Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy")

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Poisson-Lanterne
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Aug 2018
Posts: 24
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 21 Sep 2018 - 23:50    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

ATTENTION, le personnage est différent mais il s'agit de la suite de ma creepypasta "Les jeux de Suzy"
Il faut donc l'avoir lue afin de comprendre l'histoire suivante, elle est actuellement dans 'Creepypasta acceptées"

Une femme a un jour reçu une carte SD dans sa boite aux lettres d'un destinataire inconnu.

Début de l'enregistrement :

Tout à commencé avec cette robe, je ne me souvenais même pas l'avoir achetée donc j'ai pensé que c'était ma femme qui l'avait fait.
Je l'ai aperçue pour la première fois dans l'armoire de ma fille de 5 ans, Audrey.
C'était une petite robe de princesse pour enfant, avec des belles décorations, tout sur ce vêtement était blanc.


Ma fille était tout à fait adorable, polie et bien élevée.
Elle s'entendait bien avec ses camarades, tout était normal chez elle et nous en étions très fiers avec mon épouse.
Nous n'avions pas d'autres enfants pour l'instant, mais devant les supplications de ma fille et de ma femme d'en avoir un autre, j'ai accepté, et cette dernière était enceinte au moment où j'ai découvert cette fameuse robe.
Audrey l'aimait beaucoup mais ne l'a pas mise avant un certain temps, c'était plus un déguisement qu'un vêtement qu'on pourrait porter habituellement.


Cette robe est restée dans son armoire jusqu'à Carnaval.
À cette occasion, des camarades de sa classe ont organisé une fête chez l'un d'eux.
Ma fille y est allée avec sa belle robe blanche et ses chaussures bleues préférées
Les enfants restaient dormir sur place.


Quand je suis revenu la chercher le lendemain, la mère du petit chez lequel ils ont dormi m'a dit qu'Audrey avait beaucoup d'imagination.
Elle aurait animé la soirée avec des super jeux très inventifs.
Ils se sont tous bien amusés.
La mère du petit chez qui ils ont tous dormi m'a tout de même demandé d'éduquer ma fille sur le fait qu'on ne fait pas de mal aux animaux.
Elle aurait été plutôt brutale avec le chat de la maison.


Je me suis excusé et ai promis que je lui en parlerai, surtout que nous avons également un jeune chat chez nous : Noisette
Je lui en ai parlé sur le chemin du retour et elle a eu l'air de comprendre et d'être désolée.
Voyant qu'elle avait compris la leçon, je ne me suis pas inquiété plus que ça.
 
Le soir même, j'ai cru entendre Audrey se lever pendant la nuit plusieurs fois.
À chaque fois que j'ai été voir, dans le noir si elle était toujours dans son lit, elle y était, dormant paisiblement comme un petit ange.
Je savais bien discerner les fois ou elle dormait des fois ou elle faisait semblant, et cette nuit là, elle était bel et bien dans les bras de Morphée.
J'ai fini par m'endormir, pensant que j'avais sûrement dû entendre Noisette.


L'attitude de ma fille avait changé depuis cette journée-la.
J'ai pensé que sa fièvre du carnaval l'avait rendue encore plus joyeuse, mais cette fièvre joueuse et de bonne humeur dura plusieurs mois.
Non pas que je m'en sois plaint, et puis c'est relativement normal qu'une enfant soit énergique


Cependant, elle insistait toujours pour mettre cette robe blanche à la maison et voulait même la mettre pour aller à l'école.
Elle boudait systématiquement quand je refusais et jouait moins souvent quand elle ne la portait pas.
Quand elle la portait, en revanche, elle était sacrément active et nous sollicitait souvent, ma femme et moi, pour jouer avec elle.
Cette phrase a duré 2 semaines avant que ça ne dégénère vraiment.


Elle était d'habitude très sage, mais les évènements qui ont suivi ont complètement brisé l'image de petite fille innocente que j'avais d'elle.
Si elle n'avait pas sa robe, elle hurlait en permanence et essayait de la récupérer d'elle-même
Elle refusait de se changer quand on lui disait de mettre autre chose pour aller à l'école.
On avait beau lui expliquer, lui crier dessus, menacer de la jeter et même cacher cette fichue robe, elle finissait toujours par la retrouver et n'écoutait rien de nos sermons.
Elle s'est même plusieurs fois arrangée pour dormir en la portant.


Un soir, j'en ai eu marre de son comportement, et j'ai été jeter cette robe dans une poubelle dans la rue à 10 minutes en voiture depuis mon domicile après avoir été mettre Audrey au lit, tant bien que mal.


Lorsque je suis revenu, ma femme était paniquée.
Audrey faisait encore une crise, une crise terrible de colère comme elle n'en avait jamais fait.
Elle avait commencé à balancer des jouets et autres objets à travers la pièce de toutes ses forces.


Quand j'ai été la voir, elle me hurla dessus.
J'ignorais comment elle l'avait deviné, mais elle savait que j'avais été la jeter.
Elle me renia, me menaça, me jura qu'elle allait la retrouver et que j'allais payer.


Je ne me suis pas laissé marcher sur les pieds.
J'ai également haussé le ton et ait tenté de lui faire comprendre que cette attitude était inacceptable, dissimulant tant bien que mal mon choc d'entendre de tels mots venant de la bouche d'une si petite fillette.
Nous ne l'avions pas élevée comme ça.


Après environ 5 minutes de dispute verbalement très violente, elle se calma subitement, d'un seul coup.
Elle a juste dit :
"Désolée papa, tu as raison ce n'est pas bien
Je retourne dormir
Bonne nuit"


D'un air si innocent, comme si il ne s'était rien passé.
Le choc me laissa incapable de prononcer un mot.
On s'est regardés avec ma femme, interloqués.
On en a longuement discuté, nous demandant où nous avions raté l'éducation d'Audrey pour qu'elle en arrive là.
Lors de la conversation, je lui ai demandé où elle avait trouvé cette robe, et elle m'a confié ne pas l'avoir acheté, pensant que j'étais celui qui l'avait prise pour Audrey.


Fatigués, nous avons fini par nous dire que nous résoudrions cette affaire le lendemain.
Je crois que, comme moi, elle commençait à penser irationnellement que cette robe avait un lien avec le changement de notre fille.
J'ai mis une bonne heure à m'endormir.


Cependant, cette nuit-la, vers 4H du matin, je me suis réveillé en entendant du bruit dans le jardin.
J'ai tendu l'oreille pour entendre ce qui semblait être un déplacement d'objets lourds.
J'ai d'abord hésité, mais je me suis décider à me lever presque en bondissant lorsque j'ai entendu notre chat hurler dans le jardin.


Ma femme, ayant le sommeil profond, dormait encore 
Je suis donc sorti à pas de loups pour aller voir ce qu'il se passait, craignant un potentiel intrus dans le jardin.
J'ai pris mon téléphone et un couteau dans la cuisine juste au cas ou, puis j'ai doucement tiré les rideaux pour regarder au dehors
J'y ai vu Audrey, de dos.
Elle portait sa robe, celle que j'avais jeté la veille au soir.
J'étais certes rassuré qu'il ne s'agisse pas d'un cambrioleur mais furieux qu'elle soit dehors si tard dans la nuit.
J'avais également un très mauvais pressentiment concernant cette robe, les cris du chat et les objets lourd déplacés.
Rien ne faisait sens.
Encore plein de questions en tête, j'ai déposé mon couteau sur un meuble en grommelant et ai glissé mon téléphone dans ma poche puis j'ai ouvert la porte vitrée pour sortir.


"Audrey, je peux savoir ce que tu fais là, à cette heure-ci ???
Qu'est ce que tu fabriques ?"


Elle se retourna vers moi, elle avait le chat dans les bras, ou du moins ce qu'il en restait, cette pauvre bête était morte, le ventre ouvert, le sang et les boyaux fumants en coulaient encore et ses oreilles étaient arrachées.
La douleur se lisait encore sur le visage de l'animal.
C'était évident qu'il s'agissait d'un meurtre tout récent.
Trop choqué par ce spectacle, je n'avais pas remarqué le trampoline géant et les divers objets que ma fille avait rassemblé devant les balançoires du jardin.


Par instinct je suppose, je me suis précipité vers elle, oubliant presque toutes les questions que j'avais en tête, soucieux de soustraire ma fille à l'horrible vision de son compagnon à poils gisant dans ses bras.
"Audrey qu'est ce qu'il s'est passé ?
Tu l'a trouvé Noisette comme ça ?
Attends, donne-le moi et rentre vite à l'inté..."


Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase
Sans aucun changement sur son visage, elle m'a envoyé un coup de poing si fort que j'en suis tombé à la renverse, chamboulant à nouveau mon esprit qui avait essayé vainement de bricoler une explication logique comme quoi un cambrioleur avait tué le chat avant qu'Audrey n'arrive.
Je ne pouvais me résoudre à penser que ma petite princesse avait commis un acte si monstrueux
Mon t-shirt avait la marque de son poing trempé du sang de notre chat.


"Pas si vite, je suis presque prête à jouer" me dit elle tandis que je peinais à me relever


Elle jeta le chat, gardant les oreilles arrachées du félin dans sa main
Elle a sorti un serre tête et une aiguille avec du fil de sa poche et se mit à coudre les oreilles de l'animal au serre tête.
Après avoir fini, elle l'a enfilé sur sa tête, s'est arraché les yeux sans crier et à versé le sang de ses yeux sur sa robe et ses chaussures
La robe blanche est devenue rouge, et la couleur bleue de ses chaussures, mélangée au rouge, a viré au violet
Les couleurs semblaient si réelles, comme si ces vêtements avaient toujours été de cette couleur-la.

J'ai bien tenté de l'arrêter, mais ce fut pour me prendre un autre féroce coup de poing.

Je n'ai pas bougé après ça.
J'aurais pu appeler ma femme, sortir mon téléphone et appeler les secours, mais j'étais sidéré.
Ce que je voyais devant moi était si monstrueux que je n'eus pas le réflexe de réagir.


Audrey : "Voila je suis prête
Tu veux jouer avec moi ?"
J'ai à peine su balbutier "Quoi ... ?"
Elle recommença, avec une pointe d'agacement, presque en soupirant : "Est ce que tu veux jouer avec moi ?"


Moi : "Audrey qu'est ce que tu racontes ?
Qu'est ce que tu as fait ?"


Audrey : "Bon, puisque tu veux pas répondre alors on va dire oui
Alors, à quoi veux tu jouer d'abord ?
Avion imaginaire, chien pisteur ou ballon trampoline ?"


Je n'arrivais plus à parler
Mon cerveau n'arrivait pas à processer ce qu'il venait de se passer et ce qu'elle essayait de me dire.
Je n'y comprenais rien, je voulais juste me réveiller pour découvrir que toute cette scène n'était qu'un cauchemar absurde.


Devant mon absence de réponse, elle a insisté en tapant du pied par terre "Alors ? Je veux jouer !! Choisis un jeu sinon c'est encore moi qui choisis"
Elle a marqué une pause, attendant ma réponse
"Puisque c'est comme ça ben ce sera avion imaginaire en premier alors, et puisque tu es pas gentil, je serai TRÈS exigeante pour ton dessin"
Elle s'est mise à m'expliquer des sortes de règles, enfin je crois, que je n'écoutais même pas vraiment.


Ma conscience vacillait, c'en était trop pour moi pour que je reste concentré sur ses paroles.
C'était déjà un miracle que j'arrive à tenir debout.
Le brouillard dans ma tête s'est épaissi davantage.
Je ne ressentais ni le froid glaçant de la nuit, ni le vent nocturne, ni le sang chaud qui coulait légèrement le long de mon ventre.


Avant de me rendre totalement compte de ce qu'il se passait, j'étais assis sur une balançoire avec une feuille en main.
Je suis tombé lorsqu'elle m'a poussé, et va savoir comment, elle m'a attaché sur la balançoire avec du fil de fer.
La dernière chose que j'ai entendu de ma petite Audrey chérie fut "Bouh tu joues même pas, t'es encore moins drôle que celui d'avant.
Le prochain, je l'enferme jusqu'à ce qu'il m'écoute et qu'il accepte de jouer"


Elle me poussa une dernière fois, et j'ai vu des images troubles comme si j'avais fait un looping de montagne russe, puis plus rien.
Je suppose que c'est là que je suis mort.
Après, j'ai rêvé qu'une petite fille habillée de la même façon qu'Audrey me donnait un cadeau, que j'allais le porter dans la maison de mon cousin, dans la chambre de sa fille, sans pouvoir contrôler mon corps.
Je me suis réveillé ici, pensant que tout ceci n'était qu'un rêve.
...
...
Et toi papa ? 
...
Maman m'a dit que tu es mort avec ma petite sœur dans un accident de la route quand j'avais 7 ans.
Et pourtant tu as aussi atterri ici.
Dis moi la vérité.
Comment es-tu arrivé la ?


"C'est mon cousin qui me l'a offert, un paquet qu'il avait déjà ouvert et avait refermé avec du scotch
Sur le paquet, il y avait une petite carte dont il avait effacé le message, mon cousin était très vieux à ce moment-la et m'a assuré qu'il s'agissait d'un livre
En ouvrant, j'ai pourtant découvert une petite robe blanche à la bonne taille pour ta sœur.
J'ai pensé qu'il n'avait plus toute sa tête, qu'il était un peu sénile et fou.


Il avait fait de l'hôpital psychiatrique dans sa jeunesse après avoir perdu ses 3 meilleure amis tu sais.
Mais je suppose que tu devines la suite
J'ai rêvé que j'apportais ce cadeau dans la chambre de ta fille avant de me réveiller ici, après avoir perdu au ballon-trampoline
Je suis désolé..."

L'enregistrement s'est arrêté à ce moment-là
La femme, tremblante, se mit à pleurer toutes les larmes de son corps
Elle avait reconnu la voix de son mari et la véracité des faits.
Elle l'avait vu mort dans son jardin.

Elle n'a jamais réussi à retrouver l'expéditeur de cet enregistrement, qu'elle a préféré détruire, ni sa fille Audrey qui avait disparu ce jour-là.
Ses tentatives d'avertir le cousin de son défunt mari n’ont abouti à rien, celui-ci l'a pensée folle.
________________
Dans les profondeurs, moi seul possède la lumière, moi seul te voit, moi seul t'entend.


Last edited by Poisson-Lanterne on Sat 22 Sep 2018 - 23:54; edited 3 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 21 Sep 2018 - 23:50    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Trouble
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Jul 2016
Posts: 336
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

PostPosted: Sat 22 Sep 2018 - 18:54    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

L'histoire est pas mal en soi, elle reprend les grands traits d'une de tes pastas, mais j'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'incohérences niveau réaction du père, ok il est choqué par plusieurs choses mais il ne fait strictement rien, juste un "observateur" qui nous retranscrit juste ce qu'il se passe, je t'en cite quelques unes:


-"Elle a sorti un serre tête et une aiguille avec du fil de sa poche et se mit à coudre les oreilles de l'animal au serre tête.
Après avoir fini, elle l'a enfilé sur sa tête, s'est arraché les yeux sans crier et à versé le sang de ses yeux sur sa robe et ses chaussures
La robe blanche est devenue rouge, et la couleur bleue de ses chaussures, mélangée au rouge, a viré au violet
Les couleurs semblaient si réelles, comme si ces vêtements avaient toujours été de cette couleur-la."


J'ai du mal à croire que le père soit resté là à ne rien faire alors qu'elle viens de se crever l'oeil... ok il s'est pris un coup de point mais ça ne justifie en RIEN sa "non réaction", il aurait pu appeler sa femme, la police, etc... mais il est juste planté là ^^.


-"Audrey l'aimait beaucoup mais ne l'a pas mise avant un certain temps, c'était plus un déguisement qu'un vêtement qu'on pourrait porter habituellement."


Il pensait que c'était sa femme qui l'avait acheté, et sa femme pensait que c'était lui, je trouve ça personnellement un peu facile, rien d'innovent par rapport aux autres pastas qui te sortent quasiment toujours la même excuse à l'infini


Cependant, elle insistait toujours pour mettre cette robe blanche à la maison et voulait même la mettre pour aller à l'école.
Elle boudait systématiquement quand je refusais et jouait moins souvent quand elle ne la portait pas.
Quand elle la portait, en revanche, elle était sacrément active et nous sollicitait souvent, ma femme et moi, pour jouer avec elle.
Cette phrase a duré 2 semaines avant que ça ne dégénère vraiment.


-"Elle était d'habitude très sage, mais les évènements qui ont suivi ont complètement brisé l'image de petite fille innocente que j'avais d'elle.
Si elle n'avait pas sa robe, elle hurlait en permanence et essayait de la récupérer d'elle-même
Elle refusait de se changer quand on lui disait de mettre autre chose pour aller à l'école.
On avait beau lui expliquer, lui crier dessus, menacer de la jeter et même cacher cette fichue robe, elle finissait toujours par la retrouver et n'écoutait rien de nos sermons.
Elle s'est même plusieurs fois arrangée pour dormir en la portant."



Je conçois que des parents soit peu, voir pas stricte du tout avec leurs enfants mais de là à ne pas voir qu'il y'a quelque chose qui ne va pas avec la petite, encore une fois je trouve ça un peu gros, à revoir donc


-"J'ai pris mon téléphone et un couteau dans la cuisine juste au cas ou, puis j'ai doucement tiré les rideaux pour regarder au dehors"


le coup du couteau alors qu'il n'y a potentiellement rien, ça reprend des bases clichés qui, à mon sens, ne fonctionnent plus.


Enfin, je n'ai pas bien compris la fin mais d'après ce que j'ai lu il meurt ? donc le moyen de transmission ne passe plus. 


Bon je pourrais continuer comme ça mais je pense que tu as compris le truc, pas mal d'incohérence à corriger, mais attention, ton style me plait bien, le fait que tu lies tes pastas entre eux aussi.
En gros une bonne révisions des incohérences et ça passera je pense. J'attendrais donc que tu corriges tout ça avant de voter  Very Happy

________________
1 traduction à mon effectif: http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/search?q=visiteur d'un soir


Last edited by Trouble on Fri 28 Sep 2018 - 19:29; edited 1 time in total
Back to top
Poisson-Lanterne
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Aug 2018
Posts: 24
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 22 Sep 2018 - 21:27    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Réponse à "Trouble"


- "J'ai du mal à croire que le père soit resté là à ne rien faire alors qu'elle viens de se crever l'oeil... ok il s'est pris un coup de point mais ça ne justifie en RIEN sa "non réaction", il aurait pu appeler sa femme, la police, etc... mais il est juste planté là ^^."

Le fait que le père soit resté sans bouger est expliqué par la suite : Il est sous le choc
La sidération est un phénomène réel :  lorsqu'une scène qui se passe devant nos yeux nous choque profondément, on peut être en état de sidération, incapable de bouger.


- "Je conçois que des parents soit peu, voir pas stricte du tout avec leurs enfants mais de là à ne pas voir qu'il y'a quelque chose qui ne va pas avec la petite, encore une fois je trouve ça un peu gros, à revoir donc"


Je ne comprend absolument pas cette remarque, j'ai bien écrit que les parents lui ont crié dessus, l'ont sermonnée et ont même menacé de jeter la robe.
De plus, j'ai écrit que les parents, après la dispute entre le père et Audrey, ont longuement discuté et se sont questionné sur "ou avons nous raté son éducation ?"
Ils ont même commencé à se demander si la robe n'avait pas un rôle la-dedans.

- "le coup du couteau alors qu'il n'y a potentiellement rien, ça reprend des bases clichés qui, à mon sens, ne fonctionnent plus."

La encore, je ne comprend pas.
Sous prétexte qu'il n'y a "potentiellement" rien, il ne devrait absolument pas se méfier et ne pas prendre de couteau ?
C'est du bon sens de prendre son téléphone pour alerter la police et un couteau, ne serait-ce que pour intimider le potentiel intrus.
Je l'ai même fait hésiter à sortir, ce n'est pas comme si il s'était levé et avait pris son fusil de chasse pour avoir entendu l'herbe bruisser.
J'ai pensé à lui faire poser le couteau sur le coté quand il est sorti.

Enfin, je n'ai pas bien compris la fin mais d'après ce que j'ai lu il meurt ? donc le moyen de transmission ne passe plus. 

Le personnage est effectivement mort, et pour que ce soit BIEN CLAIR j'ai écrit "Je suppose que c'est là que je suis mort" Désolé mais il m'est impossible de faire plus clair
Le personnage s'adresse à son père, qui a aussi "atterri ici" donc il est dans le même endroit que son fils.

En ayant lu "Les jeux de Suzy", on comprend normalement avec la fin que le protagoniste de "La robe blanche" est le fils du cousin du protagoniste de "Les jeux de Suzy" puisque le père parle de son cousin qui lui a offert un cadeau, qui avait perdu 3 de ses amis etc...

Je suis d'accord qu'il faut suivre un minimum pour comprendre, mais j'estime avoir laissé suffisamment d'indices pour que ce soit compréhensible.
Le moyen de transmission est donc très simple : Le protagoniste qui raconte à son père ce qu'il lui est arrivé pour avoir atterri au même endroit que lui.

Je laisse la fin sujette à interprétation :
Sont-ils dans une espèce de dimension crée par Suzy pour ses victimes ?
Ont-ils atterri dans le même endroit "peu recommandable" que Suzy lorsqu'elle a essayé de revenir sur terre ?
Sont-ils en enfer ?

Quoi qu'il en soit, le fils parle a son père face à face, je ne comprend donc pas non plus ce qui coince avec le moyen de transmission.

J'accepte la critique (ceux qui ont critiqué "Les jeux de Suzy peuvent en témoigner : j'ai modifié mon texte 8 fois sous leurs conseils) mais je ne comprend tout simplement pas la tienne, cela me parait personnellement injustifié.

Edit : J'ai tout de même rajouté quelques phrases pour expliquer pourquoi il ne bouge pas pendant que sa fille se crève les yeux, afin que ça soit plus clair ^^
________________
Dans les profondeurs, moi seul possède la lumière, moi seul te voit, moi seul t'entend.
Back to top
Trouble
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Jul 2016
Posts: 336
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

PostPosted: Sat 22 Sep 2018 - 22:03    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

-"Le fait que le père soit resté sans bouger est expliqué par la suite : Il est sous le choc
La sidération est un phénomène réel :  lorsqu'une scène qui se passe devant nos yeux nous choque profondément, on peut être en état de sidération, incapable de bouger." 


Je suis totalement d'accord avec toi, mais il ne faut pas toujours voir le choc comme "je ne peut plus bouger" tu vois un/une proche qui se fait du mal (je ne te le souhaite pas hein...) tu es choqué, oui, mais tu vas l'en empêcher logiquement or ce n'est pas ce qu'il fait...


-"Je ne comprend absolument pas cette remarque, j'ai bien écrit que les parents lui ont crié dessus, l'ont sermonnée et ont même menacé de jeter la robe.
De plus, j'ai écrit que les parents, après la dispute entre le père et Audrey, ont longuement discuté et se sont questionné sur "ou avons nous raté son éducation ?"
Ils ont même commencé à se demander si la robe n'avait pas un rôle la-dedans."


Ce que je veux que tu comprennes c'est que ça fait trop "film d'horreur", les parents qui se demande "pourquoi elle fait ça Sad((((" et qui se rendent compte après moultes péripétie que leurs fille n'est pas normale à cause d'une ROBE, et même après ça ils patientent encore pour ENFIN jeter la robe. Des actions que ne se passe pas de la même façon dans la vraie vie.


-"Sous prétexte qu'il n'y a "potentiellement" rien, il ne devrait absolument pas se méfier et ne pas prendre de couteau ?
C'est du bon sens de prendre son téléphone pour alerter la police et un couteau"


Le téléphone ok, le couteau c'est un peu gros je sais pas, tu prends autres choses qu'un couteau... t'entend un gros bruit "déplacement d'objets lourds" le "cambrioleur" n'est pas con au point de réveiller toute la rue...


-"Le personnage est effectivement mort, et pour que ce soit BIEN CLAIR j'ai écrit "Je suppose que c'est là que je suis mort" Désolé mais il m'est impossible de faire plus clair" 


j'avais bien lu ça ^^', le personnage se réveille je ne sais où, je me suis dit que c'était peut être un rêve, c'était un peu ambiguë, mais c'était de ma faute. 



-"Le personnage s'adresse à son père, qui a aussi "atterri ici" donc il est dans le même endroit que son fils.

En ayant lu "Les jeux de Suzy", on comprend normalement avec la fin que le protagoniste de "La robe blanche" est le fils du cousin du protagoniste de "Les jeux de Suzy" puisque le père parle de son cousin qui lui a offert un cadeau, qui avait perdu 3 de ses amis etc...

Je suis d'accord qu'il faut suivre un minimum pour comprendre, mais j'estime avoir laissé suffisamment d'indices pour que ce soit compréhensible.
Le moyen de transmission est donc très simple : Le protagoniste qui raconte à son père ce qu'il lui est arrivé pour avoir atterri au même endroit que lui.

Je laisse la fin sujette à interprétation : 
Sont-ils dans une espèce de dimension crée par Suzy pour ses victimes ?
Ont-ils atterri dans le même endroit "peu recommandable" que Suzy lorsqu'elle a essayé de revenir sur terre ?
Sont-ils en enfer ?" 


Bon on va reprendre, le moyen de transmission c'est comment le texte NOUS parviens du coup là ça ne marche pas si il est mort, tu comprends pourquoi je me suis embrouillé à la fin. voilà voilà j'espère que c'est plus claire  Very Happy
________________
1 traduction à mon effectif: http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/search?q=visiteur d'un soir
Back to top
Poisson-Lanterne
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Aug 2018
Posts: 24
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 22 Sep 2018 - 22:32    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Mmmmh je comprend mieux
Je ne suis pas forcément d'accord avec tout mais je vais modifier un peu mon texte pour corriger certaines imprécisions
________________
Dans les profondeurs, moi seul possède la lumière, moi seul te voit, moi seul t'entend.
Back to top
Trouble
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 20 Jul 2016
Posts: 336
Localisation: Paris
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre

PostPosted: Sat 22 Sep 2018 - 23:08    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Poisson-Lanterne wrote:
Mmmmh je comprend mieux
Je ne suis pas forcément d'accord avec tout mais je vais modifier un peu mon texte pour corriger certaines imprécisions


Je peux très bien me tromper hein Smile, je donne juste mon ressenti faudrait avoir d'autres avis pour en discuter. Le texte et la base sont bonnes en tout cas 
________________
1 traduction à mon effectif: http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/search?q=visiteur d'un soir
Back to top
Poisson-Lanterne
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Aug 2018
Posts: 24
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sat 22 Sep 2018 - 23:55    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Voilà, j'ai effectué les modifications.
________________
Dans les profondeurs, moi seul possède la lumière, moi seul te voit, moi seul t'entend.
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Sun 23 Sep 2018 - 14:08    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Cohérence de l'histoire et des personnages :
Poisson-Lanterne wrote:

Une femme a un jour reçu une carte SD dans sa boite aux lettres d'un destinataire inconnu.

Début de l'enregistrement :

Tout à commencé avec cette robe, je ne me souvenais même pas l'avoir achetée donc j'ai pensé que c'était ma femme qui l'avait fait.
Je l'ai aperçue pour la première fois dans l'armoire de ma fille de 5 ans, Audrey.
C'était une petite robe de princesse pour enfant, avec des belles décorations, tout sur ce vêtement était blanc.


Ma fille était tout à fait adorable, polie et bien élevée.
Elle s'entendait bien avec ses camarades, tout était normal chez elle et nous en étions très fiers avec mon épouse.
Nous n'avions pas d'autres enfants pour l'instant, mais devant les supplications de ma fille et de ma femme d'en avoir un autre, j'ai accepté, et cette dernière était enceinte au moment où j'ai découvert cette fameuse robe.
Audrey l'aimait beaucoup mais ne l'a pas mise avant un certain temps, c'était plus un déguisement qu'un vêtement qu'on pourrait porter habituellement.

Donc on à une gamine qui réclame un autre gosse et les parents cèdent ? On parle d'un jouet hein, mais d'un gosse qui va t'engager pendant un bon moment... Ca ne se fait pas vraiment comme ça et encore moins en réponse à un caprice.


Cette robe est restée dans son armoire jusqu'à Carnaval.
À cette occasion, des camarades de sa classe ont organisé une fête chez l'un d'eux.
Ma fille y est allée avec sa belle robe blanche et ses chaussures bleues préférées
Les enfants restaient dormir sur place.


Quand je suis revenu la chercher le lendemain, la mère du petit chez lequel ils ont dormi m'a dit qu'Audrey avait beaucoup d'imagination.
Elle aurait animé la soirée avec des super jeux très inventifs.
Ils se sont tous bien amusés.
La mère du petit chez qui ils ont tous dormi m'a tout de même demandé d'éduquer ma fille sur le fait qu'on ne fait pas de mal aux animaux.
Elle aurait été plutôt brutale avec le chat de la maison.


Je me suis excusé et ai promis que je lui en parlerai, surtout que nous avons également un jeune chat chez nous : Noisette
Je lui en ai parlé sur le chemin du retour et elle a eu l'air de comprendre et d'être désolée.
Voyant qu'elle avait compris la leçon, je ne me suis pas inquiété plus que ça.
 
Le soir même, j'ai cru entendre Audrey se lever pendant la nuit plusieurs fois.
À chaque fois que j'ai été voir, dans le noir si elle était toujours dans son lit, elle y était, dormant paisiblement comme un petit ange.
Je savais bien discerner les fois ou elle dormait des fois ou elle faisait semblant, et cette nuit là, elle était bel et bien dans les bras de Morphée.
J'ai fini par m'endormir, pensant que j'avais sûrement dû entendre Noisette.

L'arrivée du chat tombe un peu comme un cheveux dans la soupe... La gamine est violente avec les animaux ? "Mince on a un chat !" La gamine se lève peut-être la nuit ? "Mais non c'est le chat !" En soit pourquoi pas, mais je trouve l'approche maladroite et on sent vraiment que c'est un prétexte pour poser un peu d'angoisse.


L'attitude de ma fille avait changé depuis cette journée-la.
J'ai pensé que sa fièvre du carnaval l'avait rendue encore plus joyeuse, mais cette fièvre joueuse et de bonne humeur dura plusieurs mois.
Non pas que je m'en sois plaint, et puis c'est relativement normal qu'une enfant soit énergique


Cependant, elle insistait toujours pour mettre cette robe blanche à la maison et voulait même la mettre pour aller à l'école.
Elle boudait systématiquement quand je refusais et jouait moins souvent quand elle ne la portait pas.
Quand elle la portait, en revanche, elle était sacrément active et nous sollicitait souvent, ma femme et moi, pour jouer avec elle.
Cette phrase a duré 2 semaines avant que ça ne dégénère vraiment.

Donc, la gamine a un comportement inhabituel, au moins assez surprenant pour que le narrateur le remarque et en face part, mais il ne réagit pas, n'en parle même pas à sa femme. Là aussi l'attitude des parents est surprenante, pour avoir un autre gosse il cède sans trop de problème mais un caprice pour une robe c'est un énorme refus. Là aussi, pourquoi pas, mais ça se justifie un peu (ils songeait aussi à faire un gosse, la robe allait faire honte aux parents...)


Elle était d'habitude très sage, mais les évènements qui ont suivi ont complètement brisé l'image de petite fille innocente que j'avais d'elle.
Si elle n'avait pas sa robe, elle hurlait en permanence et essayait de la récupérer d'elle-même
Elle refusait de se changer quand on lui disait de mettre autre chose pour aller à l'école.
On avait beau lui expliquer, lui crier dessus, menacer de la jeter et même cacher cette fichue robe, elle finissait toujours par la retrouver et n'écoutait rien de nos sermons.
Elle s'est même plusieurs fois arrangée pour dormir en la portant.

Donc la fille devient hystérique, les parents ont conscience de ne pas gérer mais il ne font rien ? Genre demander de l'aide ?...


Un soir, j'en ai eu marre de son comportement, et j'ai été jeter cette robe dans une poubelle dans la rue à 10 minutes en voiture depuis mon domicile après avoir été mettre Audrey au lit, tant bien que mal.


Lorsque je suis revenu, ma femme était paniquée.
Audrey faisait encore une crise, une crise terrible de colère comme elle n'en avait jamais fait.
Elle avait commencé à balancer des jouets et autres objets à travers la pièce de toutes ses forces.


Quand j'ai été la voir, elle me hurla dessus.
J'ignorais comment elle l'avait deviné, mais elle savait que j'avais été la jeter.
Elle me renia, me menaça, me jura qu'elle allait la retrouver et que j'allais payer.


Je ne me suis pas laissé marcher sur les pieds.
J'ai également haussé le ton et ait tenté de lui faire comprendre que cette attitude était inacceptable, dissimulant tant bien que mal mon choc d'entendre de tels mots venant de la bouche d'une si petite fillette.
Nous ne l'avions pas élevée comme ça.


Après environ 5 minutes de dispute verbalement très violente, elle se calma subitement, d'un seul coup.
Elle a juste dit :
"Désolée papa, tu as raison ce n'est pas bien
Je retourne dormir
Bonne nuit"


D'un air si innocent, comme si il ne s'était rien passé.
Le choc me laissa incapable de prononcer un mot.
On s'est regardés avec ma femme, interloqués.
On en a longuement discuté, nous demandant où nous avions raté l'éducation d'Audrey pour qu'elle en arrive là.
Lors de la conversation, je lui ai demandé où elle avait trouvé cette robe, et elle m'a confié ne pas l'avoir acheté, pensant que j'étais celui qui l'avait prise pour Audrey.


Fatigués, nous avons fini par nous dire que nous résoudrions cette affaire le lendemain.
Je crois que, comme moi, elle commençait à penser irationnellement que cette robe avait un lien avec le changement de notre fille.
J'ai mis une bonne heure à m'endormir.


Cependant, cette nuit-la, vers 4H du matin, je me suis réveillé en entendant du bruit dans le jardin.
J'ai tendu l'oreille pour entendre ce qui semblait être un déplacement d'objets lourds.
J'ai d'abord hésité, mais je me suis décider à me lever presque en bondissant lorsque j'ai entendu notre chat hurler dans le jardin.


Ma femme, ayant le sommeil profond, dormait encore 
Je suis donc sorti à pas de loups pour aller voir ce qu'il se passait, craignant un potentiel intrus dans le jardin.
J'ai pris mon téléphone et un couteau dans la cuisine juste au cas ou, puis j'ai doucement tiré les rideaux pour regarder au dehors
J'y ai vu Audrey, de dos.
Elle portait sa robe, celle que j'avais jeté la veille au soir.
J'étais certes rassuré qu'il ne s'agisse pas d'un cambrioleur mais furieux qu'elle soit dehors si tard dans la nuit.
J'avais également un très mauvais pressentiment concernant cette robe, les cris du chat et les objets lourd déplacés.
Rien ne faisait sens.
Encore plein de questions en tête, j'ai déposé mon couteau sur un meuble en grommelant et ai glissé mon téléphone dans ma poche puis j'ai ouvert la porte vitrée pour sortir.

Le cliché du téléphone et du couteau est un peu dommage, surtout que le téléphone n'a pas l'air de servir, à la base de m'attendais à ce qu'il l'utilise comme lampe torche mais comme il sort dehors sans... ("Mais avec le téléphone on peut appeler lol" Bah pas vraiment si tu cherches un éventuel rôdeur avec un couteau dans l'autre main le téléphone va plus te gêner qu'autre chose...)


"Audrey, je peux savoir ce que tu fais là, à cette heure-ci ???
Qu'est ce que tu fabriques ?"


Elle se retourna vers moi, elle avait le chat dans les bras, ou du moins ce qu'il en restait, cette pauvre bête était morte, le ventre ouvert, le sang et les boyaux fumants en coulaient encore et ses oreilles étaient arrachées.
La douleur se lisait encore sur le visage de l'animal.
C'était évident qu'il s'agissait d'un meurtre tout récent.
Trop choqué par ce spectacle, je n'avais pas remarqué le trampoline géant et les divers objets que ma fille avait rassemblé devant les balançoires du jardin.

Etant donné qu'il a entendu le cri du chat, nous dire que la morte est récente est inutile... Donc c'est une petite fille mais elle a la force pour déplacer à elle seule un trampoline sortie de nul part en prime ?...


Par instinct je suppose, je me suis précipité vers elle, oubliant presque toutes les questions que j'avais en tête, soucieux de soustraire ma fille à l'horrible vision de son compagnon à poils gisant dans ses bras.
"Audrey qu'est ce qu'il s'est passé ?
Tu l'a trouvé Noisette comme ça ?
Attends, donne-le moi et rentre vite à l'inté..."


Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase
Sans aucun changement sur son visage, elle m'a envoyé un coup de poing si fort que j'en suis tombé à la renverse, chamboulant à nouveau mon esprit qui avait essayé vainement de bricoler une explication logique comme quoi un cambrioleur avait tué le chat avant qu'Audrey n'arrive.
Je ne pouvais me résoudre à penser que ma petite princesse avait commis un acte si monstrueux
Mon t-shirt avait la marque de son poing trempé du sang de notre chat.


"Pas si vite, je suis presque prête à jouer" me dit elle tandis que je peinais à me relever


Elle jeta le chat, gardant les oreilles arrachées du félin dans sa main
Elle a sorti un serre tête et une aiguille avec du fil de sa poche et se mit à coudre les oreilles de l'animal au serre tête.
Après avoir fini, elle l'a enfilé sur sa tête, s'est arraché les yeux sans crier et à versé le sang de ses yeux sur sa robe et ses chaussures
La robe blanche est devenue rouge, et la couleur bleue de ses chaussures, mélangée au rouge, a viré au violet
Les couleurs semblaient si réelles, comme si ces vêtements avaient toujours été de cette couleur-la.

Donc c'est une gamine et elle sait coudre sans problème. De plus pendant le temps que lui prends sa couture le narrateur reste sagement immobile sans penser à rien et sans rien tenter.... Elle s'arrache les yeux ? Avec quoi ? Parce qu'a moins d'y aller à la petite cuillères ou autre instrument de ce style tu vas juste te crever les yeux. "Le sang de ses yeux" Là aussi c'est flou. Les yeux en eux même n'ont pas de sang, il y a bien de petites quantités de liquide dans le globe oculaire mais il est transparent. Si tu parle du sang, provenant de ce qui reste dans les orbites pourquoi pas, sauf que penser qu'en étant aveugle elle peut parfaitement recouvrir ses fringues et qu'en plus il y a assez de sang pour ça, c'est impossible. On tombe juste dans le gore gratuit, il n'apporte pas grand chose au texte et est mal réalisé. En admettant qu'il y ai vraiment besoin de sang, le cadavre du chat est toujours là... De plus faire changer de couleur des chaussures en les couvrants de sang c'est moyen niveau réalisme.

J'ai bien tenté de l'arrêter, mais ce fut pour me prendre un autre féroce coup de poing.

Je n'ai pas bougé après ça.
J'aurais pu appeler ma femme, sortir mon téléphone et appeler les secours, mais j'étais sidéré.
Ce que je voyais devant moi était si monstrueux que je n'eus pas le réflexe de réagir.


Audrey : "Voila je suis prête
Tu veux jouer avec moi ?"
J'ai à peine su balbutier "Quoi ... ?"
Elle recommença, avec une pointe d'agacement, presque en soupirant : "Est ce que tu veux jouer avec moi ?"


Moi : "Audrey qu'est ce que tu racontes ?
Qu'est ce que tu as fait ?"


Audrey : "Bon, puisque tu veux pas répondre alors on va dire oui
Alors, à quoi veux tu jouer d'abord ?
Avion imaginaire, chien pisteur ou ballon trampoline ?"

De base on ne trouve pas de dialogue sous cette forme dans une pasta étant donné qu'on raconte souvent un fait. Dans le cas présent, je ne sais pas trop comment le prendre puisqu'on nous "raconte" une carte SD mais comme il n'y a pas de détails sur le fait que ça soit un enregistrement audio ou une vidéo ça casse l'immersion d'avoir un dialogue présenté dans un format théâtrale posé comme ça.

Je n'arrivais plus à parler
Mon cerveau n'arrivait pas à processer ce qu'il venait de se passer et ce qu'elle essayait de me dire.
Je n'y comprenais rien, je voulais juste me réveiller pour découvrir que toute cette scène n'était qu'un cauchemar absurde.

"A processer" Ca ne se dit pas, ça n'existe pas...


Devant mon absence de réponse, elle a insisté en tapant du pied par terre "Alors ? Je veux jouer !! Choisis un jeu sinon c'est encore moi qui choisis"
Elle a marqué une pause, attendant ma réponse
"Puisque c'est comme ça ben ce sera avion imaginaire en premier alors, et puisque tu es pas gentil, je serai TRÈS exigeante pour ton dessin"
Elle s'est mise à m'expliquer des sortes de règles, enfin je crois, que je n'écoutais même pas vraiment.


Ma conscience vacillait, c'en était trop pour moi pour que je reste concentré sur ses paroles.
C'était déjà un miracle que j'arrive à tenir debout.
Le brouillard dans ma tête s'est épaissi davantage.
Je ne ressentais ni le froid glaçant de la nuit, ni le vent nocturne, ni le sang chaud qui coulait légèrement le long de mon ventre.


Avant de me rendre totalement compte de ce qu'il se passait, j'étais assis sur une balançoire avec une feuille en main.
Je suis tombé lorsqu'elle m'a poussé, et va savoir comment, elle m'a attaché sur la balançoire avec du fil de fer.
La dernière chose que j'ai entendu de ma petite Audrey chérie fut "Bouh tu joues même pas, t'es encore moins drôle que celui d'avant.
Le prochain, je l'enferme jusqu'à ce qu'il m'écoute et qu'il accepte de jouer"


Elle me poussa une dernière fois, et j'ai vu des images troubles comme si j'avais fait un looping de montagne russe, puis plus rien.
Je suppose que c'est là que je suis mort.
Après, j'ai rêvé qu'une petite fille habillée de la même façon qu'Audrey me donnait un cadeau, que j'allais le porter dans la maison de mon cousin, dans la chambre de sa fille, sans pouvoir contrôler mon corps.
Je me suis réveillé ici, pensant que tout ceci n'était qu'un rêve.
...
...
Et toi papa ? 
...
Maman m'a dit que tu es mort avec ma petite sœur dans un accident de la route quand j'avais 7 ans.
Et pourtant tu as aussi atterri ici.
Dis moi la vérité.
Comment es-tu arrivé la ?


C'est particulièrement confus. Il est mort ? Il rêve ? Comment l'enregistrement continue ?...


"C'est mon cousin qui me l'a offert, un paquet qu'il avait déjà ouvert et avait refermé avec du scotch
Sur le paquet, il y avait une petite carte dont il avait effacé le message, mon cousin était très vieux à ce moment-la et m'a assuré qu'il s'agissait d'un livre
En ouvrant, j'ai pourtant découvert une petite robe blanche à la bonne taille pour ta sœur.
J'ai pensé qu'il n'avait plus toute sa tête, qu'il était un peu sénile et fou.


Il avait fait de l'hôpital psychiatrique dans sa jeunesse après avoir perdu ses 3 meilleure amis tu sais.
Mais je suppose que tu devines la suite
J'ai rêvé que j'apportais ce cadeau dans la chambre de ta fille avant de me réveiller ici, après avoir perdu au ballon-trampoline
Je suis désolé..."

Pourquoi le narrateur raconte comment il a obtenu la robe ? Tout le long du texte il est censé ne pas savoir... Les guillemets font que ce texte doit être à part mais il est impossible de vraiment le lier au reste ainsi qu'au moyen de transmission...

L'enregistrement s'est arrêté à ce moment-là
La femme, tremblante, se mit à pleurer toutes les larmes de son corps
Elle avait reconnu la voix de son mari et la véracité des faits.
Elle l'avait vu mort dans son jardin.

Elle n'a jamais réussi à retrouver l'expéditeur de cet enregistrement, qu'elle a préféré détruire, ni sa fille Audrey qui avait disparu ce jour-là.
Ses tentatives d'avertir le cousin de son défunt mari n’ont abouti à rien, celui-ci l'a pensée folle.


Moyen de transmission : incohérent et absent à la fois. On a une femme qui reçoit une carte SD mais le texte parle d'elle a le troisième personne ce qui exclut un témoignage, donc on ne sait pas comment ça nous parvient, ni qui nous raconte ça. La transmission du contenu de la carte SD était plutôt flou. Pour avoir lu le texte de base où il n'y avait pas de MdT tu as visiblement tenté d'en ajouter mais sans retravailler le texte en conséquence donc forcément ça marche pas...

Sentiments éveillés : les incohérences, le moyen de transmission boiteux et le gore gratuit font qu'on n'arrive pas à se plonger dans le texte donc niveau sentiments...

Style/lisibilité : quelques fautes ainsi que des tournures étranges, on a également des néologismes ainsi que des évidences qui sont annoncés qui alourdissent le texte.

Intérêt : Bon bah... pas de moyen de transmission, beaucoup d'incohérence... au final j'ai l'impression qu'il n'y a pas vraiment de fil conducteur, on nous raconte ça mais il n'y a pas de but... Tu l'annonce comme une suite des Jeux de Suzy, certes on retrouve les mêmes jeux mais hormis ça le lien est particulièrement faible, comment une gamine a pu en entendre parler, elle dit avoir déjà joué, pourtant elle semble rassembler le matériel pour la première fois (il suffit de voir les oreilles du chat)...
L'idée en elle-même n'est peut-être pas inintéressante, mais en l'état l'intérêt est faible, et retravailler ce texte me parait un peu aléatoire comme sa construction l'est déjà... Je ne peux te conseiller de repartir sur une base vierge en prenant en compte les différents conseils donnés. Tu l'as compris je pense, ça sera un contre.

Pour info, quand les textes ont des suites (même si dans le cas présent le 1er texte peut être lu seul), il est préférable de tout poster pour qu'on puisse juger l'ensemble, ça évite les déceptions en cours d'histoire ou inversement une historie au début un peu plat qui gagne en relief à l'épisode suivant.

Si jamais tu as besoin d'aide et de conseils pour améliorer ton texte tu as également la section des inachevés tout peut poster ton texte qu'il soit à moitié fini ou que ça ne soit juste un brouillon, ça te permettra de recueillir des premiers avis ainsi que des conseils.

Bon courage pour l'écriture et ne te décourage pas !
Back to top
Poisson-Lanterne
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Aug 2018
Posts: 24
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Sun 23 Sep 2018 - 14:18    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Je comprend, cependant Audrey n'en a pas entendu parler avant.
Je pensais que c'était clair dans mon récit : La robe sert à Suzy pour posséder petit à petit Audrey
C'est Suzy qui parle et joue à travers elle.

Le plot twist est que le cadeau de Suzy servait à continuer indéfiniment son jeu, torturant la famille et les descendants de sa première victime.
Autrement dit : Qu'on gagne ou qu'on perdre, Suzy n'arrêtera pas son horrible jeu.
La aussi, je pensais que c'était clair dans mon texte.
________________
Dans les profondeurs, moi seul possède la lumière, moi seul te voit, moi seul t'entend.
Back to top
Kamus
Directeur du Service Com
Directeur du Service Com

Offline

Joined: 12 Oct 2015
Posts: 1,508
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Wed 7 Nov 2018 - 17:45    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

d'autres avis ici ?
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Back to top
Antinomy
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 25 Oct 2018
Posts: 120
Localisation: ?
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

PostPosted: Wed 7 Nov 2018 - 22:19    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

-cohérence/vraisemblance de l'histoire : l'histoire manque clairement de vraisemblance, et au niveau cohérence, il y a des choses à revoir. Notamment, le lien avec Suzy fait vraiment cheveu sur la soupe, c'est une grosse incohérence puisqu'on ne voit pas ce que ça vient faire là, le texte ne parlant absolument pas de Suzy. Les jeux, eux-aussi, font vraiment "rajouté", et ça casse la cohérence du récit, ce qui m'a sorti brutalement. L'histoire se perd aussi dans des clichés, avec du gore et des éléments vus et revus.

-cohérence des actions du ou des personnages : eh bien...le père a deux de tension, et la mère n'est pas franchement mieux. Leur fille a clairement un comportement de pire en pire, et ils remarquent bien que c'est à cause de la robe, mais ça n'a pas l'air de plus les préoccuper que ça ; je veux dire, ils essayent bien de se débarrasser de la robe, mais quand ton gosse fait une crise d'hystérie et d'un coup redevient calme, je pense que tu t'inquiètes pas mal et que tu réfléchis à quoi faire. C'est quand même grave, comme comportement. Bon, à part ça, je trouve que le chat fait vraiment "personnage utilitaire", Lalya a déjà un peu exprimé ça. On voit venir sa mort à des kilomètres, et à part mourir, il sert juste à faire dire "ah non, c'est Noisette" aux parents quand leur fille se lève la nuit. C'est dommage, les ficelles sont un peu grosses.
Et puis, il y a Audrey. Je suis déjà pas fan du fait que tu sembles attaché aux petites filles, sans mauvaise blague de ma part, car c'est typiquement un cliché de l'horreur qui ne fait plus peur qu'à de rares personnes (moi, c'est les gosses en général qui me font peur). Mais son plus gros problème, c'est qu'elle n'a aucune cohérence dans ses actions, qu'on peut tout deviner de son comportement dès le début et ce pour deux raisons : on a lu l'autre CP, donc on sait qu'elle va proposer les jeux de Suzy à la fin, et puis elle a vraiment le comportement typique de "la petite fille possédée". En plus de ça, que la robe impacte son comportement soit, mais comment elle fait pour DORMIR et se lever, tout en restant dans son lit dès que l'un de ses parents arrive ? À moins qu'elle ne soit devenue une ninja somnambule, ce qui serait très cool mais un peu hors de propos, ça me gène un peu (mais je pinaille).


-sentiment éveillé chez le lecteur : rien à dire

-vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : là c'est un gros point faible que tu peux facilement corriger. La femme est censé avoir reçu une carte SD, mais comment ? On ne sait pas. Ensuite, comme la femme n'est clairement pas le narrateur...qui est-ce ? Avec des précisions comme "La femme, tremblante, se mit à pleurer toutes les larmes de son corps", c'est forcément quelqu'un présent physiquement sur les lieux. Enfin, pour faire simple, là le moyen de transmission n'a aucun sens et casse tout le réalisme.

-style d'écriture : pas grand chose à dire, le style est globalement bon, attention cependant à ne pas tomber dans le gore facile parce que choquer le lecteur aussi grossièrement, ça ne marche clairement pas sur tout le monde. Fais aussi attention à certaines formulations un peu maladroites.

-lisibilité du texte : je pense que le texte gagnerait à ce que la différence entre l'enregistrement et la narration soit plus visible (en plus, je crois que tu as mis un guillemet à la fin et pas au début, il faudra corriger ça)

-intérêt de l'histoire : je vais être sincère, en voulant faire une suite à ton autre pasta, tu gâche tout le potentiel de ton texte à mes yeux. Suzy n'a rien à faire là, elle n'a rien à voir avec cette pasta, et en plus elle gâche tout effet de surprise. Si on a lu Les jeux de Suzy, on sait déjà comment ça va se finir, donc ça ne donne pas envie. Selon moi, tu gagnerais énormément à laisser tomber ton idée de suite sur cette pasta là, quitte à réécrire une autre suite qui diverge un peu plus de ta première cp, et qui intègre mieux tout ce qui touche à Suzy et ses jeux. Ici, je trouve que c'est de trop.
D'autre part, tu devrais vraiment essayer de te démarquer des autres textes. Tu t'enfonce trop dans les clichés, ce qui ne te rend pas service, tu utilise du gore là où il n'y a pas à en avoir (les détails sur le chat sont superflus mais ne gènent pas, mais alors la fille qui s'arrache les yeux, il va falloir m'expliquer l'intérêt).  Donc, pour moi, c'est un contre. 



Néanmoins, ton texte a de bonnes idées. Je pense qu'en reprenant la structure de base et en enlevant le côté "suite", tu peux faire une pasta intéressante, alors n'abandonne pas parce que ton texte n'a pas eu l'accueil escompté. Tu peux t'en servir comme d'une inspiration pour refaire une nouvelle pasta, alors si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à demander.
________________
Earth to earth. Ashes to ashes and dust to dust. Illusions to illusions. And dreams to dreams.



Ce qui sépare les hommes des légendes, c'est le bac+8. Je suis Nomy H. Wright, et j'énonce que personne ne peut écrire de pasta sans un bac+8, et s'il a moins de 18 ans.
Back to top
Poisson-Lanterne
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 15 Aug 2018
Posts: 24
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Fri 16 Nov 2018 - 18:04    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Merci à vous pour vos commentaires
J'ai changé quelque peu l'histoire (sans cette affaire de carte SD) et je l'ai publiée sur ma chaîne donc je ne compte pas retravailler celle-ci
Je sais qu'elle sera refusée ici mais ce n'est pas grave ^^
________________
Dans les profondeurs, moi seul possède la lumière, moi seul te voit, moi seul t'entend.
Back to top
Antinomy
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 25 Oct 2018
Posts: 120
Localisation: ?
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

PostPosted: Fri 16 Nov 2018 - 18:21    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

Comme tu veux. 
________________
Earth to earth. Ashes to ashes and dust to dust. Illusions to illusions. And dreams to dreams.



Ce qui sépare les hommes des légendes, c'est le bac+8. Je suis Nomy H. Wright, et j'énonce que personne ne peut écrire de pasta sans un bac+8, et s'il a moins de 18 ans.
Back to top
Kamus
Directeur du Service Com
Directeur du Service Com

Offline

Joined: 12 Oct 2015
Posts: 1,508
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Sat 24 Nov 2018 - 18:30    Post subject: La robe blanche (suite de "Les jeux de Suzy") Reply with quote

 refusée 
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group