Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

L'autre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
TheUnderd0g
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 30
Féminin

MessagePosté le: Mar 24 Avr 2018 - 14:57    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Extrait d'un journal intime trouvé au domicile d'un homme suicidé par pendaison. 




01/04/17


Cela fait près de trois mois que je ne t'ai pas écris. Trois mois pendant lesquels ma vie a été plus banale que jamais. Et qu'est ce que ça fait du bien, tu te doutes. Ce traitement est vraiment bien, et pas d'effets secondaires pour une fois ! 




03/04/17


Par contre ce matin quelque chose s'est passé. J'étais à la caisse d'une petite épicerie en bas de chez moi, la caissière passait les articles sur le tapis en plaisantant sur la cliente d'avant, une vieille femme aigrie qui ne faisait que râler, c'était très drôle. D'un coup j'ai ressenti un malaise, quelque chose n'allait pas, ça s'est passé très vite mais j'ai vécu la scène au ralenti. Tous les bips des caisses s'étaient tues, pareil pour les gens, la caissière, la musique. J'ai relevé la tête, sachant très bien ce que j'allais trouver en face de moi. 




Et ça n'a pas loupé. Il était là, à la place de la caissière. Enfin c'était toujours son visage et son corps, mais il était en elle, en de petits détails. Ses yeux anormalement écarquillés, creusés par d'énormes cernes, sa bouche étroite aux lèvres trop fines. Je suis resté là à le fixer, sentant mon coeur s'emballer à mesure que son odeur fétide pénétrait mes narines. Je n'osais même pas tourner ma tête vers les autres clients. J'ai fuit, laissant mes courses sur le tapis. J'ai couru, couru, jusqu'à ce que le magasin soit loin derrière. Alors me revoilà à t'écrire, je ne te cache pas que ça ne m'avait pas manqué. Je vais prendre un cachet ou deux et essayer de dormir. 




04/04/17


Bonne nouvelle, c'était une nuit sans rêve. Du moins je ne m'en rappelle pas. Je vais sortir me promener près du parc, j'espère ne pas avoir à t'écrire en rentrant. 




C'est encore arrivé. Je me balladais dans le parc, il faisait bon et il y avait pas mal de monde, j'étais rassuré. Je me suis assis sur un banc, à côté de moi une vieille dame lisait son journal. J'ai du rester dix minutes, à respirer l'herbe fraîchement tondu, à regarder les enfants jouer avec les chiens. Je me sentais bien, et je l'ai entendu. Tu sais sûrement de quoi je parle. Elle marmonait cet air, de sa voix chevrotante, c'était très faible au début. J'ai même cru que mon cerveau me jouait un tour. Puis c'était de plus en plus fort, parsemé de petits rires et de claquements de langue.  




J'étais pétrifié, les ongles plantés dans le bois du banc, le regard fixé droit devant. Je voulais partir, fuir le plus loin possible. Mais le cerveau humain est parfois bizarre, et j'ai voulu voir. Comme s'il y avait une infime chance qu'il s'agisse d'un hasard. Je me suis tourné et me suis trouvé face à lui. Ses grands yeux, sa petite bouche qui me souriait en un horrible rictus. Elle continuait de chantonner cet horrible musique. Et pour la première fois j'ai entendu sa voix. Sa vrai voix, quelque part derrière celle de la vieille dame, j'entendais son écho, grave et plaintif. Je la fixais droit dans les yeux, pétrifié, sentant mes larmes rouler sur mes joues. Elle s'arrêta net, transperçant mon regard de ses deux yeux vitreux. Je voulais partir mais j'étais figé. Elle ne souriait plus, elle se contentait de me regarder, avec une rage que je n'avais encore jamais ressenti. Je m'attendais à ce qu'elle me saute dessus d'une seconde à l'autre mais non. J'ai finalement repris mes esprits et suis parti en courant. 




Je ne sais plus quoi faire, je comprends pas, je prends pourtant mon traitement comme il faut. J'irai voir le psy demain. 




05/04/17


Je reviens de chez le psy. Ça ne s'est pas passé comme prévu tu te doutes. Je suis arrivé vers les 14h et comme c'était une urgence il allait me prendre entre deux patients. J'étais dans la salle d'attente, et je m'attendais à ce qu'il se manifeste à un moment où à un autre. Je regardais chaque patient, les uns après les autres, agitant ma jambe nerveusement. J'ai du passer pour un dingue. Je suis passé vers 14h40 par là. Je lui ai tout raconté comme à toi. Une fois mon histoire terminée, il m'a demandé ma carte vitale. J'ai trouvé ça un peu bizarre, d'habitude c'est en fin de séance mais bon. J'ai fouillé dans mon sac et en relevant la tête je l'ai vu. Il me souriait en hochant sa tête de gauche à droite, collant ses oreilles contre ses épaules. Encore une fois je n'ai rien fait, je le regardais bouger sa tête mécaniquement. A chaque hochement j'entendais un petit craquemement. Je crois que c'est la première fois que j'ai aussi peur. Encore une fois je suis parti en courant, laissant ma carte et la moitié de mes affaires sur place. Il m'a appelé un peu plus tard dans l'aprem pour me le signaler en rajoutant que "la séance avait été très intéressante". J'en peux plus... Je pense sincèrement me foutre en l'air.




09/04/17


Trois jours qu'il me fout la paix. J'ai augmenté mon traitement de moi-même. Deux cachets au lieu d'un seul le soir. Visiblement ça marche, et pas d'effets secondaires à part quelques nausées.  




10/04/17


J'ai eu des rêves agités cette nuit. Je ne m'en rappelle pas vraiment mais je sais qu'il y était. En me réveillant ça sentait vraiment mauvais, comme une odeur de viande pourrie. Impossible de savoir d'où ça venait, comme si ça sentait partout et nul part a la fois. Je pars prendre l'air en laissant tout ouvert pour aérer. 


11/04/17


Je suis plus mal que jamais. Ça faisait cinq jours qu'il ne s'était pas manifesté, je me pensais vraiment guerri. Sauf que ce matin en me levant je l'ai vu. Dans mon miroir, dans mon reflet ! Il était dans mon corps, ses yeux, sa bouche ! Mon reflet me souriait. Ça n'a pas duré longtemps, mais maintenant je ne me sens même plus en sécurité chez moi. 




01/05/17


Je suis désolé, ça fait plusieurs semaines que je ne t'ai pas donné signe de vie. Et je pense ne plus t'en donner beaucoup à l'avenir. Il prend de plus en plus de place, j'ai des absences de plusieurs heures et je sais très bien ce que ça signifie. 


Il aura finalement réussi à prendre ma place, après toutes ces années. 




Je réalise que je ne t'ai jamais parlé de LUI. Ca me fera peut être du bien d'en parler. Quand je suis né, ce qui aurait dû être mon frère jumeau n'était en fait qu'une excroissance de membres atrophiés sur mon corps. On était maintenu au niveau du bassin, se faisant face et partageant le même bas de corps. Il n'était ni mort, ni vraiment vivant, et semblait de pas pouvoir contrôler ce qui lui servait de bras. Il se contentait de me fixer de ses yeux enfoncés et parfois des sons sortaient de sa minuscule bouche quand on était seul. Si au départ je n'y faisais pas attention, ressentant même un peu de sentiment envers lui, j'avais fini par le haïr. Ses yeux plongés dans les miens, aussi vides d'émotion soient-ils, me transperçaient douloureusement. Je sentais sa haine, sa rage, "pourquoi moi". Je ne supportais plus sa vision dès mes 3 ans, hurlant jusqu'à perdre la voix durant plusieurs jours. Ma mère me chantait une comptine pour me rassurer, toujours la même, en me caressant la tête. Et je peux te jurer que son regard était encore plus perçant dans ses moments là.


 


Nous sommes restés comme ça 5 ans... Ma mere, farouche chrétienne, craignait pour son âme. Cette opération était une mise à mort, et dieu ne l'aurait jamais pardonné. "Ton frère est l'oeuvre de dieu!". Putain, c'était surtout l'oeuvre de satan. J'étais descolarisé, ne sortais jamais de la maison, car si elle tenait à ce que cette chose "vive", elle était incapable de l'assumer en public. Un matin je me suis barré, je ne tenais plus, j'étouffais ! C'est un voisin qui m'a récupéré, après que sa femme ait hurlé à la mort en me voyant. Je me suis rendu compte que personne n'avait connaissance de mon existence. Après tout c'est enchainé, les services sociaux ont été mêlé à tout ça, et le juge a statué sur la nécessité de l'opération. J'aurais attendu 5 ans avant de subir la lourde opération qui ferait de moi, MOI. 


Sur la table, le chirurgien m'a installé le masque à gaz anesthésiant, en me demandant de compter jusqu'à 10. Lui n'a eu droit à rien, mais je peux te dire que jusqu'à ce que mes yeux se ferment, les siens étaient toujours bien ouverts... 




Passée l'opération, je suis resté traumatisé 3 mois durant lesquels je ne bougeais plus de ma chambre, refusant de m'alimenter. J'étais heureux d'être enfin seul mais je ressentais une forme de culpabilité, car je savais qu'il "vivait", et qu'il était mort pour moi, à cause de moi. A mes 15 ans, tout ça était loin derrière moi, je n'en parlais à personne et personne ne m'en parlais. Mais après une descente de LSD j'ai commencé à le voir en d'infimes détails chez mes amis, famille. Ça a duré 2 ans jusqu'à ce qu'on me diagnostique schizophrène et qu'on me bourre de cachetons.




Et maintenant tout ça recommence. Je sais, et j'ai toujours su que c'était LUI et non la maladie. Il chercher à reprendre ce que je lui ai volé et il est de plus en plus fort. Je dois l'arrêter... Car je suis le seul à avoir réellement vu ce qu'il y avait au fond de son regard. 
________________


Dernière édition par TheUnderd0g le Mer 2 Mai 2018 - 07:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Avr 2018 - 14:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Litanie
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2017
Messages: 57
Féminin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 1 Mai 2018 - 22:26    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire et des personnages : Mon gros soucis avec l'histoire, c'est cette histoire d'opération. Si on doit séparer des jumeaux siamois, l'opération se fait très tôt, pendant qu'ils sont encore nourrisson, justement pour éviter ce genre de situation. Je crois que c'est aux alentours de 6 mois qu'on opère, mais avant 1 an, ça c'est sûr. Donc c'est pas cohérent qu'ils attendent jusqu'à 5 ans pour les séparer, en tout cas, pas pour les raisons que tu évoques.
Le passage sur les effets secondaires du traitement me chagrine également, ça se saurait si prendre des antipsychotiques ou autres médicaments pouvait permettre de comprendre les langues étrangères. Globalement, je trouve que ce passage là n'est pas forcément nécessaire au texte.


- Sentiment éveillé chez le lecteur : de la curiosité


- Moyen de transmission de l'histoire : journal intime, ça se tient.


- Style d'écriture : Ok


- Lisibilité du texte : Ok, quelques fautes.


- Intérêt de l'histoire : Globalement, j'ai aimé l'histoire, et le passage où il explique qu'il a vécu avec son siamois est vraiment très glauque. Malheureusement, c'est pas cohérent, et ce point me gêne beaucoup. Ce sera contre pour moi en l'état, désolée.
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 076
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mar 1 Mai 2018 - 22:30    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

On a pas déjà voté il y a un moment pour ce texte ?
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tac
Créateur
Créateur

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2017
Messages: 1 338
Localisation: Nantes le sang
Masculin Bélier (21mar-19avr) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 1 Mai 2018 - 23:32    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Lalya a écrit:
On a pas déjà voté il y a un moment pour ce texte ?


Bonne mémoire frère, j'ai fait quelque recherches et : http://www.creepypastafromthecrypt.com/t7443-Marc-5-1-20.htm
________________
I Rule
Tac, 16 ans, 18 creepypastas publiées, 1 commentaire positif de Rabadu, 4 mois de ban d'affilé, 21 ans de tutelle, banni définitivement deux fois, 3 partenaires sexuels, et 2 vidéos de Pourquoi Avoir Peur, enchanté.


À quel moment un individu qui met en cause l’autorité cesse-t-il d’être un fou et devient-il un héros ?
Tac 242, sur le peloton d’exécution
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
TheUnderd0g
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 13 Aoû 2015
Messages: 30
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Mai 2018 - 07:43    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Voilà texte modifié Smile
Oui j'avais posté sur le necro mais il n'y a pas eu de vote mis a part ton commentaire :/ 
Et je trouve qu'il a plus sa place ici vu le mdt au final .
________________
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 076
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mer 2 Mai 2018 - 08:04    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Ca serait bien de faire quelque chose pour l'autre post alors ^^

Cohérence de l'histoire et des personnages : c'est ok pour moi.

Sentiments éveillés : de la curiosité.

Moyen de transmission : un journal trouvé, cependant on ne sait pas vraiment comment ni pourquoi on nous raconte ça.

Style/lisibilité : c'est correct.

Intérêt : le texte n'est pas mauvais mais j'ai l'impression qu'il manque quelque chose, le moyen de transmission est un peu bancale aussi... Du coup ça sera un contre pour l'instant.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Daemoniack
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2016
Messages: 428
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 2 Mai 2018 - 10:05    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Je m'occupe de l'autre sujet, je vais le supprimer.
________________
Actuellement en période d'écriture intensive. Tentatives d'améliorer mon niveau, quoi.
Revenir en haut
Cherry-Draws
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2016
Messages: 847
Localisation: In the box ~~
Féminin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 2 Mai 2018 - 10:54    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Cohérence / vraisemblance de l'histoire : Ça me semble correct, même si j'ai trouve le comportement de la mère dérengeant sur le coup mais cela justifie bien le fait que le narrateur ai été opéré tardivement.

Cohérence des actions des personnages : Ça va.

Moyen de transmission : Un journal intime retrouvé, mais on ne saut pas trop qui nous raconte ça et pourquoi.

Sentiment éveillé : C'est malsain.

Style d'écriture : Correct.

Lisibilité du texte : Peut-être quelques fautes.


Intérêt : J'aime bien cette idée de siamois poursuivant le narrateur, cependant le MDT pourrais être plus détaillé. Mais en tout cas tu as mon POUR.
________________
I am not kind and innocent anymore.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Phyllocladus
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2016
Messages: 44
Localisation: /b/
Masculin

MessagePosté le: Mar 8 Mai 2018 - 18:44    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

Vraisemblance du récit ainsi que des personnages : à mon sens, le récit est, narrativement parlant, fort convenablement construit. Les éléments se succèdent de manière logique. Le récit est donc aisément compréhensible. Cela dit, au sujet des personnages en eux-mêmes, je dirais que la mère du protagoniste me paraît, de par son comportement, tel que l'a dit Cherry Draws, tout à fait atypique, tout à fait étonnante. L'aliénation qu'inflige un parent à son enfant peut certes être conséquente, mais je doute qu'un individu puisse, au terme de cinq années passées enfermé dans sa demeure, recouvrir une vie sociale rapidement. Je ne sais par ailleurs pas si prétendre que la mère du protagoniste était "une farouche chrétienne" visait à décrédibiliser cette communauté religieuse, mais, toute proportion gardée, j'aurais songé à ce que vous fournissiez une explication plus rationnelle quant à l'inertie de la mère. En d'autres termes, on ne peut infliger un tel traitement à son enfant et ce sous aucun prétexte, ce qui explique que la simple décision du juge pour enfants qu'une opération soit effectuée m'apparaît légère - les services sociaux auraient parfaitement pu soustraire à la garde de l'enfant sa mère. Indépendamment des problématiques que j'ai soulevées, aucun détail ne m'a bouleversé plus que cela.

Sentiments éveillés : très sincèrement, un vif intérêt ! J'ai été agréablement surpris à la lecture de ce texte.

Moyen de transmission : journal intime retrouvé dans le domicile de l'auteur, sans doute à l'occasion d'une intervention des secours.

Style et lisibilité : le texte comporte quelque fautes négligeables. Dans son ensemble, malgré quelques erreurs qu'il aurait aisément été possible d'éviter, je le trouve convenable et même tout à fait élégant. Je proposerai une correction du texte dont je donnerai le lien à l'issu d'une édition de ma publication. Attention cela dit à préférablement rédiger l'introduction (Journal intime [...] d'une homme suicidé par pendaison) en italique car étant assimilable à un paratexte.

Intérêt : en conclusion, bien que le schéma selon lequel est construit le récit respecte un plan cohérent, c'est justement sa simplicité qui le rend extrêmement prévisible - mais en contrepartie perfectible également. Un des points forts de ce texte cependant est l'originalité du thème abordé : d'une simple déficience physique, le lecteur parvient à la connaissance d'une réelle défaillance psychique et l'idée du siamois machiavélique, si j'ose dire, est bien traitée. Pensez à améliorez les passages contradictoires précédemment mentionnés et c'est bien volontiers que vous aurez mon pour !
________________
FAG

ENCORE UNE PREUVE DE L'EXISTENCE DU GRAND N***S

FAXUL

POLYMERIC FALCIGHOL DERIVATION

PLEX

LES GENS N'AIMENT PAS LES LONGUES SIGNATURES



- Ce que tu dis n'a aucun sens...
- C'est envisageable.
Revenir en haut
Daemoniack
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 10 Oct 2016
Messages: 428
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 24 Mai 2018 - 11:32    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

D'autres avis ici ? 2 pour, 2 contre pour l'instant
________________
Actuellement en période d'écriture intensive. Tentatives d'améliorer mon niveau, quoi.
Revenir en haut
dr.lama
Ancien
Ancien

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2013
Messages: 1 013
Localisation: noitasilacol
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Mer 30 Mai 2018 - 18:52    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

cohérence : C'est le genre d'opération qui se fait très tôt, il faudrait spécifier pourquoi ce n'est pas le cas ici.

Sentiments Éveillés : J'ai trouvé l'idée du siamois bien exploitée.

Moyen de Transmission : Un journal mais pourquoi/ comment nous parvient-il ?

Style/Lisibilité : Ok

Intérêt : L'histoire est sympa mais personnellement elle ne m'as pas trop touché, j'aurais mis un pour si le mode de transmission avait été plus travaillé mais en l'état ce seras CONTRE
________________



Fingertips have memories mine can't forget the curves of your body
And i'm so hot cause i'm in hell.
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 1 335
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 16:47    Sujet du message: L'autre Répondre en citant

2 pour 3 contre, rejeté
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:16    Sujet du message: L'autre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com