Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Cette nuit la
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Bri-Bri-Kun
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 28 Feb 2019
Posts: 34
Localisation: Alsace
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 00:44    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Je commençais ma journée avec un grand café noire et une bonne heure de route. Je me mis en route vers 11h pour rejoindre un hôtel assez chic de centre-ville. Je devais mis rendre afin d'y mettre une note pour évaluer un établissement. Je suis critique hôtelier et mon travaille m'oblige à beaucoup me déplacer.


Au bout d'1h et 10 minutes de route j'arriva enfin aux lieux indiqués sur mon GPS. Je réussi à me garer juste en face de l'entrée et je pris donc mes affaires. De quoi dormir 1 nuit et le nécessaire pour écrire. En montant quelque marche qui élevait le pavillon j'arriva devant 2 massive portes en bois de chêne ciselé d'ornement de tout sorte qui rendait le tout assez exotique a l'ambiance extérieur du lieu, qui quant à lui, rappelais les anciennes bâtisses du 18 siècle.


Après avoir passé l'entrer, je suis arrivé dans le hall. Au sol une moquette rouge pourpre, des murs sobres et au plafond un lustre de cristal ornais la pièce et donnait un air prestigieux au hall. En face de moi se trouvait un comptoir fait d'un marbre froid mais ou une sonnette cassais l'austérité de la chose.


N'ayant pas de quoi être reçue, je sonnai directement et un titillement se fit entendre brisant ainsi le calme ambiant. Après quelque instant, un homme apparut d'une ouverture que je n'avais pas remarqué lors de ma 1er inspection. L'homme était assez âgé, les cheveux grisonnants et quelque ride cassait la coiffe qu'il portait. Son costume quant à lui donnait un air assez caricatural des majors d'homme de luxe. Un pantalon de velours et une chemise blanche classique.


Je pris les devants en expliquant que j'ai réservé une chambre plutôt dans la mâtinée. Après avoir consulté son registre il me proposa de le suivre et il attrapa une clef d'un aire rustique derrière le comptoir. L'objet était accompagné d'une plaque ou était gravé le nombre " 104 ".


Nous avons alors pris l'escalier pour se rendre au 1er étage pour continuer à s'engouffré dans un couloir alors à notre gauche. Arrivé au bout du couloir l'homme prit les devant a nouveau et entra la clef dans l'interstice qui lui était destiné. Un cliquetis se fit entendre et alors la porte s'ouvrit sur une chambre assez modeste. Toujours la même moquette au sol, un plafond et des murs d'un blanc soigné. Le lit bien présenté accompagnait bien la propreté de la pièce.


Après avoir reçu la clef de ma chambre et avoir défait mes affaires je me mis à la recherche de l'erreur qui aurait pu trahir la précision donnée à l'entretien des chambres. Mais suite à mon schéma habituel de notation je ne trouvai rien à redire. Je passerais la nuit ici et ferait mon rapport dans la matinée. Le reste de mon investigation dans la chambre ne donna rien de de quoi donné une mauvaise notation au lieux.


Le reste de la journée a été passé en centre-ville ou j'ai pu me détendre. Ce travail n'est pas très compliqué quand on s'est si prendre. Le soir venu, je me suis en route pour revenir à ma chambre. Avant de me coucher je pris une bonne douche pour commencer aussi mon investigation des lieux. La douche était plutôt classique avec un sol en carrelage. Le seul point négatif que j'ai pu relever est que des poils d'animaux qui n'ont pas été nettoyer dans les coins de la salle de bain. Plutôt étrange sur le coup par rapport au reste qui semblait avoir été passé au peigne fin.


La douche a été salvatrice pour mon corps et il était temp de se mettre au lit. Après quelque instant à m'ancrer bien profondément dans les draps, je pouvais me laisser allez aisément des bras de morphée. Les draps propres dégageait une odeur enivrante qui accompagnait le lit moelleux. Je ne pris pas très longtemps a sombré.


-Crac-


Mumm, sa ressemblais à du bois qui craque. Le parquet qui travaille ou un animal en liberté peut-être ? Ou bien un client, ou bien encore le personnelles. Rien de surprenant dans un hôtel. En lançant un regard dans la pièce j'aperçu l'heur sur ma montre. 2h du matin. Qui pouvait se déplacer à une telle heure dans les couloirs en faisant autant de bruit ?
Je vais me laisser allez, rien de bi-CRAC!-
Ho, là s'était assez remarquable pour ne pas être ignorez. Ce n'est clairement pas un animal et ça se déplaçait aux milieux de la nuit. C'est assez inhabituel a c'est heure si et si ce grabuge continue je vais me lever ... 

-Grincement-


Hey ? Ça venait de ma chambre la ? Le personnelle travaille vraiment la nuit. Ce n'est pas possible, je ne vais pas les loupés là-dessus par contre ... ces énergumènes ne fermerait même pas la porte. Je vais devoir me lever. Il vont m'entendre ceux là !


2h30 sur ma montre. Il fait nuit noire et je dois bouger mon corps avec peine jusqu’à cette foutue porte. Dès mes premiers pas je sens que quelque chose ne va pas. L'odeur agréable qui flottait dans l'air a été envahi et remplacé par une odeur nauséabonde de marais, d'où sa pouvait bien venir bordel ? Je continuai mon escapade nocturne en direction de cette satané porte quant aux milieux de mon avancé je m'arrêtai car un nouveau craquement se fit entendre. Mais cette fois du fond de ma pièce. Je sursautai et me dépêcha d'atteindre la porte qui me fit faire tend d'effort mais au moment où je me mis à scellé celle-ci pour le reste de la nuit une chose horrible me tétanisa sur place.


Au moment où les gonds de la porte se mit à se mouvoir pour se mettre dans une position plus réconfortante, je remarquai a nouveau que comme dans le hall, la moquette recouvrait l'intégralité du sol et qu'aucun parquet ou bois ne pouvait claquer. Je me mis donc à la recherche de l'interrupteur de la lumière mitigé de panique et d'incompréhension. Au bout de quelque pas hasardeux dans la pénombre j'entendis une Ampoule grésillé et je vis une image qui marquera ma rétine au fer rouge et se a tout jamais.


Du cadre de la porte jusqu'au-dessus de mon lit s'étirais une immonde traces d'un mélange de boue et d'une substance qui ne ressemblais à rien d'identifiable. Le pire reste à venir car au bout de la trace trônait une chose qui dépassait la raison. Posé sur le lit qui me servie pour le début de cette nuit, se trouvait un monticule de morceaux de diverse animaux forestier.


Tout était assemblé de manière aléatoire pour correspondre à une vague forme humaine. Le tout semblait tenir grâce à la même substance qui avait souillé le plafond. La créature restait perchée en surplomb sans échappé aucun sons. Elle restait la à me regardé sans rien faire, comme si elle me jugeais. Au bout de quelque instant de terreur, je pris par reflex ma veste et je courue en direction de la porte. Je ne pensais à plus rien d'autre que fuir cette maudit chambre.


Le cauchemar venait alors à peine de commencer que je frôlais déjà la crise cardiaque. Quand la chose vit que je me mis à courir, elle se mis à se mouvoir en ma direction. Elle semblait vouloir lancer ce qui lui servait alors de jambe dans une macabre démarche qui aurait rendu fou plus d'un. Le tout tournait dans un ridicule morbide car les deux membres n'était pas constitué de la même façon et cela rendait la créature bancale. Tout en se déplaçant ver moi je pouvais l'observé être pris de violent spasme, mais je n'avais pas le temp d'observé plus longtemps la monstruosité dont j'ignorais la motivation car elle était déjà lancé dans ma direction. j'attrapa ma veste et fuis comme si ma vie en dépendait.


Au bout de quelque seconde à courir comme un dératé dans l'hôtel je trouvai enfin la sortie et courue de vive allure vers mon auto. Quelle chance que les clefs de mon véhicule se trouvait alors dans ma veste. Je fermai directement la porte de l'auto et pendant que j'essayais de faire démarrer la machine j'observé avec panic les alentours. Quelque coup de clef et un soulagement énorme lorsque le moteur se mit alors de mon côté, je ne vis toujours pas ce qui hantera mes rêves pour un bon moment. 



Le pied sur l'accélérateur je me mis a scionné les routes avec des milliers de question. La chose que j'ai vue était-elle réel ? Que me voulait elle ? Que diable faisait qu'elle était en mouvement alors que tout l'en empêchait ? Je n'étais pas sûr de vouloir des réponses. Lançant des regards de tous les cotées de la route, je priais pour ne plus la revoir.   
 
 
 
 
  
C'est seulement au bout de 15 minutes de route dans le voile de la nuit que je me mis à me remettre les idées en place. Devais-je appelé la police ? il me prendrait pour un de ces déganté. De toute façon ce que j'aurais pu voire n'était que le fruit de mon imagination, une telle aberration ne pouvais être façonné par la main du seigneur. Il fallait donc y retourner. Je devais en avoir le cœur net et au moins avertir quelqu'un sur tout ce que je verrais si le danger était bien réel.  
 

 
 
  
Quand les phares de mon auto me firent voire la porte dont je venais de fuir quelques minutes plutôt, j'eu un frisson qui parcourue mon corps. Je repris donc mon manteau, et me remit en marche ver la bien sombre forteresse qui me faisait face. Je passai les massives portes le plus silencieusement possible et je montai les escaliers en prenant précaution que rien ne défiant la réalité ne si trouvait.  
 


Lors de mon arrivé dans le couloir, je lançai de nombreux regards avant d'y posé un pied. Au bout de quelque mètre je vis la porte de ma chambre toujours ouverte.  
 
 
  
 

 
 
Assez hésitant au début, je me figeai quelque instant devant le cadre de porte. Je repris mon courage et passa donc la porte. Là je vis une scène qui me fit des haut le cœur. Toujours cette immonde trainé au plafond et une flaque de boue mélangé au reste de la créature c'était déversé sur mon lit. Je n'avais donc pas rêver. Je pris alors mes affaires restantes car je n'avais plus le temp de réfléchir. Ce que j'espérais être un cauchemar était bien réel, comme ces intentions.  
 
 
 
  

Mes affaires en main je sortit donc de la chambre et je fermai la porte de la chambre, en espérant ne plus la réouvrir de sitôt. Je me trompai largement. Mes yeux était habitué à la nuit a présent et la scène que je vis me fis monter une grande dose d'adrénaline. 10 mettre plus loin, au fond du couloir, elle était revenue me hanté. Elle était recroque vié sur elle mêmes et était pris de violents spasmes.   
  
 
 
  

La clef alors qui se tenait dans ma main ne put s'empêcher de la quitté pour venir s'écrase sur le sol. Lors de l'impact elle provoquât un bruit qui allait me couter cher pour mon imprudence. Lorsque le métal fracassât le sol, la chose se redressa d'une macabre manière se tourna alors ver moi avec ce qui lui servait de tête. L'immonde tête de labrador découpé au niveau de la mâchoire qui baignait dans ce tas de chaire ce mis alors à me regarder de yeux vide alors que le reste du monticule, quant à lui, continua son infernal manège.  
 

 
 
  
Rien qu'en voyant la vision infernale qui me faisait face, j'aurais pu perdre la foi. Hélas je n'avais plus le temp pour quoi que ce soit. Je me mis à courir de toute mes forces ver les escaliers qui se trouvait alors au milieu du couloir. La distance qui nous séparait moi et la chose était la même jusqu'à ce qui aurait pu être mon salut ou la fin de ma vie. A la vue de me premier pas tout son corps se remit dans une sorte de proposition original en faisant claqué toute les articulations de son corp. C'est à ce moment exact que j'aperçue ce qui se tramais dans le couloir. Un homme gisait à terre et son visage semblait être absent. Du moins pas pour longtemps car quand la créature commença sa course dans ma direction je vis sur une de ses épaules alors une vision qui me réconforta dans mon idée de fuir. En effet, le visage manquant se retrouvait maintenant sur le corps de la créature et ouvrait grand les yeux dans ma direction.  
  
 
 
  

Grace à ma forme physique naturellement entretenu avec soins, je ne pris aucun mal l'avance sur la créature et j'atteins les escaliers avant elle. De justesse cependant, car je sentait qu'elle n'était pas loin derrière et les cris étouffés de rage qu'elle produisait ne me fit point ralentir. Arrivé maintenant dans le hall avec un essoufflement aussi prédominant que la peur qui parcourait mon corps, je passai les portes du bâtiment avec un effort considérable. Quand je claqua la porte derrière moi j'entendis la chose forcée de tout son corps pour outrepasser ce qui nous séparait. C'est à ce moment exact où je commençais à perdre pied. L'espoir de s'en sortir commençait a quitté mon esprit. La porte prit des coups d'une violence tels que mes efforts pour empêcher les siens ne me donnait plus le temp de réfléchir.  
 

 
 
  
Je ne sais plus combien de temp je suis resté là, devant se a quoi je m'accrochais pour sortir vivant de ce cauchemar. Mais au bout d'un long moment interminable la chose semblait en avoir marre et se mit a retourné à l'intérieur de son antre. Sans doute pour finir se quelle avait commencé. Un soulagement alors se fit ressentir dans mon corps et je me mis à alors à courir à nouveau ver mon dernière espoir, ma voiture. Je mis plusieurs secondes à l'ouvrir et à la démarrer. Les tremblements qui m'empêcher d'aller plus vite et la peur que la chose pouvait ressurgirai dans mon dos à tout instant ne m'aidât point dans le feu de l’action.  
 

 
 
  
Un sentiment de libération et de joie se fit sentir quand je pris à nouveaux la route. Cette fois si je ne referais pas la même erreur. La route fut très longue jusqu'à chez moi. Quand j'arriva enfin et que je passai le pas de ma précieuse maison, je posai mes affaires en trombe. Je me mis directement en route vers la cuisine pour y chercher une bouteille de whisky dans un tiroir et me servir un grand verre. Avec tout se grabuge ma femme se réveilla et pris de panique me demanda pourquoi diable je rentrais au milieu de la nuit et fessait un tel bordel. 


 
 
  

Après plusieurs minutes ou je repensais à ce que j’avais vécu, mon verre se vida et la terreur repris alors d'assaut mes pensé. Je ne pouvais pas rester silencieux. Je racontai donc que je vis un homme assassiné un autre cette nuit et qu'il m'aurait alors poursuivi. Plus tard dans la nuit mon épouse appela la police pour les dépêcher sur place. Lorsqu'ils furent enfin arrivés il découvrir de nombreuse trace lutte et un homme décéder au 1er étage.  
 

 
 
  
Selon les 1ers analyses, l'homme aurait été victime d'agression à main armée, son visage aurait été arraché à la main ou avec l'aide d'un outil. L'homme aurait recourue avec une grande violence pour défaire l'individu de sa peau. Pourtant ce n'est pas cela qui la tuer, son supplice aurait duré bien trop longtemps. La police prirent plusieurs échantillons de boue qui trainait de ma chambre jusqu'au hall . Il ne trouvèrent rien de concluant, de la boue mélangée a diverse tripes et sang d'animaux mort.  Aucune empreinte ou trace d'humanité dans cette immondice.
 

 
 
  
Suite à sa il aurait enquêter et questionné les clients de l'hôtel ainsi que le personnel. Les clients présents ce jour dormais et n'ont donc rien entendu, quand au personnel, il n'y avait qu'un seul homme. Cet homme c'était le réceptionniste âgé. Cette nuit il passa du temp dehors et lors de l'incident il commença nettoyer les draps dans la chaufferie du sous-sol. Il n'y avait donc aucun moyen de trouvé un suspect malgré le comportement étrange de l'homme ce jour là.
 

 
 
  
Les enquêteurs se sont donc mis à me questionné, je leur ai raconté la rencontre d'un homme qui aurait voulue s'introduire dans ma chambre afin de me faire du mal. J'ai pris mes affaires et j'ai fuis jusqu'à mon habitat avant de passé l'appel pour prévenir les autorités. Je ne pouvais rien dire sur ce que j'avais réellement vue. J'ai prétexté que je ne pourrais pas reconnaitre mon agresseur car il faisait trop tard cette nuit pour cela et que la panique ne ma pas aider sur ce coup ci.
 


 
 
  
Je ne suis jamais retourné à cet hôtel. Je ne serais jamais si ce que j'ai vue est réel ou si ce que j'avais vécue n'était le fruit de l'imagination du réveil d'un homme. J'ai pris un bon moment pour calmer mon esprit lorsque la nuit se finit. Des soirs je la revoit dans mes rêves, elle trône dans mon lit ou se tient dans un coin de la pièce toujours à m'observer. Je suis toujours pris d'une terreur horrible et je me réveille toujours quand elle commence à se mouvoir.
________________
Il n'yà qu'un sens a la vie, la recherche du sens de la vie


Last edited by Bri-Bri-Kun on Wed 6 Mar 2019 - 23:22; edited 9 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 00:44    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 08:51    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

J'apprécie que tu ai fais des efforts de corrections, par contre aére ton texte, et arrête de faire des retours à la ligne à chaque phrase. Combiné aux fautes ça devient très désagréable à lire et vu la longueur du texte... Je reviendrai lire et voter quand tu auras arranger la mise en page. Encore bravo pour ta correction en tout cas !
Back to top
Bri-Bri-Kun
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 28 Feb 2019
Posts: 34
Localisation: Alsace
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 11:10    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

j'ai continuer a relire et a créer une sorte de texte, car c'est vraie que sa ressemblais a un tas d'information enbricker et illisible.
J'écris très vite et j n'e m'arrête pas, donc les correction sont très difficile a la fin.
Pour exemple j'ai écris ce texte no stop 1h mais il m'a fallut 4 de remise en page et de correction et c'est toujours pas fini Haha !
________________
Il n'yà qu'un sens a la vie, la recherche du sens de la vie
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 17:27    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Cohérence de l'histoire et des personnages : ça se tient, l'histoire est cependant un empilement précaire de clichés...



Moyen de transmission : témoignage


Sentiments éveillés : un peu de curiosité


Style/lisibilité : pas mal de faute, des retours à la ligne en plein milieu des phrases... Continue tes efforts au niveau de la correction, renseigne toi sur les règles de mise en page d'un texte et n'hésite pas à utiliser des sites comme Bon Patron ou à investir dans un logiciel de correction...


Intérêt : l'histoire est cliché, le détective solitaire, le client paumé qui veut pas appeler les flics, l'hôtel au milieu de nul part, la créature cannibale qui disparait mystérieusement et l'hôtel qui est fermé au final... En soit pourquoi pas, mais la manière dont c'est raconté renforce plus le cliché qu'autre chose... Du coup ça sera un contre désolée.
Back to top
Bri-Bri-Kun
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 28 Feb 2019
Posts: 34
Localisation: Alsace
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 18:58    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Pour l'instant je cherche encore du coup sa va être assez brouillon ou bidon pour le moment
________________
Il n'yà qu'un sens a la vie, la recherche du sens de la vie
Back to top
meganova
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 03 Feb 2019
Posts: 6
Masculin Verseau (20jan-19fev) 龍 Dragon

PostPosted: Sun 3 Mar 2019 - 23:20    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Cohérence de l'histoire : Alors globalement R.A.S juste un petit truc qui me chiffonne, quand il tire 3 fois personne ne réagis sauf le réceptionniste c'est un peu bizarre mais soit peut-être qu'il n'y avait personne.


Personnage : Le protagoniste est un peu cliché mais ça ne me dérange pas. Le truc qui me dérange c'est le réceptionniste que tu décris comme vieux mais qui n'a que 40 ans, mais en soit ce n'est qu'un détail.


Moyen de transmission : Un témoignage pas de soucis 


Style et lisibilité : Alors là c'est le gros point noir Sad autant l'histoire est sympa mais la mise en page m'a fait un peu décrochée, surtout avec les phrases coupées en plein milieu. L'orthographe est aussi à revoir. Le style est un peu bancale, mais à partir du moment où le monstre entre dans la chambre je trouve que le style s'améliore Smile


Sentiments éveillé : L'histoire m'a intrigué et bien plu


Conclusion : L'histoire est pas mal bien qu'un peu cliché sur les bords mais on a déjà vu pire ^^ , je trouve que le passage avec la confrontation du détective et du monstre est vraiment bien ! Malheureusement ça sera un contre à cause de la mise en page, de l’orthographe et du style. Mais après un correction où une update, je serais ravi de revenir sur mon vote Wink
Back to top
Bri-Bri-Kun
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 28 Feb 2019
Posts: 34
Localisation: Alsace
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Tue 5 Mar 2019 - 01:03    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Total Réécriture du texte, utilisation d'un registre plus poussé et obtention d'un beau Bescherelle. 
Tout sa pour votre plaisir ! Bon lecture. 

________________
Il n'yà qu'un sens a la vie, la recherche du sens de la vie
Back to top
Samsamgor52
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 05 Aug 2013
Posts: 57
Localisation: Hinamizawa
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 兔 Lapin

PostPosted: Tue 5 Mar 2019 - 02:06    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Cohérence des personnages et de l'histoire : Rien de spécial à dire.


Sentiments éveillés : Un peu de curiosité , sans plus. 


Style : Ça a bien changé pour le coup et c'est mieux comme ça (d'ailleurs le personnage principal aussi n'est plus le même et était trop cliché dans l'ancienne version de ton texte) , j'ai rien à dire de plus , c'est plus agréable qu'avant en tout cas. Fait gaffe aux fautes aussi , il y en a encore beaucoup !


Moyen de Transmission : Témoignage , rien à redire.


Intérêt : Le problème avec cette pasta, je trouve, est son manque d'informations , j'ai été déçu de la fin où on ne sait au final quasi rien de la créature et d'où elle sort , j'aurais aimé plus d'infos sur elle et sur ce qu'elle fait vraiment , pareil pour l'hôtel ? Pourquoi dans cette chambre en particulier ? (D'ailleurs petite parenthèse , la fin et la créature m'as fait vite fait penser à The Rake..)
Bref , c'est un CONTRE pour moi , je pense sincèrement que tu peux faire une meilleure pasta avec moins de fautes et un vrai fond ! Smile
Back to top
Bri-Bri-Kun
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 28 Feb 2019
Posts: 34
Localisation: Alsace
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Tue 5 Mar 2019 - 11:53    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

3ème lecture afin de corrigé encore le manque de Français en moi.
J'ai ajouté une partie un peu plus longue quand il rencontre la créature.
Je fais tout mon possible pour rajouté une envie de lecture et de gardé le lecteur envieux vue la longueur du texte, merci encore pour avoir pris de votre temp avec moi !
________________
Il n'yà qu'un sens a la vie, la recherche du sens de la vie
Back to top
Kamus
Directeur du Service Com
Directeur du Service Com

Offline

Joined: 12 Oct 2015
Posts: 1,509
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Tue 19 Mar 2019 - 12:26    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

d'autres avis apres correction ici ?
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Back to top
Piaandy
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 29 Nov 2018
Posts: 131
Localisation: Normandie
Féminin Scorpion (23oct-21nov) 鼠 Rat

PostPosted: Tue 9 Apr 2019 - 02:52    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Je viens après la guerre et, d'après les critiques que j'ai lu, il y a eu pas mal de corrections/modifications apportées au texte et je pense que ça a été plus que bénéfique. J'en viens donc au fait :

Cohérence/vraisemblance de l'histoire : Pas de problème pour moi ici. Comme dit plus haut, « ça se tient »

Cohérence des actions des personnages : Petit truc qui cloche pour moi à ce niveau-là : le réceptionniste a bien un alibi puisqu'il était dehors, cependant son deuxième alibi est qu'il lavait des draps dans le sous-sol ? Soit il faudrait virer le deuxième alibi pour la deuxième partie de la nuit et laisser sous entendre qu'il était toujours dehors, soit ajouter une personne en train de laver les petits draps avec lui (je pencherai pour la première option)

Sentiments éveillés : De la curiosité, surtout pour la créature. Je trouve qu'elle a plutôt bien été décrite

Moyen de transmission : Témoignage, rien à dire sur ça

Style : Je ne vais pas te mentir, je lis toujours les critiques déjà faites avant de lire le texte, et c'était la partie qui me faisait le plus peur. Cependant, j'ai été agréablement surprise

Lisibilité : Les paragraphes sont assez bien aérés. Par contre, il y a des retours à la ligne qui sont parfois en trop. Ceci dit, nous avons rencontré le même problème des retours à la ligne ajoutés par xooit pour une raison inconnue. La question est : est-ce que c'était intentionnel de ta part ? Est-ce que c'est xooit qui fait encore des siennes ? Je vais te laisser le bénéfice du doute et dire que tu n'es pas responsable. Par contre, si tu l'es, ce n'est pas la peine d'en faire plus qu'il n'en faut pour ton prochain texte. Si le texte est accepté, le surplus sera enlevé de toute façon

Intérêt : Eh bien, honnêtement, j'ai bien aimé. J'ai été contente que notre petit inspecteur retourne à l'hotel pour en avoir le coeur net. S'il était simplement rentré chez lui, je serais restée sur ma faim. Je vois dans les critiques que ta créature a fait penser à The Rake, n'ayant pas lu cette pasta, je ne peux pas me prononcer sur ce point-là

En conclusion, ta pasta me semble très bien. Je vois que tu as fait des efforts pour l'améliorer au fur et à mesure des critiques et c'est un très bon point pour moi. Continue comme ça. C'est un pour pour moi
________________
Nique la BAC
Back to top
Karraq
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 Nov 2014
Posts: 151
Masculin Taureau (20avr-20mai) 蛇 Serpent

PostPosted: Fri 12 Apr 2019 - 21:59    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

L'orthographe est mauvaise mais ça peut s'arranger.


Le critique hôtelier se serait plaint du service, le hall étant vide et le majordome dormait.


"Rien de surprenant dans un hôtel." il devrait être immédiatement plus énervé que les murs soient trop fins et pas isolés.


"je pris par reflex ma veste" ça casse la vitesse du moment, à retirer, c'est un problème constant dans ton texte, trop de détails inutiles qui l'allongent pour rien et le rendent ennuyeux.


"Quelle chance que les clefs de mon véhicule se trouvait alors dans ma veste." quel heureux hasard, tu aurais dû dire qu'il avait simplement pris ses clés pour s'enfuir.


"Il fallait donc y retourner. Je devais en avoir le cœur net" Le personnage principal passe de malin à stupide en permanence, à changer, donnes lui une meilleure raison de faire ça.


"Grace à ma forme physique naturellement entretenu avec soins" ça sort de nulle part, c'est un critique hôtelier, tu hésite sur le genre de personnage qu'il est, il faut choisir.


"la chose semblait en avoir marre et se mit a retourné à l'intérieur de son antre" donne une bonne raison, ou au moins une explication.


"Pourtant ce n'est pas cela qui la tuer, son supplice aurait duré bien trop longtemps." C'est faux, si on t'arrache la peau tu meurs direct, surtout à la main.


"Je ne suis jamais retourné à cet hôtel." Avec ça il n'irait plus jamais dans un hôtel tout court.


"Des soirs je la revoit dans mes rêves" Très mauvaise idée, c'est un gros cliché et ne va pas du tout avec l'apparence du monstre, si il était mystique, un genre de démon je comprendrais mais il à l'air plus physique que psychique.




Ce que j'aurais changé: 
Changer la forme du récit, en faire le compte rendu du critique, le registre n'a pas besoin d'être plus poussé mais plus crédible, 
ça sonne juste comme une histoire d'horreur et pas un témoignage d'un type qui l'a vécu.
Donner plus de substance au personnage principal, par exemple en faire quelqu'un de totalement logique, qui est paniqué et inutile quand il n'a pas le temps de penser.


Bon points:
Le setting de l'hôtel est très bon dû au sentiment d'infamiliarité qu'on y trouve.
L'idée du monticule de parties d'animaux était bonne, la forme humaine moins, trop classique, l'idée du visage humain est très bonne mais évite d'expliquer directement comment il l'a eu, un peu de mystère (même si c'était prévisible, tu aurais dû lui faire découvrir le corps quand il tenait la porte, ça aurait donné plus de suspense à la confrontation)
La description de ses mouvements était un très bon point, l'idée des spasmes est excellente (mais avec la terreur , le narrateur parlerait autrement, moins d'hyperboles et de pensée construite, plus de panique)


En conclusion:
Un gros potentiel mais une exécution hasardeuse, à travailler mais pas à jeter.
Back to top
Sawsad
Critique
Critique

Offline

Joined: 11 Feb 2016
Posts: 319
Localisation: France
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

PostPosted: Fri 12 Apr 2019 - 22:19    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Cohérence ; Rien de choquant ou de rédhibitoire. 


MDT ; Témoignage 


Style/Lisibilité ; Énormément de fautes (moins qu'avant visiblement vu ce que disent mes VDD), style maladroit, passé simple. Ça m'a vraiment gâché la lecture et je n'ai pas réussi à bien rentrer dans l'histoire. 


Sentiment éveillé ; Cf critère du dessus, je ne suis pas rentré dans l'histoire donc rien de tout. 


Intérêt ; admettons que le style et les fautes soient corrigés, même dans ce cas je trouve ton texte peu original et le tout fait vraiment maladroit. Je ne vois pas ce texte sur le blog, navré ce sera contre. Mais courage pour tes prochains textes, tu as des bonnes idées.  
________________
Grattements
L'épouvantail
La légende de Masque Rouge
Daniel
Muted Jack et Blind Sam
Madame Singletear
Peut-on vendre son âme ?
Back to top
Bri-Bri-Kun
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 28 Feb 2019
Posts: 34
Localisation: Alsace
Masculin Taureau (20avr-20mai)

PostPosted: Fri 26 Apr 2019 - 20:20    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Hey, merci pour vos retours, j'ai seulement pue les lire maintenant. A la base je voulais encore le retravailler mais je me suis dit que c'était peine perdu.
Si non pour les retours a la ligne et bien c'est une salle habitude que j'ai pris dans ma vie pour aérer mes textes. Pour le réceptionniste je me suis aperçue que j'avais mal développé mon idée de base, c'est a dire " faire en sorte que l'on comprennent qu'il n'en s'est plus que se qu'il dit ". 
J'en prendrais compte a l'avenir, avant ce texte je n'est jamais vraiment écris ce type de texte donc la syntaxe, les problèmes de temporalité ou l'orthographe ne sont clairement pas mes point forts haha !
________________
Il n'yà qu'un sens a la vie, la recherche du sens de la vie
Back to top
Atepomaros
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 May 2014
Posts: 904
Localisation: Temple du Bescherelle
Masculin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

PostPosted: Mon 6 May 2019 - 22:15    Post subject: Cette nuit la Reply with quote

Aaaaah de retour à la critique après plusieurs mois d'absence, et je commence par toi Bri-Bri-Kun Very Happy



Cohérence de l'histoire et des personnages : C'est plutôt cohérent, les actions des personnages sont vraisemblables. Un petit bémol peut être sur l'enquête policière. Sauf si il y a des caméras de sécurité, l'emploi du temps du veilleur de nuit ce soir là, c'est sa parole contre la leur. Ils auraient peut être plus fouillé de son côté mais je chipote. Bon point donc.



Moyen de transmission : C'est un témoignage mais ce qui me gène un peu c'est comment en milieu de texte, lorsque le narrateur entend les craquements, il écrit ce qu'il pense sur l'instant, comme si on était dans sa tête. Ca casse un peu, pour moi, l'effet rapporté du texte et on a l'impression que ce qu'on lit se déroule au moment où c'est écrit.


Sentiments éveillés : Agréable surprise, curiosité.



Style/lisibilité : Un point positif que j'ai relevé, c'est les descriptions. Elles sont pertinentes, bonnes bien qu'entachées par une syntaxe approximative parfois. Les adjectifs sont bons, on ressent bien ce que tu veux que l'on voie au travers de ton texte.



Bon, on a déjà du te le dire mais je ne peux m'empêcher de remuer le couteau dans la plaie : La forme du texte est aussi importante que le fond. Il y a ici des problèmes sur les temps que tu emploies, choisis en un et écrit avec. Le fait que tu passes du présent à l'imparfait et au passé simple c'est assez déroutant. J'ai du relire deux fois des phrases pour comprendre leur sens. Les fautes sont aussi malheureusement présentes et la syntaxe est parfois tirée par les cheveux. C'est dommage parce que ton histoire et ta façon de la raconter sont bonnes, mais les fautes de temps, d'orthographe et de grammaire nuisent réellement au déroulé de ton histoire.



Fais aussi attention au sens de tes phrases. J'ai relevé une phrase que j'ai du relire après coup. Dans le couloir, lorsque la chose dévore un client, tu dis de ce client : " son visage semblait être absent ". Moi j'ai d'abord compris que c'était l'expression du visage, que le client semblait avoir l'air absent, celui d'un mort. Mais une ligne en dessous on apprend qu'il a été arraché et greffé sur le monstre. Après c'est peut être moi aussi, qui interprète trop.


Bref, attention a la forme parce que la forme peut faire partir une bonne histoire dans tous les sens.





Intérêt : Les idées sont bonnes, le monstre n'est pas un fantôme ou un démon, il y a une petite originalité dans l'écriture de ton monstre, je te le reconnais. Les actions sont cohérentes, mis a part quelques détails facilement corrigibles. L'histoire est bien racontée si on oublie la forme et on tombe pas dans le gore facile. Pourtant avec un monstre pareil, tu aurais facilement pu te perdre dans le gore. Bien joué.


Malheureusement, bien que bien racontée, l'histoire n'est pas assez originale à mon gout pour avoir sa place sur le site. Partout ailleurs je t'aurais dit oui, mais on en a déjà un BON paquet dans ce genre là. La forme aussi mérite d'être mieux soignée, c'est peut être le plus gros point noir de ton texte.


C'est donc un petit CONTRE pour moi, mais ne lâche pas l'affaire,
________________
" Je suis venu, j'ai vu, j'ai vingt culs... Et c'est pas pratique pour monter à cheval. "

Jules César, 52 av. J-C



T'as envie de lire ? Ca tombe bien, voilà mes pastas !

Le Mur Rouge
Comme du Sable sur une Feuille de Papier
Conversations Nocturnes
La Porte Bleue
Nature Morte
Mavrò Diavolo
Je Crois que je vais Rompre
Tundra
Transmission
Tierra de Luz
Taqqiq Qaumat
Impuissance
Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group