Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Fiche de poste : GrammatikWaffe

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Communauté de Creepypasta from the Crypt -> Renseignements et suggestions [En travaux] -> Tutoriels de la communauté
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2013
Messages: 3 825
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 22:59    Sujet du message: Fiche de poste : GrammatikWaffe Répondre en citant

Toi, qui lis ces lignes ! Oui, toi ! Si tu es sur ce sujet, c'est sûrement que tu t'intéresses à l'escadron anti-fautes du forum et à sa belle couleur cyan que seuls quelques élus peuvent se targuer d'arborer (ou alors tu es venu te moquer de leurs nombreuses directives aussi, mais dans ce cas n'ajoute pas à leur supplice et garde-le pour toi). Ici, on va te présenter tous les aspects de la vie d'un Waffe sur le site, dont une partie très importante vaut également pour les candidats au poste puisque leur période d'évaluation vise à les former, et d'ailleurs même pour tout membre, vu que les règles de publications sont explicitées ici, et les suivre dès le début ne fait qu'accélérer le travail de tout le monde. Trêve de plaisanterie, venons-en au fait ! 

 
Sommaire :
 
I - Profession : Correcteur 
II - Corrections sur CFTC 
III - Corrections sur le Nécronomorial 
IV - Les outils du bon correcteur
 

 
I - Profession : Correcteur
 

 
Quand on parle de corriger des textes, beaucoup pensent à des beaux textes bien mis en forme avec quelques fautes qui tombent par magie dès qu'ils ont fini le précédent. Que nenni ! Et d'ailleurs, il y a d'autres légendes urbaines auxquelles il convient d'apporter un éclaircissement. Si vous voulez corriger pour nous, gardez en tête les choses suivantes, qui seront votre quotidien : 

 
  • Les corrections à apporter ne se limitent pas à l'orthographe. Dit comme ça, ça paraît un peu tomber sous le sens, mais on ne se doute pas forcément du travail que ça représente. Dites-vous que tout ce qui est publié sur le site est d'abord présenté sous un format plus ou moins brut. Votre travail sera de rendre un texte agréable à lire pour les visiteurs des blogs. Ceci inclut bien évidemment l'orthographe, mais aussi la ponctuation, la mise en page, parfois même le vocabulaire. Les règles précises feront l'objet d'une autre partie un peu plus bas.
  • Les corrections sont demandées pour pouvoir remplir les blogs. Là aussi, ça donne un peu l'impression d'enfoncer des portes ouvertes, mais ça a un impact notoire sur votre implication : le blog doit continuer de tourner au rythme habituel. C'est à dire une publication sur le blog CFTC chaque lundi et chaque vendredi, et une publication sur le Nécronomorial chaque mercredi et chaque dimanche. Le correcteur avisé n'attend pas que les administrateurs viennent pester du manque de textes disponibles et vous en lâchent un avant de repartir vaquer à leurs sombres occupations. Prendre de l'avance dans les textes qui ont été acceptés n'est jamais une mauvaise chose, mais surtout, s'il y a une pénurie de textes corrigés et quelques propositions récemment acceptées, il est de votre devoir de les rendre publiables le plus vite possible.
  • Les correcteurs sont une équipe. Plus précisément, on attend un maximum de 5 membres dans la GrammatikWaffe. Si plus de personnes ont passé le test avec succès, une partie d'entre eux peut devenir suppléante et assister l'équipe officielle, sans toutefois obtenir le grade. Il va de soi que si une place se libère, ils seront alors les premiers à y avoir accès.
  • Les correcteurs travaillent en équipe. Ce n'est pas une répétition de la règle précédente : plusieurs correcteurs travaillant en totale autonomie, sans administrateur pour vous assigner tel ou tel texte, cela signifie que vous devez vous concerter et prendre des dispositions pour avertir les autres de votre travail. Quoi de plus désagréable que de se mettre sur un travail pour se rendre compte que quelqu'un l'a terminé avant vous et que vous avez perdu votre temps !
  • Les correcteurs travaillent aussi avec le staff. Cela signifie qu'ils doivent leur rendre compte de l'avancement de leur travail si nécessaire, et surtout de notifier quand un texte est complètement corrigé. Nul besoin d'envoyer un message privé à chaque fois, une simple balise dans le titre suffit. Car oui, vous avez certains privilèges, y compris celui de modifier les messages des autres dans certaines sections ! Mais un grand pouvoir implique de grandes responsabilités : on vous demandera de ne pas faire de farces et de vous en servir uniquement pour deux choses, principalement pour corriger les textes proposés directement dans le post original, et parfois de déplacer certains textes en acceptés ou refusés si le staff est absent et que vous vous apercevez qu'il y a déjà 6 pour ou contre.
  • Les correcteurs ne sont pas parfaits. Tout le monde fait des fautes ! Surtout dans une langue aussi compliquée que le français. C'est pourquoi on pardonne aux valeureux qui ont prouvé leur mérite, et qu'on a un système pour tout de même éviter de laisser des coquilles : la correction à deux mains. Il s'agit tout simplement de faire vérifier un texte déjà corrigé par un autre membre de l'équipe. Le nombre de fautes est bien évidemment très réduit, mais il faut en contrepartie être beaucoup plus attentif, car parfois, il ne restera qu'une unique coquille dans un texte très long... Pour indiquer qu'une correction a été réalisée, on vous propose de simplement rajouter, dans le titre du sujet, la balise [C1] pour une première correction, et la balise [C2] pour une correction définitive. Simple, non ?
  • Les correcteurs sont pris pour des larbins (mais n'en sont pas). Tout poste à responsabilités vient avec son lot de désagréments. Le votre, c'est que, parfois, certains membres viendront vous réclamer des corrections d'une manière peu agréable, et la tentation pourra être grande de les envoyer retourner voir leur mère ou leur père. Et ce sera encore pire si vous vous apercevez que leur texte s'est allègrement torché avec les règles de la langue française. Une seule chose à faire : leur rappeler que vous ne vous occupez que des textes acceptés, et que vous avez de toute manière des directives de travail destinées à faire passer ces derniers en temps et en heure. Malheureusement, il y aura toujours des gens pour venir vous ennuyer. Gardez votre calme, et n'hésitez pas à vous tourner vers le staff si nécessaire !



II - Corrections sur CFTC


Un autre point qui n'a pas encore été abordé mais avec lequel vous allez vite vous familiariser : les exigences entre CFTC et le Nécronomorial diffèrent quelque peu. On va commencer avec les exigences du premier blog. Celles qui sont communes aux deux blogs seront en gras. La partie du Nécronomorial ne comprendra que les spécificités liées à ce dernier s'ajoutant aux règles communes.


  • L'orthographe. Pas grand-chose à ajouter ici, ouvrez un dictionnaire si vous n'êtes pas sûr, personne ne vous en voudra. Attention aux homophones et aux mots à prononciations proches, comme "dés" et "dès" !
  • La grammaire. Là non plus, pas grand-chose à dire, si ce n'est que le site de l'Académie Française, le Grevisse ou le Bescherelle sont de bonnes sources pour vérifier les règles en vigueur. Même une recherche Google peut vous aider, vu le nombre de pages dédiées aux difficultés de la langue française.
  • La mise en page. Ce n'est pas très compliqué, mais on n'y pense pas tout le temps, et pourtant ça nous fait parfois perdre un temps fou. Un texte bien mis en page est justifié, et une ligne vide sépare chaque paragraphe. Les polices et couleurs loufoques sont à supprimer, puisque sauf rare exception, comme la copie d'un historique de chat, tout élément textuel est affiché dans la police et la couleur standard du blog. Ceci ne s'applique pas au gras ou à l'italique, à vous de juger si l'emploi de ces paramètres sont justifiés.
  • La ponctuation. On sera ici assez laxiste, mais il y a tout de même des limites à ne pas dépasser. Les points de suspensions sont trois, ni plus, ni moins ; de même, mettre plus de trois points d'exclamation ou d'interrogation est totalement superflu ; sauf motif valable, mettre toute une portion de texte en majuscules est juste désagréable ; les smileys en plein milieux de textes sont heureusement rares mais existent malgré tout, ne vous arrachez pas tous vos cheveux et supprimez-les tout simplement ; le point-virgule n'est pas employé pour la même chose que la virgule, fiez-vous aux règles officielles ; pour le reste, regardez simplement ce qui se fait un peu partout sur les réseaux sociaux et, de manière générale, si ça ne vous choque pas, ça passe. Il faut qu'une creepypasta ait l'air authentique !
  • Le registre de langue. Peu de choses à corriger ici en général, si ce n'est des choses qui ne vont vraiment pas ensemble, comme "nique bien ta sale mère, vil goujat !" Encore une fois, une creepypasta doit avoir l'air authentique. Raison pour laquelle, d'ailleurs, on fera même l'effort de ne PAS modifier le vocabulaire, même s'il paraît familier ou pauvre. S'il y a un problème, ce sera de toute manière souvent relevé par les critiques bien avant votre intervention, et ce sera à l'auteur de s'en occuper.
  • Les anglicismes et autres choses pas très françaises. C'est toléré, tant qu'on n'en abuse pas. Bien sûr, ça dépend un peu du contexte, et il vous incombera de le repérer pour ne pas faire d'erreur, mais dans la grande majorité des cas, tant que l'argot de telle ou telle communauté n'est pas utilisé à outrance au point que seuls les initiés peuvent comprendre le texte, c'est bon. Par contre, j'ai bien dit anglicisme : l'utilisation d'autres langues étrangères, a fortiori l'anglais qui, dans l'esprit de certains adolescents, "fait plus classe", n'est pas toléré sauf raison évidente ou explicitée.
  • La concordance des temps. La terrible, l'infâme, la meurtrière. Celle qui fait faire des cauchemars à nombre d'entre vous après que vos textes sont passés entre mes pattes. Les auteurs bataillent avec, et vous aussi, certainement. Il y aura un tuto dessus que vous pourrez consulter par la suite mais, pour ce qui est de CFTC, il faut retenir une chose : le passé simple est dans 99% des cas interdit. Ceci pour une raison toute simple : le passé simple est, avant toute chose, le temps du récit. Autrement dit, il sert principalement pour deux types de textes, les fictions et les récits historiques. Pour ce qui est de la fiction, on ne cesse de répéter que les creepypastas doivent au moins avoir l'air vraies si elles ne le sont pas, pour que les lecteurs cherchent eux-mêmes. Pour les récits historiques, ça peut paraître plus compliqué, mais ça ne l'est pas tellement en sachant qu'il est surtout employé dans les documentaires ou les livres, et pas quand un gars du coin vous raconte un évènement, même ancien, entre deux bière. Toujours la même chose : gardez en tête l'authenticité. Vous verrez que vous aurez bien assez à faire avec, pour l'indicatif, le présent, le passé composé, l'imparfait, le plus-que-parfait et le futur simple, pour le subjonctif, le présent, et pour le conditionnel, le présent et le passé. Tâchez quand même de vérifier leur emploi si vous les voyez, la concordance s'applique quand même, et c'est non-négociable !

De manière générale, comme j'ai coutume de le dire à certains auteurs qui me demandent des conseils, posez-vous les bonnes questions, et très souvent, pour une creepypasta, il suffit de vous demander si votre meilleur ami aurait pu vous envoyer ça en message privé sur Facebook. Si ce n'est pas le cas, il y a sûrement quelque chose à revoir.


III - Corrections sur le Nécronomorial


Ici, on est sur de la fiction assumée. Au niveau narratif, on est plus libre, mais au niveau de la langue, c'est plus restrictif, avec un seul mot d'ordre : écrire en bon français. Les règles suivantes s'ajoutent aux règles communes de la partie précédente :
  • La ponctuation. Les signes de ponctuation de la langue française font partie des grands oubliés de notre génération. Ils sont souvent mal posés, voire pas posés du tout, et parfois même, horreur ! remplacés par les signes anglais. Vous ne saviez pas, hein, qu'on pouvait mettre un point d'exclamation en plein milieu d'une phrase ? N'hésitez pas à revoir les règles, nombreuses, certes, mais garantes d'un français élégant. En particulier, troquez les guillemets anglais pour des guillemets français, qui ne se ferment pas aussi souvent, et apprenez à vous servir du tiret demi-cadratin. Des tutos seront disponibles prochainement sur les règles de la ponctuation française.
  • Le registre de langue. Ici, on sera un peu plus attentifs. Le registre global sera toujours le choix de l'auteur, il est totalement faux de penser qu'un bon correcteur emploie tout le temps un registre soutenu (d'ailleurs, en abuser fait même pédant). Pour vos textes, repérez donc le registre qui a l'air d'avoir été choisi, et modifiez en conséquence. Les mots "merde" et "diantre" cohabitent rarement (en revanche, surtout pour des effets de style, on peut croiser "merde" et "excrément" dans le même texte, tachez d'y prêter attention).
  • Les anglicismes et autres choses pas très françaises. Sur le Nécronomorial, on est beaucoup plus intransigeant que sur CFTC. Un narrateur ne dira pas "has been", il dira "démodé", tandis qu'un personnage pourra, éventuellement, dire "has been", mais en le mettant en italique et seulement si ça colle avec l'époque et sa personnalité ; on ne dit pas "au jour d'aujourd'hui", parce que... ça ne se dit pas, c'est tout. On a du mal à se rendre compte d'à quel point notre langage est parasité par les anglicismes et les abus de langage. Certains sont évidents quand d'autres sont très discrets, voire même presque admis (saviez-vous que le mot "opportunité" pour parler de possibilités d'études ou de carrière est un anglicisme ?). Ici plus qu'ailleurs, le mot d'ordre est écrire en bon français, mais ici plus qu'ailleurs, on ne vous en voudra pas trop si vous loupez quelque chose, car à moins d'avoir un siège à l'Académie Française, difficile de pouvoir se vanter de tous les repérer au premier coup d'oeil.
  • Les majuscules aussi aiment les accents. Eh oui, même si notre clavier est chiant pour ce qui est de les insérer. Des efforts sont d'ailleurs faits pour créer de nouvelles configurations plus adaptées à notre langue. En attendant, les raccourcis claviers sont vos amis. Et pour ceux qui n'ont pas de pavé numérique, comme moi au moment où je tape ces lignes, le copier-coller est votre ami. Ne pas mettre un accent à une majuscule est une faute d'orthographe !
  • La concordance des temps. Moins de considérations philosophiques que sur CFTC : ici, les règles à respecter sont les règles que vous avez apprises à l'école et que vous pouvez trouver dans des précis de grammaire. (Ré)apprenez les règles, vérifiez via internet ou un livre si vous n'êtes pas sûrs (ou alors sur nos super tutos qui, comme pour chaque sujet épineux, ne sauraient tarder).



IV - Les outils du bon correcteur


Ah, l'ère du numérique. Tant de dérives que je pourrais critiquer mais, rendons à César ce qui est à César, on a aussi obtenu, ces dernières années, nombre d'outils fort pratiques pour tous types (moment grammaire : "tous types" et "tout type" existent tous les deux, mais il y a une nuance !) de tâches. Le domaine de la correction n'y échappe pas. Petite liste des outils bien pratiques dont je me sers pour mes corrections, qui n'est pas exhaustive mais peut déjà pas mal vous être utile :
  • Le correcteur orthographique de votre logiciel d'édition favoris. Je vous arrête tout de suite, ça ne tombe pas sous le sens. Autant au niveau des auteurs que des correcteurs en devenir, il m'arrive parfois de copier-coller un texte sur Word et de voir illico presto s'afficher quelques lignes rouges, vertes ou bleues selon la version et le type de faute. C'est quand même dommage, quand on sait que cet outil est à la portée de tout le monde. Bon, il n'est pas parfait, je vous le concède, et il y a pas mal de faux positifs. Mais les vérifier prend vraiment peu de temps. Et pour ce qui est des fautes qu'il ne repère pas, il y a d'autres outils.
  • Bonpatron. Je recommande souvent ce site à qui veut bien l'entendre. Une version payante existe, mais sinon, la version gratuite en ligne vous permet de vérifier des textes de 2000 signes. Ce n'est pas trop mal, et vous pouvez bien faire plusieurs copier-coller pour tout vérifier, ça vaut mieux que de débourser une somme que je n'ai même pas vérifiée mais à laquelle je préfère la gratuité de toute façon. Le site est plus performant qu'un simple correcteur orthographique sous Word, car il ne rate aucune faute. Les faux positifs restent nombreux, mais sont très faciles à vérifier, d'autant que chaque faute est surlignée ou soulignée en rouge ou jaune en fonction de sa catégorie et est accompagnée d'une explication. Plus besoin de vous casser la tête, un coup d'oeil suffit pour voir si le site s'est planté, ou pour apprendre quelque chose si ce n'est pas le cas.
  • Textarea cache. Là, rien ne vous aide pour corriger. Mais c'est un add-on d'utilité universelle. Qui ne s'est jamais plaint de perdre tout son travail à cause d'un bug forum ? J'en frémis rien qu'à l'idée de perdre tout ce que je viens de taper. Textarea cache est une solution hyper simple et performante à ce problème : il enregistre tous les textes tapés pendant votre session. Vous pouvez le régler pour qu'il n'enregistre que ce que vous voulez, mais globalement, même si votre navigateur plante, votre texte de 5000 lignes est sauvé, bien à l'abri dans le cache de l'application.
  • Synonymes.com. Bon, là, c'est plus marginal. Mais si vous voyez quinze fois le même mot en cinq lignes et que vous commencez à avoir un doute sur le synonyme à utiliser, ce site peut vous tirer d'un mauvais pas.
  • Wiktionnaire. Ou Larousse. Ou les deux. Pas mal pour vérifier l'orthographe d'un mot si vous avez un petit doute et la flemme d'ouvrir un vrai dictionnaire. Marche aussi pour les définitions, qui sauront parfois vous bluffer.
  • La barre de recherche Google. Eh oui, on ne dirait pas comme ça, mais, parfois, les résultats de recherche automatique suffisent à vous ôter un doute. Et au pire des cas, comme j'ai pu le dire plus haut, nombreuses sont les questions posées sur la langue française à travers le web. Des forums entiers y sont dédiés, il est donc probable que vous trouviez la réponse à votre question dès le premier lien.
  • Le site de l'Académie Française. J'en ai déjà parlé, mais c'est LA Bible de la langue française. Ce sont eux qui ont le dernier mot sur tout. Donc si vous pouvez trouver un article sur votre question, vous pouvez être sûr que les résultats sont dignes de confiance. Vous y apprendrez par exemple que l'accord au pluriel des mots accompagnant le pronom personnel singulier "on" est possible s'il remplace un "nous", car cela a été constaté chez plusieurs auteurs au fil des siècles. Un site que tout correcteur se doit d'utiliser.

Je vais m'arrêter ici et ne parlerai pas de livres, car je ne vous présentais que les ressources gratuites dont j'ai pu entendre parler et/ou dont je me sers. Il est tout à fait possible d'en rajouter si vous voyez autre chose d'indispensable qui n'a pas été cité.


Voilà, cette fiche de poste touche à sa fin, j'espère qu'elle vous sera utile. Bonne chance dans vos corrections !




 

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.

Si tu trouves du travail, avise le bureau des objets trouvés.





Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 12 Juin 2018 - 22:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Communauté de Creepypasta from the Crypt -> Renseignements et suggestions [En travaux] -> Tutoriels de la communauté Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com