Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Histoire d'Halloween

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Gordjack
Paladin (loyal bon) et Scribe
Paladin (loyal bon) et Scribe

Offline

Joined: 20 Apr 2016
Posts: 133
Localisation: Grammarheim
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

PostPosted: Sun 3 Nov 2019 - 19:53    Post subject: Histoire d'Halloween Reply with quote

Halloween a toujours été une fête... Quelconque chez moi. Même quand j'étais petite. Bien sûr je me rappelle avoir passé plusieurs années à chasser les bonbons avec mes amies, déguisée en sorcière ou en ange, mais pendant qu'elles dansaient, riaient, et s'amusaient à se faire peur, moi... Je m'ennuyais franchement. J'ai vite arrêtée, de toutes façons je commençais à être trop grande pour défiler dans les rues et quémander des sucreries aux voisins du quartier. Depuis, Halloween est devenue une journée comme les autres. Mais je dois avouer que ça me fait sourire aujourd'hui de voir les enfants sonner à ma porte et me demander des bonbons. Ca ma rend un peu nostalgique malgré ce que j'ai pu dire à propos de ces soirées. C'est pour cela que j'achète toutes sortes de friandises quelques jours avant, histoire d'avoir toujours quelque chose à donner. Quand j'ai quittée la maison familiale, et prit mon premier appartement, je n'imaginais pas le nombre d'enfants qui sortiraient le soir d'Halloween dans mon nouveau quartier. Il était calme, un peu perdu, il n'y avait pas grand chose à faire, alors j'imagine que pour beaucoup de gamins c'était une des seules activités intéressantes de l'année.

Tout les soirs d'Halloween c'était la même chose : je ne pouvais pas me poser plus de cinq minutes sans qu'un groupe d'enfant, parfois accompagné d'un membre plus âge de leur famille, ne sonnent à ma porte et scandent "Des bonbons ou un sort !". Ca me faisait rire et, étant célibataire, ces interactions, bien que courtes, égayaient souvent ces soirées. Habituellement je ne recevais plus de visite après 22 heures, 22 heure 30 grand maximum. Mais il y avait cet enfant. Cet enfant qui arrivait toujours après les autres. Cet enfant qui était toujours seul. Cet enfant qui... M'a fait une impression particulière la première fois que je l'ai vu.

Il était plus de 23 heure. A cette heure-ci, je commençais à ranger dans les placards les derniers bonbons qu'il me restait, me disant que je ne recevrai vraisemblablement plus aucune visite pour ce soir. Mais non. On sonne à ma porte. Après avoir lancé un rapide coup d'oeil sur l'horloge, j'ouvre la porte, et je tombe sur cet enfant. Il portait un masque en forme de crâne, qui cachait non seulement son visage, mais également toute sa tête, et un simple t-shirt bleu clair délavé pour costume. Il y avait quelques traces de sang sur le masque, le t-shirt, mais également sur sa peau extrêmement pâle. Je ne suis pas une personne qui aime juger, mais son accoutrement me laissait... Un peu perplexe. Comme si ses parents n'avaient pas assez d'argent pour acheter un déguisement complet et que ce gamin essayait de rattraper le tout en ajoutant du faux sang. Ca lui donnait un air particulier. Mais peut-être que cela était accentué par le fait qu'il ne parlait pas. Dés que j'ai ouvert la porte, il resta silencieux pendant... Cinq petites secondes j'imagine, avant de tendre ses bras, ouvrant bien grand son sac à bonbon. La chasse ne devait pas être bonne pour ce petit, le sac semblait plutôt vide. Je lui offrit mes dernières friandises, il me fit un rapide salut de la main, et s'en alla, toujours aussi silencieux. Je suis resté devant la porte quelques instants, et j'haussa les épaules. Halloween s'arrêta de cette façon cette année-là.

Ce premier Halloween sans ma famille a également été marqué par un autre événement, beaucoup plus grave. Le lendemain, derrière un bâtiment près des poubelles, un concierge a retrouvé un corps. Le corps d'un enfant. Une petite fille, poignardée plusieurs fois à l'aide d'un morceau de verre. La nouvelle a choquée tout le quartier, dont moi bien évidemment. Ce voisinage si paisible s'était soudainement... Transformée. Par la peur et la paranoïa. Parmi les habitants se trouvait un meurtrier. Je ne me rappelle pas très bien comment se sont déroulés les premiers jours de mon côté. Comme tout les autres j'imagine, l'horreur en premier lieu, puis la crainte, l'insécurité. Mais ça ne dura guère, bien évidemment. C'est peut-être horrible à dire, mais passé les premier mois, les marches blanches, les hommages... Nous avions déjà tous oublié. La vie avait reprit son cours, après tout, ce n'était qu'un fait-divers parmi tant d'autres. Même si le meurtrier n'avait pas été retrouvé... Finalement, je m'étais trompée : le voisinage était redevenu paisible, comme si cette affaire n'avait jamais existé. Une information en efface une autre comme on dit.

Le second Halloween que j'ai vécue dans ce quartier était quasiment identique au premier. En réalité, tout était identique. Cette histoire n'avait eu aucune incidence, et je pense même qu'il y avait encore plus d'enfants dans les rues cette année là. Et, vous vous en doutez, en toute fin de soirée... L'enfant était là. Comment j'ai réussi à le reconnaître ? Il avait le même déguisement. Le même masque en forme de crâne, un t-shirt sobre, et plusieurs tâches de sang sur le corps et les vêtements. Les mêmes gestes que l'année dernière : un silence de mort, son sac grand ouvert, un rapide geste de la main, et il disparut. Comme je vous l'ai dis, cet Halloween était similaire au dernier. Absolument tout. Le lendemain... On a retrouvé un nouveau cadavre. Encore un enfant, une nouvelle fois tuée de manière extrêmement violente. Et c'est à ce moment précis que tout changea pour de bon. Cette fois-ci... Toutes ces émotions, toutes ces peurs, tout ces soupçons... Ne se sont pas dissipés. Deux meurtres d'affilés le soir d'Halloween, et un assassin toujours en liberté... Ce fut dur. Pour tout le monde.

Inutile de dire qu'après ce second incident, les derniers Halloween ne se sont pas passés exactement dans la joie et la bonne humeur. Au fil des années, je recevais de moins en moins d'enfants à ma porte. Ce n'était pas vraiment une peur exagérée à vraie dire. Chaque année on avait droit à une nouvelle atrocité. Malgré les gendarmes, malgré les bénévoles chargés d'ouvrir l'oeil, personne n'a réussi à empêcher les meurtres de se reproduire. Année après année. Ca a duré encore trois ans. Quatre enfants avaient déjà perdus la vie. Le cinquième Halloween, mis à part quelques groupes d'enfants, plus personne ne faisait la fête. Après, plus grand monde ne s'intéressait à Halloween il faut l'avouer, mais disons que les meurtres ont accéléré le processus. J'étais en pleine période de déménagement, à vrai dire ça m'arrangeai de ne pas avoir à ouvrir la porte constamment. Certains enfants étaient bien là à vouloir des bonbons, mais le nombre chutait au fil des années. Mais il y en avait un qui était toujours à son poste. Ce gamin. Le même masque, un t-shirt banal... Mais aucune traces de sang. Ca ne m'a pas surpris plus que ça, je me disais que laver ces affaires à la main devait être compliqué pour sa mère, ou son père. Comme vous pouvez vous en douter, le même comportement, les mêmes petits gestes de sa part. Néanmoins, j'ai essayée de lancer une conversation. Après tout, je le connaissais depuis cinq an maintenant. Je lui ai juste balancée "Tu n'es pas un peu trop vieux pour participer à Halloween maintenant ?". Il ne dit rien, haussa les épaules, et ce fut notre dernière rencontre.

J'ai quittée le quartier quelques jours plus tard, après un cinquième meurtre. Néanmoins, peu après mon départ, ils avaient enfin trouvé l'assassin. Je pense que beaucoup ici l'ont déjà deviné : il s'agissait de cet enfant. Les tâches de sang sur ses vêtements n'étaient pas de la décoration, c'était du vrai sang, appartenant à ses victimes. Une fois ses pulsions calmées, comme tout les autres enfants, il allait toquer aux portes récupérer des bonbons. J'ai également appris qu'il avait étranglé sa dernière proie, ce qui expliquait l'absence de sang sur lui. Je ne me rappelle plus comme j'ai réagis. Un peu... Choquée je dirai ? Je ne sais pas. Mais voilà, c'était une histoire que je voulais raconter. J'aurai aimé vous inventer une chute extrêmement terrifiante, un "plot twist", mais ce n'est pas le but. C'est une anecdote sur Halloween. Le fait d'avoir croisé la route de l'assassin pendant toutes ces années, le fait qu'il était un enfant... C'est tout. Une histoire de ce genre, qui... En quelque sorte forge un peu plus le côté mystique de cette fête. La rend un peu plus éternelle, un peu plus... Effrayante. Ce sont ce genre de faits qui nous font rappeler Halloween.

Deuxième creepypasta du trio gagnant à être publiée, par Luidi.

________________


Hossana meus, fortuna deus,
Protego Bescherelle in sanctus.


Hic veni da mihi, mortem iterum,
Insania ad noctis, Grammarheim in caelum.

Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 3 Nov 2019 - 19:53    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group