Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Tomb Shaker

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
YanaKirishima
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 04 Mar 2019
Posts: 5
Féminin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent

PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 08:57    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

« - Regarde comme il est mignon... dit la nouvelle mère en regardant son fils.
- Il a de magnifiques yeux bleus. Il les tient de toi, chérie. Comment allons nous l'appeler ?
- .... Eh bien... Que dirais-tu de "Tom"?
- Ça lui va bien. » conclut le père en souriant.

La 8 janvier 1997. Alors qu'il neigeait à gros flocons au dehors de l'hôpital, le petit Tom Noumael, lui, était bien au chaud dans les bras de sa mère. Il la regardait paisiblement, de ses petits yeux bleus perçants.
La première année de sa vie fut totalement normale. Des parents aimants et une petite maison bien assez grande pour leur famille, dans un quartier résidentiel bien fréquenté. Bien sûr il y eut quelques petits incidents. Un jour, alors que la mère de Tom s’occupait de lui changer sa couche en chantonnant une douce mélodie, le père de Tom entra dans la pièce pour chercher son trousseau de clés. La mère détourna alors le regard quelques secondes pour les indiquer à son mari, mais Tom, petit aventurier en herbe de 6 mois ne voulait pas attendre. Il avait aperçut sa peluche licorne au sol et était bien décidé à aller l'attraper. Il parvint à se mettre à 4 pattes, et, n’ayant pas encore la notion de la hauteur, il se dirigea vers le bord des la table à langer et tomba sur la tête. La mère affolée, prit en vitesse son enfant dans ses bras et alla avec son mari à l’hôpital le plus proche. Tom pleurait beaucoup et agitait ses petits bras dans tous les sens. Une fois à l’hôpital, après quelques examens, on apprit aux parents que Tom n'avait rien de bien grave. Il allait juste avoir une grosse bosse sur le front pendant quelques jours. Et c’est en effet ce qui arriva. Son petit front de bébé fut marqué par une grosse bosse pendant 5 jours avant de disparaitre. Voilà donc pour le seul incident grave dans la première année de vie de Tom. Car il n'est pas forcément nécessaire d'évoquer la fois où il recracha tout son petit déjeuner sur son père qui jouait à le faire voler au dessus de-… Ouais... bref.

La vie dans cette famille était donc bien tranquille. Après que Tom ait passé sa première année, ses parents eurent envie de lui donner un petit frère ou une petite sœur pour qu'ils puissent jouer ensemble et se soutenir plus tard.
Tom allait avoir 2 ans dans quelques jours. Il avait bien grandit et son ancien lit était bien trop petit à présent. Le père de Tom alla donc chercher un nouveau lit plus adapté, laissant sa femme se reposer à la maison. La mère de Tom était épuisée ces derniers temps, son gros ventre rond ne l’aidant pas à économiser de l'énergie dans ses mouvements. Tom jouait alors sur le tapis avec sa licorne en peluche aux pieds de sa mère lorsque celle-ci fut soudainement déchirée par une douleur au ventre. C’était le jour, elle l'avait senti le matin même et ne s'était visiblement pas trompée. La petite sœur de Tom allait naître aujourd’hui. La mère regarda autour d'elle et se leva en fronçant les sourcils, elle prit son téléphone et appela son mari, pleurant de joie en lui annonçant la nouvelle. Il lui répondit qu’il venait juste de finir d’acheter le lit de Tom et qu’il allait se dépêcher de rentrer :
« - Fais attention à toi mon amour. Ne conduis pas trop vite surtout~.
- Tu me connais.», dit-il en rigolant avant de raccrocher.

Le magasin n’était pas très loin alors elle décida d’attendre patiemment que son mari vienne la chercher, endurant fièrement la douleur en regardant jouer son fils.
« Tu vas bientôt avoir une petite sœur Tom ! » dit-elle en souriant à son fils.
Le petit Tom regarda alors sa mère de ses magnifiques yeux bleus en souriant et répondit :
« - Ti seur ! Ti seur ! »
La mère commença à s’inquiéter lorsque son mari n’était toujours pas rentré une demie heure plus tard. Elle décida de l’appeler mais tomba directement sur la messagerie. La douleur devenant insupportable, elle appela l’hôpital et fut emmenée dans une ambulance avec son fils qu'elle laissa aux infirmiers une fois sur place. Elle avait laissé un petit mot sur la table du salon pour son mari, lui disant qu'elle avait téléphoné directement à l’hôpital et qu’elle le retrouverait là bas.
De nombreuses heures passèrent, elles semblaient interminables à la mère de Tom qui hurlait de douleur en poussant de toutes ses forces pour mettre au monde la petite sœur de son fils. Des heures passèrent. Mais… sans le père de Tom.
C’est ainsi qu’une petite fille toute rousse avec de petit yeux verts vint au monde. Cette fois-ci, ils avaient décidé du prénom à l’avance. La mère le donna ainsi sans aucune hésitation.
« - Kalia. » dit-elle dans un soupire avant de s’endormir, épuisée par l’accouchement.
Elle se réveilla le lendemain matin, des infirmiers au pied de son lit, la petite fille rousse dans les bras de l'un d'eux. Il ne semblaient pas apporter de bonnes nouvelles.
« - Bonjour madame. Votre petite Kalia est en parfaite santé et votre fils attend dehors avec un de nos infirmiers. Il va bien aussi et a été très sage même s'il n'a pas cessé de vous demander, dit le médecin.
- Dans ce cas, qu'elle est la mauvaise nouvelle, répondit-elle tristement, se doutant de quelque chose.
- Votre mari. Il a été retrouvé sur la nationale. Accident de voiture. Il est mort sur le coup. Je suis sincèrement désolé.
- M-m... mort vous dites ? dit-elle en rigolant nerveusement. N- non... ce n'est pas possible. Il doit y avoir un malentendu ! On vient d'avoir une petite fille ! Et Tom ! s'exclama-t-elle.
- Il n'y a pas d'erreur malheureusement. »
La mère de Tom restait choquée, elle semblait totalement perdue, se sentant incapable de s’occuper de ses deux enfants toute seule. Toute stabilité venait de lui être enlevée.
« - Je t'avais dit… de faire attention… » dit-elle en éclatant en sanglots.
Elle resta plusieurs jours dans l’hôpital, pleurant jour et nuit la perte de son mari. Elle finit par décider de mettre Kalia à adopter, ne se sentant absolument pas capable de s’occuper de cette petite fille en plus de Tom.
Elle rentra donc, quelques jours plus tard, dans cette maison à présent si vide. Tom avait sans doute compris que quelque chose n’allait pas. Il demandait souvent son père mais en voyant que sa mère pleurait pour seule et unique réponse, le mot « papa » fut rapidement banni de son vocabulaire. Le jour de ses deux ans avait été oublié dans la foulée. Mais il n'en savait rien, à 2 ans on ne sait pas ce qu’est un anniversaire. Tom était juste particulièrement sage, ne faisant aucune bêtise pour ne pas attrister sa mère davantage. Il semblait alors déjà posséder une sorte de don, ou plutôt une capacité qui lui permettait de savoir ce que ressentent les autres.
L’année de ses 2 ans passa lentement, les jours passant les uns après les autres, toujours semblables. Sans joie. Tom grandissait à vue d’œil et faisait toujours de son mieux pour faire sourire sa mère, il était devenu un pro des grimaces. Sa mère cependant, ne rigolait que très rarement aux pitreries de son fils. Elle pleurait souvent plusieurs fois dans une journée. Il suffisait qu'elle tombe sur une photo de son mari ou sur un objet qui lui appartenait pour commencer à sangloter.

C’est lorsque Tom arriva en maternelle qu'il comprit ce qu’il était arrivé à son père. Les enfants peuvent être cruels entre eux. Et Tom, rien que par ses yeux bleus perçants et ses cheveux noir ébène se différenciait des autres enfants. Il fut prit pour cible dès le premier jour de la rentrée scolaire par des enfants de grande section qui étaient au courant de l’accident qu’avait subit le père de Tom et n’allaient pas se gêner pour aller tourmenter le petit nouveau.
« - C'est toi Tom ? Il est où ton papa ?
- ..... Je sais pas... Vous l'avez vu ? dit-il en souriant un peu, le regard plein d'espoir.
- Oohhh... Le pauvre chou. Ton papa il est mort ! Tu le reverra jamais ! Tralalalalère ! Il a pas de papa ! Il a pas de papa ! » dit le chef du groupe d'enfants en rigolant.

Le meneur poussa Tom qui tomba au sol, il partit avec le petit groupe en rigolant. Tom resta là, au sol, et pleura un long moment avant que sa maîtresse, inquiète, ne vienne le chercher.

« - Tom ! Mon dieu mais je te cherchais partout. Pourquoi tu pleures ? Tu as mal quelque part ? dit-elle en se mettant à genoux devant le petit garçon en pleurs.
- M.. mon papa... Il est... mort ? Ça veut dire quoi.... Pourquoi il est pas revenu... Je veux mon... mon papa... Ma maman est triste... Sans lui... dit-il entre ses pleurs en sanglotant.
- .... Ça va aller Tom. En effet ton papa ne va pas pouvoir revenir... Tu comprendras le sens du mot "mort" plus tard. Sèche tes larmes pour le moment. Retourne en cours avec moi. On va parler d'animaux ça te changera les idées. » dit-elle en prenant la main de Tom.
La maîtresse ramena ainsi Tom en cours et la suite de la journée se déroula sans accroc.
Les années de Tom en maternelle se passèrent plutôt bien dans l’ensemble, le groupe d’enfants qui l’embêtait continuait de temps à autres de lui rappeler la mort de son père mais il s'y était fait à force et ce groupe était en grande section, ils n’étaient restés qu’une seule année dans la même maternelle que Tom.
C’est lors de son entrée en primaire que les choses ont commencé à vraiment dégénérer. Tom avait alors 6 ans et était tout content d'aller pour la première fois dans « l'école des grands » comme il s'amusait à l’appeler. Mais sa joie lui fut vite arrachée. Quelqu’un le bouscula ce qui le fit tomber en avant, il tomba sur la tête et s’évanouit après avoir aperçut la silhouette de la personne qui l'avait bousculé. Il se réveilla à l’infirmerie, une poche de glace sur la tête et après avoir remercié l’infirmière, il alla dans sa salle de cours et se présenta devant toute la classe, n'ayant pas pu le faire avant. Les cours se déroulèrent normalement, Tom avait un peu mal à la tête mais rien de bien grave. En sortant de la salle, il vit l'enfant qui l’avait bousculé et alla vers lui.
« - C'est toi qui m'a poussé tout à l'heure !
- Comme on se retrouve Tom. Tu as pas changé depuis la maternelle. Toujours un petit chialeur hein ? dit le garçon en rigolant entre ses dents avant de pousser à nouveau Tom. Que dirais-tu de devenir mon bouc émissaire ? J'ai pas encore trouvé de cible.
- Bouc émi quoi ? » répondit Tom en levant un sourcil.
Le garçon rigola et envoya son poing dans l’épaule de Tom comme exemple. Son épaule fit un gros crac, ce qui le fit hurler de douleur. Un garçon un peu plus grand que Tom arriva alors, attiré par le hurlement de Tom et fixa le donneur de coups en se mettant devant lui.
« - Si tu veux t'en prendre à quelqu'un, choisis quelqu'un du même niveau que toi tapette, dit le nouvel arrivant.
- Moi ? Une tapette ? Répète un peu ?
- Tu es sourd en plus ? » répondit-il en rigolant.
Le garçon grogna alors une insulte entre ses dents et frappa le protecteur de Tom dans le ventre avant de partir. Le garçon se plia alors en deux et se laissa tomber au sol en toussant. Tom se précipita devant lui.
« - Tu vas bien !? Pourquoi tu m'as défendu!? Tu aurais pas dû ! Tu te serais pas pris de coup toi aussi !
- He he... Je suis peut être bête alors, dit-il en rigolant. Je m'appelle Dan. Enchanté.
- .... Tom. Merci... » dit-il doucement en baissant les yeux.
Tom se releva et aida Dan à se relever. Les deux garçons restèrent un moment dans le couloir à discuter de tout et de rien puis rentrèrent chez eux, la journée étant finie.
En rentrant, Tom était bien moins enthousiaste que d’habitude, et sa mère le remarqua. Les choses à la maison ne s’étaient pas spécialement améliorées mais ne s'était pas empirées non plus. Enfin… jusqu’à ce soir là.

« - Bonsoir Tom. Ta journée s'est bien passée ?
- Oui. Très bien, dit-il en souriant.
- .... Pas de mensonge. Je sais quand tu mens. Tu sais que je n'aime pas les menteurs Tom.
- ... J'ai juste croisé un garçon qui m'embêtait quand j'étais en maternelle. Mais rien de bien gra-, il était sur le point de boire mais sa voix se coupa et il hurla, il avait oublié que son épaule avait craqué et le geste qu'il venait de faire avait réveillé la douleur.
- ....... "C'est pas grave" hein ? dit-elle en approchant de Tom. Que s'est-il passé Tom.
- ..... Il m'a mis un coup de poing dans l'épaule c'est tout. Après Dan m'a défendu et-
- Tu as l'intention de t'attirer des problèmes dès la rentrée ?
- ? Mais maman ! Il m'avait bousculé ! Et en maternelle il m'a répété encore et encore que papa allait jamais revenir parce qu'il était mo-, il ne finit pas sa phrase, son élan coupé par une gifle qu'il n'avait pas vue venir.
- Ne. Finis. Pas. Cette. Phrase. répondit-elle sèchement en sanglotant.
- Mais maman ! Papa-, il se prit une autre gifle.
- C'est de ta faute. Tu n'aurais pas existé... Si on avait eu une petite fille d'abord...
- Maman...? dit-il tristement en regardant sa mère.
- TAIS TOI ! C'EST DE TA FAUTE SI MON MARI EST MORT ! hurla-t-elle comme une folle en donnant une nouvelle gifle bien plus forte que les autres à Tom. Va. Dans. Ta. Chambre. »

Tom fixa un moment sa mère en se tenant la joue d’une main, les larmes aux yeux. Sa mère ne l'avait jamais frappé. Même s'il faisait de petites bêtises, elle le grondait, mais jamais elle n'avait levé la main sur lui. Il ne se sentait pas bien, pensant qu'il avait fait une énorme bêtise, il pleura en silence et partit se réfugier dans sa chambre, il se mit en boule sur son lit et pleura toute la soirée avant de finalement s’endormir sans manger, sa mère ne l'ayant même pas appelé pour diner.
Le lendemain matin, sa mère était déjà partie travailler ce qui le soulageait dans un sens. Il regarda les pommes avec envie mais se retint, n’ayant faim que par pure gourmandise. Il se prépara et sortit de chez lui pour aller à l’école.
Dan se trouvait en fait dans la même classe que Tom, ils se débrouillèrent pour changer de place avec d’autres élèves pour être à côté. Tom n'avait jamais eu de vrai ami mais il se sentait bien avec Dan. Enfin un ami ? Tom le considérait comme tel en tout cas. Et Dan lui rendait bien.
Les jours passaient, ils ne se ressemblaient plus tellement grâce à Dan qui avait toujours un sujet de discussion ou une idée de jeu. Bien sûr le garçon qui embêtait Tom continuait des temps à autres mais comme Dan ne s’éloignait presque jamais de Tom, il n'y eut pas d’autres violences. Du moins… à l'école.
Tous les soirs en rentrant, depuis le jour où il avait mis en colère sa mère, de nombreux reproches l’attendaient. Il devait toujours avoir au dessus de 18 à ses contrôles. Nouvelle décision de sa mère pour lui mettre la pression. Alors Tom travaillait, chaque soir en rentrant, encore et encore. Et il avait les meilleures notes possibles à chaque fois. Il le faisait pour sa mère. Pour qu'elle soit gentille et fière de lui.
Un soir, il avait alors 10 ans, et il apportait une « mauvaise note ». Un 15/20. Il avait beaucoup révisé comme toujours mais un hors sujet sur une partie lui avait enlevé 5 points. Il se présenta devant sa mère, la tête baissée.
« - J'ai eu un 15/20 en histoire.... J'ai fait un hors sujet et ça m'a coûté 5 points... Je suis désolé. Je ferai mieux la prochaine fois, dit-il en souriant légèrement.
- Tu oses sourire ? Tu te moques de moi c'est ça !? Tu me trouves pitoyable !? COMMENT OSE TU PENSER ÇA DE TA MÈRE !? JE ME DETRUIS LA SANTÉ POUR TE NOURRIR ET TU ME RAPPORTES UN 15/20 !? hurla-t-elle en se levant, elle attrapa le bras de Tom et le traina derrière elle jusque devant le placard à habits du salon, le jeta au sol et lui décocha un énorme coup de pied dans le ventre. QUE ÇA NE RECOMMENCE PAS.
- D...D'accord.... articula-t-il entre ses sanglots.
- Y a intérêt. Pour que tu comprennes la leçon, va faire un tour dans le placard », elle souleva Tom en finissant sa phrase et le jeta dans le placard avant de le fermer à clé et de partir.

Il faisait totalement noir dans le placard. Tom ne parvenait même pas à discerner ses propres mains.
« M…maman ?... »
Pas de réponse.
« Il.. fait noir… J’ai peur…. »
Pas de réponse.
« M-ma…man… j… j.. j'ai peur du noir….. ouvre moi…. » dit-il la voix tremblante, en posant sa main sur la porte.
Pas de réponse.
« ….. J’ai compris la leçon… je le jure…. » dit-il en s’asseyant dans le placard en ramenant ses genoux à lui.
Pas de réponse.
« ….. Pardon… » dit-il en pleurant, la voix suppliante.
« Je sais pas ce que tu racontes la dedans mais tais toi. Je veux pas t’entendre. Eh puis merde »
On entendit alors des pas, puis la porte d’entrée claquer, puis plus rien.
« Maman… ? »
Tom resta enfermé dans ce placard pendant des heures, sa mère étant sortie boire pour oublier, elle avait vraiment oublié où elle avait mis son fils au final. Elle ne rentra que 5 heures plus tard, totalement saoul et se souvint alors pour le placard. Elle alla ouvrir et trouva Tom endormi au sol, les mains pleines de sang et les ongles arrachés. Il avait gratté la porte dans une crise de panique et avait finis par s’évanouir.
« …. Tu es le pire des fils. » cracha-t-elle avant de nettoyer la porte.
Ce n’est qu’une fois la porte nettoyée qu'elle traina Tom par les cheveux et le jeta sur son lit avant de partir se coucher.
Tom regarda ses doigts en se réveillant et partit se soigner. Cette journée ci fut bien longue. Dan essayait de savoir pourquoi Tom avait ces pansements aux doigts mais bien sûr, il était hors de question qu'il sache.
De nombreux autres incidents du même genre s'accumulèrent années après années. Tom subissait et refusait d'en parler à qui que ce soit, convaincu que tout était de sa faute et qu’il pouvait mieux faire.
Certains jours se passaient bien. Sa mère l’autorisait parfois à aller chez Dan. Elle ne l'avait plus dans les pattes et c’est ce qui la faisait accepter. Tom avait 14 ans. Il allait alors souvent chez Dan, seul endroit où il pouvait être tranquille et rigoler ouvertement. Ils avaient même monté un petit groupe de métal, un truc d’adolescents. Ils jouaient dans le garage de Dan, Tom a la batterie, ça le défoulait, et Dan à la guitare électrique. Ils s’amusaient bien tous les deux ces jours là.
Tom était allé chez Dan le 8 janvier de ses 15 ans pour faire de la musique avec lui. Tout s’était merveilleusement bien passé. Dan avait offert deux magnifiques katanas noirs à Tom, il connaissait la passion de Tom pour le Japon, il en parlait presque tous les jours, alors quand il était tombé sur les katanas de son arrière grand père dans le grenier, il n’avait pas hésité. Tom était aux anges. Il remercia Dan pour tout et rentra chez lui. En arrivant, il vit sa mère allongée au sol, une bouteille d’alcool fort dans une main, il courut vers elle et la secoua en hurlant. Elle finit par difficilement ouvrir les yeux.
« - Toi.... Je te déteste... Pourquoi tu es né.... articula-t-elle en se relevant.
- ... Maman... Tu vas bien ? Tu veux que je t'aide pour aller dans ta chambre ?
- ........ Tout est de ta faute. Tu aurais jamais dû naître Tom, déclara-t-elle en le regardant droit dans les yeux, avant de lui mettre une gifle.
- Je suis désolé maman...
- Tu as bien raison de l'être, dit-elle en ouvrant un placard duquel elle sortit un fouet. Ton dos. Tu dois être puni.
- ? il regarda sa mère, terrifié. Maman... c'est mon anniversaire aujourd'hui.. Tu vas pas...
- Justement. Ton. Dos.
- ..... »

Tom ne dit rien de plus et enleva son haut en fermant les yeux. Il se mit à genoux et se serra le plus possible contre lui-même, priant une quelconque entité divine de l’épargner au moins aujourd’hui. Il ne voulait pas d’un tel cadeau le jour de son anniversaire. Mais personne ne répondit à son appel de détresse. Les coups de fouets s'abattaient les uns après les autres, lui arrachant encore et encore des cris de douleur ainsi que des bouts de chair. Cette torture dura des heures. La mère s’arrêta à cause de la fatigue et partit se coucher en disant « Meurs. ».
Tom tremblait au sol, pleurant toutes les larmes de son corps, son dos dégoulinant de sang, finissant par lui-même se demander pourquoi il était venu au monde si c’était pour subir ça.
C’est ainsi que, le soir de ses 15 ans, Tom alla dans la salle de bain et arracha une des lames de son rasoir. Il se regarda un long moment dans le miroir, toujours torse nu et le dos en sang. Il regarda son reflet avec haine.
« Pourquoi es tu si inutile ? Tu dois mourir. C’est tout ce qui compte. N’est ce pas ? »
En finissant sa phrase, ses mains qui tremblaient devinrent plus que immobiles. Il regarda son avant bras et entra la lame dans sa peau, il traça une longue ligne sur son bras et admira le liquide rouge qui se répandait, liquide qui se répandait cette fois parce que Tom le voulait. Il se sentit alors maître de son corps. Maître de ses choix. Maitre de sa vie. Il s'évanouit peu de temps après.
Il se réveilla le lendemain matin, dans son lit, il n'en revenait pas. Était ce un simple rêve ? Il se leva et regarda un long moment les bandages pleins de sang qui entouraient son bras. Ce n’était pas un rêve. Il avait bel et bien tenté de mettre fin à sa vie. Il déroula alors les bandages. Les points étaient très grossiers. Du travail bâclé. Mais ça l’avait sauvé. Même si cette cicatrice allait marquer son corps toute sa vie, la seule question qu'il se posait réellement au final était « Qui ? ». Il mit un haut à manche longues ce jour là, pour cacher son bras du petit fouineur qui lui servait d'ami. Mais ce stratagème n’allait pas être nécessaire. En arrivant au collège, Dan n’était pas là. Sa place était vide. Personne. Tom ne se souvenait pas que Dan l'ait prévenu d'une quelconque absence. Il regarda alors son portable pour voir si il y avait une explication. Il y en avaient en effet une. Il avait reçu un message de Dan. Sans doute pendant la période de son évanouissement. Il n’avait pas regardé son téléphone avant maintenant et il le regrettait amèrement. Il se leva et prit ses affaires d’un coup, sortit de cours malgré les injonctions du professeur et courut jusqu’à la maison de Dan. Il entra et courut jusqu’à la chambre. Il ouvrit violemment la porte en hurlant le nom de son ami. Il tomba à genoux au sol en découvrant l’horrible spectacle qu'était la chambre de Dan.
« Non…. Tu as pas pu faire ça… Pas toi… Tu avais aucune raison… » dit-il si doucement qu'il était presque impossible de l'entendre.
Le corps de Dan se trouvait allongé, sur son lit, les yeux ouverts, les draps tâchés du sang qui avait coulé des avants bras ouverts de Dan. Une lame de rasoir au sol.
« Nononononon ! DAN JE TEN SUPPLIE DIS MOI QUE TU AS PAS FAIT ÇA ! » hurla-t-il au corps de Dan en approchant.
Une voix résonna alors dans la tête de Tom. Une voix si familière.

« Désolé Tom. »

Tom sursauta et regarda alors autour de lui sans rien voir. Il était pourtant sûr d’avoir entendu la voix de Dan. Mais rien autour de lui. Il regarda un long moment le visage de son ami en pleurant. Il finit par passer ses doigts sur les paupières du corps pour lui fermer les yeux. Tout ce qui allait à présent rester à Tom de son seul et unique ami était… ce message… Si ambiguë…. « J’espère que tu me pardonneras un jour Tom. Tu es vraiment quelqu’un de bien. Tu feras de grandes choses. Je pouvais pas te l’avouer. Ni à toi. Ni à mes parents. Et ça me fait mal Tom. Terriblement mal. Mais je t’aime. J’espère qu’on se reverra.. »

« Puisses-tu reposer en paix Dan… » finit-il par dire en appelant la police.

Quelques semaines plus tard, Dan fut enterré. Tom était présent à l’enterrement. Il avait arrêté de se couper les cheveux depuis la mort de Dan, ses cheveux un peu trop longs pour un garçon attiraient le regard des invités à l’enterrement mais Tom s’en fichait. Il était juste profondément triste. Et il pleurait. Son seul soutient, sa seule source de joie venait de disparaître. La mère de Dan s’approcha de Tom en pleurant et lui tendit le poing. Tom mis sa main en dessous.
« - Il voulait te la donner… dit la mère en donnant à Tom un collier.
- .... A moi ?.... Merci beaucoup... Je suis désolé... J'aurais dû savoir... dit-il en serrant le collier dans sa main
- Ne dis pas ça Tom... ce n'est pas de ta faute... » dit-elle en souriant légèrement avant de partir.
Tom approcha alors le collier de lui pour le regarder. C’était un collier peu banal, constitué d'un bout de tissu noir auquel était suspendu une magnifique croix… à l’envers ? Cette petite touche d’originalité était bien digne de Dan. Ça fit sourire Tom. Il avait donc un souvenir de Dan. Un magnifique cadeau qu'il jura à lui-même de garder sur lui en permanence.
Il rentra chez lui, la croix dans sa poche et monta directement dans sa chambre.
Les jours passèrent, reprenant alors une routine. Il allait en cours, il rentrait, se faisait frapper, pleurait, suppliant et ainsi de suite. Sa mère le frappant à présent pour tout et n’importe quoi, Tom avait de moins en moins le moral. Son espoir de pouvoir un jour avoir une mère aimante disparaissant petit à petit alors que les bleus et blessures marquaient son corps.
Un soir, après avoir subit des coups bien plus violents que d’habitude, il sortit se changer les idées en allant se recueillir sur la tombe de Dan. Tom avait alors 17 ans. Tout avait changé dans son style vestimentaire du jour au lendemain ce qui avait beaucoup déplu à sa mère. Il était à présent habillé en noir de la tête au pied et laissait ses cheveux cacher la moitié droite de son visage, le pire étant la croix de Dan qu'il portait autour de son cou.
Il regardait ainsi la tombe de son meilleur ami en pleurant, se rappelant du mot qu'il lui avait laissé, il se demanda une nouvelle fois ce que voulait dire Dan. Était-il secrètement amoureux de lui ? Une voix se fit alors entendre.
« Oui… C’est vrai… Je t'aimais Tom… Plus qu'un simple ami… »
Cette voix était lointaine, presque inaudible. Mais Tom l'avait parfaitement entendue. Il fixa la tombe un long moment, puis alla chercher une pelle, il commença à creuser. Quelques heures plus tard alors qu’il faisait toujours nuit noire, il arriva au cercueil et le força, trouvant Dan, presque toujours en bon état. Il le regarda en souriant tristement et passa doucement sa main dans les cheveux du cadavre.
« Je… suis pas spécialement attiré par les hommes Dan… Mais… pour toi.. Je le ferai. » dit-il en souriant un peu.
La suite, je ne la décrirai pas ici. Tom donna juste un cadeau à Dan. Pour le remercier pour tout ce qu’il avait fait pour lui. Dan aimait Tom ? Dans ce cas c’était décidé. Pas besoin de réfléchir. Tom allait donner sa virginité à son ami. Il le méritait.
Il rentra chez lui, en pleurant et couvert de terre, mais le sourire aux lèvres, il aurait pu jurer avoir entendu un « merci » en remettant le cercueil en terre.
Tom à partir de ce jour allait souvent voir la tombe de Dan. Mais il n'entendit plus rien. Sans doute Dan reposait-il enfin en paix.
Tom continuait d’étudier du mieux qu’il pouvait, se faisant frapper jusqu’au sang chaque soir en rentrant. Il tenta à plusieurs reprises de mettre fin à ses jours mais à chaque fois, il se réveillait avec des bandages. Heureusement ou malheureusement pour lui, il commençait à ne plus ressentir la douleur.
Le soir de ses 18 ans, en rentrant, sa mère était totalement saoul, comme à chaque fois le jour de son anniversaire. Mais cette fois ci, quelque chose était différent. Sa mère le regardait… comme s’il était un humain.
« - Mon cœur… Je suis tellement désolée… Tu es devenu un beau jeune homme… Et moi je suis si… si…, elle ne finit pas sa phrase et commença à pleurer.
- .... Maman.... Je savais... Je le savais que tu étais gentille ! Ne t'en fais pas je t'aime beaucoup ! » répondit-il en souriant de toutes ses dents.
Sa mère venait cependant de perdre connaissance à cause de tout l’alcool qu'elle avait bu ce soir là. Tom la prit dans ses bras et la porta jusqu’à son lit. Il prit grand soin de la couvrir en chantonnant joyeusement. Il alla se coucher plus heureux que jamais, convaincu que tout allait s’arranger. Sa mère avait encore de l’estime pour lui et c’était le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui faire. Il s'endormit rapidement et dormit bien pour la première fois depuis longtemps.
Bien évidemment, cela ne dura pas. Les insultes reprirent de plus bel. Les coups encore plus fort. Parfois c’était un outil de cuisine. Parfois le fouet s'il avait de la chance. Les jours où il avait moins de chance, ce pouvaient être des objets voire même des meubles qui lui arrivaient sur la tête. Mais il tenait. Sa mère lui avait parlé comme à un fils à ses 18 ans. Il allait tenir et tout supporter. Convaincu de la gentillesse de sa mère. Bien sûr, il continuait de s’ouvrir les veines de temps à autres lorsque sa mère l'avait un peu trop rabaissé. Mais il n’arrivait jamais à mettre fin à ses jours.
Les jours passaient. Les bleus apparaissaient. Plein de bleus, de sang. Tom continuait de sourire, il devait garder le sourire pour sa mère.
Jusqu’au jour de ses 21 ans.

Ce soir là en rentrant, sa mère l’attendait dans l’entrée. Avec le fouet. Elle lui demanda directement d’enlever son haut. Tom s’exécuta, comme toujours. Les coups lui déchiraient le dos, il ne hurlait pas. Il ne hurlait plus depuis un petit moment déjà. Il ne ressentait plus. Ça lui passait au dessus de la tête. Il devait supporter. C’est tout. Alors il supportait. Jusqu'à ce que sa mère intervienne.
« - Tu te souviens du jour de tes 18 ans Tom ? Quand je t’avais dit toutes ces choses gentilles ! C’était fait exprès ! Pour te manipuler ! Moi t’aimer ? Je veux juste que tu souffres ! Que tu meures intérieurement à petit feu ! Tu n'es qu’un bon à rien ! Je te déteste et je te détesterai toujours ! Je parie que ton ami Dan à mis fin à ses jours par ta faute aussi ! Tout est de ta faute !!! hurla-t-elle en se tordant de rire.
- .... Non... Tu mens ! cria-t-il en se relevant, faisant face pour la première fois à sa mère.
- Reste. Assis. Tom. dit-elle sèchement.
- PLUS JAMAIS TU NE ME TOUCHERAS !
- NE CRIE PAS SUR TA MÈRE MALPOLI ! hurla-t-elle en lui fouettant le torse.
- JE FAIS CE QUE JE VEUX DE TOI ! TU N'ES LA MÈRE DE PERSONNE ! » répondit-il en courant dans sa chambre tout en remettant son t-shirt.
Tom arriva en courant dans sa chambre et regarda autour de lui, paniqué, les hurlements de sa mère qui l’appelait ne l'aidant pas à se concentrer. Il finit par poser les yeux sur ses deux katanas noirs. Il prit une ceinture et décrocha les katanas de son mur, les glissant dans sa ceinture. Il prit ensuite une petite pochette en cuir contenant des shurikens et l'accrocha à sa ceinture. Il redescendit en courant, déterminé à en finir une bonne fois pour toute avec cette femme qui était tout sauf une mère. Il se rua dans la cuisine et sortit ses deux katanas qu’il empoigna fermement dans ses deux mains. Il coupa d'un seul coup la tête de la femme en croisant ses katanas autour de son cou. La tête vola avant de s'écraser lourdement au sol. Le corps s’écroula ensuite.
Une ombre semblait fixer Tom au dehors. Mais il ne l’avait pas vue. Il était bien trop occupé à se défouler en donnant des coups de pieds dans la tête coupée de sa mère qui roulait au sol comme un ballon de foot. Lorsqu'il fut lassé de ce petit jeu, il décida de se venger de toutes ces années de violence. Il déshabilla le corps de sa mère et commença à le violer. Il n'y allait pas doucement, son but étant de faire mal. Elle était peut être morte, mais Tom le savait, et il le sait encore mieux aujourd’hui. Les morts ressentent ce que l'on fait à leur corps. Alors il s'est vengé. De toutes ses forces, ne laissant aucun repos au cadavre de la femme.
Il se releva après s'être suffisamment vengé à son goût et se rhabilla. Il regarda alors le corps souillé de cette femme et se mit à rire, ses yeux ayant prit un reflet bleu électrique inquiétant.
C’est alors qu’un bruit désagréable de grésillement se fit entendre. Un homme grand et mince apparu devant lui. Il portait un costume avec une cravate rouge. Il n’avait pas de visage mais pourtant… il semblait fixer Tom.
« - Bonsoir Tom. Ça fait un moment que je t'observe. J'ai besoin de toi. Si tu me suis, tu pourras vivre comme bon te semblera tant que tu m'aide à accomplir des missions.
- Quel genre de mission ?
- Tuer des gens. Ce genre de petites choses.
- ...... J'accepte.
- Parfait. Mais pour que tu fasses partie des Creepypastas, tu vas devoir te trouver un surnom Tom Noumael.
- .... Je vais m'appeler..., pensa-t-il a voix haute en regardant le corps de la femme. Oui.
- Je t'écoute.
- Je m'appelle... »

Tom souriait, ses yeux emplis de reflets verts.

« Tomb Shaker. »
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 08:57    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lalya
Guest

Offline




PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 11:11    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

Je vais passer outre des critères de vote classique. Ton texte n'est pas une creepypasta, CFTC n'accepte pas dans sa ligne éditoriale les dérivés de creepypastas existantes, les OC, etc. Le format pose également problème, en effet, une CP est une histoire vécu/entendu la présence de dialogue est donc totalement improbable. Je suis désolée mais ça ne peut être qu'un contre.


Une creepypasta pour CFTC est une histoire originale, sans lien donc avec des histoires existantes déjà. Le but est de partager un fait étrange, déstabilisant ou horrifique. L'histoire et les actions des personnages doivent bien évidemment être cohérents, on doit également avoir un moyen de transmission qui nous permet de savoir comment le texte nous parvient, soit un témoignage, une légende urbaine, un journal, etc. Le style doit ensuite être adapté, comme déjà dit c'est censé être réaliste on évitera donc un style soutenu ainsi que les dialogues comme tu as pu les construire. J'espère que ça pourra t'aider à t'améliorer à l'avenir.
Back to top
YanaKirishima
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 04 Mar 2019
Posts: 5
Féminin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent

PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 11:47    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

Lalya wrote:
Je vais passer outre des critères de vote classique. Ton texte n'est pas une creepypasta, CFTC n'accepte pas dans sa ligne éditoriale les dérivés de creepypastas existantes, les OC, etc. Le format pose également problème, en effet, une CP est une histoire vécu/entendu la présence de dialogue est donc totalement improbable. Je suis désolée mais ça ne peut être qu'un contre.


Une creepypasta pour CFTC est une histoire originale, sans lien donc avec des histoires existantes déjà. Le but est de partager un fait étrange, déstabilisant ou horrifique. L'histoire et les actions des personnages doivent bien évidemment être cohérents, on doit également avoir un moyen de transmission qui nous permet de savoir comment le texte nous parvient, soit un témoignage, une légende urbaine, un journal, etc. Le style doit ensuite être adapté, comme déjà dit c'est censé être réaliste on évitera donc un style soutenu ainsi que les dialogues comme tu as pu les construire. J'espère que ça pourra t'aider à t'améliorer à l'avenir.


D'accord ^^ Merci pour le retour ! Désolée pour le hors sujet du coup --'
Back to top
Daemoniack
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 Oct 2016
Posts: 512
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 13:07    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

Bien le bonjour YanaKirishima. J'ai lu ton texte, et j'ai décidé de commenter celui-ci afin d'étailler l'avis que notre critique Lalya a émis précédemment.

Tout d'abord, j'aimerais mettre en avant le fait que ton texte est assez bien écrit malgré sa longueur, à tel point qu'un membre de notre équipe de correction pourrait surement passer moins de temps à corriger celui-ci qu'un texte de moindre longueur.
Néanmoins, comme l'a dit Lalya, le texte que tu as écrit ne correspond ni à une publication sur le blog de CreepypastaFromTheCrypt (Creepypasta), ni à une publication sur le blog du Nécronomorial (Texte horrifique). Mais ce n'est pas parce que celui-ci ne correspond pas à nos publications qu'il est par conséquent mauvais dans son style, que l'on va appeler "Fanfiction/Original Character".

Afin d'expliquer plus en détail pourquoi ton texte ne correspond pas aux styles sus-nommés, je vais donc expliquer ce que nous attendons sur CFTC afin de valider un texte à la publication sur un de nos blogs:

- Sur le premier blog, celui de CreepypastaFromTheCrypt, les publications sont des textes que nous considérons comme des creepypastas. Une creepypasta, c'est une légende urbaine ou un témoignage anonyme qui a comme particularité d'être ancré dans la réalité, à tel point que l'on ne peut pas distinguer celui-ci de la réalité: qu'une personne propose une de ses créations ou quelque chose qu'il a réellement vécu, rien ne nous permet de savoir si cet événement n'est pas totalement véridique.
Celui-ci s'accompagne d'un Moyen De Transmission (MDT) cohérent. On abandonne aussi les dialogues (on ne peut pas retranscrire parfaitement des dialogues) mais aussi les points de vue omniscient, en plus de tout ce qui peut empêcher le témoignage d'arriver (Bonjour la mort du narrateur) et plus globalement les événements un peu gros pour la réalité.
Dans ton texte, l'absence de MDT l'empêche d'être pris comme une creepypasta. A celà s'ajoute la présence de dialogue, le fait que Tom puisse déterrer Dan avec une pelle à l'âge de 16 ans sans se faire attraper / sans qu'il y ai quoique ce soit de dit par rapport au fait que la tombe de son ami ait été profanée (ça se voit) ou encore que Tom puisse décapiter sa maman avec un coup de sabre comme le Comte Dooku dans Star Wars 3 (Oui, ça spoile) vu que généralement il faut de la force, et que celle de décapiter un être humain est quand même assez conséquente à cause des os situés dans le cou. Et je ne parle même pas du Caméo de Slenderman.

- Sur le second blog, le Nécronomorial, les publications sont des textes "horrifiques" considérés comme de bonne qualité et cohérent dans leur propre univers. C'est généralement un texte de fiction assumé s'appuyant sur un univers déjà existant ou créé de toute pièce racontant une histoire ayant un thème allant du bizarre au dérangeant, en passant par le terrifiant ou même l'humoristique.
Dans ton texte, on a l'impression que tu racontes une histoire comme "vraie" avec des réactions assez improbables du personnage principal voir des protagonistes, qui sont assez manichéens: La maman et l'enfant en maternel/primaire sont méchants, Tom et Dan sont "gentils". Les méchants sont méchants parce qu'ils sont méchants (grou, les méchants) et les gentils sont crédules car ils sont gentils (Mooh, les pauvres gentils). De plus, Tom a un petit air de Gary Tsu de par le fait qu'il a des sortes de pouvoirs et qu'il peut faire des trucs assez extraordinaires et que Mother fuck*** SLENDERMAN le contacte. Tu dois très bien voir ce que je veux dire ^^

Mais, ce n'est pas parce que ton texte ne correspond pas à notre ligne éditoriale que tu ne seras pas capable d'écrire un texte qui pourrait nous interesser. Et ce n'esy pas parce que ton texte ne nous intéresse pas qu'il n'y a pas un endroit où il pourrait intéresser du monde, donc il n'est pas à jeter. Prend juste en compte le fait qu'il faut de l'entrainement pour écrire quelque chose correspondant à un style en particulier, et que l'entrainement a besoin de "ratés" ou de "hors-sujets". Si écrire des textes pour CFTC t'intéresse, je suis sûr que tu y arriveras assez vite en te fixant les objectifs nécessaires. En attendant, j'espère pouvoir relire des textes de ta plume, du moment que ce n'est pas un OC parlant de nécrophilie, de matricide et de nécrophilie oedipienne :')
________________
Créateur de textes officiel depuis le 2 mars 2020.
Dompteur de canards, de loutres et de hamsters kamikazes.
Tremblez, mortels, devant ma plume et mon encre.
Tremblez, mortels, devant ma palme et mon ancre.
Back to top
YanaKirishima
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 04 Mar 2019
Posts: 5
Féminin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent

PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 13:31    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

Daemoniack wrote:
Bien le bonjour YanaKirishima. J'ai lu ton texte, et j'ai décidé de commenter celui-ci afin d'étailler l'avis que notre critique Lalya a émis précédemment.

Tout d'abord, j'aimerais mettre en avant le fait que ton texte est assez bien écrit malgré sa longueur, à tel point qu'un membre de notre équipe de correction pourrait surement passer moins de temps à corriger celui-ci qu'un texte de moindre longueur.
Néanmoins, comme l'a dit Lalya, le texte que tu as écrit ne correspond ni à une publication sur le blog de CreepypastaFromTheCrypt (Creepypasta), ni à une publication sur le blog du Nécronomorial (Texte horrifique). Mais ce n'est pas parce que celui-ci ne correspond pas à nos publications qu'il est par conséquent mauvais dans son style, que l'on va appeler "Fanfiction/Original Character".

Afin d'expliquer plus en détail pourquoi ton texte ne correspond pas aux styles sus-nommés, je vais donc expliquer ce que nous attendons sur CFTC afin de valider un texte à la publication sur un de nos blogs:

- Sur le premier blog, celui de CreepypastaFromTheCrypt, les publications sont des textes que nous considérons comme des creepypastas. Une creepypasta, c'est une légende urbaine ou un témoignage anonyme qui a comme particularité d'être ancré dans la réalité, à tel point que l'on ne peut pas distinguer celui-ci de la réalité: qu'une personne propose une de ses créations ou quelque chose qu'il a réellement vécu, rien ne nous permet de savoir si cet événement n'est pas totalement véridique.
Celui-ci s'accompagne d'un Moyen De Transmission (MDT) cohérent. On abandonne aussi les dialogues (on ne peut pas retranscrire parfaitement des dialogues) mais aussi les points de vue omniscient, en plus de tout ce qui peut empêcher le témoignage d'arriver (Bonjour la mort du narrateur) et plus globalement les événements un peu gros pour la réalité.
Dans ton texte, l'absence de MDT l'empêche d'être pris comme une creepypasta. A celà s'ajoute la présence de dialogue, le fait que Tom puisse déterrer Dan avec une pelle à l'âge de 16 ans sans se faire attraper / sans qu'il y ai quoique ce soit de dit par rapport au fait que la tombe de son ami ait été profanée (ça se voit) ou encore que Tom puisse décapiter sa maman avec un coup de sabre comme le Comte Dooku dans Star Wars 3 (Oui, ça spoile) vu que généralement il faut de la force, et que celle de décapiter un être humain est quand même assez conséquente à cause des os situés dans le cou. Et je ne parle même pas du Caméo de Slenderman.

- Sur le second blog, le Nécronomorial, les publications sont des textes "horrifiques" considérés comme de bonne qualité et cohérent dans leur propre univers. C'est généralement un texte de fiction assumé s'appuyant sur un univers déjà existant ou créé de toute pièce racontant une histoire ayant un thème allant du bizarre au dérangeant, en passant par le terrifiant ou même l'humoristique.
Dans ton texte, on a l'impression que tu racontes une histoire comme "vraie" avec des réactions assez improbables du personnage principal voir des protagonistes, qui sont assez manichéens: La maman et l'enfant en maternel/primaire sont méchants, Tom et Dan sont "gentils". Les méchants sont méchants parce qu'ils sont méchants (grou, les méchants) et les gentils sont crédules car ils sont gentils (Mooh, les pauvres gentils). De plus, Tom a un petit air de Gary Tsu de par le fait qu'il a des sortes de pouvoirs et qu'il peut faire des trucs assez extraordinaires et que Mother fuck*** SLENDERMAN le contacte. Tu dois très bien voir ce que je veux dire ^^

Mais, ce n'est pas parce que ton texte ne correspond pas à notre ligne éditoriale que tu ne seras pas capable d'écrire un texte qui pourrait nous interesser. Et ce n'esy pas parce que ton texte ne nous intéresse pas qu'il n'y a pas un endroit où il pourrait intéresser du monde, donc il n'est pas à jeter. Prend juste en compte le fait qu'il faut de l'entrainement pour écrire quelque chose correspondant à un style en particulier, et que l'entrainement a besoin de "ratés" ou de "hors-sujets". Si écrire des textes pour CFTC t'intéresse, je suis sûr que tu y arriveras assez vite en te fixant les objectifs nécessaires. En attendant, j'espère pouvoir relire des textes de ta plume, du moment que ce n'est pas un OC parlant de nécrophilie, de matricide et de nécrophilie oedipienne :')


Merci beaucoup pour toutes les explications x) Je vois très bien de quoi il est question pour Slenderman en effet.

Le temps que je trouve de bonnes idées et des situations plus réalistes et je retenterai ma chance ! Une chose est sûre je ne me décourage pas Razz

Encore merci pour tout. C'est vraiment sympa d'avoir pris le temps d'autant développer Smile
Back to top
Daemoniack
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 10 Oct 2016
Posts: 512
Localisation: Villers-Cotterêts
Masculin Cancer (21juin-23juil) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 6 Mar 2019 - 14:32    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

YanaKirishima wrote:
Daemoniack wrote:
Bien le bonjour YanaKirishima. J'ai lu ton texte, et j'ai décidé de commenter celui-ci afin d'étailler l'avis que notre critique Lalya a émis précédemment.

Tout d'abord, j'aimerais mettre en avant le fait que ton texte est assez bien écrit malgré sa longueur, à tel point qu'un membre de notre équipe de correction pourrait surement passer moins de temps à corriger celui-ci qu'un texte de moindre longueur.
Néanmoins, comme l'a dit Lalya, le texte que tu as écrit ne correspond ni à une publication sur le blog de CreepypastaFromTheCrypt (Creepypasta), ni à une publication sur le blog du Nécronomorial (Texte horrifique). Mais ce n'est pas parce que celui-ci ne correspond pas à nos publications qu'il est par conséquent mauvais dans son style, que l'on va appeler "Fanfiction/Original Character".

Afin d'expliquer plus en détail pourquoi ton texte ne correspond pas aux styles sus-nommés, je vais donc expliquer ce que nous attendons sur CFTC afin de valider un texte à la publication sur un de nos blogs:

- Sur le premier blog, celui de CreepypastaFromTheCrypt, les publications sont des textes que nous considérons comme des creepypastas. Une creepypasta, c'est une légende urbaine ou un témoignage anonyme qui a comme particularité d'être ancré dans la réalité, à tel point que l'on ne peut pas distinguer celui-ci de la réalité: qu'une personne propose une de ses créations ou quelque chose qu'il a réellement vécu, rien ne nous permet de savoir si cet événement n'est pas totalement véridique.
Celui-ci s'accompagne d'un Moyen De Transmission (MDT) cohérent. On abandonne aussi les dialogues (on ne peut pas retranscrire parfaitement des dialogues) mais aussi les points de vue omniscient, en plus de tout ce qui peut empêcher le témoignage d'arriver (Bonjour la mort du narrateur) et plus globalement les événements un peu gros pour la réalité.
Dans ton texte, l'absence de MDT l'empêche d'être pris comme une creepypasta. A celà s'ajoute la présence de dialogue, le fait que Tom puisse déterrer Dan avec une pelle à l'âge de 16 ans sans se faire attraper / sans qu'il y ai quoique ce soit de dit par rapport au fait que la tombe de son ami ait été profanée (ça se voit) ou encore que Tom puisse décapiter sa maman avec un coup de sabre comme le Comte Dooku dans Star Wars 3 (Oui, ça spoile) vu que généralement il faut de la force, et que celle de décapiter un être humain est quand même assez conséquente à cause des os situés dans le cou. Et je ne parle même pas du Caméo de Slenderman.

- Sur le second blog, le Nécronomorial, les publications sont des textes "horrifiques" considérés comme de bonne qualité et cohérent dans leur propre univers. C'est généralement un texte de fiction assumé s'appuyant sur un univers déjà existant ou créé de toute pièce racontant une histoire ayant un thème allant du bizarre au dérangeant, en passant par le terrifiant ou même l'humoristique.
Dans ton texte, on a l'impression que tu racontes une histoire comme "vraie" avec des réactions assez improbables du personnage principal voir des protagonistes, qui sont assez manichéens: La maman et l'enfant en maternel/primaire sont méchants, Tom et Dan sont "gentils". Les méchants sont méchants parce qu'ils sont méchants (grou, les méchants) et les gentils sont crédules car ils sont gentils (Mooh, les pauvres gentils). De plus, Tom a un petit air de Gary Tsu de par le fait qu'il a des sortes de pouvoirs et qu'il peut faire des trucs assez extraordinaires et que Mother fuck*** SLENDERMAN le contacte. Tu dois très bien voir ce que je veux dire ^^

Mais, ce n'est pas parce que ton texte ne correspond pas à notre ligne éditoriale que tu ne seras pas capable d'écrire un texte qui pourrait nous interesser. Et ce n'esy pas parce que ton texte ne nous intéresse pas qu'il n'y a pas un endroit où il pourrait intéresser du monde, donc il n'est pas à jeter. Prend juste en compte le fait qu'il faut de l'entrainement pour écrire quelque chose correspondant à un style en particulier, et que l'entrainement a besoin de "ratés" ou de "hors-sujets". Si écrire des textes pour CFTC t'intéresse, je suis sûr que tu y arriveras assez vite en te fixant les objectifs nécessaires. En attendant, j'espère pouvoir relire des textes de ta plume, du moment que ce n'est pas un OC parlant de nécrophilie, de matricide et de nécrophilie oedipienne :')


Merci beaucoup pour toutes les explications x) Je vois très bien de quoi il est question pour Slenderman en effet.

Le temps que je trouve de bonnes idées et des situations plus réalistes et je retenterai ma chance ! Une chose est sûre je ne me décourage pas Razz

Encore merci pour tout. C'est vraiment sympa d'avoir pris le temps d'autant développer Smile


Tu as pris beaucoup de temps pour écrire un texte que tu as publié ici, il est normal de prendre du temps pour te répondre ^^
________________
Créateur de textes officiel depuis le 2 mars 2020.
Dompteur de canards, de loutres et de hamsters kamikazes.
Tremblez, mortels, devant ma plume et mon encre.
Tremblez, mortels, devant ma palme et mon ancre.
Back to top
Kamus
Directeur du Service Com
Directeur du Service Com

Offline

Joined: 12 Oct 2015
Posts: 1,509
Localisation: Stronger Than You
Masculin Verseau (20jan-19fev) 兔 Lapin

PostPosted: Tue 19 Mar 2019 - 12:27    Post subject: Tomb Shaker Reply with quote

refusé ici !
________________
Well...What can i say ?

You guys...



...are the best.
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group