Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

Stéphane le tueur

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives
Previous topic :: Next topic  

Pour ou contre ?
Pour
63%
 63%  [ 7 ]
Contre
18%
 18%  [ 2 ]
Bg Stéphane !
18%
 18%  [ 2 ]
Total Votes : 11

Author Message
Qalliman
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 08 Aug 2017
Posts: 1,130
Localisation: Les nazis communiquaient par
Masculin

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 02:47    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

C'était une journée normale dans un des nombreux collèges de la ville de Tourcoing. Enfin, presque normale pour Stéphane, un jeune élève de 5ème. Ce dernier était un de ces élèves qui subissent le courroux des autres. Il était certes un peu enrobé, et atteint comme tous les enfants de son âge d'acné, mais il avait été à l'initiative collective nommé comme étant le "tête de turc" de sa classe, et celui de toutes les autres d'ailleurs. Il était quotidiennement moqué, roué de coups, insulté par les autres qui voyaient en lui un moyen de se sentir supérieur, d'être parmi les gens populaires, ceux qui existent. Stéphane, lui, n'existait pas. Réservé, renfermé sur lui-même, il acceptait sans broncher les moqueries intempestives, les coups et les crachats. Il n'y faisait plus attention, du moins, en apparence. Au fond de lui, ce manque de considération que les autres avaient pour lui l'exaspérait. Certes, il n'était pas le plus bavard, au contraire même, il évitait autant que possible le contact avec les autres. À part quelques murmures à voix basse, il ne s'exprimait pas vraiment, laissant son esprit vagabonder à ses pensées à la fois obscures et frivoles, innocentes et dramatiquement sombres. 
  
Il avait tout prévu depuis un moment déjà. Il avait planifié chaque détail, chaque éventualité, chaque minute de sa vengeance. Il ne laisserait rien au hasard, non, le hasard qui lui avait jusque-là joué les pires tours n'aurait pas son mot à dire ici. C'était son jour, son œuvre, son avènement, et rien ni personne ne pourrait interférer. Muni d'un couteau dans son sac, il allait se venger des affronts qu'il avait vécu jusqu'ici. Il était seul, certes, mais il avait sa fierté, et il comptait bien lui rendre ses lettres de noblesses, avec l'ambition que ces dernières soient d'un rouge sanguinolent. 
  
Il avait eu connaissance récemment d'une soirée qui allait être organisée chez Kelian, l'un des plus fervents moqueurs de Stéphane. Il y avait aussi Corentin, Sacha et Pauline. En d'autres mots, le groupe le plus virulent à son sujet. Il comptait bien y mettre fin ici, et ce soir. Il rentra à pas feutrés dans la maison, et décida de se tapir au détour d'un couloir.  
  
– J'ai soif les mecs, je vais aller me chercher un whisky !  
  
Sacha quitta ses amis et se dirigea vers la cuisine, en quête de son Graal, le saint whisky des parents de Kelian. Lumière éteinte, il connaissait la maison par cœur pour y être venu plusieurs dizaines de fois. Il emprunta le long couloir qui séparait la pièce à vivre où ses amis se trouvaient de la cuisine.  
  
Stéphane attendait cette occasion. Ni une ni deux, il couvrit la bouche de Sacha avant d'enfoncer la lame entre ses côtes. Lentement, Sacha, en tentant vainement de se débattre s'effondra sur le sol, et ses yeux se blanchirent à mesure que la vie laissait son corps inerte sur le sol. Stéphane tenait sa première vengeance, et il ne comptait pas s'arrêter là.  
  
– Allez les mecs, moi je commence à fatiguer je vais lire un peu, bonne nuit !  
  
Corentin s'en alla, son livre Les Grandes dates de l'Histoire de France sous le coude. Ses yeux commençaient à lentement se fermer et il comptait bien s'instruire un petit peu sur sa grande passion, l'Histoire, avant d'aller dormir. Il s’installa dans son lit, alluma la lampe de chevet et entreprit de lire son bouquin. Une lame transperça soudain le matelas en-dessous de lui, s'enfonçant dans sa poitrine et taillant son chemin jusqu'aux poumons du garçon. Incapable de hurler, ni même de se relever, Corentin ne pouvait que subir et attendre que la vie quitte son corps. Un de moins, se dit silencieusement Stéphane, pas peu fier de son acte. Il ne restait donc que Kelian et Pauline. 
  
– Ouais Kelian, je vais aller jouer un peu à Animal Crossing avant de dormir. Ne m'attends pas j'ai des pommes à récolter.  
  
Pauline était absolument fan de son nouveau jeu. Elle avait pour passion d'entretenir sa nouvelle île, de récolter des pommes, et bien sûr, de rembourser Tom Nook. Ne pouvant se contenir, elle alluma sa Switch tout en se dirigeant vers sa chambre. Cependant Pauline n'eut même pas l'occasion de passer l'écran de chargement. Stéphane s'était faufilé derrière-elle, et, couvrant sa bouche de sa main gauche, lui enfonça la lame en plein cœur de la droite. Ironiquement, il déposa une clochette sur le cadavre encore chaud de Pauline, sa signature en tant que tueur. 
  
Enfin, des quatre il ne restait que Kelian. Le dur des durs de la bande. Stéphane lui avait réservé un sort particulier. Tout d'abord il lui laissa découvrir le morbide destin de ses trois compères, et Kelian, rempli d'effroi, s'enfuit en direction de la porte d'entrée. Fermée, bien évidemment, et Stéphane juste derrière-lui. Il avait cependant abandonné sa lame, et avait préféré un marteau. Il avait décidé de le bannir de la vie, symboliquement. Kelian n'aurait pas accès ni au Paradis, ni à l'Enfer, si ces deux endroits existaient bel et bien. Stéphane ne voulait pas prendre de risques. 
  
Son méfait accompli, Stéphane se retira, définitivement selon certains, furtivement pour d'autres. Tout ce que l'on sait cependant, c'est que l'on avait pas encore fini d'entendre parler de Stéphane le tueur. 
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 02:47    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Chaussure Moche
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 19 Oct 2019
Posts: 16
Localisation: dans ton Q
Féminin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 02:50    Post subject: Un chef d'œuvre Reply with quote

Cohérence/vraisemblance de l'histoire :
Honnêtement comme histoire rien à dire. Très cohérente malgré qu'elle soit un peu courte. Car nous retrouvons souvent dans des creepypastas courtes des signes d'incohérence. Une histoire qui peut arriver à tout le monde.

Cohérence des actions du ou des personnages : Les actions étaient légèrement trop courte à mon avis. Le manque de détail n'est pas flagrant, mais il en reste qu'un effort aurait pu être mit. Les personnages ont eu une courte durée de vie dans l'histoire.

Sentiment éveillé chez le lecteur :
J'ai bien ressenti le old style des creepypastas. Mais j'ai bien pu m'identifier par moment au personnage principal, bien que je ne tue personne.

Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : (j'en sais rien.)

Esthétisme du format :
Très fluide à dire, on ne bloque nul part.

Emploi du français et Style d’écriture :
( Je suis nulle en français)

Intérêt de l'histoire :
Franchement j'aime bien. Rien à dire, elle est super intéressante. Bien que j'en ai vue des semblables, c'était il y a longtemps. Je suis pour.
________________
becky wont lemme smash


Last edited by Chaussure Moche on Thu 30 Apr 2020 - 03:52; edited 1 time in total
Back to top
Magnosa
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 31 Aug 2013
Posts: 4,140
Localisation: Loin, avec le respect
Masculin Lion (24juil-23aoû) 猪 Cochon

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 02:55    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

  • Cohérence/vraisemblance de l'histoire : Franchement, je trouve la cohérence de cette histoire d'une rare qualité. La représentation de la réalité du quotidien ardu d'un collégien moyen est représenté avec finesse, on sent bien une critique prégnante de la société dans laquelle les adolescents sont plongés violemment au cours de leur passage sur les bancs des collèges qui a mené bien d'entre eux au suicide ou, en l'occurrence, à des tueries dont on entend régulièrement parler dans tous les journaux dignes de ce nom.
  • Cohérence des actions du ou des personnages : De même, je trouve qu'il s'agit là d'une excellente mise en scène d'individus de cette tranche d'âge. Je souhaiterais juste mettre un bémol sur l'utilisation du seul whisky alors qu'il est bien connu que les parents d'une brute en puissance sont censés disposer d'un mini-bar rempli à ras-bord des alcools les plus fins. Cependant, cela ne représente pas de problème majeur pour la fluidité du scénario.
  • Sentiment éveillé chez le lecteur : Une véritable explosion d'angoisse et de crainte difficilement répressibles. J'ai suivi avec grande attention la vengeance de Stéphane, en sursautant à chaque coup de couteau qu'il assénait à ses victimes. L'apothéose étant le meurtre au coup de marteau qui, je le crains, va certainement m'empêcher de dormir pendant un bon moment.
  • Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Aucun problème, il me semble bien qu'il s'agit d'un récit tout à fait transmissible grâce à la volonté de Stéphane de faire savoir à tous ces odieux collégiens qu'il sait, il les surveille et il n'aura aucune pitié.
  • Esthétisme du format : Tout va bien de ce côté, le texte est très agréable à lire. La forme alignée à gauche qui cause la forme irrégulière à la fin de chaque ligne est une judicieuse addition au texte pour représenter l'esprit plein de traumatismes de Stéphane, qui a certainement été brisé de cette manière plusieurs fois avant qu'il n'assouvisse cette vengeance.
  • Emploi du français et Style d’écriture : L'auteur fait ici preuve d'une rare maîtrise du français sous toutes ses formes, avec un florilège des temps les plus classiques dans tous bon texte qui se respecte. Bien sûr, c'est surtout à la personne qui a écrit ce texte que va en priorité mon respect.
  • Intérêt de l'histoire : Je sais que je suis parfois dur dans mes critiques. Mais il faut bien le dire, j'ai retrouvé la sensation des vieilles creepypastas que je lisais le soir avant de m'endormir quand j'étais adolescent et qui m'ont donné envie de m'inscrire sur le forum et m'ont mené à la place d'administrateur que j'occupe actuellement. Je pense que ce texte permettrait à beaucoup de jeunes gens de s'identifier à quelqu'un qui leur ressemble et de comprendre que non, ils ne sont pas seuls dans leur galère, et qu'il existe toujours des moyens de s'en sortir. De plus, peut-être que ce texte pourrait inspirer d'autres auteurs qui s'ignorent encore et, peut-être, de futurs administrateurs avec une véritable vision pour l'avenir des creepypastas. Ce serait un véritable crime de ne pas mettre un énorme pour à cette pasta qui, j'en suis convaincu, va permettre d'inverser la courbe des visites sur le blog pour la faire revenir au niveau que nous avions lors de l'âge d'or il y a maintenant des années !

________________
Celui qui trouvera en lui-même assez de patience et de courage pour scruter toute sa vie les ténèbres sera le premier à y apercevoir un éclat de lumière.






Last edited by Magnosa on Thu 30 Apr 2020 - 03:26; edited 2 times in total
Back to top
Visit poster’s website
Gordjack
Éditeur
Éditeur

Online

Joined: 20 Apr 2016
Posts: 209
Localisation: Grammarheim
Masculin Capricorne (22déc-19jan) 龍 Dragon

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 03:08    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire, des actions du ou des personnages : Rien d'énorme à vrai dire, l'histoire en elle-même se tient globalement. Néanmoins, plusieurs questions se posent. Pourquoi le groupe qui bouscule Stéphane l'invite-t-il à l'une de leurs soirées ? Sinon, je me répète, mais ça roule pour moi. Stéphane semble avoir ses raisons de commettre ces meurtres, et malgré la taille du texte, les événements ont le temps d'être relativement bien amenés.

- Sentiment éveillé chez le lecteur : Pas mal d'empathie vis-à-vis du héros. De l'intérêt, aussi, bien que mitigé. Au final, je pense que c'est un personnage auquel on peut s'attacher et s'identifier facilement, et c'est ce qui fait son charme, à mon sens.

- Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire : Ça m'a tout l'air d'une légende urbaine dont le moyen de transmission pourrait être comparé à ceux de grands classiques comme ceux de JtK ou Slenderman. De cette façon, même si ça sent légèrement le réchauffé, je trouve que ça fait assez honneur au genre, en rendant ses lettres de noblesse à celui-ci.

- Esthétisme du format : Fais gaffe à bien écrire avec le mode éditeur en "On" la prochaine fois. Il y a des doubles-sauts de ligne relativement nuisibles à la juste aération du texte, et ils sont évitables de cette façon. Sinon, c'est tout bon.

- Emploi du français et Style d’écriture : Pas grand-chose à dire, sinon quelques détails comme un accent ou un trait d'union oublié par-ci par-là. Aussi, le passé simple est certes ici utilisé dans une pasta, mais si on la met à nouveau en parallèle avec les classiques cités plus haut, leur aspect "légende urbaine" ne rend pas l'utilisation de ce temps particulièrement gênant. Autrement dit, c'est bon.

- Intérêt de l'histoire : Même si je pense que la plupart d'entre vous verra avec ce texte un énième récit cliché, je trouve pour ma part qu'il fait renaître avec brio un genre depuis trop longtemps délaissé par le site. Je suis convaincu qu'il pourra plaire à une bonne partie de la communauté, la même qui se plaint du "déclin" de nos pastas. Autrement dit, même si cette pasta a ses défauts au regard de nos standards, à mon sens, elle pourrait vraiment être bénéfique au blog et contenter une certaine partie de notre communauté.
Pour !
________________


Hossana meus, fortuna deus,
Protego Bescherelle in sanctus.


Hic veni da mihi, mortem iterum,
Insania ad noctis, Grammarheim in caelum.



Back to top
Luna Fireline
Illustratrice en chef
Illustratrice en chef

Online

Joined: 27 Nov 2019
Posts: 128
Localisation: dans la cave des admins
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 馬 Cheval

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 03:40    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire: L'histoire tiens la route, je trouve qu'inviter Stéphane à la soirée est un choix judicieux, il faut bien une source d'amusement.


-Cohérence des actions du ou des personnages: Les actions de Stéphane sont totalement justifiable, mais les scènes d'homicide me semble exagérés.


-Sentiment éveillé chez le lecteur: J'ai ressentis beaucoup de stress en lisant ce texte, mais je ressens également une attirance, plus beau que JTK les nouvelles fangirl sont déjà la.


-Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire: c'est une parfaite légende urbaine, elle me rappelle le beau Jeff aaaaaaaahhhhhh.


-Style d'écriture: Rien à dire.


-Intérêt de l'histoire: Cette pasta était vraiment prenante elle m'a rappelée l'age d'or des creepypasta, très franchement elle mérite sa place sur le blog je vote POUR.



________________
OSKOUR


Back to top
Sytom
Ménestrel
Ménestrel

Offline

Joined: 01 Dec 2019
Posts: 189
Localisation: Là.
Masculin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 03:49    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

-Cohérence de l'histoire et des personnage :
Y a pas grand chose à dire dessus à par quelques trucs. Pour Corentin, le couteau doit être très grand pour traverser le matelas et pourquoi est t'il incapable de se relever ou de crier il est pas attaché et il est censé pouvoir crier. Ensuite pour la clochette en tant que signature pourquoi le fait il juste pour Pauline et pas les autres.

-Sentiment éveillé chez le lecteur :
 Je ressentie une forte peur et un grand malaise vis-à-vis de cette histoire. J'ai été énormément surpris par certaines lignes.

-MDT :
Très bonne pasta oldschool qui me rappelle de très bon souvenir.

Esthétisme du format :

Le texte est lisible et l'auteur à bien sauté des lignes. Bravo, bon garçon.

-Emploi du français et Style d’écriture :

Je ne vois (mais j'ai pas vérifié) aucune faute. En même temps, de la part de l'ancien maître de la waffe. Le passé simple est si beau.

-Intérêt de l'histoire :
J'aime beaucoup ce texte qui est d'une qualité exquise et somptueuse. Je n'ai pas lu de si bonne creepy depuis belle lurette. Le protagoniste de cette magnifique histoire que tu nous proposes me rappelle mon moi du collège, le temps où je ramenais des couteaux dans mon sac au cas de toute éventualité habillé de ma capuche noir. Je vous avoue avoir lâché une petite larme de crocodile vers la fin au moment où on comprend qu'il est enfin libre de tous ses horribles harcèlements qui me donne envie de buter mes anciens camarades qui m'ont foutu la tête dans les chiottes. Bref ce genre de textes me donne envie de re croire à une remonté de membres et lecteurs sur cftc, c'est pour ce genre de texte que j'ai envie de faire des critiques et de postuler pour rentrer dans l’équipe de critique. Je pense pas pouvoir dormir ce soir tellement ce texte ma en même temps rappellé de bon souvenir et rendu mal à l'aise et effrayé. 
Je veux une suite pour revivre ce magnifique moment que ressenti lors de la lecture ! Je suis prêt pour faire des cauchemars.

POUR

________________
··· −−− ··− − · −· · −−·· −− −−− ·· ··· ··− ·−· − ·· ·−−· · · ·


Last edited by Sytom on Thu 30 Apr 2020 - 06:38; edited 3 times in total
Back to top
Rob Nukem
Inconnu
Inconnu

Offline

Joined: 01 Apr 2012
Posts: 1,302
Localisation: Bachman Hill, Maine
Masculin 馬 Cheval

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 03:51    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

Cette pasta est tellement bien que je suis sorti de prison pour voter pour.
________________
« Plains ceux qui ont peur car ils créent leurs propres terreurs. »

- Stephen King

« La peur est le chemin vers le côté obscur : la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. »

- Maître Yoda (Star Wars)

« Quand on ne le connaît pas, l'homme est un loup pour l'homme. »

- Plaute (La Comédie des Ânes, vers 195 av. JC)

« There was a crooked man, and he walked a crooked mile.
He found a crooked sixpence against a crooked stile.
He meets a crooked dog with a crooked smile, which kill some crooked people.
And they all lived together in the darkness of a little crooked house. »


« 'U lupu càngia 'u pìlu ma 'u vìzziu no. » (Le loup change son poil, mais il ne change pas ses vices.)
Back to top
dr.lama
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 31 Dec 2013
Posts: 1,065
Localisation: noitasilacol
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 06:28    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

- Cohérence/vraisemblance de l'histoire: Au début on pense saisir la situation et les enjeux puis, non sans ingéniosité, le narrateur nous perd sciemment sans pour autant nous faire perdre le plaisir de lire puis dans le dénouement d'un cliffhanger final époustouflant les wagons se raccrochent et tout se met soudain a faire sens.


-Cohérence des actions du ou des personnages: Ils évident qu'on peut tiquer quant au fait que notre anti héro ne se lave les mains ni ne porte de masque de protection au cours de l'histoire mais c'est la que l'on réalise qu'en réalité il n'est plus qu'une âme damnée et qu'il n'a plus rien a perdre comme une personne âgée faisant la bise a une caissière du Lidl


-Sentiment éveillé chez le lecteur: Je me suis surpris a lire les dernières lignes la bouche grande ouverte, le souffle retenu et les yeux écarquillés, au moment du dénouement je dois vous avouer non sans honte que j'ai atteint un état d'extase tel que je dois maintenant laver mon boxer qui aura payé le coût d'une si rarement intense lecture


-Vraisemblance du moyen de transmission de l'histoire: Il est si habillement utilisé que pourrait douter quant au fait que ce soit réellement arrivé ou non, a vrai dire même je n'arrive pas a trancher, on nous laisse entendre qu'il s'agit d'une oeuvre de fiction mais tout est si millimétré et bien amené que le doute me gagne... Fortement


-Style d'écriture: Que dire ? J'ai par moments cru lire du Baudelaire mêlé a du Stephen King, les rares fautes ne sont pas des faux plis de la langue française mais un remodelage magistrale de cette dernière qui ne peut qui s'y plier et ressortir magnifiée


-Intérêt de l'histoire: L'accomplissement de creepypasta from the crypt, comme si tout les évènements qui s'étaient produits au sein de ce forum nous avaient conduit a cet apogé

CONTRE
En effet j'estime malheureusement que nul lecteur non endurci ne peut supporter la lecture d'une telle perle sans au moins perdre la vue voir la vie et leur santé est ma préoccupation principale, je m'en excuse.

(Bonjour Rob)
________________



" He's the one
Who likes all our pretty songs
And he likes to sing along
And he likes to shoot his gun
But he knows not what it means
Knows not what it means "

-Kurt Cobain à propos de creepypasta.com
Back to top
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 474
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Thu 30 Apr 2020 - 08:39    Post subject: Stéphane le tueur Reply with quote

C'est avec une joie et une fierté non dissimulée que je passe ce diamant brut en acceptée
________________


Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Traductions -> Traductions acceptées -> Archives All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group