Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Joy

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Textes -> Propositions de textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 799
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Lun 7 Mai 2018 - 12:49    Sujet du message: Joy Répondre en citant

C'est déjà dans la description, mais pour ceux qui l'auraient raté, il s'agit d'un texte reçu sur le mail, par MoonJ.


- J’ai toujours su que tu aimais les lys, purs et innocents comme tes yeux. Je suis passé en prendre chez le fleuriste ce matin, ils te plaisent? Regarde le blanc de leurs feuilles, aussi pâle que ton teint de poupée! Je t’aime tellement... Tu le sais? Ton sourire en dit long, je savais que ça allait te plaire! Mais tu n’es pas très bavarde ces derniers jours… J’ai l’impression d’avoir fait quelque chose de mal. Qu’est-ce que tu as? »
Il relève sa longue mèche blonde pour dégager son visage et caresse sa joue. - Ça ira, je suis là. »

Ethan court depuis des heures, la nuit est tombée depuis longtemps maintenant. L’air est glaciale, il commence à fatiguer, ses jambes deviennent lourdes. Il a l’impression qu’elles pèsent des tonnes. Il faudrait qu’il fasse une pause. Juste quelques minutes de repos…
Mais il ne veut pas. Il n’en a pas le droit, il faut qu’il la retrouve. Encore quelques mètres, quelques rues, elle sera peut-être là, seule dans l'austérité de la nuit, à l’attendre. Il continue à courir, il a de plus en plus de mal à garder son souffle. Ses poumons brûlent, il a un feu en lui. Un feu de désespoir, d’angoisse, de désolation. Mais il court, et continuera à courir, à la chercher, jusqu’à s’en exploser les poumons. Il la trouvera.

« Avant tu dansais autour de moi, j’étais ton Soleil et tu étais ma Terre. Tu gravitais autour de mon amour et je contemplais ton univers. Et voilà qu’un jour la météorite de ton ennui s’est écrasée sur mon âme et il n’y a plus que les débris de ton amour qui gravitent autour de ma peine. Tu n'es jamais contente! Ta chanson préférée tourne en boucle depuis deux jours, danse au moins une fois! » Il prend sa main, « Lève-toi maintenant et danse! » Il l’a tire, trébuche et tombe à terre.
- J'en ai marre que tu passes tes journées à m'ignorer! Je t’ai acheté tout ce que tu aimes, mais tu t’en fiches! Et regarde les lys! Pourquoi tu ne les as pas arrosés? Ils sont morts maintenant! On était si heureux avant… arrête de tout gâcher! »

Il n’en peut plus. Même un mètre, même une minute de plus, il ne peut plus courir. Le soleil commence à se lever, il faut qu’il rentre. Ça fait déjà plusieurs jours qu’il n’a pas fermé l’œil, il faut qu’il se repose. Il décide de rentrer.
Les lumières du salon sont allumées, ils sont déjà débout…
« Tu rentres très tard Ethan… Va vite te coucher mon chéri. »
« À quoi bon rentrer tôt? Et puis, qu’est-ce que vous faites? C’est normal pour vous d’être là à regarder ces conneries avec ce qu’il se passe? »
« Ethan, c’est assez difficile comme ça pour ton père et moi… Monte te coucher et n’oublie pas de prendre tes médicaments avant de dormir. »
« T’as raison, continuez à regarder cette merde au lieu de voir la vérité en face. »
Ethan monte les escaliers et regarde sur sa gauche. « C’est tellement vide sans toi ici Joy… Où que tu sois, je te trouverai… Je te le promets. »

- Tes yeux me tuent. Toi qui me regardais avec amour et tendresse, pourquoi tes yeux ont changé? Je n’y vois plus que du mépris et de la haine. C’est ça qu’on vaut? Et pourquoi ton regard est aussi vitreux? Avant je pouvais me noyer dans le bleu de tes yeux, mais maintenant… Tu ne m’aimes plus, c’est ça? Moins tu m’aimes et plus tu t’enlaidis... Mais réponds-moi! »

C'est une nuit chaude, il n'arrive pas à trouver le sommeil, son rire retenti dans sa chambre, rebondi contre les murs et heurte son cœur.
Il entend des pas qui s'approchent de sa porte, elle avait la même démarche. Des pas lents, en cadence, légers. Et si c'était elle? Et si elle était enfin revenue? Il essaie de se lever mais son corps ne lui répond pas, il a peur, bien trop peur d’être déçu. Mais si c’était vraiment elle? Il se force, serre les dents, « Il faut que je me lève, il le faut! Bordel il le FAUT! ». Ses jambes bougent enfin, il avance jusqu'au bord de son lit, il se met debout. Son corps lâche, il tombe à terre. Les pas s'éloignent. « Non! Attend! Je t'en supplie! Revient! Joy revient! REVIENT! » Les pas font marche arrière. La porte s'ouvre.
« Joy? Joy, c'est toi? » La silhouette s'approche. Il essaie de la distinguer, c’est une femme. Et si c’était…
- Mon chéri? À qui tu parles? C'est maman, tu ne me reconnais pas? Il ne faut pas que tu arrêtes de prendre ton traitement, ce n’est pas bon de l'arrêter tu sais… »
- Tu sais ce qu'il serait bon pour moi maman? Est-ce que tu le sais au moins ? »
- Dis-moi mon ange...»
- Mais tu le sais très bien! Toi et papa faites semblant que tout va bien alors que je passe mes journées à mourir à petit feu. Et elle aussi. Ou peut-être qu'elle l'est déjà, elle! Et vous… Vous....»
- Ton père et moi faisons de notre mieux pour garder notre calme dans cette situation terrible! »
- Mais ça fait deux semaines maman! Deux semaines que Joy n'est pas revenue de la fac! Deux semaines que ma sœur, votre fille a disparu! Et tu me dis qu'il faut garder notre calme?! C'est moi qui suis sous traitement, mais c'est toi qui délire maman!» Il se lève, ouvre la porte de sa chambre et ordonne à sa mère de sortir.
- Sors maintenant. J’ai besoin d’être seul.»
- D’accord Ethan, je sors… Mais s’il te plait, range au moins ta chambre. Regarde tous ces vêtements par terre… Et cette odeur… Mets ton linge sale dans la machine, d’accord? »
- Et tu recommences avec tes conneries! Mais on s’en fiche de mon linge putain! C’est vraiment le plus important là?! »
- Bon d’accord… je te laisse mon chéri, calme-toi s’il te plaît. »
Il claque la porte et s’assoie sur son lit. «Mais qu'est-ce que je vais faire Joy… Joy… Bordel t'es où! »

« Tu te souviens de ce parc où on avait l'habitude d'aller? On s’y promenait main dans la main. Il y avait des cygnes majestueux, tu adorais t’asseoir et les contempler. Et si on y retournait? Il y avait cette balançoire aussi, qui faisait voler tes cheveux et vaciller mon cœur. Ton rire flottait dans l’air et m’emplissais de bonheur. Tu semblais céleste, planant sur un nuage, mais au final tu ne m’as apporté que l’orage… Le torrent dans mes yeux.»
Il prend sa main, « Et pourquoi ta main est si froide maintenant? Tu as perdu la passion que tu avais pour moi? Ce feu qui t’habitais, tu l’as vraiment perdu? Après toutes ces années? Après toutes les épreuves qu’on a surmontées ensemble? J’ai toujours été là pour toi, moi! Toujours!! Et maintenant tu veux rejoindre cet autre connard?! Mais réponds-moi! Dis-moi quelque chose, dis-moi que ce n’est pas vrai, dis-moi que tu m’aimes… Réponds-moi! » Il tombe à genoux.
« Tu m’anéantis… Tu me dégoutes… Je te hais! Je ne veux plus jamais te voir, jamais!»

« Je peux pas rester là... Faut que je fasse quelque chose... Faut que je la retrouve. Je vais devenir fou si je reste là, il faut que je sorte, il faut que je la cherche. Elle a besoin de moi, je le sens. Nos parents s’en fichent mais moi je sais ce qu’elle ressent, je sais qu’elle a peur, il faut que je l’aide, il faut que je la retrouve! "
Ethan sort de sa chambre en courant, dévale les escaliers et ouvre la porte d'entrée.
- Je vais chercher Joy! Je rentrerai pas avant de l’avoir retrouvée. Et je la ramènerai quoiqu'il m'en coû.." il trébuche et tombe.
- Merde! Mais c'est quoi ça?" Il voit un sac en plastique noir devant sa porte.
- Papa les poubelles c'est dans la cour, pas devant la porte!"
Il prend le sac mais n'arrive pas à le soulever. "Pourquoi c'est aussi lourd… Ils ont mis quoi dedans encore!" Ethan tourne le sac et défait le nœud qui le fermait. Un bras en sort.
"N... No... Non... Pas... Non... J... JOY!"

FLASH INFO : « Le corps démembré d’une jeune femme âgée de 23 ans a été retrouvé à l’intérieur d’un sac devant son domicile. Cela faisait deux semaines qu’elle avait disparu. Le meurtrier présumé a été arrêté, il s'agit de son frère Ethan âgé de 26 ans. Il a été diagnostiqué schizophrène à ses 19 ans. Il y a quelques mois, son état s’étant stabilisé, il avait pu quitter l’asile dans lequel il était interné depuis 1 an. Néanmoins ses parents ne se doutaient pas qu’il avait arrêté son traitement. Il n’aurait pas supporté l’idée que sa sœur souhaite partir vivre avec son fiancé. Il l’aurait poignardé et aurait gardé son corps durant deux semaines dans son placard après sa mort. »

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 7 Mai 2018 - 12:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 860
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Lun 7 Mai 2018 - 13:21    Sujet du message: Joy Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Donc le frère tue sa soeur, planque le cadavre dans sa chambre, il la demembre aussi chez lui avant de metre le corps devant la porte et personne ne voit rien ? C'est un peu gros.

Sentiments éveillés : c'était sympa, jusqu'à la fin ou le fait que ça soit un énième texte sur un mec schizophrène casse un peu tout, et c'est plutôt frustrant.

Style/lisibilité : c'est agréable à lire.

Intérêt : l'idée est pas mauvaise mais le coup du flash info est pour moi assez grossier et fait totalement sortir du texte. Suggérer une potentielle schyzophrénie sur les passages où Ethan est avec ses parents et supprimer le dernier paragraphe me parait plus interessant. C'est un contre en l'état en tout cas.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
MoonJ
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2018
Messages: 4
Féminin Poissons (20fev-20mar)

MessagePosté le: Lun 14 Mai 2018 - 12:15    Sujet du message: Joy Répondre en citant

Je me permets de répondre à ta critique Smile

Pour le fait que personne ne se rende compte du meurtre et du démembrement; les parents sont tellement dépassés par les événements qu'ils ne souhaitent pas voir ce qu'il se passe autour d'eux. Ils s'enferment et préfèrent regarder la tv plutôt que chercher leur fille. La mère est aussi "soumise" à son fils; elle ne veut pas le froisser et l'écoute directement lorsqu'il lui ordonne de sortir de sa chambre.
Elle le soupçonne également d'avoir arrêté son traitement, mais n'ose pas en dire plus. Elle le craint.



J'ai voulu insérer un flash info en fin de texte pour surprendre, je voulais que la fin soit marquée et nette. Le sentiment de frustration engendré est également voulu, j'aime moi-même l'être de temps en temps aha 
Et pour la schizophrénie, il est vrai qu'on peut retrouver plusieurs textes traitant de ce thème mais dans ce cas, il est dur de trouver un quelconque thème qui n'ait jamais encore été traité.

Merci en tout cas d'avoir pris le temps de me lire et de donner ton avis ! Smile
________________
MoonJ.
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 860
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mer 16 Mai 2018 - 09:10    Sujet du message: Joy Répondre en citant

Le problème c'est que les parents ne sont pas seuls à s'occuper d'une disparition, il y a aussi les forces de l'ordre et on commence bien souvent par fouiller des lieux un peu "stupide" et le domicile en fait parti. La réaction des parents en soit est cohérente, c'est l'impression qu'ils soient seuls qui empêche un peu de croire au texte.

La forme de la chute étant subjective je ne reviendrais pas dessus. Concernant la schizophrénie, c'est la façon dont elle est introduite qui me gêne. En la présentant dans la chute de façon si brusque elle devient un moyen de justifier, excuser même les actions du personnage alors que cette caractéristique devrait faire partie de lui et ainsi l'amener de façon plus subtile, en approfondissant le lien avec les médicaments ou les rapports avec les parents par exemple.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:20    Sujet du message: Joy

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Textes -> Propositions de textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com