Creepypasta from the Crypt Forum Index
 
 
 
Creepypasta from the Crypt Forum IndexFAQSearchRegisterLog inhttp://img.xooimage.com/files103/a/3/0/site-44a5398.jpghttp://img.xooimage.com/files110/8/0/0/bouton-necro-53464fc.jpg

[C1] Le puits dans le jardin

 
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Nécronomorial -> Traductions -> Traductions acceptées
Previous topic :: Next topic  

C'est dans la poche ?
Oui pour
100%
 100%  [ 2 ]
Ptdr contre
0%
 0%  [ 0 ]
Total Votes : 2

Author Message
Ramiso
Traducteur
Traducteur

Offline

Joined: 20 Apr 2020
Posts: 12
Localisation: J'aime
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 虎 Tigre

PostPosted: Thu 27 Aug 2020 - 11:56    Post subject: [C1] Le puits dans le jardin Reply with quote

 
 

Temps approximatif de lecture : 6 minutes

Mon grand-père a grandi dans un élevage de poulets près de Cracovie, en Pologne. Il est décédé il y a quelques années à l'âge de 82 ans. Mais quelques jours avant sa mort due à une forme agressive de cancer de l'estomac, il m'a fait asseoir à côté de lui dans son vieux rocking chair et m'a dit avec son accent polonais si familier : « Tu sais... Après avoir pris le bateau pour New York, je me suis promis de laisser cette histoire derrière moi. »

Il n'a pas levé les yeux une seule fois pendant qu'il me parlait, fixant simplement sa tasse de café noir.

« Cela fait 70 ans et je dois absolument en parler à quelqu'un avant de rencontrer Dieu.

Ainsi suis-je né dans une petite ville pittoresque et vide, qui tenait toujours malgré l'occupation des Nazis. Nous vivions dans une maison de ferme avec deux chambres à coucher mon père, ma mère, mes frères Michal, Igor et moi. Je suis désolé que tu n'aies jamais pu rencontrer l'un d'entre eux.

Quoi qu'il en soit, Michal et Igor étaient des jumeaux totalement identiques, et nous avions entendu des rumeurs par rapport à la fascination des Nazis pour des cas comme eux. Cela nous a poussés à être encore plus vigilants et réservés, même si nous vivions déjà dans un coin reculé de la campagne, à l'intérieur de la dernière maison habitée de la ville. D’ailleurs, pour éviter d'aller dans les villes occupées des alentours, nous ne mangions que du poulet et des œufs de notre élevage à chaque repas, ainsi que tout ce que maman pouvait ramasser d’autre dans le jardin. Nous étions complètement seuls, mais nous survivions.

La chose la plus difficile pour moi était le fait que je devais dormir dans la cave. Car Michal et Igor étaient encore des enfants en bas âge, et ils avaient besoin de l'attention constante de nos parents. Mais celle-ci était froide et avait seulement une toute petite fenêtre où passait le clair de lune, seule lumière que j’avais comme je n’y avais pas de bougie. C'est la raison pour laquelle je retardais toujours le moment d'y descendre et que j'attendais à chaque fois d'être complètement épuisé afin de ne pas devoir y rester allongé éveillé. Les nuits où je n'arrivais pas à dormir, je me levais malgré tout et regardais par cette toute petite fenêtre qui me donnait une vue sur le jardin et le grand puits abandonné qui y était. C'était ma principale activité lors de ces nuits solitaires hantées par la guerre. En général, c'était ennuyeux et il ne se passait pas grand-chose, mais il m'arrivait quelques fois d'apercevoir une famille, un homme seul ou même deux amoureux, se faufilant dans notre jardin pour atteindre notre porte d'entrée. Ils avaient toujours l'air pressés, effrayés et ils portaient souvent des uniformes en lambeaux. Leur arrivée était toujours suivie d’horribles bruits de coups sur la porte et de complaintes pour que nous acceptions d'ouvrir. À chaque fois, cela causait une dispute entre mon père et ma mère pour savoir si nous devions les laisser entrer ou non. »

Il a bougé pour se mettre au fond du rocking chair.

« Tu vois mon garçon, nous ne savions pas... JE ne savais pas que nous vivions assez près du camp d'Auschwitz et que ces gens étaient des évadés.

– Et tes parents les ont laissé entrer !? ai-je demandé avec impatience.

– Non, a-t-il dit. Cela aurait valu une condamnation à mort pour eux comme pour nous. Les Nazis n'aimaient pas les Polonais, mais ils nous toléraient et il était plus facile de cacher Michal et Igor que tout un groupe d'évadés. Mon père a fait ce qu'il devait faire pour maintenir sa famille en vie. Au fur et à mesure que la guerre avançait, de moins en moins de gens se sont pointés au milieu de la nuit. Mais c’est durant cette période que nos poulets et nos légumes ont commencé à disparaître. Perdre notre seule réserve de nourriture n'était pas tolérable et à ce moment-là, mon père a soupçonné les évadés, alors il a installé une clôture autour de notre propriété. Malgré cela, les poulets ont continué à disparaître. Ils n’étaient pas tués, ils disparaissaient juste. Ils se volatilisaient de leurs cages et de leurs enclos.

Une nuit, j'ai décidé de rester éveillé pour voir si je pouvais trouver une réponse. J'ai lutté contre la fatigue jusqu'au petit matin et malgré le peu de lumière et la pluie, j'ai aperçu ce qui semblait être une silhouette humaine courir dans le jardin. Je me suis précipité à l'étage pour le dire à mon père et il a couru dehors avec un couteau, la meilleure arme de défense que nous pouvions nous permettre, mais nous n'avons rien trouvé. Personne.

Mais le lendemain, nous avons trouvé quelque chose. Des empreintes de pas. Elles menaient des enclos à poulets au puits. Elles avaient été faites dans la boue humide et venaient de pieds nus. Pas de chaussures. Pas de chaussettes. Juste des pieds. Mon père a eu pitié de cette personne qui devait chercher refuge et lui a laissé un mot, indiquant qu'elle avait deux jours pour partir et qu'ensuite il commencerait à sceller le puits. »

J'attendais avec impatience que mon grand-père me raconte ce qu'était devenue cette personne.

« La nuit suivante, j'ai eu l'idée d'apporter une couverture dans le puits car l'hiver s'installait. J'ai attendu que mes parents soient endormis et je me suis faufilé dehors. J'ai crié quelque chose d'amical en direction du trou, indiquant à cette pauvre personne que mes intentions étaient pacifiques, et j'ai commencé ma descente en m'accrochant aux chevilles fixées aux pierres. En me rapprochant du fond, j'ai senti une odeur absolument atroce, alors j'ai sorti la lanterne de mon père qui était dans ma poche pour essayer d'éclairer. C'est là que je me suis rendu compte de la profondeur du puits qui, dans le passé, était utilisé pour approvisionner en eau toute la ville et les familles qui y habitaient. Des familles qui n'étaient plus là.

J'ai seulement trouvé un tunnel. Un tunnel creusé dans la pierre, là où la paroi du puits était effondrée, ouvrant sur une sorte de crevasse de seulement deux mètres de largeur et trois mètres de profondeur et de hauteur. À l'intérieur, il n'y avait pas une seule personne mais toute une famille, dont une seule "créature" squelettique avait survécu. La lumière se reflétait sur ses yeux enfoncés et sa peau grise. Du sang couvrait son visage et des carcasses de poulets étaient éparpillées partout. Il y avait un tas de volailles en décomposition à côté d'une femme et de ce que je soupçonnais être son fils et sa fille, des enfants qui ne devaient pas avoir beaucoup plus de cinq ans. Ils semblaient être morts depuis des semaines. L'homme, si l’on pouvait toujours l'appeler ainsi, a juste regardé la lumière et je lui ai rendu son regard, incapable de le quitter des yeux. Je ne me sentais pas menacé par lui, car il n'avait aucune agressivité. Il s'est simplement accroupi, immobile, sans bruit, à côté des corps en décomposition de ses proches et des poulets qui devaient être sa source d’eau, étant donné que leur chair n’avait pas été mangée.

Il semblait vide, dépourvu de tout ce qui fait de nous des êtres humains. Il aurait dû se rendre compte que les membres de sa famille étaient morts depuis longtemps, et pourtant, il apportait toujours de la nourriture à leurs cadavres. Il ne pouvait pas accepter la réalité. Il a fini par tourner la tête quand j'ai dirigé la lumière vers le corps de sa fille. Il l'a regardée fixement, puis s'est assis plus près d'elle et a continué à la veiller.

"Vous pouvez partir maintenant, lui ai-je dit. Je vais aller ouvrir le portail pour que vous puissiez vous échapper et mon père scellera le puits au matin. S'il vous plaît, partez maintenant." Ma voix et mes supplications semblaient n'avoir aucun effet sur lui.

À ce moment j'ai décidé qu'il valait mieux que je remonte du puits et que je parte, en espérant que l'homme me suivrait et ferait de même. En commençant mon ascension, je l'ai éclairé une dernière fois.

– Qu'as-tu vu, grand-père ? ai-je dit à voix basse.

– J'ai vu une larme couler de son œil. Il était redevenu un homme. Il n'a pu se libérer qu'après avoir vu le cadavre de sa fille, jusqu'alors caché dans l'obscurité. Il a alors réalisé qu'il avait apporté de la nourriture non pas à sa famille, mais à des morts.

Cette nuit-là, il a encore plu, mais au matin, quand mon père est sorti pour sceller le puits, nous n'avons trouvées aucune trace de pas. »

La source : https://www.creepypasta.com/the-well-2/

(Auteur anonyme)
 
 
 
C1 par Magnosa C2 par Noname :3
________________
Xooit je le respecte pas, je le tabasse
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 27 Aug 2020 - 11:56    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Dan Torrance
Maître des Traducteurs
Maître des Traducteurs

Offline

Joined: 15 Apr 2020
Posts: 38
Localisation: Bourgogne
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鼠 Rat

PostPosted: Sat 29 Aug 2020 - 21:35    Post subject: [C1] Le puits dans le jardin Reply with quote

Cohérence et vraisemblance du texte et des personnages :

Rien à dire de ce coté , on ne se questionne pas vraiment ni sur les motivations ni sur les actions du personnage principal , ce qui est très bien.

Sentiments éveillés chez le lecteur :

Un peu attristé, l'histoire est efficace !


Style d'écriture et emploi du Français :


Belle traduction, propre au niveau du français.

Esthétisme du format :


Très bien , rien à dire.

Intérêt de cette histoire :

Presque proche de la sadpasta je la trouve très agréable à lire.


Très original dans l'ensemble et d'une grande délicatesse dans l'écriture , je trouve l'histoire très convaincante et je ne comprendrais pas qu'on veuille s'en passer. POUR.
________________
L'humour oui mais la qualité avec.

Back to top
Madeagle
Cryptien
Cryptien

Offline

Joined: 14 Apr 2018
Posts: 293
Localisation: ile de france
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猴 Singe

PostPosted: Mon 7 Sep 2020 - 16:43    Post subject: [C1] Le puits dans le jardin Reply with quote

Cohérence et vraisemblance du texte et des personnages :
Tout les points de vue sont compréhensibles rien à redire au niveau de la cohèrences.

Sentiments éveillés chez le lecteur :

Encore une fois ça ne fait pas bien peur mais bordel que c'est triste. Sincèrement, j'ai pleuré.

Style d'écriture et emploi du Français :
Un seul truc à dire : Il manque un accent à "pousses" paragraphe 3. Sinon, c'est parfait.

Esthétisme du format :

C'est aéré comme il faut.

Intérêt de cette histoire :

Pour moi c'est carrément une sadpasta mais le texte est très bien en tant que tel et a réussi à m'émouvoir alors que habituellement je ne suis pas sensible aux histoires de guerres. Un grand POUR.
________________
Welcome to the Katz motel. I'm Katz.
Back to top
Visit poster’s website
Wasite
Éditeur
Éditeur

Offline

Joined: 24 Aug 2016
Posts: 491
Localisation: France
Masculin

PostPosted: Sat 12 Sep 2020 - 15:48    Post subject: [C1] Le puits dans le jardin Reply with quote

Acceptée
________________


Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Creepypasta from the Crypt Forum Index -> Propositions de publications -> Nécronomorial -> Traductions -> Traductions acceptées All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | How to create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Edited by the French Creepypasta Community
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group