Creepypasta from the Crypt Index du Forum
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexionhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Une nuit qui serait normale

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
abunter
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 23 Sep 2018
Messages: 12
Localisation: france
Masculin Capricorne (22déc-19jan)

MessagePosté le: Mer 6 Fév 2019 - 23:03    Sujet du message: Une nuit qui serait normale Répondre en citant

La nuit venait de se coucher, le calme s'installe la lune se lève éclairant faiblement depuis ses masse de nuages qui l'accompagnaient. Je me déplace sans peine pour aller m'abandonner dans les bras de Morphée depuis mon lit qui m'attend depuis les lueurs du jour. La fatigue m'envahi et je m'allonge me blottissant sous une couverture imperméable faussement protégeant.

La nuit est calme et le repos m'envahit tandis que mes yeux s'affaissaient pour me bloquer toute lumière. Mais une sensation désagréable me déborde. Une sensation de présence, une sensation de ne pas être seul, une sensation que quelque chose est là dans la quasi obscurité de la pièce. Je pense juste alors que ce n'est que mon imagination qui me joues des tours. Puis un bruit, comme un pas que quelque chose venait de faire. D'une stupeur sans nom, je me relève haletant, le cœur battant la chamade presque à se l'arracher.

Mais ... Rien, le noir presque complet sans aucune trace ne serrait-ce qu'une ombre. J'ai la peur au ventre mais la tête qui réfléchit, est-ce mon imagination? Ou pas? Si la chose n'est pas réelle la peur que j'ai l'est. Je scrute comme si ma vie en dépendait, pas l'ombre d'une chose même minime ni ici ni aux coins ni nulle part. Mais mon cœur bat encore et toujours aussi fort.

Alors je retente, je veux dormir et tandis que je m'assoupis les yeux fermé. La présence se refait sentir encore et toujours. Mais elle n'est plus dans le coin de ma petite chambre, je la sent ici, sur mon lit se déplaçant comme un animal se traînant au raz du sol, une chose aussi grosse voire plus qu'un chat se mouvant lentement en appuyant légèrement ses extrémités.

Je re-sursaute, la peur au ventre, le souffle presque coupé, la tête qui tourne, le corps qui tremble, le cœur battant presque aussi vite qu'une batterie. J'ai peur, pourtant il n'y a toujours rien, juste le bruit des feuilles dansantes dans les arbres et cette même pièce que je devine vide. J'ai besoin de repos, je veux dormir, mais la peur et mon imagination me cisaillent, en tout cas c'est ce que je me résonne. Alors je décide d'aller boire un verre d'eau dans la pièce d'à côté, la boule au ventre, juste histoire de me remettre de cette peur sans doute irrationnelle.

J'y vais, bois mon verre, puis un deuxième juste pour me relaxer. Puis j'entame le chemin inverse.Je plisse un peu les yeux, je pense que c'est la fatigue, tout en ouvrant la porte, mais alors que mon regard allait en direction du lit. Une chose me scrutait depuis celui-ci. D'un coup j'écarquille les yeux mais la silhouette que j'avais vu a disparue. Je me remémore ce que j'avais vaguement vu: une espèce d'ombre avec deux pattes à l'avant s'affinant sur la fin, je n'avais pas vu la fin de son corps, mais sa tête me semble inoubliable: un ovale parfait tout en hauteur avec deux points jaunes qui me fixait et une lune difforme blanche qui lui servait de bouche, elle descendait presque à son menton et remontait jusqu'à ses yeux.

Mais elle n'est plus là, maintenant j’appréhende vraiment à aller me coucher, j'ai trop peur, mon sang se glace mais la fatigue et ma raison m'ordonnent d'aller me recoucher que ce n'était qu'illusoire. Et je me raisonne et y retourne en me disant que quoi qu'il arrive je n'ouvre pas les yeux. Le sommeil me reprends et je commence à m'endormir. Et comme je m'y attendait la sensation est de retour, elle avance, toujours et lentement, se rapprochant de ma tête. J'essaye d'être stoïque de ne pas regarder de contrôler ma peur qui alors m'envahissait de tout mon corps.

La chose est à ma tête, je respire doucement, ce n'est qu'un cauchemars rien de plus, il n'y a rien, je n'ai pas peur.

Et la chose fit un grouillement mais ne bougeait plus, je la sentait à dix centimètres de mon visage, les bruits de plus en plus fort comme mon cœur. J'essaye de contrôler mes tremblements puis une goutte flasque comme de la bave s’étala sur mon visage. Je veux voir, je veux m'assurer qu'il n'y a pas de danger, mais doucement. J’entrouvre les yeux et le visage ovale de la chose me scrutait de près avec ses yeux jaunes luisant et toujours son sourire en demi lune mais cette fois qui secrète de la bave.

J'ouvre les yeux en grand, rien. Je m'y attendais mais la goutte de bave, elle, était toujours là.
________________
l'irrationnel est la plus grosse peur de l'être rationnel et vouloir expliquer l'irrationnel peut faire encore plus peur
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Fév 2019 - 23:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Undetermined.B
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2018
Messages: 18
Localisation: dans la cambrousse
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 7 Fév 2019 - 16:37    Sujet du message: Une nuit qui serait normale Répondre en citant

Bonjour bonjour ! Bon, allons-y ! 
 
 • Cohérence de l'histoire et des personnages : Dans l'ensemble ça me parait cohérent. 
 
 
 Sentiment éveillé chez le lecteur : J'avais la sensation de lire une énième histoire de Rake, du coup je n'ai pas franchement accroché. 
 
  
• Moyen de transmission : Je pense que ça se veut être un témoignage, mais ça n'y ressemble pas du tout. 


• Style d'écriture et lisibilité du texte : Ton texte est aéré correctement, c'est un bon point. Néanmoins, ton style parait assez maladroit pour le moment. On sent que tu as de bonnes capacités, mais souvent, ça part en embardé lyrique difficilement formulé... C'est dommage, car en tant que lecteur, on a vite tendance a décrocher lorsqu'on juge un texte trop redondant. J'ai également relevé quelques erreurs de ponctuation. Enfin, dans le cas présent, le véritable problème est que ton texte sonne un peu trop littéraire  pour une creepypasta (pas assez spontané si je puis dire).  
 
 
Ci-joint quelques annotations ( histoire de te donner quelques exemples ) : 
 
abunter a écrit:
  
1. La nuit venait de se coucher, le calme s'installe la lune se lève éclairant faiblement depuis ses masse de nuages qui l'accompagnaient. (Le mélange des temps ne fonctionne pas) La fatigue m'envahi et je m'allonge me blottissant sous une couverture imperméable faussement protégeant (protectrice) Je me déplace sans peine pour aller m'abandonner dans les bras de Morphée depuis mon lit qui m'attend depuis les lueurs du jourDans cette exemple précis, je vais être honnête, je n'ai pas réussit à comprendre s'il faisait nuit ou jour... 
 
 
2Mais ... Rien, le noir presque complet sans aucune trace ne serrait-ce qu'une ombre. (lourd) [...]. Je scrute comme si ma vie en dépendait, pas l'ombre d'une chose même minime, ni icini aux coins, ni nulle part. Ajoute des virgules si tu ne veux pas tuer un pauvre lecteur qui oublierait de respirer. 
 
 
 3.J'ai besoin de repos, je veux dormir, mais la peur et mon imagination me cisaillent, en tout cas c'est ce que je me résonne. (a reformuler) 
 
 4. J'y vais, bois mon verre, puis un deuxième juste pour me relaxer. Puis j'entame le chemin inverse.Je plisse un peu les yeux, je pense que c'est la fatigue, tout en ouvrant la porte, mais alors que mon regard allait en direction du lit. Une chose me scrutait depuis celui-ci. (a reformuler). 
 
 
5. J'essaye d'être stoïque, de ne pas regarder, de contrôler ma peur qui alors m'envahissait de tout mon corps. (il faut reformuler la phrase et y ajouter des virgules). 
 
 
6. J'essaye de contrôler mes tremblements puis une goutte flasque comme de la bave s’étala sur mon visage.[...] J’entrouvre les yeux et le visage ovale de la chose me scrutait de près avec ses yeux jaunes luisant et toujours son sourire en demi lune mais cette fois qui secrète de la bave. 
 
 
 
 


• Intérêt de l'histoire : Le problème pour moi, comme je l'ai dit plus tôt, c'est que j'ai la sensation de lire une énième histoire de monstre des plus basiques. L'histoire manque de texture et la sensation de déjà vu fait que, du coup, on ne s'attend pas à grand chose. Il faut quelque chose pour te démarquer. Par exemple, tu dis qu'un halo de lumière blanche émane de sa bouche, sers-toi de cette information comme éventuel trame de développement ( en gros pourquoi cette lumière ? Qu'est-ce qu'elle représente ? Est-ce qu'elle est lié à une caractéristique "démoniaque" du monstre ? ). Voila, tel quel ce sera un contre, mais bonne chance à toi ! 
 
 
 

________________
" Je crois bien que j'ai toujours été comme ça,
Dingue et déglingué, une vraie matriochka "
Revenir en haut
Piaandy
Grammatikwaffe
Grammatikwaffe

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2018
Messages: 20
Localisation: Normandie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat

MessagePosté le: Jeu 7 Fév 2019 - 22:28    Sujet du message: Une nuit qui serait normale Répondre en citant

Cohérence/vraisemblance de l'histoire : C'est cohérent, rien à dire là dessus


Cohérence des actions du ou des personnages : Le personnage et ce qu'il fait me paraissent cohérents


Sentiment éveillé chez le lecteur : Pas grand chose... Pour moi, c'est du vu et revu ce type de scénario alors je n'ai pas réussi à être intéressée. J'ai décroché plusieurs fois


Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Pour moi c'est bof à ce niveau là. On sait pas vraiment quel est le moyen de transmission. J'imagine que le but était de faire un témoignage à la base mais avec les temps utilisés, pour moi ça ne colle pas


Style d'écriture : Comme Undetermined.B l'a souligné avant, le style est maladroit. Les phrases sont trop longues, on s'y perd. La ponctuation n'est pas bien utilisée non plus alors on s'y perd encore plus


Lisibilité du texte : Le texte est lisible, c'est bien aéré je trouve


Intérêt de l'histoire : Comme je l'ai dit plus haut, je n'ai pas réussi à être intéressée. C'est du vu et revu. J'aurais bien aimé que certains aspects soient plus développés plutôt que juste être évoqués :/ 


Pour moi ça sera donc un contre
Revenir en haut
Lalya
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 12 Juil 2016
Messages: 2 172
Localisation: Paname
Féminin

MessagePosté le: Ven 8 Fév 2019 - 00:14    Sujet du message: Une nuit qui serait normale Répondre en citant

Cohérence de l'histoire et des personnages : Pourquoi pas, le narrateur est cependant assez passif par rapport à la situation, il regarde un peu autour de lui mais malgré sa peur il ne cherche pas plus que ça ou n'a pas l'idée de dormir avec la lumière allumée...


Moyen de transmission : témoignage ?


Sentiments éveillés : pas grand chose.


Style/lisibilité : c'est assez lourd à lire, ça a déjà été dit mais c'est trop littéraire pour être une creepypasta, de plus tu semble forcer ton style, ça se voit par rapport à certaines répétitions flagrantes par exemple comme "depuis mon lit qui m'attend depuis les lueurs du jour". Le résultat fini est juste lourd à lire. Quelques fautes et des mélanges au niveau des temps des verbes sont également présentes.


Intérêt : le narrateur est un personnage assez plat, le moyen de transmission est flou. Le style d'écrire aurait pu donner du charme au texte mais comme ce dernier semble forcé l'effet est raté. Du coup ça sera un contre désolée.


L'idée n'est cependant pas à jeter, je te conseille cependant de te libérer dans ta manière d'écrire, ne perds pas de vue qu'une creepypasta c'est quelque chose qu'on a vécu ou qui nous a été raconté la plupart du temps, de ce fait on peut se permettre d'avoir un langage moins soutenu et plus banal.



Met toi également à la place de ton narrateur pour renforcer le réalisme et ses sentiments, que ferais tu seul dans ton lit en pleine avec quelque chose qui rôde ?...



Pense également à ajouter un moyen de transmission, pour rappel le moyen de transmission c'est la façon dont le texte nous parvient, vu la forme ici on se rapproche d'un témoignage, mais ça serait bien de dire d'où il provient, ou que ça soit le narrateur qui le poste directement en mode "il m'a arrivé ça cette nuit, c'est bizarre donc je veux le raconter".
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Antinomy
Critique
Critique

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2018
Messages: 124
Localisation: ?
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Lun 11 Fév 2019 - 21:13    Sujet du message: Une nuit qui serait normale Répondre en citant

-cohérence/vraisemblance de l'histoire et des personnages : le protagoniste qui est dans le noir et ne voit pas bien la créature mais a le temps de tout bien voir au niveau de sa tête, c'est un peu bizarre.

-sentiment éveillé chez le lecteur : pas grand chose, il y a du potentiel mais c'est gâché par certains points donc tout début de frisson est vite mort

-vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : aucun moyen précisé

-style d'écriture : c'est là le gros problème du texte. Déjà, c'est trop littéraire, ça fait faux et inventé. Ton style ne correspond absolument pas, actuellement, à ce qu'on attendrait d'une creepypasta et cela couplé à l'absence pure et simple de moyen de transmission, on a vraiment du mal à ne pas se dire que c'est juste un texte inventé. Et puis, ta façon d'écrire est trop maladroite. Tu choisis mal ton vocabulaire, tes tournures de phrases se perdent dans des rallongements inutiles qui nuisent au plaisir de lecture et on sent que tu ne maîtrise pas ta façon d'écrire. Au final, on a un résultat qui fait faux, lourd et faussement compliqué, pour un texte aussi court on a l'impression de lire beaucoup plus et c'est un gros défaut.

-lisibilité du texte : outre la lourdeur du style, la mise en page est correcte donc pas grand chose de plus à dire

-intérêt de l'histoire : le sujet de base pourrait être intéressant, mais on se retrouve avec une histoire qui flirte avec les clichés, un style pataud qui s'enlise dans des tournures maladroites qui perdent le lecteur, et un texte qui dans sa globalité tient peu de la pasta. C'est donc un contre.
________________
Earth to earth. Ashes to ashes and dust to dust. Illusions to illusions. And dreams to dreams.



Ce qui sépare les hommes des légendes, c'est le bac+8. Je suis Nomy H. Wright, et j'énonce que personne ne peut écrire de pasta sans un bac+8, et s'il a moins de 18 ans.
Revenir en haut
Kamus
Éditeur
Éditeur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2015
Messages: 1 453
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

MessagePosté le: Mar 12 Fév 2019 - 05:36    Sujet du message: Une nuit qui serait normale Répondre en citant

rejeté
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:05    Sujet du message: Une nuit qui serait normale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Creepypasta from the Crypt Index du Forum -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com