Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

L'Ankou

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Nécronomorial -> Nouvelles horrifiques -> Textes acceptés -> Archives
Previous topic :: Next topic  

Pour ou contre ?
Pour
100%
 100%  [ 4 ]
Contre
0%
 0%  [ 0 ]
Total Votes : 4

Author Message
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 471
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Fri 6 Mar 2020 - 22:19    Post subject: L'Ankou Reply with quote

Je marche dans la rue. Il fait froid, très froid, à cette heure. Je devrais trouver un coin pour dormir, mais impossible, car la pluie trempe mes vêtements. Un refuge. La bonne idée serait de s’y rendre, mais c’est une usine à vol et à viol. Non, autant marcher et boire pour se réchauffer. Le pire est que le maire a mis en place un système anti-SDF dans tous les abris possibles et imaginables. En gros, un détecteur de mouvements active des jets d’eau passé un certain horaire. Bref, la forêt est un meilleur choix, au moins, les arbres filtrent une partie de la douche, et puis il y a la tranquillité.   
  
 La sylve est glauque de nuit, et les lieux n’avaient pas ce vieux monument la dernière fois, il me semble. Une inscription orne le granite : « Hent ar Maro » (1). Dommage, je ne parle pas le breton, c’est un de mes regrets. S’il était possible de revenir en arrière, je changerais cela. Continuons de marcher, avant que l’hypothermie n’achève mes pauvres articulations. Ah ! merde, mes chaussures s’enfoncent dans la boue, c’est une horreur. Le cadre champêtre n’était peut-être pas la plus brillante décision du monde, bien que le panorama soit plus agréable que l’urbain : moins de chants de poivrots hurlant dans les rues, plus d’écureuils. En plus, le calme est fantastique, je ne me suis jamais vraiment fait aux grondements des voitures ou des sirènes de police. Surtout les gyrophares qui provoquent toujours une angoisse chez moi, les flics ne sont pas tendres en cellule.  
  
Qu'est-ce donc que ce bruit de grincements au loin ? Des grincements de roues, de charrette même. Une charrette avec des essieux très mal huilés cependant. Si j’allais jeter un coup d’œil ? Il y aura peut-être un truc ou deux à récupérer, et puis c’est mieux que l’errance sans but.   
  
Discrètement, je m’engage sur un sentier tortueux et escarpé en direction du son. Plus je m’approche, plus les traces de passage sont visibles. Ah, nostalgie, ce pistage me rappelle ma jeunesse dans l’armée. Finalement, je parviens jusqu’à une clairière que je me garde bien de pénétrer, préférant me cacher dans les fourrés. Prudence est mère de sûreté comme on dit. J’observe qui peut bien se trimballer en carriole au XXIème siècle. Une troupe de cirque ? Ce serait bien, j’adore les animaux et voler du pop-corn.   
  
 Bon, ce n’est pas un cirque, mais je distingue deux ombres vêtues de longs manteaux noirs avec des capuches recouvrant l’intégralité du visage. L’attelage est tout aussi bizarre, car un des chevaux est superbe, musclé, fort et fougueux, alors que le second est tout l’inverse. Il est maigre, anémique et tient à peine sur ses jambes. Normalement, une bête dans cet état est achevée dans l’heure ! Et pourtant, elle tire autant que le premier.   
  
Encore plus mystérieux que cette faune, la cargaison : une myriade de cailloux en tas ainsi qu’une masse difficilement discernable à cette distance. Les deux satanistes, enfin, je suppose, parce que pour se balader tout en noir à cette heure je ne vois rien d’autre, transportent une masse lourde qu’ils posent immédiatement sur le véhicule. Puis, une pierre est prise sur le transport et jetée au sol. Je plisse au maximum mes paupières afin de distinguer la nature du chargement. À ce moment, un rayon de Lune éclaire la scène, le stock a des cheveux ! Un éclair de terreur me foudroie, mes sens se mettent en alerte sous la pression de l’adrénaline injectée directement par mon cerveau.   
  
Putain, je dois m’enfuir aussi vite que possible. À l’instant où je me tourne, une girouette sombre me fait face et me dévisage avant de vociférer. Ce braillement signale ma présence. Je cours aussi vite que mes jambes le permettent en direction de la ville, loin de ces monstres… Mais impossible de retrouver ma route… Une direction, oui, mais pas la bonne. C’est un sentier que je ne connais pas. Peu importe, j’entends que l’on me suit au son du crissement de la charrette. Comme si elle n’était qu’à quelques mètres de moi.   
  
Je pousse mes muscles dans leurs derniers retranchements, mais mes poumons enflammés brûlent plus fort que l’Enfer.   
  
« L’Enfer n’est pas chaud, camarade, il est aussi froid que la mort. » 
  
Mon regard cherche instantanément la voix qui m’interpelle. Il s’agit d’une silhouette squelettique assise sur un banc, également engoncée dans des fripes ténébreuses. Nonobstant, pas de capuche mais un chapeau de feutre à larges bords couleur nuit.   
  
« T’es qui, t’es avec les autres ? » 
  
Interrogation rhétorique, bien sûr. Je suis parfaitement au courant de son appartenance au reste de la bande. Attends, comment sa réponse peut-elle porter sur une réflexion intérieure ?   
  
« Nous travaillons ensemble à notre tâche. » Mes poils sont hérissés. Je crains d’y rester.   
  
« Laissez-moi, s’il vous plaît, je ne suis rien. Personne ne me croira, vous n’avez pas d’intérêt à me tuer ! » L’être penche son corps vers la droite afin de ramasser quelque chose, mais sa tête couverte de longs cheveux blancs reste immobile, le cou effectuant une rotation à un angle de 90 degrés. Elle me fixe. Ce n’est pas possible, ce n’est pas physiquement possible.   
  
« Tous sont égaux à mes yeux. Du plus modeste des mendiants au plus grand des chefs de ce monde. Jésus ou Marie n’ont guère plus de valeurs que toi. 
  
– Écoutez, je ferai ce que vous voulez, ne me tuez pas. » 
  
Ses mains attrapent une longue faux avec une lame inversée. Elle ne m’est pas inconnue. Fouille vite ta caboche !   
  
« Maro han barn ifern ien, Pa ho soign den e tle crena (2). Camarade, tu as fini ce que tu avais à faire en ce monde. Si tu dois trembler en songeant à la mort, sache qu’elle est une bénédiction lorsqu’elle arrive. » C’est de la folie, ma carcasse doit être allongée dans un caniveau pendant que j’hallucine. Néanmoins, j’ai l’impression de savoir qui est cette chose, telle une information ancienne barbotant au fond de mon esprit.   
  
« Mais je vous connais, pourquoi ai-je la sensation de vous avoir déjà vu ? » Voir ? Non, pas au sens rétinien du terme, davantage une question de sensation. 
  
« Lors de la nuit des merveilles (3), je frôle les condamnés de l’année suivante. Ton destin a été décidé pendant la messe de minuit. » Ça me revient. Ce frisson glacé parcourant mon échine à la soupe populaire, l’année dernière lors des fêtes de Noël. Je n’avais jamais ressenti un tel froid, comme si mon sang venait de geler dans mes veines.   
  
« Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Il n’y a pas suffisamment d’ordures en ce monde pour laisser en paix les gens comme moi ? » Remarque naïve... Aucun méchant n’est puni, car la loi de la nature est ainsi. Lorsque l’on voit tous les jours des compagnons mourir de faim, alors que des porcs s’engraissent allègrement… on comprend vite comment fonctionne le monde. Tout est une question de chances et de circonstances.   
  
Les cloches sonnent au loin, nous sommes désormais en 2020. Des tréfonds de mon âme, je sens le sourire de la créature qui m’invite à s’asseoir près d’elle.   
  
« Je te l’ai dit, tous les Hommes sont égaux à mes yeux. » 
  
La charrette et sa suite nous rejoignent, l’ensemble reste stoïque. Je présume l’attente de son ordre.   
  
« Finissons-en. De toute façon, que ce soit vous, le froid ou un connard au détour d’une ruelle... » Une pierre est ôtée du tas. J’ai peur, je suis à bout de nerfs et mes pupilles ne décollent pas du sol.   
  
« Camarade, tu étais ma dernière course. Mon travail est terminé et le tien commence. » L’horreur me tend sa faux que je saisis sans même y songer. Puis, je remarque avec stupeur que les oiseaux de malheur chargent mon cadavre. Le mien ! La résignation vient ensuite, c’est fini, car je ne suis plus qu’éther.   
  
« Non, ça ne l’est pas. Jusqu’aux prochaines cloches du nouvel an, tu porteras mon fardeau. Tu faucheras les hères de la paroisse, et seul l’ultime trépas annuel t’en délestera. » 
  
Paradoxalement, une sensation de calme me traverse. L’acceptation de la fatalité ? Je ne peux pas répondre. Il y a des picotements le long de mes doigts alors je les examine. Mes mains sont étranges, fantomatiques, et des cheveux de la couleur de l’ivoire tombent devant mes yeux. Je regarde mon corps. Ce n’est plus celui qui gît sur la carriole, mais le même que celui assis. Les flaques d’eau reflètent une forme identique affublée des atours noirs et du couvre-chef en feutre cachant le sommet d’une longue crinière nacrée. Je contemple de nouveau l’être, qui disparaît progressivement dans une brume épaisse.   
  
« L’Ankou, c’est vous. » Les anciennes légendes que me racontait ma mère rejaillissent soudainement. Une pulsion irrépressible me pousse à monter debout sur la carriole. Le travail n’attend pas, il reste tant de roches à l’arrière.  
  
« Plus maintenant. » 
  
  
  
Annotations:  
  
1. Hent ar Maro peut se traduire par "chemin des morts"
  
2. Maro han barn ifern ien, Pa ho soign den e tle crena peut se traduire par "La mort, le jugement, l'enfer froid, quand l'homme y songe, il doit trembler."  
  
3. "La nuit des merveilles" est un ancien terme désignant la nuit du 24 décembre dans le folklore breton. Selon la tradition, c'est lors de cette nuit que l'Ankou annonce les morts pour l'année suivante, en les effleurant de sa cape durant l'heure de la messe.  

________________




Last edited by Wasite on Fri 13 Mar 2020 - 00:58; edited 2 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 6 Mar 2020 - 22:19    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Undetermined.B
Critique
Critique

Offline

Joined: 26 Dec 2018
Posts: 359
Localisation: dans l'eau
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 鼠 Rat

PostPosted: Fri 6 Mar 2020 - 23:08    Post subject: L'Ankou Reply with quote

Wasite le breton en action


• Cohérence de l'histoire et des personnages : Le texte est court, donc difficile d'y trouver une incohérence. Je ne connais pas bien la légende de l'Ankou, par conséquent, je ne saurais pas dire si sa représentation est fidèle à l'original.  Sinon, les réactions du protagoniste me semble normale (avoir peur, s'enfuir, supplier, toussa toussa). Bref, c'est ok


• Style d'écriture et lisibilité : Ok, mais je trouve ça dommage que les passages en breton ne soient au moins pas annexé au bas de la page. Les lecteurs n'auront pas forcément envie d'aller les traduire (c'est l'une de mes tares d’ailleurs).


• Sentiment éveillé : J'aimais bien, puis tout s'est arrêter soudainement. Genre, vraiment trop soudainement. Le thème que tu as choisis est intéressant, mais cette fin subite m'a vraiment troublé (spoil : pas dans le bon sens). Tu l'auras compris, je suis rester sur ma faim. De plus, la dernière phrase est un peu... comment dire. Un peu "ET LE SQUELETTE SORTI DU PLACARD". C'est dommage quoi.


• Intérêt de l'histoire : Je vais la faire courte, je pense que tu devrais retravailler ton histoire. Pas forcément pour la rendre plus longue, mais au moins développer certains aspect et trouver une meilleur clôture. En l'état c'est un CONTRE.


Au vu des corrections apporter au texte, je modifie mon contre pour.. bah un POUR ! Je ne suis pas resté sur ma faim, la chute est sympa et reste dans le thème de la légende (enfin, lorsqu'on ne la connait pas en tout, ca parait "réaliste"). Bref, je suis également heureuse de voir les traduction du breton au français pour les feignants qui ne chercheront pas à traduire Very Happy 
________________


Last edited by Undetermined.B on Sun 15 Mar 2020 - 21:12; edited 1 time in total
Back to top
Sawsad
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 11 Feb 2016
Posts: 291
Localisation: France
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 龍 Dragon

PostPosted: Sat 7 Mar 2020 - 02:11    Post subject: L'Ankou Reply with quote

Comme l'a relevé Undetermined B, le texte a l'air peu travaillé et mériterait visiblement un peu plus de temps. Le style est par moments maladroit, et ça ne facilite pas toujours la compréhension du texte, de plus celui ci est assez redondant car tu as tendance à répéter les mêmes formulations.Pourtant j'ai vraiment apprécié le twist : je l'avais pas vu venir, la méprise est donc assez bien amenée. Ceci dit, la chute est plus belle et triste qu'effrayante, je crains donc que ce soit un HS.


Edit ; Bon c'est surement la fatigue, mais je croyais, jusqu'à la fin, qu'il s'agissait d'un cirque donc j'ai vraiment été surpris d'un tel dénouement. Mais en fait j'avais juste mal lu my bad, enfin je pense que l'idée de jouer sur un quiproquo (les chevaux maigres me faisaient penser à des animaux de cirque un peu glauque et ça me confortait dans l'hypothèse) peut être sympa à développer.
________________
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2016/03/grattements.html
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2016/03/lepouvantail.html
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2019/05/la-legende-de-masque-ro…
http://necronomorial.blogspot.com/2019/05/daniel_12.html
http://necronomorial.blogspot.com/2019/06/muted-jake-et-blind-sam.html
http://creepypastafromthecrypt.blogspot.com/2019/08/madame-singletear.html
http://necronomorial.blogspot.com/2020/03/peut-on-vendre-son-ame.html
Back to top
Cerize
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 23 Apr 2019
Posts: 30
Localisation: Dans le sud de la France
Féminin Balance (23sep-22oct) 猪 Cochon

PostPosted: Sat 7 Mar 2020 - 02:39    Post subject: L'Ankou Reply with quote

Cohérence : Si le narrateur meurt à la fin, comment il peut raconter l'histoire ? Ça me chiffonne un peu.
Sinon, rien à signaler, ça m'a l'air cohérent. On dirait qu'il fuit quelque chose, il faudrait peut-être préciser quoi.
Après oui, les réactions du personnage sont cohérentes.

Style d'écriture et lisibilité :

J'aime beaucoup. Ça donne vraiment l'impression que le narrateur fuit quelque chose. Donc tu as fait des phrases courtes.
Quelques points et virgules pourraient être rajoutés, mais ça pourra être arrangé par la GW.

Sentiment éveillé :

De l'intérêt au départ, et tu as réussi à maintenir mon attention le temps de la nouvelle. C'est dommage que la chute consiste en la mort du narrateur. Ça me déçoit un peu, mais j'imagine que c'est la légende, justement.
Sinon, j'aime bien l'histoire.

Intérêt de l'histoire :

Je dois avouer que ça change des histoires sur le Nécro ! Franchement, j'aime bien. Mais la chute est trop clichée.

Ton texte est vraiment bien, mais il faut simplement que tu le retravailles un peu et que tu trouves une autre chute.

À VOIR.
Back to top
AngeNoire
Ménestrel
Ménestrel

Offline

Joined: 05 May 2019
Posts: 537
Localisation: J'ai perdu
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre

PostPosted: Sat 7 Mar 2020 - 10:57    Post subject: L'Ankou Reply with quote

* Cohérence : au niveau de la cohérence tout va bien. 


* Style/Lisibilité : c'est très bien, mais je suis d'accord avec le fait que c'est un peu dommage que les passages en Breton ne soient pas annexés d'une manière ou d'une autre. 
Edit : style et lisibilité toujours très bien et je suis contente que les traductions du Breton au Français soient là. 


* Sentiments éveillés : j'ai beaucoup aimé le texte et l'histoire par elle-même, mais j'ai ressenti un peu de déception en lisant la chute. 
Edit : de mémoire par rapport à ce que je me souviens de l'ancienne version, j'ai trouvé la fin moins soudaine et plus intéressante. 


* Intérêt : je ne vais pas m'étaler, je suis d'accord avec mes VDD sur le fait que tu devrais retravailler cette histoire. Je suis donc CONTRE pour le moment mais mon avis pourrait éventuellement changer si l'histoire était un peu retravaillée.
Edit : de ce que je peux me souvenir de la première version pour comparer, avec celle-ci la chute était moins soudaine, plus logique et plus intéressante. Avec cette version là, ce qu'on avait pu soulever dans les premières critiques a été modifié et je trouve que ça donne une autre saveur au texte, je vais donc modifier mon vote en un POUR
________________
"Mieux vaut régner en Enfer qu'être esclave au Paradis"



Textes :
Le cas Émilie Sagée
Calalini
Un portail vers l'Enfer ?
Le trouble intérieur
Diogo Alves, le meurtrier de l'aqueduc (collab Naveen)
Le loup-garou et les têtes d'Hexham

Traductions :
Cigarettes


Last edited by AngeNoire on Sun 22 Mar 2020 - 17:38; edited 3 times in total
Back to top
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 471
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Sat 7 Mar 2020 - 19:48    Post subject: L'Ankou Reply with quote

Histoire modifiée
________________


Back to top
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 471
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Fri 13 Mar 2020 - 00:59    Post subject: L'Ankou Reply with quote

Troisième version, merci à Noname pour ses conseils
________________


Back to top
Adiboy
Maître des Critiques
Maître des Critiques

Offline

Joined: 30 Jun 2019
Posts: 176
Masculin Balance (23sep-22oct)

PostPosted: Sat 14 Mar 2020 - 18:20    Post subject: L'Ankou Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire : Les seules connaissances que j’ai sur l’Ankou viennent d’une BD de Spirou et Fantasio du même nom (et également de la page Wikipédia traitant de celui-ci). Mais globalement dans sa représentation de la faucheuse des bretons, je trouve que c’est fidèle. Surtout que c’est une légende sujette à de multiples interprétations dans le folklore populaire, alors on ne va pas venir rechigner sur les détails. Je me suis cependant retrouvé bloqué sur ce petit passage : « À l’instant où je me tourne, une girouette sombre me fait face et me dévisage avant de vociférer. ». Pourquoi une girouette ? À moins qu’il n’y ait un sens qui m’échappe, les girouettes sont des plaques métalliques souvent en forme de coq qui indiquent la direction du vent… Je ne comprends pas ce que cela signifie ici.


 - Cohérence/vraisemblance des actions du ou des personnages : Le portait du narrateur se dévoile au fur et à mesure de l’histoire. C’est donc difficile de se faire une idée claire de sa personnalité, mais rien dans son comportement ne vient de toute manière se contredire.


- Sentiment éveillé chez le lecteur : Intrigué et amusé, je ne savais absolument pas où le récit allait me mener donc également surpris par la fin.


- Style d'écriture : R.A.S


- Lisibilité du texte : J’ai relevé quelques fautes dans le texte, enfin la waffe s'occupera de nettoyer tes péchés.


- Intérêt de l'histoire : La fin est excellente dès que l’on se renseigne sur le personnage mythologique, car je cite : « Le dernier mort de l'année, dans chaque paroisse, devient l'Ankou de cette paroisse pour l'année suivante. - Anatole Le Braz, La Légende de la Mort ». Bon, il ne s'agit pas d'un homme appartenant à la paroisse dans ce cas précis, mais je maintiens la possibilité d'une multiple interprétation... Et d’après ce que j'ai saisi, la première version faisait mourrir le narrateur, alors cette chute est déjà bien plus logique et intéressante ! Bref, je me permets de t’attribuer un pour avec les modifications faites.
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Nécronomorial -> Nouvelles horrifiques -> Textes acceptés -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group