtait à rentrer chez moi. Cet homme....c'était mon père. J’eus la
peur de ma vie mais en même temps j’étais soulagée. Une fois rassurée, je suis allée dans
ma chambre. La soirée passa assez vite.


Le lendemain, encore une fois, je dû me dépêcher pour arriver à l'heure au collège. Une
fois en classe je m’assis à côté de mon amie. Le cours commença et Emma me demanda si
j'étais allée me présenter à Lyz. C'est vrai qu'avec ce qui s'est passé hier soir, j'ai
totalement oublié la nouvelle. Une fois le cours fini je suis partie la voir. Je me suis
présentée à elle et bien que je m'attendais à ce qu'elle se présente timidement, elle m'a
froidement répondu qu'elle était ravie de le savoir puis elle est partie.
Je dois avouer qu'elle m'a pris de court. Je ne m'attendais pas à une réponse du genre.
Emma, comme toute bonne amie qui se respecte, ne pu s’empêcher de me charrier. Mais je
n'y prêtais pas vraiment attention, j'étais plutôt en train de me demander si j'avais dis
quelque chose qu'il ne fallait pas ou si elle était pressée. Il faut dire que le journée était
passée assez vite et que les cours étaient finis.
Je suis donc rentrée chez moi. J'avais toujours en tête la façon dont Lyz m'avait répondu,
j'étais un peu tracassée mais je ne voulais pas baisser les bras pour autant. J'ai donc
commencé à chercher comment faire pour engager la conversation, quel sujet pourrait
éventuellement l'intéresser. Mais j'ai eu comme un blocage. Ça va bientôt faire une
semaine qu'elle est arrivée et je ne connais quasiment rien d'elle, que ce soit ses goûts
musicaux, son film préféré ou bien même savoir dans quel collège elle était avant.
J'ai téléphoné à Emma pour savoir si elle pouvait m'aider et bien que désespérée par mon
obsession pour la nouvelle, elle accepta et me mit sur une piste. Elle me parla du drame
qui avait eu lieu il y a de ça trois semaines. Même si je ne voyais pas le rapport,
maintenant qu'elle en parle, c'est vrai qu'il en avait parlé aux infos mais je m'en souvenais
que vaguement.
J'ai donc fait quelques recherches sur internet avec son aide et mon amie finît par retrouver
l'article en question. Il parlait du massacre d'une classe entière, la plupart des corps avaient
étaient démembrés. Certains élèves ont été complètement dévisagés et d'autres ont été
éventrés, ils ont tous été retrouvés dans leur classe à par le corps d'un garçon qui avait
réussi à atteindre la porte de sortie. Malheureusement il a sûrement été rattrapé et a subit le
même sort que ses camarades.
La police n'avait pas réussi à retrouver l'identité du coupable ni même l'arme du crime. Il
n'ont pu se fier qu'aux témoignages des cinq survivants à ce massacre. D’après l'article
c'était un petit groupe qui passait leur temps à sécher les cours. Il faut croire que leur
mauvais comportement leur a sauvé la vie.
En lisant toutes ces horreurs toutes droit sorties d'un film d’épouvante, mon amie et moi
avons eu des sueurs froides mais une pensée me traversa l'esprit. Et si Lyz avait fait parti
de ce collège et qu'elle faisait parti du groupe de rescapés. Ça expliquerait son
comportement froid et distant. Il faut dire que n'importe qui serait traumatisé si il apprenait
que sa classe avait été massacrée, surtout de cette manière. Je fit part de ma théorie à
Emma et me dît que c'était justement pour cette raison qu'elle m'avait parlé de cet article. Il
faut dire qu'ont se connaît depuis toutes petites et qu'ont est toujours sur la même longueur
d'onde. Nous somme restées au téléphone durant le reste de la soirée et avant de raccrocher
pour aller se coucher, elle me dit de ne pas me réveiller en retard. J'avais complètement


oubliée que demain la quasi totalité de mon collège avait des sorties, mais bon notre sortie
était prévue pour 10 heure. Je lui est dit de ne pas s'inquiéter avec une voix blagueuse et
après ce petit fou-rire nous somme parties nous coucher.
Le lendemain, lorsque je vis l'heure à laquelle je m'étais réveillée, j'ai sauté hors de mon
lit. Je me suis levée encore plus tard que d'habitude. J'étais tellement en retard que je n'ai
même pas eu le temps de prendre mon petit déj'. J'ai dû sprinter jusqu'au collège, et
heureusement on m'a ouvert la grille. Je me suis précipitée devant ma salle de cours et j'ai
attendu avant d'entrer, de toute façon la porte était fermée, je n'étais plus à ça près. Pendant
que je reprenais mon souffle, je remarquais qu'un cahier était par terre. Je l'ai ramassé et
remarqua que c'était celui de mon prof. Il avait dû le faire tomber et ceux de ma classe
n'ont pas dû le remarquer. Par curiosité, j'ai jeté un petit coup d’œil dedans et vît qu'il y
avait les photos des élèves de ma classe dont celle de Lyz. Mais quelque chose
m'interpella, normalement sous les photos des élèves il y a leur nom et leur prénom. Mais
pour elle son nom et son prénom avaient été effacés et je n'arrivais qu'à lire « Despair ».
c'était bizarre, je me demandais qui avait pu faire ça mais je me suis vite arrêtée quand j'ai
commencé à sentir une odeur bizarre et à entendre des cris. J'ai l'impression que ça vient
de ma salle de classe.
J'ai ouvert la porte et ce que je vis m’horrifia. Les murs étaient recouverts de sang, par
terre gisait les corps inertes de mes amis ainsi que les membres et les entrailles de certains
d'entre eux. Leurs visages était tellement amochés que je n'arrivais pas à distinguer qui
était qui. À coté de moi se trouvait le corps de Emma, à terre, avec un katana planté dans
sa poitrine, et devant moi, immobile, se trouvait la responsable de se massacre. Elle avait
le dos tourné donc je ne vis pas son visage mais je savais très bien qui c'était. Lyz se tenait
devant moi et elle riait comme si la situation l'amusait. J'étais désespérée, mon corps était
paralysé par la peur et elle, elle continue à rire. Puis elle s'est tournée vers moi, son regard,
il était rempli de folie et son sourire...il n'était pas humain. En voyant son visage, mon sang
ne fit qu'un tour, je saisis le katana qui lui avait servie à tuer mes camarades. J’eus à peine
le temps de me mettre en position offensive qu'elle me fonça dessus. J'étais bientôt à sa
portée, paniquée je ferma mes yeux et je fis un mouvement horizontal avec le katana.
Quelque secondes se sont écoulées avant que je ne rouvre mes yeux pour constater que
j'avais réussi à la décapiter. Je suis restée un petit instant devant son cadavre, puis je repris
mes esprits, jeta le katana par terre et parti vers la sortie la plus proche. J'ai couru un petit
moment, tout en cherchant des personnes qui pouvaient éventuellement m'aider. Mais au
fur et à mesure que j'ouvrais les différentes salles de classe, je vis qu'elles étaient remplies
de cadavre. Il n'avait désormais plus âme qui vive dans le collège. C'était un véritable enfer
et j'avais bon trouver des portes de sortie de secours sur mon trajet, elles étaient toutes
bloquées avec marqué dessus « Pas par là, Despair ». C'était à croire que même morte elle
se moquait de moi. J'étais maintenant arrivée devant la porte du hall de mon école. J'ai
tourné la poignée et constata qu'elle était ouverte.
Le sourire aux lèvres, je repris espoir, j'étais sur le point de sortir de cet enfer, j'allais
revoir mes parents. Alors que ma vision était troublée par des larmes de joie et de
soulagement, j'ouvris la porte et mis un pied dehors. Mais tout d'un coup, une violente


douleur me pris au ventre. Je me suis stoppée net. Quelque chose de froid avait traversé
mon corps. Troublée, j'ai regardé en direction de mon estomac et vis avec effrois qu'une
lame venait de me transpercer. Au même moment, dans mon dos je sentis une présence.
J'ai tournée la tête pour voir qui pouvait se trouver derrière moi. Celle qui venait de me
transpercer avec le katana n'était autre que Lyz ou devrais- je dire Despair. La dernière
chose que je vis, se fut son sourire démesuré et la façon qu'elle avait de me regarder.
Comme si elle se réjouissait de mon désespoir.
Vendredi 13 octobre
un collège a été attaqué. Le bilan s’élève à plus de 45 morts. Une seule survivante a été
retrouvée grièvement blessée. Il s’agirait de Rose Labelie, une élève de 3ème. La police
est en train de l'interroger mais pour le moment nous n'avons aucun indice sur l'identité du
ou des tueurs.
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 15 Nov 2017 - 19:46    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Thu 16 Nov 2017 - 08:24    Post subject: Despair Reply with quote

Cohérence de l'histoire et des personnages : lors du premier cours elle sont a côtés mais ne se parlent pas ? Le coup du "oh je me fais suivre" est cliché... comme tout le reste de l'histoire en faite.

Moyen de transmission : absent.

Sentiments éveillés : j'ai plus eu envie de rire qu'autre chose...

Style/lisibilité : la mise en page est naze mais je suis pas certaine que ça soit la faute de l'auteur. L'ensemble reste assez bien écrit malgré des répétitions et des fautes.

Intérêt : pas de moyen de transmission, une succession de cliché vu, revu et rerevu. Contre.
Back to top
kurome
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 11 Nov 2017
Posts: 8
Localisation: derrière toi
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Thu 23 Nov 2017 - 09:16    Post subject: Despair Reply with quote

l'histoire en elle même est assez bien écrite. il y a cependant quelques poins faibles, le texte ressemble à un témoignage et si jamais c'est le cas il aurait mieux fait de mettre le passage "vendredi 13 octobre "  au début plutôt qu'à la fin.


il y a également des répétitions qui personnellement me perturbe un peu mais la manière dont est écrit l'histoire rattrape ce défaut.


au niveau de l’originalité, je n'irais pas jusqu'à dire que c'est cliché car il y a quand même de bonnes idées comme le fait que la tueuse revienne à la vie après c'être fait décapiter et/ou que le personnage principal la décrive comme n'étant pas humain. 


mais il y à effectivement des moments "cliché" comme lorsqu'elle se fait suivre, même si je pense que c'était voulu et/ou le fait qu'elle persiste à vouloir être amie avec elle même après c'être fait rembarrée. 


et pour finir, il y a certaines incohérences: à la fin on nous dit qu'elle les a tués avec un katana, comment elle a put rentrer sans se faire remarquer par les autres élevés. on nous dit aussi que les issues de secours sont bloqués et qu'il y a des inscriptions ensanglantés, comment a-t-elle fait pour ne pas le remarquer. 


il y a encore quelques points faibles que je n'ai pas dus citer mais j’espère que sa l'aidera à s’améliorer, et merci de ne pas tenir compte des fautes d'orthographe. 
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Thu 23 Nov 2017 - 10:07    Post subject: Despair Reply with quote

Ta critique doit respecter les critères. Tu trouvera toutes les informations ici : http://www.creepypastafromthecrypt.com/t1979-Sondage-de-vos-propositions-de…
Back to top
Mushroom
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 11 Mar 2017
Posts: 585
Localisation: Dan 1 endrwa sombr krkrkrrrrr
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

PostPosted: Thu 23 Nov 2017 - 12:28    Post subject: Despair Reply with quote

Cohérence : Beaucoup trop pour les listées

Sentiments éveillés : Non

Moyen de Transmission : Non plus

Style/Lisibilité : Les sauts de lignes en plein milieu des phrases c'est chiant et le reste c'est des pavés chiants à lire

Intérêt : C'est cliché et plat

Contre
________________
"C'est écrit gris clair sur gris foncé"
-Hugo A.
"Je te jute"
-Moi bourré
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Médias Creepy -> Creepypastas trouvées sur le net All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group