Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Petites histoires trouvées en ligne

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Médias Creepy -> Creepypastas trouvées sur le net
Previous topic :: Next topic  
Author Message
ChubbyCrow
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 31 Jul 2012
Posts: 377
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

PostPosted: Thu 15 Feb 2018 - 00:53    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

Bonjour à tous. Ce qui suit sont quelques histoires trouvées sur le net, sur le site "thoughtcatalog.com", et traduites par mes soins. Comme j'ignore à quel point elles peuvent ou non être considérées comme des creepypastas, je les poste ici. Sentez-vous libres ensuite de les suggérer ou pas ! D'autres suivront, je ne ferai pas de nouveau post et les mettrai à la suite de celui-ci éventuellement.











Des émotions simples 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
La diseuse de bonne aventure ne se trompait jamais. Si vous en aviez l’argent et le cran, elle pouvait vous montrer les derniers instants avant votre mort. J’ai connu des gens qui sont allés la voir et ont raconté ce qu’ils avaient vu. J’ai pu voir ses prédictions se réaliser dans de nombreux cas.   Je n’ai pas hésité longtemps avant de lui rendre visite moi-même. Je suis d’une nature curieuse. La vision que j’ai eue a été stupéfiante. En regardant dans sa boule de cristal, j’ai pu sentir le monde autour de moi se dissiper et je me suis vu en train de marcher sur le chemin qui se trouve derrière ma maison, dans l’obscurité. Les criquets chantaient dans l’ombre. L’air froid m’irritait le nez. Puis, les ténèbres. Je n’ai pas vu comment j’étais mort. La voyante m’a dit qu’on ne voyait pas toujours notre mort mais parfois seulement les moments qui la précèdent. Elle a ajouté que la boule de cristal ne nous montrait que ce que l’on avait besoin de voir.                   Cette vision a changé ma vie. C’est facile de prendre des risques quand on sait qu’ils ne sont pas réels. Ce chemin sur lequel je suis censé mourir ? Ce n’est pas le seul qui me permet de rentrer chez moi. Tout ce que j’avais à faire était de l’éviter et je n’aurais plus à m’inquiéter de rien. Je pouvais faire du saut à l’élastique ou en parachute, ou nager avec les requins sans me soucier des conséquences. J’avais un corps en parfaite santé dans ma vision, c’est pourquoi je savais que rien de grave ne pouvait m’arriver. Toutes ces émotions étaient formidables. Mais évidemment, les frissons cessent d’être des frissons lorsque le danger n’en fait plus partie.                   Ne vous méprenez pas. J’apprécie toujours les sports extrêmes et les aventures dangereuses. Le mois dernier, j’ai couru au milieu de taureaux. C’était une explosion de joie. Mais récemment, j’ai commencé à expérimenter un autre type d’excitation. Une fois par mois, après le coucher du Soleil, je mets mon manteau et fais une promenade le long du chemin. Oui, ce même chemin.
 
                Tandis que je marche sur ce chemin, entendant les criquets chanter, ressentant le vent froid souffler dans mes cheveux, je sens que je subis une transformation. Les convictions solides, l’absence de peur que j’ai face aux falaises, aux requins et aux taureaux qui chargent commencent à fondre et s’écrouler progressivement à chacun de mes pas. A mesure que je m’approche du point auquel la vision que j’ai eue chez la voyante devient noire, je sens mon cœur se serrer. Mes cheveux se hérissent sur ma nuque. Le bruit des criquets cède place au  vrombissement du sang alors que mon cœur bat frénétiquement. Je tremble et ferme les yeux, attendant, me demandant si le moment est venu. Je continue de marcher en m’attendant à ressentir la piqûre froide d’une lame de couteau ou des crocs d’une créature inconnue. La peur envahit mon esprit, et lorsque je ne peux plus la supporter, je rouvre les yeux sans savoir si je vais voir le bout de ma rue ou le visage grimaçant de la Mort.
 
                Et dans ce moment glorieux, je me sens véritablement en vie.











J’ai quitté la maison en vitesse pour aller chercher mon fils à l’école… 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
                La circulation était fluide ce jour-là, il n’y avait rien pour me ralentir sinon quelques feux rouges. C’est en attendant à l’un d’eux que j’ai remarqué cette femme. Je n’ai aucune idée de combien de temps elle est restée là à me regarder, mais une fois que je l’ai vue, je n’ai pas pu en détourner le regard. Elle souriait comme si elle était folle et me faisait des signes d’une main, son autre main caressant les cheveux d’un petit garçon. L’enfant, certainement son fils, portait des vêtements amples et marrons et un masque de chèvre noir. C’était un costume très bizarre, me suis-je dit, et d’ailleurs, qui porte un costume après Halloween ? 
                Il agitait sa main lui aussi en me regardant à travers ce masque perturbant, mais son geste paraissait forcé et gêné. Les yeux de la femme pouvaient voir en moi et je pouvais presque ressentir physiquement son regard fixé sur moi. Elle ne clignait pas des yeux. Je me suis senti nu et extrêmement troublé. Puis les yeux de l’enfant… Mon Dieu, ses yeux étaient implorants, ils me suppliaient de l’aider. La femme a commencé à montrer des signes d’impatience en agitant sa main plus vivement à chaque seconde.
 
                Pour une raison que je ne parvenais pas à comprendre, j’étais terrifié.
 
                Je devais partir d’ici au plus vite. Dès que le feu est passé au vert après ce qui m’a semblé une éternité, j’ai démarré. Je n’ai pas osé regarder derrière moi.
 
                Je croyais que rien ne pouvait être plus effrayant que cette sensation très dérangeante que j’avais éprouvée sous le regard de cette femme et de son fils. Mais je suis arrivé à l’école et on m’a dit que mon fils n’était pas là. On m’a dit que ma femme était déjà venue le chercher. Mais je suis divorcé. On m’a donné un papier en me disant qu’elle avait demandé à ce qu’il me soit remis. Il n’y a pas de mot pour décrire ce que j’ai ressenti en lisant cette note.
 

                « Ne dites pas que je ne vous ai pas laissé de chance de lui dire au revoir ».











Le portefeuille dans le caniveau 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
  
 
 
 
 
 
                Mes parents m’ont déposé devant l’entrée principale du campus. « Appelle-nous et tiens-nous au courant pour tes partiels ! », a demandé mon père. 
                J’ai souri et répondu que je le ferai. Je les ai enlacés et ai fait un pas sur le trottoir avant de les saluer de la main tandis qu’ils disparaissaient dans la circulation. Ça avait été un bon week-end, mais à présent, il fallait retourner à ma vie d’étudiant.
 
                En me penchant pour ramasser mes affaires, je l’ai vu. Un portefeuille était coincé dans une grille d’égout à mes pieds.
 
                Je l’ai ramassé précautionneusement. Il était noir, avec une fermeture éclair. Un autocollant Hello Kitty ornait le coin inférieur droit, indiquant qu’il appartenait certainement à une fille. Je l’ai ouvert. Mes yeux se sont écarquillés.
 
                Des billets de cent euros.
 
                Il devait y en avoir des dizaines. J’ai immédiatement jeté un regard autour de moi pour m’assurer que personne ne me regardait. Puis je suis retourné aussi rapidement que possible dans la sécurité et l’intimité de ma chambre d’étudiant. Une fois arrivé, j’ai vidé le contenu du portefeuille.
 
                4000 €. Pas de carte d’identité.
 
                Il y avait cependant la photo d’une fille prise avant son entrée à la fac. Elle avait des cheveux châtains longs jusqu’aux épaules et le sourire d’une pom-pom-girl. Elle était jolie, et la seule chose dont je me souviens ensuite est d’avoir oublié l’argent pour rester ainsi, le regard rivé sur la photo. J’ai retrouvé mes esprits lorsque j’ai entendu des bruits de pas à l’extérieur. Mon colocataire devait revenir à tout instant et je ne voulais pas qu’il me voie avec tout cet argent, aussi ai-je vite tout rangé mais ai gardé la photo dans ma main.
 
                J’ai fait mon enquête au sujet de la fille sur la photo. Ça m’a pris un peu de temps mais j’ai appris qu’elle s’appelait Rebecca et que les gens la surnommaient Becky. Une fois que j’ai eu son nom, ce n’était plus qu’une question de temps avant de la retrouver. C’était une étudiante de première année qui travaillait à temps partiel aux STAPS.
 
                Le complexe sportif était en pleine rénovation. En m’approchant, j’aurais juré qu’il avait été frappé par une bombe. A l’intérieur, il ne m’a pas fallu longtemps pour la trouver. Elle était assise dans la loge à l’entrée. Elle ne ressemblait pas du tout à la fille de la photo. Alors que la fille en photo avait les yeux brillants et l’air gai, la fille devant moi semblait renfrognée et blasée.
 
                « Becky ? », ai-je demandé.
 
                Elle a levé les yeux vers moi. Je m’attendais à moitié à la voir sourire mais elle ne l’a pas fait. En fait, à la manière dont elle m’a regardé, j’ai senti que je la dérangeais.
 
                « Ouais ? a-t-elle répondu.
-Euh, j’ai… J’ai quelque chose pour toi ».
 
                J’ai fouillé dans mon sac et en ai sorti mon revolver. Becky n’avait aucune chance de réagir lorsque j’ai tiré deux coups dans sa tête.
 
                Je suis vite sorti de l’entrée du complexe. Sur le chemin du retour vers la cité universitaire, j’ai envoyé un texto depuis mon téléphone jetable.
 

                « Mission accomplie. J’attends la deuxième partie du paiement au même endroit ».


Last edited by ChubbyCrow on Fri 16 Feb 2018 - 23:03; edited 2 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 15 Feb 2018 - 00:53    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Thu 15 Feb 2018 - 07:05    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

Si j'ai été un peu déçue par la première, les deux suivantes sont tout simplement géniale. J'ai hâte d'en lire d'autres et bravo pour le travail de traduction.
Back to top
Dimensio 2.0
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 20 Dec 2014
Posts: 162
Localisation: Over the rainbow
Masculin 龍 Dragon

PostPosted: Thu 15 Feb 2018 - 12:08    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

La première m'a un peu déçu, j'ai trouvé qu'il manquait une chute, même si j'ai trouvé le speech de base, à savoir le fait de connaitre les circonstances de sa mort permet de profiter pleinement de la vie sans peur, absolument génial.
Mais la deuxième est p*tain de génial, j'ai adoré la chute.
La troisième m'a moins marqué, je l'ai trouvé beaucoup plus brouillon.
J'ai hâte de la suite !
________________
C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume.

Oscar Wilde
Back to top
Kamus
Second couteau
Second couteau

Offline

Joined: 12 Oct 2015
Posts: 1,480
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Thu 15 Feb 2018 - 21:31    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

je laisse ici les sources des textes 2 et 3, je les ai avait deja lues :






2 : http://www.reddit.com/r/shortscarystories/comments/4chuep/mamas_little_goat/
3 : http://www.reddit.com/r/shortscarystories/comments/47ivj6/the_wallet_in_the_sewer/
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Back to top
ChubbyCrow
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 31 Jul 2012
Posts: 377
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

PostPosted: Fri 16 Feb 2018 - 01:42    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

Merci pour vos retours. C'est intéressant, j'ai personnellement préféré la première ! Voici une autre fournée.






La silhouette maigre 
  
  
                Un jour, j’étais en train de cuisiner pour ma famille. Le salon et la cuisine consistent en une seule pièce au milieu de laquelle un couloir mène à nos chambres. Tandis que je cuisinais, j’ai tourné la tête et vu cette « personne » très grande et maigre s’enfuir de notre salon à travers le couloir. Mon père est un homme de science, un homme rationnel qui ne croit pas au paranormal, mais cette fois… Il a inspecté chaque recoin des chambres pour s’assurer que tout allait bien. C’est cette partie de l’histoire qui me terrifie.



L’univers s’est éteint 
  
  
                Il y a environ trois ans, mon ancien colocataire et moi étions dans le salon en train de regarder un film en plein milieu de la journée lorsque, soudainement, pendant une fraction de seconde, tout est devenu tout noir. Vraiment tout. Ce n’était pas une coupure de courant, la télé est restée allumée et les horloges n’ont pas redémarré. C’était comme si l’univers s’était éteint pendant une demi-seconde. 

                Comme si cette expérience sans précédent n’était pas déjà suffisante en elle-même, mon colocataire m’a regardé juste après que ce soit arrivé et m’a demandé : « Tu as vu ça ? »




Il ne dormait pas 
  
  
                Je vais souvent à Walmart aux premières heures du jour. Une nuit, j’y suis allé autour de deux heures du matin et j’ai vu ce gentleman d’un certain âge endormi sur un des caddies à l’entrée. Quand je suis sorti vingt minutes plus tard, il était toujours là. J’ai trouvé bizarre qu’aucun employé du magasin ne l’ait réveillé mais qu’importe. J’ai appris le lendemain qu’il était mort et avait passé la majeure partie de la journée sous les yeux des passants à l’entrée du magasin avant qu’on s’en aperçoive.




La matrice 
  
  
                Régulièrement, à quelques mois d’intervalle, dans une section où travaillent plus de vingt femmes, nous nous trouvions toutes à être habillées de manière presque similaire les unes aux autres. C’était étrange. Nous étions de tout âge, de toute ethnicité et de tout style vestimentaire, mais il arrivait toujours ce jour où cela se produisait. Un jour, tout le monde est venu au travail en jupe noire et chemisier rouge. Quelques mois plus tard, tout le monde portait un pantalon marron et une chemise couleur crème. Encore quelques mois après, tout le monde avait une jupe grise et un pull noir. Nous ne sommes jamais parvenues à en trouver le déclencheur : un personnage de série qui avait l’air élégant dans cet accoutrement, un visiteur de l’entreprise qui nous avait semblé raffiné ? Rien. Ça m’a toujours troublée. Cette coïncidence récurrente paraissait être l’œuvre d’une influence de groupe ou d’une conscience collective qui agissait sur nous à notre insu.




Cauchemar récurrent 
  
  
                Ma mère se plaignait toujours de faire beaucoup de cauchemars mais n’a jamais parlé de ce en quoi ses rêves consistaient. Un jour que nous étions au supermarché, je lui ai proposé de m’attendre à côté du rayon des fruits et légumes pendant que j’allais en chercher. A mon retour, elle avait une expression bizarre sur le visage. Je lui ai demandé si elle allait bien. Elle a répondu que tout allait, alors nous avons fini nos courses et sommes reparties. 
                Tandis que nous descendions l’escalator, je me suis tournée pour dire quelque chose à ma mère et j’ai presque eu une attaque cardiaque. Derrière elle se tenait un homme en tenue vintage qui avait la main sur l’épaule de ma mère et me regardait d’un air furieux. Elle a vu la surprise sur mon visage et m’a presque crié de dire ce qui me dérangeait. Quand je lui ai dit ce que j’avais vu, elle s’est mise à pleurer et m’a dit :
 

                « Tu viens de décrire l’homme qui essaie de me tuer chaque nuit dans mes cauchemars ».
Back to top
Dimensio 2.0
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 20 Dec 2014
Posts: 162
Localisation: Over the rainbow
Masculin 龍 Dragon

PostPosted: Fri 16 Feb 2018 - 11:56    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

La première est bien, j'en ai déjà lu dans ce style, mais elles me font toujours de l'effet.
La deuxième est simple, mais je dois avouer qu'elle ne m'a pas tant dérangé que ça. L'idée d'éteindre l'univers est absolument génial, mais la réponse du coloc casse la chute je trouve.
La troisième claque. J'adore l'horreur que provoque la responsabilité diffuse dans ce genre de situation, c'est vraiment glaçant.
La quatrième m'a laissé plutôt indifférent. Je comprends bien l'idée de la pasta, mais elle ne m'a pas fait frissonner comme la 3e (je pense que le fait que ces histoires se suivent a biaisé mon jugement.)
La cinquième est complètement génial, j'ai adoré, juste, j'ai adoré. (Même si je crois que tu as oublié un mot : "Elle a répondu que tout allait" bien, je suppose.)

Bon Dieu, c'est trop bien en tout cas ces shortpastas, c'est haletant je trouve *.*
________________
C'est l'incertitude qui nous charme. Tout devient merveilleux dans la brume.

Oscar Wilde
Back to top
Daemoniack
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Online

Joined: 10 Oct 2016
Posts: 493
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

PostPosted: Fri 16 Feb 2018 - 18:37    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

J'aime beaucoup, mais.. Des sources, des sources ! :')
________________
Actuellement en période d'écriture intensive. Tentatives d'améliorer mon niveau, quoi.
Back to top
Tripoda
Ancien
Ancien

Offline

Joined: 21 Jan 2013
Posts: 6,798
Localisation: Kaulomachie
Masculin

PostPosted: Fri 16 Feb 2018 - 21:49    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

Salut Chubby! J'ai lu ta première volée de traductions. Les histoires sont vraiment cool, mais y a deux trucs qui m'ont choqué.

Quote:
Mais je n’ai pas de femme.

Je trouve ça un peu maladroit. Je comprends très bien pourquoi le narrateur doit dire ça aussi simplement (éviter de mettre le lecteur sur des fausses pistes et de le perdre dans des détails inutiles), mais ça sonne faux pour moi. Pourquoi pas "Mais je suis divorcé", simplement ?

Quote:
« Appelle-nous et laisse-nous savoir comment vont tes partiels ! »

"Laisser savoir". On comprend ce que tu veux dire mais c'est un anglicisme, ça ne se dit pas vraiment en français.
________________

Back to top
Visit poster’s website
ChubbyCrow
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 31 Jul 2012
Posts: 377
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

PostPosted: Fri 16 Feb 2018 - 23:02    Post subject: Petites histoires trouvées en ligne Reply with quote

Merci une fois de plus. Je suis encore surpris (avec le sourire) de constater que ma préférée, "La matrice", n'a pas eu le même succès à vos yeux !


Pour les tournures de phrases, je comprends ce que tu -Tripoda- veux dire, elles ne m'ont pas choqué personnellement car j'ai toujours utilisé cette expression, "laisse-moi savoir", mais mon patois peut ne pas être fluide pour tous. Je vais modifier ça dans les histoires.


Concernant les sources, il s'agit toujours de thoughtcatalog.com et de reddit.com, je peux chercher le lien exact si nécessaire.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Médias Creepy -> Creepypastas trouvées sur le net All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group