Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Propagande par le fait

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Nécronomorial -> Nouvelles horrifiques -> Textes refusés
Previous topic :: Next topic  

Pour ou contre ?
Pour
0%
 0%  [ 0 ]
Contre
100%
 100%  [ 3 ]
Total Votes : 3

Author Message
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 491
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Tue 4 Feb 2020 - 14:48    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

Il y a autant d’Anarchies que d’anarchistes… Exact, parfaitement exact mais nous partageons tous une même aversion pour la hiérarchie forcée, pour les maîtres. Malheureusement, nous sommes peu. Enfin, peu à nous déclarer libertaires, car ce mot est synonyme de terroriste depuis les lois scélérates, nonobstant je crois au fond de mon cœur que chaque prolétaires a ce goût de l’émancipation. Il est inconcevable que l’esclavage généralisée soit pleinement acceptée par le forçat sans que ce dernier ne souhaite s’en extirper. En réalité, c’est là que réside l’astuce. La bourgeoisie parvient à ancrer profondément dans la tête de la population que le travail rend libre, que par les efforts vient richesse et donc liberté. L’argent comme clef de la prison à ciel ouvert dans laquelle nous pataugeons tous… Et ainsi, ils forgent leurs prospérités sur l’espérance du peuple.  

 
Beaucoup de gens se rendent compte de ces choses, mais moins sont prêt à se battre. Ne croyez pas que je sois aigri, je comprend que l’on privilégie ses proches et sa vie plutôt que de se lancer dans une croisade à corps perdu. Enfin, surtout après 1871 et la semaine sanglante. Le massacre de la commune fut en quelques sortes le baptême de réalité pour nous autres. La démonstration indiscutable que les bourgeois nous feraient payer par des larmes de sang nos espoirs. Thiers se montra d’une redoutable efficacité afin que nous comprenions clairement.  
Et bien ce vieil Adolphe à perdu, nous avons simplement compris que face à la répression et le terrorisme d’État, nous devons réagir. Réagir par l’écrit, la manifestation, le poignard, la poudre et la dynamite. Égorger le bourgeois prouvera au prolétariat sa force, ses possibilités de renverser une société malade craquelée de part en part. Le fluide qui s’écoulera de cette gorge grasse ensemencera et fertilisera une terre abritant notre monde social plus juste.  

 
Ma cible est un cochon d’industriel, le patron d’une entreprise d’armement en contrat avec l’État. Le meilleur du pays réuni, manque que le curé tiens… Un certain Pierre Roin. Cet ordure clame haut et fort que la guerre avec l’Allemagne est proche et que, par sa foi, il mangera son chapeau si elle ne survient d’ici 1920. Le notable use de cette prophétie pour justifier son odieux commerce, il finance même des journaux pour manipuler l’opinion public en appelant la barbarie de ses vœux. Les petits bourgeois lisant cela font alors pressions sur les élues qui augmentent les crédits de la grande muette, achetant plus d’armes à Roin ou ses amis.  
Vous voyez un peu le fonctionnement du capitalisme de connivence avec l’État. La nation, la foi et la République ne sont que des conneries destinées à offrir un cadre favorable pour la tenue de ces petites affaires et justifier leurs perpétuations, de grès ou de force. L’État, ultime forteresse vouée à protéger le privilégier dans la lutte des classes. Il est notre suprême ennemi.  

 
Les romans de gares font souvent croire que le riche ou le puissant est bien protégé, presque intouchable. Cela est très faux, spécifiquement dans un cadre badin. Un assassinat en visite officielle ou durant le travail est certes retentissant, mais particulièrement aléatoire. Non, il faut étudier la cible et frapper fort, vite et pour tuer. Par le revolver et la détermination, un coup suffit. Depuis quelques jours je m’emploie à observer la bête, je le suis dans ses moindres déplacements. Le but est de noter sa routine et ainsi frapper au moment opportun. Il n’est guère excentrique, ses loisirs consistent à aller au théâtre, l’opéra ou diverses expositions d’arts… Malheureusement, l’homme est rarement seul, étant soit avec sa femme et ses deux enfants ou des amis. Et je ne veux pas risquer de dommages collatéraux, je ne suis pas partisans des thèses nihilistes considérant que la fin justifie toujours les moyens. Si faire couler le vermeil de l’exploiteur fertilise notre sol, celui des innocents le stérilise.  
Si je ne suis pas en accord avec les nihilistes, je ne peux blâmer leur vision des choses. L’Okrana tsariste est une abomination brutale incarnant ce régime répressif, bien plus que celui de nos contrée. Je crois sincèrement que les idées sont le produit d’une société et l’exportation de celles-ci impliquent une adaptation culturelle. Le nihilisme russe est influencée par le grand Bakounine, comme une grande part de nous autres anarchistes gaulois, cependant nos conclusions furent différentes. Enfin sommes nous si différent, dans le fond ? Comme l’a dit Louise Michel, peut-être que les russes savent mieux mourir et tuer que les autres… Peut-être sont ils prêt à plus de sacrifices pour la liberté de tous.  

 
J’ai à présent un créneau d’action, tous les jeudi soir entre 18h et 19h l’ordure se plaît à flâner solitairement au bord de la seine. Lorsque le temps n’y est pas, il se trouve un pont sous lequel est installé une terrasse peu fréquentée. Il n’y a pas de plus belle occasion d’opérer et d’extraire cette cellule infâme du corps sociale, et ainsi démontrer que l’on peut guérir collectivement de la maladie capitalistique en extrayant les tumeurs en haut de forme. Bref, il faut que je me prépare. La tenue vestimentaire est importante, il convient de ne surtout pas s’habiller en apache. Une erreur courante est de se vêtir discrètement, tout en noir ou brun par exemple, mais un individu de la sorte est immédiatement suspect. Ce serait comme si un braqueur de banque se rendait dans l’établissement à pied tout en portant une cagoule, établissement se trouvant à une dizaine de kilomètre de son lieu de départ. Non, un habit simple de tout les jours fait l’affaire, ample de préférence. Si les chiens de gardes en costume bleu voient mon arme, impossible qu’ils me laissent tranquille. Je me figure un nombre important de fois la scène dans ma tête, je tente de prévoir le moindre imprévu (ce qui est paradoxal et plutôt vain, en effet) tout en nettoyant et chargeant mon arme.  

 
Je ne m’en suis que rarement servis, une fois à vrai dire. C’était en manifestation contre un social-traître, un agent provocateur soutenu par la police pour que le rassemblement dérape et légitimer une intervention musclée. Plusieurs autres avaient déjà des doutes sur la personne, mais le voir recevoir des ordres subrepticement par le commissaire nous a poussé à la réaction. Nous ne l’avons pas tué, simplement esquinté et invité à ne plus jouer à ce genre de jeux. Plus personne ne l’a jamais revu au sein de la capitale, ce qui est une très bonne nouvelle car il n’y aurait pas eu de second avertissement. Demain, ce sera différent. Je ne viserai pas une zone non létale, je vais tuer. Je vais vraiment tuer. Ma cause est juste et l’acte nécessaire, cependant la peur enserre mon âme et des gouttes perlent le long de mon front. Foutue peur, elle est bien mauvaise guide et en faire fis est une tâche herculéenne. Voilà que je pense à ma mère et mes frères, ils s’en sortirons sans moi j’en suis persuadé. Enfin, je l’espère. Et puis, Marie qui me haïra après mon acte, me haïra de m’exiler loin d’elle. Ma petite chérie qui déteste tant l’action directe violente, qui pense que la Révolution ne peut s’accomplir que par la prise conscience généralisée du prolétariat. L’avènement d’une conscience de classe s’opposant farouchement à ses exploiteurs permettant alors l’émancipation pacifique des travailleurs. Le capitalisme ne peut survivre si ses esclaves décident de ne plus le servir, les titres et les prérogatives n’ont plus de sens si vos administrés n’en tiennent plus rigueur. L’Anarchie par la raison en somme. J’aimerai tellement être à l’unisson avec elle, ce soir tout spécifiquement. Mon amour pardonne moi, je choisi de suivre la route de nombreux autres glorieux camarades.  

 
18h15, Roin vient d’arriver au bord de la longue mare immonde. Je le laisse me distancer d’une dizaine de mètre et lui emboîte le pas. Je devrais agir immédiatement, avant que quoique ce soit d’imprévisible ne survienne. Cependant, mes mains restent cousu à mes poches ventrales caressant la crosse du pistolet. Le froid est glacial et le porc risque d’écourter sa promenade donc je ne peux me permettre de continuer à fixer les pavés. Je t’en prie Marie, sors de mon esprit. Penser à toi est le prémisse d’un échec indomptable, d’une renonciation soudaine. Je souhaite te revoir, pourtant après mon geste ce ne sera plus possible. Je me rendrais et ne fuirai pas le juge. Il est de mon devoir envers le peuple de justifier et promouvoir l’émancipation collective au cœur même de la sinistre mascarade autoritaire qu’est le tribunal républicain. Un outil d’asservissement des masses ritualisé, pas davantage. Cet outil me condamnera à un dernier balancier avec un collier de chanvre, je l’accepte. Ce que je refuse, c’est de ne plus te prendre dans mes bras et t’embrasser tendrement… Cette idée m’est inconcevable. Mes pas sont plus lent, mon corps ralenti comme faisant obstacle à ma détermination. Mes poings serrés à m’en écorcher la paume refusent de quitter leurs abris et je perd peu à peu du terrain face au grassouillet patron.  

 
Il arrive à sa terrasse et commande un café, pendant que ma carcasse stationne obstinément sur place. Fort heureusement, Pierre Roin ne me remarque pas. Mes vêtements font que je n’ai aucun intérêt ou existence à ses yeux. Un enfant s’approche de lui, un petit gamin des rues n’ayant même pas dix ans, portant un chiffon et une bouteille d’eau. Le marmot se met à genou devant l’odieux ogre et arrose légèrement les chaussures de ce dernier. L’orphelin frotte, frotte de plus en plus fort. Malgré la distance, je remarque les rictus de douleur se dessinant sur le visage du bambin. Mon grand, combien de chaussures as-tu cirées aujourd’hui ? As-tu seulement pu manger de la journée ? Tu travails dans le froid et la faim, payé moins qu’une misère, tout cela pour survivre quelques années de plus… Tu ne passeras probablement pas ta majorité… Tout cela à cause d’immondices fécondées dans le purin tel que l’indicible enfant de salaud dont tu lisses les bottines actuellement. Mes membres se réactivent, la colère met en marche l’ingénierie musculaire. Je m’approche rapidement, le regard ne quittant pas la scène pathétique d’un homme en costume lisant son journal pendant qu’un misérable n’ayant même pas l’âge de se raser s’agenouille pour lui lustrer les grolles embouées. Je ne suis qu’à quelques mètre, j’entends la bruyante respiration de la couenne vivante. Il finit par jeter une pièce à la figure de son esclave et le chasse d’un geste méprisant, moi je sors mon arme et la pointe sur son crâne dégarni.  
Je suis désolé Marie, je t’aime. 

________________




Last edited by Wasite on Thu 6 Feb 2020 - 00:53; edited 1 time in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 4 Feb 2020 - 14:48    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Undetermined.B
Critique
Critique

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 359
Localisation: dans l'eau
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

PostPosted: Wed 5 Feb 2020 - 20:38    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

• Cohérence de l'histoire et des personnages : Alors perso, je n'ai relevé aucune incohérence particulière en ce qui concerne l'histoire et son protagoniste. Le récit est bien construit et chemine paisiblement jusqu'à son aboutissement. Bref, j'ai rien à dire sur ce point, on passe donc tout de suite au suivant.


• Style d'écriture et lisibilité : Excellente. Tu as un style très élaborer, tes phrases ainsi que les mots que tu emploies son longuement recherché. Je dois avouer que ce n'est pas ce que je préfère cependant (je préfère la simplicité), mais je reste toutefois très admirative de ton savoir faire ! Peu sont capable de créer une narration aussi complexe. Donc bravo pour ça quand même ! Juste une petite remarque, les paragraphe 2 et 4 mériterait peut-être un saut de ligne. 


• Moyen de transmission : X (Necro)


• Sentiment éveillé : J'attendais quelque chose qui me surprendrait. Un élément donnant un coté horrifique à l'histoire (ou un peu de mystère). Autant dire que je suis franchement resté sur ma fin. Je comprend bien le message que tu transmet, le parallèle avec notre situation politique actuelle, mais le problème, c'est que ce texte ne transmet absolument aucune peur - et c'est souvent ce genre de sensation que nos lecteurs recherchent en venant sur le Necro et CFTC.


• Intérêt de l'histoire : Bon, pour faire simple : L'histoire est rédiger avec soin, sans incohérence et possède un message dont on comprend la portée. MAIS - de mon point de vue - il n'y a rien d'horrifique, mystérieux, ou  dérangeant la dedans. Sur un site de nouvelles politiques ou de roman engagé, ce serait super, mais sur le Nécro.... Bof. Je ne pense pas que ce soit le genre de lecture que nos visiteurs recherchent. Je ne dis pas qu'il faut forcément écrire sur des fantômes, des malédictions, ou des mecs avec des tronçonneuse, mais là c'est vraiment trop éloigné de notre ligne éditorial si je puis dire. Ce serait donc un CONTRE pour ma part (désolé Wasite). 
________________
Back to top
Jared Gauss
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 14 May 2017
Posts: 137
Localisation: Sur la face obscure de la lune
Masculin Lion (24juil-23aoû) 虎 Tigre

PostPosted: Wed 5 Feb 2020 - 21:26    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

Je veux pas perdre ça de vu, même si je me sens incapable de le critiquer.

Undetermined B. a cependant bien fait le travail, et je vais me joindre à son avis.

Cependant j'aimerai vraiment qu'il rejoigne la bibliothèque, il y a largement sa place !
________________
J'suis parti de partout mais j'critique quand ça craint

Franchement écoutez les Pink Floyd.Je pleure là en rédigeant ces lignes. On a pas pu composer quoi que ce soit d'aussi beau en 50 ans après eux. Faites l'effort. Vraiment. Soyez ivre, soyez camé, soyez malade ou bien portant, mais écoutez les.

Pitiez ?


Back to top
Visit poster’s website AIM Yahoo Messenger
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 491
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Thu 6 Feb 2020 - 00:49    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

Pour être honnête, le message politique n'était pas mon but premier.
Bien sûr le perso est politisé, mais je voulais surtout faire référence à la propagande par le fait (la période du terrorisme anarchiste pendant la belle époque).

En ce qui concerne les attentats que l'on a connu récemment, je ne les avais pas du tout en tête franchement. Et les constats sociaux du personnage peuvent être partagés encore aujourd'hui, c'est clair, mais j'ai surtout essayé de me mettre dans la peau d'un type préparant un meurtre.

Enfin, je voulais transmettre une ambiance malsaine en tentant de faire comprendre le point de vu de l'assassin, en créant de l'empathie pour lui. Par ce que le geste en lui-même je le trouve assez terrible: il colle une balle dans la tête d'un homme, de dos, sans vraiment le connaître. Seulement pour ce qu'il représente. C'est surtout là dessus que je voulais créer de l'inconfort, de l'ambiguïté dans la tête du lecteur.

C'est loupé, dommage
________________


Back to top
P
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 07 Jul 2017
Posts: 279
Féminin

PostPosted: Thu 6 Feb 2020 - 09:04    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

Franchement, le problème que j'ai par rapport à ce texte, c'est qu'on a de l'empathie avec le tueur mais de manière relativement sympathique, alors qu'il fait quelque chose d'horrible. Je dirais même que ce texte est un appel au meurtre et au terrorisme si je ne te connaissais pas Wasite. Ce serait même légalement dangereux de le publier.
________________
Back to top
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 31 Aug 2013
Posts: 4,143
Localisation: Loin, avec le respect
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Fri 7 Feb 2020 - 00:00    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

N'allons pas trop vite en besogne, parler de risques légaux à tout bout de champ est exagéré. Le cas serait plus problématique s'il ne s'agissait pas d'un texte fait pour s'inscrire dans un contexte historique dépassé aujourd'hui, quand bien même il y a des points coïncidant avec la situation actuelle. De plus, des manières assez simples existent pour se prémunir encore davantage. Comment le livre Mein Kampf pourrait-il être publié tel qu'il l'est de nos jours s'il n'y avait rien pour éviter les accusations d'apologie au nazisme ? Bref, essayez de consulter l'ensemble de la législation avant de crier au loup.


Sinon, vu que ça a déjà très bien été fait au-dessus et que ce n'est plus absolument obligatoire, je vais me passer de la construction toute droite des critères et te faire un petit paragraphe les reprenant à la place. Pour le style, le développement du personnage, tout ça c'est bien, ça colle, on est dans la tête du gars. Cependant, il est vrai qu'on a surtout une dimension politique, ce qui, visiblement, n'était pas voulu, mais ressort de fait. On a là un homme tiraillé entre ses sentiments et l'accomplissement de ce qu'il considère comme son devoir, et on le voit faire le cheminement mental l'amenant au point de non retour afin de soutenir ses idéaux. Un cheminement mental fortement marqué par sa vision politique du monde, justement. Et même si l'objectif initial était de faire ressentir ce tiraillement, la résolution à affronter la mort pour ses idées, je ne pense pas vraiment que le texte a sa place sur le Nécronomorial, d'une part parce que sa forme actuelle va surtout faire passer le politique, d'autre part parce que l'objectif n'est pas vraiment adapté au blog de toute manière. Il n'y a pas ici d'angoisse, d'inquiétude, de peur, de malaise, il y a un sentiment de tristesse pour le personnage. Je pense que ce n'est pas ce que les lecteurs recherchent. C'est donc également un contre pour moi.

________________
Back to top
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 491
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Fri 7 Feb 2020 - 00:20    Post subject: Propagande par le fait Reply with quote

Avec un peu de déception, Refusée
________________


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Nécronomorial -> Nouvelles horrifiques -> Textes refusés All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group