Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Le trio de nymphes vespérales

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées
Previous topic :: Next topic  
Author Message
martin mèche
Cryptien confirmé
Cryptien confirmé

Offline

Joined: 21 Oct 2014
Posts: 80
Localisation: je suis en arbre à dos de mulet
Masculin

PostPosted: Mon 20 Jan 2020 - 21:33    Post subject: Le trio de nymphes vespérales Reply with quote

Bonjour à tous !

Je vous publie une ancienne pasta que j'avais tenté de soumettre à l'accord des membres de CFTC en 2014. Comme elle ne faisait pas l'unanimité, je l'ai modifié et je vous la propose à nouveau.... 6 ans après. N'hésitez pas à me donner votre avis (notamment sur le choix des temps), ne soyez pas timide, je ne mord pas, mon dentier et resté coincé dans le bocal.




Cette histoire est composée à partir d’impressions retrouvées dans un livre d’or qui était mis à la disposition des visiteurs.

Cette exposition est constituée d’un ensemble de peinture. Visiblement peu attractive car on ne retrouve pas plus de quatre écritures différentes dans le petit carnet. Un homme parait pourtant y porter un vif intérêt. Seul ces commentaires, reconnues comme étant de sa main, sont compilés plus bas. Au fur et à mesure de ses visites, ses notes laissent transparaître un sentiment d’angoisse grandissante. Vers la fin, une terreur véritable semble gouverner à la rédaction de ses dernières appréciations.

L’individu est retrouvé mort à son domicile, le livre d’or, qu'il avait finit par emporter chez lui, posé sur son bureau. En réalité il ne fut pas du tout identifiable. Une grande marque, rappelant grossièrement une forme humaine, fut constatée au milieu de sa chambre. Cette marque était une flaque de sang séché. On retrouva quelques bouts de tissus, gorgés d’hémoglobine, posés sur cette horrible tâche. La police en déduit, au vu de la disposition des meubles, agglutinés à l’entrée de sa chambre, que la victime s’était barricadée chez elle.


Dans les faits l’enquête fait peu cas du livre d'or, ainsi que d'un autre petit carnet comportant d'autres observations, où se trouvent transcrites les dernières pensées de la victime.

Tout d'abord parce que l’intéressé avait déjà subi des séjours en hôpital psychiatrique. Des médicaments lui avait été prescrits à sa sortie pour lutter contre ses idées délirantes. Les observations de son carnet furent donc interprétées comme le message d’un paranoïaque n’ayant pas respecté la posologie à laquelle il était astreint.

Un autre élément éloquent coupe court, pour la police, à toute explication surnaturelle en même temps que cela exclut l’idée d’un potentiel cadavre. Le rouge qui maculait le sol n’était pas uniquement fait de sang, mais également de peinture. En fait plus de 90% de la tâche est composée d’un rouge carmin légèrement foncé, qu’on peut aisément confondre avec du sang. On en retrouve également sur les rares morceaux d’habits présents sur le lieu. Les enquêteurs en conclurent qu'il s’agissait de l’œuvre d’un malade qui avait tracé une silhouette humaine avec de la gouache. On ne retrouva cependant ni pinceaux ni tubes de peinture dans l'appartement.


Contenu du livre d'or.

01/08/2011
Merci pour cette charmante exposition 2011 sur les tableaux de la période du XVIIéme siècle français. J’ai tout simplement adoré les œuvres présentées au public. Notamment le trio de jeunes femmes nues dont il y a plein de symboles que je ne connais pas. Le berger qui dort paisiblement, couché aux pieds des trois jeunes filles. Les bosquets de fraises dont les fruits consommés tâchent de rouge leurs bouches délicates. La clarté du soir qui grignote le jour. Je reviendrai peut-être pour sonder plus en profondeur ce magnifique trio. Félicitations à toute l’équipe pour la mise en place de cette expo !


02/08/2011
Le trio des nymphes vespérales est vraiment une peinture marquante. Quel dommage qu’elle soit si méconnue du grand public ! Ces trois jeunes filles font le charme de cette exposition. Certainement l’œuvre la plus forte de toutes.


03/08/2011
Quel dommage que le musée ne soit ouvert au public que jusque 18 heures ! On pourrait rester toute une soirée face à ce tableau hypnotique. Plus je le regarde, plus j’ai l’impression que je comprends des choses. Espérons que les historiens de l’art trouveront l’identité de l’artiste. Peut-être un peintre déjà connu, qui sait ? Nicolas Poussin ou Charles Lebrun, on peut rêver ! Encore bravo aux responsables de galeries et aux guides, même si leurs explications ne me sont plus suffisantes pour apprécier cette peinture. Je la scrute allègrement à l’affut des moindres détails.


09/08/2011
Toujours une belle exposition qui met du baume au cœur. Le trio des nymphes vespérales m’intrigue de plus en plus. Ces trois jeunes femmes brillent anormalement dans la nuit. Je m’en suis rendu compte tout à l’heure. Non pas une simple luminosité qui fait ressortir les personnages du paysage crépusculaire les entourant, mais bel et bien une lueur qui émane de leurs propres pigments. Le contraste des couleurs est, si l’on peut dire pour une œuvre de maître, une caractéristique banale. Mais tout à l’heure la lumière s’est éteinte, on a oublié que j’étais encore là. Pendant ce laps de temps, tout fut plongé dans des quasi ténèbres, atténuées légèrement par la lumière provenant du hall attenant au couloir où je me trouvais. Tous les tableaux aux alentours étaient noirs dans leurs cadres obscurs, leurs personnages étaient effacés dans la pénombre. Face à moi le trio des nymphes était, lui, bien visible. Non pas le tableau dans son ensemble mais juste les trois jeunes filles, la peau claire comme en plein jour. Je reviens demain.


10/08/2011
Elles ont bougé dans le noir. J’ai attendu que les lumières s’éteignent et j’ai fixé le tableau plus longtemps qu’hier après-midi. Elles ont bougé. Pas dans le cadre mais vers moi. Leurs formes se sont agrandies de bien 20 centimètres avant que je me décide à fuir vers la sortie. Je suis (Écriture brouillonne et confuse, on ne comprend rien sur trois lignes).


11/08/2011
Je sors une heure avant la fermeture de l’expo. Je ne veux pas les revoir comme je les ai vues hier. Je suis ici depuis ce matin. J’ai étudié le tableau de fond en comble, j’ai fait un croquis et j’ai listé tous les détails. Les informations du guide, pourtant conférencier, me semblent limitées vis-à-vis du trio des nymphes vespérales. Je continue mes investigations tout seul.


16/08/2011
Je fais une nouvelle lecture pour ce tableau, peint par je ne sais quel doigt maléfique. Je réalise que le berger allongé aux pieds des trois nymphes est mort depuis un moment. Je ne sais pas si elles l’ont tué. En tout cas je ne crois pas que leurs bouches soient barbouillées de fraises.


19/08/2011
Ces trois fiemmes sont des monstres. Elles ne le sont pas en apparence, mais si on les fixe assez longtemps la lueur dans leurs yeux se met à changer. Ce sont des mangeuses de cadavres. Des nécrophages. Je le vois dans leurs yeux. Ils brillent dans le noir.


20/08/2011
Je me suis trompé. Il ne s’agit pas de simples détrousseuses de viande humaine. J'ai éteins la lumière. J’ai revu leurs yeux luire et s’agrandir. Je les ai vus bouger. Leurs têtes, fixant d’ordinaire le coin en bas à gauche, là où se trouve le berger qui se fait dévorer, se sont tournées presque imperceptiblement dans ma direction. Elles m’ont regardé toutes les trois, comme un trio d'ogresses. Ça a été très rapide. Elles ne se sont pas avancées, mais ont tendu leurs bras. Leurs mains sont sorties du tableau. Leurs paumes se sont approchées de mon visage. J’ai hurlé sans pouvoir bouger. Je suis sûr qu'elles ont voulus m'attraper vivant. Pour me manger sans être vues, au creux des coloris obscurs de cette peinture épouvantable.


21/08/2011
Elles ne sont plus dans le tableau. Elles sont sorties pour me chercher. Elles sont chez moi.


Liste des détails.
Assez illisible, de nombreuses ratures parsèment le carnet. Des paragraphes, éloignés les un des autres, bourrés de remarques et d'explications sans rapport apparent, sont reliés entre eux. Des mots isolés sont écrits en gros et/ ou vigoureusement surlignées. Les quelques éléments retenus ont été regroupés pour une meilleure compréhension du texte. Malgré cette tentative d'aération les propos qui y figurent restent décousus. Les révélations progressives ne sont pas forcément dans l'ordre chronologique des découvertes. Par ailleurs il est fait plusieurs fois mention d'un croquis reproduisant le tableau mais celui-ci ne fut pas retrouvé.

Berger :
Allongé au sol. Vêtu d'une toge bleue. un bâton près de lui. Il dort mais non. Il n'a pas de troupeau. Il est malade et mort, l'ombre, flaque de sang sombre ? Mort ou pensif ? Va t'il mourir, le sang est le pigment. Expression bizarre du visage. Souffrance ou surprise ? Sa peau vivante ou morte ? Semble blême de la tête jusqu'aux épaules. Les jambes ça va. Elles le tues ou elles l'utilisent ? Elles le rendent malade. Le dormeur qui sommeil comme un utilisé, l'âme écorchée dans les limbes glauques, l'appétit des nymphes. Elles ont mordue sa nuque. Mais il hurle malgré qu'il soit déjà mort.

Trois jeunes femmes :
Les trois filles, dans les canons de l'époque. Brunes, pensives, deux se tiennent la main, la troisième tend son bras vers le berger assoupi. Les lèvres fines. Grande beauté, idéalisée selon l'image qu'ont se fait de l'antiquité au XVIIème siècle. Espièglerie, veulent-elles le réveiller ? Chaire, formes et postures correspondent aux codes de séductions de l'époque. Ce sont des lueurs, de brillantes silhouettes. Elles marchent ou elles courent ? Deux sont unis. Principe de Phosphorescence ? D'où viennent-elles ? Des bois, d'un cours d'eau, du lugubre édifice ? Si ce sont des nymphes elles relèvent de la nature, elles y dorment. Créatures faites de pauvres peaux trouvées ça et là, courant, tentant de s'échapper dans les bois. Le berger est perdue sous leurs doigts. Leurs lèvres tachent de sang la façade et les recoins des pièces. Elles se déplacent pour guetter, elles viennent en trompeuses. Sourient aux proies. Il y a possibilité d'expliquer la vivacité des couleurs par une excitation d'électrons, quelque chose liée à l'énergie. Je ne comprend pas tout, j'aimerais comprendre mais là c'est une impasse. Le guide ne sait pas s'il y a du phosphore blanc. Les pupilles brillent comme des étoiles. Elles ont une double identité. Elles prennent la viande humaines pour des fruits à sucer. Non ce sont les grandes patientes des champs de batailles, les lorgneuses d'épidémies. Des charognards absurdes. Dans leurs yeux il y a un désir qui n'est ni féminin ni masculin. De fausses nymphes sorties d'aucune rivière. Nées dans aucune forêt. Aucun indice je suis perdu. Elles le mangent. Non elles sont actives, en chasses, pas en attente. Elles prennent, elles ne patientes jamais.

bosquets de fraises :
Situé à droite du trio.

clarté du soir :
Tombe, met en confiance mais il faut se cacher. Ils ne fait pas noir mais c'est la pire heure. Elles doivent sortir de leurs abri quand le soleil commence à se coucher.

Grand vase de pierre :
Celui ci se trouve derrière le trio, un peu sur la gauche. Il est sculpté avec deux petites anses et repose sur un haut pilier rectangulaire.

Edifice :
Sombre bâtiment ou monument, sans fonction identifiable, apparaissant en arrière plan. Simple décor. Un mur de pierre maçonné, une petite porte. Leur lieux de repli. Je suis sûr qu'elles en viennent, sont lovées les unes autour des autres. Contre le mur froid de pierre montée. Dans le bâtiment creusé d'un point noir qui est peut être l'entrée de leurs maison. C'est le temple. Elles se tiennent immobiles dans les couloirs étroits et noir. Leurs corps brillent dans le noir.
________________
Maman ressemble à un épouvantable rapporteur de triomphe.


Last edited by martin mèche on Sat 8 Feb 2020 - 14:49; edited 3 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 20 Jan 2020 - 21:33    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Adiboy
Second couteau
Second couteau

Offline

Joined: 30 Jun 2019
Posts: 115
Masculin Balance (23sep-22oct)

PostPosted: Wed 22 Jan 2020 - 17:47    Post subject: Le trio de nymphes vespérales Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : Le début du texte n’est pas clair, tu dis d’abord que livre d’or est rempli par une seule personne et tu ajoutes ensuite qu’il y a quatre écritures différentes dans le petit carnet. J’ai compris ce que tu voulais signifier, mais modifie le passage « Cette histoire est composée à partir d’impressions retrouvées dans un livre d’or. Il s’agit d’une seule et même personne qui donne, presque chaque jour, son ressenti sur l’exposition temporaire qu’elle arpente. » en « Cette histoire est composée à partir d’impressions retrouvées dans un livre d’or qui était mis à disposition des visiteurs. » ainsi que le passage « L'homme en question parait pourtant y porter un vif intérêt. » en « Un homme parait pourtant y porter un vif intérêt. », afin d’éviter cette confusion dès les premières lignes. Aussi, il est affirmé que l’auteur du carnet a été retrouvé mort chez lui. Seulement, on apprend ensuite qu'à part un peu de sang mélangé à de la peinture on n’a pas trouvé de preuves tangibles de son décès, ni aucune trace de son corps. Dans ce cas, il peut être présumé mort, et encore ! Je pense que "déclaré disparu" serait le plus adapté.


- Cohérence des actions du ou des personnages : Pour l’auteur des messages, ses réactions peuvent être justifiées par le fait qu’il soit possiblement fou, donc ça passe. J’aurais aimé savoir si le gardien a vu les nymphes sortir du tableau et comment il a réagi en découvrant pour une deuxième fois notre admirateur d'art dans la salle d’exposition la nuit, ça mériterait d’être précisé.


- Sentiment éveillé chez le lecteur : Tout de même intrigué par l’histoire.


- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Livre d’or utilisé comme journal d’enquête, c’est ok.


- Style d'écriture : R.A.S


- Lisibilité du texte : Il y a quand même pas mal de fautes d’orthographe. Enfin, les correcteurs pourront s’en occuper.


- Intérêt de l'histoire : Les monstres dans les tableaux, c’est du déjà-vu, vraiment… En fait, ton texte m’a explicitement rappelé ce court-métrage sorti l'année dernière, mais c'est un concept qui est présent dans beaucoup d'œuvres horrifiques, comme S.O.S Fantôme 2, où le grand méchant du film, nommé "Vigo", est justement piégé dans un tableau. D'ailleurs, l'intrigue est trop facilement perçable à jour : on est sur un site de creepypasta, quand une image est décrite avec un homme "dormant" aux pieds de jeunes femmes ayant la bouche tachée de rouge, il n'y a aucun mystère sur ce que cela représente pour le lecteur. Bref, bien tenté, mais ce sera un contre. Je reste cependant à l'affut de l'évolution du texte, une révision en profondeur pourrait toujours changer la donne. Si jamais tu décides de revoir ta pasta, évite de prendre 6 ans cette fois-ci... ;']
Back to top
Jared Gauss
Critique
Critique

Online

Joined: 14 May 2017
Posts: 101
Localisation: Quelque part dans le désert
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 23 Jan 2020 - 00:01    Post subject: Le trio de nymphes vespérales Reply with quote

Hop

- cohérence/vraisemblance de l'histoire + personnages : ça va. On va dire que le personnage est un brin fou quoi, j'ai rien noté de terriblement percutant niveau incohérence.



- sentiment éveillé chez le lecteur : assez intrigué, effrayé légèrement... Mais on va revenir sur ce qui peut être amélioré.


- vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : l'idée du livre d'or est cool. Celle des carnets aussi, même si plus commune. On pourrait savoir d'où le narrateur les tient ? Par exemple comment un livre d'or surement pièce à conviction d'une disparition mystérieuse pourrait être entre ces mains ? Ah bah finalement j'aurai débusqué une incohérence.


- style d'écriture : alors là j'ai des choses à dire ; c'est pas mauvais d'abord, au contraire, c'est bien écrit. Mais la peur et la folie sont très loin de transparaitre. La partie livre d'or a un ton qui reste crédible même si le but étant d'intensifier une descente aux enfers pour son esprit, il serait peut-être judicieux d'envisager le recours à un registre moins soutenue. Même reproche pour le carnet : le contexte d'écriture doit donner un ton bien plus sauvage, emporté, ou fou qui ne transparait là pas du tout. Pour moi la tonalité est à revoir.


- lisibilité du texte : RAS


- intérêt de l'histoire : y a beaucoup de choses géniales à faire avec ça. Tu savais que certaines papeterie vendent des livres d'or ? J'ai appris ça cette semaine moi. Pourquoi ne pas reproduire écritures, tâches de sang, ect. sur un de ces livres, puis agrémentés de photos ? Trouvés aussi un contexte pour l'acquisition du livre d'or. Jouer autour du moyen de transmission, qui pour moi ajoute beaucoup à la pasta. Si c'est trop, envisage peut-être d'en faire un témoignage plus simple, mais dans ce cas explique tout de même d'où tu tiens les documents, parce que là c'est pas clair.  Revoir le ton aussi ?
Si je trouve ces éléments (avec un bonus pour toute trace d'inventivité), je reverrais mon vote. De même si tu fais la correction au service minimum, parce que malgré ce que peut en dire mon VDD, je ne la trouve pas si prévisible, et si cliché. Au contraire, je trouve que cette interprétation en pasta de l'idée d'horreur dans le tableau gagnerait à se trouver sur le site.

Bon courage à toi, malgré ce nouveau contre.
________________
"Les bons écrivains touchent souvent la vie du doigt. Les médiocres ne font que l’effleurer. Les mauvais la violent et l’abandonnent aux mouches."





Back to top
Visit poster’s website
Undetermined.B
Critique
Critique

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 296
Localisation: dans l'eau
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

PostPosted: Thu 6 Feb 2020 - 19:18    Post subject: Le trio de nymphes vespérales Reply with quote

• Cohérence de l'histoire et des personnages : J'ai quand même du mal à me dire que ce mec arrive à se cacher (2 fois !) , au nez et à la barbe de la curiosité. Surtout que ouai, comme dit Jared, il est "un brin fou". Les employés, au vu de son obsession, devraient logiquement être beaucoup plus suspicieux à son égard. Mais bon, passons. Du reste, la folie du personnage justifie le coté 'embrouillé" du texte. Au passage, je suis plutôt pour les modifications proposé par Adi. Pas forcément identique mais c'est tout de même plus clair.


• Sentiment éveillé : Curiosité ! J'étais un peu partager lors de ma première lecture, mais après réflexion, je dirais que j'ai bien apprécier. C'est un peu confus parfois, mais ça reste cool.


• MDT : Livre d'or 


• Ecriture et lisibilité : rien à signaler. C'st travaillé et agréable à lire.


• Intérêt de l'histoire : Contrairement a Adi, je ne trouve pas que ce soit si cliché. Oui, le thème des tableaux hanté et rependu et bien connu, mais l'histoire est assez différente de ce que j'ai pu voir pour le coup. En faite, chaque tableau peut avoir sa malédiction (et donc des répercussion différentes). C'est un thème assez malléable au finale. Il y a de petite choses qui me gène (dont plusieurs cités par mes VDD), mais dans l'ensemble, j'ai bien aimé. Je mettrais donc un POUR.
________________
Back to top
Sawsad
Critique
Critique

Offline

Joined: 11 Feb 2016
Posts: 177
Localisation: France
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

PostPosted: Sun 9 Feb 2020 - 00:01    Post subject: Le trio de nymphes vespérales Reply with quote

Cohérence ; Personne n'écrit des pavés aussi longs dans les livres d'or, je peux concevoir que l'homme en question soit perturbé, mais est-ce le cas des autres ? Je pense notamment au premier commentaire qui paraît peu crédible. D'ailleurs, il n'y a qu'un tableau dans cette exposition ? La pièce maitresse d'une exposition ne peut occulter à ce point le reste des oeuvres. Le gars a l'air particulièrement insupportable, du genre à harceler les guides en boucle pour des renseignements, je suis surpris qu'il ne mentionne donc pas leur agacement. 
MDT ; Le livre d'or est une idée très intéressante, je n'y avais pas pensé. J'ai tout de même trouvé le pseudo-rapport de police très maladroit, d'autant plus qu'il n'est pas très utile.
Style ; Fautes nombreuses, maladresses : quand un terme est élaboré, il peut être suivi par un mot à la limite du familier, c'est dommage car ça discrédite ton texte.
Sentiment éveillé ; Curiosité
Intérêt ; C'est assez cliché, pas spécialement efficace dans sa forme mais je trouve que l'histoire a beaucoup de potentiel. J'apprécie l'idée du livre d'or, l'histoire du tableau est pas mal également c'est dommage qu'il n'existe pas, j'étais intigué ! Je regrette que l'idée soit mal exploitée du coup, le tout est brouillon mais exploitable. En l'état ça sera contre, mais si tu modifies ton texte dans le bon sens je suis apte à modifier mon vote, bon courage ! 
________________
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2016/03/grattements.html
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2016/03/lepouvantail.html
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2019/05/la-legende-de-masque-ro…
http://necronomorial.blogspot.com/2019/05/daniel_12.html
http://necronomorial.blogspot.com/2019/06/muted-jake-et-blind-sam.html
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2019/08/madame-singletear.html
Back to top
Wasite
Paladin
Paladin

Online

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 271
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Sun 9 Feb 2020 - 13:58    Post subject: Le trio de nymphes vespérales Reply with quote

Refusée
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Creepypasta from the Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas rejetées All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group