Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

[C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2)

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Nécronomorial -> Textes -> Textes acceptés
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Daemoniack
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 10 Oct 2016
Posts: 472
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 27 Feb 2019 - 03:18    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

Ce texte fait suite à mon texte "L'appel à Satan". Comme vous pouvez vous en douter désormais, ce sera une sorte de Saga sur l'histoire du Narrateur et de Kévin. C'est un peu spécial et ça a un but humoristique plus qu'horrifique pour l'instant, mais ça risque d'évoluer. Enjoy !





« Est-ce que tu m'entends, humain ? » 
 
 
 
 
Cette voix commençait à sacrément m'énerver. J'avais juste envie de me reposer pendant le trajet en direction de Strasbourg, surtout en sachant que je devais prendre le relais après Paris. Mais ce truc en avait rien à faire de ce que je voulais, il continuait d'essayer de me parler et m'empêchait carrément de dormir à certains moments.  
 
 
 
 
« Mais ferme ta gueule ! », m'écriai-je avec énervement, faisant sursauter Kévin à côté de moi. 
 
 
 
 
« Mais j'ai rien dit bordel, me répondit-il justement, et arrête d'être aussi violent avec moi. T'es comme ça depuis plusieurs jours, et tu sais bien que j'aime pas ça. » 
 
 
 
 
Je tournai la tête en direction de mon pote, qui conduisait depuis Pleyben et qui continuait de regarder la route, tout en me parlant. On venait de dépasser le Mans et on s'était engagés sur l'A11, toujours avec notre Saxo bleue qui nous suivait depuis plusieurs années déjà. J'étais presque surpris qu'il réagisse à mon injonction, vu qu'on ne se parlait plus beaucoup depuis ce qu'il m’avait dit après cette nuit dans le bois. Mais j'ai préféré ne rien laisser paraître et regarder par la fenêtre passager en soupirant. 
 
 
 
 

« Ce n'est pas une façon de s'adresser à un être supérieur, me répondit la voix un peu tardivement, non sans un ton encore plus sévère que les autres fois. Tu n'es qu'un réceptacle à ma grandeur, tu devrais m'obéir ! » 
 
 
 
 
Bordel. Ce qu'il était lourd à me répéter ce genre de choses en permanence. Et, tu es mon enveloppe charnelle par-ci, et tu es mon élu par-là, et tu devrais créer un culte, et tu ne devrais pas dormir maintenant, et tu devrais m'écouter... On voit que ce truc n’a pas connu ma mère. Au moins elle, elle savait être plus persuasive, et je sais de quoi je parle. Lui me rappelait un peu mes professeurs de collège et de lycée, qui pensaient pouvoir me faire participer à leurs cours. Ah, la belle époque où j'avais rencontré mes potes et où on s'était penchés sur le paranormal... 
 
 
 
 
« Bon, on va en parler ou pas ? », demanda Kévin, le regard toujours fixé sur la route.  
 
 
 
 
Je tournai la tête presque instantanément : « Et tu veux que je te dise quoi, putain ? Il y a six jours, on a tenté d'invoquer une saloperie avec une sorte de descendante de druide low-cost, ça a marché, elle est morte, et j'ai un putain de démon dans ma tête depuis. Mais, dès que je t'en parle, tu me sors d'aller consulter. Tu veux que je te dise quoi de plus ? Que je déconne et que j'ai juste envie de t'emmerder ? » 
 
 
 
 
Un léger silence s'installa juste après cette phrase. Même ledit démon avait cessé de parler, pour une fois. Bon, oui, j'étais énervé, et non, je n’avais pas besoin de lui reprocher son comportement. On avait été à l'hôpital après cet incident, et il s'était avéré que j'avais une belle commotion suite à mon évanouissement. J'étais tombé comme une masse sur une pierre, donc c'était tout à fait normal que Kévin s'inquiète de ma santé. Surtout si j'entendais une voix dans ma tête. Mais je savais que cette voix n’était pas liée à ma blessure. Elle me parlait de trucs que je ne connaissais pas et me racontait la vie des gens que je croisais dans la rue. C’était quand même un peu plus qu'un problème psychique. 
 
 
 
 

« Alors, si je peux me permettre, je ne suis pas un simple démon inférieur. Je suis Nyarlathothep, le Chaos Rampant, l'Âme, le Coeur et le Messager des Autres Dieux, l'Entité aux 1000 Avatars, le Phara... » 
 
 
 
 
« Oh toi, tu serais Mimi la petite souris, j'en aurais tout autant rien à foutre de ce que tu me dis ! », répondis-je avec lassitude.  
 
 
 
 
« Bon, admettons. », soupira Kévin. Dans ce cas, si tu as un démon qui te parle, il doit avoir des pouvoirs ou un truc du genre qui pourrait lui permettre de prouver qu'il est là, non ? Allez, dis-moi un truc sur moi. N'importe quoi. » 
 
 
 
 
Ah bah. C'est pas comme si on se connaissait depuis douze ans avec Kévin, et même en admettant que ce Nyarlathotep réponde, il faudrait que je sache quelle information je ne connaissais pas déjà. J'étais pas rendu. Et puis, c'est pas comme si on avait déjà tout partagé l'un sur l'autre, j'étais même présent lors de sa première fois. Bon, lui ne s'en souvient pas tant il était torché. 
 
 
 
 
Kévin me regarda du coin de l’œil, comme s'il me comprenait dans mon silence et enchaîna : « Tiens, combien j'ai de doigts là ? », en mettant sa main gauche dans son dos. 
 
 
 
 
« Humain, je n'ai pas à prouver ma toute-puissance à d'autres personnes que toi. Je ne m'abaisserai pas à ce jeu idiot », répondit Nyarlathotep avec arrogance.  
 
 
 
 
Et merde. 
 
 
 
 
« Mon pouvoir est incommensurable, cède à mes requêtes et il pourrait être tien. Obéis-moi, hum...» 
 
 
 
 
« Non. Là, je te demande de répondre à la question de mon pote. Si t'y réponds pas, je vais m'énerver. » 
 
 
 
 
Non mais il se prenait pour qui là, ce démon de mes deux ? C'était quand même encore moi qui faisait la loi dans ma tête ! 
 
 
 
 
« Je ne répondrai pas, tu n'as aucun pouvoir sur moi », répondit Nyarlathotep. 
 
 
 
 
« Non mais t'es sérieux, là ? Tu me dis que t'es un dieu et là tu réponds même pas à une question aussi simple ? Mais comment veux-tu que qui que ce soit te prenne au sérieux, Niarlotathep ? »  
 
 
 
 
Kévin, qui suivait le dialogue à moitié, commença à rigoler. Et pendant qu'il riait et que la voix dans ma tête continuait à faire sa tête de con, il répondit : « Mais il est pas capable de voir que j'ai trois doigts, ton pote ? »  
 
 
 
 
« AH NON ! IL EN AVAIT QUATRE ! », hurla Nyarlathotep en réponse, toujours dans ma tête. 
 
 
 
 
Oh, j'étais clairement pas rendu. Combien de kilomètres avant Paris ? Quatre-vingts ? C'était trop long... On devait même aller acheter de l'essence, vu qu'on avait perdu notre bidon récemment. Franchement, cette histoire commençait à me désespérer à un point rarement atteint dans mon existence. 
 
 
 
 
« Alors, si tu continues à hurler, je vais me mettre à chanter. Et crois-moi, le démon, tu viens peut-être des Enfers, mais moi je connais des tortures que tu n’as jamais expérimentées ! »  
 
 
 
 
Et alors que je pensais avoir la paix, celui-ci me nargua d'un :  
 
 
 
 
« Mon statut m'empêche de ressentir la souffrance, ALORS CHÂTIE CE BLASPHÉMATEUR. 
 
 
 
 
- Alors, comme ça, il te crie dessus ? Ou c'est juste une excuse pour éviter de me répondre ? », dit Kévin, avec un peu d'énervement. 
 
 
 
 
Sérieusement, ils voulaient la guerre ? Ils allaient l'avoir. Putain, faut pas m'énerver comme ça. 
 
 
 
 
« We're no strangers to love... You know the rules and so do I... A full commitment's what’s I'm thinking of... You wouldn't get this from any other guy... » 
 
 
 
 

Un silence s'était installé pendant que je débutais la chanson maudite. Et, alors que j'allais entamer les paroles fatidiques, Kévin me coupa : 
 
 
 
 
« D'accord, d'accord, j'ai compris. Tu veux pas un peu de vraie musique plutôt ? » 
 
 
 
 
Tandis que je hochais la tête avec un large sourire, et que la voix dans ma tête continuait de rester silencieuse, mon pote tourna le bouton de fréquence de la radio pour l’allumer. Et, après plusieurs minutes d'essais infructueux, celui-ci se souvint avoir abîmé son antenne en tentant de la changer quelques mois auparavant. Par dépit, il stoppa sa recherche sur un bruit blanc assez insupportable. 
 
 
 
 
« Et donc, il voyait pas que j'avais trois doigts ?, reprit-il de plus belle. 
 
 
 
 
- CET HÉRÉTIQUE CONTINUE DE MENTIR ! », hurla de nouveau Nyarlathotep.  
 
 
 
 
Néanmoins cette fois, quelque chose était différent. La voix paraissait moins nette, comme si quelque chose la brouillait. J'étais en train de réfléchir à ce qui pouvait provoquer cette impression, quand je remarquai que Kévin n'avait plus les yeux fixés sur la route comme depuis le début du trajet, mais qu'il me regardait avec de grands yeux, le teint un peu livide. Et alors que la voiture commençait à sortir de la route, réveillant le pilote de sa torpeur, je compris d'où venait le malaise. 
 
 
 
 

Cette fois, il avait parlé depuis la radio. 
 
 
 
 
Correction 1 faite par Piaandy/ C2 par Gordjack
________________
Actuellement en période d'écriture intensive. Tentatives d'améliorer mon niveau, quoi.


Last edited by Daemoniack on Tue 5 Mar 2019 - 03:45; edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 27 Feb 2019 - 03:18    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lalya
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 12 Jul 2016
Posts: 2,172
Localisation: Paname
Féminin

PostPosted: Wed 27 Feb 2019 - 08:40    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

Cohérence de l'histoire et des personnages : c'est ok.


Sentiments éveillés : c'est toujours aussi sympathique à lire.


Style/lisibilité : quelques petites fautes.


Intérêt : c'est tout bon, pour.
________________

I'll be nicer if you'll be smarter.

If brokenness is a form of art, this must be my masterpiece.

Queen of no identity. I always feel like someone else. A living myth. I grew up in a lie. I can be anyone.

She was not fragile like a flower, she was fragile like a bomb.
Back to top
Visit poster’s website
Ketch
Cryptien débutant
Cryptien débutant

Offline

Joined: 30 Jan 2019
Posts: 4
Localisation: Troyes
Masculin Poissons (20fev-20mar)

PostPosted: Wed 27 Feb 2019 - 22:24    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

Cohérence de l'histoire et des personnages : Une saxo qui roule autant de bornes... Bon ok, c'est cohérent pour l'autoradio... Mais une saxo ? Sinon pour de vrai, c'est cohérent. 


Sentiments éveillés : Toujours aussi prenant, et sympathique. 

Style/lisibilité : Très bon style. Peut être la phrase "je comprenais ce qui était étrange." pourrait être tournée différemment
"Je comprenais d'où venait le malaise..." ou mieux que ma proposition. 


Intérêt : C'et ok.  pour.
________________
Le dormeur doit se réveiller.
Back to top
Calyspo
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 04 Oct 2016
Posts: 57
Féminin

PostPosted: Mon 4 Mar 2019 - 23:54    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

Cohérence de l'histoire et des personnages : RAS


Sentiments éveillés : C'est typiquement le genre d'humour que je goûte tout particulièrement, j'ai tout lu d'une traite et suis vraiment entrée dans ton récit.


Style : Si je puis me permettre, il serait plus agréable d'écrire les chiffres en toutes lettres. Je ne sais pas si c'est le cas de tout le monde, mais ça me fait personnellement tiquer ce qui est dommage pour un tel détail. 
En dehors de ça tu as un style très "visuel", et c'est ce que je recherche en général chez un auteur. Sans m'étaler parce que ce n'est pas l'endroit, il y a des auteurs qui ont une prose très agréable et stylisée mais qui échouent totalement à retenir mon attention. Pour moi ça ne sert à rien de se perdre dans des tournures esthétiques si ces dernières n'ont pas de fond ni de vie, et je pense que capter cette profondeur, être capable de faire le choix de certains détails bien particuliers qui donnent une énergie à un texte, c'est ce qu'il y a de plus difficile en écriture (et de plus injuste car je pense que cela ne s'apprend pas). C'est quelque chose que je perçois dans tes textes malgré quelques maladresses.


Intérêt : C'est toujours aussi amusant et décalé, POUR
Back to top
Daemoniack
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 10 Oct 2016
Posts: 472
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

PostPosted: Tue 5 Mar 2019 - 03:42    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

Globalement, merci à tous pour vos retours. Je prend mon pied à écrire ces textes, et j'ai plein d'idées pour les prochains chapitres. Vous avez pas fini d'entendre parler du narrateur et de Kévin.

Ketch wrote:
Cohérence de l'histoire et des personnages : Une saxo qui roule autant de bornes... Bon ok, c'est cohérent pour l'autoradio... Mais une saxo ? Sinon pour de vrai, c'est cohérent. 


Sentiments éveillés : Toujours aussi prenant, et sympathique. 

Style/lisibilité : Très bon style. Peut être la phrase "je comprenais ce qui était étrange." pourrait être tournée différemment
"Je comprenais d'où venait le malaise..." ou mieux que ma proposition. 


Intérêt : C'et ok.  pour.


J'ai réfléchis et je pense que la tournure de phrase que tu proposes est correcte. En effet, ça fais bizarre, donc je vais appliquer la modification. Et ne juge pas mes choix scénaristiques, la Saxo est là pour une bonne raison Laughing


Calyspo wrote:
Cohérence de l'histoire et des personnages : RAS


Sentiments éveillés : C'est typiquement le genre d'humour que je goûte tout particulièrement, j'ai tout lu d'une traite et suis vraiment entrée dans ton récit.


Style : Si je puis me permettre, il serait plus agréable d'écrire les chiffres en toutes lettres. Je ne sais pas si c'est le cas de tout le monde, mais ça me fait personnellement tiquer ce qui est dommage pour un tel détail. 
En dehors de ça tu as un style très "visuel", et c'est ce que je recherche en général chez un auteur. Sans m'étaler parce que ce n'est pas l'endroit, il y a des auteurs qui ont une prose très agréable et stylisée mais qui échouent totalement à retenir mon attention. Pour moi ça ne sert à rien de se perdre dans des tournures esthétiques si ces dernières n'ont pas de fond ni de vie, et je pense que capter cette profondeur, être capable de faire le choix de certains détails bien particuliers qui donnent une énergie à un texte, c'est ce qu'il y a de plus difficile en écriture (et de plus injuste car je pense que cela ne s'apprend pas). C'est quelque chose que je perçois dans tes textes malgré quelques maladresses.


Intérêt : C'est toujours aussi amusant et décalé, POUR


Pareil que pour Ketch, je pense que tu as raisons concernant les chiffres. En fait, ce qui sort du texte, c'est le fait d'écrire le nombre de doigts en chiffre et non en lettre, ce que je vais modifier. Je tiens néanmoins à garder "A11" et "1000 avatars" en chiffres étant donné que ce sont des noms/titres.
Pour ce qui est du style d'écriture, j'essaie de faire en sorte que le lecteur puisse visualiser très facilement la scène. De base, j'écris des récits de combats qui se veulent réaliste, d'où le fait que je donne des détails nécessaires. Le secret, c'est ni trop, ni trop peu tout en enchainant pour donner du naturel et que le film des événements se forme pendant la lecture. Enfin, c'est ce que j'essaie de faire en tout cas.
________________
Actuellement en période d'écriture intensive. Tentatives d'améliorer mon niveau, quoi.
Back to top
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 31 Aug 2013
Posts: 3,967
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Mon 11 Mar 2019 - 21:58    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

Pour faire un petit commentaire sur le fait d'écrire les chiffres en toutes lettres, en soi, il est possible de le faire tout en gardant A11 et 1000 vu que ces deux derniers sont des nombres

Cohérence de l'histoire


Dans la continuité du précédent. Je me demande juste toujours comment la voix a été transférée de l'esprit de Kévin à la radio. Mais comme m'a dit un jour un grand philosophe à propos de cette série, "Ta gueule, c'est magique".


Cohérence du(es) personnage(s)


Tout va bien.


Sentiment éveillé


J'ai beaucoup ri x2.


Style


Toujours très bien.


Lisibilité


Aéré comme il faut.


Intérêt


Ma foi, peu de choses à ajouter par rapport à la partie précédente, si ce n'est que j'ai bien ri. Pour !

________________
Back to top
Gordjack
Grammatikwaffe
Grammatikwaffe

Offline

Joined: 20 Apr 2016
Posts: 25
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

PostPosted: Mon 11 Mar 2019 - 22:34    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2) Reply with quote

La Grammatikwaffe vous informe que ce texte est dès à présent accepté.
________________
Quiconque ne respecte pas les préceptes du Saint Bescherelle se verra frappé de mon courroux vengeur. Vous voilà prévenus.
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 12:19    Post subject: [C2] Le covoiturage (Le démon, Partie 2)

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Nécronomorial -> Textes -> Textes acceptés All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group