Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Traduction : Les Cœurs de la Jeunesse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
FantaJoy
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2014
Messages: 23
Masculin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 09:17    Sujet du message: Traduction : Les Cœurs de la Jeunesse Répondre en citant

Bonjour, je vous propose ma traduction d'une creepypasta que j'apprécie.
L'original a été écrit par Emeryy (Richard S.) et est trouvable à cette adresse: http://www.creepypasta.com/hearts-young/
Bonne lecture!
----------------------------------------------
Il y a certains moments de ma vie dont je me souviens plus particulièrement ; je veux dire des détails vraiment très précis. Je ne suis pas certains s’il s’agit d’une bénédiction ou d’une malédiction puisqu’il y a des moments de ma vie que j’aimerais voir passer aux oubliettes. Le plus significatif d’entre eux était cette pièce de théâtre.


Je reste plutôt vague quand je dis « cette » pièce étant donné que j’ai assisté à de nombreuses pièces de théâtre dans ma vie. Les films m’ont souvent ennuyé, et puis il y avait quelque chose dans la scène qui rendait l’expérience différente. Les acteurs (pour peu qu’ils soient bons) rendaient l’expérience tellement plus réelle à mes yeux, et depuis que j’ai assisté à ma première représentation - quand je n’étais encore qu’un jeune garçon – je suis accro.


J’ai déménagé en ville et j’ai assisté à des pièces autant de fois que j’ai pu. Certaines peuvent être assez coûteuses mais l’argent n’a jamais été un obstacle entre moi et mes loisirs. Toutefois, j’ai été particulièrement intéressé quand j’ai vu l’affiche pour « Les Cœurs de la Jeunesse ». J’avais vu cette affiche dans la rue, pas loin du théâtre populaire de la ville. Ce qui attira le plus les spectateurs était la gratuité de la représentation. Evidemment, cela semblait être synonyme d’une pièce pas terrible mais qui refuserait du divertissement gratuit ?


Le spectacle était présenté par la Troupe des Masqués de Minuit, dont je n’avais jamais entendu parler. J’ai fait quelques recherches sur eux en amont de la représentation mais je n’ai absolument rien trouvé, ce qui me fit supposer qu’il devait s’agir d’une jeune troupe.


Avant de continuer, je dois spécifier que les affiches pour « Les Cœurs de la Jeunesse » devenaient de plus en plus nombreuses. Au fur et à mesure que le soir du spectacle approchait, j’avais l’impression de ne pas pouvoir passer dans une rue sans voir une affiche disant « Les Cœurs de la Jeunesse ! Spectacle gratuit ! Ce samedi ! ». Je sais que toute troupe a besoin de se faire connaître mais ça me semblait quelque peu ridicule. Il y avait des affiches placardées sur les voitures, des tracts dans chaque boîte aux lettres, et même des posters sur les propriétés privées. Ça commençait à déranger certains, jusqu’au soir fatidique.


Les affiches ont eu un effet certain puisque tout le monde était au courant qu’il y avait une représentation. En dépit du fait que cette dernière commença en retard à 22h30, le théâtre était néanmoins plutôt rempli. Peut-être pas autant que pour d’autres pièces mais certainement plus que la moyenne. Etant donné que la soirée était gratuite, celle-ci n’eut aucun mal à attirer la foule. Toutefois, je ne m’attendais pas à une qualité de production des plus grandioses.


Il était 22h30 lorsque les lumières s’affaiblirent dans la salle. En principe, l’on nous propose une sorte d’introduction à ce moment mais ce n’était pas le cas pour ce spectacle. En effet, le rideau se leva, révélant une scène lumineuse.
Cet acte mettait en scène une femme assise sur une chaise au centre des planches. Elle portait une robe jaune clair, des gants blancs ainsi que des talons hauts. Tout cela aurait eu l’air normal si elle ne portait pas sur le visage ce masque rose représentant une femme avec une quantité repoussante de maquillage. Le masque n’avait pas l’air d’être fait par un professionnel puisque les détails n’étaient pas très soignés, comme s’il avait été fait en 5 minutes. L’actrice est donc restée assise pendant environ 10 secondes, observant l’audience, puis elle commença à sangloter légèrement.


Tout au long de l’acte, la femme semblait jeter de rapides coups d’œil à sa gauche vers les coulisses. Elle semblait regarder quelque chose (ou quelqu’un). On aurait dit que ce n’était pas dans le script puisqu’elle se retournait vers les spectateurs comme si elle avait fait quelque chose de mal. Tout ceci a duré 30 secondes environ et les sanglots devinrent de plus en plus forts à intervalles réguliers. J’étais sur le point de m’en aller lorsque les rideaux se refermèrent brusquement pour l’acte suivant.
L’audience regardait autour d’elle, confuse. Il était clair qu’il allait s’agir d’une pièce de piètre qualité, mais également étrange et c’est ce qui captiva l’attention de la plupart. Une part de moi me disait de ne pas perdre mon temps mais je pensais que je pourrais aussi voir ce que cette production avait d’autre à proposer.


Les rideaux s’ouvrirent de plus belle pour révéler une scène très similaire à la précédente. La même femme masquée était assise sur sa chaise en pleurant. Il y avait néanmoins un autre acteur, qui semblait être un homme donc je m’y réfèrerai en tant que tel. Il était vêtu d’un costume noir, avec une cravate rouge et jaune qui semblait sortir du contexte de sa tenue. Il était lui aussi masqué, mais il portait un grand masque à gaz contrairement à la femme sur la chaise. Il se tenait simplement derrière elle avec ses bras devant lui. A cause du masque, l’on ne pouvait évidemment pas apercevoir son visage, mais je pouvais décerner une sorte d’expression dessus. J’avais l’impression qu’il anticipait quelque chose en regardant de temps en temps la femme avec insistance. L’acte dura 20 secondes puis le rideau s’abaissa une nouvelle fois.


A ce moment, je me suis dit que j’en avais assez vu. La pièce était différente, c’était évident, mais j’avais mieux à faire de mon temps. Je me frayais un chemin vers la sortie quand le rideau se leva, laissant apparaître une scène complétement différente. Le changement de décor m’a semblé trop rapide étant donné que le rideau était resté fermé pendant seulement quelques secondes avant de se rouvrir.
Tout le monde déglutit en voyant la scène. La même femme était sur les planches, toujours sur sa chaise, sauf qu’elle ne pleurait plus. Elle criait.


Sa robe était déchirée, avec des coupures bien visibles sur ses jambes et son torse. Elle était attachée à la chaise, et ses cris semblaient étouffés comme si quelque chose lui couvrait la bouche derrière son masque. Autour d’elle, il y avait plus d’acteurs et d’actrices : 11 au total, mais il était difficile d’affirmer lesquels étaient des hommes et lesquels étaient des femmes. Ils portaient tous la même tenue, similaire à celle de l’homme au masque à gaz qui était quant à lui assis devant un piano sur le côté gauche de la scène.


Les personnages autour de la fille portaient eux aussi des masques, allant de l’étrange au hideux. La meilleure façon de les décrire serait de dire que leurs visages étaient grandement défigurés. Pas déchirés mais plutôt arrangé de façon inconcevable. Certains avaient leur nez sur le front, avec de grands yeux injectés de sang placés là ou une bouche devrait être présente. D’autres n’avaient même pas de traits du tout, seulement des bouches ou des yeux un peu partout. Leurs têtes étaient toutes tournées vers la fille sur la chaise avec un air désireux je crois.


Le comédien au masque à gaz regarda chacun des hommes et femmes autour de la fille, puis se tourna vers l’audience. Il commença alors à jouer du piano. Il joua un air beaucoup trop rapide et désagréable. Je n’avais jamais entendu cette musique de ma vie mais elle m’a semblé proche d’une sorte de musique de Noël ennuyeuse qui passerait à tout le temps à la radio. J’entendais la musique de façon distincte tandis que les rideaux se baissaient quelques secondes plus tard.


La musique continuait de jouer mais fut interrompue par des bruits de pas lourds, … puis de lutte. Il y eut un mélange confus de bruits en si peu de temps, donc désolé si je ne suis pas très précis, mais les cris de la fille étaient plus forts que jamais. Il y eut des bruits de chaise brisée en morceaux puis d’une foule qui se bouscule. L’audience se mit à pousser des cris de surprise lorsqu’il y eut de faibles sons de déchirure, de quelque chose qu’on ronge, et parfois un grognement agressif de la part de quelqu’un de l’autre côté du rideau. Les hurlements de la fille cessèrent au bout d’une minute seulement, même un peu moins.


Tout le monde dans le théâtre était complètement silencieux. Personne ne sut quoi penser de l’objectif de cette pièce théâtrale, certains se demandant même s’il s’agissait vraiment d’une pièce de théâtre. J’espérais seulement qu’il ne s’agisse là que d’un genre de farce ou d’un spectacle étonnant centré sur le sadisme.


L’air de piano jouait toujours avant la scène suivante, ou bien ce qu’il en restait. Le rideau se leva et laissa apparaître une scène vide avec l’homme au masque à gaz toujours au piano. Il y avait des morceaux de chaise ensanglantée au centre, accompagnés de traces rouges tout autour. Près de ce qui semblait être du sang il ne restait aucun signe de la fille qui était assise là auparavant. L’homme au masque finit de jouer puis s’avança vers le centre de la scène. Il se tourna alors vers le public médusé, s’inclina de façon formelle, pour enfin sortir par la droite de la scène. Le rideau se baissa et tout le monde resta silencieux.


Je suppose que tout le monde espérait, comme moi, voir une sorte de conclusion à ce « spectacle » ; mais il n’y en avait pas. Dès le moment où l’homme masqué quitta la scène, c’était terminé. Le théâtre s’emplit de chuchotements paniqués et d’appels aux familles ainsi qu’à la police. Cette dernière arriva rapidement, procéda à une rapide enquête puis fit évacuer la salle qui fut fermée un peu plus d’un mois après l’incident. De toute manière je n’avais aucune intention d’y retourner voir quelque spectacle que ce soit avant un moment.


La nuit suivant la pièce, j’ai évidemment fait des cauchemars, tout comme j’imaginais le reste du public en faire aussi. Je continuais à m’accrocher à l’hypothèse qu’il s’agissait d’une blague visant à effrayer de la façon la plus réaliste possible. J’y avais presque totalement cru avant que les autorités ne finissent par publier un rapport.


La femme qui pleurait et criait, celle sur la chaise, n’était pas une actrice. Elle était portée disparue peu avant la représentation, seulement depuis quelques heures d’où le fait qu’il n’y ait pas eu d’alerte de sa disparition. Personne ne fut en mesure de l’identifier à cause du masque qu’elle portait sur scène et de sa voix étouffée sûrement à cause d’un bâillon. Le sang laissait sur scène était bien le sien.


Les « comédiens » n’ont jamais été identifiés. Lorsque la police fouilla les coulisses après la représentation, elle ne trouva aucune trace des suspects ; seulement un mot placé à l’entrée :


« Les cœurs de la jeunesse ont toujours meilleur goût »


-------------------------------------------------------------
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 09:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 1 900
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Mer 23 Mai 2018 - 11:53    Sujet du message: Traduction : Les Cœurs de la Jeunesse Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : C'est ok.

Moyen de transmission : Témoignage.

Sentiments éveillés : Un peu de curiosité.

Style/lisibilité : Les descriptions sont parfois un peu alambiquées mais ça passe.

Intérêt : C'est pas incroyable mais c'est pas mauvais non plus et le texte respecte les critères. Pour donc.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
dr.lama
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 31 Déc 2013
Messages: 915
Localisation: noitasilacol
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

MessagePosté le: Ven 8 Juin 2018 - 17:17    Sujet du message: Traduction : Les Cœurs de la Jeunesse Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Ok

Moyen de transmission : Témoignage.

Sentiments éveillés : Un peu de curiosité.

Style/lisibilité : ok

Intérêt : J'ai bien accroché à l'histoire, la pasta fait son office, POUR
________________



Fingertips have memories mine can't forget the curves of your body
And i'm so hot cause i'm in hell.
Revenir en haut
Kamus
Second couteau
Second couteau

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 1 259
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 17:00    Sujet du message: Traduction : Les Cœurs de la Jeunesse Répondre en citant

acceptée
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:47    Sujet du message: Traduction : Les Cœurs de la Jeunesse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com