Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Якутия #1: неудавшееся гадание

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 905
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Dim 19 Nov 2017 - 12:52    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Comme je l'avais annoncé il y a un peu plus d'une semaine, j'ai commencé à travailler sur les histoires de Mrakopedia. Elles sont certes inégales, mais beaucoup ont en commun le fait d'avoir un certain charme certainement dû à leur provenance exotique. Certaines légendes sont très "simples" et ont vraiment le goût des petites histoires qu'on se racontait au coin du feu étant jeunes pour se faire peur, même si elles ne reposent pas sur grand-chose. C'est par exemple le cas de la première que je vous propose. Elle fait partie d'un recueil de pas moins de 42 histoires qui ont pour dénominateur central la Yakoutie, vaste région de Sibérie dont le folklore est extrêmement riche. Je les accompagnerai toutes du même texte de départ en italique, car il me semble nécessaire. Trêve de blablas, voici la traduction :




Dans le paysage des creepypastas russes, la Yakoutie constitue tout simplement une sorte d'El Dorado. La quasi-totalité de la république est recouverte d'épais massifs forestiers dont 99% n'ont jamais été foulés par le pied de l'Homme. La Yakoutie est aussi grande que l'Inde, ou que six fois la France. Quand on doit voyager pendant pas moins de six jours en traversant d'interminables forêts pour se rendre d'une zone habitée à une autre, il y a forcément de quoi alimenter les légendes. De manière générale, les histoires de cette région valent le détour, et les creepypastas occupent une place de choix dans le folklore local.
NdT : Certains passages traduits ou rajoutés contiennent quelques explications nécessaires pour des lecteurs européens à la compréhension complète de l'histoire, la culture russe étant en grande partie méconnue. Ne vous étonnez donc pas de détails historiques ou culturels : ils seront utiles au moins pour l'histoire dans laquelle ils figurent, voire même pour d'autres histoires à venir.


Première histoire : Pas de séance de divination ce soir


Cette première histoire est liée à des esprits aquatiques du folklore local : les syoulyoukyounes.


La religion traditionnelle en Yakoutie était le paganisme classique : tous les lieux et les domaines d'activité importants étaient reliés à des esprits qui en étaient responsables. Par ailleurs, après l'intégration de la Yakoutie à la Russie au 17e siècle, la croyance locale s'est en quelque sorte assimilée au christianisme orthodoxe et a subi des changements importants, notamment l'introduction d'éléments de théisme. Néanmoins, les esprits de la nature n'ont pas subi cette assimilation. Certains d'entre eux correspondent aux fameux syoulyoukyounes. On raconte qu'ils demeurent presque tout le temps sous la surface dans différents points d'eaux et n'interagissent absolument pas avec les humains. La croyance traditionnelle yakoute ne les dépeint pas comme des esprits maléfiques. Toutefois, dire que ce sont des esprits bienfaisants serait une erreur. Leur apparence n'est pas mentionnée, mais ils étaient probablement imaginés comme des démons aquatiques : anthropomorphes, mais affublés de traits propres aux poissons. Dites bonjour aux créatures lovecraftiennes de Cauchemar sur Innsmouth.


Venons-en maintenant à la rencontre avec un de ces syoulyoukyounes. Ils ne remontent à la surface qu'une seule fois par an : pendant la période dite des douze jours de Noël, soit du 25 décembre au 5 janvier. Bien évidemment, ils ne sortent que la nuit, et se réunissent dans toutes les maisons et bâtisses abandonnées à distance des villages habités pour jouer aux cartes. Ils parient de l'argent "aquatique" qui ressemble à des pièces d'or. On disait aux personnes particulièrement téméraires de se rendre dans une maison vide durant ces nuits et de se dissimuler sous une table ou autre chose en se recouvrant d'un tissu. Il fallait simplement penser à s'habiller chaudement, car les maisons vides n'étaient bien évidemment pas chauffées, et le froid de janvier en Yakoutie peut parfois atteindre -50°C. Si l'on avait de la chance, la fête des syoulyoukyounes du coin se déroulait bien dans la maison choisie. Lorsque la mise avait bien augmenté, il suffisait de renverser la table en hurlant de toutes ses forces, et les syoulyoukyounes, effrayés, s'enfuyaient. On pouvait ensuite ramasser l'argent qu'ils avaient abandonné. Il fallait toutefois tout dépenser dans les trois jours suivant, car l'or des syoulyoukyounes se changeait ensuite en algues, ce dont il était constitué initialement.


Mais assister au rassemblement de ces créatures ne servait pas uniquement à l'enrichissement matériel. Pendant leurs parties de cartes, les syoulyoukyounes, bien loin de se taire, discutaient avec véhémence de l'avenir et du destin de la nature environnante, de sorte que si l'on ne dérangeait pas leur fête, il était possible, en écoutant bien, de découvrir de précieuses informations sur son futur et celui de ses proches. D'une certaine manière, ils étaient des sortes de voyants locaux, mais il faut bien s'imaginer à quel point il fallait être courageux pour aller se glisser seul dans une maison abandonnée la nuit par -50 pour attendre sans bouger un attroupement de créatures surnaturelles.


Maintenant, venons-en à l'histoire à proprement parler. Elle ne fait, paradoxalement, intervenir aucun syoulyoukyoune, mais il fallait tout de même expliquer ce qu'ils étaient en premier lieu pour que l'histoire ait du sens pour tout le monde.


Donc, c'était en Yakoutie Centrale, au mois de janvier, pendant les douze jours, et un froid implacable régnait. Deux jeunes frères bien robustes avaient décidé d'aller écouter les syoulyoukyounes, et si leur entreprise était couronnée de succès, de leur dérober quelques pièces. Comme les gens étaient méfiants vis-à-vis de l'engouement pour les pratiques divinatoires de Noël "sérieuses" (sauf, bien sûr, les pratiques de jeunes filles comme la lecture de figures dans la cire ou la divination dans les miroirs et les aiguilles [NdT : méthodes divinatoires connues en Russie]), ils n'avaient parlé à personne de leur projet, pas même à leurs parents. Ils avaient choisi pour leur sortie une vieille bicoque abandonnée située dans une clairière, pas très loin de leur village (ce genre de construction est courant en Yakoutie, car les gens vivaient en famille il y a longtemps, chaque famille possédant son habitation dans une clairière à l'écart des autres). Après s'être emmitouflés dans leurs plus chauds vêtements et avoir embarqué deux bouteilles de vodka, les deux frères étaient sortis de leur maison et s'étaient mis en route pour le lieu qu'ils avaient choisi. L'humeur était bonne, rien ne leur faisait peur à deux, ils avaient l'habitude du froid – en somme, tout allait comme sur des roulettes.


Arrivés sur place, ils s'étaient fourrés sous une vieille table branlante, dissimulés, comme il convenait, sous un couvre-lit. Ils étaient restés là pendant un moment à discuter à voix basse de choses et d'autres, en prenant de temps à autre une gorgée de leurs bouteilles. Ils ne pouvaient pas allumer de feu – les syoulyoukyounes auraient pris peur et ne seraient pas venus, il n'y avait donc que la lumière de la lune qui passait à travers la fenêtre. Un petit détail : aux vieilles maisons yakoutes était toujours accolée une étable, séparée uniquement par une porte pour ne pas devoir courir dans le froid et finir congelé. Donc, les deux frères étaient là depuis quelques heures déjà, il était plus de minuit, ni l'un ni l'autre n'avait plus grand-chose à dire et ils commençaient à piquer du nez. Et alors, la porte de l'étable s'est mise à grincer. Les deux frères ont repris de l'ardeur, tous deux ne pensaient qu'à une chose : ça y est, ça commence, les syoulyoukyounes se rassemblent. Mais tout est redevenu silencieux pendant un moment, puis la porte s'est remise à grincer, plus fort cette fois. D'après le son, elle était en train de s'ouvrir lentement. Et de l'étable est monté un son étouffé, semblable au gloussement d'une poule. Le plus jeune frère s'est relevé en hurlant, balançant le couvre-lit, surgissant de sous la table et se ruant vers la sortie. Le plus vieux, évidemment, sur ses talons. Mais, manque de chance, celui-ci a trébuché sur le seuil et s'est étalé de tout son long à côté de l'entrée. Il a commencé à appeler à l'aide, et on aurait dit qu'il s'étouffait. Puis il s'est mis à hurler comme si on le brûlait vivant. Entendant cela, le cadet s'est mis à courir de plus belle, complètement terrorisé. Son frère hurlait toujours alors qu'il atteignait l'extrémité de la clairière, mais il s'est soudain tu. Le plus jeune s'est retourné seulement à l'orée de la forêt, mais la visibilité était déjà devenue mauvaise – seule la vieille bicoque était là, pas le moindre mouvement, pas le moindre bruit autour, et la lumière de la lune ne permettait de distinguer rien d'autre.


Il s'est alors enfuit à toutes jambes et est arrivé environ une heure plus tard à son village, les yeux exorbités, complètement fébrile. Il a immédiatement tout raconté à son père, qui a manqué de se jeter sur lui pour lui flanquer une bonne correction : bon sang, mais comment de pareils crétins peuvent exister, à ne même pas dire où vous allez avant d'y aller ! Il s'avérait qu'il y a fort longtemps, bien avant la Révolution d'Octobre, une famille habitait cette même vieille bicoque, et ses membres s'étaient mis à mourir les uns après les autres sans raison apparente. La raison officielle qui avait été donnée à l'époque était qu'un « esprit maléfique les avait dévoré. » Depuis lors, la clairière était abandonnée, on ne venait même pas y faucher du foin, même si le terrain était très fertile. Bien évidemment, les syoulyoukyounes n'auraient jamais choisi un tel endroit pour leur petite fête, n'étant pas vraiment des démons ; en revanche, un « autre » pouvait totalement s'intéresser aux deux idiots qui s'étaient eux-mêmes invités à l'heure la plus sombre dans cet endroit oublié.


Le père et le jeune frère se sont donc rapidement préparés et installés dans leur UAZ [NdT : marque connue de SUVs et autres véhicules tout terrain], avant de retourner à pleins gaz vers la vieille bâtisse. Ils sont arrivés bien vite, sur le chemin le père a longuement sermonné son fils à propos du fait qu'il avait abandonné son frère dans cet endroit. Lorsqu'ils sont arrivés, tout était à peu près silencieux. La voiture s'est arrêtée, et le jeune frère s'est mis à claquer des dents. Il a catégoriquement refusé de descendre du véhicule, ce qui a forcé le père à se rendre seul dans le lieu maudit. Le frère aîné était étendu dans la neige, à l'endroit exact où il était tombé, le visage vers le bas. Les traces montraient qu'il n'avait pas fait le moindre mouvement après sa chute, il était mort instantanément. Le corps était déjà rigide à cause du froid. Le père a éclaté en sanglot en voyant cela. Il n'y avait plus rien à faire, il ne restait plus qu'à charger le cadavre dans la voiture et à rentrer à la maison. Lorsqu'on lui a retiré ses nombreuses couches de vêtement, on s'est aperçu qu'il avait au dos, sous l'omoplate droite, une ecchymose bien marquée, comme si on l'avait frappé avec une force extraordinaire à travers toutes les couches de vêtements.


Plus tard, le cadet a fini par raconter ce qu'il avait vu avant de détaler. Lorsque la porte de l'étable s'était mise à grincer pour la seconde fois, il avait discrètement soulevé le couvre-lit et, à la lumière de la lune, avait aperçu une immense silhouette humaine, de près de trois mètres, totalement noire.Il n'avait pas pu se contenir et s'était enfui en hurlant...


Source : http://mrakopedia.org/wiki/Якутия 

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.







Dernière édition par Magnosa le Lun 20 Nov 2017 - 00:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Nov 2017 - 12:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Niikoneko
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2017
Messages: 28
Masculin Sagittaire (22nov-21déc)

MessagePosté le: Dim 19 Nov 2017 - 16:05    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Ok pour moi

Moyen de transmission : Témoignage, racontar de village

Sentiments éveillés : De la curiosité

Style/lisibilité : Nickel

Intérêt : Bon, comme j'ai mis dans MdT, ça fait un peu légende de village mais ça donne au texte un certain charme. Pour ma part c'est pour
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 078
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Dim 19 Nov 2017 - 20:06    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages  : ils n'ont pas l'idée de fouiller la maison avant de se cacher ? La scène de fuite me parait un peu bancale/vraiment trop précipitée hormis ça, ça va.

Moyen de transmission  : absent

Sentiments éveillés : de la curiosité

Style/lisibilité  : "troyance" dans le premier paragraphe. C'est fluide à lire autrement.

Intérêt  : Je sais pas. Quelque chose me gêne dans l'histoire sans que je puisse mettre le doigt dessus. Le moyen de transmisson (enfin plutôt son absence) pose de base un problème. On ne raconte pas un temoignage avec ce style là et avec aussi peu d'émotions dans le texte (coucou mon frère est mort mais j'ai un ton neutre et détaché).  Déjà la partie en italique me gêne un peu, je comprends son intérêt mais une CP est rarement présenté avec une introduction de la sorte.  L'histoire en elle-même  ensuite, elle est plutôt sympa mais je reste déçue, on parle beaucoup de la légende des syoulyoukyounes et au final bah on a le droit à une vague histoire d'ombre. (Certe ce point là est assez subjectif.) J'ai également un peu peur que le reste des textes de cette série soit du même style donc ça n'aide pas non plus à me rendre enthousiaste...  Bref, j'hésite pas mal sur mon vote... Avec quelques regrets je vais mettre un contre...
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 905
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 20 Nov 2017 - 00:55    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Je vais juste répondre à Lalya pour le moyen de transmission : comme le dit Niiko, ça prend la forme d'un racontar. C'était vachement plus utilisé il y a quelques années (voir le style du Passager avant ou du Village sur le site), avant d'être complètement supplanté par les formes de témoignage à la première personne (et les nouvelles horrifiques auxquels ils sont à tord amalgamés, mais c'est une autre histoire). C'est sûr que les racontars sont plus utilisés pour les shortpastas, mais la taille du texte est due, je le crains, à la traduction, le style russe permettant parfois des phrases beaucoup plus courtes.

Pour le passage en italique, je crains que de ne rien mettre ne nuise à la compréhension complète. On s'éloigne énormément des rivages connus des Occidentaux. Après pour le reste, je suis d'accord sur le fait que cette première traduction n'est pas époustouflante, j'ai été un peu déçu. Mais en ayant lu d'autres meilleures, je me suis simplement dit que j'allais tout faire dans l'ordre. 

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 078
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Nov 2017 - 08:59    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Hm... je suis toujours un peu dubitative sur le moyen de transmission, en faite comme dit précédemment c'est plus le style un peu neutre qui me gêne mais il est possible que je sois une mauvaise "conteuse" et que le charme du texte n'agisse donc pas sur moi. Je vais m'éloigner un peu de la pasta proposée mais si ce type de moyen de transmission est acceptable il faudra également le garder en tête lors de la sélection des textes pour le Spotlight sur le Necro (et la nuance entre les deux me paraît assez floue).

Concernant le passage en italique, on à l'habitude de ne pas toucher aux textes traduits (coucou les pavés de SAR), mettre l'introduction une première fois si c'est nécessaire pourquoi pas, la mettre pour les QUARANTE-DEUX histoires me paraît plutôt superflue. Le contenu en lui-même me gêne également un peu. Qu'on presetente rapidement la région et le fait que des NdT soit présentes c'est ok. Présenter ça en disant "hey on a plein de textes sur cette régions ça va être cool" (je caricature un peu mais dans les grandes lignes c'est ça) je suis plus partagée, sans compter que le premier texte n'est pas nécessairement époustouflant si les gens n'accroche pas ça risque un peu de les blaser pour le reste de la série.

J'ai conscience de m'éloigner quelque peu de la pasta en elle même et de tomber un peu dans le hors sujet, j'en suis désolée mais vu la longueur de la série je préfère émettre mes réserves/doutes dès le départ et être pourquoi pas agréablement surprise par la suite.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 905
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 20 Nov 2017 - 14:31    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Alors pour la totalité de ce qui n'est pas précédé de NdT, pour le coup c'est une traduction et pas un ajout de ma part. La partie en italique hors NdT se trouve au-dessus de la page contenant les 42 histoires, raison pour laquelle je pensais la mettre comme introduction partout (mais ça se discute). Principalement, aussi, parce que je me vois mal mettre 42 liens en-dessous de chaque pasta.
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 078
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Lun 20 Nov 2017 - 14:42    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

J'avais compris que c'était un ajout de ta part et pas une traduction, my bad.

Créer un tag adapté et expliquer via une petite phrase qu'on peut retrouver une présentation sur le premier texte est sans doute plus jouable et plus simple. (Enfin si c'est possible.)
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mushroom
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2017
Messages: 586
Localisation: Dan 1 endrwa sombr krkrkrrrrr
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 20 Nov 2017 - 23:38    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

Cohérence : C'est bon

Sentiments éveillés : De la curiosité plus de l'angoisse

Moyen de Transmission : Légende urbaine

Style/Lisibilité : C'est bon

Intérêt : Le texte est vraiment accrochant, malgré la longueur, hâte de lire la suite

Pour
________________
"C'est écrit gris clair sur gris foncé"
-Hugo A.
"Je te jute"
-Moi bourré
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 905
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mer 22 Nov 2017 - 21:31    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание Répondre en citant

J'ai aussi pensé au tag, mais j'hésite un peu tout de même, car les tags actuels ont un fonctionnement bien spécifique, et ce tag ne sera plus jamais réutilisé une fois la totalité de la page traduite.
________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:08    Sujet du message: Якутия #1: неудавшееся гадание

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com