Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Danse macabre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mysterion
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Aoû 2016
Messages: 4
Féminin

MessagePosté le: Sam 14 Avr 2018 - 11:42    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

La pluie frappait d'une manière assez régulière contre la fenêtre que le vent menaçait d'ouvrir. Mélissa, sans vraiment penser à mal, accordait son violon. Le vent était toujours aussi fort tandis que la fenêtre menaçait toujours de voler en éclats. Sur son lit était posé l'étui de son violon, avec dessus, en évidence, les partitions de la «Danse macabre» de Camille Saint-Saëns. Les pas de son voisin de palier étaient aussi réguliers qu'un métronome donnant le tempo et faisaient trembler les murs du vieil immeuble délabré et presque abandonné dans lequel ils vivaient. Il faisait noir dans la chambre de Mélissa, le plancher grinçait au rythme des pas du voisin. Dehors, les branches des arbres volaient sous l'effet de la tempête et laissaient apparaître une nuit sans lune. La foudre s'abattait sur le toit de l'immeuble et le tonnerre faisait violemment trembler les murs. Mélissa jouait le début du morceau en murmurant : «Minuit sonne. La Mort, sans vraiment penser à mal, accorde son violon. C'est l'appel du réveil pour les morts. Ils dansent au rythme du violon. Pendant un temps, la danse se calme avant de reprendre de plus belle. Mais un corps qu'on n'a jamais enterré était toujours là, étendu contre le mur du cimetière. D'un seul coup d'archet, la Mort tente d'emmener son âme avec elle, mais elle se trompe. Elle se jure que désormais, elle ne se trompera plus de cible. De son archet, elle rappelle les morts à leurs tombes.»
 
    A ce moment précis, la fenêtre qui jusque-là n'avait pas cédé aux pressions de la tempête s'ouvrit et fit s'envoler les partitions hors du pupitre. La violoniste les rattrapa au vol, prit son violon et son pupitre avec elle et se mit à courir aussi vite que possible. Elle entendait quelqu'un la suivre et une voix lui dire : «Reviens ici ! Tu es la prochaine.»
 
    Elle ne l'écoutait pas. A mesure qu'elle s'éloignait de son immeuble, la tempête et l'orage s'intensifiaient. Sa course s'arrêta dans la salle de concert. Après avoir traversé une vitre, Mélissa pénétra dans le hall d’entrée et entra dans la grande salle. Elle installa son pupitre à sa place habituelle, pensant être en sécurité. Elle commença à jouer le moment où de son archet, la Mort appelait les morts à se réveiller. Là, elle vit quelqu'un se rapprocher d'elle. Minuit sonnait lorsque cette personne fut derrière elle.
 
    Le lendemain, Mélissa fut retrouvée morte, empalée à la pointe de son pupitre. Des trous noirs et ensanglantés remplaçaient ses yeux vert émeraude. Son archet était enfoncé dans sa gorge et sur son dos était gravé : «Elle fera cette danse macabre pour toujours.». Sur ses partitions, il était écrit :
«Minuit sonne. La Mort, sans vraiment penser à mal, accorde son violon. C'est l'appel pour toutes les défuntes personnes à se réveiller avec leurs compagnons. La danse bat son plein puis se calme avant de reprendre de plus belle. Les morts dansent au rythme du son de l'archet. Au fond du cimetière, il y a un cadavre qu’on n’a jamais enterré. La Mort tenta de prendre son âme mais se trompe. Quelqu’un qui passait par là sait qu'il est suivi, mais par qui ?
L'archet t’emmène avec lui. Mélissa.
Mélissa fera cette danse macabre pour toujours.»
 
    Meurtre ? Suicide ? Accident ? On ne le saura jamais vraiment.
 
    Mais si un jour, alors que vous êtes dans une salle de concert, vous écoutez et regardez attentivement, tout en étant proche de la scène, vous pourrez voir et/ou entendre Mélissa jouer la Danse Macabre. Elle se dirigera vers vous et vous demandera : «Qui est mon assassin ?»
Ignorez-la ou donnez-lui ce qu'elle veut, car si vous refusez elle vous tuera de la même façon qu'elle l'a été. Plusieurs cas ont été rapportés, et tous sont morts à minuit pile.

________________
Chassez-moi par la porte, je reviens par la fenêtre!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 14 Avr 2018 - 11:42    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aléthor
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2018
Messages: 34
Localisation: Orléans (45)
Masculin

MessagePosté le: Sam 14 Avr 2018 - 17:52    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Les évènements se succèdent sans qu'il n'y ait de logique. C'est trop brusque, trop "et là BAM, et ensuite PAF".
Pleins de points qui me dérangent : Mélissa traverse une vitre ? Elle joue du violon OKLM alors qu'une mystérieuse voix semble la suivre ? D'ailleurs, elle est même pas surprise par cette voix, seulement effrayée ?

Moyen de transmission : Une légende qui pourrait être racontée par le bouche à oreille ?

Sentiments éveillés : Aucun

Style/lisibilité : Pourquoi en gros et en gras ? Paradoxalement, ça rend ton texte encore moins attrayant et lisible. Tes phrases ne sont pas si mal construites cela dit.

Intérêt : Se servir d'une musique/chanson/poésie/etc... pour en faire une légende urbaine, c'est pas bête. Mais là il y a vraiment beaucoup trop de points à revoir et les incohérences sont beaucoup trop grosses.

Je suis contre ... Mais tu peux t'améliorer, j'en doute pas Smile
________________
Quand tu t'endors, le soir, tu es persuadé que personne d'autre n'est dans ta chambre.
Ne t'inquiètes pas ... je suis là pour m'en assurer ...
Revenir en haut
Stéphane G de G
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 22 Déc 2014
Messages: 294
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 15 Avr 2018 - 02:07    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Les évènements sont BIM BAM BOUM, leur déroulement est certes linéaire mais confus, arrive comme un cheveu dans la soupe, donc indigeste.  De plus, j'ai eu du mal à saisir les tenants et les aboutissants de ton histoire, c'est une succession de faits assez plats pour tenter d'être effrayant, sans au préalable avoir installé l'ambiance nécessaire à leur déroulement. Même dans les creepys, il faut raconter l'histoire de quelqu'un. Ici, tu aurais dû axer ton point de vue sur Mélissa, en faire ta victime expiatoire, la source de ta légende urbaine.


Moyen de transmission : Une partie d'un texte trouvée dans un livre ?

Sentiments éveillés : Aucun

Style/lisibilité : Pourquoi en gros et en gras ? Attention au temps de verbe, certaines phrases sont pas mal, d'autres plus bancales et sortent le lecteur de l'histoire.

Intérêt : le thème est correct mais mal exploité, légende urbaine à revoir (aide-toi des nombreuses existantes) 

Contre en l'état, texte à retravailler en s'inspirant d'autres légendes.
________________
Découvrez mes autres creepy sur le blog des chroniques de l'Obscurité : http://chroniques-obscures.blogspot.ca/
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mushroom
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mar 2017
Messages: 586
Localisation: Dan 1 endrwa sombr krkrkrrrrr
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 15 Avr 2018 - 16:29    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

Cohérence : "empalée à la pointe de son pupitre." Depuis quand les pupitres ont une pointe ? Et puis je veux pas dire mais un archet c'est quand même galère pour planter quelqu'un.

Sentiments Éveillés : Rien, à part de la confusion

Moyen de Transmission : Aucun

Style/Lisibilité : Laisse la police de base bordel, la c'est horrible. Il y a aussi 2/3 fautes

Intérêt : L'histoire est pas super super, et on ressent rien, pour moi ça n'a pas d'intérêt

Contre
________________
"C'est écrit gris clair sur gris foncé"
-Hugo A.
"Je te jute"
-Moi bourré
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Calyspo
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2016
Messages: 31
Féminin

MessagePosté le: Dim 15 Avr 2018 - 16:58    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

Bon avant de commencer, j'ai essayé de faire une correction détaillée de ton texte.
La pluie frappait d'une manière assez régulière (d'une manière assez régulière, c'est très lourd comme formulation, il y a moyen de la résumer en un mot qui exprimera mieux ce que tu souhaites transmettre) contre la fenêtre que le vent menaçait d'ouvrir. Mélissa, sans vraiment penser à mal,(bon, je vois bien à la suite de la lecture que tu cherches à faire un effet redondant, mais comme cette phrase intervient avant la chanson, on est juste là à se demander pourquoi diable elle devrait penser à mal) accordait son violon. Le vent était toujours aussi fort tandis que la fenêtre menaçait toujours de voler en éclats (la phrase est lourde, la proposition subordonnée ne la sert pas). Sur son lit était posé l'étui de son violon, avec dessus, en évidence, les partitions de la «Danse macabre» de Camille Saint-Saëns. (le avec dessus entre virgules coupe complètement la phrase, essaye de reformuler pour limiter ce genre d'interruption, ici suivie d'une autre avec "évidence", cela freine dans la lecture et la rend bien moins fluide)Les pas de son voisin de palier étaient aussi réguliers qu'un métronome donnant le tempo et faisaient trembler les murs du vieil immeuble délabré et presque abandonné dans lequel ils vivaient. (là encore la phrase est bien trop longue. Il faut la simplifier en la réorganisant ou en la coupant. Rajouter "donnant le tempo" au métronome ne sert à rien de particulier, on saisit l'idée sans et la phrase est déjà assez chargée. Par exemple : "Les pas aussi réguliers qu'un métronome de  son voisin de palier faisaient trembler les murs de l'immeuble délabré dans lequel ils vivaient." De cette façon on supprime également  le "étaient" du " Les pas de son voisin de palier étaient". Le verbe être fait parti des verbe pauvres. Il s'agit d'une liste de verbes très utilisés en langage courant qui appauvrissent les textes. Faire en fait également partie, mais après à toi de voire comment retravailler pour éliminer ce genre de formulations) Il faisait noir dans la chambre de Mélissa, le plancher grinçait au rythme des pas du voisin.Dehors, les branches des arbres volaient sous l'effet de la tempête et laissaient apparaître une nuit sans lune. (cette phrase est bien) La foudre s'abattait sur le toit de l'immeuble et le tonnerre faisait violemment trembler les murs. (attention au verbe pauvre) Mélissa jouait le début du morceau en murmurant : «Minuit sonne. La Mort, sans vraiment penser à mal, accorde son violon. C'est l'appel du réveil pour les morts. Ils dansent au rythme du violon. Pendant un temps, la danse se calme avant de reprendre de plus belle. Mais un corps qu'on n'a jamais enterré était toujours là (je crois qu'il y a un problème de temps ici), étendu contre le mur du cimetière. D'un seul coup d'archet, la Mort tente d'emmener son âme avec elle, mais elle se trompe. Elle se jure que désormais, elle ne se trompera plus de cible. (le verbe se tromper est répété deux fois, essaye de trouver un synonyme) De son archet, elle rappelle les morts à leurs tombes.»
 
    A ce moment précis, la fenêtre qui jusque-là n'avait pas cédé aux pressions de la tempête s'ouvrit et fit s'envoler les partitions hors du pupitre. La violoniste les rattrapa au vol, prit son violon et son pupitre avec elle et se mit à courir aussi vite que possible. Elle entendait quelqu'un la suivre et une voix lui dire : «Reviens ici ! Tu es la prochaine.» (ici, tu utilises le verbe "entendre". On essaye d'éviter les verbes qui font écho directement aux sens car cela fait sortir le lecteur du texte. On va par exemple préférer "Quelqu'un la poursuivait tout en criant "Reviens Ici ! Tu es la prochaine !")
 
    Elle ne l'écoutait pas. (le passé simple serait peut être plus adapté ici) A mesure qu'elle s'éloignait de son immeuble, la tempête et l'orage s'intensifiaient. Sa course s'arrêta dans la salle de concert. Après avoir traversé une vitre, Mélissa pénétra dans le hall d’entrée et entra dans la grande salle. Elle installa son pupitre à sa place habituelle, pensant être en sécurité. Elle commença à jouer le moment où de son archet, la Mort appelait les morts à se réveiller. Là, elle vit quelqu'un se rapprocher d'elle. (Même chose que pour le verbe entendre. Utilise un verbe plus précis ou, mieux élimine totalement un verbe se rapportant à la vision) Minuit sonnait lorsque cette personne fut derrière elle.
 
    Le lendemain, Mélissa fut retrouvée morte, empalée à la pointe de son pupitre. Des trous noirs et ensanglantés remplaçaient ses yeux vert émeraude. Son archet était enfoncé dans sa gorge et sur son dos était gravé : «Elle fera cette danse macabre pour toujours.». Sur ses partitions, il était écrit : 
«Minuit sonne. La Mort, sans vraiment penser à mal, accorde son violon. C'est l'appel pour toutes les défuntes personnes à se réveiller avec leurs compagnons. La danse bat son plein puis se calme avant de reprendre de plus belle. Les morts dansent au rythme du son de l'archet. Au fond du cimetière, il y a un cadavre qu’on n’a jamais enterré. La Mort tenta (problème de temps) de prendre son âme mais se trompe. Quelqu’un qui passait (problème de temps) par là sait qu'il est suivi, mais par qui ?
L'archet t’emmène avec lui. Mélissa.
Mélissa fera cette danse macabre pour toujours.»
 
    Meurtre ? Suicide ? Accident ? On ne le saura jamais vraiment.
 
    Mais si un jour, alors que vous êtes dans une salle de concert, vous écoutez et regardez attentivement, tout en étant proche de la scène, vous pourrez voir et/ou entendre Mélissa jouer la Danse Macabre.  (la phrase est trop longue, avec surtout trop de virgules qui la déséquilibrent) Elle se dirigera vers vous et vous demandera : «Qui est mon assassin ?»
Ignorez-la ou donnez-lui ce qu'elle veut, car si vous refusez elle vous tuera de la même façon qu'elle l'a été. Plusieurs cas ont été rapportés, et tous sont morts à minuit pile.


Cohérence de l'histoire et des personnages : Comme dit plus haut, l'enchaînement est bien trop rapide. Mélissa ne semble pas vraiment paniquée à l'idée que quelqu'un la poursuive en pleine nuit, et on ne comprend pas trop pourquoi elle se sauve par la fenêtre de base. Ensuite, comment peut-on savoir que ces gens sont morts à minuit pile ? Un légiste ne donnerait qu'une heure approximative. Ah, et si les pas de son voisin suffisent à faire trembler les murs.... Il y a carrément plus inquiétant dans l'immédiat que la faucheuse en personne !

Moyen de transmission : légende urbaine ?

Sentiments éveillés : Pas  grand chose, tu ne te poses pas assez pour susciter des émotions chez ton lecteur.

Style/lisibilité : Il y a encore pas mal de boulot, mais il y a de l'idée. Pour te donner quelques petits conseils (tu en fais bien sur ce que tu veux) :
=> Evite les phrases trop longues, les redondances qui alourdissent le texte (attention, je ne dis pas d'éviter les redondances dans tous les cas, elles permettent parfois d'appuyer le propos)
=> Supprime au maximum les verbes dits pauvres, tels que : être, avoir, faire, aller, mettre, prendre...  Remplace-les par un verbe plus précis ou reformule ta phrase pour les éviter. Elle en sera d'autant plus élégante et percutante. Il y a également des noms, adverbes... pauvres, cherche sur internet pour plus de précisions.
=> Evite également les verbes qui font référence directement à la perception, comme voir, entendre, écouter, sentir, penser, se dire. Même conseil que pour les verbes pauvres. Il font sortir le lecteur de l'histoire alors qu'il doit se sentir dans le personnage. Toi même, dans ta tête, tu ne te dis pas "Je vois un chat traverser la route.", tu te dis "Oh ! Un chat traverse la route." Tu vois la nuance ?

Intérêt : Tout va trop vite, on entre pas dans l'histoire.

Contre
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 032
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Dim 15 Avr 2018 - 20:52    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : il fait noir mais elle accorde son violon ?... Qu'on entende le bruit des pas du voisin d'au-dessus c'est une chose, mais ceux du voisin de palier j'ai un gros doute...La personne qui la suit sort de nulle part, elle s'enfuit même avant d'être suivie... Elle traverse une vitre ? Genre comme ça ?... On l'a suivit, elle est rentrée par effraction dans un bâtiment mais aucune panique, elle appele même pas les flics et préfère jouer. Un suice alors qu'on l'a suivi et que son "fantôme" demande qui l'a tué ?...

Moyen de transmission : pseudo légende urbaine.

Sentiments éveillés : aucun.

Style/lisibilité : c'est à la fois lourd et un peu maladroit. Changer la police et grossir le texte n'est pas utile.

Intérêt : il y a beaucoup trop d'incohérences donc ça sera un contre, navrée.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 1 321
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Dim 15 Avr 2018 - 20:54    Sujet du message: Danse macabre Répondre en citant

rejetée
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:40    Sujet du message: Danse macabre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com