Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Buffalo

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Textes -> Propositions de textes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nigiel
Ancien
Ancien

En ligne

Inscrit le: 17 Juin 2013
Messages: 2 624
Localisation: Pyramiden
Masculin Lion (24juil-23aoû) 兔 Lapin

MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 19:57    Sujet du message: Buffalo Répondre en citant

Salut,
En fait ça fait un moment que je me tâte de raconter cette histoire, et je me suis dis "Pourquoi pas ?"
Alors voila en fait je suis camionneur, je conduis des gros camions partout ou ya une route et au bout quelqu'un qui veut un grand nombre de quelque chose.
Je le suis depuis plusieurs années, je connais les habitudes des camionneurs, les coins ou la bouffe est pas mal, le langage tout ça.
Mais ça a la limite c'est pas le nœud de l'histoire, voyez quand j'étais plus jeune et que je venais de commencer, j'ai rencontrer ce gars qui bossait avec moi, il était américain et il adorait se foutre de ma gueule.
Il était du genre a mettre des coussins péteurs ou de me raconter des histoires qui font peur pour bien rigoler. Un vrai gamin. Mais j'avais un peu d'affection pour lui, le mec avait sur ces 50 ans et il m'aimait bien dans le fond.

Un jour qu'on était en livraison tout les deux, il m'a appeler sur la radio de mon camion.


"Gamin ?"
"Je suis la ?"
"Dit moi voir, ya pas de Buffalo en France non ?" 
"Des Buffalo ? Et bien non pourquoi ?" 
"Non pour rien, j'ai cru voir une grosse bête sur le bord de la route, mais c'était sans doute rien" 

On était en pleine nuit et il était sur une bretelle mal éclairés, je me suis dis que c'était une vache ou un autre truc dans le genre et je me suis reconcentrer sur la route.

"Je crois que j'ai un cheval qui me suit" 
"Un cheval ?" 
"Ou un tout cas un truc qui court vite, je vais faire un break le temps de le laisser passer, voir même voir si il a pas besoin d'aide"

Un silence de quelque minutes puis


"Bizarre, yavait rien du tout, sans doute mon imagination, ou un reflet" 
"Va falloir ptete faire une pause vieux"
"Nan je suis un retard sur le parcours a faire"


J'étais moi même en train de fatiguer un peu, je me suis poser dans une station essence et j'ai pris un café avec une bouteille d'eau. J'avais juste eu le temps de pisser et faire mes achats, mais quand je suis revenu a ma cabine et que j'ai remis le contact, il était en train de crier 


"PUTAIN PUTAIN PUTAIN PUTAIN PUTAIN"
"Il se passe quoi ?"
"Le Buffalo me poursuit !" 
"Le quoi ? Ya pas de buffle en France je t'ai dis !"
"Ya un putain d'animal de shit qui m'a taper le derrière alors que j'étais en train de ralentir, je vois rien dans les rétros et ça commence a taper de plus en plus fort" 
"Arrêter tes conneries"
"MAIS JE DÉCONNE PAS SHIT !"
"Essaye de tourner pour t'arrêter"
"Le truc est aussi big que mon camion bordel, si je freine ou que je tourne trop lentement, il tape dans le derrière, je peux rien faire a part accélérer"
"T'es sur que c'est pas un autre camion ?" 
"Ya que toi qui répond a la radio et ya un de ces bruits de tonnerres dehors, ça peut être qu'un putain d'animal" 


Ya eu un silence de quelque instant quand il recommencer a insulter le truc derrière lui. Quand il était en colère, il parlait anglais, et je dois dire que j'ai pas un super bon niveau en anglais, donc je sais plus exactement ce qu'il a dit. Mais c'était assez glaçant de l'entrer insulter le truc et entendre son moteur accélérer.


"Fais gaffe a pas perdre le contrôle" que je lui ai dis.
"Ya moyen que quelque chose de grave arrive" que je lui ai dis


Mais il hurlait, très fort. Je l'avais jamais entendu crier aussi fort, pleine d’insultes, de son of a bitch et de sucker, et avec le temps j'entendais des gros coups contre son véhicule. Des gros BAM, BAM, BAM ! 


Puis silence radio toute la nuit. Aucune réponse rien. Juste du silence.




Le lendemain j'ai mon patron qui m'a raconter que les flics avait retrouver son camion, qui avait une sortie de route dans un ravin. La camion était exploser, la boite noire introuvable, et lui était mort.

Personne m'a pris au sérieux, la version officielle c'est qu'il c'est endormi au volant.


Alors vous allez ptete pas me croire pour l'histoire mais bon, faites gaffe quand même, ya ptete vraiment un buffalo, ou un truc encore plus gros quelque part qui parcourt les routes. Et j'aimerais pas tomber dessus. Surtout de nuit.
________________

"No one is safe forever"
-Clementine


Do it for her


"Legacy, Javier. It's all anyone leaves behind."

aquila non capit muscas
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 19:57    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 860
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 20:10    Sujet du message: Buffalo Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : C'est ok.

Moyen de transmission : Témoignage.

Sentiments éveillés : De l'intérêt.

Style/lisibilité : Quelques fautes, " le mec avait sur ces 50 ans" ça ne se dit pas vraiment, faire un choix entre "allait sur ces 50" ou "avait 50" me parait mieux.

Intérêt : J'ai rien à reprocher sur le contenu en lui même, la présence de dialogue sous cette forme là et avec tant de précision alors que c'est raconté des années plus tard est par contre gênant et fait que le texte serait plus adapté au Nécro, à cause de ce point ça sera un contre, mais j'éditerais ça quand le texte sera déplacé.

Maintenant qu'il est à la bonne place c'est un pour.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.


Dernière édition par Lalya le Sam 12 Mai 2018 - 21:27; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Daemoniack
Second couteau
Second couteau

En ligne

Inscrit le: 10 Oct 2016
Messages: 388
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 21:00    Sujet du message: Buffalo Répondre en citant

Deplacé en texte du Necronomorial à la demande de l'auteur
________________
Actuellement en période d'écriture intensive. Tentatives d'améliorer mon niveau, quoi.
Revenir en haut
Phyllocladus
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2016
Messages: 41
Localisation: /b/
Masculin

MessagePosté le: Sam 12 Mai 2018 - 22:57    Sujet du message: Buffalo Répondre en citant

Cohérence de l'action ainsi que des personnages : exception faite de l'improbable précision des dialogues évoquée par Lalya, le récit est parfaitement construit, et je n'ai par ailleurs à signaler aucun détail qui puisse être perçu comme une incohérence de ce point de vue.

Sentiments éveillés : une anxiété certaine, pour sûr.

Style et lisibilité : tel que j'ai coutume de dire, en dépit de quelques erreurs négligeables, pour ne point dire dérisoires, le texte m'est tout à fait plaisant, et même quintessencié, que dis-je sophistiqué à certains passages ! Je le trouve qui plus est réaliste. Comme à mon habitude, je propose ci-dessous une correction exhaustive du texte :


Nigiel a écrit:



Salut,
En fait ça fait un moment que je me tâte de raconter cette histoire, et je me suis dis "pourquoi pas ?".
Alors voilà en fait je suis camionneur, je conduis des gros camions partout où il y a une route et au bout quelqu'un qui veut un grand nombre de quelque chose.
Je le suis depuis plusieurs années, je connais les habitudes des camionneurs, les coins la bouffe est pas mal, le langage, tout ça...
Mais ça à la limite c'est pas le nœud de l'histoire, voyez quand j'étais plus jeune et que je venais de commencer, j'ai rencontré ce gars qui bossait avec moi, il était américain et il adorait se foutre de ma gueule.
Il était du genre à mettre des coussins péteurs ou à me raconter des histoires qui font peur pour bien rigoler. Un vrai gamin. Mais j'avais un peu d'affection pour lui, le mec allait sur ces cinquante ans et il m'aimait bien dans le fond.

Un jour qu'on était en livraison tous les deux, il m'a appelé sur la radio de mon camion.


"Gamin ?"
"Je suis là."
"Dis-moi voir, y'a pas de buffalos en France non ?" 
"Des buffalos ? Et bien non pourquoi ?" 
"Non pour rien, j'ai cru voir une grosse bête sur le bord de la route, mais c'était sans doute rien.

On était en pleine nuit et il était sur une bretelle mal éclairée, je me suis dis que c'était une vache ou un autre truc dans le genre et je me suis reconcentré (terme non-indexé par les dictionnaires de langue française) sur la route.

"Je crois que j'ai un cheval qui me suit.
"Un cheval ?" 
"Ou en tout cas un truc qui court vite, je vais faire un break le temps de le laisser passer, voire même voir s'il a pas besoin d'aide."

Un silence de quelque minutes puis :


"Bizarre, y'avait rien du tout, sans doute mon imagination, ou un reflet.
"Va peut-être falloir faire une pause vieux !"
"Non je suis un retard sur le parcours à faire."


J'étais moi-même en train de fatiguer un peu, je me suis posé dans une station-service et j'ai pris un café avec une bouteille d'eau. J'avais juste eu le temps de pisser et faire mes achats, mais quand je suis revenu à ma cabine et que j'ai remis le contact, il était en train de crier.


"PUTAIN, PUTAIN, PUTAIN, PUTAIN, PUTAIN !"
"Il se passe quoi ?"
"Le buffalo me poursuit !" 
"Le quoi ? Y'a pas de buffles en France je t'ai dit !"
"Y'a un putain d'animal de shit qui m'a tapé le derrière alors que j'étais en train de ralentir, je vois rien dans les rétros et ça commence à taper de plus en plus fort !
"Arrête tes conneries !"
"MAIS JE DÉCONNE PAS SHIT !"
"Essaye de tourner pour t'arrêter."
"Le truc est aussi big que mon camion bordel, si je freine ou que je tourne trop lentement, il tape dans le derrière, je peux rien faire à part accélérer !"
"T'es sûr que c'est pas un autre camion ?" 
"Y'a que toi qui réponds à la radio et y'a un de ces bruits de tonnerre dehors, ça peut être qu'un putain d'animal !


Il y a eu un silence de quelques instants quand il a recommencé à insulter le truc derrière lui. Quand il était en colère, il parlait anglais, et je dois dire que j'ai pas un super bon niveau en anglais, donc je sais plus exactement ce qu'il a dit. Mais c'était assez glaçant de l'entendre insulter le truc et son moteur accélérer (zeugme).


"Fais gaffe à pas perdre le contrôle !" que je lui ai dis. "Y'a moyen que quelque chose de grave arrive !", j'ai rajouté.


Mais il hurlait, très fort. Je l'avais jamais entendu crier aussi fort, plein d’insultes, de "son of a bitch" et de "sucker", et avec le temps j'entendais des gros coups contre son véhicule. Des gros "BAM, BAM, BAM !".


Puis silence radio toute la nuit. Aucune réponse, rien. Juste du silence.




Le lendemain j'ai vu mon patron qui m'a raconté que les flics avaient retrouvé son camion, qui avait fait une sortie de route dans un ravin. La camion était explosé, la boîte noire introuvable, et lui était mort.

Personne m'a pris au sérieux, la version officielle est qu'il s'est endormi au volant.


Alors vous allez peut-être pas me croire pour l'histoire mais bon, faites gaffe quand même, il y a peut-être vraiment un buffalo, ou un truc encore plus gros quelque part qui parcourt les routes. Et j'aimerais pas tomber dessus. Surtout de nuit.



Intérêt : l'idée consistant à faire intervenir des êtres aussi gigantesques étant, tel que l'a démontré la présente production, destructeurs du fait des dégâts qu'ils infligent, m'a particulièrement plu, sans compter la narration se révélant en outre des plus efficaces. La tentative des supérieurs hiérarchiques du narrateur de dissimuler les possibles causes du décès de son comparse laisse à songer que l'on eût voulu que cette dévastatrice créature ne vît son existence dévoilée, ce qui procure au lecteur la sensation que le narrateur subit une conspiration, une machination. Le format de ce texte correspondant de la manière dont je le conçois parfaitement aux exigences attendues pour une publication sur le Nécronomorial, c'est bien volontiers que je délivre un pour !  
________________
FAG

ENCORE UNE PREUVE DE L'EXISTENCE DU GRAND N***S

FAXUL

POLYMERIC FALCIGHOL DERIVATION

PLEX

LES GENS N'AIMENT PAS LES LONGUES SIGNATURES



- Ce que tu dis n'a aucun sens...
- C'est envisageable.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:18    Sujet du message: Buffalo

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Nécronomorial -> Textes -> Propositions de textes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com