Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

La Puante

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées
Previous topic :: Next topic  

Votez
Pour
100%
 100%  [ 3 ]
Contre
0%
 0%  [ 0 ]
Total Votes : 3

Author Message
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,608
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Sun 9 Aug 2020 - 18:24    Post subject: La Puante Reply with quote

Quand j'étais plus jeune et que je rentrais chez moi, je jouais toujours au même jeu en arrivant dans mon immeuble. Si j'entendais un voisin arriver, je traçais jusqu'à l'ascenseur pour ne pas avoir à le saluer et à monter avec. Je m'imaginais que j'étais poursuivie par un monstre et je me prenais tellement au jeu que mon cœur battait la chamade. Peut-être qu'on me trouvait impolie, mais moi ça me faisait rire, et au fond ce n'était pas bien méchant.

Je suis maintenant adulte, et j'ai déménagé il y a peu dans un immeuble plus ancien, sans ascenseur. Habitant au septième étage, et trouvant la montée un peu longue, j'ai remis mon jeu au goût du jour. Dès que j'entends d'autre pas dans l'escalier, je cours pour ne pas me faire attraper par « le monstre ».

Outre ce petit côté enfantin qui subsiste, je vous rassure, j'ai un comportement tout à fait normal avec les autres humains, et je ne m'imagine pas qu'ils sont des loups-garous ou des vampires quand je leur adresse la parole. Enfin, seulement quand ils m'ennuient.

L'autre jour, alors que j'attendais quelqu'un en bas, dans la cour de l'immeuble, je l'ai vue passer pour la première fois. Grande, plutôt jolie et habillée de façon simple mais raffinée, elle est passée devant moi sans m'adresser un mot, laissant dans l'air un parfum... absolument nauséabond, comme si par-dessus une odeur fleurie s'était rajoutée une autre odeur, celle des égouts qu'on peut parfois sentir en ville après la pluie, mais en bien plus fort. Le mélange était vraiment écœurant.

Je l'ai recroisée plusieurs fois, chaque fois dans la cour – souvent elle ressortait de la cave de l'immeuble - et toujours aussi malodorante. Je ne savais même pas à quel étage elle habitait. Une fois, me fiant à mon odorat, j'ai su que c'était elle qui s'apprêtait à s'engager à son tour dans les escaliers, mais qu'elle me pardonne, j'avais à fuir le monstre avant qu'il ne me rattrape.

De toute façon, je ne sais pas ce que je lui aurais bien dit le temps qu'aurait duré cette ascension à ses côtés, c'est à peine si la Puante répondait à mes « Bonjour ! » enjoués quand je la croisais. Un peu commère, j'ai fini par en parler avec une voisine de palier et amie, lui demandant où vivait exactement cette femme et ce qu'elle faisait dans la vie. Je n'ai d'ailleurs pas hésité à la désigner par le petit surnom que je lui avais donné. Mon amie, Viviane, m'a répondu qu'elle ne voyait pas qui pouvait être la Puante, mais qu'après tout elle ne vivait pas ici depuis très longtemps.

Affaire close, donc.

Jusqu'à ce que... un soir où j'étais au bar avec Viviane, elle m'a demandé de lui re-décrire la Puante, physiquement et olfactivement. Elle y avait repensé, elle ne savait plus trop par quel cheminement de pensée, et ça lui avait rappelé une histoire étrange. Son frère qui, il y a quelques années, vivait dans une autre ville, lui avait parlé d'une femme similaire. Il avait dit à Viviane qu'il croisait parfois une femme très jolie mais qui ne sentait vraiment pas bon, et que c'était dommage, parce que sans ça, il l'aurait volontiers invitée à sortir.

Le frère de Vivianne avait un coloc, Simon, qui se foutait de sa gueule parce qu'il pensait que cette femme n'existait pas : il ne l'avait jamais croisée. Simon trouvait ça particulièrement étrange, parce qu'il guettait la moindre représentante de sexe féminin qui franchissait le pas de la porte de leur immeuble, donc il ne voyait pas comment il aurait pu ne pas la voir depuis le temps que le frère de Viviane en parlait.

Finalement, un jour, il l'a lui aussi croisée dans la cour de son immeuble. Puis, il l'a recroisée une deuxième et dernière fois. Simon rentrait d'une soirée bien arrosée, il titubait et peinait à garder les idées claires.

Il montait les escaliers jusqu'à son appartement au quatrième comme il pouvait, quand soudain il a entendu des pas derrière lui. C'était la Puante, bien que lui ne l'appelait sans doute pas ainsi. Ignorant l'odeur, il s'est arrêté et lui a lancé un sourire charmeur.

Elle s'est alors jetée sur lui, bien trop vite pour que ses yeux ou son cerveau ne puissent traiter l'information. Simon a ressenti, malgré l’anesthésie de l'alcool, une vive douleur à la cuisse, et quand il a posé le regard dessus, il a vu la femme en train de la lui déchiqueter, ses dents anormalement longues et aiguisées s'acharnant sur la chair, les muscles et mêmes les os. Elle ne mangeait pas sa jambe, elle en faisait juste des lambeaux qui virevoltaient et se posaient avec de petits bruits timides dans les escaliers en bois. Alors qu'elle allait maintenant s'attaquer à l'autre jambe, Simon a hurlé de toutes ses forces. Un voisin a accouru, paniqué. La scène avait duré moins d'une minute.

Quand le voisin est sorti, la Puante avait disparu. Simon a perdu connaissance, et s'est réveillé à l'hôpital. Bien sûr, comme toujours dans ce genre d'histoire, on n'a pu retrouver de trace de l'existence de la Puante. Bien qu'il était indéniable qu'une chose horrible s'était produite ce soir-là, il n'y avait aucune preuve que quelqu'un était responsable de l'état de Simon et des restes de sa jambe répandus partout dans l'escalier. Aucune trace d'ADN ni d'une quelconque autre preuve. Le frère de Viviane avait confirmé avoir vu plusieurs fois cette femme dans l'immeuble, mais il était tout de même sceptique quant au fait que ce soit elle qui ait fait ça à Simon. Il était tellement alcoolisé, comment se fier à ses dires ? De plus, le choc avait pu altérer ses souvenirs et à quelques pas de là, un réseau de combats de chien avait été découvert, avec de nombreuses pauvres bêtes enragées. Ça n'expliquait pas tout, ni l'absence de bave canine retrouvée sur les lieux du drame, mais c'était du moins une explication un peu plus crédible.




Cette énigme délirante n'avait pas aidé Simon à passer à autre chose, et il avait fini par déménager. Bien que ni l'un ni l'autre n'aient plus jamais revu la Puante, Simon était constamment angoissé de se trouver dans cet immeuble, et il en voulait au frère de Viviane de ne pas l'avoir cru.

Viviane m'a dit que ni elle ni son frère ne pouvaient se résoudre à croire les faits racontés par Simon, ils étaient partisans de l'idée qu'il avait déliré à cause de la douleur, peu importe ce qui avait pu causer l'accident. Je lui ai demandé si elle pensait que ça pouvait être la même Puante, mais elle a rigolé en me disant de ne pas avoir peur. Je lui ai dit que je n'avais pas peur, et que j'adorais les histoires d'horreur, surtout si je pouvais redouter qu'elles soient vraies. Viviane a décidé de se lancer dans une tournée des bars avec des amies à elles que je ne connaissais pas, alors j'ai préféré rentrer.

J'avais beau aimer les histoires d'horreur un peu trop vraies pour bien dormir, en courant dans les escaliers ce soir-là pour échapper au monstre qui pourrait se trouver à mes trousses, mon cœur battait encore plus vite que quand je jouais à ce jeu enfant.

Je ne croise pas souvent la Puante et peut-être n'est-ce qu'une coïncidence, mais que se passera-t-il si un jour je ne cours pas assez vite ?

 

________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances


Last edited by Antinotice on Tue 11 Aug 2020 - 10:09; edited 2 times in total
Back to top
Publicité






PostPosted: Sun 9 Aug 2020 - 18:24    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Dan Torrance
Maître des Traducteurs
Maître des Traducteurs

Offline

Joined: 15 Apr 2020
Posts: 33
Localisation: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

PostPosted: Sun 9 Aug 2020 - 23:30    Post subject: La Puante Reply with quote

Cohérence : J'accepte que la narratrice ai ce genre de jeux bizarres après tout pourquoi pas et dans ce cas pas grand chose à dire niveau cohérence.

Sentiments éveillés : Plutôt satisfait de ma lecture.


Esthétisme du format : C'est très propre.


Moyen de transmission : Témoignage. 

Emploi du Français et Style : Dans l'ensemble pas de soucis. Quelques petites remarques de rien du tout :

-Le texte peut par moment manqué un peu de fluidité durant la lecture , particulièrement au premier paragraphe (un peu trop de " Quand je "et les répétitions de "je rentrais" et "en rentrant" à la suite , il serait possible de trouver mieux je pense.

- Dans l'ensemble le texte est soigné et particulièrement bien écrit, la narratrice utilise un vocabulaire riche, ce qui contraste en revanche avec le fait que par moment elle utilise un language plus "à la cool"  (qui se foutait de sa gueule parce qu'il pensait par exemple semble assez improbable  )

Intérêt : Sympathique histoire et assez originale ! Elle me rappelle vaguement l'histoire de Gloria Ramirez: La femme toxique .


Texte agréable à lire dans l'ensemble , je met un POUR , Néanmoins avec quelques retouches ce sera parfait. Bravo Anti la meilleure tu connais.
________________
L'humour oui mais la qualité avec.

Back to top
Madeagle
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 14 Apr 2018
Posts: 293
Localisation: ile de france
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe

PostPosted: Tue 11 Aug 2020 - 17:42    Post subject: La Puante Reply with quote

Cohérence : Rien a signaler, juste que je comprend qu'un enfant ai ce genre de jeux mais une fois adulte j'ai un peu plus de mal, ne craint elle pas une mauvaise réaction des voisins par exemple ?
Sentiments éveillés : J'ai eu quelques frissons, notamment avec le fait qu'un jeu innocent se mèle à une menace réel. Cela me remet aussi en mémoire quelques événements de mon enfance.


Esthétisme du format :
C'est aéré et lisible


Moyen de transmission :
Témoignage. 

Emploi du Français et Style :
J'ai pas eu trop de problème, à part sur quelques points que Daniel a déjà relevé
Intérêt : Le monstre en question me fait penser à une Onna. Pour moi le texte est suffisament étrange et original pour le site. POUR
________________
Welcome to the Katz motel. I'm Katz.
Back to top
Visit poster’s website
dr.lama
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 31 Dec 2013
Posts: 1,065
Localisation: noitasilacol
Masculin Vierge (24aoû-22sep) 虎 Tigre

PostPosted: Sun 23 Aug 2020 - 11:44    Post subject: La Puante Reply with quote

Cohérence/vraisemblance : La puante est passée devant elle, elle se sont littéralement croisées et il ne s'est rien passé, je trouve que ça lui retire de son coté dangereux et le petit coté creepy de la dernière phrase tombe un peu à plat, il faudrait préciser pourquoi elle n'attaque pas ( du monde autour ou bien qu'elle ne la croise pas, qu'elle l’aperçoit de sa fenêtre, je sais pas).

MdT : Témoignage

Sentiment[s] éveillé[s] : C'était un peu mystérieux j'avais hâte à l'ending, je relate au narrateur également

Esthétisme du format : Ok

Emploi du Français et style d'écriture : Je n'ai rien à relever de particulier 

Intérêt de l'histoire : Un petit témoignage qui fait le café

Je suis POUR en espérant quand même une petite modif'.
________________



" He's the one
Who likes all our pretty songs
And he likes to sing along
And he likes to shoot his gun
But he knows not what it means
Knows not what it means "

-Kurt Cobain à propos de creepypasta.com
Back to top
Antinotice
Paladin
Paladin

Offline

Joined: 19 Jan 2015
Posts: 3,608
Localisation: Marseille
Féminin Lion (24juil-23aoû)

PostPosted: Sun 23 Aug 2020 - 20:39    Post subject: La Puante Reply with quote

Je comprends ce qui te pose soucis au niveau de la cohérence ! L'idée était que ce soit une créature dont la nature colle aux peurs et jeux irrationnels qu'on peut avoir dans un coin de la tête (quand on joue à chat perché et qu'on ne peut pas se faire poursuivre dans une certaine zone, ou l'idée que tant qu'on est dans son lit sous la couverture le monstre ne peut pas nous faire de ma).

Là c'est un peu le même principe, cette créature n'entame sa chasse qu'une fois la proie engagée dans l'escalier, c'est la règle du jeu, et ce que la proie connaisse les règles du jeu ou non. Pour le fait qu'elle n'attaque pas d'autres personnes, c'est un peu le même principe, si elle n'est pas d'abord apparue à la personne pour signifier sa présence, la partie ne peut commencer. Je vais réfléchir à comment rendre ça plus explicite !
________________
with dark eyes quiet dark city child plays alone : the caged bear dances
Back to top
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 473
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Tue 25 Aug 2020 - 16:27    Post subject: La Puante Reply with quote

Acceptée
________________


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Creepypasta From The Crypt -> Creepypastas -> Creepypastas acceptées All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group